AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Mar 14 Juil - 16:30

Aedoth et les autres gardes arrivèrent dans l’hôpital, et le Second ne perdit pas de temps. Il s’adressa à la première personne du service médical pour que son cousin puisse être examiné et soigné. Ils furent ainsi rapidement conduits à une chambre à part où Neliyan fut déposé sur un lit.
 
Le Second remarqua que le dragon rouge et orange était toujours conscient, et regardait son cousin avec une certaine attention.
 
-Aedoth tu ne m’as peut-être pas entendu sur le coup mais s’il te plait libère ce dragon que tu as enfermé. Réhabilite-le. Je ne lui en veux pas pour ce qu’il a fait. Après tout, je l’ai bien mérité. Je n’avais qu’à ne pas voler ce marchand. Je sais qu’il a certainement agi sur le coup de la colère et de la haine mais s’il te plait, l’enfermer n’est pas une solution. Il ne se sentira plus que rejeté et je n’ai pas envie que cela arrive par la faute de mes excitations. Pardonne-lui, Aed. Revoie ton jugement s’il te plaît, fais le pour moi. Je ne veux pas que ce garde paye pour mes actes passés. Cela entacherai encore plus le nom que je porte. Même si cela est le même que le tien. Je me sentirai encore plus coupable que lui. Aedoth je t’en prie, pardonne-le.
 
Neliyan ferma les yeux un instant, et Aedoth se passa ainsi de répondre. Néanmoins, une douleur sembla le sortir de l’inconscience à laquelle il accédait. De ce fait, il n’eut d’autres choix que de répliquer :
 
-Je ne changerai pas d’avis, Neliyan, et je resterai inflexible sur ce point. Ce n’est pas de ta faute  si ce garde obtient cette punition. Il aurait réagi de la même manière avec n’importe quel autre voleur qu’il aurait pu croiser. Dans la garde, on apprend à ne pas réagir sous l’impulsion de la colère et ne pas blesser pour le plaisir. Nous ne sommes pas des montres. Tu ne te rends pas compte des actes barbares qu’il était en train de te faire. Je pense que c’est la meilleure solution. Cela le fera réfléchir, et puis… Sache que je songe peut-être à le réintégrer dans la garde. Je ne lui en ai juste pas parlé pour lui faire peur et qu’il puisse se responsabiliser. Voici selon moi la meilleure leçon pour lui. Néanmoins, pour l’heure je veux que tu penses à toi et que tu te reposes.
 
Aedoth cessa de parler. Il espérait que son cousin comprendrait. Il n’avait pas à s’en vouloir pour cette faute qu’avait commise le dragon. Cela n’aurait aucune répercussion sur son nom.
 
-Aed, dit moi, que devrais-je faire pour rentrer à l’école de garde, crois-tu que je pourrais apprendre en même temps à l’école et à tes côtés ?
-Bien sûr que tu le pourras. Tu devras vivre dans des baraquements, avec d’autres futurs gardes, mais les visites ne sont pas prohibées. Tu pourras nous visiter, moi et ton oncle, et je t’inculquerai ce que tu voudras.
 
Un autre dragon entra ensuite dans la pièce, et ce dernier n’était pas inconnu aux yeux d’Aedoth. Il s’agissait de Volteer qui s’avançait vers eux, entrant dans la chambre. Le Second ne s’attendait pas à cette visite et se releva rapidement en s’inclinant.
 
-Conseiller Volteer, que me vaux le privilège de votre présence ?
-Je suis venu le plus vite que j’ai pu, Second Thunderwall. Lorsque j’ai appris qu’un garde avait attaqué un citoyen pour une histoire de vol, j’ai laissé ma paperasse de côté et je suis venu voir comment se porte le citoyen. Alors, Aedoth, comme va-t-il ?
-Votre sollicitude me touche sûrement autant que lui. Pour répondre, il s’en sortira, son état étant stable. L’état de sa patte me préoccupe toutefois. Pour le garde qui a commis cette erreur, je l’ai sanctionné à hauteur de sa faute, n’ayez crainte. Nous attendons qu’un médecin vienne, mais j’aimerais qu’ils soient plus prompts et réactifs…


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Mer 15 Juil - 15:47

Neliyan fut tout aussi surpris que son cousin quand celui-ci confirma par ses paroles que le grand dragon était le grand et l'unique Volteer comme le pensais notre dragon rouge, bien que cette présence faisait chaud au coeur à Neliyan celui-ci se sentait également honteux de ses exactions dans la cité. Après qu'Aedoth l'ai rassuré pour l'idée d'intégré la garde de Warfang au côtés de son cousin pour apprendre tout en étant sur le terrain, Neliyan souriait à l'intérieur de lui malgré la douleur aiguë de sa patte bander par les soins du médecin de la garde de warfang qu'il l'a aidé tout a l'heure. Le temps passer et le grand dragon jaune s'approcha de moi et me regarda puis il regardait Aedoth, il remarqua que l'on avait la même marque sur nos pattes et dit à Aedoth d'un ton sérieux et gentil :

- Eh bien Aedoth pourquoi ne me dit tu pas qu'il est un membre de ta famille ? Vous avez tous les deux la marque des Thunderwall. C'est bien ça la famille se réunis après tant de peine sa fait plaisir a voir.

Aedoth lui répondit avec un air peu être gênée voir embarrassé car il avait découvert ce secret. Neliyan les écouta et quand ils finirent de parler ensemble il, inclina sa tête avant de s'adresser à Volteer :

- Je vous remercie pour la sollicitude qui vous amène ici pour savoir mon état de santé, j'en suis très honoré Gardien Volteer. Comme vous venez de le découvrir je suis le cousin d'Aedoth mais je ne suis malheureusement aussi digne que lui, j'ai commis des erreurs dans ma vie suite à une dure perte et je m'en sens vraiment honteux. J'avais pour projet de rejoindre la garde de Warfang mais au vu de mes exactions passées je comprendrais très bien que mon dossier serait refusée, je ne l'ai pas dit à mon cousin mais j'ai pris un dossier d'inscription à l'école des garde.( Disait t'il au gardien d'un air triste et en se faisant lui même les reproche tout en prenant le dossier dans sa sacoche, il l'a tendit au gardien en disant sérieusement ) :- Si je vous tend ce dossier c'est simplement pour que vous puissiez le déchirez de vos pattes pour ne pas approuver ma candidature et mon inscription et je le comprendrais très bien. Je n'ai pas reçu la même éducation que mon cousin ici présent, je n'ai pas de connaissance et la seul chose que j'ai sue faire et que je regrette c'est de volé les autres pour survivre je comprend très bien la réaction de ce garde et ne lui en veut point.

Même si cela pouvais être déplacé de la part de Neliyan,celui-ci s’explique avec le gardien avec une sincérité qui pourrait même décroché des larmes a un dragon noir ( façon de parler hein ). Même si lui penser que son inscription serait annulé il resta néanmoins surpris car le dragon nommée Volteer visiblement touché par la sincérité de Neliyan lui répondit en tendant le dossier à Aedoth :

- Neliyan Thunderwall, je ne vois pas pourquoi tu t'attriste autant et que tu dévalorise tant. N'oublie pas ce que tu est, tu as certes commis des erreurs dans ton passer mais sais tu que les reconnaître et les dires avec une sincérité  et déjà un acte mature de ta part. Comme nous le disons avec les autres gardiens une faute avoués et une faute a moitié pardonnez, maintenant je sais que ce ni le lieu ni l'endroit mais je ne vois pas pourquoi tu me tend ce dossier d'inscription pour que je le déchire. Alors je vais faire une chose qui est assez rare mais je t'accorde le droit d'accès à l'école en revanche tu sera sous la tutelle de ton cousin Aedoth, l'idée d'expérimenté une nouvelle forme d'éducation me vient à l'esprit. Je vais t'accorder une seul et unique chance pour ta rédemption tu sera sous la tutelle de ton cousin Aedoth celui-ci sera en charge de t’enseigner tous ce que lui as appris pendant sa formation et pendant toute ses études, le meilleur d'apprendre et d'apprendre au côté d'une personne proche et si cela réussi nous ouvrirons une nouvelle branche d'étude. Tu n'est pas privilégié du fait de ton nom mais tu apporte ton aide à cette nouvelle façon d'apprendre, bien sûre cela ne te dispense pas des examens scolaire. Quand il y aura un examen nous le transmettrons à ton cousin, tu devra absolument te présenté a tous les examens sans fautes. Si tu oublie ne serais-ce qu'un examen pour une raisons quelconque cela mettra fin à ta formation est-ce clair Neliyan ?

Le jeune dragon rouge souriait à l'idée qu'il pourrait réalisé son rêve et qu'en plus il serait avec son cousin et il évaluerais un nouveau mode d'étudier. Volteer eu une excellente idée, mais il devrait l'expliquer à Spyro pour qu'Aedoth puisse former son cousin pendant le cursus. Il devra donc réduire certaine tâche administrative, bien qu'il s'occupe le plus souvent de celle-ci. Le gardien se retourna vers Neliyan après une dernière paroles il s'adresse à Aedoth :

- Bien bien ceci étant dit Neliyan je te souhaite un bon rétablissement. ( se tournant vers Aedoth il lui dit ) : - Cela ne te dérange pas Aedoth ? Si tu est d'accord ne t'enfais pas je vais en parler à Spyro pour qu'il te donne plus de temps pour former ton cousin, nous somme fier que tu puisse faire cela après tout tu était le premier de ta formation et nous en sommes fier. A très bientôt les jeunes Thunderwall. Si tu accepte venait dans la garnison une fois que ton cousin sera apte et je vous donnerez les équipements nécessaire a moins que tu ne veuille les donnés toi même à ton cousin ce que je comprendrais

Puis il s'approcha de Thunderwall jaune et lui dit :

- Cela serait encore plus encourageant pour ton cousin si toi toi qui les lui donnent en tant que second et mentor.


Après ça Volteer s'en alla et laissa les deux cousin qu'il soit parti Neliyan regarda son cousin avec attention et lui dit :

- Qu'en pense tu cousin ?


La douleur de la patte de Neliyan se réveilla à nouveau le tirant dans une douleur intense qui le fit se tordre sur son lit, le médecin arrive au même moment et vit le patient souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Sam 18 Juil - 21:25

Le Gardien de la foudre avait observé la marque similaire à celle d'Aedoth sur l'épaule de son cousin. Il identifia rapidement le lien de parenté qui émanait des deux dragons, ce à quoi le Second dut tout expliquer: qu'il se nommait Neliyan et était son cousin qu'il avait rencontré dans la journée. Bien qu'au départ, Aedoth pouvait paraître gêné de devoir révéler qu'il avait un cousin, celui-ci perdit promptement son expression, se disait que ces choses là devaient tout de même de savoir et qu'elles seraient découvertes tôt ou tard. De plus, il ne jugeait pas handicapant d'apprendre à Volteer qui il était. Après tout, il était un Gardien, et devait donc avoir acquit assez de sagesse pour ne pas juger son proche.

Neliyan se justifia ensuite auprès de Volteer après de brefs remerciements, expliquant qu'il ne pouvait posséder autant d'honneur que son homologue Thunderwall. Il tendit d'ailleurs un paquet de fiches entourées dans un matériaux plus fin. Lorsque Neliyan expliqua ce que c'était, Aedoth s'en souvint, des fragments d'un lointain passé circulant dans son esprit. Il s'agissait d'un dossier d'inscription pour entrer dans l'école de gardes de Warfang. Il souhaitait que l'on s'en débarrasse, ne se jugeant pas à a hauteur du poste qu'il convoitait. Volteer donna ledit dossier au dragon de foudre qui le cala contre le torse avec sa patte. Volteer dit au cousin d'Aedoth de ne pas se rabaisser ainsi, ce que le Second approuvait. Il pouvait devenir un garde s'il possédait la volonté de changer. Le Gardien aborda ensuite un sujet qui intrigua fortement Aedoth. Il voulait expérimenter un nouveau système d’apprentissage. Le dragon de foudre comprit vite les enjeux: il s'agissait de pouvoir faire accéder les adultes à la formation de garde plus facilement. Il était vrai que le métier de garde devait se méditer dès l'enfance pour posséder ainsi des gardes dans beaucoup de cas bien entraînés. Néanmoins, l'idée d’enrôler des individus plus vieux, même sans de lourdes études n'était pas une mauvaise idée. Cela permettrait d'augmenter les troupes de Warfang, mais ce n'était pas sans risque. Probablement ces autres gardes seraient-ils moins responsabilisés, et donc susceptible de mal tourner ou d'enfreindre certaines restrictions comme l'avait fait ce garde encore récemment.

-Bien, bien. Ceci étant dit, Neliyan, je te souhaite un bon rétablissement. ( Il se tourna vers Aedoth et lui parla ) Cela ne te dérange pas, Aedoth ? Si tu es d'accord ne t'en fait pas, je vais en parler à Spyro pour qu'il te donne plus de temps pour former ton cousin. Nous somme fiers que tu puisses faire cela. Après tout, tu étais le premier de ta formation et nous en sommes fiers. A très bientôt, les jeunes Thunderwall. Si tu acceptes venez dans la garnison une fois que ton cousin sera apte et je vous donnerez les équipements nécessaire a moins que tu ne veuilles les donner toi-même à ton cousin, ce que je comprendrais.
-Je trouve l'idée somme toute soudaine, Conseiller, mais il me fait plaisir d'essayer des systèmes capables de potentiellement aider à la cité. Je tâcherai de lui fournir l'équipement des recrues. Je suppose qu'un passage à la caserne en personne ne sera pas réprimandé.

Volteer les salua une ultime fois puis quitta la pièce. Aedoth trouvait cette intervention étrange. Comment avait-il pu être mis si rapidement au courant pour son cousin et sa blessure ? Pourquoi s'était-il penché sur son cas alors que d'autres dragons devaient souffrir pire maux ? et, somme toute, était-il venu simplement pour se recueillir sur l'état du blessé ? Curieux moment, c'était bien ce qu'Aedoth en pensait.

Ce fut Neliyan qui le sortit de son esprit avec une question à laquelle Aedoth prit un étrange moment de silence avant de répondre.

-Qu'en penses-tu cousin ?
-Je ne sais que dire, et je ne pense pas me prononcer en l'instant. Il faut essayer, et aviser en circonstances. J'ai pesé le pour et le contre, mais la pratique complète la théorie. Quant à devenir ton tuteur, je veux bien endosser ce rôle, mais j'espère que cela n'aura pas de mauvaises conséquences sur mon devoir de Second de l'Alliance.

Il lui sourit, mais cette confiance s'évanouit lorsque Neliyan, prit d'une soudaine douleur, se remua dans son lit. Un médecin -dragon de couleur verte aux cornes cristallines- arriva sur place et utilisa quelques onguents sur la blessure qui semblait s'être rouverte.

-Ne vous inquiétez pas, tenta-t-il de rassurer. Je vais faire un nouveau bandage.

Après l'application de sa pommade aux vertus certainement apaisantes, il repassa une fine bande qui entoura la blessure. Le bandage était fait. Le médecin examina un court instant tout le corps de Neliyan puis il lui parla en s'assurant qu'il était toujours conscient.

-Tout semble aller pour le mieux. La plaie n'était pas trop profonde, ce qui fait que votre patte pourra de nouveau être utilisée sous peu; je compte entre 2 à 3 jours. Il faut simplement que vous évitiez de l'utiliser avant sou peine de rouvrir la plaie qui est large.
-J'ai entendu un craquement, continua Aedoth, pendant une intervention contre un criminel. Est-ce que vous voyez une anomalie.
-J'allais y venir, tint le médecin avec une moue peu assurée. Il y a en effet, un défaut au niveau de l'articulation d'une de la patte. Ce n'est pas une blessure causée par l'arme, mais un mauvais mouvement à dû rompre quelque chose. Il nous reste encore à savoir si cette blessure n'handicapera pas trop. Sur ceux, il me faut vous laisser pour en discuter avec le reste du corps médical.

Il quitta la pièce. en saluant les dragons. Aedoth s'approcha de son cousin et ne sut pas quoi dire au départ.

-Neliyan... Je m'excuse. Toutes ces blessures sont indirectement de mon fait. Tu n'es pas garde, j'aurais dû te mettre à l'abri plutôt que de m'appuyer sur toi comme un équipier. Ce craquement m'inquiète, et j'espère que tu n'auras pas trop de séquelles.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Lun 20 Juil - 22:03

Après que le conseiller et gardien Volteer fut parti Aedoth ne répondit pas de suite a son cousin, la seul chose qui le préoccupais vraiment c'était de savoir si cela aurait une incidence sur son post de second de l'alliance à ce moment là Neliyan n'eut le temps de le rassurer car la douleur c'était relancé mais un dragon médecin de couleur verte au cornes bleu comme le cristal arriva dans la pièce et soigna notre jeune dragon rouge après avoir dit :

-Ne vous inquiétez pas.Je vais faire un nouveau bandage.

Puis il apaisa la douleur de notre dragon rouge avec une pommade et banda de nouveau la plaie, après cela il examina notre cher Neliyan et il parla ensuite a l'ami rouge certainement pour savoir si il n'était pas dans les vapes.

-Tout semble aller pour le mieux. La plaie n'était pas trop profonde, ce qui fait que votre patte pourra de nouveau être utilisée sous peu; je compte entre 2 à 3 jours. Il faut simplement que vous évitiez de l'utiliser avant sou peine de rouvrir la plaie qui est large.

Puis ce fut au tour d'Aedoth de parla il expliqua au médecin qu'il avait entendu un craquement dans le corps de Neliyan avant de l'avoir transporter ici avec l'aide des gardes, le médecin lui répondit avec une parole dans un ton moins sûre :

-J'allais y venir. Il y a en effet, un défaut au niveau de l'articulation d'une de la patte. Ce n'est pas une blessure causée par l'arme, mais un mauvais mouvement à dû rompre quelque chose. Il nous reste encore à savoir si cette blessure n'handicapera pas trop. Sur ceux, il me faut vous laisser pour en discuter avec le reste du corps médical.

Le médecin s'en alla et Aedoth s'approcha de Neliyan, visiblement celui-ci ne savait pas trop quoi dire mais il lança quand même une phrase dans un ton inquiet voir triste :

-Neliyan... Je m'excuse. Toutes ces blessures sont indirectement de mon fait. Tu n'es pas garde, j'aurais dû te mettre à l'abri plutôt que de m'appuyer sur toi comme un équipier. Ce craquement m'inquiète, et j'espère que tu n'auras pas trop de séquelles.

Neliyan voyant son cousin dans cet état le regarda d'un air plus sévère et lui dit directement sur un ton dur :

- Ça suffit Aedoth !!! Tu n'as pas a t'en vouloir ainsi pour ce qui c'est passer, tu ne t'est pas appuyer sur moi comme un équipier et tu aurais beau m'avoir mis à l'abri je serait venu t'aider quand même. Tu me connais je suis têtu et puis laisser un Thunderwall dans la panade alors que je suis également de cette famille aurait était pour moi un affront a notre nom, alors cesse de te reprocher ainsi sur les circonstances de ma vie.( Neliyan tapa sur l'épaule de son cousin et lui dit par la même occasion en lui triant la langue ) De toute façon je sais que je ferais pareil pour toi, je ne veut pas que tu sois de nouveau blesser et puis maintenant toi qui voulais me punir il n'y a que de ça quelque heures tu sera servi tu aura le droit de me surveiller pendant ma formation. La tu pourra compter sur un garde sérieux sincère et qui prendra son travail au sérieux cousin. Remonte moi ce visage et n'oublie pas que tu est le second de l'alliance tu assiste le grand Spyro alors ressaisis toi et rebooste toi c'est ce qu'aurais dit chacun de nos parents.

Il resta allonger il ne voulais pas bouger sa jambe il a regarda du coin de l'oeil et dit en ce mettant une petite claque sur le visage avec sa patte droite :

- De toute façon pour ma patte c'est ma faute j'ai agi comme un imbécile, moi qui croyait pouvoir marcher comme ma mère ben là c'est complètement foiré tsss quel abruti suis-je donc.

Il retira sa patte de son visage et dit à Aedoth :

- Dit moi cousin peut tu me sortir le cadre de ma sacoche je crois que je vais devoir rester ici pendant quelque jours au moins je voudrais que mes parents ainsi que toi et les tiens soyez là quand je serais tout seul.

Puis Neliyan regarda le ciel et entendit dès bruits de pas qui arrivé en leurs direction, il se retourna et regarda une silhouette s'approché et lacha un petit :

- Hein ??? Qu'est ce que ?

Il vit un dragon qui lui semblait familier s'approcher de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Mar 21 Juil - 15:37

Neliyan répondit aux excuses d’Aedoth avec une certaine dureté. Il lui dit de ne pas s’inquiéter et qu’il serait venu de toute manière, parlant ensuite de sa formation en disant qu’il aurait un bon coéquipier en la personne de Neliyan. Le Second ne savait pas s’il devait réellement s’en réjouir. En effet, il était content de retrouver son cousin, mais jamais il n’aurait pensé devenir son tuteur. Il espérait que le dragon rouge et orange n’empiéterait pas trop sur sa vie privée et ses fonctions de Second.
 
-Jamais je n’ai perdu foi en mon rang, rétorqua-t-il à Neliyan. Je sais que je suis Second et je ferai tout pour remplir au mieux la tâche qui m’incombe.
 
Il se plaignit ensuite de sa blessure à la patte, assurant qu’il ne serait plus capable de marcher à la manière des hommes-félins. Aedoth tenta de le rassurer en lui expliquant que cela aurait pu être pire, et qu’être privé de bipédie n’est pas un désavantage, encore moins en tant que dragon.
 
-Il reste encore à attendre les résultats des médecins. L’espoir est toujours permit. Néanmoins, je dois t’avouer que je te chérie davantage en quadrupède.
 
Il lui donna un sourire complice qu’Aedoth n’exprimait que rarement. La dernière fois, c’était avec son père, grâce à l’intermédiaire de Spyro, son chef, qui leur avait permis d’avoir une discussion et de se réconcilier pour à nouveau former le semblant de famille qu’ils devaient avoir. Cela lui faisait plaisir de retrouver son cousin. Ce dernier lui demanda de sortir de sa sacoche la peinture de la famille du dragon rouge ainsi que celle du Second. En regardant le cadre, Aedoth se souvint vaguement du moment de cette immortalisation. Bien que les souvenirs fussent vagues, des voix étrangères qu’il identifia comme étant celles de son oncle et sa tante lui revinrent. Il secoua un peu la tête, blasé par un temps si enfoui dans la terre infertile du passé, puis posa le cadre sur la table de chevet qui se trouvait à côté du lit de Neliyan.
 
Le bruit de griffes cliquetant contre le sol du couloir se fit entendre. Aedoth tourna la tête vers l’entrée, et une masse écailleuse entra dans la pièce. Le Second le reconnut immédiatement et sourit. Il s’agissait de son père, Aerth Thunderwall, un regard préoccupé se promenant dans la salle jusqu’à rencontrer celui de Neliyan. Aedoth vit chez son père une immense surprise, bientôt supplanté par de la joie.
 
-Mon cher enfant…
 
Il s’approcha du lit et leva une patte hésitante vers Neliyan. Il garda son membre en suspension quelques instants avant de toucher délicatement la tête du dragon rouge et orange.
 
-C’est bien toi, Neliyan, mon neveu…
-Père, comment es-tu au courant ?
-Le personnel de l’hôpital m’a prévenu qu’un Thunderwall était ici, mais pas toi. Je ne m’attendais pas à revoir un membre de la famille dans pareilles circonstances. Il va… ?
-Une entaille qui a vite été guérie. Du repos lui sera nécessaire.
 
Aedoth omis de parler de la possible fracture, mais c’était intentionnel. Le Thunderwall ne voulait pas inquiéter davantage son père qui venait tout juste de revoir son neveu. Il préférait laisser ce moment à un sentiment de bonheur causé par les retrouvailles plutôt qu’une anxiété qui garderait les tensions entre les dragons.
 

-J’en suis fort aise, souffla-t-il en regardant Neliyan. Alors, que fais-tu à Warfang, mon cher neveu ? Comment va la vie ?


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Sam 1 Aoû - 16:15

Alors que Neliyan continuait de regarder le dragon en question qui venait maintenant d'entrer dans sa chambre tout en écoutant les paroles de son cousin qui rétorqua à Neliyan après ses dires :

-Jamais je n’ai perdu foi en mon rang, Je sais que je suis Second et je ferai tout pour remplir au mieux la tâche qui m’incombe.
-Il reste encore à attendre les résultats des médecins. L’espoir est toujours permit. Néanmoins, je dois t’avouer que je te chérie davantage en quadrupède.


Neliyan vit que son cousin lui rendit un sourire complice comme dans le passé, ce qui fit sourire neliyan a sont tour mais celui-ci écouta les paroles de son oncle car désormais seul lui et son cousin était les seuls membres de la famille qui lui restait celui-ci si sembalit étonné de voir Neliyan on dirait même qu'il est surpris :

-Mon cher enfant…

Neliyan voyait son oncle lever une patte mais celle-ci semblait tremblante et hésitante, sur le coup Neliyan se recula de son lit comme si il voulait évité quelque chose mais après ça il sentit la patte de son oncle qui touché délicatement sa tête et son oncle en profita pour discutait avec son fils qui est le cousin de Neliyan :

-C’est bien toi, Neliyan, mon neveu…
-Père, comment es-tu au courant ?
-Le personnel de l’hôpital m’a prévenu qu’un Thunderwall était ici, mais pas toi. Je ne m’attendais pas à revoir un membre de la famille dans pareilles circonstances. Il va… ?
-Une entaille qui a vite été guérie. Du repos lui sera nécessaire.

Neliyan se sentit confus et légèrement perdu il répondit a son oncle d'une voix hésitante mais bizarrement très élocante :

- Oui c'est bien moi, pardonnez moi de vous revoir dans de telle circonstance mon oncle.

Neliyan vit son oncle le regarder et soufflez en répondant à Aedoth :

-J’en suis fort aise, Alors, que fais-tu à Warfang, mon cher neveu ? Comment va la vie ?

Après avoir entendu cela neliyan ne se sentit pas vraiment à l'aise pour lui répondre il tourna sa tête et regarda le portrait ou ses parents était présent, bien qu'il voulait répondre à sa question Neliyan n'arriva pas a sortir un mot trop honteux de son comportement en warfang ainsi que la légère altercation avec son cousin lors des retrouvailles. Il regarda alors son cousin puis son oncle et ne répondit juste une chose en quelques mots :

- J'ai honte de moi mon oncle, j'ai déçue notre ligné avec mon comportement, j e ne mérite point votre inquiétude.

L'émotion de Neliyan était de nouveau là mais même si des gouttes de larmes perler sur son visage il ne s'empêcher de dire la vérité a son oncle :

- Je suis revenu en Warfang après la mort de ma mère votre soeur ainsi que celle de mon père, puis j'ai vécue dans la rue ne savant pas ou aller car j'étais encore en bas âge. Les années on passer puis je suis devenu un dragon des rues et mon comportement ne fut pas vraiment exemplaire pour un Thunderwall, mais j'ai du survivre jusqu'au jour ou j'ai rencontré de nouveau Aedoth mais bon pas dont la façon que je voulais ce n'est après une bref petite dispute que je me suis rappelé de lui. Et dire que j'ai failli attaqué mon propre cousin sans savoir que c'était lui j'aurait pus blesser votre enfant la seul chose qui vous reste. Je ne peut donc point concevoir votre inquiétude a mon égard je n'en suis pas digne. D'ailleurs je ne pense même plus être digne de porter notre nom a cause de mes exactions. Pardonnez moi mon oncle.

Puis Neliyan s'allongea normalement de nouveau car sa blessure lui faisait légèrement mal, comment allez donc réagir son oncle ainsi que son cousin après avoir entendu ses paroles ?
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 499
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Sam 1 Aoû - 23:54

-J’ai honte de moi, mon oncle. J’ai déçu notre lignée avec mon comportement. Je ne mérite point votre inquiétude. Je suis revenu à Warfang après la mort de ma mère, votre sœur, ainsi que celle de mon père, puis j’ai vécu dans la rue, ne savant pas où aller car j’étais encore en bas-âge. Les années ont passé, puis je suis devenu un dragon des rues et mon comportement ne fut pas vraiment exemplaire pour un Thunderwall, mais j’ai dû survivre jusqu’au jour où j’ai rencontré de nouveau Aedoth, mais bon as dont la façon que je voulais ce n’est après une brève petite dispute que je me suis rappelé de lui. Et dire que j’ai failli attaquer mon propre cousin sans savoir que c’était lui… J’aurais pu blesser votre enfant, la seule chose qui vous reste. Je ne peux donc point concevoir votre inquiétude à mon égard et je n’en suis pas digne. D’ailleurs, je ne pense même plus être digne de porter notre nom à cause de mes exactions. Pardonnez-moi, mon oncle. 
 
Il y eut un moment de silence pendant lequel Aedoth et son père restèrent cois. Aerth montra un regard plein d’empathie pour son neveu, et il était loin de rester insensible aux larmes qui perlaient le long des joues du dragon rouge et orange. Il posa sa tête rapidement contre celle de son neveu, et en se retirant, il parla.
 
-Il ne faut pas que tu t’en veuilles. Certes, tu as commis des fautes, mais elles sont réparables, et les réparer te permettra de ne pas te sentir mal avec ce nom que tu portes. Tu dois t’estimer heureux d’être un Thunderwall, au lieu de te lamenter de la réputation que tu croies salir. Ce sont tes actes présents qui comptent désormais.
-Et puis, ajouta Aedoth, pour ce qui est du quiproquo qui a causé notre « combat », je ne t’en veux pas, et cela ne s’est point mal terminé somme toute, donc il vaut mieux effacer ce malencontreux accident. Qui plus est,  j’aurais su te tenir en respect.
 
Il émit un rire accompagné de celui de son père. Finalement, les retrouvailles étaient chaleureuses, ce qui réconfortait grandement le dragon électrique. Ce dernier parla encore à l’attention de son cousin.
 
-Sache que nous t’aiderons. Tu pourras vivre avec nous dans notre demeure, loin de la misère et de la rue. Je serai ton tuteur et je te formerai à la discipline warfangienne. Nous serons fiers, ensemble.
 
Il lui sourit ; un sourire rempli de la volonté de renouer avec son cousin, rattraper le temps perdu. Ils en apprendraient plus mutuellement. Il espérait juste qu’il sortirait rapidement de l’hôpital. A ce propos, Aedoth regarda la porte qui donnait sur le couloir. Cette dernière était ouverte. Il soupira longuement et parla encore à Neliyan.
 
-Je pense que moi et mon père allons nous retirer à présent. Il commence à se faire tard et plus tu te reposeras, plus vite tu seras en forme pour sortir de cet hôpital.
 
Il lui fit une ultime tape sur l’épaule et commença à regagner la sortie accompagné de son père.
 
-Bonne nuit à toi, Neliyan.

-Que tes rêves puissent te porter vers l’avant.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Dim 9 Aoû - 23:17

Dans la chambre de notre ami Neliyan il n'y avait plus aucun son après ce que le dragon rouge avait dit a propos de son nom et de la réputation qu'il avait soi disant sali, l'oncle de neliyan Aerth Thunderwall s'approcha de lui et posa sa tête sur la sienne en lui disant d'un air rassurant et aimant envers son neveu tout en se redressant :

-Il ne faut pas que tu t’en veuilles. Certes, tu as commis des fautes, mais elles sont réparables, et les réparer te permettra de ne pas te sentir mal avec ce nom que tu portes. Tu dois t’estimer heureux d’être un Thunderwall, au lieu de te lamenter de la réputation que tu croies salir. Ce sont tes actes présents qui comptent désormais.

Neliyan voulu parler a son oncle mais lorsque Aedoth se mit a parler a son tour il s'interrompi :

Mon Oncle.....

-Et puis, pour ce qui est du quiproquo qui a causé notre « combat », je ne t’en veux pas, et cela ne s’est point mal terminé somme toute, donc il vaut mieux effacer ce malencontreux accident. Qui plus est,  j’aurais su te tenir en respect.

Neliyan fut ému de voir que son cousin n'avait vraiment aucune colère envers lui même si au départ il doutait qu'il en avait mais là c'était clair car con cousin accompagna sa phrase d'un tout comme l'oncle de Neliyan, Neliyan souris et émis aussi un rire a son tour se sentant complètement mieux et heureux d'avoir retrouver une famille qu'il aime. Neliyan ému laissa une larme coulais sur son visage et l'essuya avec sa patte droite en entendant les parole de son cousin :

- Sache que nous t’aiderons. Tu pourras vivre avec nous dans notre demeure, loin de la misère et de la rue. Je serai ton tuteur et je te formerai à la discipline warfangienne. Nous serons fiers, ensemble.

- Oh cousin ( l'air ému )

Neliyan regardais son cousin qui lui souriait d'un air voulant dire, qu'il voulais apprendre un peu plus sur Neliyan et de renouer des liens qu'il y avait dans le passé et qui aujourd'hui sont un peu comme une vague de souvenir même si pour Neliyan le fait d'avoir retrouvé celui-ci était déjà un bon début. De plus Aedoth semblait avoir envie d'apprendre à Neliyan la vie en communauté ainsi que les ficelles qu'un garde doit connaître. Puis il se retourna en direction de la porte d'entrée de l'hôpital et soupira longuement et s'adressa à nouveau à Neliyan :

-Je pense que moi et mon père allons nous retirer à présent. Il commence à se faire tard et plus tu te reposeras, plus vite tu seras en forme pour sortir de cet hôpital.

Puis avant que Neliyan ne puisse rajouter il lui fit une tape sur l'épaule et parti en direction de la sortie avec son père :

-Bonne nuit à toi, Neliyan.

-Que tes rêves puissent te porter vers l’avant.

Neliyan fit un dernier signe a son cousin et son oncle en disant :

- Merci à vous aussi mon oncle et à toi aussi cousin.

Alors que les duo père et fils Thunderwall s'en va Neliyan fut ébloui par une lumière apparaissant face à lui, il s'agissait de sa mère et son père qui lui souriait, il se penchèrent face à leurs enfant sans rien dire et s'approchèrent de lui l'entourant et posant l'un et l'autre une patte sur le coeur de leurs fils en disant et tournant leurs regards vers Aerth et Aedoth :

- Neliyan tu dois désormais vivre et oublier ce qui nous ai arrivé, ne laisse passe ton passé cauchemarder ton sommeil et ta vision des choses. Ton cousin et ton oncle son ta nouvelle famille maintenant, on est fier de toi notre cher enfant soit un garde digne d'un Thunderwall et n'oublie jamais que nous vivrons à jamais dans ton coeur. Adieu Neliyan vit et survie pour nous mon enfant.

Après cette paroles les esprits des parents de Neliyan lui firent une dernière étreinte, les parents de Neliyan fusionnèrent pour ne former plus qu'un boule bleu partant vers la sorti de l’hôpital et en direction du ciel laissant derrière eux une paroles à Aerth et Aedoth au moment ou il s passèrent au dessus d'eux, peut êtres les entendront t'ils ou pas :

- Merci a vous mon frère et mon neveu prenez soin de notre enfant. Que l'éclair des Thunderwall veillent sur vous. On t'aime Neliyan

Les voyants s'en aller Neliyan avait un pincement au coeur car il savait que maintenant il ne les reverra plus jamais mais ils seront toujours présent dans sont coeur c'est alors qu'il lâcha ses derniers mots pour ses parents avant de fermer les yeux et de s'endormir un patte sur son coeur :

- Adieu père, mère je vous aimerais toujours et je ferais en sorte que vous soyez toujours fier de moi. Reposais en paix mes très chères parents.

Puis Neliyan s’endormait pour sa première nuit à l'Hôpital.

Hors Rp ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Neliyan Thunderwall

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 18/09/2014
Age : 28
Localisation : Devant l'écran

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   Mar 11 Aoû - 13:32

UP : Après avoir demander à Aedoth son avis sur le RP celui-ci est donc terminer et clôturé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyrolair.forumsrpg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thunderwall : le second et le voleur ( PV : Neliyan Thunderwall et Aedoth Thunderwall ) [ Statut : Terminer ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Stats pour un voleur level 10
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !
» Voleur lvl 10
» Poursuite d'un voleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: