AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nightmare

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 20
Localisation : Inexistante

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Sam 1 Aoû - 18:36

"Commandant Razor ordonnée aux catapulte noires d'envoyé des orbes obscures au delà des murailles, il faut leur faire des pertes civiles!"
"Affirmatif Empereur!"
Nightmare tourna sa tête un peu sur le côté pour voir un autre de ces commandants.
"Quand a vous Commandante Inferna prenez vôtre escadrille et défoncée moi cette porte avec les unités béliers pour incendier cette ville!"
"Trop facile ce Job, il vont rien voir venir ."
"Personne nous résistera avec l'armada toutes les villes tomberons et les mort arpenterons tout ce continent!"


Des explosions, des hurlements, des pluies de flèches, des claquement d'arme en métal tel que les épées ou les haches...
La Guerre Noire, celle que menait Nightmare sur ce continent toucher bientôt a sa fin, il lui suffisait juste de pulvériser quelques poches de résistances, quelques petit villages et cette immense ville avec cette muraille!
Il a quelques semaines l'empire noir avait déjà attaquer cette ville mais ce fut un échec, la ville était déjà prête au combat comme si il avaient était prévenus, il y avait beaucoup de soldats, certainement un regroupement de la dernière chance de tout les villages avoisinants cette grande ville...
Nightmare n'avait pas prévu ça et a était contraint a ce replier vu que ces forces diminuer bien trop rapidement au cour de cette bataille, mais il sait une chose essentiel pour la prochaine bataille!
Leur chef ce nomme Lørkâth et le Damné lui réserve une bonne surprise en plus de cette invasion gigantesque.
Pour cette attaque Nightmare utilisé toute son armée pour ce venger et toute ces armes les plus secrètes et dangereuses...
Des îles volantes a basse altitude muni d'unique canons dessus, des catapultes a orbe obscures, des chevalier en armures noires et de grosses créatures pour écraser les formations ennemis.
L'attaque était lourde sur la ville les explosions continue sur la muraille grâce aux catapultes et au îles de combats ferrait tomber la muraille tôt ou tard.
Mais lors de la grande bataille le commandant Ryloth arriva près de Nightmare et lui fit:

"Empereur les Dragiens nous contourne et nous attaque par l'arrière !"
"J'était sur que Drago préparé quelque chose, c'est pour ça qu'il sont aussi nombreux, ce misérable paladin a avertit cette ville, quoi qu'il en soit commandant Ryloth, vous connaissez bien ce maudit pyromane et vous allez vous en occupé pendant que le gros des forces bombarde cette ville.
"Je ne les laisserait pas vous nuire seigneur, vous en avait ma parole!"

Le Damné regardait son plus fidèle serviteur partir prenant le contrôle d'une troupe pour repousser les forces Dragiennes qui tentait de les avoir par derrière.
Une fois que le commandant Ryloth fut partie Nightmare commença a avancé doucement vers la ville et derrière lui en formation V sa garde personnel...
Ces guerrier silencieux en armures noires était les plus grand rivales des paladins, Nightmare les appelait les "Onyx".
Les Onyx sont l'élite du corps a corps dans l'Empire noir, surentraîné ces guerriers exécutes seulement les ordres de l'Empereur et pour une fois, ces guerriers sont vivants...
Aucun Onyx n'a jamais prononcé un seul mot mais il y avait une raison a tout cela et ça seul l'Empereur le s'avait...

Le Damné avec sa garde avancée lentement en direction de la ville assiégée, et chaque combattant qui osez essayer d'attaquer le Damné ou même de ralentir un seul de ces pas était immédiatement engagé et peu de temps après tuer par un Onyx.

"Inferna ne devrait plus tarder a faire tomber cette grande porte et Razor doit avoir fait paniqué la population a l'intérieur et les gardes seront débordés de civiles a sauvés qui courront dans tout les sens..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lørkâth

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Sam 22 Aoû - 17:49

Le silence s’était subitement installé. Un silence lourd et pesant. Le temps, lui, était comme suspendu. Les formes cessèrent de se mouvoir, les demeures de s’écrouler, le feu de crépiter, la fumée de d’élever, les flèches de tomber... Mais le vent, lui, le vent était bien là et il emplissait ses naseaux, le faisant respirer calmement et lui donnant la chance de trouver une dernière fois la sérénité. Lørkâth observait, s’imprégnait même, du tableau tragique peint devant lui. Un tableau macabre, dérangeant, malsain et triste. Un tableau qu'il avait déjà vu auparavant.

Du haut d’un toit il scrutait la ville, sonné par le cri long et strident des âmes perdu dans ce cauchemars. Les ombres envahissaient le ciel, tout comme l'orage menaçant qui s'approchait. Lørkâth avait prié les dieux, les implorant de rétablir l'équilibre, leur jurent allégeance peut importe l'issu de la bataille. Le continent était dévasté, les royaumes voisins détruits, les villes alentours rasées et les villages périphérique brulés. Désormais, seule l'imposante citée tenaient tête aux damnés, ceux qui n'avait pu trouver le repos. C'était avec vaillance que les troupes de Lørkâth avaient repoussé la première attaque à l'encontre de sa communauté, mais les dragons, aussi fort, entrainé et courageux qu'ils étaient, avaient un immense point faible. Ils étaient vivant.

Mais il s'agissait bien là de ce qu'ils avaient de plus précieux, et loin de se laisser faire, ils défendront leur existence comme toutes autres créatures, retrouvant ses instinct les plus primaires et les plus ancestraux, redevenant les animaux sanguinaires des temps anciens, se mutant en machine à tuer, ne répondant plus qu'à un principe universelle: La survie.

Lørkâth avait revêtit l'armure impériale comme l'ensemble de la garde, une armure en acier trempé recouvrant chacune de leurs écailles et permettant une grande mobilité. En tant normal, Lørkâth n'aurait pas fait appel à sa peau d'acier. Mais l'heure était grave, et rien ne devait être laissé au hasard. Le monstre d'acier se tenait dressé sur ce toit, brillant de mille feu, souillé par le sang. Pour la première fois en 5 siècles, la bête ressentait une émotion étrange...elle ne lui était pas inconnu, mais au contraire familière. Comme une très vieille amie dont on n'aurait pas reçu la visite depuis longtemps, mais dont les liens n'aient pas été altérés avec le temps. Le reptile géant, autrefois Sage, perdraient toute compassion sous le coup de celle-ci. Cette vieille amie le poussa à trancher le ciel de son hurlement puissant, strident et déchirant. La colère l'enlaçait.

C'est de manière silencieuse que sa Garde approuva son cri de guerre. Il tourna la tête à gauche, puis à droite en direction de ses soldats. Connaissant très clairement les principes guerrier du Vénérable, désormais dans un état Second, le regard de vipère d'un mauve éclatant du doyen se traduisait comme un ordre précis et glaciale: Tuez-les tous.

Toute l'artillerie avait été transféré au château de manière à centrer la puissance de feu. Mais les munitions explosives manqueraient rapidement, conséquence directe de la première bataille. Elles devront être habilement utilisé pour contrer l'attaque. Mâles comme femelles, jeunes comme vieux, tous participaient aux combats, que ce soit au front ou à l'arrière. Dieu merci, chacun eut le temps de se préparer et d'évacuer les quartiers de la secondes couronnes de la ville, tant le manque de discrétion de leurs ennemies était flagrante, digne des plus grand amateurs et faisant sourire, dans une certaine mesure, les grands stratèges comme Lørkâth. Les soldats de la villes ne se déplaçait qu'en volant, insensibles aux flèches (Mais terriblement gênante), et usait tantôt de leurs propres flammes sur les unités ennemies à l'extérieur de la muraille, tantôt de leurs lames pour trancher aux sols leurs ennemies en un passage éclaire. Une division de soldats s'échappa du chateau en volant très bas, fuyant visible ment les combats. Mais ils étaient bien trop loin pour être ne serait-ce qu'inquiété par les troupes du damné...comme des troupes de Lørkâth.

L'imposante créature se lança de son toit, ailles écartés, et il plana de manière fulgurante jusqu'à la porte principale où un ménage devait être entrepris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 20
Localisation : Inexistante

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Dim 23 Aoû - 15:02

Le Damné s'approchait de la porte lentement pendant qu'il s'y produisait un bruit sourd et continu.
Un gros bélier noir frappé sans arrêt la grande porte de la ville pour la faire s'écroulé dans un bruit sourd et envahir enfin la ville.
Même pendant que les troupes étaient en train de défoncé la porte les catapultes ne cessez de bombardées la muraille et au delà, le Damné ne voulait pas leur laissé un seul temps de récupération que ce soit même quelques minutes, il planifié avant l'attaque qu'ils devraient être sous des bombardements continue jusqu'a ce que les stocks de munitions soit vides si il le faut, mais comme l'armée entière étaient présente avec leur provisions il en avait pour un certains temps, Sauf si les paladins réussissait a percée a l'arrière.

Le Damné ce mit juste en face de la porte sous la tête du bélier en attendant qu'elle rende l'âme, il voulait montré son visage aux forces armées certainement derrière cette porte entrain de les attendre pour a la fois leur faire peur mais aussi pour les combattre.
La commandante Inferna arriva a côté et lui donna une épée assez grande avec un manche fait que a partir d'os qui on était retravaillé pour pouvoir tenir l'acier.

"Vôtre arme Empereur."
"Très bien... Maintenant n'attend plus une seconde et faite moi valser cette porte..."
"Amusez vous bien avec ces moins que rien!"

Nightmare avait prit l'épée que lui avait donnée sa commandante et s'apprêté a rentré dans la ville avec différentes créatures la plus part mortes issu de la nécromancie.

Dans la ville devait résonné un gong continue, comme le battement d'un cœur sans arrêt entrain de battre.
Suite a ça un bruit d'un arbre tel un grand chêne qui tombe laissant entendre d'énorme craquements suivit d'un gros boum quand il toucha le sol.
Et d'un seul coup les enfers... La porte des enfers venait de s'ouvrir laissant entré de créatures répugnantes dans ce monde...
Le temps commençait au loin a s'assombrir, un orage allait bientôt frappé la ville, la recouvrant également de noirceur et de ténèbres.

"C'est maintenant que tout prend fin pour vous.."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lørkâth

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Lun 24 Aoû - 12:19

Il se rattrapa sur le rebord des Remparts et se dressa sur ses deux pattes au-dessus de la porte principale, et de facto de l’immense bélier noir, bien à la vue de ses adversaires à une vingtaine de mètre du sol. Il ne fut nullement gêné par les flèches, ricochant sur son armure, ni par les catapultes à la fois trop imprécise pour cibler un individu, et à la fois désintéressées de cette cible qu’était la porte principale, leurs projectiles risquant d’endommager le bélier. Mais méfiance, les projectiles n’étaient pas de simples pierres.
Lørkâth profita donc de cette relative sécurité pour s’informer lui-même de la situation.
Doté d’une incroyable mémoire – Lørkâth étant hypermnésique – il ne lui fallut qu’une fraction de seconde pour relever toutes les informations importantes.

Une machine – un bélier – haut d’un tiers de la grande porte. Des catapultes au loin, hors de portée de l’artillerie. Des îles volantes, sans doute par magie. Il retînt la composition des troupes adversaires qu’il pût voir. Ils étaient nombreux. Beaucoup trop à son gout.

Puis il se focalisa sur le danger imminent : Le bélier. En grand bâtisseur qu’il était, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que la porte était condamnée. Il serra fermement la mâchoire, et scruta yeux tout grand ouverts la machine de guerre. La surprise, l’incompréhension et la déception venait de la parcourir en un éclair : Pourquoi le piège n’avait-il pas fonctionné ? Les endroits stratégique, tel que la devanture de la grande portes, avaient été minés d’explosifs artisanales à déclenchement manuel. Le câblage devait être défaillant. Quelle tristesse. Mais il saura rattraper le coup pour accueillir ses convives comme il se doit.

Il vit une bonne trentaine de dragons en armure fuir la ville à très basse altitude, loin des combats. Il détourna les yeux et n’en pensa rien.

La muraille tenait bon – pour l’instant – mais était endommagé. Elle tiendrait encore une dizaine de minute, tout au plus. Pourvu qu’il puisse compter sur ses camarades d’armes.

Il se concentra soudain sur lui-même…depuis qu’il s’était posé, il se sentait intimidé…mais qu’était-ce cette aura ? Cela venait-il de la machine ? Non, aucun objet, même enchanté, ne pouvait dégager autant d’énergie noire. Son cœur se serra, Lørkâth était sur le qui-vive. Ce mal était proche, de l’ordre d’une vingtaine de mètre…une vingtaine de mètres sous ses pattes. Il n’insista pas et prit son envol. Au même instant, un bruit de bois fracturé le parcourra. Malheur pensa-t-il en serrant serres et mâchoire de colère. La Porte avait tenu, mais pas les gongs. Misère. L’une d’entre elle s’ouvra en grand, tandis que l’autre s’affaissa sur le sol.

A la seconde ou la porte commença à céder, le guet-apens fut lancé. Une multitude de détonations venant du centre du château situé au sommet de la colline et surplombant la grande porte se firent entendre. Les munitions explosives – les plus puissantes qu’ils possédaient – touchèrent de plein fouet leurs cibles, faisant exploser la masse informe et compacte regroupé dans cet endroit si exigu. Le bélier quant à lui fut tout simplement pulvérisé, à l’exception de l’immense tête en acier qui, désolidarisé de son support, vînt s’écraser lourdement sur le sol…et accessoirement sur les malheureux qui se trouvait en dessous, en l’occurrence : Nightmare et Inferna. La puissance de feu fut telle qu’un cratère béant se forma à l’endroit de l’impact à l’entrée. Mais puisque Lørkâth était un être généreux, le présent fut accompagné d’une suite de déflagration venu de la voute de l’entrée, faisant sauter les pierres porteuses et de ce fait, faisant écrouler l'intégralité de la voutes, soit des blocs de plusieurs tonnes sur toutes les unités présentes dessous.

(Oh ! Lørkâth se sentit soudain beaucoup mieux !)


Oui ! Le sourire et la satisfaction se dessina sur la gueule de Lørkâth, ignorant totalement que le premier touché ne fut autre que le Damné lui-même. Les explosifs avaient bien été raccordés et activés ! Il profita de l’impressionnant spectacle qui s’offrait à lui et à sa garde en combat. Un nuage de fumée brune aux dimensions colossale s’élevait dans les airs et tapissait le quartier marchant avoisinant d’une fine pellicule de poussière. La voute monstrueuse bloquait désormais l’entrée de la cité sur une hauteur de 4 à 6 mètres. Cela retardera l’arrivé des ennemis, mais ne les empêchera pas de passer, ces derniers pouvant encore escalader les gravats.
Huit gardes impériaux, appuyé par l’artillerie du château en cas de débordement, se chargerait de les en empêcher.

Leur chef était prévenu : la ville était minée et bien déterminé à se défendre. La moindre erreur de sa part serait exploitée contre lui.

L’orage faisait rage au loin, et il viendrait bientôt laver le sol du sang de ses guerriers. Lørkâth en était conscient, Mère-Nature se joindra à la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 20
Localisation : Inexistante

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Lun 24 Aoû - 15:36

"C'est maintenant que tout prend fin pour vous.."

Mais cette entrée était trop parfaite sans qu'il y est d'accro, plusieurs charges d'explosives dissimulé autour de la porte ce mirent a explosés les une après les autres rapidement détruisant le bélier noir et annihilant toute les créatures devant la porte.
Il n'y avait que quelques survivant qui sortais des décombres du côté extérieur de la ville, Nightmare quand a lui avait valsé beaucoup plus loin que tout les autres avec plusieurs os complètement détruits comme ces ailles.
Sa tête avait percuté un rocher en retombant et de lourd dommage a son crâne étaient maintenant présent...
Il avait perdu les cornes gauches, une partie de la mâchoire inférieur gauche et la partie de la joue gauche de son crâne était marqué et légèrement brisé. Inferna qui était plus éloigné quand l'explosion eu lieu n'avait pas beaucoup volé et était gravement blessé devant la porte a l'abris des décombres.
Nightmare ce releva et le commandant Razor arriva a côté de lui suite a ce qu'il avait vu.

"Empereur est-ce que ça va...?"
Nightmare tourna sa tête rapidement vers son commandant et lui fit d'un ton très agressif:

"Me parle pas comme ça sale pétochard ! Je ne suis pas un de ces foutue mortel qui ce terre comme des lâches au delà de cette muraille!."

Le Damné était couvert de suie de poussière et de sang de ceux qui ont pas réussi a ce dégager au moment de l'explosion, la suie qui était sur lui le rendait fortement grisâtre voir même noir.

"Ce lâche a planqué des mines...
Commandant Razor, ciblé les tir de catapultes dans le centre de la ville, si il y a une place il doit y a voir du mouvement, sinon ce seront des civils dans leur maisons qui prendront... Trouvez moi deux unités d’archer, ordonnée les d'allée à l'est et a l'ouest de la ville, dite leur également de tiré des flèches enflammés pour fragilisé les structure en bois a l’intérieur de la ville !"

"A vos ordre seigneur.."
"Ah oui et j'allait oublier... amenez les balistes et faite un tir a l'aide des pointes en acier pour qu'elle s'accroche dans la muraille, il faut qu'elle est des cordes pour que les fantassins sans ailles puissent grimpés, visé et frappé correctement Razor, sinon elle ne pourront pas allée tout en haut et je n'ai pas envie de déployer de plus gros moyens encore!"
"Mais ceux sur la muraille vont bloqué l'arrivé des troupes par cordes seigneur!"
"Non,pas si les tour de combats débarrasse bien la muraille avec des tir détonant il n'y aura plus personne presque et a partir de ce moment les soldats aillés s'envoleront sur la muraille pour couvrir les grappins..."
"Entendu ce serra fait"

Razor partit en courant exécuté ces ordres tendit que Nightmare réfléchissait, il ce disait même:

[Impossible qu'il y est des mines sur cette muraille, les tir des catapultes ou des tour de combats l'ai aurait déjà fait explosés, et je pense qu'il n'ai pas fou et ne ferra pas explosés ces troupes encore dessus si jamais elle ont survécu...]

Le Damné ne chercha pas son épée qu'il avait avant d'essayer d'entrée, elle devait être certainement en miette a l'heure qu'il est.
Il avança vers les débris de la porte et approche d'Inferna qui était encore a terre et qui lui faisait signe de ne pas s'occuper d'elle, de toute façon Nightmare n'y compté pas ces troupes peuvent le faire a sa place.

Il ce dresse sur ces deux pattes et hurlant de toutes ces forces pour que l'ennemi l'entende.

"TOI QUI OSE ME TENIR TÊTE !!! Ne crie pas victoire trop vite, ta ville est encerclé et nous ne somme pas aussi mortel et inutile que toi, Drago ta peu être prévenu mais son plan a l'heure qu'il est et entrain d'échoué, je ne pense pas qu'il avait prévu que j'amène l'armada.
Sur ceux bonne mort !"


Sur ces mots des explosions multiples au loin de ce firent entendre suivit par des bruits aiguë...
La machine de guerre de Nightmare était en marche, les tour de combats envoyé du lourd sur les murailles tendit que les catapultes allaient au delà pour pilonné le centre de la ville.
Quelques secondes après les explosions c'était le tour des flèches enflammés qui passait au dessus de la muraille a l'est et a l'ouest de la ville pour dispersé les troupes sur 3 fronts, a l'est et l'ouest contre les flammes et le sud contre l'invasion.
Les balistes envoyèrent elles leur flèches blindé dans le haut de la muraille pour que les troupes puissent grimpé, et a ce moment là les multiples créatures aillés tel que les dragons s'envolèrent sur la muraille pour couvrir ce qui grimpé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lørkâth

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    Mer 26 Aoû - 20:33

Attaque. Contre-attaque. Visiblement, les assaillants avaient particulièrement apprécié le spectacle. Toutefois Lørkâth resta prudent. Il planait à bonne altitude pour avoir une vue d’ensemble du champ de bataille et élaborer sa stratégie.
Priorité, neutraliser l’artillerie à distance. Et ce ne serait plus qu’une question de temps...pourvu qu'il en ai assez.

Tous les soldats bipèdes, pour la majorité des réfugiés, s'étaient repliés derrières les remparts, prêt à remonter à nouveau dessus (Ils ne sont pas au pied des remparts, mais sur des chemins de ronde protégé dans la muraille). Ils étaient cependant bien moins biens équipé que les dragons, n'ayant pour la plupart pas eu le temps nécessaire de vider les casernes militaires de leur armes et armures. Inutile pour l'instant de sacrifier des vies inutilement. Il était évident qu'après que l'assaut de la grande porte ai échoué, les murailles seraient pilonné en représailles. C'est pourquoi il fallait à tout prix que la mission réussisse. Dans le cas contraire, il y aura des victimes...beaucoup trop de victimes.

Un dragon brun, à la fois élancé et à la musculature puissante, et revêtant une armure brillante se présentât à son chef en plein vol. Il s’agissait d’un des commandants impériaux de la ville et de ce fait, de Lørkâth. Il vînt au rapport.

Vénérable Lørkâth, vos troupes sont en attentes, équipées comme vous l'aviez souhaitez. Quant à la neuvième et dixième division impériale, elles sont en route pour accomplir leur objectif.

L’ainé hocha la tête silencieusement en prenant bien soin de regarder doit dans les yeux son camarade. En langage Lørkâth, cela signifiait « Très bien, tenez-vous en aux ordres ».

Car les ordres avaient été donnés bien à l’avance et chaque soldat, chaque citoyen connaissait ses tâches à accomplir.
Le commandant acquiesça à son tour et se laissa tomber dans le vide, tournoyant dans les airs, avant de déployer ses ailes et regagner ses troupes.
Puis soudain, il se concentra sur cette voix caverneuse…

"TOI QUI OSE ME TENIR TÊTE !!! Ne crie pas victoire trop vite, ta ville est encerclée et nous ne sommes pas aussi mortel et inutile que toi, Drago t’as peut-être prévenu mais son plan a l'heure qu'il est est en train d'échouer, je ne pense pas qu'il avait prévu que j'amène l'armada.
Sur ce bonne mort !"

Non…était-il seulement possible…Lørkâth repéra rapidement l’auteur des menaces, mais l’épaisse couche de poussière qui stagnait dans l’air ne lui permit pas de le voir. Mais il en était certain, il s’agissait bien de leur chef, et leur chef étaient tout droit tombé dans son piège, très certainement par abus de confiance. Mais un détail l’interpella : « nous ne sommes pas aussi mortel et inutile que toi ». Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? …

La cité fut soudainement prise de part en part, d’Ouest en Est. C’était tout bonnement évident que les évènements prendraient une telle tournure…Il valait mieux pour leur salut que ses troupes accélèrent la cadence pour exécuter leurs tâches. Là, les évènements s’enchainèrent : Tous d’abord, les machines de guerres s’approchèrent un peu plus de la ville assiégée pour pilonner la seconde couronne de la ville, la première et le château étant beaucoup trop retranché pour être inquiété des projectiles tant que les catapultes ne se rapprocheraient pas.

Les projectiles commencèrent à retomber de plus belle, détruisant des joyaux de l'architecture drakonique, jadis bâtie par lui, jadis bâtie par son défunt père, jadis bâtie par ses ancêtres. Car de nombreuse bâtisses de la secondes couronnes avaient été englobé lors de l'extension de la ville par des bâtiment beaucoup plus récent. Il fallut 15 secondes pour détruire parfois jusqu'à huit siècle d'existence. Au grand dam de Lørkâth qui ne pu que détourner le regard. Au moins ses citoyens étaient en sécurité à l’intérieur du château. Pour l'instant.

Puis ce fut au tour des flèches de pleuvoir, et nombreuses furent celles qui ricochèrent sur les façades en briques et les ardoises des toits, mais nombreuses furent celles qui atteignirent leur cible et déclencha un début d'incendie.

Enfin, des balistes tirèrent des flèches dans le haut de la muraille, permettant aux créatures de l'ombres de monter.

Lørkâth prit une profonde inspiration, et il se laissa chuter en tournoyant avant de déployer ses larges ailes pourvu d'aciers tranchants telle un rasoir. Ce fut le signal. Une nuée de dragon s'envolèrent depuis le château, équipé d'épée et surtout d'armure pour le moins...spéciale. Sur leurs cuisses, hanches et queue se trouvaient des "rondin métalliques" de tailles moyennes. C'est ce qu'on pu croire de loin. La nuée se divisa en trois groupes: Un groupe à l'est, l'autre à l'ouest, l'autre au front. Mais ils ne foncèrent pas sur les ennemies, ils volèrent juste au dessus.

Puis ils lâchèrent sur les troupes ennemies les fameux "rondin métalliques" et ces derniers explosèrent lors du contact au sol. Ces objets n'était autres que des munitions d'artilleries! Assez instable pour exploser d'une chute de 10m! Cela avait coûté cher en munitions, et il n'en restait que très peu au château. Mais mieux valait les utiliser maintenant plutôt que d'attendre que les deux murailles ne cèdent.
En tout points, la bataille se déroula ainsi:
Les archers de l'ouest et de l'Est furent attaqué. Sans protections aucunes, ils seraient réduit à néants dans les prochaines minutes, les dragons se contentant même d'aller les achever au sol eux même en l'absence de protecteurs ailés.
Au front, on largua les cartouches au pied de la muraille, au niveau des flèches blindé et sur les machines de guerre, les iles volantes et les tours de combats proches tandis qu'une partie de la garde se chargeait de combattre en plein vols les créatures ailées pour couvrir leur camarades d'armes. Les bipèdes, eux, durent lancer l'attaque pour repousser les ennemies sur les murailles. Lørkâth quant à lui entra de nouveau dans la bataille, tentant de couper une à une les cordes de chaque flèches de balistes avec l'aide d'autre gardes. Un travail long et fastidieux au vu du nombre conséquent de flèches qui avaient été tirées et de la farouche résistance qui s'opposait à eux.

Cependant les catapultes arrosaient abondamment la muraille et la ville. Mais que faisaient-ils! Bon sang!

Jusqu’à ce que des explosions lointaines surgissent, détruisant une à une les catapultes et autre engin de guerre. Les groupes de dragons qui "fuyaient" la ville n'était autre que la 9ème et 10ème division de la garde impériale, chargé de munition d'artillerie, et ayant pour mission de contourner le champs de bataille pour prendre leurs artillerie à revers. Quel soulagement! Mais voilà que Lørkâth fut si content qu'il percuta de plein fouet une flèche balistique qui s'arracha de la muraille pour la violence du choc. Sonné, il réussit néanmoins à ne pas se fracasser sur le sol et a poursuivre la mission qu'il s'était donné. Encore une étourderie de ce genre, et il risquerait bien de rejoindre le ciel prématurément. Voilà qui devraient grandement augmenter les chances de survie de la ville...même si ces vaillants guerriers connaissaient les dangers de cette mission, et que leurs chance de survie étaient faible.

Les munitions explosives étaient utilisées de manières judicieuses, et puisque les généraux ennemis étaient proches de l’entrée principale, ils ne furent pas épargnés par les multiples explosions. Une cartouche tomba directement sur Nightmare. Mais peut-être parvint-il à l'éviter de justesse dans ce festival d'explosion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Guerre Noire [PV Lørkâth] ( Inactif depuis plus de 2 mois )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre Noire
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Mort-
Sauter vers: