AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]   Mer 8 Juil - 23:08

Neliyan regarda Sirrush puis après il tourna le regard sur sa patte et repensa à la façon dont Sirrush l'avait soigner.

Flashback : Neliyan le yeux regardant le ciel pensif

Sirrush était concentrée et avait un regard assez grave sur la patte de notre dragon rouge, il posa son matériel de soin à côté de lui qu'il avait pris dans un des ses tiroirs. Il s'attaqua d'abord à la désinfection et pris un tissu propre qu'il humidifia avec un peu de produit pour nettoyer la plaie, au contact du tissu sur la plaie Neliyan eu comme une petite grimace ça lui avait piqué légèrement. Neliyan a beau être une grande gueule comme c'est amis de la rue lui disent tout le temps mais quand on parle de blessure il n'est pas tout à fait pareil enfin quand c'est lui qui est blesser. Après ça Sirrush s'approcha doucement de Neliyan et notre dragon rouge pouvait entendre sa respiration qui était plus rapide et son ami prit une grande inspiration. Se rapprochant encore du corps de Neliyan, Neliyan pouvait sentir le stresse chez son ami. Il voyait également les pattes de celui-ci trembler légèrement c'est alors que Neliyan lui sourit et lui dit pour le rassurer un peut :

Ne t'enfais pas ça va aller ? Prend une grande bouchée d'air et tu verra tout ira bien.

Puis Neliyan le regarder appliquer une sorte de pommade celle-ci aiderait peut être à la cicatrisation de la plaie après ça Sirrush banda la patte de Neliyan avec une bande qui passa avec un doit enrouler avec un demi-tour sur la patte de Neliyan il répéta cette opération deux ou trois fois avant de reculer un fois le bandage terminé celui-ci était  propre concis et fermer avec un petit nœud au dessus de la patte de Neliyan. Neliyan tourna son visage vers Sirrush qu'il tomber sur un coussin et relâchant visiblement tout son corps apparemment les soins qu'il avait prodigué a Neliyan furent pour lui une énorme épreuve et un très grand moment voir même très très grand moment de stresse de pression sur sa façon d'être avec ls autres. Puis après tout cela il releva la tête et s'adressa à Neliyan :

Hff, je, hff, hmmm... Pour faire simple... J'ai un espace vital, hypertrophié. Tu vois cette impression désagréable, quand, quelqu'un te colle, est littéralement trop prêt de toi. La plupart des gens, c'est entre grosso modo un mètre et hmm... 40 centimètres, je dirais. A partir de là ils se sentent mal à l'aise si quelqu'un de pas assez intime est trop prêt. Moi... Ça commence bien plus loin. Je vais aller te chercher des fruits maintenant, tu peux venir, ou rester te reposer.  

Neliyan le regarde et bougea sa tête de gauche a droite en souriant et lui répondant :

Ne t'enfais pas j'ai compris mon ami je comprend très bien.  

Fin du Flashback Neliyan revenant à la réalité il regarda Sirrush et lui dit avec le sourire

Puis Neliyan regarda son compagnon translucide et lui sourit en disant pour répondre a ses paroles :

Pas mal. Avec de l'entrainement, tu pourrais développer de la technique. Mais pas une posture permanente je pense. Ta colonne vertébrale en souffrirait.

Ne t'enfais pas étrangement je n'ai pas mal à ma colonne regarde bien mes pattes, je ne te l'ai pas dit mais ma mère était bipède et marchais aussi sur ces quatre pattes. Là c'est juste que je ne pensais pas pouvoir le faire aussi et puis quand je t'ai vu sa ma rappeler un peu la démarche à deux pattes de ma mère hi hi hi  ne t'enfais pas je sais que tu n'est pas une femelle ah ah ah ah ah et puis ma mère avait une démarche plus comment dire gracieuse hi hi hi hi hi hi.

Il écouta Sirrush qui semblait avoir le sourire après ça et il lui répondit également de suite :

Souhaite tu encore que je cueille des baies, fruits, ou champignons ? Il semble que nous en avons assez en réserve pour te faire quelques repas, je suppose. En rentrant, je vérifie que tout est bien comestible, et j'en profiterais pour t'apprendre les bases de la cueillette, si tu le désir bien sur. Hmm... Ou plutôt demain matin. Il se fait tard pour toi non ? Pour ma part, je ne dort que 20 minutes toutes les 6 heures. Cela me permet de n'en garder que le sommeil le plus important. Donc j'oublie souvent que mes compères ont des besoins physiologiques plus... normaux. C'est aussi pour cela que je n'ai plus l'utilité de ma couchette, que je te recommande volontiers. La  table, au mieux avec un oreiller, me suffit amplement pour si peu.

- Je te remercie de nouveau je pense que l'on en aura assez pour plusieurs jours Et oui pourquoi pas tout cela peut être utile mon ami, mais il est vrai que je commence à fatigué un peu. Il n'y a pas de soucis Sirrush et merci pour la couchette c'est très sympa de ta part je connais que trés peu de dragon mais le peu que je connais ne ferais pas comme toi.

Disait t'il en souriant, il suivi Sirrush jusqu'à Chez lui tout en faisant attention a ne pas écrasé les fruit dans sa sacoche. une fois à l'intérieur de la battisse du dragon translucide il posa la sacoche sur la table en faisant attention à ne pas faire tomber ses affaires et à ne pas salir sa patte bandé. Il regarda celle-ci et demanda à Sirrush :

Dit moi mon ami quand est que je pourrais remarcher sur ma patte approximativement ?

Après avoir écouté la réponse de son ami il décida après avoir légèrement baillé de se diriger vers la couchette que Sirrush lui prête et il lui dit en se posant tranquillement dessus ( l'arrière train sur le bord et ses pattes touchant le sol  ) il lui dit en rigolant :

Je ne suis vraiment pas habitué à ce mode déplacement mais bon ca viendra avec le temps et puis ses dans mes gênnes grâce à ma mère et grâce a ton aide je ne pourrais que le développer en plus hi hi hi. Merci Sirrush grâce à toi je pourrais de nouveau dormir sous un toit je te revaudrais ça mon ami.

Une fois bien intallé il regarda Sirrush et lui dit en fermant les yeux doucement :

- Bonne nuit Sirrush

Pour la suite:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sirrush

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : Coincé dans ma tête depuis 1994

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]   Ven 10 Juil - 18:58


Ne t'en fais pas étrangement je n'ai pas mal à ma colonne regarde bien mes pattes, je ne te l'ai pas dit mais ma mère était bipède et marchais aussi sur ces quatre pattes. Là c'est juste que je ne pensais pas pouvoir le faire aussi et puis quand je t'ai vu sa ma rappeler un peu la démarche à deux pattes de ma mère,  ne t'en fais pas je sais que tu n'est pas une femelle, et puis ma mère avait une démarche plus comment dire gracieuse. Gloussa-t-il.

Sirrush souri en répondant du tac-au-tac, plaisantant :
El... On ne t'a jamais dit que ce n'était pas bien de se moquer des handicapés, camarade ?


Les travers des caractéristiques héritées étaient pour Sirrush bien nébuleux. Après tout, ces parents n'avaient pas vraiment d’antécédents lui ressemblant, et pourtant il avait ces écailles si particulières, certains muscles atrophiés, ou autres, le tout formant sa bipédie par exemple.

- Je te remercie de nouveau je pense que l'on en aura assez pour plusieurs jours Et oui pourquoi pas tout cela peut être utile mon ami, mais il est vrai que je commence à fatigué un peu. Il n'y a pas de soucis Sirrush et merci pour la couchette c'est très sympa de ta part je connais que trés peu de dragon mais le peu que je connais ne ferais pas comme toi.

L'hospitalité bien réglée est montre de bienveillance. La bienveillance est contagieuse et encourage la coopération. La coopération mène à la construction. La construction permet l'Ordre et le Progrès... Tu pourra remarcher d'ici quelques jours je pense. Dit-il en se dirigeant vers le chemin du retour.

Ils arrivèrent rapidement à la tanière de Sirrush, quelques minutes plus tard. Un de ses -relativement- nombreux habitats, dispersés sur le continent. Dans les zones boisées et sures, du moins. Ils pouvaient changer un peu selon les biomes, mais étaient globalement sur le même modèle. Cela prenait du temps à construire, surtout à meubler, mais ne pas devoir manger tout les jours lui évitait de faire des cultures en serres au moins, ainsi que réfléchir à des stratégies possibles de conservation des aliments. Des avantages non négligeables depuis que son mode de vie était plutôt vagabond, étudiant ses congénères de part le pays.  

Il enleva son manteau, rassuré d'être dans un endroit dont la température était proche de sa Température Moyenne Préférée.

Je ne suis vraiment pas habitué à ce mode déplacement mais bon ça viendra avec le temps et puis ses dans mes gènes grâce à ma mère et grâce a ton aide je ne pourrais que le développer en plus. Merci Sirrush grâce à toi je pourrais de nouveau dormir sous un toit je te revaudrais ça mon ami.

Sirrush lui répondit, circonspect :
Je ne serais pas si catégorique mais soit. Il haussa les épaules. C'est tout naturel. Passe une agréable nuitée et repose toi bien, camarade.

Le dragon translucide termina tranquillement une tasse de thé, pensif. Avec l'aide de ce  jeune dragon, pourrait-il améliorer le sort de ses congénères des rues ? Améliorer la qualité de vie à Warfang, et abaisser certaines tensions. Difficile à dire. Neliyan était fougueux, et son esprit semblait errer d'une idée à une autre sans s'y fixé, sans suivre un schéma global. Difficile en ces conditions de savoir s'il pouvait compter sur lui pour l'assister dans certaines missions de bienveillance sociale. Serait-il capable de suivre une vision sur le long terme, fusse en ayant un cheminement différent ? Bon, au moins, il constituait un contact précieux, et une source de renseignements fiables sur le sujet des enfants des rues, tandis qu'aucunes informations formelles ne circulaient sur eux. Les oubliés, les déclassés, les miséreux. Tant d'énergies, gâchées, perdues, à créer des tensions au lieu d'en résoudre. Et ce n'est pas les gardes de l'alliance et leur hiérarchie qui se pencheraient réellement sur un panel de solutions efficaces.

Tandis que son invité dormait, Sirrush réfléchissait à cette problématique, prenait des notes, organisait un schéma de réponse cohérente, et gribouillait sur d'autres problèmes également. Il eu le temps de faire une autre sieste de 20 minutes avant que son comparse ne se réveil. Puis après qu'il ai petit déjeuné il lui apprit, par l'exemple et le mimétisme, à trier les baies et champignons selon qu'ils soient comestibles ou non, suite à quoi Neliyan fut libre de vaquer à ses occupations.

Après coup, Sirrush se dit qu'il avait fait une bien étrange -et quelque peu triste- rencontre ce jour là, un Thunderwall des rues, orphelin et errant. Mais plein de ressources, dont sa famille restante, et qui ne demandait qu'à avancer. A cheval entre deux mondes, trouvera-t-il finalement sa place ?


-
-
« Le progrès d'un monde paisible ne viendra pas des esprits qui en sont les fautifs. Ne demandez pas aux despotes la paix, mais cherchez parmi les humbles et les petits ceux qui font avancer concrètement l'innovation et le progrès social, politique, et technologique. Au pire construisez une administration parallèle, construisez sans les officiels, et quand on appellera cela révolution, il sera déja trop tard. » - Sirrush, autodidacte en sciences de l'esprit, spécialisé dans les sciences sociales, et la logistique matérielle et immatérielle

Corps en entier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]   Sam 11 Juil - 16:31

Neliyan après quelques petites heures de sommeils se réveilla et visiblement le soleil était lui déjà réveillé, c'est alors qu'il prit son petit déjeuné avec Sirrush rien de tel que de déjeuner avec des fruits frais cueilli la veille par son compagnon. Après ce petit déjeuné plus au moins copieux écouta Sirrush lui expliqué comment triés et reconnaître les baies et les champignon comestible. Il avez pas mal d'exemple de différente baie, des rouge, des noires, de bleus et idem pour les champignons il expliqua que chacun pouvait avoir un effet plus ou moins néfaste pour le dragon rouge ou ses amis. Certains endormez celui qui le mange et d'autre les empoisonnés mais il y avait une variété plutôt étrange les champignons hallucinogène ceux-ci nous font voir des choses qui n'existes pas ce qui peut ne effrayer voir même nous faire faire un arrêt cardiaque à cause de leurs effets néfastes. Neliyan après avoir tout retenu brièvement repensa à la parole de Sirrush de la veille il parlait de former une sorte de groupe pour divertir les dragons de la cités mais il avait aussi donner son avis sur l'idée de milice que Neliyan lui avait dit :

Cela vous apprendraient bien des vertus, dont le travail de groupe, renforçant ainsi votre cohésion, et vous occuperait en partie. Je suis sur que cela serait plus agréable, et ça ne coute rien d'essayer.

Eh bien, prenons un exemple. Mettons que tu forme un groupe avec tes camarades qui serait intéressés pour faire du théâtre (ou du chant, ou de l'artisanat, ou peu importe en fait). Je vous aide à trouver un professeur, vous apprenez avec lui. Rien ne vous empêche de faire une représentation dans un coin d'une place. Ledit professeur pourra vous aider, connaissant un tant soit peu les attentes sociales des autres dragons. Mais, une pièce de théâtre, fusse-t-elle populaire, invite à la distraction ou à la réflexion. Si vos propos sont corrects, pas de réactions négatives possibles. Au pire, ce que ça n’intéressera pas passeront leur chemin. Dans tout les cas, vous ne passerez plus pour des désœuvrés. Au pire certains dirons que vous êtes des saltimbanques, au mieux, que vous faites vivre la cité. Cela, coupler à la chasse pour votre survie, vous assura au fil du temps une meilleure réputation.

Une milice, peut être intéressante. Mais le contexte ne s'y prête pas. Hmmm... Cela pourrait être mal vu de votre part, et puis c'est quelque chose de très délicat à mettre en place. Il faut des ressources, un soutient politique, l'appuie de la population... C'est très compliqué, surtout sans expérience en la matière. Et tout cela n'est pas très gaie. Alors que du spectacle de rue, des invitations à l'artisanat ludique... Si dans le futur cela a du succès, que vous pouvez l'ouvrir à d'autres dragons, vous contribuerez à la mixité sociale, et donc une baisse des tensions entre les classes les plus pauvres, et celles qui le sont moins. Cela ne coute rien d'essayer, et ce n'est pas dangereux, contrairement à une milice.


Il regarda le dragon blanc poreux et lui dit en parlant de ses paroles :

- Dit moi Sirrush a propos de ce que tu m'a dit hier il est vrai que l'idée de former un groupe de saltimbanque comme tu dit ne serez pas mauvais, mais je pense que j'ai également un but différent. Ne pense pas que je réfute ton idée mais je pense que je vais réfléchir encore un peu car malgrés tout ce que j'ai pu faire, en ayant vu la dernière fois mon cousin avant que je ne te rencontre. Je l'ai vu vu accompagné de garde Warfangien et je me posa la question qu'être garde pour protégé notre nation ne devait pas être si mal et puis je serais certainement au côté de mon cousin pour l'aider et le protéger comme un membre honnête de notre lignée. Je suis encore indécis à ce sujet c'est pour ça que je crois que j vais sortir quelques jours histoires de réfléchir à tout ça et qui c'est peut être que je rencontrerais de nouveau mon cousin et lui soumettre cette idée pour voir sa réaction. En revanche comme tu le dit pour l'idée de la milice il est vrai que cela sera compliquée et puis comme tu l'as précisé cela serait aussi mal vu par des citoyens qui pourrait nous connaître pour nos crimes. Donc je ne peut te répondre de suite le temps que je réfléchis a tout cela.

Puis Neliyan s'approcha de son ami lui tendant de nouveau sa patte et après que celui-ci lui a répondu, il prit sa sacoche avec ses affaires et ce dirigea vers la porte d'entrée de la maison de son confrère et ami et il lui dit en lui faisant signe :

- Je vais m'absenter un petit moment comme je te l'ai dit et puis je réfléchirais pendant ce temps à tout ce que tu m'a dit et tout ce que je pense mon ami, je reviendrais après avoir une décision et qui sait peut être que je ne serais pas seul hé hé. En tout cas( dit t'il en s'inclinant ) Je te remercie une fois de plus pour tout ce que tu as fait pour moi, cela m'a fait pensée un peu à l’habitude d'un père envers son fils. Je sais que je ne reverrais plus jamais le miens mais il restera à jamais dans mon cœur, est ce que cela te dérangerais si je t'appel père ? Car après tout tu as beau m'avoir recueilli dans la rue hier mais tout ce que tu as fait pour moi pendant la journée d'hier me fait pensée à tout ce que peu faire un père pour son fils pendant des années.

Il se releva et regarda son ami mais aussi celui qui semblais avoir pris également comme un père adoptif et lui dit avec une assurance plutôt impressionnante :

- On se reverra bientôt Sirrush, je reviendrais sois en sûre mon cher père adoptif et ce jour là tu sera fier de moi, je le jure sur mon honneur de Thunderwall.

Puis il sorti après avoir fait une signe patte ( de la tête vers Sirrush ) et s'envola en direction de Warfang
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fougue et l'Étrange [RP Ouvert | Sirrush - Neliyan Thunderwall] [ Statut : Terminée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Un bien étrange rêve...
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» Une étrange découverte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: