AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Sam 15 Aoû - 4:22

Le voyage a Avalar etait sympa...Plus que sympa, si on oublie la fois ou il y avait des hommes felins qui étaient en danger de morts ou qu'un dragon rouge etait venu faire des felins un roti maison...Sur le retour, je me rappelai de mon aventure...La Plaine des Morts, La Forteresse de la Horde...Avalar, Warfang...Le Village des Hommes Felins...Je m'étais embêté a la retrouver même jusqu'a aller a la Plaine des Morts et même la prison de Warfang pour elle...et comment elle me remercie ?


Elle me rejeta pour une "histoire" de mémoire... Quoi ? Juste pour une memoire ? Sérieusement ? Juste pour ca ? Je me disais que j'avais perdu l'etre le plus cher a mon coeur pour une histoire de memoire ? Partielle en plus...Il fallait tourner la page...Passer a autre chose...


J'étais arrivé aux portes de Warfang, un peu deprimé, la nuit etait tombée... finalement, elle était peut être pas l'élue de mon coeur, l'ame soeur, ma moitié...Je devais combler mon coeur perdu...Pour une raison inconnue (ou peut-être pas ?) je me rendis vers l'hôpital de Warfang, lieu ou j'ai rencontré cet étrange dragon qu'est Midori...


"Hmm...Personne dans les rues...tant mieux..."


 C'est trop calme vous me diriez, vous avez raison. Un dragon rose (oui un dragon et non une dragonne) s'approcha de moi avec son frère, il semblaient se dire que j'etais une proie facile avec ma couleur argentée...je preferai admirer la Lune, la Pleine Lune...il s'adressa a moi , il était si peu crédible... Lui comme son frère, après la défaite du dragon bleu...ils ont du le sentir passer...


"Oh toi, donne moi ton pendentif ou je te tue avec mon frère"


Je me suis mis a enflammer ma griffe et je lui dis avec moquerie totale : "Joue pas avec le feu, tu vas te faire mal a ta pa-patte mon petit dragonnet"


Le dragon se mit a rire :"Tu te rappelles de notre chef que t'as congelé ? Bah on vient le venger, et toi on va apporter ton cadavre au Second de l'Alliance"


Second ? Le Second de Spyro donc...je pense pas qu'il aimerait voir ca...mais si il savait ce que je lui reserve...Il serait en train de se dire qu il ne va pas faire ca...mais non un cercueil de glace pour ces idiots ca devrait suffire et encore je suis sur que même un bloc tiendrait..


"M'ouais...Le Second de l'Alliance du Sacré a des preceptes a faire respecter, tout comme Flame l'a fait, et je ferai de meme, bande d'idiots, votre seul avenir pour vous les idiots dans votre genre, c'est le rayon surgelé"


Ah la la la Cryomancie...quelque chose que je devrais apprendre en plus d'apprendre la Pyromancie...Aqua etait Aquamancien, alors pourquoi je n'aurais pas le droit a mon domaine a moi ? Bref les deux furent congelés et je continuai mon chemin et je me trouvais en face de l'entrée de l'hôpital, ou une silhouette différente s'apmrochai de moi doucement...


"J'aurais peut être pas du venir ici"




Notes : C'est un nouveau style donc si cette façon de rp vous derange, faites le moi savoir...
La blague du "joue pas avec le feu" je me suis senti obligé de la placer, pour ridiculiser le dragon rose
Oui pourquoi le rose ? Parce que rouge, bleu, vert, jaune ou noir c'est des couleurs assez classiques et je voulais choisir une couleur spéciale que je prenais peu...
Le rayon surgelé (hahaha) vous avez compris...jeu de mots avec la glace, Let it Go !!! (Nan sérieux comment je peux assumer cela...)
Oui je place un peu plus d'humour je trouve cela un peu plus amusant, que je ne mettrai pas pour une situation serieuse...
Oui j'ai reutilisé le style de Back Home pour le fait de briser un peu le quatrieme mur...

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Sam 15 Aoû - 18:39

Chrystal était épuisait, voilà plusieurs jours qu'elle travaillait à l’hôpital depuis qu'elle avait ramener le vert et le jeune noir. Une épidémie semblait préoccupait les soignants, elle n'avait pas encore déterminé la cause de cela, ni elle ni les chercheurs. Chrystal travaillait de nuit depuis quelques jours déjà, prenant le relais des soignants de jours. Elle avait du mal à dormir, des cauchemars la hanté, des cernes tirés sur ses yeux. La dernière fois qu'elle avait travaillait autant c'était lors des guerres. Beaucoup de blessés avait été rapatrié dans Warfang pour des soins. Les blessés de guerre venait pas centaine, chaque jours à l'époque. Chrystal avait un mauvais présentement sur ce qui se tramer, au dessus des frontières de la grande ville. Une peur grandissante qui se nourrissait du nombre de malade entrant dans les lieux, certains plus souffrant que d'autre. Comme si une apocalypse ce déroulait sous leurs pied. Chrystal avait perdu son brillant de ses écailles, travaillant plus d'heure qu'elle ne dormait et manger. La nourriture devenait secondaire, elle commençait à se sentir faible, elle le savait. Elle n'avait pas le droit de flancher dans des cas comme ça. Les soignants de jours comptait sur elle et ceux qui restait la nuit.

Chrystal avait à peine dormir 4h, comme ses dernières semaines, se réveillant transpirantes, sa couche humide. Elle s’essaya sur le rebord et passa ses mains sur son visage, comme pour effacer ce mauvais rêve. Rien de mal n'allait arrivait. Quand tout sera finit elle prendra quelque jours de repos, cela lui fera du bien, elle le savait, elle en avait besoin. Tremblante, elle se leva doucement de sa couche pour prendre une douche. Se lavait de son odeur corporelle d'une nuit aussi mouvementé lui ferais du bien et elle espérait que l'eau emporterais son mauvais rêve. Il n'était pas encore 20h, elle avait encore quelques temps devant elle pour prendre le temps de manger, correctement et à sa faim cette fois. Une fois sa douche terminé elle se sécha rapidement ses écailles et sa chevelure. Elle sortit de la salle de bain de l’hôtel auquel elle passait chacune de ses nuits pendant ses périodes à Warfang. Elle avait déjà pensait à s'acheter sa propre maison, elle avait tant économisé qu'elle en avait largement l'occasion, mais elle ne voulait pas. Premièrement parce que les cas ou elle restait des semaines entière dans la ville était rare mais aussi parce qu'elle avait personne pour tenir sa maison pendant son absence. Si elle avait un compagnon, un enfant ou quoi que ce soit pour la retenir un peu plus ici elle l'aurais fait.. Mais cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu de compagnon. Ni d'enfant. Cela partait d'une suite logique, pas de compagnon, pas d'enfant.. Elle n'avait pas envie d'avoir un enfant d'un père d'un soir.

Elle se dirigea vers le réfectoire de l’hôtel qui avait ouvert ses portes il y avait pas si longtemps. Une douce odeur de cuisine lui remonta dans les naseaux. C'était sans doute la première fois qu'elle mangeait ici, mais elle n'avais pas beaucoup le choix, les poissonniers était fermé à cette heure si et ne pourrait pas cuisiner ou mangeait du poisson comme elle l'aimerais. Mais ce qui était bien c'est que si c'était de la viande, elle aurait certainement était découpé tel qui ne reste pas de poil. Les poils la rendait malade, elle savait pas les digérer. Par chance c'était le jour où il servait du poisson avec une étrange sauce. Du saumon, son poisson favori ! Sur le coup, elle avait vraiment eu de la chance, la rare fois où elle mange dans se lieux elle trouve son plat favori ! Elle se servit une assiette pleine, refusant légume et la sauce étrange, ne pris pas de dessert et alla à table. Le doux fumet du saumon lui remontait aux naseaux et fît grogner son ventre de faim. Cela faisait au moins 3 ou 4 jours qu'elle n'avait rien avalait. Elle empoigna sa fourchette maladroitement, n'utilisant que rarement ce genre d'ustensile. Elle regarda le couteau, se demandant à quoi cela servait, les gens autours commençait à l'observer comme si elle venait de sortir d'un asile. Elle leur souri d'un air gêné et piqua dans le poisson.

Il était chaud, trop chaud à son gout et souffla dessus, prenant garde de ne pas sortir quelconque flamme de sa bouche, craignant de brûlait son aliment mais aussi attirait une certaine panique chez les autres clients. Elle finit par mettre le morceau poisson en bouche, le laissant fondre sur son palet pour goûter toute sa subtilité. Elle regarda le reste du poisson, mais elle en oublia les bonnes manières. Le seul morceau qu'elle avait manger avait ouvert son appétit. Il lui en avait fallut peut tellement la faim la torturait. Elle empoigna le poisson à pleine main, le mangeant gouleusement. Les gens autours d'elle avait depuis longtemps lâcher leur couvert, dégoûter par ce spectacle près d'eux, ils commençaient à parler entre eux et certain la pointait même de la griffe. Une fois terminer et reput, elle se leva, apporta son assiette en cuisine et remarqua son reflet dans un miroir, remarquant que son museau comportait une multitude de reste de poisson. Elle souri d'un air gênait, passa sa langue rose sur ses babines pour se débarrasser des restes sans en perdre une miette.

Elle sortit du restaurant de l’hôtel, puis de l’hôtel lui même pour se dirigeait vers l’hôpital et commençait sa nuit. Cette nuit sera encore longue, comme toute ses dernières nuits. Les plaintes des patients depuis leurs couche était horrible. Alors qu'elle arrivait près des portes de l’hôpital, elle remarqua deux statues de glace. Elle était sûre que la veille ils n'étaient pas là. Elle s'approcha et remarqua que la glace était fraîche. Les deux dragons semblaient avoir était geler il y avait peu de temps.. Les deux dragons avaient une couleur d'écaille particulière, elle en avait encore jamais croisé.. Deux dragons roses.. Elle osa les épaules, le repas qu'elle venait de manger et son manque de sommeil ne lui donnait pas encore d'examiner leur cas, elle allait avoir beaucoup de patient à examiner cette nuit. De plus, il faisait assez chaud pour dire que les deux dragons dégèlerons d'ici le petit matin, elle n'avait aucun doute dessus. Elle leur jeta un dernier regard avant de poussait les portes pour rentrait dans le bâtiment. La nuit faisait que commençait, mais elle avait envie que quelque chose casse cette monotonie ce soir.. Soigner ses patients toutes la nuit devenait trop pour elle..

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Dim 16 Aoû - 0:55

Aedoth se trouvait avec son père, et tous deux parcouraient les longs couloirs de l’hôpital, longeant ses murs en pierre, d’une couleur morne qu’Aedoth n’appréciait guère. Pour lui, un hôpital se devait d’être le plus entrainant et accueillant possible, afin que les patients qui sont soignés ici ne se sentent pas oppressés, déjà que leurs tourments ne devaient pas leur être agréable. Repeindre les murs pour les colorer en blanc ne pouvait être une mauvaise idée, rendant ainsi l’idée de pureté qu’est censée représenter un hôpital. Mais cette simple couleur uniforme risquait de rendre le bâtiment vide, donnant une profonde impression de superficialité ou même de mal-être de l’esprit. Aedoth se disait que certains esprits pouvaient voir dans ce vide une oppression, mais il était possible d’y remédier. Le Thunderwall pensa à ajouter de la décoration, comme des meubles avec quelques pots de fleurs posés dessus, des objets insolites pouvant attirer l’œil et la curiosité des personnes passant dans les nombreux, longs et monotones couloirs de cet hôpital. De surcroît, quelques tableaux pouvaient aiguayer aisément les façades du bâtiment. Cela rappela à Aedoth un jeune peintre dragon qui avait réussi à développer son propre style en maniant le pinceau avec sa queue. Le jeune dragon jaune avait payé quelques-unes de ses œuvres pour recouvrir les murs de sa chambre, dans sa demeure, et s’était même placé comme mécène pour ce jeune prodige.
 
Le dragon jaune sortit de ses tortueuses pensées pour se reconcentrer sur le présent. Somme toute, il était content d’avoir retrouvé son cousin, Neliyan Thunderwall, qui se reposait en ce moment même dans cet hôpital. Aedoth venait tout juste de le laisser avec son père et repartaient après une journée de service en tant que Second pour sa demeure. Il avait besoin de se reposer, car la fatigue accumulée par les évènements d’aujourd’hui commençaient à lui peser. Il cacha un bâillement avec sa queue et tourna à l’angle d’un autre couloir. Devant lui se dressait maintenant les portes de l’hôpital : petites portes taillées dans du bois d’orme, avec des poignées en métal noir où se trouvait juste en dessous une petite serrure.
 
La porte était entrouverte, laissant voir un bout de la rue de l’autre côté, les minces rayons d’un lustre dans le couloir s’échappant par ce petit interstice. Une silhouette bloquait partiellement la lumière ; une silhouette  étrange, que le dragon de foudre avait peu l’occasion de voir. Il s’agissait d’un dragon bipède, ou plutôt d’une dragonne, à la vue de ses formes courbées et affinées, sans parler de sa poitrine bien en relief. Ses écailles étaient bleues comme un océan turquoise, avec une poitrine et un ventre blanc. Son museau présentait une longue trace rouge, un peu cramoisie. Une chevelure blonde trônait sur son crâne et retombait comme une cascade d’or –comme les tribus d’elfes dans les contes de fées qu’avait lu Aedoth étant jeune -, un peu de gouttes d’eau perlant de ses cheveux en train de sécher, témoins probablement de quelques ablutions. Plus il avançait, et plus Aedoth remarquait chez la dragonne d’évidents signes de fatigue, de ses membres tremblants faiblement jusqu’aux cernes prononcées sous ses paupières.
 
La surprise de trouver une dragonne anthropomorphe passée, Aedoth ainsi que son père croisèrent son chemin. Eux sortaient tandis qu’elle investissait les lieux. Certainement était-elle un membre de l’hôpital, car les visites étaient interdites à présent. Le Thunderwall avait eu le privilège de voir son cousin uniquement en usant de son titre de Second, ce dont il n’était que peu fier ; il savait qu’il n’avait pas à posséder des privilèges que personne d’autre ne pouvait s’offrir, mais c’était pour Neliyan qu’il l’avait fait.
 
Une fois à l’extérieur, il remarqua un spectacle étrange. Non loin de lui se trouvait un dragon aux écailles argentées dont des reflets rutilants apparaissaient avec les réflexions causées par les lampadaires dont les bougies derrière le verre éclairaient de leur faible et chaleureuse lueur la rue. Ce dernier comptait aussi entrer dans l’hôpital, ce qu’il aurait laissé faire, s’il n’avait pas ensuite aperçu en détournant le regard un grand bloc de glace. Aedoth écarquilla les yeux de surprise. Interpelé, il s’avança et reconnu dans la glace deux dragons. Un peu de buée laissé transparaitre qu’ils étaient encore en vie, ce qui choqua le jeune Thunderwall.
 
-Ce sont… Démarra Aerth.
-Oh non…
 
Aedoth se concentra en fermant les yeux puis tira un rayon continu depuis sa gueule ; de la foudre en sortait et entourait la glace qui commençait manifestement à fondre sous la chaleur de l’électricité. Aedoth arrêta son flux d’électricité et se tourna vers le dragon argenté.
 
-Au nom de l’Alliance du Sacré, je vous quémande de ne pas bouger.
 
Ce visage lui rappelait quelque chose. Aedoth avait déjà vu une description similaire à ce dragon quelque part, mais curieusement, il n’arrivait pas à se rappeler exactement où.
 
Le bloc disparut bientôt, après cinq minutes d’intense électricité qui laissa Aedoth encore plus fatigué, ne laissant finalement que de l’eau qui inonda un peu la rue, mais l’eau s’évacuait par le système de bouches d’égout le long de la route. Le bloc avait libéré deux dragons de couleur rose, conscients et grelottants de froid. Ils toussèrent, essayant de retrouver de l’air qui devait manquer dans ce bloc. Aedoth serra les crocs. A une telle température, ils risquaient de mourir d’hypothermie, voire de s’étouffer. D’un geste naturel, le Thunderwall retira sa cape avec l’insigne de l’Alliance du Sacré et la déposa sur le dos des deux victimes qui se serrèrent l’une contre l’autre.
 
-Allons, calmez-vous, tenta de rassurer Aedoth. Vous allez bien maintenant. Avez-vous la force de me dire ce qu’il s’est passé ?
-Oh, S-s-s-s-Second Thunderw-w-w-wall… M-m-m-m-m-m-m-merci…
 
C’était le plus grand qui parlait, ou du moins essayait, tous ses mots coupés au milieu, les dents claquant. Finalement, il pointa de la griffe le dragon argenté.
 
-L-l-l-l-lui…
-Père, peux-tu… ?
-Je m’en charge mon fils, fais attention.
 
Aedoth hocha la tête et regarda brièvement son père rassurer les jeunes dragons et les emmener un peu plus loin, dans un lieu plus chaud. Le dragon de foudre savait qu’un hôtel se trouvait non loin ; sûrement son père les emmènerait-ils là-bas jusqu’à ce qu’on vienne les chercher, s’ils avaient de la famille.
 
Une fois seul avec l’inconnu, Aedoth contempla mieux ses traits, et il se souvint alors d’où venait les descriptions. Sans pour autant paraitre agressif, le Second recula légèrement une patte et fixa l’individu, s’exprimant d’une voix assurée et sérieuse.
 
-J’ai déjà entendu parler de vous. Votre nom est Drakodile. J’ai lu un rapport de Spyro dans lequel il est dit que vous auriez aidé à la libération d’un membre de la Horde. Vous avez été libéré par la clémence de mon chef, et l’affaire n’a pas suivie.
 
Il garda le silence un moment, lâchant un long soupir pour évacuer la fatigue que venait de lui coûter son sort,  laissant le vent souffler sur son corps dont les pattes étaient un peu trempées par l’eau. Ses traits étaient serrés, montrant un visage dur et impartial.
 

-Que faites-vous ici ? Quel maux venez-vous encore causer ? Parle ; je ne sais pas si je saurais être aussi clément que Maître Spyro qui s’est trompé dans son jugement à mon avis, mais passons, ce n’est point le propos ici. J’espère que vous avez une bonne raison d’emprisonner des dragons dans la glace et de risquer de les faire mourir.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Dim 16 Aoû - 13:10

J'étais devant l'hôpital... Je voulais y rentrer mais ce dragon jaune m'interpella avec une certaine fermeté...il ne semblait pas comprendre qu'il se trompait de personne, que ces deux la sont les vrais problèmes...

J’ai déjà entendu parler de vous. Votre nom est Drakodile. J’ai lu un rapport de Spyro dans lequel il est dit que vous auriez aidé à la libération d’un membre de la Horde. Vous avez été libéré par la clémence de mon chef, et l’affaire n’a pas suivie.
-Que faites-vous ici ? Quel maux venez-vous encore causer ? Parle ; je ne sais pas si je saurais être aussi clément que Maître Spyro qui s’est trompé dans son jugement à mon avis, mais passons, ce n’est point le propos ici. J’espère que vous avez une bonne raison d’emprisonner des dragons dans la glace et de risquer de les faire mourir"

M'ouais...c'était le second de l'Alliance... A peine rentré, j'avais déjà des ennuis....un dragon cyan, remarqua les deux dragons roses etg le dragon rose pointa la direction ou est parti le dragon jaune...Il arriva et profita de la situation pour rire et se moquer de moi :
"Enfin tu vas être jeté !! Comme tous les étrangers dans ton genre, tu seras tué et tu ne reviendras pas dans notre Warfang !!! hein, Monsieur le Second ?" 
Je le regardais fixement, puis je repondis a Aedoth honnêtement avant de parler au dragon cyan :
"Ce que je fais ici ? Bah je suis chez moi maintenant. Quels maux ? Comme si j'allais vous chercher des ennuis...et pour ce qui est de ces deux la...Ce sont des sbires d'un dragon qui avait voulu virer tous les étrangers, j'ai refusé, il a voulu me tuer, Flame, un grand ami de Spyro m'a sauvé...et ces deux la veulent me tuer a cause de ca et aussi a cause de ce pendentif, ayant decouvert mes origines,je me suis rendu compte que ils voulait s'emparer de mon héritage, celle des Kyridia, dynastie souveraine de mon continent d'origine...Quant a toi, dragon cyan...arrête de jouer ton hypocrite et dis lui ce que tu penses vraiment de lui...et tout ce que ton groupe fait dans son dos"


Le dragon cyan s'enerva et attaqua le dragon jaune :"Pourquoi, tu le tues pas, second de pacotille !!!! Tu vaux pas mieux que ce prince en plastique !!


Je m'interpose entre les deux et balancai un bouclier de glace :"Arrête moi ca, ton complot est tombé a l'eau, maintenant il est temps de faire tomber le masque..."
Je l'immobilisai en attendant ce qu'allais dire ce dragon jaune...Et ce dragon cyan ? Qu'allait t'il se passer ? Vous le saurez au prochain post....ou peut être pas...

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Mar 18 Aoû - 16:54

Chrystal marchait d'un pas fatiguée dans les couloirs de l’hôpital, il fallait qu'elle se ressaisit, le travail ne faisait que commencer ce soir. Dans quel état serait-elle à la fin de son service si elle commençait comme ça ? Elle secoua la tête et décida d'aller dans la salle de repos pour prendre une boisson chaude qui lui donnerais de l'énergie. Les visites commençaient à se terminait à cette heure-ci, elle croisa deux dragons verdâtres passait près d'elle. Un semblait plus âgé que l'autre, sans doute était-il son père. Sans doute avaient-ils vu l'heure tardive et se précipitaient vers la sortie. Aucun des deux ne dirent mots, le silence de la nuit commençait déjà à pesait dans les couloirs. Elle ne contrôla pas un bâillement qui lui décrocha la mâchoire alors que les deux dragons étaient déjà loin derrière elle. D'un pas lent, elle se dirigea enfin vers la salle, se prépara cette tisane qui avait le pouvoir de lui redonner une certaine énergie pendant qu'elle lisait les derniers rapports de ses collègues. Rien à déclarer. Elle souffla, sans doute aurait-elle un peu moins de travail ce soir, elle pourrait en profité pour se détendre.

Un son lui déclara que son breuvage était près. Elle souri, le pris délicatement dans ses mains, mais la tasse était trop chaude. Elle le reposa sur la petite table le temps que le liquide refroidisse. Si elle le buvais maintenant elle manquerait pas de se brûlait la langue et elle ne sentirais plus aucun goût pour quelques jours. Alors que la tasse fumante refroidissait lentement, elle jeta un œil à la pendule. Elle avait encore un peu de temps devant elle avant de devoir commençait. Impatiente, elle pris sa tasse et souffla dessus, doucement pour ne pas créer de flamme puis but une première gorgé qui lui décrocha un rictus signifiant que c'était encore un peu trop chaud. Elle ouvrit la fenêtre, cette gorgée lui avait donné trop chaud. Alors elle entendit des cris, une sortes de dispute se trama devant les portes. Elle soupira, ayant l'impression que les gens d'ici ne s'imaginait pas de l'heure tardive et le besoins de repos des malades qui se trouvaient en ses lieux. Elle termina rapidement sa tasse et descendu jusqu'au porte d'entrée. Alors qu'elle s'apprêtaient à ouvrir les portes elle remarqua en premier les deux dragons verdâtres, suivit de deux dragons un plus bleu que l'autre et deux dragons légèrement violet. Elle regarda le groupe droit dans les yeux et leur dit d'un ton menaçant.


- Vous êtes ici devant un hôpital ! Des gens ont besoin de se reposait parce qu'ils sont malades ! Je vous pris de vous disputait ailleurs sinon j'appelle les gardes de nuit.

Elle sentait que la fatigue pesait beaucoup sur sa vue aussi et que depuis quelque temps la vue des couleur par un temps sombre était encore plus déformait que d'habitude. Elle émit un léger grognement avant de se retourné pour aller travaillait. Des troubles faites pensa directement Chrystal. Elle se dirigea vers la première chambre qui se trouvait assez proches de l'entrée. Elle s'excusa au près des 3 dragons présent, malades et vieux. Ils leurs sourirent, une légère onde de perversité, comme à chaque fois qu'elle passait dans cette chambre ou qu'elle croisait l'un deux, observant ses formes gracieuses que lui avait offert ceux qui les avait créer. Chrystal soupira. L'un d'eux la regarda, passant sa langue sur son museau, signifiant des choses qu'elle ne voulait même pas entendre.

- Le bruit n'ai pas vraiment dérangeant quand une dragonne de votre corpulence viens nous dire bonne nuit. C'est comme si une divinité était près de nous pour..

Chrystal le coupa en lui souhaitant une bonne nuit et de beau rêve, elle n'avait pas envie d'en entendre plus pour ce soir. Elle subissait déjà ça près des dragons mâles saouls dans l'hôtel-restaurant-bar auquel elle passait ses nuits. Elle subissait souvent cela les jours de repos, quand elle se sentait trop seule, qu'elle cherchait un peu de compagnie pour dormir. Quelqu'un qui en voudrais pas qu'à ses formes.. Juste une présence pour la rassurait de ses cauchemars qui la hantait ses derniers temps. Elle s'arrêta avant de rentrait dans la chambre d'en face, regardant par la porte si les six dragons présents étaient enfin partit.. Cette soirée allait encore être longue.. Très longue..

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Mer 19 Aoû - 16:06

Un dragon cyan s’approcha de la scène, dévisageant Drakodile, et certainement avait-il entendu l’altercation ou drainé des informations quelque part, puisqu’il exclama :
 
-Enfin ! Tu vas être jeté ! Comme tous les étrangers dans ton genre. Tu seras tué et tu ne reviendras pas dans notre Warfang ! Hein, monsieur le Second ?
 
Ces propos intolérants, en apparence, ne semblèrent pas toucher Aedoth ; pourtant il n’appréciait pas ce genre de propos, même s’ils étaient dirigés devant une personne fautive. Mais le « péché » que condamnait ce dragon cyan était totalement inadmissible. Jamais on ne devrait rejeter quelqu’un pour son appartenance à une autre terre. Les voyageurs étaient monnaie courante au sein de Warfang, et la haine de l’étranger ne pouvait être permise ; encore moins devant Aedoth. De plus l’expression « Monsieur le Second » l’irrita fortement. Il reconnaissait très bien l’hypocrisie dans les mots et le ton du dragon. D’un bref geste de sa patte vers le dragon cyan, il arrêta ses paroles et le toisa d’un regard soutenu et strict.
 
-Il suffit ! Laissez-le s’exprimer ; je ne tolère pas la haine de l’autre pour un prétexte si futile. Vos parents ne vous ont-ils pas inculqué la tolérance d’autrui ? Et cessez, par la même occasion, d’emprunter ce ton faussement empathique, car cela m’offusque au plus haut point.
 
Il se retourna ensuite vers Drakodile et hocha doucement la tête.
 
-Donc ? Demanda-t-il.
-Ce que je fais ici ? Bah je suis chez moi maintenant. Quels maux ? Comme si j’allais vous chercher des ennuis. Et pour ce qui est de ces deux-là… Ce sont des sbires d’un dragon qui avait voulu virer tous les étrangers. J’ai refusé, il a voulu me tuer. Flame, un grand ami de Spyro, m’a sauvé… Et ces deux-là veulent me tuer à cause de ça et aussi à cause de ce pendentif. Ayant découvert mes origines, je me suis rendu compte qu’ils voulaient s’emparer de mon héritage, celle des Kyridia, dynastie souveraine de mon continent d’origine. Quant à toi, dragon cyan, arrête de jouer ton hypocrite et dis-lui ce que tu penses vraiment de lui, et tout ce que ton groupe fait dans le dos.
 
En guise de seule défense, le dragon visé se mit à grogner et s’approcha du dragon de la foudre avec des gestes véhéments, comme s’il souhaitait maintenant blesser.
 
-Pourquoi tu le tues pas, Second de pacotille ?! Tu vaux pas mieux que ce prince en plastique !
-Vous êtes ici devant un hôpital ! Cria une voix extérieure à la scène qu’Aedoth remarqua être la bipède de tout à l’heure, se tenant à la fenêtre d’un étage de l’hôpital. Des gens ont besoin de se reposer parce qu’ils sont malades ! Je vous prie de vous disputer ailleurs, sinon j’appelle les gardes de nuit.
 
Aedoth laissa la dragonne partir, trouvant ces propos ironique. La Garde était déjà sur place, indirectement, et il était capable de gérer cette petite crise nocturne seul. Entre temps, Drakodile s’était mis entre lui et le dragon cyan, se protégeant d’un bouclier composé uniquement de glace. Aucun doute n’était possible ; c’était lui qui avait emprisonné les autres dans un bloc de glace.
 
Néanmoins, Aedoth avait autre chose à penser. Il repasserait sur ce cas-là après avoir maté l’autre intolérant qui tentait de détruire la paroi à coups de griffes, vitupérant toujours les mêmes quolibets. Aedoth contourna le bouclier et frappa de la paume de sa patte le flanc du dragon qui bougea sur le côté sous l’impulsion. Il s’étira et voulut donner un coup de griffe à Aedoth qui vit le coup venir à l’avance. D’un leste geste, il dévia le coup avec sa patte et frappa à son tour, griffant légèrement le cou de son adversaire, laissant aussi de l’électricité sur la blessure qui semblait déjà le tenailler de douleur.
 
Il était plus confus dans ses mouvements. Aedoth en profita et faucha les membres de son adversaire avec sa queue, puis frappa avec cette dernière en plein dos, émettant encore une fois de l’électricité ; une dose assez forte pour le calmer. Le coup toucha, et le dragon hurla de douleur, son corps parcouru des arcs électriques d’Aedoth, puis il détendit tous ses traits, ses muscles. Il était tombé inconscient. Le Thunderwall savait comment s’y prendre pour ne pas tuer un adversaire avec sa foudre ; il avait proprement dosé le voltage pour assez endommager les systèmes nerveux à court terme.
 
Un frisson le parcourut ensuite. Il pensa à cette infirmière qui avait prié de faire moins de bruits. Il s’en voulut, mais n’avait pas le choix ; il devait agir pour se protéger et protéger ce dragon qui se revendiquait d’une lignée qu’Aedoth ne connaissait pas. Il avait parlé de « dynastie souveraine ». Etait-il donc roi ou prince ? Peu importait son rang, il ne pouvait pas se permettre de jouer avec la vie d’autrui, et même s’il ne faisait que se défendre –Version des faits qu’Aedoth croyait à présent-, il ne pouvait pas se permettre de prendre la vie des autres comme bon lui semblait. C’était le travail des juges. De plus, au vue des capacités de ce dragon, il aurait facilement pu maîtriser le dragon sans avoir à le tuer. Profiter de sa puissance ainsi dégoûtait un peu Aedoth, qui ne dit rien à ce sujet.
 
Une faction de nuit arriva sur les lieux après cinq minutes d’attente. Ils s’inclinèrent devant le Second qui leur commanda de rapatrier ce dragon maintenant évanoui dans l’infirmerie de la Garde, puis de l’envoyer dans les geôles lorsqu’il retrouverait connaissance, jusqu’à ce qu’il soit jugé.
 
Une fois débarrassé de ces troubles fêtes, Aedoth donna son point de vue de la situation à Drakodile. Ils se tenaient toujours devant l’hôpital, et le dragon de foudre essayait de parler bas pour ne pas se faire entendre des médecins qui devaient travailler dur pour soigner les malades. Aedoth avait entendu parler d’une récente épidémie qui se propageait dans la ville, et le Thunderwall comprenait que le personnel réclame le respect, surtout ces jours-ci.
 

-Drakodile Kyridia, est-ce bien cela ? Je présume par vos dires que vous êtes un prince ou un roi, et c’est avec tout le respect que je vous dois que je me permets de dire que malgré votre déclaration, je n’apprécie guère ces manières arbitraires. Votre rang ne vous permet pas de faire ce que bon vous semble, et encore moins sous une juridiction différente de la vôtre. Je conçois que vous vous soyez défendu pour votre protection personnelle, mais je juge vos capacités suffisantes pour maîtriser un adversaire sans avoir recours à l’emprisonnement, puis à plus long terme, la mort. Ici, vous n’êtes pas juge, car vous n’êtes pas chez vous. Est-ce bien clair ? Lorsque vous aurez acquis une réputation ici, ainsi qu’une propriété, vous pourrez vous considérer comme Warfangien. Je ne vous hais point, sachez-le, mais il est de mon devoir d’expliquer vos torts de la manière la plus objective possible. Pour votre sentence, je ne me suis pas encore décidé. J’aimerais connaître votre version des faits sur « l’incident ». Pas celle que j’ai lu sur les dossiers, non, vos propres mots, je vous prie.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Jeu 20 Aoû - 13:46

Après avoir décliné mon identité, le dragon cyan attaqua le Thunderwall qui le contra facilement et ce dragon fut vaincu et emporté en prison, il devait avoir honte de ses actes, me semblait avoir dit le Second, puis s'adressa a moi :

Drakodile Kyridia, est-ce bien cela ? Je présume par vos dires que vous êtes un prince ou un roi, et c’est avec tout le respect que je vous dois que je me permets de dire que malgré votre déclaration, je n’apprécie guère ces manières arbitraires. Votre rang ne vous permet pas de faire ce que bon vous semble, et encore moins sous une juridiction différente de la vôtre. Je conçois que vous vous soyez défendu pour votre protection personnelle, mais je juge vos capacités suffisantes pour maîtriser un adversaire sans avoir recours à l’emprisonnement, puis à plus long terme, la mort. Ici, vous n’êtes pas juge, car vous n’êtes pas chez vous. Est-ce bien clair ? Lorsque vous aurez acquis une réputation ici, ainsi qu’une propriété, vous pourrez vous considérer comme Warfangien. Je ne vous hais point, sachez-le, mais il est de mon devoir d’expliquer vos torts de la manière la plus objective possible. Pour votre sentence, je ne me suis pas encore décidé. J’aimerais connaître votre version des faits sur « l’incident ». Pas celle que j’ai lu sur les dossiers, non, vos propres mots, je vous prie.

Je me disais que je me devais lui en parler, tôt ou tard, je compris que ce que je faisais etait mal alors que je croyais oeuvrer pour le bien...


"Je vois, je comprends ce que vous dites...Pour ce qui est de mon histoire, je vais la raconter en entier afin que vous comprenniez mes actions...Tout d'abord, je suis arrivé dans votre continent en train d'errer inutilement afin de chercher un refuge...je suis arrivé a la plaine des morts et j'étais en train de mourir de faim et de soif...c'est la que Blackswan intervint...Il m'aida a retrouver la mémoire et me donna a manger et a boire, et donc me sauva des potentiels monstres qui pourraient me tuer...Il m'aida ensuite a developper mes pouvoirs et j'appris que j'avais des pouvoirs de glace, que je contrôle mal, même aujourd'hui... Puis il fut emprisonné et je suis allé le libérer, pour rembourser ma dette envers lui...et je me suis laissé capturer car je ne voulais pas aggraver mon cas...ce qui m'a amené a Warfang et Spyro me libéra et m'appris ce que c'etait la Horde...et sa menace...depuis je reste, pensant que c'est peut-être la ou est ma place...j'étais perdu et il m'a amené ici...que feriez vous a ma place, si vous ne saviez pas ce qu'etait la Horde ?
Je me suis fait peut être avoir...mais au moins j'ai appris beaucoup par rapport a mes erreurs, et je sens que j'en apprendrai plus en restant ici"

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Jeu 20 Aoû - 19:40

Alors que Chrystal déambulait dans les couloirs d'un pas fatiguée, s'excusant au près des patients qui avait du mal à trouvait le sommeil de cette cacophonie, elle entendit de nouveau bruit, cette fois une bagarre. Elle grommela entre ses dents. Alors qu'elle se dirigea vers les portes d'entrée, déterminé à appelait un garde pour qu'il fasse cesser ce boucan pas possible. Alors qu'elle était à une dizaine, peut-être même une vingtaine de mètres de la sortie, deux dragons qu'elle avait vu un peu plus tôt épaulèrent le dragon blessé, l'insultant presque, profitant que leur maître avait le dos tourner. Elle les regarda, les suivants, sa priorité était à présent le blessé dont des coups marqués son corps. Du travail. Voilà ce qu'elle avait le plus besoin ce soir, pensa t'elle, une pointe d'ironie dans ses paroles. Elle regarda les deux porteurs, leur indiquant une chambre libre. Il déposèrent le blessait avec une certaine violence que Chrystal n'appréciait pas spécialement. Elle fronça les sourcils, sans rien dire, elle n'aurait surement pas sut le portait seul jusqu'à la chambre.

Une fois les deux dragons sortit, elle lâcha un soupire, elle fût contente qu'il n'en avait pas profitait pour lui cassait une côte en plus en le posant à leur manière. En tout cas, le bruit dehors semblait avoir cesser, c'était déjà un bon point. Peut-être que cette dispute qui en était venu jusqu'au poing avait était le final de leur dispute. Dans tout les cas elle espérait que cela cesserais et ne recommencerais pas.. Elle partit cherchait du matériel de soin, visiblement son nouveau patient était inconscient, elle espérait qu'il ne lui avait pas détruit quelconque artère principal et qu'il aurait une hémorragie interne. Elle revînt avec une panoplie de lingette humide pour soigner ses plaies, une multitude de produit à base de plante qu'elle se fournissait chez un petit marchant de la ville. Elle s'approcha doucement de la victime et la mis plus confortablement sur sa couche, elle faisait aussi ça de manière à savoir le soigner correctement également. Le mâle ne semblait pas très moche, un physique plutôt attirant, si seulement il n'avait pas tout ses hématomes..

Elle sortit une linguette humide est une plante qui désinfecté les plaies, évitant quelconque complication majeure. Ce produit avait déjà fait ses preuves plusieurs fois. Elle nettoya ses coups avec une grimace, le sang commençait déjà à coagulait sur ses écailles et la plaie semblait assez profonde. Il aura certainement besoin de se faire recoudre ou soigner dans tout les cas par un médecin compétent et restait quelques jours voir semaines dans l’hôpital. Une fois toute la plaie et les coups nettoyer, elle mis deux doigts dans son cou et une oreille sur son torse, examinant son rythme cardiaque. La souffrance de ses blessures avait accéléré son rythme, certainement avec le désinfectant en plus, cela devait piquer ou brûlait. A vrai dire, elle ne l'avais jamais essayer elle-même, et si on lui avait appliquait qu'elle avait était rapatrié par Spyro et ses gardes pour des soins, elle s'en souvenait pas. Elle sortit une sorte de pot contenant une crème verdâtre à base d'ortie et d'autre plante dont elle avait oubliait le nom, pour les appliquait sur les blessures, c'était un cicatrisant naturel, il stopperait aisément les fluides rougeâtres qui coulait encore du corps du dragon. Elle pris une noisette de cette crème très odorante, dont l'odeur n'était pas forcément très agréable, et la plaça sur la première plaie, massant bien la crème pour la faire pénétrait pour qu'elle fasse effet.

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Ven 21 Aoû - 20:02

Le dragon, comme réponse, soutint au Second qu’il comprenait et raconta dans ce qui semblait être une manifeste honnêteté ce qu’il s’était passé, faisant ainsi un résumé de son arrivée sur le continent qui ne fut pas la plus heureuse possible. Débarquant sur le territoire de la Horde, il aurait pu mourir de faim au milieu d’un désert de désolation et de mort, en proie à des créatures à la nature inqualifiable. Il fut sauvé, à la surprise d’Aedoth, par le Général de la Foudre Sombre, connu sous le nom de Blackswan.
 
Le dragon de foudre s’était déjà confronté à lui, hier, et devait le rencontrer au crépuscule de la prochaine journée. Ce dragon noir était, selon Aedoth, tourné vers le mal de par son appartenance à Malefor, mais quelque chose était étrange. Une image chimérique se formait dans l’esprit d’Aedoth. Ce dragon qui voulait provoquer le mal était capable d’actions dans le ton même de la bonté. Ainsi, Blackswan n’était peut-être pas le dragon qu’Aedoth  pensait être. Non, des nuances grises venaient apporter de la complexité à ce portrait. Le dragon de foudre savait bien qu’il était incongru de juger autrui à son apparence, et il était probablement tombé dans ce piège. Néanmoins, ce dragon avait volé son livre, et il le récupérerait.
 
Drakodile continua son histoire, disant que c’était Blackswan qui lui avait fait regagner aussi sa mémoire. Ainsi donc, il l’avait perdu. Les données s’ajoutaient, et Aedoth ne savait pas que penser tant le récit était mêlé d’éléments plus singuliers les uns que les autres. Le Second se trouvait, s’il résumait les dires et les informations, devant un dragon, prince d’un autre pays, se trouvant sur un continent étranger et amnésique, ayant récemment retrouvé ses esprits. Aedoth appelait cela un fou, mais il préférait laisser planer le doute, bien que ce dragon n’avait rien de vraiment royale à son apparence, et encore moins à son parler… Il expliqua qu’étant redevable de sa vie à Blackswan, il l’aida à s’échapper et souhaita rester captif chez l’Alliance afin de montrer sa « bonne foi ». Il demanda ce qu’aurait fait Aedoth à sa place, si, tout comme lui, il n’avait pas acquis les notions de quel groupe était bon ou mauvais. Le dragon de foudre, attendrit par cette question, comprit que, malgré la folie, ce dragon avait un sens de la justice légitime, et il n’avait fait que rendre un service, même si ce dernier impliquait beaucoup de mauvaises choses. Même s’il ne se rendait pas compte, Aedoth devait lui donner une sanction pour qu’il comprenne réellement et qu’il n’y ait aucune exception. Néanmoins, il comprenait que l’affaire n’était pas simple, et c’est pourquoi il décida d’alléger la peine initiale. Finalement convaincu par ses choix, il parla à Drakodile.
 
-J’ai bien écouté, pesé le pour et le contre sur vos gestes. Vous devez comprendre que je ne peux vous laisser partir sans peine, car ce serait trahir ma patrie et sa sécurité, ainsi que mes principes. Je manquerai à mon rôle de Second, somme toute. C’est pourquoi j’ai une solution qui saura me convenir et que je ne juge pas trop cruelle : je vous sanctionne donc et vous devrez aider la ville pendant un mois en nettoyant les rues avec l’équipe d’entretien. Ainsi, je pense que vous comprendrez mieux le principe de vie en communauté ainsi que les règles qui doivent s’accorder avec pour la sécurité et le bien-être de tous. Vous habiterez dans des quartiers aménagés, et serez sous la surveillance quasi-constante de gardes. Vous travaillerez la journée, et serez livre durant le crépuscule et la nuit, bien que toujours gardé. Je vous interdis néanmoins de quitter la cité pendant ce mois, sauf en cas d’extrême urgence. Voici ma sentence, et elle débutera dès le prochain levé de soleil.
 
Il attendit la réponse de Drakodile sans vraiment l’attendre. Il n’espérait simplement pas de contestation, car il trouvait finalement la peine un peu douce, et ne pouvait pas faire moins que cela. Il se dirigea vers l’hôpital en intimant le prince de le suivre et entra.
 
Il fut facile pour Aedoth de trouver la chambre de celui qu’il avait maté ; de petites taches de sang  marquaient le couloir et le guidèrent jusqu’à l’endroit où le blessé recouvrait ses esprits, seul, séparé des autres malades, avec pour compagnie une figure familière au dragon de foudre. Il s’agissait de la dragonne qui se déplaçait sur ses deux pattes postérieures. Cette dernière était assise aux côtés du patient, le traitant avec des produits qu’Aedoth ne connaissait pas trop. Il possédait en effet quelques bases en médecine, mais n’était pas capable d’identifier les médicaments à leur seule vue. Devant l’infirmière, il s’inclina légèrement.
 

-Bonsoir, infirmière, je suis Aedoth Thunderwall, Second de l’Alliance du Sacré. Je venais ici pour me recueillir de son état, car j’ai donné l’ordre de l’envoyer aux geôles dès qu’il sera sur pattes. Dans un second temps, je souhaitais m’excusez auprès de vous pour toute la gêne que ce conflit, y ajoutant une rixe, a généré. Il me tient à cœur de respecter les patients de cet hôpital qui souffrent déjà bien assez. Le problème, somme toute, a été réglé, et vous ne devriez plus être dérangée pendant votre travail dont le prix vaut autant que les faits d’armes d’un soldat.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Lun 24 Aoû - 18:40

Un nouveau problème était arrivé...1 mois ? Tous mes projets futurs étaient fichus, mais bon il m'invita (enfin je crois) a aller a l'hôpital voir Chrystal...qui bosse la bas.
Mais mon moral était a zéro, j'étais déjà brisé moralement et déjà des ennuis, j'étais prêt a parier que Placido/Darkness était derrière tout ca, il complote depuis toujours contre moi et cela ne m'étonnerait pas...Je m'adressais a Chrystal en m'excusant pour le bruit et je me mis a exposer ma théorie sur l'histoire des dragons :


"Il n'est pas impossible que ces dragons soient des mercenaires venu ici pour me tuer, en se déguisant en civils, ce n'est pas la première fois que cela m'arrive, il ya huit ans aussi...Placido a detruit mon pays et ses habitants dans le but de regner sur Kyrillia et quand il apprit que j'étais le dernier héritier, il voulut me tuer en envoyant un dragon mercenaire... Il se peut qu'il soit a nouveau a mes trousses, mais bon je n'ai su qu'attirer des problèmes depuis ma naissance c'est tout ce que je suis capable de faire, je suis nuisible a tous, je ne sais rien faire sans blesser autrui...je ne mérite peut être pas de vivre une vie si mon destin est d'attirer le malheur...Je t'assure que ce n'est point une excuse et le fait que je sois prince ne pardonne en rien mes actes, mais vois tu je ne peut accepter un tel titre, je suis quelqu'un d'ordinaire, enfin c'est ce que je croyais...Moi je veux juste une vie normale, une vraie ame soeur, une maison, un monde ou tous les dragons, que ce soit noir, vert, bleu ,rouge , blanc et j'en passe, puissent vivre en harmonie, mais il y a toujours quelque chose qui vient me retirer mon'ephemere bonheur..."


Je baissai la tête, fermant les yeux, en me disant que toute facon ce serait la fin...je m'asseyais et je me mettais a réfléchir... Tout ce que j'essaie de faire, je le ratais...Ma vie n'est qu'erreur sur erreur...Finalement, j'avais le don de la poisse, peut être maudit...par cette dynastie ou tout simplement le destin qui m'est reservé...je regardai Chrystal et Aedoth puis je me mis a nouveau a baisser la tête.

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Mer 26 Aoû - 15:23

Alors que Chrystal continuer de soigner les plaies du blessait avec une pommade à base de plante, elle entendit des bruits de pas dans les couloirs. La nuit il n'était pas plus que deux infirmières dans ses lieux, alors certainement de la visite. A cette heure-ci ? L'heure des visites étaient déjà passait, mais elle devait s'occuper de son nouveau patient, pas le temps pour éjecter les visiteurs. Alors que le produit commençait à doucement pénétrait dans la plaie ouverte du dragon, la douleur lui fît reprendre ses esprits. Elle lui sourie gentillement, lui indiquant de ne pas bouger et de se reposait. Concentré sur sa tâche, elle n'entendit pas le dragon entrait dans la pièce. Quand il commença à parler Chrystal lâcha un cri de surprise avant de se retourné, voir le dragon jaune-vert d'un peu plus tôt. Il disait que ce dragon irait au geôle une fois rétablit. il parla d'une rixe, sans doute voulait-il versait une somme de dédommagement. Chrystal osa les épaules, comme si cela ne changerais rien.


- N'avez-vous jamais appris la politesse en frappant à la porte avant d'entrée ? Ceci en vos pour moi et la pudeur des malades. Vos hommes n'ont pas était très tendre avec lui, je pense que ce n'ai pas des manières de traiter un dragon malade. C'était limite si ils ne lui aurait pas cassait une côte en plus. Il devra restait une bonne semaine entre nos soin avant d'être complètement rétablit.

Un dragon au reflet argenté-bleuté entra dans la pièce. Elle reconnu les formes du dragon, maintenant qu'il se présentait un peu plus dans la lueur des lumières des bougies. Drakodile était son nom, si elle se souvenait bien. Elle l'avait aider il y as quelques mois à alléger sa peine que Spyro avait faillit lui donnait. Chrystal continuait son travail de pansage de la plaie du dragon à présent réveiller et posa ensuite de la crème contre les ecchymose. Drakodile commençait à raconté sa vie, la tristesse émanait fortement dans sa voix, elle sentait que quelque chose c'était passait entre les deux dragons, elle pouvait presque sentir une tensions palpable. Elle posa son regard un instant sur lui alors qu'il s’asseyait, tête baisser. Elle se leva après avoir finit les soins et intima le dragon d'essayer de dormir pour récupéré des forces. Si il avait besoin de quoi que ce soit il devait juste crié son nom.

- Hey Drakodile, pourquoi tu fais cette tête de déterrer ? Tout le monde souhaite un peu de bonheur sans encombre dans notre vie. Mais la vie n'ai pas un long fleuve tranquille. Tout le monde à perdu quelque chose de très cher ou as souffert dans sa vie, ne te crois pas le seul. Moi j'ai perdu mon compagnon pour la guerre et le même jour ma fille c'est fait tuer. Après la guerre mon compagnon était un des porté disparu, je me suis retrouvait seule au monde, comme quand ma mère était morte devant mois alors que j'avais à peine un mois. Bien sur cela date depuis plus que trente ans pour moi, mais on finit par passait outre, sans oublié. On avance, c'est tout, tu devrais faire de même si tu veux plus souffrir, avancé et garder la tête haute. Mais dit-moi, qu'est-ce qui te met dans cette état ? Tu es un membre de Warfang maintenant et ce depuis que Spyro et moi-même t'avons jugé. Ne te sens-tu pas bien dans cette ville ?

Chrystal regarda le jaune, se posant des questions sur l'état de Drakodile qui était devenu plus un ami qu'une connaissance. Sa vie n'avait pas était facile pour lui et il n'avait pas trouvait mieux que Blackswan pour l'aider dans ses péripéties. Chrystal aurait fait le même choix que le dragon argenté, si elle avait était dans son cas.

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Mer 26 Aoû - 18:47

A ces quelques mots courtois, et même pleins de louanges, la dragonne répondit un peu sur la défensive, surprise par l’entrée d’Aedoth avec Drakodile.
 
-N’avez-vous jamais appris la politesse en frappant à la porte avant d’entrer ? Ceci en vaut pour moi et la pudeur des malades. Vos hommes n’ont pas été très tendres avec lui, je pense que ce n’est pas des manières de traiter un dragon malade. C’était limite s’ils ne lui auraient pas cassé une côté en plus. Il devra rester une bonne semaine entre nos soins avant d’être complètement rétabli.
-Mes excuses, il est vrai que mon empressement a perdu ma courtoisie, mais il me semble que me recueillir sur l’état d’un dragon est plus important que les manières. Ce dragon n’est pas malade, mais vous dites que des gardes l’auraient maltraité en l’amenant ici ?
 
Il ne grogna pas, mais l’envie ne lui manquait pas. Il était inadmissible à son sens que ce dragon ait à souffrir plus qu’il n’en demandait. Peut-être Aedoth avait usé de la force pour le soumettre, mais jamais il n’avait fait cela par plaisir ou par luxe. Non, il ne combattait que lorsqu’il y était obligé. Ce soir, il se rendit compte pour de bon d’un aspect de la Garde qui le répugna. La violence gratuite était très rependue, et le libre-arbitre abritait beaucoup du personnel anticriminel de la ville. Une vérité sombre apparaissait devant les yeux bleus du Thunderwall qui s’illuminaient d’une petite lueur dans la pièce faiblement éclairée avec une chandelle. Il tendit un regard vers le dragon blessé. Ce dernier était conscient. Aedoth s’approcha de lui et ferma les yeux tout en lui parlant, montrant sa solennité.
 
-Il n’est pas nécessaire de faire plus de mal. Ce n’est pas aux gardes de faire ce que bon leur semble. Cela n’en restera pas là.
 
Il recula, ouvrit les yeux et laissa le dragon se détendre puis tendit un regard à Chrystal, montrant le dégoût qu’il avait pour la violence dont il entendait parler. Il s’exprimait maintenant d’une voix plus juste et dure.
 
-Pourriez-vous me donner leur description ? Je leur attribuerai les sanctions nécessaires. Je vous le promets. Il ne m’est pas dérangeant de laisser ce dragon une semaine ici, bien que je suis surpris de constater que les actions de ces gardes eurent été si brutes… Peu importe, je vous remercie de vous occuper de lui, Chrystal.
 
Il sourit un bref instant, s’étant un peu calmé. Sûrement l’avait-elle surprise en l’appelant par son prénom. Ayant lu le dossier de l’incident avec le Général de la Foudre, il était parfaitement au courant de ceux qui étaient sur place lorsque tout s’est produit. Aedoth se souvint entre autre que la dragonne devait connaître Drakodile, car elle avait assisté à son jugement. Ce n’était pas une simple infirmière, mais une amie de Spyro aussi.
 
-J’ai lu votre dossier, et je vous suis reconnaissant pour l’aide apportée à Spyro. Une récompense vous sera donnée, c’est une promesse.
 
Aedoth fut interrompu par une longue prise de parole de la part de Drakodile qui prenait un ton grandement élégiaque. Il parla de complots, puis ensuite qu’il était sans valeur et qu’il ne méritait pas son titre de prince. Le dragon de foudre trouvait cette plainte malvenue de sa part. Il n’était pas dans la pire situation possible, et cette plainte lui donnait l’impression que le dragon cherchait simplement de la pitié. Aedoth n’appréciait guère se pessimisme, lui qui pensait toujours au mieux et qui avançait avec des motivations, une idée d’un avenir meilleur. Chez ce Drakodile, rien de la sorte n’était présent.  Que du noir, du noir et du noir. Il se retint de lui donner une gifle pour le ressaisir, laissant un peu Chrystal poser des questions.
 
-… Mais dis-moi, qu’est-ce qui te met dans cet état ? Tu es un membre de Warfang maintenant et ce depuis que Spyro et moi-même t’avons jugé. Ne te sens-tu pas bien dans cette ville ?
 
Elle se tourna ensuite vers Aedoth qui haussa légèrement les épaules. Il comprenait peut-être que cette sentence pouvait paraitre dure, mais il pensait davantage que c’était une sorte d’accumulation qui poussait Drakodile à ce désespoir. Il devrait l’aider à se ressaisir un peu, mais plus tard.
 

-Calmez-vous, Drakodile. Tout n’est pas aussi mauvais que vous voulez bien le croire. (Il se tourna vers Chrystal). Pour vous expliquer, je l’ai condamné à travailler pendant un mois pour les intérêts de Warfang, car il a failli tuer un dragon. Je comprends qu’il a seulement voulu se défendre, mais la mort n’est pas une défense quand l’on est en danger. Je me dis qu’un peu de travail forcé ne lui fera aucun mal et lui fera apprendre certaines valeurs, dont celle du libre-arbitre. Ne me jugez pas mal, je vous en prie. Peut-être trouverez-vous la sanction draconienne, mais rendez-vous compte qu’en tant que Second et exécuteur de la justice à Warfang, je me dois de faire des choix, que je peux aussi regretter, mais l’on ne peut pas toujours prendre les solutions qui nous arrangent.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Ven 28 Aoû - 14:20

Chrystal et Aedoth discutaient, a propos de plusieurs petits trucs, puis Aedoth s'adressa a moi comme si il croyait me connaitre :

"Calmez-vous, Drakodile. Tout n’est pas aussi mauvais que vous voulez bien le croire."


Il s'adressa ensuite a Chrystal et lui explique la situation...Maintenant qu'elle sait ca, je suis sur d'être pointé du doigt par tous...Il me reste que deux choix...soit je reste et je vais être rejeté par la plupart des habitants, ou je m'en vais...Mais il est hors de question de perdre ma liberté...j'ai d'autres choses a faire, quoique,.. Je suis sur d'échouer si je lançaient ces projets....je ne sais même pas quelle est ma raison de vivre...je ne suis prince que de nom....
"Peut etre pour vous, mais moi je n'ai rien vecu de bon, tout ce que j'ai fait m'a attiré des problèmes et ces dragons sont la preuve de ce que j'avance étant donné que je voulais juste rendre visite a quelqu'un...Chrystal, tu dis que je suis membre de Warfang... Mais tu es l'une des rares personnes avec Flame et Spyro a me considérer ainsi...les autres me traitent d'intrus, étranger, parasite, virus et j'en passe...Aedoth, est ce ton nom ? Tu crois une seconde que je mens a propos de ces dragons ? Va voir leur sacoche...ils ont un symbole que seul moi reconnait...Leur objectifs est de faire dz Placido le roi de Kyrillia puis de Warfang, et enfin Avalar...ils m'ont enlevé ce que j'avais de plus cher il y a huit ans et depuis je ne fais qu'empirer mes problèmes, comme si il m'avait maudit...Mais bon j'ai l'impression que finalement je n'ai pas ma place ici..."


Je me mis a marcher, voulant sortir de l'hôpital... Je n'avais plus aucun espoir qu'on me comprenne un jour et encore moins qu'on m'accepte malgrê mes erreurs... mon dernier recours, etait de partir de Warfang, l'exil ? Mais peut etre que cette histoire va trop loin...Et si ils voulaient me faire passer un message...je reflechis deux minutes...Si je tuais Placido, j'etais sur de briser mes problemes :


"Bon...je sais comment je peux detruire mes problemes...je vais partir pour Draclandia...tuer Placido et mettre un fin a cette histoire, je ne peut pas penser que d'autres dragons subissent la meme chose que moi a cause de lui...Sur ce je vous laisse...Ceci est peut etre un adieu..."

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Sam 29 Aoû - 0:56

Chrystal regardait le dragon jaune-vert avec une certaine impatience, il semblait pas bien comprendre ce qu'elle voulait lui dire. Elle essaya de se calmer, sans doute son manque de sommeil la rendait moins patiente que d'habitude, et certainement plus nerveuse, au vue des dragons malades qui rentrait dans ses lieux et le peut qui en sortait. Une tension était constamment palpable dans l’hôpital autant chez les soignants que les soigneurs. Elle connaissait peu voir pas du tout les médecins ici, elle les croisés dans les couloirs mais leurs rapport de la journée ne se croisée jamais. Seule une fiche de suivit complète sur l'état du patience et les soins nécessaires était inscrit, sur une feuille devant la porte d'entrée, avec leurs nom. Enfin, si on le connaissait. Ses yeux passèrent entre le malade et le jaune-vert avant de se décider à lui répondre.

- Certes, ce dragon n'ai pas malade mais blessées, mais les occupants d'à coter ne sont pas dans le même état et on besoin de repos. Je ne crois pas que votre argent réparera votre cacophonie. Et ce dragon n'ai pas au bord de la mort, ainsi vous pouvez prendre le temps d'avoir une certaine politesse.

Chrystal disait ça comme si c'était un reproche, ce qui n'était certainement pas loin au vu de la situation. Parlant ainsi de ce que ses seconds, du moins ce qu'elle pensait comme tel, elle se s'y attendait pas vraiment que le jaune-vert les sanctionnes. Il lui demanda une description des gardes la remerciant de s'occuper de se dragon, elle fût contente qu'il accepte qu'il reste une semaine sous leur soins. Cela était nécessaire, si le dragon ne l'aurais pas compris elle lui aurait montré les multiples hématome qui commençait à colorisé ses écailles. Elle osa un sourcil, réfléchissant à quoi ressemblait les deux gardes qui venait de déposer le blesser, plusieurs minutes plutôt. Elle ne se souvenait pas vraiment, en faite, elle n'y avait pas vraiment prêter attention. Mais lui devait s'en souvenir, après tout, c'est lui qui les avait certainement commander pour porter le blessé dans sa chambre.

- Ma vision déformait accumulé à mon inquiétude pour votre patient ne m'as pas permis de regarder les détails des gardes qui ont amené votre blessé. Je suppose que c'est vous qui les avait appeler pour les emmener jusqu'ici alors j'espère que vous en souviendrait, Aedoth ?

Chrystal avait toujours eu du mal à retenir les noms, c'était quelque chose de complexe, souvent elle assignées les noms au couleurs ou à l'élément des dragons, quand c'était des camarades de voyage, notamment, mais jamais elle ne serait cité tout les malades et membres soignant de cette hôpital, c'était bien trop complexe à ses yeux. C'était comme retenir une combinaison de chiffre pendant une semaine, quasi impossible. Aedoth lui raconta alors qu'il avait lu son dossier, certainement parlait-il de celui du jugement, qui remontait à un petit moment maintenant. En même temps, cela devais certainement être un devoir pour un second de l'Alliance. Savoir qui rentre, sort ainsi que tout les délies commis. Si elle se souvenait bien, c'était un peu eux, les chefs des gardes. Il lui parla d'une récompense, sans doute parlait-il d'argent, à croire que ce genre de personnage pensait que tout pouvait ce payé avec de l'argent en guise de compensation. Elle soupira.

- Je n'ai nullement besoin de votre argent, pour tout vous dire, depuis que j'ai commencer à travailler pour Warfang, j'ai assez d'argent pour me construire deux maisons en ville. Mais j'ai même pas un toit. En faite, j'en est pas besoin, je voyage beaucoup et je n'ai ni compagnon ni enfant, je ne voit pas l'utilité d'avoir un toit. Vous aurez certainement plus besoin de cette argent que moi, et si c'est pas le cas, offrait le à un pauvre du coin, vous le rendrez heureux.

Chrystal avait finit par essayé de réconforté Drakodile, et le jaune semblait aussi éprouvait des sentiments ou du moins, il essayait de montrer qu'il en avait. Il expliqua alors qu'il voulait le condamné à un mois de travail d'intérêt pour la ville. Il essayait d'expliquait pourquoi son geste n'était pas exagéré, mais Chrystal trouvait quand même sa habérant. Avait-il seulement cherchait la cause au lieu de plaidait à la défense ? Sans doute n'avait-il pas voulu aller si loin, sans doute Aedoth allait trop loin en pensant que le dragon allait mourir. Drakodile continua à exprimé ses idées noires, le pourquoi il était malchanceux et ne pourrait jamais être heureux. Elle n'arrivait pas à le comprendre, elle aussi avait vécu des choses terribles et ce qu'elle lui avait compté un peu plus tôt n'était qu'une infime partie de sa vie. Elle le regarda se levait et se dirigeait vers la sortie de l’hôpital, il semblait réfléchir à comment sortir de ses problèmes qui le hantait. Mais il oubliait un problème : La sentence de Aedoth. Si il l'as fuyait il serait certainement pris pour un criminel.

- Drakodile ! Attend avant de partir. Il faut que tu t'arrange avec Aedoth si tu veux partir alors qu'il veux te faire un travail pour avoir essayé de tuer quelqu'un, même si je doute qu'il serait vraiment mort, si c'est celui que j'ai vu en arrivant dans l’hôpital. Si tu fuis tu sera pointé comme un criminel à Warfang et tu ne pourra plus rentré dans la ville réfléchis avant.

Elle regarda Aedoth, l'incitant à devoir dire quelque chose, quelque chose pour l'arrêter ou le raisonner. Quelque chose en somme, mais il devait le faire avant que Drakodile ne quitte l'hôpital, après cela ça risquerait d'être trop tard et au retour du dragon argenté dans la grande ville, il ne subira que plus de souffrance qu'il n'en subit déjà..

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Dim 30 Aoû - 19:22

Aedoth Thunderwall laissa passer le commentaire sur le manque de courtoisie dont il aurait fait preuve. Il voulait éviter de se mettre en colère pour de telles idioties. Il se contenta plutôt de répondre aux autres paroles de la dragonne qui se trouvait devant elle.
 
-Ma vision déformée accumulée à mon inquiétude pour votre patient ne m’a pas permis de regarder les détails des gardes qui ont amené votre blessé. Je suppose que c’est vous qui les avez appelé pour l’emmener jusqu’ici, alors j’espère que vous vous en souviendrez, Aedoth.
-Certes, répondit-il, sur un ton calme. S’il s’agit en effet des gardes que j’ai demandés, je peux les retrouver. Merci quand même pour votre aide, je ferai en sorte que ce dragon soit évacué plus doucement la prochaine fois, dussé-je le faire moi-même. Je tiens à un respect de l’individu.
-Je n’ai nullement besoin de votre argent, pour tout vous dire, depuis que j’ai commencé  à travailler à Warfang, j’ai assez d’argent pour me construire deux maisons en ville. Mais j’ai même pas un toit. En fait, j’en ai pas besoin, je voyage beaucoup et je n’ai ni compagnon, ni enfant. Je ne vois pas l’utilité d’avoir un toit. Vous aurez certainement plus besoin de cet argent que moi, et si c’est pas le cas, offrez-le à un pauvre du coin, vous le rendrez heureux.
-Oh, je vous arrête sur ce point, ma chère, car il semblerait que nous soyons victimes d’un quiproquo. Jamais je n’ai parlé d’argent, non, je pensais à quelque chose de peut-être plus symbolique. L’idée ne m’est pas encore venue, mais je suis convaincu que je peux vous satisfaire d’une autre manière que par les pièces.
 
Aedoth se retourna  pour écouter la complainte de Drakodile qui gardait toujours son ton élégiaque. On pouvait voir que cette sentence ne lui plaisait pas, mais le Thunderwall restait dur sur cette décisions : elle était nécessaire, Aedoth en était convaincu, et pourtant il se sentait comme étant le mauvais garde, ce qui ne lui plut guère, bien qu’il ne le montra pas.
 
-Peut-être pour vous, mais moi, je n’ai rien vécu de bon, tout ce que j’ai fait m’a attiré des problèmes et ces dragons sont la preuve de ce que j’avance étant donné que je voulais juste rendre visite à quelqu’un… Chrystal, tu dis que je suis membre de Warfang, mais tu es l’une des rares personnes avec Flame et Spyro a me considérer ainsi. Les autres me traitent d’intrus, étranger, parasite, virus, et j’en passe… Aedoth, est-ce ton nom ? Tu crois une seconde que je mens à propos de ces dragons ? Va voir leur sacoche. Ils ont un symbole que seul reconnait. Leur objectif est de faire de Placido le roi de Kyrillia puis de Warfang, et enfin Avalar. Ils m’ont enlevé ce que j’avais de plus cher il y a huit ans et depuis je ne fais qu’empirer mes problèmes, comme s’il m’avait maudit… Mais bon, j’ai l’impression que finalement  je n’ai pas ma place ici…
-Drakodile ! Intervint Chrystal, tandis que le dragon argent sortait de la pièce. Attend avant de partir. Il faut que tu t’arranges avec Aedoth. Si tu veux partir alors qu’il veut te faire un travail pour avoir essayé de tuer quelqu’un, même si je doute qu’il serait vraiment mort, si c’est celui que j’ai vu en arrivant dans l’hôpital. Si tu fuis, tu seras pointé comme un criminel à Warfang et tu ne pourras plus rentrer dans la ville. Réfléchis avant.
 
Elle se mit à regarder Aedoth qui se trouvait toujours avec elle. Il comprit alors pourquoi son jugement semblait être remis en cause. Il s’approcha brièvement d’elle avant d’aller rassurer Drakodile ; il devait lui dire quelque chose.
 
-« Je doute qu’il serait  vraiment mort » ? Répéta-t-il sur un ton plus sérieux et grave. Sauf votre respect, infirmière Chrystal, je pense que vous avez mal regardé, ou du moins analysé ce fameux dragon que vous avez vu devant l’hôpital. Que croyez-vous qu’il se passe quand un dragon est enfermé dans un bloc dont le volume est totalement rempli de glace ? Il est immobilisé, collé contre un froid capable d’interrompre toutes les réactions du corps, et de causer un coma. Mais ce n’est pas le pire. On manque d’air dans ces espaces comblés, et si je n’étais pas arrivé à temps, deux dragons seraient morts ce soir d’asphyxie ou par manque de chaleur !
 
Il la quitta de cette manière, très irrité par les propos de la dragonne. Il ne voulait pas la blesser ou remettre en cause ses qualités de soigneuses, mais il n’avait pas supporté que l’on puisse à ce point se moquer de la détresse de dragons, fussent-ils des haineux de l’étrangers, voire des assassins, ce qui n’a pas été prouvé. Non, il ne supportait pas ce manque d’attention, surtout quand elle avait déclaré bien les avoir vu.
 
Aedoth rattrapa Drakodile qui déambulait encore dans le couloir de l’hôpital, la marche lente et sans entrain. Le dragon de foudre se mit à côté de lui, mimant son rythme.
 
-Bon, je sais comment je peux détruire mes problèmes. Je vais partir pour Draclandia, tuer Placido, et mettre une fin à cette histoire. Je ne peux pas penser que d’autres dragons subissent la même chose que moi à cause de lui. Sur ceux, je vous laisse. Ceci est peut-être un adieu.
-Halte-là, je vous prie. Comme l’a dit Chrystal, vous ne pouvez pas partir et ignorer ma sentence. Je tiens aussi à clarifier certaines choses.
 
Il prit un ton plus doux, essayant vraiment de le réconforter, et non pas de jouer aux Second impérieux, ce qui le dégouterai davantage, alors que la situation ne l’exigeait pas.
 
-J’ai réfléchis à ce que vous avez dit auparavant. Spyro a en vous une confiance que je n’ai peut-être pas encore, il est vrai. Néanmoins, sachez que vous n’êtes pas un intrus ou un parasite ici, à Warfang, et aucun dragon ne pourra prétendre le contraire. Ce dragon qui s’est moqué de vous n’avait pas à faire cela, je le conçois, et il sera jugé en conséquence. Je ne suis pas aveugle, et je sais que vous n’êtes pas le plus fautif. Sachez que tous les warfangiens ne vous connaissent pas, et vous êtes comme un autre dragon pour eux ; un dragon de plus. Vous passez inaperçu, et pendant votre peine, ce sera la même chose. Personne ne se moquera de vous, et au contraire. Au terme de ce mois, je saurais que vous aurez servi à la ville, et cela me montrera que vous pouvez être un exemple. Somme toute, si cette histoire de complot est manifeste, je vous propose de me pencher sur ce cas, bien qu’il ne concerne pas Warfang. Votre sécurité sera assurée entre ces murs. Oubliez la vengeance, ce n’est pas une option qui vous apportera du réconfort, croyez-moi. Il ne s’agit que d’une joie éphémère qui se transforme en une saveur âcre. Si vraiment vous êtes un prince, Drakodile, je vous supplie de m’écouter, c’est pour le bien du plus grand nombre.
 

Cette déclaration rappela justement la vengeance qu’il avait exercée sur le dragon noir qui s’était longtemps moqué de lui lorsqu’il étudiait dans son école spécialisée, à Warfang. Il se remémora des écailles noires comme la suie du dénommé Eolir, son air toujours mesquin et provocateur. Il avait l’habitude de lui voler ses livres lorsqu’il étudiait, ou qu’il l’envoyait dans un bassin avec quelques-uns de ses « acolytes » qui finirent par se retourner contre lui lorsqu’il n’avait plus aucun pouvoir. L’amitié ne pouvait être basée sur la terreur, et Aedoth le savait bien. Il soupira, car cet évènement ne lui évoquait plus que des souvenirs amers qu’il préférait oublier.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Lun 31 Aoû - 15:33

Je voyais les deux qui semblaient se chamailler et Chrystal se mit a dire que je deviendrai un criminel si je pars....Chose que je suis deja dans certains endroits... Aedoth se mit a marcher a coté de moi...et me sortit un discours assez spécial :

J’ai réfléchis à ce que vous avez dit auparavant. Spyro a en vous une confiance que je n’ai peut-être pas encore, il est vrai. Néanmoins, sachez que vous n’êtes pas un intrus ou un parasite ici, à Warfang, et aucun dragon ne pourra prétendre le contraire. Ce dragon qui s’est moqué de vous n’avait pas à faire cela, je le conçois, et il sera jugé en conséquence. Je ne suis pas aveugle, et je sais que vous n’êtes pas le plus fautif. Sachez que tous les warfangiens ne vous connaissent pas, et vous êtes comme un autre dragon pour eux ; un dragon de plus. Vous passez inaperçu, et pendant votre peine, ce sera la même chose. Personne ne se moquera de vous, et au contraire. Au terme de ce mois, je saurais que vous aurez servi à la ville, et cela me montrera que vous pouvez être un exemple. Somme toute, si cette histoire de complot est manifeste, je vous propose de me pencher sur ce cas, bien qu’il ne concerne pas Warfang. Votre sécurité sera assurée entre ces murs. Oubliez la vengeance, ce n’est pas une option qui vous apportera du réconfort, croyez-moi. Il ne s’agit que d’une joie éphémère qui se transforme en une saveur âcre. Si vraiment vous êtes un prince, Drakodile, je vous supplie de m’écouter, c’est pour le bien du plus grand nombre."


"Peut être...mais je ne peux lui pardonner ce qu'il a fait, c'est pour cela que je le vaincrai, et je reprendrai ce qui me revient de droit, ainsi je creerai une nation ou tous les pays seront en harmonie, un paradis pour tous les dragons, quelque soit leur peau, leur élément, tout...Hum...excusez moi, je vais peut être un peu loin la...En tout cas si je dois faire des travaux forcés, j'aurais préféré faire autre chose que nettoyer les rues...Mais bon ce n'est pas moi qui décide, cela me semble légitime.. Mais sache que ce complot est réel et je sais ee quoi je parle. Vous devriez bien surveiller vos civils, repérer ceux qui sont louches, mais je ne suis pas la pour apprendre votre travail, moi je suis un ancien prince qui a été dechu de son titre après l'incident (le pendentif brilla et l'esprit de Fricia apparut devant eux ,ce que Drakodile ne pouvait pas voir cette fois)...Mais en plus Ruby m'a lâché a cause d'une histoire de mémoire sentimentale...Je ne sais pas si je trouverai cette histoire qu'on appelle amour, chose ou le coeur brule pour l'autre, il bat, cette sensation de bonheur quand on est en présence de l'autre...Mais en tout cas, j'irai a Draclandia, d'ici un mois, mais face a une armée je ne pourrai rien faire"

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 24

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Mer 11 Nov - 15:05

Chrystal sentait la fatigue de plusieurs mois d’acharnement à soigner les patients l’affaiblir, à petit feu. Elle avait vu les deux dragons à l’entrée mais n’y avait pas plus prêté attention, ce qui était assez rare chez Chrystal, elle qui avait l’habitude de sauter sur le premier blessé pour le soigner quitte à s’effondrer de fatigue. Peut-être avait-elle sérieusement besoin d’une pause dans son travail ? Pourtant, elle n’y arrivait pas, ne serait-ce qu’à y penser, sachant le nombre de malade dans l’hôpital. Certes, elle n’était pas la seule à s’occuper des soins, et beaucoup de d’infirmier n’était pas si impliqué qu’elle. Elle savait que beaucoup était des tire-au-flanc, peut-être devrait-elle s’autorisé une petite semaine à relâcher cette tension accumulé au fil des jours, voire des mois. Elle commença vraiment y pensait quand le jaune-vert lui expliqua comment les deux dragons auraient pu mourir. Ses mots avaient réagi comme un impact violent dans sa tête. Personne ne lui avait rien dit ni reprochait.. Mais si elle advenait à faire une erreur médical, qu’est ce qui se passerais ? Elle n’était qu’une petite infirmière mais une overdose était vite arrivé.. C’était décider, elle parlerait avec son supérieur pour prendre une semaine à soufflé, d’ici la semaine prochaine.

Elle regarde Aedoth et Drakodile se dirigeait vers la sortit, les mots du vert résonnait dans sa tête, la laissant stupéfaite en imaginant comment elle pouvait en être arrivée là. Livide, elle laissa son nouveau patient ce reposer de son combat pour aller dans la salle de repos. Elle as pas commencer depuis longtemps sa nuit qu’elle se sentait obligé de faire une petite pause, le temps de quelque minutes. Elle passa par les sanitaires, s’arrêta devant une bassine d’eau fraîche et se passa doucement de l’eau sur le visage, laissant quelque temps ses pattes sur son visage, comme pour essayer de se réveiller d’un mauvais rêve. Les mains lui glissèrent le long de son visage, elle les posa sur le bord de la bassine et soupira. Une présence sournoise entra dans la pièce. Il venait surement d’arriver et avait entendu le bruit d’eau et Chrystal remuer dans la pièce à coter. Il toqua et entra dans la pièce. Chrystal releva sa tête, ses cheveux blond était en pagaille et ses traits étaient tirait vers le bas. La fatigue avait ravagé son visage, habituellement si doux et joyeux.

Chrystal se retourna vers le dragon, qu’elle connaissait souvent que de vu. Elle n’avait jamais pris le temps de connaitre la dernière tête qui entrait dans le service ses derniers mois. Elle ne savait plus s’il était médecin ou infirmier, comme elle. Pour ce qui lui semblait être la première fois, elle le regarda, du long en large, dans sa blouse blanche, légèrement tâchait de sang. Elle s’approcha de lui, le serra mécaniquement dans ses bras, comme si elle était une poupée contrôler par un être supérieur, et le serra contre elle, avant de se lâcher, de pleurer ce qu’elle n’avait pas réussi à faire depuis plusieurs mois, voire année. Ses larmes coulaient le long de ses joues, comme le trop plein de pression accumulé. Elle pleura ainsi plusieurs minutes avant de se relever, sécher ses dernières larmes et d’un murmure dire tout bas.


- Et si au fond, j’étais une meurtrière..

_________________
Ma forme forme draconique ~♥


Spoiler:
 






*Fan de Derpy Hooves =3 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Jeu 12 Nov - 17:42

Aedoth écouta avec une certaine attention les paroles du prince, mais ce dernier, certainement encore bouleversé par les récents événements, tenais des propos qui partaient dans tous les sens, et parfois il faisait des mentions que le Second ne parvenait pas à bien saisir, car il n’en connaissait pas toute l’histoire.  Il répondit avec le plus d’application possible.
 
-Alors il ne s’agit pas seulement de vengeance. Il est normal que vous souhaitiez récupérer le trône qui semble vous appartenir. Votre souhait utopique de créer la nation parfaite est louable, et je vous encourage à vous tourner vers cet objectif. Quant à votre peine, ne vous en faite pas, vous vous apercevrez qu’elle va vite se terminer. Aussi, j’écoute vos conseils, prince. Quand j’en aurais le loisir, je surveillerais ce qui me parait digne de méfiance, et vous en rapporterai les faits si j’en découvre plus, soyez-en assuré.
 
Aedoth remarqua le pendentif du jeune prince qui brilla d’une légère lueur. Le Second fut interloqué. Il s’agissait visiblement d’un artefact magique.
 

-Bien, je pense vous laisser, déclara-t-il en souriant légèrement. Mais une dernière questions me taraude : quel est ce collier ? Vient-il de votre pays ? Il est très bien fait.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakodile

avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 18
Localisation : Dans ta froideur la plus extrême

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   Jeu 12 Nov - 20:02

Je me demande ce qu'il se passe actuellement...Aedoth me parlait et me demanda pour le pendentif, je lui répondis qu'il s'agissait d'un trésor familial, à ces mots, quelqu'un entra et partit plus loin dans l'hôpital... Je me demande aussi si Chrystal va bien...Je me disais que je devrais grandir, je suis trop immature, et des gardes arrivèrent , ils étaient rouges, et semblaient nous avoir espionné, je regardais Aedoth, comment allait il réagir...et ou était Chrystal ? Je m'inquietais un peu pour elle, elle travaillait un peu trop, en même temps, je pouvais comprendre...mais bon...elle devrait se reposer, la dernière fois, c'était pire...du moins c'était mon impression que j'avais rien qu'en la regardant aujourd'hui.

"Tiens, on te cherchait, Kyridia...On va t'emmener..."


Je ne savais pas quoi faire, je regardais Aedoth et je me mis en route,le pendentif s'éteignit...Alors que je partais, la porte se ferma comme un glas agaçant...Pour moi, même si je ne suis pas prêt, je me dis que je n'avais pas le choix, je me dois de le faire !!!
Je souris un peu, prêt à faire ce travail, pensant qu'aux côtés positives, je me disais que c'etait pas aussi mauvais, comme punition, au contraire, permettrait de redorer mon blason souillé...Bizarrement je m'en fichais désormais, il fallait seulement que je réfléchis un peu,je n'avais vu que les côtés négatifs

Et c'est ainsi qu'un nouveau chapitre s'ouvra et que la route vers Kyrillia se lancera...dans un mois...

_________________
Ma flamme est un rayon d'espoir dans vos ténèbres, Laissez votre flamme illuminer votre coeur et ayez foi en la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée mouvementée (Avec Chrystal, Aedoth Thunderwall)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Soirée étrange avec un pokémon...
» Soirée mouvementée / soir de la rentrée
» une soirée mouvementée (Callie, Josh et Freddie)
» Soirée romantique avec Ryan...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: