AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Sam 6 Juin - 2:03

Une pluie légère accompagnait les nuages gris couvrant le royaume. Et ce jour-là, Aedoth Thunderwall  était de sortie, paré d’une petite sacoche qui pendait à son flanc droit, retenue par une bandoulière en cuir. Sur son dos, il avait équipé la cape avec l’emblème de l’Alliance du Sacré qui faisait plusieurs ourlets le long de son échine. Cette cape était aussi fournie d’un capuchon de la même couleur bleue que le dragon avait mis sur sa tête pour se protéger de la pluie. Il ne portait pas ses lunettes, ne souhaitant pas les mouiller.
 
S’il y avait quelque chose qu’Aedoth dépréciait beaucoup, c’était l’eau. C’était d’ailleurs, en plus de quelques normes de sécurité qu’il respectait, une des raisons pour lesquelles il ne volait pas en ce moment, de peur de trop se mouiller et de se confronter au vent glacé par les gouttes d’eau. Il n’aimait pas se tremper sous une pluie torrentielle quand cela n’était pas nécessaire. Il n’appréciait guère le contact liquide, froid et soudain de l’eau sur ses écailles, qui s’immisçait tel un parasite entre ses plaques protectrices pour aller se déposer jusque sur sa peau. A chaque fois, cette pensée le faisait frémir. Il n’aimait que les bains chauds qu’il pouvait prendre chez lui ou dans les thermes de la ville. A part ainsi, il n’aimait pas baigner son corps dans l’élément humide. Il se rendait d’ailleurs compte qu’il n’avait pas beaucoup d’amis dragons aquatiques, et il trouva ce fait amusant. Il ne les détestait pas, c’était simplement une drôle coïncidence.
 
Il n’aimait pas se mouiller pour rien, mais en ce jour, Aedoth se moquait de la pluie, car il savait que quoi qu’il arrive, il ne ferait pas tout cela pour rien. L’occasion valait mille fois la pluie de ce jour-là. Il commença à gravir une longue série d’escaliers qui menait aux étages supérieurs de la cité de Warfang. Pendant qu’il gravissait les marches, il sortit de sa sacoche un morceau de papier chiffonné par les nombreuses lectures et la pluie qui avait réussi à pénétrer la sacoche. Il parvint tout de même à relire les glyphes inscrits.
 
Il s’agissait d’une requête. Une demande diplomatique de rencontrer le sixième fils de la lignée des Thunderwall, Aedoth. Et le commanditaire de cette rencontre n’était autre que le meneur de l’Alliance du Sacré, le dragon violet Spyro aux exploits que tout le monde ne racontait plus. Le héros.
 
En recevant la lettre, Aedoth avait eu du mal à réaliser. Il allait pouvoir rencontrer celui qu’Aedoth admirait pour ses idées de justice, sa gentillesse et sa bravoure.  Il se demandait si un dragon de son acabit pouvait avoir un tel privilège, car oui, Aedoth considérait cette visite comme un privilège, et à la fois une occasion de prouver sa valeur et sa fidélité envers le dragon violet. Il avait une grande foi en lui, et savait qu’il était bon, malgré quelques défauts que le dragon lui trouvait. Il savait que ses idées étaient toujours tournées vers une bonne justice, et vers le bien, la lumière. Il termina son ascension des marches, arrivant sur les plateaux supérieurs de la cité.
 

Il traversa quelques rues de la cité pour finalement se trouver devant l’endroit où était censé se passer le rendez-vous. Il supposait que non loin devait se trouver la maison du dragon violet, ou alors un endroit où pouvoir discuter tranquillement. Il regarda en tous sens, essayant d’identifier parmi les quelques passants les écailles mauves du héros.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Sam 6 Juin - 17:50

Deux jours était passer depuis que je décida de relâcher Drakodile, pendant ces deux jours je lui ai appris les coutumes de notre civilisation mais je l'est également renseigner sur les ennemis que la citée avait la horde ainsi que le clan qui avait chasser Cynder de ses terres. Je n'eus vent que de cette ennemi quand Cynder était venu demander une trêve ainsi qu'une alliance contre ce monstre et ses semblables après ça je découvrit que je ne le connaissait pas suffisamment pour réagir pour le moment. Mais après ces 48h passer je décida d'invité le sixième enfants de la famille Thunderwall sachant aussi que celui-ci faisait parti des dragons de notre force armée assez gradé pour que je puisse savoir qui il est réellement.

Je connaissait que son nom et la description de sa carrure, le jeune dragon se nomme Aedoth Aedoth Tunderwall, il s'agit d'un dragon de type électrique couleur jaune presque dorée, avec une teinte plus foncée au niveau de son cou, de son ventre et sous sa queue. Il a également des écailles de couleurs bleu le long de sa patte arrière gauche, il semblerait qu'il ait aussi une marque bleu avec un éclair de couleur jaune sur son épaule gauche. Il est de corpulence assez fine, il est aussi grand que long avec des ailes assez grandes. Il a également les yeux bleu de la couleur des abysse océanique, deux cornes noires prenant la forme d'un éclair celle de gauche aurait un anneau doré. Il a pique au niveau de sa mâchoire inférieurs un signe visible d'une croissance assez basse selon le dragon médecin de l'armée, il porte également des lunettes mais sa vue est nickel. Le seul problème de ce jeune dragon c'est qu'il n'est pas très fort pour les combats rapprochés.

Je pris la décision de lui envoyé une invitation rapporté par un messager la veille de notre rencontre bien que la pluie et de mise aujourd'hui j'espère que ce jeune dragon sera présent, même si il était pratiquement sûre qu'il serait là.

Je décida de sortir sous la pluie avec pour seul protection ma cape de l'alliance que je n'avais pas utilisé depuis le combat contre Malefor avec l'aide de Cynder, le capuchon était légèrement brûlé ce qui donner un style plutôt spécial à la cape. Une fois dehors je marcha dans les rues de Warfang non loin du temps sacré, peu de dragon possède cette cape car il s'agit des membres les plus importants de la citée qu'ils l'ont mais aussi les membres de notre armées. Bien que nous n'ayons pas peurs des représailles de la horde et de l'ancienne cité des ténèbres cette cape était utile.

Un peu plus loin dans la rue je vie un dragon avec cette même cape sur lui s'agissait t'il de mon invité, pour en avoir le coeur nette je me dirigeai vers lui malgré les trombe d'eau qui nous tomber dessus et les quelques éclairs de l'orage qui s'était poser au dessus de notre belle citée. Bien que le jeune dragon ressemble en tout point a la description que l'on m'a fait. Une fois a son niveau je dit d'une voix basse et discrète afin que personne ne nous entendent :

- Tssss Aedoth, Aedoth Thunderwall est ce que c'est toi ? Si c'est bien toi montre moi ta marque afin de prouver ton identité " disais-je en parlant de la marque de son épaule gauche " ( en rabattant légèrement mon capuchon vers l'arrière afin de dissimulé mon visage à mon invité ) Suis moi l'ami (en remettant le capuchon au niveau de mon visage. ), on parlera dans mon bureau dans le temple sacré.

Je me dirigea donc en direction du temple afin que l'on puisse discuté tranquillement et en espérant que notre ami électrique m'avait reconnu après que je lui ai parler, une fois devant l'entrée du temple je dévoila mon visage au garde afin de pouvoir rentrer ce qui avait pour effet de redresser leur armes vers leurs corps. Je dit aux gardes en regardant Aedoth :

- Ce dragon est avec moi, laissez le passer.

Puis nous nous dirigeons dans mon bureau, il s'agissait de la pièce qui y avait peu après la grande statue du dragon. La porte était en chêne massif et il y avait une inscription en langue draconique disant " Bureau de Spyro ".
Bien qu'on imagine pas qu'un dragon puisse avoir un bureau, moi j'en avait un car dirigé un clan n'est pas une tâche facile. En entrant nous voyons mon bureau, un bureau du même style que la porte mais dans une couleur plus clair il y avait des pilles de papiers et au milieu d'elle le dossier de notre jeune dragon. Et oui chaque dragon est recensé dans notre ville il est plus simple de savoir qui habite ici afin de pouvoir réagir plus vite en cas de disparition, mort ou désertion.

Je me tourna vers Aedoth est lui dit tout en prenant place derrière le bureau :

- Installe toi Aedoth, mets toi a ton aise. Ce sera plus tranquille ici que dehors, avant de commencer veut tu quelque chose en particulier eau, nourriture ou autre ?

Je le regarda en souriant pour le mettre à l'aise ce n'est pas tous les jours que je convoque quelqu'un dans mon bureau surtout pour une simple discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Sam 6 Juin - 22:00

Alors qu’il regardait aux alentours, Aedoth sentit rapidement une présence s’approcher un peu plus de lui. Il tourna un peu la tête vers la gauche et vit un dragon venir vers lui. A sa surprise, cet individu portait aussi une cape possédant les armoiries de l’Alliance de Sacré. Son capuchon qu’il portait sur sa tête était quelque peu rapiécé, noirci par certains endroits. Il avait dû partiellement brûler.
 
Finalement, une fois assez proche d’Aedoth, le dragon parla à voix basse, la tête baissée pour ne montrer que le capuchon à Aedoth. Ce dernier était intrigué de l’attitude si discrète et furtive de celui qui l’accostait. Il remarqua brièvement le bout du museau de l’individu, et son cœur se mit à battre un peu plus fort. Néanmoins, il resta calme, gardant une emprise sur ses émotions. Il baissa un peu son capuchon pour ne pas se découvrir, mimant ainsi l’attitude du dragon qu’il devina sans parler être Spyro, le Héros qu’il rencontrait enfin. Il aurait tant voulu s’incliner, mais cela ne semblait pas être le lieu ni le moment.
 
-Tsss, Aedoth. Aedoth Thunderwall, est-ce que c’est toi ? Si c’est bien toi montre-moi ta marque afin de prouver ton identité. 
 
Tout d’abord, le dragon électrique ne comprit pas la demande de son supérieur. Il réfléchissait et se demandait quelle était cette marque. Qu’est-ce qui lui permettait de s’identifier devant lui ?
«A moins que… » Commença-t-il à raisonner, et sans réellement finir se pensée, il souleva un repli de sa cape et montra sa patte avant gauche, celle sur laquelle était dessinée dans un trait d’écailles bleues un éclair, une marque que tous les Thunderwall possédaient à la naissance. C’était une étrange marque, mais Aedoth avait fini par s’y accoutumer, et il l’aimait bien somme toute. Le dragon bougea son capuchon, souhaitant probablement regarder la patte. Probablement satisfait, il continua.
 
-Suis-moi l’ami, on parlera dans mon bureau, dans le temple sacré.
 
Suite à cela, le dragon encapuchonné se mit en marche vers l’endroit désigné. Aedoth le suivit, restant un peu en retrait par rapport à lui, mais pas trop loin non plus, continuant de garder son visage dissimulé aux yeux des autres. Beaucoup de questions titillaient le dragon jaune. Tout d’abord, il était intrigué par la demande de Spyro. Ainsi il connaissait l’existence de la marque des Thunderwall ? Peut-être avait-il déjà rencontré un des membres de sa famille, mais de cela, le dragon en doutait fortement. La seule explication plausible, c’est qu’il ait réussi à récolter des informations sur lui avant de le convier. Cette perspective lui faisait à la fois plaisir et peur. Il était content de savoir que le Héros qui vainquit Malefor pouvait autant s’intéresser sur son compte, mais en même temps, à quel point avait-il creusé ses recherches ? Connaissait-il jusqu’à son passé, et pouvait-il en tirer tous les défauts du dragon ? Cela l’effrayait. Ensuite, concernant l’instant présent, Aedoth se demanda ce qui valait autant de secret. Pourquoi Spyro ne souhaitait-il pas se montrer à lui, ou plutôt aux autres ? Il ne comprenait pas cela. Certes, leur entrevue devait se passer en intérieur, à l’abri des regards, mais pourquoi le fait de voir Spyro dans les rues avec un autre membre de l’Alliance semblait un problème ? Il lui demanderait dès qu’il en aurait l’occasion.
 
Les deux dragons arrivèrent devant les portes du fameux Temple. Aedoth n’avait jamais pu autant l’approcher, l’endroit étant très gardé comme aujourd’hui.  Des gardes brandissaient leurs armes devant eux. Le dragon retira son capuchon, et Aedoth reconnut définitivement Spyro. Ses écailles mauves, et sa crête dorée qui partait du haut de son crâne, il trouvait le héros vraiment noble dans son apparence et sa posture. Les gardes le laissèrent passer, lui et Aedoth qui retira à son tour son capuchon en entrant dans le temple sacré.
 
Une fois dans le temple, ils traversèrent un petit couloir et passèrent dans un grand espace où se tenait au milieu une gigantesque statue de dragon qui dominait la pièce de sa hauteur, atteignant presque le plafond. Il toucha rapidement la sculpture, impressionné par sa taille et son niveau de détail. Etait-ce des dragons qui avaient fait cette œuvre ?
 
Derrière cette statue se trouvait une porte en bois massif, avec dessus une inscription qu’Aedoth lut : « Bureau de Spyro ». Ainsi, c’était ici qu’il gérait l’Alliance de Sacré ? Le sang d’Aedoth ne fit qu’un tour. Il allait découvrir l’espace de travail du Héros, celui que tout le monde admire. Sûrement devait-il renfermé beaucoup de savoir, et peut-être bien  plus. Aedoth était de plus en plus curieux de pouvoir parler à Spyro. Ils entrèrent donc et Spyro s’installa derrière un bureau de même facture que la porte.
 
-Installe-toi Aedoth, mets-toi à ton aide. Ce sera plus tranquille ici que dehors. Avant de commencer veux-tu quelque chose en particulier ? Eau, nourriture, autre ?
 
Aedoth s’installa donc comme l’avait demandé son hôte et sortit de sa sacoche ses lunettes qu’il posa sur son museau. Il voulait les sortir pour voir comment réagirait Spyro. S’il savait des choses sur lui, peut-être était-il déjà au courant que ces lunettes ne lui servaient à rien. Il s’inclina ensuite.
 
-Salutations, chef. C’est un honneur que d’être en ces lieux, un immense privilège. Votre compassion est respectable, mais je ne manque de rien. Merci beaucoup. Plusieurs questions trottent dans ma tête. Pourquoi vous cachiez-vous, si ce n’est pas trop indiscret ? Et pourquoi souhaitiez-vous me convoquer ici ?
 

Aedoth attendit la réponse, profitant de l’instant pour examiner plus avant la pièce qui était remplie de papier. Il remarqua un dossier ouvert devant Spyro.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Mar 9 Juin - 18:13

Une fois installé dans le bureau je regarda Aedoth et tout en lisant son dossier je répondais a sa phrase :

-Salutations, chef. C’est un honneur que d’être en ces lieux, un immense privilège. Votre compassion est respectable, mais je ne manque de rien. Merci beaucoup. Plusieurs questions trottent dans ma tête. Pourquoi vous cachiez-vous, si ce n’est pas trop indiscret ? Et pourquoi souhaitiez-vous me convoquer ici ?

- Et bien et bien pas besoin d'être aussi formel Aedoth appel moi Spyro ce sera mieux ainsi, Pourquoi je me cachez me demande tu ? Et bien laisse moi te répondre, a vrai dire je me promène sous mon capuchon et ma cape simplement parce que après avoir parler à Cynder. Nous avons un nouvel ennemi donc vaut mieux se montrer prudent le temps que nous ne connaissons pas celui qui a réussi a chasser Cynder de ses terres. Je voulais également te voir pour te connaître un peu plus étant donner que tu est dans notre armée et comme tu fait également parti de la légendaire famille Thunderwall, je voulais en apprendre un peu plus sur toi. Je sais également que tu as perdu ta mère a cause d'un dragon noir qui vous attaqués avec d'autres dragons, bref j'ai plein de question a te poser.

Je me releva et décida de tourner autour de lui pour lui poser des questions et faire comme un interrogatoire voir si  il n'aurais pas un autre comportement que celui qu'il a actuellement :

- Dit moi Aedoth qu'est ce que la justice pour toi ? N'est tu pas entrer dans notre armée afin de venger la mort de ta mère ? Est ce que selon toi tous les dragon noir sont mauvais ?

Ces trois question était en train de trotter dans ma tête et je me devais de les lui poser même si ce n'est pas évident de ressasser de mauvais souvenirs, après je décida de m'installer face à lui a quelque centimètre après avoir constater qu'il regarder la pièce d'un air subjugué. J'écouta ses réponses et lui dit a la fin :

- Viens avec moi Aedoth " en retournant à ma place au bureau et referment le dossier qui le concerné " la pluie étant un peu plus calme nous allons marcher dans Warfang sans nos capuchons et nos capes histoire de marcher sans crainte, et également voir si tout ce passe bien. Mais je voudrais également que tu me parle un peu de toi des choses que je ne connais pas, car un avenir va s'offrir à toi a la fin de notre entretien. Je n'en dit pas plus maintenant a toi de faire le reste mon cher Aedoth.

Aedoth est peut être un dragon que je connais de renommer mais je veut le connaître un peu plus celui que je voulais que je voulais comme second car ce dragon a un potentiel énorme en lui et je veut voir ce qu'il vaut a mes côtés. Je me releva me mit devant la porte d'entrée du bureau et décida de partir en ville avec ce dragon jaune électrique. Mais également de façon a voir si il me parle un peu plus de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Mar 9 Juin - 22:14

Spyro se mit à lire le dossier qu’il avait déjà ouvert sur son bureau, tout en répondant à Aedoth. Il leva un peu la tête et rétorqua sur une voix à l’aise et joviale :
 
-Eh bien eh bien, pas besoin d’être aussi formel Aedoth. Apelle moi Spyro, ce sera mieux ainsi. Pourquoi je me cachais me demandes-tu ? Eh bien laisse-moi te répondre. A vrai dire, je me promène sous mon capuchon et ma cape simplement parce que après avoir parlé à Cynder. Nous avons un nouvel ennemi donc vaut mieux se montrer prudent le temps que nous ne connaissons pas celui qui a réussi à chasser Cynder de ses terres. Je voulais également te voir pout te connaître un peu plus étant donné que tu es dans notre armée et comme tu fais partie de la légendaire famille Thunderwall, je voulais en apprendre un peu plus sur toi. Je sais également que tu as perdu ta mère à cause d’un dragon noir qui vous a attaqués avec d’autres dragons. Bref, j’ai plein de questions à te poser.
 
Le début du discours de Spyro, en y réfléchissant, il commençait à le comprendre. Il est vrai que se montrer très librement était un risque, aussi infime soit-il, depuis la nouvelle de l’Impératrice chassée de son domaine par une force encore inconnue. La prudence était de mise, et Aedoth était parfaitement d’accord avec la façon de penser de son supérieur. Il fallait qu’il se protège. Lorsque le dragon violet parla de son désir de connaître mieux le Thunderwall, de par son appartenance à l’Alliance et son affiliation prestigieuse, ce dernier ne put se retenir d’ériger un mince sourire. Ces propos le confortaient et le rendaient fier. Enfin ses efforts avaient réellement payé. Il avait toujours du mal à s’en rendre compte depuis ce matin, et ces paroles le rapprochèrent un peu plus de la réalité.
 
Cependant, une tâche d’ombre plana sur ce discours qui assombrit la mine du dragon. Ce dernier ne pleura pas lorsque Spyro  parla de l’épisode de la mort de sa mère, mais c’était un évènement qu’il n’avait pas totalement écarté de sa mémoire. Il baissa automatiquement la tête, regardant le sol de la pièce d’un air un peu morne.  Néanmoins, il souffla un bon coup et regarda Spyro qui venait de se lever et quittait son bureau.
 
-Vous avez raison, votre sécurité est importante, et je ferais tout pour que vous alliez bien. Le danger est presque partout de nos jours. Vous demandez à me connaître, et j’en suis honoré, mais je vois que vous connaissez déjà des bribes d’informations me concernant, jusqu’à mon… Passé que je ne parviens pas à oublier.
 
En parlant, Aedoth se rendait compte que le dragon violet lui tournait autour. Il le faisait à pas lents et mesurés, gardant ses grands yeux mauves sur Aedoth. Cette attitude le décontenançait un peu. Il n’avait pas l’habitude qu’on lui pose des questions ainsi, comme s’il était un prisonnier de guerre. Il se rappela pourtant quelques leçons que lui avaient enseignées ses professeurs sur la maîtrise de soi et se concentra, prenant une mince mine normale et sereine regardant parfois en face de lui, parfois croisant le regard de Spyro pour ne pas paraitre malpoli et impersonnel.
 
-Dit-moi, Aedoth, qu’est-ce que la justice pour toi ? Demanda le dragon violet calmement. N’es-tu pas entré dans notre armée afin de venger la mort de ta mère ? Est-ce que selon toi tous les dragons noirs sont mauvais.
 
Les questions n’étaient pas simples pour le dragon électrique. Aedoth garda un petit moment le silence, réfléchissant à chaque question avec attention avant de finalement répondre.
 
-J’essaierai de répondre à toutes vos questions, Spyro, mais je risque de m’emmêler un peu. Pour moi, la justice n’est pas de l’ordre de la vengeance. Il est vrai que…
 
Il dut souffler un bon coup et essuyer une larme qui allait arriver. Il s’éclaircit la gorge pour ne pas avoir une voix suffocante à cause du chagrin et continua. Il ne pensait pas que ce serait encore si dur aujourd’hui de parler de cet épisode.
 
-… Il est vrai que la mort de ma mère fut l’élément déclencheur de mon entrée dans l’Alliance du Sacré, mais ce n’est pas par ambition personnelle. Non, si j’ai choisi ce chemin, c’est bien pour que personne ne connaisse le malheur que j’ai éprouvé par la perte d’un de mes parents. Cette douleur –Il agrippa les écailles de son poitrail, au niveau du cœur -, cette douleur est si grande que je ne veux pas que quelqu’un d’autre l’endure. Ma peine fut une leçon, et je suppose que mon éducation a aussi joué sur cette décision. Je veux aider pour que personne ne souffre comme j’ai souffert. Je pense ainsi avoir répondu à vos deux questions. Quant à la troisième, elle est délicate, j’en ai conscience, je me dois d’être honnête avec vous, Spyro : Je pense en effet que les dragons noirs sont conditionnés par le mal. Néanmoins, je ne pense pas comme la majeure partie des dragons de Warfang. Mon éducation m’a permis de lire beaucoup d’œuvres, dont certaines d’un dragon nommé Kaeder. Dans ses livres, il explique que les dragons noirs sont en quelque sorte maudits, et, qu’ils le veuillent ou non, ils ont une part d’eux qui sera toujours tournée vers le mal. Ce degré est variable et Kaeder en fait une répartition précise, mais je ne tiens pas à m’éparpiller dans les détails. Sa pensée est simplement que tous les dragons noirs sont voués à faire le mal. Néanmoins, ce n’est pas une raison pour les martyriser ou les entrainer encore plus vers le mal. On ne peut pas les empêcher de devenir maléfique, mais on peut retarder l’inévitable, ou même l’éviter. Je n’ai pas de solution pour remédier à ça, à part essayer de la conforter, et je trouve que l’exil est pour l’instant le mieux pour eux. Ils sont ainsi à l’abri de la cruauté des gens de Warfang qui ne font que les rendre encore plus envieux de souffrance et de vengeance, et aussi à l’abri de l’influence horrible qu’à l’Empire. Peut-être qu’une séparation au sein de la ville entre les dragons  noirs et les autre serait à envisager, mais j’en ai assez dit. Je sais que vous n’êtes pas de mon avis sur la question, mais je ne peux me résoudre à certains faits…
 
Aedoth finit enfin de parler. Ayant gardé les yeux et la tête basse pendant son explication, il rehaussa son regard et trouva à quelques centimètres de lui Spyro qui semblait s’être arrêté de tourner autour de lui. Il l’observait d’une lueur étrange, mais Aedoth était assuré qu’il l’avait écouté du début jusqu’à la fin. Il retourna à sa place et ferma le dossier apparent.
 
-Viens avec moi Aedoth, ordonna-t-il sur un ton qui ne marquait aucunement l’autorité, mais plus l’amicalité. La pluie étant un peu plus calme, nous allons marcher dans Warfang sans nos capuchons et nos capes, histoire de marcher sans crainte, et également voir si tout se passe bien. Mais je voudrais également que tu me parles un peu de toi, des choses que je connais pas, car un avenir va s’offrir à toi à la fin de cet entretien.
 
Le cœur d’Aedoth se mit alors à battre plus vite, plus fort. Ces mots étaient une énigme pour lui. Un avenir ? Quel avenir ? Les yeux de Spyro étaient remplis de mystère. Quels plans lui réservaient-ils ? Quels qu’ils furent, il se devait d’être à la hauteur des espérances de Spyro. Il se leva.
 
-Je n’en dis pas plus. Maintenant, à toi de faire le reste, mon cher Aedoth.
 
Il hocha doucement la tête, et tout deux sortirent, Spyro le premier.
 
La pluie s’était en effet calmée, comme l’avait prédit Spyro. Les gouttes d’eaux ne se faisaient même presque plus sentir sur les écailles, et Aedoth en était satisfait. L’idée de sortir sous la pluie sans sa cape pour se protéger ne lui plaisait guère, mais les conditions météorologiques étaient avec lui en ce jour. Le silence ne resta pas bien longtemps. Aedoth sentait qu’il devait introduire en premier pour faciliter les choses à Spyro. Il le couperait s’il voudrait en savoir plus sur un point spécial.
 
-Comme vous le savez déjà, j’appartiens à la maison Thunderwall. Peut-être devrais-je commencer par-là. Ma famille est une maison de dragons électriques, surtout reconnu epour l’apport immense d’énergie qu’elle a pu fournir aux taupes pour le bon fonctionnement de la cité, autant dans ses défenses qu’autres mécanismes de conforts. Mon grand-père fit connaître encore mieux le nom de ma famille grâce à ses actes guerriers. Il est un de ceux qui a su résister face à l’attaque de Warfang par les forces de Malefor, la guerre à laquelle vous avez participé et détruit le golem des profondeurs.
 
Il fit une courte pause, avant de continuer pour aérer un peu son propos.
 
-C’est grâce à ce prestige que j’ai eu une éducation que je juge chanceuse pour moi. Tout d’abord, ma mère m’apprit un peu de poésie et le langage, tandis que mon père forgeait mon corps pour que je puisse me défendre. J’intégrai ensuite une grande école où j’appris l’art et la science des taupes, mais aussi les techniques de combat des gardes warfangien, un style assez atypique qui permet de se sortir de mauvaises situations au corps à corps. J’appris aussi à maitriser mon élément de foudre, et assez tôt, un amour pour la mécanique des taupes est venu, et je savais qu’avec mon élément, je pouvais faire de grandes choses. C’est aussi dans cette école que je rencontrai un dragon noir qui ne cessa de se moquer de moi. Il était plus âgé et ne cessait de… De m’humilier, désolé mais j’ai honte de parler de cet évènement. Sous la colère, je me suis vengé de lui. Peu après la fin de mes études, je me suis penché sur la création d’outils que je donnai aux taupes. Je me fis ainsi connaître pour mes talents de technicien. Aujourd’hui, depuis que… Ma mère est morte, je crée beaucoup de matériel pour les défenses de Warfang, et sachez que j’ai même fini la rédaction d’un livre qui parle du système de défense de Warfang où j’explique ce qui pourrait être amélioré. Je tiens à ce que tout le monde soit en sécurité, et je sais que je ne peux le faire simplement en combattant, alors je construits et me sers de mes connaissances pour essayer d’aider les autres.
 
Il soupira brièvement et regarda le sol tout en marchant.
 

-Ma mère me manque tellement. Elle ne méritait pas ça, et je ne crois pas que moi non plus. Vous auriez dû la connaître ! Une dragonne magnifique, avec un sourire dont je n’ai pas hérité. Elle me chérissait tant… Je ne peux pas pardonner à ce dragon, et je sais que cela pourrait être un danger qui menace n’importe quel dragon, alors, en mon honneur de Thunderwall et de membre de l’Alliance, Spyro, je jure d’exécuter tous vos ordres, car je sais que vous ne voulez que le bien.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Mer 10 Juin - 16:03

Alors que le jeune dragon électrique de la famille Thunderwall me suivais le regard penchais vers le sol, je ne pouvais pas rester sans réagir à la tristesse du dragon jaune. Je me retourna et lui dit après avoir écouté ses paroles :


-Ma mère me manque tellement. Elle ne méritait pas ça, et je ne crois pas que moi non plus. Vous auriez dû la connaître ! Une dragonne magnifique, avec un sourire dont je n’ai pas hérité. Elle me chérissait tant… Je ne peux pas pardonner à ce dragon, et je sais que cela pourrait être un danger qui menace n’importe quel dragon, alors, en mon honneur de Thunderwall et de membre de l’Alliance, Spyro, je jure d’exécuter tous vos ordres, car je sais que vous ne voulez que le bien.

- Un sourire dont tu n'as pas hérité est tu sûre de cela, il est vrai que je n'ai pas eu le temps de la connaître mieux mais en te voyant ta mère à du être une dragonne au coeur pur et mourir en défendant son enfant est un acte de bravoure qu'une mère est toujours prête à faire. Sois en au courant Aedoth ton père est encore là, malheureusement d'autres dragons n'ont pas eu la même chance que toi de connaître leurs proches. " en s'approchant du fils Thunderwall je lui dit en mettant ma patte droite sur son épaule Gauche " Aedoth je pense que ta mère veut que tu fasse toujours de ton mieux et que tu suis toujours ton instinct, alors relève la tête souris à la vie qui est devant toi et sache que toujours ta mère sera là " en mettant sa patte au niveau du coeur du jeune dragon " elle sera toujours présente dans ton cœur n'oublie jamais l'image de son sourire quand elle te regarder certainement dormir la nuit quand tu étais petit, imagine le, grave le dans ton coeur et tu vera que rien que cela t'aidera a donner le sourire. Sache qu'elle te surveille de la haut et qu'elle est fier de toi tu ne dois jamais en douter Aedoth.


Disais-je au jeune dragon avec une voix réconfortante et avec l'instinct de père que j'ai grâce à ma fille Fyra, mais ce parole devrait bientôt laisser place a de l'action car au loin des cris retentissent. Je me retourna rapidement et regarda dans la direction des cris, pas une seconde à hésité je dit a Aedoth en me préparant à courir :

- Visiblement quelqu'un a besoin de notre aide chère Aedoth ne perdons pas une seconde.

Je commença donc à courir et dans ma course j'aperçu rapidement la silhouette de 4 dragons visiblement il y aurais de noir et deux dragons colorés mais la distance étant je ne pus voir plus de détails. Je regarda le jeune dragon jaue à mes côtés et dit :


- J'ai horreur que cela se produis les dragons devraient vivre ensemble et dans la paix, je ne veut pas qu'une nouvelle bataille détruis tous ce que nous avons réussi a tout construire jusqu'au aujourd'hui.

Pendant ma course je cria un énorme " ASSEZ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Mer 10 Juin - 18:47

-Un sourire dont tu n’as pas hérité. Es-tu sûr de cela ? Il est vrai que je n’ai pas eu le temps de la connaître mieux mais en te voyant, ta mère a dû être une dragonne au cœur pur et mourir en défendant son enfant est un acte de bravoure qu’une mère est toujours prête à faire. Sois en au courant, Aedoth, ton père est encore là. Malheureusement, d’autres dragons n’ont pas eu la même chance que toi de connaître leurs proches.
 
Le dragon violet se voulait rassurant, et cela marchait assez. Aedoth regarda son supérieur dans les yeux et hocha doucement la tête. Ses yeux bleus brillaient à cause d’un chagrin évanescent. Il pensait à la dernière phrase qu’avait prononcé Spyro. Faisait-il référence à lui-même qui n’avait jamais connu ses parents, hébergé depuis sa plus tendre enfance par des libellules ? En y repensant, le dragon violet avait raison de dire que le Thunderwall était chanceux. Il n’avait pas à se plaindre, car, somme toute, certains avaient plus de raisons d’être malheureux que lui. Néanmoins, il songea à son père. Ses liens avec lui étaient étranges. Même s’ils s’appréciaient tous les deux, depuis la mort de sa mère, une sorte de mur s’est immiscé entre eux deux. Ils ne faisaient plus grand-chose ensemble.
 
Spyro posa alors sa patte sur l’épaule du Thunderwall. Un frisson parcourut ce dernier, il s’agissait de son premier contact avec le héros, et le contact de ses écailles contre les siennes le fit frémir. Il ne savait pas quoi répondre à cette action, ce qui permit au dragon violet de continuer.
 
-Elle sera toujours présent dans ton cœur et tu verras que rien que cela t’aidera à donner le sourire. Sache qu’elle te surveille de là-haut et qu’elle est fière de toi. Tu ne dois jamais en douter, Aedoth.
 
Accompagnant ces paroles, Spyro posa sa patte contre la poitrine d’Aedoth. Ce dernier ne put s’empêcher de frémir une nouvelle fois, et son cœur battit plus fort. Heureusement, le dragon ne garda pas sa patte assez longtemps sur son corps pour s’en rendre compte. Le dragon voulut lui répondre, le remercier pour son aide et son support. Malgré ses responsabilités, Spyro était capable d’accorder du temps aux problèmes du dragon de foudre. Malgré son rôle important, il restait lui-même, gentil et attentionné, le dragon dont Aedoth avait tant entendu parler. Il n’avait pas en face de lui un spectre d’un dragon courageux. Il n’était pas corrompu par ses nouveaux pouvoirs, non. Quel exemple…
 
Soudainement, un cri retentit au loin, sûrement dans des rues voisines de celles où se trouvaient les deux membres de l’Alliance. Promptement, comme s’il en avait l’habitude, le dragon se retourna et courut dans la direction de l’appel de détresse en disant à Aedoth dans son mouvement :
 
-Visiblement quelqu’un a besoin de notre aide cher Aedoth ! Ne perdons pas une seconde.
 
Prit par la vitesse, le dragon de foudre ne répondit pas et suivit son supérieur. Après la traversée de quelques rues, ils arrivèrent enfin à l’endroit où les cris continuaient de retentir. Aedoth put voir qu’un combat semblait s’être engagé entre deux dragons colorés et deux dragons noirs.
 
-J’ai horreur que cela se produise ! Les dragons devraient vivre ensemble et dans la paix. Je ne veux pas qu’une nouvelle bataille détruise tout ce que nous avons réussi à tout construire jusqu’à aujourd’hui.
 
Le dragon de foudre ne répondit pas, gardant le silence pour réfléchir. En voyant les dragons noirs, il fut pris d’un certain mépris qu’il cacha aux yeux de tous. Pourquoi se montraient-ils s’ils savaient qu’ils se faisaient harceler par les autres dragons ? Parfois, Aedoth avait l’impression qu’ils faisaient exprès, mais ce n’était pas le moment de gronder ces dragons. Il ne fallait pas que les autres leur fassent du mal, cela aurait de terribles conséquences sur le futur de ces dragons, et à plus long terme, pour les dragons colorés. Tandis que Spyro criait au groupe de cesser cela, Aedoth passa à l’action.
 
Il utilisa sa foudre et transféra le courant dans ses pattes, lui faisant gagner une vitesse qui lui permit d’arriver rapidement entre les quatre dragons, séparant d’un côté les noirs et les autres : Un dragon peut-être plus âgé qu’Aedoth, de couleur verte, et un autre, adolescent aux écailles cuivrées. Ce dernier allait donner un coup de griffe que le dragon de foudre parvint à voir grâce à sa réactivité améliorée par ses années d’entrainement au sein de son école. Ainsi, il para l’attaque du jeune dragon en mettant sa patte contre l’avant-patte de son adversaire. Ce dernier fut surpris de l’arrivée soudaine d’Aedoth et écarquilla les yeux. Le Thunderwall émit un peu d’électricité dans sa patte, et le cuivré prit le courant, poussant un cri de surprise en reculant. La décharge n’était pas puissante, Aedoth voulait simplement le faire reculer.
 
L’autre dragon plus âgé, sûrement pris de court, se mit à son tour à attaquer, chargeant tête baissée Aedoth. Ce dernier vit du coin de l’œil Spyro arriver. Le Thunderwall se décala rapidement pour éviter la charge de son adversaire et le fit trébucher en usant de sa queue. Le dragon vert glissa sur quelques mètres tant sa charge avait été exécutée à une vitesse considérable.
 
-Cessez de vous battre dorénavant, pauvres imbéciles ! Ne voyez-vous pas qui je suis ?
-C’est… C’est un Thunderwall ! Bablutia le plus jeune des deux agresseurs. Et avec Spyro !
-Ah ouais ? Dit l’autre en se relevant dans un grognement bestial.
-Qu’est-ce qui vous prend d’attaquer ces dragons ? Peut-être sont-ils destinés au mal, mais ce n’est pas une raison de les attaquer quand on ne sait même pas s’ils ont conscience de leurs actes !
 
En effet, Aedoth avait remarqué que les dragons noirs étaient encore plus jeunes que leurs agresseurs. Des enfants, somme toute, et le dragon électrique n’aimait pas que l’on s’en prenne aux jeunes, fussent-ils noirs. Ce n’était pas une raison, ils étaient encore innocent et totalement inconscient du monde qui les entourait.
 
-Ils méritent d’apprendre une leçon, rétorqua le dragon vert, tout en désignant un des deux noirs. Celui-ci a marché sur ma queue.
-Je… J-j-je me suis excusé, hésita le jeune dragon noir dont la voix semblait étouffé par le chagrin.
-Toi qui est âgé, du devrais montrer l’exemple, expliqua Aedoth en regardant le vert. Comment veux-tu que nous vivions en sécurité si tu perpétues des actes aussi barbares ? Te rends-tu compte que tu ne provoques ta destruction que plus rapidement en faisant cela ? Chaque dragon tourmenté s’en va et rejoint l’Empire des Ténèbres avec un souhait de vengeance, et je ne veux pas ça !
-Je me fiche de ce que tu penses, et ce n’est pas un Thunderwall qui me fera peur ! Au contraire, je vais pouvoir voir de mes propres yeux si la réputation que l’on te donne est à la hauteur, mais j’en doute, de ce que j’ai entendu. Tu n’es qu’un rat de bibliothèque qui passe son temps à construire des machins inutiles !
 
Aedoth soupira et regarda brièvement Spyro.
 
-C’est inutile de le raisonner, Spyro, j’en ai peur.

-Dalic, vient m’aider ! Demanda le même dragon vert, qui se fit rejoindre par le jeune cuivré. Aedoth se mit en position de garde, prêt à combattre avec son allié, son chef, bien qu’il semblait hésitant devant Aedoth et le héros, ce qui était compréhensible. Lui au moins était censé, contrairement au vert aveuglé par la haine. Il avait l’habitude des combats avec des alliés ; beaucoup d'entrainements avaient été faits sur ce sujet, et il savait comment s’en sortir. Il espérait que lui et le héros auraient une bonne entente pour combattre.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Lun 15 Juin - 14:41

Aedoth ne répondit pas a ma dernière parole certainement pris dans ce spectacle pitoyable qui ce passait devant nous ce que j'avais horreur c'est que des dragons montre la différence au yeux de tous avec de la haine et de la barbarie, ayant connu ce problème auparavant je laissa Aedoth s'en occuper pour voir comment il s'en sortais en médiation. Aedoth avait utilisé sa foudre pour la mettre dans ses pattes on pouvait remarquer que celles-ci luisaient légèrement quand il avance mais il était devenu plus rapide et arriva en quelques instants entre les 4 dragons en les séparant.
Je m'avance et voit deux groupes distinct maintenant, un groupe à gauche composé de deux jeunes dragons noir et de l'autre côté un groupe avec deux dragon coloré, un vert qui l'air plus agé que son ami ami cuivre qui semble être encore qu'un adolescent.

Toujours en avançant je remarqua que le jeune dragon cuivrée avait essayé d'asséner un coup de griffe, a ce moment Aedoth le bloqua en mettant son avant patte contre l'avant patte du jeune dragon. On pouvait voir que les deux ce regardait le jeune dragon fut soudainement surpris et écarquilla les yeux en voyant la rapidité d'Aedoth, puis d'un coup le jeune cuivrée se recula en poussant un cri de surprise. Le dragon vert sur le coup de la surprise chargea Aedoth qui lui en me voyant arrivé se décala sur le côté et fit trébucher le dragon vert en utilisant sa queue, ce qui pour le coup fit tomber le dragon verts glissa jusqu'une caisse qu'il toucha sur le côté du coup mais légèrement.

C'est alors qu'Aedoth se mit a parler d'un ton sévère et très sérieux tout en montrant sa patte avec l'éclair dessiner dessus :

-Cessez de vous battre dorénavant, pauvres imbéciles ! Ne voyez-vous pas qui je suis ?

-C’est… C’est un Thunderwall ! Bablutia le plus jeune des deux agresseurs. Et avec Spyro ! Répondit le jeune cuivré impressionner par notre arrivé ce qui ne semblais pas être le cas de l'autre dragon vert car il répondit d'un grondement animal tout en revenant au côté de son ami cuivré :

-Ah ouais ?

Aedoth se mit a interroger les dragons colorés pendant que moi j'allais au côté des deux jeunes dragon noir en les rassurant :

- Vous inquiètez pas tout ira bien on est là...

-Qu’est-ce qui vous prend d’attaquer ces dragons ? Peut-être sont-ils destinés au mal, mais ce n’est pas une raison de les attaquer quand on ne sait même pas s’ils ont conscience de leurs actes !

En entendant le parole d'Aedoth j'arriva a ses côtés et le laissa parler avec les deux autres dragons, le plus agées semblait avoir un rancune car un des deux dragons noir avait visiblement marcher sur sa queue.

-Ils méritent d’apprendre une leçon, rétorqua le dragon vert, tout en désignant un des deux noirs. Celui-ci a marché sur ma queue.

-Je… J-j-je me suis excusé répondit le jeune dragon noir d'une voix hésitante et triste.

Je n'eu le temps de placer une phrase qu'Aedoth répliqua au dragon vert :

-Toi qui est âgé, du devrais montrer l’exemple, expliqua Aedoth en regardant le vert. Comment veux-tu que nous vivions en sécurité si tu perpétues des actes aussi barbares ? Te rends-tu compte que tu ne provoques ta destruction que plus rapidement en faisant cela ? Chaque dragon tourmenté s’en va et rejoint l’Empire des Ténèbres avec un souhait de vengeance, et je ne veux pas ça !

Le dragon vert ne voulant rien entendre rajouta en regardant Aedoth d'un air rempli de méchanceté ou de haine :

-Je me fiche de ce que tu penses, et ce n’est pas un Thunderwall qui me fera peur ! Au contraire, je vais pouvoir voir de mes propres yeux si la réputation que l’on te donne est à la hauteur, mais j’en doute, de ce que j’ai entendu. Tu n’es qu’un rat de bibliothèque qui passe son temps à construire des machins inutiles !


Je regarda le dragon noir d'un air dur et sévère pendant qu'Aedoth en retournant me dit :

-C’est inutile de le raisonner, Spyro, j’en ai peur.


-Dalic, vient m’aider !

Disait le dragon vert en regardant son ami cuivré qui le rejoignis aussitôt, Aedoth s'étant mis en position de combat la discussion ne semblait plus être possible. Je regarda Aedoth puis je me retourna vers le dragon vert et son ami prénommé Dalic et dit :

- La médiation étant terminé et vu que vous vous apprêtais à attaquez mon ami Aedoth ainsi que les jeunes dragons noirs préparais vous a la fin de ce combat a croupir quelque jours dans nos prisons, je n'accepterais jamais la violence gratuite au sein de la cité et ceux même pour des habitants de Warfang. Et toi le dragon vert ton coeur est plus noir que la couleur de ses jeunes, je serais sans pitié avec toi vous n'etes pas mieux que Malefor. Je méprise ce que vous vous apprêtiez a faire avant que que nous vous arrêtons.

" Je me retourna vers le jeune cuivré et lui dit " :

- Et toi Dalic tu veut vraiment perdre du temps de ta jeunesse dans nos cellules  ? Si ce n'est pas le cas alors pars sinon tu subira le même sors que ton ami et je ne pense pas que c'est ce que tu veuille.

" Puis j'avança d'un pas décider en ondulant ma queue et en la tapant légèrement sur les pavés de la rue en disant au dragon vert " :

- Toi par contre, prépare toi car tu risque de ne pas t'en tirer indemne et surtout si tu est seul ne mêle plus jamais un jeune dragon a tes absurdités. Tiens toi a affronté la légende de ce royaume et a te faire enfermer pour tes actes.

Je me mis donc en position de combat quelque pas entre Aedoth et le dragon vert, en montrant les crocs.
Je fit signe a Aedoth en bougeant ma queue vers la droite pour qu'il se positionne a ma droite au cas ou le dragon cuivré voudrait attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Lun 15 Juin - 17:18

Tandis qu’un combat semblait s’engager, Spyro parla alors, émettant un ultimatum qui fit même frémir le Thunderwall.
 
-La médiation étant terminée et vu que vous vous apprêtez à attaquer mon ami Aedoth ainsi que les jeunes dragons noirs, préparez-vous à la fin de ce combat à croupir quelques jours dans nos prisons. Je n’accepterai jamais la violence gratuite au sein de la cité et ceux même pour des habitants de Warfang. Et toi le dragon vert, ton cœur est plus noir que les couleurs de ces jeunes. Je serais sans pitié avec. Vous n’êtes pas mieux que Malefor. Je méprise ce que vous vous apprêtiez à faire avant que nous vous arrêtions.
 
Aedoth avait senti dans cette déclaration tout le mépris qu’avait le dragon violet pour ces actes d’une haute cruauté et empreint d’un barbarisme aberrant. Aedoth déplorait lui aussi ces actions qu’il jugeait bien trop violentes pour une race de dragon qui ne pouvait pas forcément contrôler son funeste destin. Néanmoins, il n’avait pas la haine que ressentait Spyro à ce moment-là. Il sentait réellement dans le dragon mauve une colère sourde qui sifflait en lui. Aedoth trouvait qu’il allait un peu loin à comparer ce dragon à Malefor lui-même, mais c’était un signe qui montrait à quel point le héros détestait la violence sur les dragons noirs, et paradoxalement dans le cas présent, cette haine montrait son envie de paix et de liberté de tous les dragons.
 
Spyro se retourna ensuite vers le dragon cuivré qui avait rejoint son allié vert, et parla sur un ton qu’il sentit un peu plus adouci, bien que toujours empreint de cet agacement qu’Aedoth avait aussi.
 
-Et toi, Dalic, commença le dragon violet, tu veux vraiment perdre du temps de ta jeunesse dans nos cellules ? Si ce n’est pas le cas alors part, sinon tu subiras le même sort que ton ami et je ne pense pas que c’est ce que tu veuilles.
 
Le dragon violet se mit ensuite à avancer d’un pas grondant vers le dragon vert. Ce dernier faisait mine de ne pas être impressionné, mais il l’était. Cela se voyait à la sueur qui perlait sur ses écailles et sa lente démarche qui partait en arrière. Aedoth avança avec Spyro, un peu en retrait pour avoir le recul nécessaire afin d’agir en cas de besoin. Il ne tolérerait pas que Spyro soit blessé. La queue de ce dernier remuait frénétiquement, frappant par moments le sol.
 
-Toi, par contre, continua-t-il en s’adressant au dragon de terre, prépare-toi, car tu risques de ne pas t’en tirer indemne et surtout si tu el seul. Ne mêle plus jamais un jeune dragon à tes absurdités. Tiens-toi prêt à affronter la légende de ce royaume et à te faire enfermer pour tes actes.
 
Aedoth avait du mal à croire ce qu’il entendait. Les mots de Spyro étaient vraiment agressifs.  Serait-il prêt à grièvement blesser ce dragon ? Aedoth pensa qu’il bluffait afin de l’effrayé, mais si c’était réel ? Pour le dragon de foudre, l’immobiliser serait suffisant, pas besoin de le tâcher de sang. Il trouvait Spyro bien brutal, mais il se disait que ce devait être normal, si ce n’était pas la première fois qu’il assistait à ce genre de violences qui se faisaient de plus en plus courantes ces temps-ci. Il suivait Spyro et le respectait, mais il essaierai de faire en sorte qu’aucune blessure trop grave ne soit causée.
 
Spyro fit un mouvement de sa queue que le dragon de foudre reconnu. Il s’agissait de gestes tactiques qu’Aedoth avait appris à son école. En combat, les gardes warfangiens se servent de leur queue pour donner des instructions aux équipiers sans alerter les opposants. Ainsi, naturellement, Aedoth se positionna en retrait, à la droite de Spyro comme ce dernier venait de l’indiquer.
 
-Adrash, commença le jeune dragon cuivré. On devrait arrêter tout ça, je ne veux pas aller en prison, on est stupides ! Je savais qu’on aurait des problèmes ! Tu ne vas pas te battre contre Spyro quand même ?
-Tais-toi ! Rétorqua Adrash. Ne me dis pas que tu as peur de légende, il est sûrement plus faible maintenant. Je crois en ma force.
-Non, rétorqua Dalic.
 
Immédiatement, Aedoth se rendit compte du visage haineux du dragon vert. Sans se faire remarquer, il se décala plus sur la droite, couvrant une trajectoire en arc de cercle pour se rapprocher le plus possible des deux dragons qui commençaient à se disputer.
 
-Tu me trahis alors ?!
-Je trouve juste que tu vas trop loin…
-Vraiment ?! Je vais aller encore plus loin !
 
Le dragon commença à donner un coup de griffe dans le museau de son ami qui tomba face au puissant coup, du sang giclant sur le vert et au sol. Le cuivré poussa un cri déchirant, mais Adrash semblait s’en moquer. Il frappa à nouveau avec ses crocs.
 
Mais Aedoth avait déjà lu cette attaque. Utilisant à nouveau sa foudre pour gagner en mobilité, il arriva sur le flanc droit du dragon et frappa de la paume de sa patte la mâchoire du dragon, décalant ainsi l’attaque, la gueule d’Adrash touchant le sol de pierre. De la foudre sortait encore de la patte qui venait de frapper, et le dragon vert remarqua cela. Il essaya de parler mais ne le pouvait pas. Sa gueule ne répondait plus, engourdie par la foudre d’Aedoth. Elle ne faisait pas mal mais paralysait simplement, car blesser n’était pas ici son but. En même temps, il prit le jeune dragon et le tira un peu à l’abri. Profitant aussi de la surprise d’Adrash, Aedoth fit signe à Spyro.
 
-A vous, Spyro ! Cria le Tunderwall. Ne le blessez pas à mort !
 

Regardant le spectacle d’un œil distrait, il déposa Dalic contre un muret et commença à regarder la blessure à son museau qui saignait abondamment.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Lun 15 Juin - 19:06

Le jeune dragon cuivré avait compris mes paroles et semblait plus sage que son ainé, mais malheureusement sa gentillesse et son honnêteté en avait fait une cible pour le dragon vert qui lui parla avant de l'attaquer sans pitié :

-Adrash. On devrait arrêter tout ça, je ne veux pas aller en prison, on est stupides ! Je savais qu’on aurait des problèmes ! Tu ne vas pas te battre contre Spyro quand même ?

-Tais-toi ! Rétorqua le dragon vert Ne me dis pas que tu as peur de légende, il est sûrement plus faible maintenant. Je crois en ma force.

-Non, répondit Dalic.

Le dragon vert nommé Adrash semblait avoir une haine maintenant envers son ami, ce qu'il fit ensuite m'horrifia de plus belle et conduit mon alter égo noir a ce montrer mais je rester le même même sous ma forme la plus sombre. Il  parla ensuite à son ami en le questionnant :

-Tu me trahis alors ?!


Le jeune dragon cuivré lui répondit avec l'air légèrement intimidé mais calme :


- Je trouve juste que tu vas trop loin…

Le dragon le regarda et dit avant de lui mettre un coup de griffe dans le museau, avec cette action il m'avait vraiment plonger dans une colère sombre :

-Vraiment ?! Je vais aller encore plus loin ! 

Le sang du jeune dragon cuivré gicla après ce coup violent et il tomba directement au sol a cause de la force porter par ce même coup, le jeune Dalic cria d'un son déchirant ce qui m'atteint au niveau du coeur je ne voulais pas que cela se passe ainsi " est-ce ma faute ? Qu'il souffre ainsi, pourquoi son propre ami lui a fait ça ? " Pensais-je

Le dragon vert semblait se foutre de la douleur de son ami et tenta de nouveau de l'attaquer mais d'un coup de crocs, je pouvait lire la haine que le dragon vert ressentais a cette instant il n'aurait pas hésiter à tuer son propre ami pour une futile histoire. Je bougea rapidement en direction du dragon après qu'Aedoth fit dévier son attaque et après l'avoir engourdi Aedoth me dit en faisant signe :

-A vous, Spyro ! Cria le dragon jaune en rajoutant dérrière : Ne le blessez pas à mort !

Le blesser a mort cela n'était pas envisageable en revanche il connaîtra la souffrance qu'il a fait subir a son ami,  je me positionna face vert et en lui mettant plusieurs coups de queue  rapidement pour le faire reculer de force et lui dit :

- Tu n'est qu'un lâche, un fourbe tu n'hésite pas a trahir tes amis a leurs faire du mal parce qu'il sont juste plus honnête et plus sage que toi. Tu me fait vomir le dragon vert tu ne mérite même que je te nomme par ton nom, pour moi tu n'est pas un dragon tu n'est qu'une bête dépourvue d'esprit, de logique et de sympathie. Tout ce qui compte pour toi c'est la force brute hein, alors prépare toi à en goûter.

Je cria à Aedoth d'amener le jeune dragon cuivré a l'hopital des dragons qui se trouve pas si loin d'ici :

- Aedoth ramène ce jeune dragon a l'hôpital de Warfang s'il te plaît et ne t'enfais pas pour moi, tout ira bien je ne suis pas comme Malefor.

Après avoir dit ça le dragon vert essaya de me décrocher un coup de griffe qui me frôla le visage et m’érafle légèrement et fit couler un peu de mon sang au sol, ce qui me fit rire d'un air semi-sombre :

- ah ah ah ah ah ah ah c'est tout c'est ca ta force que tu vante tant ?

Alors qu'il s'apprêtait à me mettre un nouveau coup de griffe je rattrapa sa patte et le jeta sur le côté dans un mur de briques qui se brisa sous son poids, je sauta dessus et le griffa juste au torse avant de dire :

- Dit moi tu veut savoir ce qu'à ressenti ton ami quand tu lui a balafrer le museau ? Nan attends ne réponds pas, je sais.

Je lui alors assena un coup violent au museau, celui-ci saigna également abondamment et malgré sa force et son mépris de son ami celui-ci hurla au coup que je venais de lui assener. Je le regarda droit dans les yeux en tenant sa tête et dit :

- Tu as de la chance que je ne suis pas aussi sombre que Malefor et l'ancienne Cynder sinon tu ne serait plus de ce monde " en pointant la pointe de ma queue devant son visage " Tu va maintenant répondre de tes actes et de ta tentative de meurtre, je te condamne à l'enfermement à vie pour ça et dit toi que cela sera ton requiem et ta rédemption pour tes crimes. Je te tire aussi le titre d'habitant de Warfang pour celui de traître.

Après ça il me mis un coup de griffe au visage et toucha le haut et le bas de mon oeil gauche même si ne l'a pas crever je le garda fermer et lui mit un coup de queue violent sur le côté du visage pour qu'il perde connaissance, les gardes du coin ne tarderais pas à venir je bloqua donc les ailes et les pattes du dénommé Adrash et marqua sur un morceau de brique avec mes griffes : << Gardes emmenez ce dragon, dans la prison de Warfang dans une cellule et gardez précieusement la clé car jugés pour ses actes il encoure la peine d'emprisonnement à vie. Mettez a sa patte arrière droite un boulet noir avec la croix rouge qui signifie qui finira sa vie en cellule.>>

J'appela les gardes de ma propres voix et reparti de l'autre coté :

- Garde venez chercher le détenu.


Gardant ma forme sombre je marcha dans les rues tout en laissant le sang de visage couler car malgré que ce dragon était au sol il n'avait pas hésité a me griffé le coin de l'oeil gauche. Je tenais celui-ci fermé car le sang coulé dessus, et continua de marcher jusqu'au moment ou j’aperçus la silhouette d'Aedoth au loin et lui dit d'une voix calme et sympathisante : 

- Tout va bien Aedoth ? Tu n'est pas blesser ? Comment va le jeune Dalic ?

Malgré mon côté sombre je resta calme et dit à Aedoth pour que ce qui vient d'arriver lui tienne aussi de leçon et oui même si il n'y était pour rien je voulais le rappeler à l'ordre car juger quelqu'un sans le connaître et très mal pour notre ordre :

- Aedoth ? Tu vois ce que ça nous apprends aujourd'hui même si un dragon est de couleur différente à la notre nous ne pouvons pas nous permettre de le juger surtout nous qui faisons respecter l'ordre. Je ne te blâme pas Aedoth mais te souviens tu de la parole que tu as dit à Adrash avant de l'interrompre ?

Je lui rappela gentiment ses propres paroles qui m'avait légèrement choqué sur le coup :

Qu’est-ce qui vous prend d’attaquer ces dragons ? Peut-être sont-ils destinés au mal, mais ce n’est pas une raison de les attaquer quand on ne sait même pas s’ils ont conscience de leurs actes !
Comment veux-tu que nous vivions en sécurité si tu perpétues des actes aussi barbares ? Te rends-tu compte que tu ne provoques ta destruction que plus rapidement en faisant cela ? Chaque dragon tourmenté s’en va et rejoint l’Empire des Ténèbres avec un souhait de vengeance, et je ne veux pas ça !

Je m'avança face à lui et en m'asseyant lui dit droit dans les yeux :

- Aedoth tu me vois là tel que je suis, je suis sombre est ce pour cela que je suis destiné au mal et à la destruction des autres ? Je sais que tu ne me voit pas ainsi mais imagine toi tu ne me connaîtrais pas avant et tu m'aurais croiser comme ça comment aurais-tu réagi ? Dit le moi franchement Aedoth ? Ne m'aurais tu pas juger ?

Tout en reprenant ma couleur d'origine, je me releva et mit ma patte sur son épaule :


- Tu as subi une grosse épreuve avec eux, mais ne fais pas l'amalgame de tous les mettre dans le même panier. Surtout toi Aedoth, toi mon second. Tu te doit d'être impartiale et ne trancher que les faits que tu vois et non ceux qui sont pas encore fait et qui a l'avenir pourrais se faire, juge au présent et pas au futur.

Je me retourna vers les deux dragons noirs qui était derrière moi et devant Aedoth et qui ont vu toute la scène et leurs dit calmement en m'approchant d'eux :

- Et vous deux, ne vous inquiétez pas votre couleur ne fait pas ce que vous êtes dans votre coeur. C'est vous qui jugez de votre avenir alors choisissez toujours ce que dit votre coeur et vous serais ce qui est bien ou mal même si vous devez en souffrir vous même à l'intérieur. ( en faisant référence à Cynder et a moi ).
Ne laissez jamais votre haine vous guidez car regarder ou sa conduit vous avez failli faire le fruit d'une haine qui n'a pas lieux d'êtres, ne vous sentez jamais différent des autres et si ca va pas venez me voir. Je serais toujours là pour vous aidez. Maintenant rentrez chez vous et reposer vous de toute cette émotion et soyez fort vous en aurez besoin car la vie n'est pas rose et les jugements de certaines personne font mal, et si on vous touche passez toujours votre chemin montrais vous fier mais dans le bon sens. Souvenez vous que Warfang est aussi votre maison et que peut importe ce que les autres disent vous avez votre place ici et ça c'est moi qui vous le dit.

Je me retourna vers Aedoth et dit en partant :

- Allons y Aedoth, continuons notre route.

Comment allez réagir Aedoth a tous ça ? Et qu'allait t'il pensais de ce qu'il a vu de moi ? Ça seul lui peut en décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Lun 15 Juin - 23:19

Pendant que le dragon de foudre emmenait le cuivré vers l’hôpital de Warfang comme lui avait demandé Spyro, il avait pu entendre quelques bribes de paroles de ce dernier, sur un ton rempli de colère, de haine, de rancœur :
 
-Tu n’es qu’un lâche, un fourbe ! Tu n’hésites pas à trahir tes amis, à leur faire du mal parce qu’ils sont juste plus honnête et plus sage que toi. Tu me fais vomir…
 
Le reste, Aedoth ne put l’entendre, beaucoup trop emporté dans l’élan de sa course et de la distance qui se faisait plus grande entre les deux dragons de l’Alliance du Sacré. Mais pour le peu qu’il avait entendu, Aedoth commençait à devenir inquiet de l’état de son allié. Il lui avait demandé de le laisser se charger de ça, mais tandis qu’il courait à toute vitesse, le jeune dragon blessé sur son dos et écoulant son sang sur les écailles du Thunderwall, ce dernier regrettait d’avoir écouté les ordres de son supérieur. Il avait peur pour lui et sa grande rancœur, et davantage lorsqu’il avait activé sa forme d’ombre. Aedoth était au courant de cette nouvelle aptitude de Spyro à tourner en une face sombre de lui-même, avec des écailles aussi noires que la suie… Lorsqu’il apprit cela, il ne pensa pas beaucoup à ce que cela ferait devant lui. Maintenant, il se posait de sérieuses questions. Non, ce n’était pas un pouvoir naturel à Spyro, et puis, le noir n’était pas sa couleur naturelle. Il devait se rassurer sur ce fait et ne pas avoir une image salie du chef de l’Alliance du Sacré. Aedoth était certain de la bonté de son supérieur, et il savait que ce qui alimentait ses actions, c’était son amour pour tout ce qui vivait et son envie de paix. Aedoth recherchait aussi la paix, et il l’aiderait.
 
-J… J’ai si mal ! Se plaignit Dalic.
-Evite de parler, répondit Aedoth sur un ton plutôt autoritaire, plus concentré sur sa mission. Tu perdras plus de sang si tu le fais. Néanmoins… C’est bien que tu aies refusé de collaborer avec ton ami, au péril de ta vie. Tu peux devenir un noble dragon.
-Me-merci…
-Ne dit rien, rappela le Thunderwall.
 
Il arriva à l’hôpital et laissa le pauvre dragon aux soins des infirmiers. Il alla avant s’assurer de son état, et on lui assura qu’il retrouvait rapidement toute sa forme, et que son museau ne présenterait aucune séquelle. Aedoth loua les bienfaits de la médecine qui avait beaucoup progressé grâce à la magie notamment et à la technologie des taupes. C’était d’ailleurs grâce à Aedoth que les premiers prototypes de machines permettant de réanimer des dragons proches de la mort furent crées. En effet, les taupes avaient découvertes que l’énergie électrique était capable de sauver des vies, et Aedoth avait développé cette idée dans un appareil fonctionnant principalement à la magie de foudre. Ayant déposé le brevet, le dragon de foudre appela l’objet un Anti-mortifère. Il n’en existait aujourd’hui qu’un seul à Warfang, d’une taille plutôt conséquente, empêchant son transport.
 
  
Aedoth attendait Spyro devant l’hôpital, et ce dernier arriva peu de temps après, toujours dans sa forme sombre qui ne put empêcher à Aedoth d’avoir un frisson parcourant tout son dos.
 
-Tout va bien, Aedoth ? Demanda-t-il sur un ton inquiet. Tu n’es pas blessé ? Comment va le jeune Dalic.
-Je vais bien, Spyro, répondit Aedoth en gardant son calme devant la forme d’ombre de Spyro, merci de vous en inquiéter. Dalic s’en sortira. Selon les médecins il n’aura aucunes séquelles. Et… qu’en est-il du dragon vert ?
-Aedoth, continua-t-il, tu vois ce que ça nous apprends ? Aujourd’hui, même si un dragon est de couleur différent à la nôtre nous ne pouvons pas nous permettre de le juger. Surtout nous qui faisons respecter l’ordre. Je ne te blâme pas, Aedoth, mais te souviens-tu de la parole que tu as dite à Adrash avant de l’interrompre ?
 
Suite à cela, le dragon violet lui rendit exactement les paroles qu’il avait entendu. Il comprenait que dans cette attitude, le dragon violet voulait lui apprendre quelque chose.
 
-Aedoth, tu me vois là tel que je suis. Je suis sombre, est-ce pour cela que je suis destiné au mal et à la destruction des autres ? Je sais que tu ne me vois pas ainsi mais imagine toi. Tu ne me connaitrais pas avant et tu m’aurais croisé comme ça ; comment aurais-tu réagis ? Dit le moi franchement, Aedoth. Ne m’aurais-tu pas jugé ?
-Chef…
 
Aedoth s’inclina le plus qu’il put et se releva.
 
-Je vous présente mes sincères excuses. Vous avez raison, je ne devrais pas montrer de différences aussi manifestes devant les autres. Ces dragons noirs avaient besoin d’aide et je le sais. Ils n’étaient pas mauvais, beaucoup trop jeunes pour s’en rendre compte. Ils étaient innocents. Quant à vous juger. Laissez-moi être honnête. Si je vous avais croisé sous cette forme, il est vrai que vous m’auriez effrayé, mais jamais je ne vous aurai attaqué en premier. Néanmoins oui, je vous aurais jugé, probablement mal… Je sais que j’ai fait des erreurs, et je comprendrai si vous vouliez me retirer de l’Alliance…
 
Dans son cœur, Aedoth avait peur de cette décision. A quoi bon continuer à essayer d’apporter la justice s’il ne faisait plus partie de l’Alliance. Pour lui, cet ordre était un objectif qui lui permettait d’en atteindre un encore plus ambitieux. Il ne pouvait pas combattre sans ce titre derrière lui. La réponse de Spyro le surprit, non, beaucoup plus, l’anima d’un sentiment de joie intense. Il reprenait aussi sa couleur normale.
 
-Tu as subi une grosse épreuve avec eux, mais ne fais pas l’amalgame de tous les mettre dans le même panier. Surtout toi Aedoth. Toi, mon second.
 
Au mot second, Aedoth ne put s’empêcher d’ouvrir la gueule de surprise. Pensait-il vraiment ce qu’il venait de dire ? Thunderwall, son second dans l’Alliance. Jamais il n’imaginerait se voir proposer un tel privilège. Il ne savait pas quoi répondre sur l’instant et le laissa continuer, attendant que les pulsations de son cœur se calment.
 
-Tu te dois d’être impartial et ne trancher que les faits que tu vois et non ceux qui sont pas encore fait et qui à l’avenir pourrais se faire. Juge au présent et pas au futur.
-Je… Je tâcherai d’appliquer vos conseils, Spyro ! Assura Aedoth, hésitant un peu, toujours accroché au terme de « Second ».
 
Il sembla esquisser un sourire, puis parla aux dragons noirs. Quand il eut fini, il revint vers Aedoth.
 
-Allons-y Aedoth. Continuons notre route.
 
En le suivant, Aedoth ne put s’empêcher de poser des questions à Spyro.
 
-Spyro, ai-je mal entendu, où vous avez dit… « Second » ?
 
En se rapprochant davantage, il remarqua du sang sur le visage de Spyro. Il comprit qu’il avait une blessure au niveau de l’œil et s’en inquiéta immédiatement.
 
-Oh, bon sang ! Votre œil ? Allez-vous bien ? J’aurais dû rester à vos côtés !
 

Il attendit la réponse de Spyro, inquiet de sa blessure. Il espérait que cela ne laisserait pas de marque. Il s’en voudrait tellement si le héros venait à être défiguré à cause de cette sortie, et par extension, par sa faute.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 380
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Lun 15 Juin - 23:58

Alors nous continuons notre chemin Aedoth me posa une question qui me fit sourire :

-Spyro, ai-je mal entendu, où vous avez dit… « Second » ?

Je ne put m'empêcher de lui répondre tout en continuant de marcher sur les pavés chauffer par la lumière du soleil :

- Oui Aedoth tu as bien entendu, tu est mon second a partir d'aujourd'hui j'ai besoin de quelqu'un comme toi pour m'aider a diriger notre nation. Qu'en pense tu noble membre de la famille Thunderwall.

Ce que Aedoth ne savait pas c'est que l'on se rend chez lui pour annoncer la nouvelle a son père qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, mais pendant le chemin l’inquiétude d'Aedoth se fit entendre quand le sang continue de couler sur mon visage :

-Oh, bon sang ! Votre œil ? Allez-vous bien ? J’aurais dû rester à vos côtés !

Je le rassura donc son jeune second sur la blessure et lui dit  :

- Ne t'enfais pas Aedoth ce n'est pas grand chose comparé a ce que le petit Dalic a vécu, tu vois même moi j'ai appris une leçon aujourd'hui je dois apprendre a faire confiance a ceux que je connais et qui me sont chère j'aurais appliquer ses conseils avant Cynder serait encore parmi nous et aurait évité ce danger avec l'armé que l'on ne connaît pas encore. Mais bon c'est le passer tout ça, il ne faut pas que je remue ce souvenir douloureux.

Après quelque minutes de marche nous arrivons devant une fontaine, avant d'aller voir le père d'Aedoth je me devais d'arrêter le saignement de la blessure. Cela ne le ferais pas si je commençais a tacher sa maison de mon propre sang, j’utilise une serviette que je pris sur la table d'un petit café de la ruelle et la mouilla dans l'eau de la fontaine avant de m'essuyer le visage tout en regardant mon reflet dans l'eau je regarda la profondeur de la blessure elle n'était pas importante pour me priver mon oeil mais assez importante pour laisse une cicatrice.

Je dit en rigolant :

- Bon et bien ce combat me laissera un petit souvenir, mais bon le principal c'est qu'il n'y ai pas eu de mort ni de blesser grave et que surtout que mon second n'ai rien je m'en aurais voulu.

Nous reprenons donc la route après 15 minutes une fois que la blessure c'était arrêtait de saigner, nous arrivons devant une grande bâtisse orné du nom de la famille Thunderwall écrit en grand au dessus d'une sorte de portique de bois annonçant le chemin pour arrivé a l'entrer de la maison. Je regarda Aedoth qui avait l'air surpris et lui dit en souriant :

- Je crois que quelqu'un nous attends à l'intérieur " et se mit a frappé à la porte de la maison Thunderwall "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   Mar 16 Juin - 1:48

La question d’Aedoth à propos de son poste de « second » fit sourire le dragon violet. Ce sourire énigmatique, Aedoth le décrypta dans sa phrase suivante :
 
-Oui Aedoth, tu as bien entendu. Tu es mon second à partir d’aujourd’hui. J’ai besoin de quelqu’un comme toi pour m’aider à diriger notre nation. Qu’en penses-tu, noble membre de la famille Thunderwall ?
-Je… Ce serait un réel honneur, Spyro. Je jure d’être à la hauteur de vos espérances et serai toujours là pour vous seconder !
 
Il se sentait si fier à ce moment-là. Le second de Spyro, lui-même chef de l’Alliance du Sacré ! Il se demandait néanmoins quelles seraient ces tâches. Aurait-il encore le temps de profiter de ses passe-temps comme le théâtre, la lecture ou les bains aux thermes ? Il lui poserait toutes ces questions une fois bien mieux introduit. Spyro semblait vouloir le conduire quelque part, Le dragon violet essayait de le rassurer sur son état –tout en se soignant partiellement une fois arrivé au niveau d’une fontaine avec des restaurants autour. D’ailleurs, lorsqu’il vit le sang sortant de la blessure de Spyro, Aedoth dut écarter son regard de cette vision immédiatement. Il avait soufflé à ce moment-là. Il n’avait pas eu le temps d’avoir une crise…
 
-Bon, reprit Spyro en rigolant après avoir soigné un peu sa blessure à l’œil, eh bien ce combat me laissera un petit souvenir. Mais bon, le principal, c’est qu’il n’y ait pas eu de mort ni de blessés graves et que, surtout, mon second n’ai rien. Je m’en serais voulu.
-Votre inquiétude envers moi me touche, répondit d’une voix basse Aedoth, mais je ne supporte pas le fait que vous soyez blessé…
 
Un peu plus tard, ils arrivèrent devant une propriété qu’Aedoth connaissait très bien. Un portail leur faisait face, avec marqué sur une plaque de pierre et en lettre d’or « THUNDERWALL » Plus loin, on pouvait voir un sentier de pierre qui traversait un vaste jardin décoré de quelques sculptures et fleurs de toutes couleurs. Aedoth fut surpris de se trouver là. Ainsi, Spyro connaissait l’endroit où il vivait.
 
-Qu’est-ce que cela signifie, Spyro ?
-Je crois que quelqu’un nous attend à l’intérieur.
 
Ils allèrent jusqu’à la porte d’entrée, et avant que Spyro ne puisse frapper, Aedoth arrêta son geste.
 
-Vous parlez, je suppose, de mon père ? Permettez-moi d’ouvrir à ma guise.
 
Ces paroles prononcées, Aedoth lança un petit éclair dans la porte. Cette dernière en bois massif ne possédait pas de serrure. Pourtant, au contact de l’éclair, elle s’ouvrit presque immédiatement. Les portes se refermèrent derrière eux, et de l’intérieur, dans le bois était incrustées des gemmes d’une couleur cyan.
 
-Un système que j’ai créé moi-même. A partir de gemmes enchantées par ma foudre, j’ai fait un système de verrouillage de ma porte, déblocable seulement par un Thunderwall. Mais mon père attend sûrement, comme vous le dites.
 
Ils traversèrent donc le hall principal avec quelques meubles et autres éléments de décoration, pour arriver dans la salle à manger : une pièce munie d’une longue table en chêne, avec des chandeliers posé au centre. Sur un tapis qui bordait la table était assis le père d’Aedoth : Aerth Thunderwall. Un dragon qui ressemblait beaucoup à Aedoth. Des écailles jaunes, sans patte bleu, avec des cornes noires en éclairs, un visage beaucoup plus arrondis que son fils. Sa queue finissait en éclair et quelques cicatrices marquaient ses flancs.
 
-Bonjour, père.
-Salutations, mon fils, dit-il avec toute la courtoisie dont il avait l’habitude. Qui est ce dragon à tes côtés ?
 

Aedoth alla refermer les portes de la salle à manger.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire connaissance: Le Héros et l'Eclair ( Statut : Terminée )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: