AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle entrée dans le registre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Une nouvelle entrée dans le registre   Mar 1 Sep - 15:22


En ce frais matin, Kronos s’entraînait. Profitant de son instauration récente du Service Civil, qui permettait de réquisitionner la force de travail des civils à tout moment, selon quelques priorités dans les professions, il avait fait construire une salle d’entraînement. Si l'architecture était bien réalisée, le travail du bois était plus grossier, du fait de l'absence de menuisier dans la Colonie, et de la surabondance de chasseurs-cueilleurs. Le gymnase était spacieux, mais rudimentaire. Composée d'une grande salle, et d'un réduit, le bâtiment était entièrement en bois. Il ne disposait pas de fenêtres en verre, bien trop chères et complexes à fabriquer (en plus d'être fragiles), mais de divers panneaux coulissants. Lesquels étaient agrémentés de stores afin de réguler la luminosité. Le bâtiment se trouvait assez proche du centre administratif du village, permettant ainsi de réagir vite en cas d'attaque.

Le Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale s'exerçait donc avec le maître d'arme, instructeur de l'Armée Impériale, qui faisait toutefois plus office d'une force d'intervention d'élite que d'une lourde armada. Tout l'art du corps à corps avec lames courtes, était de maintenir assez à distance l'adversaire pour ne pas subir de morsures, voir éviter certaines attaques magiques, et profiter des attaques pour mener des contre-attaques destructrices. Et sur ce point, Kronos disposait actuellement d'un atout énorme. Ses yeux, plus fournit en cellules photoémettrices en bâtonnets, ainsi que de dispositions biologiques à une vision nocturne, lui donnaient une moins bonne acuité visuelle, où lire était souvent un effort, mais le moindre mouvement était perçu avec une très grande vivacité et détail, permettant ainsi une réaction particulièrement rapide. Pour autant, cela ne faisait pas tout, et l'art de la réponse et de la stratégie appropriée s'apprenait. Mais connaître le corps à corps n'était pas suffisant. Il fallait savoir approcher un ennemi attaquant à distance, au corps à corps, sans se mettre en danger. L'art de fourvoyer, esquiver, anticiper, était impératif. Si bien sur, il était plus habile de prendre ses précautions pour ne pas en arriver à avoir besoin de combattre, ou que la cible oppose une résistance, être polyvalent est le meilleur des atouts. Kronos maîtrisait avec excellence les dagues, se débrouillait plutôt bien avec un arc, du fait de sa vision, mais était plus médiocre dans le maniement des lames longues, qu'il trouvait encombrantes.

L’entraînement portait aujourd'hui sur le corps à corps. Compensant une absence de force particulière par une endurance, le grand dragon blanc et famélique harcelait son adversaire, par des séries d'approches et d'attaques, mais le maître d'armes n'était pas un bleu et lui donnait du fil à retordre par des parades, esquives ou contre-attaque, le forçant à réagir et se mouvoir plus encore. Par la suite, les attaques de l’Exécuteur se firent plus rares, perdirent en intensité. Comparer à ses précédentes actions, il semblait se reposer dans le combat, quoique se gardant bien d'être uniquement sur la défensive, afin de ne pas laisser trop de marge à son adversaire. Les coups s’enchaînait, sans vraiment que l'un ou l'autre ne prenne l'avantage. De temps en temps un coup mineur -réussit- était porté. L’Exécuteur commença à trembler, de fatigue musculaire, tandis qu'il se concentrait sur sa défense. Le militaire baissa légèrement sa garde, devenant plus offensif. Quelques coups de la part du général furent parés, quand soudain, son adversaire porta son arme factice d'un coup d'une vivacité fulgurante jusqu'à la gorge de l'officier. Désemparé, celui-ci émit un hoquet de surprise. Puis rit, avant de relâcher son corps.

« Bravo Exécuteur ! Décidément, j'apprécie votre style. Toujours à feinté. Cela faisait trop longtemps que vous ne m'aviez pas vaincu ! »

Kronos sortit de même d'une posture de combat, et répondit d'un sourire carnassier :
« Tout le plaisir est partagé, général. Votre expérience m'est profitable, et jamais vous n'êtes un piètre adversaire. »

Pendant ce temps là, un inconnue aux registres allait bientôt se présenter à l'une des entrées du village, fournis en palissades et en gardes, tandis que quelques dragons creusaient des sortes de douves, qu'il faudrait bientôt remplir de pieux.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Mar 1 Sep - 16:55

Dreagir drapé et encapuchonné d'une toge orné signes runique, il arriva au porte du village temporaire de l'empire "déthroné". Les mur du village était fait de grand billot de bois entouré de pointe pour empêcher quiconque d'entré illégalement. D'une patte, dreagir enleva sa capuche pour mieux voir les détaille de la porte de bois et pour que la milice voit son visage. Dreagir ne voulait en aucun cas être sous surveillance, ou suspect de cacher quelque chose, alors se présenté en bon terme était un minimum pour rester en bonne relation avec l'empire. Le village n'avait pas l'aire d'un empire vu de l'extérieur, mais c'était tout a fait normal. Il y avait un gros tas d'ossement qui avait pulvériser l'empire, qui n'as pu seulement partir en retraite. C'était malheureux, mais c'est les risque de ce monde bourré d'injustice et d'atrocité... Plusieurs questions commençaient à pénétré ses pensées. Mais la n'était pas le moment de philosophé. Il devait ce présenter pour pouvoir passer ou rencontrer un haut gradé pour ce représenter.

-Bonjour milicien de l'Empire, Je me nomme Dreagir et j'aimerai entrer dans l'Empire.

Dreagir avait la ferme conviction que cette présentation ne suffirait pas a entrer dans l'empire, Mais ce qu'il était le plus sûr c'est qu'il aura la chance de parler a un haut gradé. pas a un de ses milicien de pacotille incapable de repousser des squelettes avec des armes bénites. Le milicien avait parler a un autre milicien qui partie vers on ne sait trop ou pour peut-être annoncer l'arrivé d'un visiteur a son supérieur. Dreagir n'aimait guère ça attendre en plan devant un porte, mais il ne devait pas succomber au goût ultime de faire souffrit le sous-dragon du haut de sa porte si il voulait un peu de protection. Ne broncha aucunement, Dreagir attendait patiemment qu'un dragon plus compétant et plus intelligent que ce garde vienne lui ouvrir la porte. Pourtant cela donnait le temps a Dreagir de penser aux questions qu'il avait penser plutôt, mais un autre événement venu briser sa réflexion. Une dragonne milicienne le regarda intensément. Elle accotait une de ses pattes sur le rebord de la barricade. Cette dragonne aux écaille gris pâle et au corne recourbé dévisageait Dreagir:

- Comment as-tu pu avoir des yeux aussi différent que la majorité des individus? Ils sont déroutant.

Dreagir reçu le compliment, mais ne broncha pas. il pensa pendant quelques secondes, puis répondit a la charmante dragon.

-Sérieusement, j'en n'ai aucune idée... Je me suis poser plein de question au sujet de ce monde, mais jamais j'avais penser a me questionner sur mes yeux. Je vais surement médité à comment j'ai pu voir ce genre d'iris.

Ils arrêtèrent la conversation a ce stade et Dreagir recommença a attendre patiemment l'ouverture de cett foutu porte en bois bidon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Mar 1 Sep - 18:36


Impassible, les Gardes de la Porte Nord surveillaient l'une des entrées du village des Ténèbres. Légèrement tournés vers les extérieurs, faisant donc -de peu- dos à leur partenaire, ils étaient immobiles. Aussi, pour maintenir une attention constante, une relève avait lieu toutes les heures, entre ceux gardant les portes, et ceux faisant des rondes ou diverses surveillances mobiles. Les capacités d'attentions ne pouvant être maintenus indéfiniment, les deux gardes d'une même porte effectuaient entre eux des relèves tout les quarts d'heures, ou demi-heures, selon les personnes. Stratégiquement cela n'avait aucun intérêt, mais permettait de ressourcer la vigilance. C'est alors qu'un dragon vêtu d'un ample habit où étaient dessinés des signes, probablement magiques arriva sur les lieux. Alors qu'il baissait sa capuche, les gardes se raidirent. Le dragon se présenta.

Un des gardes répondit placidement :
« Très bien. Attendez ici. Qu'on appelle l'archiviste et prévienne l’Exécuteur. »

L'autre garde interpella alors un Sujet qui passait par là, et l'envoya cherché ledit responsable et informer le second. Quelques minutes plus tard, un chétif dragon noir arriva, le pas leste et les bras chargé d'un dossier et d'une plume. Emprunt d'une politesse de ne pas trop faire attendre un nouveau venu, celui-ci avait pressé sa marche. Il s'exclama en souriant aimablement devant le dragon en toge, après qu'on lui ai ouvert la porte :

« Bonjour ! Bienvenue dans l'Empire des Ténèbres. Enfin, ce qu'il en reste. Permettez moi d'aller droit au but, car cela est nécessaire avant que vous puissiez être installé plus confortablement. Je pourrais ensuite vous mener auprès du Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale, qui se chargera de finaliser votre dossier. Patronyme, ensemble des prénoms, pseudonymes courants, âge, et profession. Et enfin, comment êtes vous arriver ici, je vous prie ? Je devrais vous demander aussi la raison de votre visite, mais l'on m'a informé que vous souhaitiez résider parmi nous. Confirmez-vous cela ? » Dit-il en prenant sa plume.

Il écouta les réponses de son interlocuteur, en les notant soigneusement, et hochant la tête. Il tendis les feuilles aux gardes des portes afin qu'ils les signent, puis s'adressa à l'étranger.
« Je vous remercie de votre coopération. Veuillez me suivre je vous prie. »

Escorté d'un autre garde que ceux des portes, ils passèrent devant de nombreux bâtiments en bois, principalement quelques maisons, avant d'arriver au cœur du village. Une imposante bâtisse leur faisait face,  les quartiers professionnels de la Garde et de l'Exécuteur. Après un minuscule hall bien éclairé, ils traversèrent un couloir, avant d'arriver devant une porte semblable aux autres. L’Archiviste toqua et après qu'une voix -masculine- ai approuvé, il entra, suivit du nouveau venu. La large pièce était le bureau de Kronos, qui s'y trouvait assis, en face de l'entrée. Plus à droite se trouvait une sorte de petit salon composé d'une table basse et de coussins d'assise, et d'un petit bureau dans un coin de la pièce. Au milieu de la pièce, un orbe magique éclairait la pièce. Au fond, se trouvait une autre porte. Après s'être très respectueusement incliné dans les règles de l'art, et annoncé le nouveau venu, L'Archiviste se dirigea vers son propre bureau, en déposant délicatement au passage, un exemplaire du dossier devant Kronos.

Celui-ci était un grand dragon blanc, d'une maigreur maladive, et clairement inquiétante, aux ailes angéliques, où trônait sur sa tête, en lévitation, une sorte d'hybride entre une demi couronne lumineuse, et une auréole. A ces cotés était posé contre le mur un sceptre lumineux, orné d'un croissant de lune, symbole de la Garde, que Dreagir avait pu apercevoir sur leur brassard. Ces yeux semblables à ceux d'un chat commençaient à lire le dossier tandis qu'il accueillait Dreagir. Cela faisait un moment que l'Empire n'avait pas eu de nouvelles recrues, et Nasröth s'en réjouissait. Enfin, dans la mesure ou tout se passerait sans accrocs, bien sur.

« Salutations Dreagir. Prend donc place. » Fit-il en désignant un coussin face à lui. Il resta silencieux quelques secondes le temps de terminer de lire le dossier puis enchaîna, affichant soudainement un sourire vif en regardant le dragon en face de lui.
« Commençons donc l'entretient veux-tu ? Parle moi de toi. De ton métier, et de tes raisons de rejoindre l'Empire. Oh, et montre donc les runes de ton drapé à mon Archiviste. » Puis, voyant celles-sur le corps de l'inquisiteur. « Et celles sur ton corps, toutes. » Ceci-dit, il sirota une tasse de thé posée sur son bureau.

Cette inspection pouvait sembler saugrenue, mais ledit dragon était hypermnésique, se souvenant du moindre détail perceptif, sans exception. Il aurait donc tout le loisir de les reproduire pendant l'entretient, quoiqu'en prenant quelques notes parallèlement à celles de l'Exécuteur, et d'étudier ces runes ensuite.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Mer 2 Sep - 2:30

Les portes du village de l'Empire s’ouvrirent et un dragon a l'allure trop sympathique ce pointa... Apres quelque salutation aussi rapide que l'arriver d'une question dans la tête d'un philosophe, il bombarda Dreagir de questions. Dreagir répondit aux question avec hâte pour lui enlever la chance dans poser d'autres. Les question en rapport a son patronyme le laissa sans aucune émotion:

- Paternel inconnue et surement mort d'après ce qu'on ma dit. un seul prénom Dreagir. Pseudonyme MindFlayer. Mon age est de 37 années. Je suis inquisiteur en plus de philosophe. Et bien je suis arrivé ici en volant. Oui je souhaiterai résider justement dans l'empire.

Dreagir suivi le sûr exister de la vie jusqu’à une bâtisse imposante bien construit et qui devait appartenir au maître des lieux, ou quelque chose dans le genre. Ils traversèrent plusieurs couloirs avant d'arriver dans un sorte de bureau ou il y avait un dragon anthropomorphique très maigres et Dreagir ce demanda comment il pouvait encore vivre, vu qu'il ressemblait un peu a un cadavre. Après que l'archiviste ce soit incliné, Dreagir s'inclina à son tour pour faire preuve de politesse. Dreagir s'assis sur le coussin et attendit les questions que l’exécuteur lui demanda:

- J'étais inquisiteur et je suis un philosophe. Quand j'étais inquisiteur, J'étais celui qui traquai la trace des  meurtrier, des traîtres et des déserteurs. Je déliais la langue des messager ennemi sans les toucher physiquement. Je suis venu donner mes effort et mon corps a l'empire, car on m'a exilé de warfang pour mes méthodes de tortures. Alors je suis venu dans le but de servir l'Empire.

Dreagir enleva son drapé pour le déposé délicatement sur le bureau de l'archiviste. et se placa de coté pour que l'archiviste puisse recopier les runes qui était sur le long de mon torse.



[Hors RP]
Description des runes de son torse:
Qui que vous pensez être, vous ne savez rien de ce qu'est les deux principe inesquivable de votre existance, La vie et la mort sera un passage obligation pour quérir une partie du savoir, mais personne ne peut quérir le savoir au complet en une vie. c,est pour cette raison que nous avons plusieur vie après la première.

Les rune de la toge:
seulement la phrase: De la vie viens le désir, de la mort viens le savoir. en répétition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Mer 2 Sep - 17:21



« Je suis arrivé ici en volant », hein ? Voilà un nouvel arrivant qui se croyait malin. Manquer de respect à un subordonné direct de Kronos, c'était lui manquer de respect, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'appréciait pas cela. Ce dragon commencerait donc très mal sa vie dans l'Empire. Il lui faudrait apprendre les règles et leur obéissance, pour être mieux considéré. Pourquoi pas… Créer un statut rien que pour lui ! Si Nasröth n'était loyal qu'à lui-même, il supportait mal de revoir son autorité menacée ou remise en cause. Pour cela, l'Empire devait être pacifié de toute menaces internes, et l'obéissance devait régner, qu'importe les moyens. Donc, autant utiliser des moyens amusant, et exercer son art. Il en allait de même pour la Justice. Nasröth ne croyait plus en rien, et surtout pas en cela. Mais il se devait de faire respecter les règles, globalement, s'il voulait pouvoir asseoir son autorité, son confort. Alors, il faisait des sanctions des mises en scènes, publiques ou non. Des fois même, il se montrait laxiste. Mais hélas, depuis l'installation de la Colonie, Cynder lui avait interdit de mutiler ou tuer trop de Sujets, en ayant déjà perdu un certain nombre lors de l'attaque. Frustré mais forcé d'accepté, il avait donc demander à l'archiviste d'organiser les sanctions, c'est-à-dire des peines adaptées à la situation, régulées et proportionnelles. La plupart des sentences n'étaient donc que très peu arbitraires, et constituaient en d'ennuyeuses amendes, enfermement, ou travaux publics la plupart du temps.

Au passage, Kronos scruta attentivement les runes. Des fadaises. Des évidences, si ce n'est la dernière phrase. L'inquisiteur semblait donc dans une sorte de trip de la recherche du savoir ? Ou en tout cas que celui-ci s'accumulait au fur et à mesure. A moins que cela ne soit qu'un passage obligé, ou qu'il se soit apposé cela sans sérieux, pour l'effet de parade. Comme Nasröth, faussement semblable à un dragon de lumière. L’exécuteur fut légèrement surpris de l'histoire du dragon, mais n'en laissa rien paraître, habituer à contrôler ses émotions, une grande partie du temps. Une histoire qui pouvait, dans une certaine mesure, ressembler à la sienne. Quoiqu'il ignorait qu'il y eu une inquisition à Warfang. Mais ce Dreagir était bien avare en paroles, et l'intendant devrait donc poser de nombreuses questions pour savoir ce qu'il voulait savoir, c'est-à-dire tout. Il devait s'assurer de la loyauté de ce nouvel arrivant, et devait tout connaître de lui, pour mieux l'appréhender, et donc désamorcer les dangers potentiels autant que lui faire servir l'Empire. Un premier travail de collecte de l'information était donc indispensable. L'Empire avait perdu des forces et devait se reconstituer, mais prudemment. N'importe quel arrivant, ou même les plus anciens sujets, pouvaient s'avérer être des espions, ou des troubles pour l'ordre public, qui sait.

Sans se dépeindre de son sourire carnassier, posant son dos contre le mur derrière lui, Kronos demanda :
« Oh, un philosophe, voyez-vous ça ? Et quelles sont donc tes thèses ? De ce que tu dit, tu étais donc chargé d’exécution, et non d'enquête, c'est bien cela ? Quelles étaient tes motivations ? Des traîtres et déserteurs, envers qui ou quoi ?  Comment t'y prenais tu pour ce faire ? Quels sont tes pouvoirs, et jusque où es tu allé à Warfang, pour qu'ils te bannissent ? Quels sont donc tes motivations pour servir l'Empire ? »


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 


Dernière édition par Nasröth Thanos le Ven 4 Sep - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Jeu 3 Sep - 1:26

Le dragon morbidement maigre regardait avec attention les runes. Il avait l'air de pouvoir les lire aisément, alors Dreagir faisait face a un dragon bipied avec une bonne connaissance et une bonne culture. Il fallait être vigilant, un faux pas et il pouvait finir dehors ou à la potence. Quand l'archiviste eu fini de retranscrire toutes les runes de son corps, il se remit assis sur le coussin et regarda le dragon en attente de question qui son normalement posé dans un entrevue. Puis les questions ont été lancé pour connaitre le plus possible Dreagir... Il fallait tous dire sans donner d'autre lien a d'autre question trop précise, sinon cela pourrait mettre des bâtons dans les pattes de Dreagir.

- Mes thèses sont celle marquer sur mon torse. Je crois en la réincarnation et que la mort apporte le savoir. Dans l'inquisition j'étais charger de traquer et de torturer les traîtres ou les déserteurs de Warfang, en générale ceux de guerre. Mes motivation ont été de parfaire la torture psychologique et de comprendre si c'était possible de ne pas avoir de remord. J'utilise une torture psychologique qui me permet de pouvoir faire du mal sans toucher le dragon en question grâce a mes pouvoirs. Mon pouvoir majeurs est d'être capable de faire souffrir le crane d'un dragon grace a des ondes psychique compressant son crâne, ce qui fait un mal de tête insupportable. L'inquisition a décidé que j'étais trop dangereux avec l’étendu de mon pouvoir psychique a cause que j,ai réussi a tuer un criminel qui c'est avéré innocent après ça mort, alors ils m'ont exilé. Je veux servir l'Empire, car je veux être bénéfique à la société. Je sais que je peux aider les autres et l'Empire pour reprendre une vie normal et laisser mon passer de "tueur" derrière moi. Tuer ne me dérange pas, mais seulement si la personne le méritait et sois condamné mort.

Dreagir avait dit le maximum selon les questions demander. Tout avait l'air d'être conforme selon les désirs du dragon maladivement maigre, mais Dreagir sentait quelque chose qui clochait... comme si il y avait autre chose que lui n'avait pas répondu correctement... Il ne mit pas la griffe dessus, mais ce n'était pas le moment de penser, sinon il pouvait changer d'air et dévoilé quelques défauts de plus. Il ne fallait pas qu'une tel chose arrive, même devant son futur supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Jeu 3 Sep - 13:44


Les doigts squelettiques de Kronos tapotèrent sur son bureau pendant que Draegir parlait, alors qu'il le regardait dans les yeux, impassible. Comme-ci ceux-ci cherchaient une distraction. Ils se résolurent finalement à créer au creux de sa paume une bille de lumière, pour la faire rouler entre eux. En écoutant, l'exécuteur réfléchissait. L'inquisiteur semblait penser qu'il savait lire les runes. Ce qui était vrai. Avait-il laissé son regard dérivé de manière trop automatique de gauche à droite, comme lorsque l'on lit, plutôt que l'on observe ? Fort probable. Il y ai donc peu de chances que Nasröth puisse l'interroger sur cela de manière significative, en lui laissant une marge d'erreur. Bien que le ministre de Cynder ne pensait pas que le dragon rouge et blanc aurait mentis sur des runes, a priori, peu importantes, il avait perdu une occasion de feindre la faiblesse. Et si Draegir utilisait des runes dans quelques buts occultes, il se monterait donc plus prudent que si Kronos n'avait pas su les lires. Dommage.

Draegir était visiblement un bon exécutant. Au mieux pas très adroit socialement du fait de son histoire, au pire sadique. En tout cas, visiblement sans réelle empathie. Cela recevait quelques échos chez le dragon -facticement- de lumière, au sein de sa propre histoire. Est-ce que cela attirait une once de compassion ou d'empathie pour le tortionnaire ? Pas le moins du monde. Il avait beau avoir des caractéristiques et une histoire -un peu- semblable, Draegir ne semblait pas aussi habile avec les autres que Nasröth. Celui-ci savait, au moment où il est entré dans sa période de cynisme, qu'il serait inéluctablement suspendu de ses fonctions, de part ses "bavures". Il n'avait continuer que par pure provocation, espérant vaguement que cela changerait quelques choses, mais en connaissant son futur échec. Il n'avait plus rien à faire dans la Garde de Warfang, mais avait voulu partit en beauté. Bien sur, il avait ensuite erré plusieurs jours avant d'aller vers l'Empire. Mais il s'était présenté comme un atout, sérieux et compétent, ayant eu un entraînement et des savoirs que l'Empire ne saurait refuser. Par la suite il avait brillamment monté les échelons au sein de la Garde de l'Empire, gagnant en responsabilités. S'attirant les faveurs de ses supérieurs, se montrant exemplaire auprès de ses collègues, et écartant ceux qui pouvaient lui nuire. Avant de remplacer le chef de la Garde, et de gagner en responsabilités supplémentaires en se rendant réellement indispensable. A coté, son interlocuteur semblait avoir été pris de cours, et venait quémander un toit. Il l'obtiendrait. Mais Kronos n'était pas vraiment convaincu. Ses "motivations" sentaient un peu le réchauffé placide, dans l'urgence de bénéficier de la sécurité de la vie en communauté. Une loyauté nulle. Il pourrait très bien aller ailleurs, pourvu qu'on lui propose mieux et en le protégeant de toutes représailles. Peut être. Il fallait le fidéliser. Et cela commencerait par le traîner dans la merde, pour mieux le relever par la suite. Pas un individu dangereux, mais qu'il fallait mener habilement à la carotte et au bâton pour en tirer meilleur partit. Ses supérieurs avait étés stupides de l'exiler. Ils ont paniqués, et désormais le voila dans le bilan des ressources d'une faction adverse, voir, indirectement, ennemi, s'il éprouvait de la rancœur.

Prit de cours et pressé, l'exilé se contentait de répondre strictement aux questions, sans rien dire d'autre. Il fallait continuer de le saturer de questions pour vérifier la cohérence de l'ensemble. Celle-ci était déjà bancale. Kronos hocha la tête, et se laissa plusieurs secondes de silence, avant de répondre.

« Je n'ai jamais vu de tels yeux. Est-ce purement superficiel, ou ont-ils des propriétés perceptives particulières ? Ou quelques défauts ? Hm. Par chance pour toi, j'ai effectivement pu lire ces runes. Autrement, te réponse aurait été un peu déplacée. Mais c'est tout ? Ce sont des thèses plus mystiques, religieuses, que philosophiques. C'est bien pauvre. Quel est ton rapport à la mort ? Je veux dire, si je devais te tuer, maintenant, comment le prendrais tu ? Comment considère tu que le savoir est conservé entre deux vies ? Pourquoi la recherche du savoir est-elle importante selon toi ? Qui était tes supérieurs hiérarchiques, leur rôle dans l'inquisition ? Pour qui celle-ci travaillait-elle, et si pour personne, ses buts ? Tu faisais donc de la traque et de la torture uniquement, c'est bien cela ? Pourquoi cet axe de recherche et qu'entends tu par là ? Je n'ai pas demandé ton pouvoir principal, mais tous. Que pense tu de la décision de l'inquisition à ton égard ? Tu dit que tuer ne te dérange pas, mais prend-tu plaisir à torturer et tuer ? Cela restera entre nous, bien sur. Mais si je t'engage, il est important que je sache quelle ardeur tu met au travail, n'est ce pas ?  Mais si tu devais ne pas être bourreau, que pense-tu que tu pourrais faire pour l'Empire, qui lui soit le plus appréciable ? Et qu'entends tu par laisser ton passé de tueur derrière toi, alors que tu prétends à une candidature de bourreau ? C'est un peu paradoxal. Quel est ton avis ? » Le dragon blanc enchaîna d'un doux sourire : « Je te rassure il n'y a pas de bonnes, ou de mauvaises réponses à part le mensonge, je suis simplement là pour apprendre à te connaître. »

Ce qui était un demi-mensonge, puisque Kronos évaluait à chaque seconde Draegir, qui était en ce moment même en train de constituer ou dégrader son capital-confiance. Mais dans le fond, Nasröth préférait travailler en utilisant correctement une pelle cassée, que de l'user comme neuve, et avoir de mauvaises surprises. Aussi une réponse aussi piètre fut-elle était toujours préférable au mensonge. Mais le plus habile était de rester ambigu, implicite, pour ne pas omettre, sans afficher de manière crue la médiocrité, pour autant. Ce qui, au vu des précédentes réponses, serait toutefois un registre de parole qui étonnerait l'intendant.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Jeu 3 Sep - 22:33

Dreagir était sur et certain que la question au niveau de ses yeux n'allait pas prendre plus de temps. Cette question étant banale, était pour détourner le sens de la conversation pour mieux voir a travers le jeu de Dreagir. Ce dragon anthropomorphique était un adversaire bien redoutable. Cela faisait longtemps que Dreagir n'avait pas fait une conversation aussi tourmenté. Il ne le fit aucunement paraître, mais il était enjoué du défi.

- Mes yeux ne sont que superficiel a la mesure du visible, mais ses yeux mon été donné pour que je sois daltonien. Légèrement seulement, heureusement d’ailleurs. Mmmmmhhh... si vous me tueriez, Je crois que je serai vraiment dans un sale caractère, mais je ne serai pas décu pour autant, car je pourrai connaître une autre vie avec les connaissance déjà connu. Selon moi le savoir est conserver comme si on n'avait l'instinc de ne pas faire tel chose, ou de faire tel chose. Le savoir est important pour tous les dragon ou être intélligent, car si tu n'as pas de savoir tu n'as pas d’intelligence rationnel. Mes supérieurs étaient frère Frutos et sœur Bénata. Frutos dirigeais les traque et la paperasse et Bénata s'occupais des prisonnier. Oui mes principales fonctions, à par les taches ménagères obligatoire, étaient la traque et l'arrestation des fugitif et la torture de ceux-ci. Ce que je veux dire par ne pas avoir de remord, c'est de me foutre completement de la vie que je viens d'enlever si elle a été jugé a mort. Pardonner mon oubli... Je peux faire de la télépathie et faire une vague psychique, qui bloque les cible au tour de moi pendant a peut près 5 secondes. Bien que j'ai été seulement exilé, je suis enrager que l'inquisition est pris une décision aussi déshonorante. Je prendrai une revanche un jour, mais pas tous de suite... Torturer... J'ai un malin plaisir a torturer les individus qui doivent l'être. Si je ne serai pas un bourreau... et bien je pourrait être un traqueur de criminel, traître et etc ou bien je pourrai être psychologue pour aider les dragon tromatiser par la guerre et tous les "horreurs" de la vie. Et bien, quand je parlais de passer de tueur, c'est selon les dire de l'inquisition et de la mort d'un innocent. Sinon, les condamnés a mort, je ne leur donne aucune pitié.

son discours fini, Dreagir avait du plaisir à répondre au dragon semi-squelettique. Toute cette entrevu pouvait tomber a l'eau, Dreagir n'en ferait plus aucun cas. il avait du plaisir a échanger avec l'exécuteur. Tous son visage restait neutre, sauf pour ses yeux qui brillait de plaisir et de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Ven 4 Sep - 0:41


Kronos se redressa un peu, tout en continuant de jouer avec sa bille de lumière entre les doigts. Il la fit enfler légèrement jusqu'à atteindre la taille d'une boule de billard, et lui imprima un mouvement circulaire autour de sa patte, tandis que celle ci faisait des petits cercles. La perle se mouvant au final telle une sphère, reliée au poignet de Nasröth par un fil invisible. Mais son mouvement s'imprimait dans l'air comme celui d'un solide dans l'eau : lent et gracieux.

Le maître-espion observait attentivement son interlocuteur, et cru déceler dans ses yeux un sentiment positif. Fugace, mais qui ne lui avais pas échappé. Relativement normal. Qui n'aime pas que l'on s’intéresse a lui ? Un sentiment sur lequel Nasröth pouvait jouer. Tant mieux s'il était à l'aise, il ne s'en livrais que plus facilement. Ce qu'il venait de dire ne contenait probablement pas de mensonges ou autres omissions. A moins qu'il ne soit simplement trop sur de lui, essayant de tromper son interlocuteur ? Non, la baisse du niveau de langage trahit une certaine aisance, spontanéité même. Le fait qu'il restais parfaitement calme signifiant qu'il pourrait s'agir du niveau de langage avec lequel il est le plus à l'aise. S'il avait voulu impressionner ou défier Nasröth, il n'aurait probablement garder le même niveau de langage, voir, se serait appliqué.

Daltonien, daltonien… Cela disait vaguement quelque chose à Kronos. Un médecin qui avait donné son nom à sa découverte, dont il souffrais lui même. Rien de grave, de mémoire, mais pouvant être gênant… Peu importe, il irait se rafraîchir la mémoire après l'entretient, en demandant à l'Archiviste ou au médecin en chef de la Colonie.

Dreagir avait confirmé qu'il était un chasseur… Il devrait aller se renseigner auprès desdits Frère et Sœur. Si ses compétences étaient avérés, Nasröth allait devoir redoubler de vigilance, lorsqu'il « voyageait » un jour par semaine. Continuer d'alimenter des rumeurs diverses pour masquer la vraie raison, et effacer ses traces.

Outre cela, de ce qu'il disait, il semblait avoir besoin d'une raison pour pouvoir déchaîner ses passions. Une raison sociale. Un ordre, un mandat, quelque chose… Qui lui éviterais représailles. Une sorte de compromis, d’exutoire éhonté car justifié socialement. Nasröth comprenait parfaitement cette logique. Ce n'était pas pour rien qu'il avait choisit ce poste, et non celui d'un simple gratte-papier.  A priori, l'ex inquisiteur semblait donc pouvoir se tenir à carreau à ce niveau. Toutefois Nasröth doutait de ses capacités de psychologue.

Mimant une certaine réflexion notamment en plissant les yeux, l'Exécuteur rappliqua :
« Très bien. Une donnée importante, qui peut amoindrir tes chances de survie en nature. » Et donc une plus grande nécessité de la vie en communauté développée, se dit Nasröth. « C'est bon à savoir. L'Empire à très à cœur de veiller sur chacun de ses Sujets. La sécurité est notre plus grande priorité, car nous accueillons chaque jour des dragons qui ont souffert de la criminalité latente de Warfang, mêlée au racisme. Si je m'en prenais à toi dans le but de te tuer, pourquoi serait tu si énervé ? Hmhm. C'est un point de vue. Quelque part, ce n'est pas faux. Savez-vous ce qu'il arrive quand on laisse un dragonet seul dans la nature, et qu'il se fait recueillir par des bêtes sauvages, puis que, vers par exemple une vingtaine d’année, nous tentons de l'intégrer dans nos sociétés ? Tout d'abord il survit, et son intelligence se développe dans son enfance, comme bien d'autres. Son vocable n'est que grognements, mais l'on peut lui apprendre à parler. Ils peuvent apprendre un grand nombre de concepts et s'en servir, tant qu'ils ne sont pas abstraits. Passé un point critique, un certain age, ils deviennent incapable de saisir les concepts de justice, liberté, sécurité, ou n'importe quel autre idée se rapportant à de pures abstractions de l'esprit. Ils ne les ont pas apprit, et cela a, indirectement, handicapé leur intelligence, en effet. Comment pensez-vous qu'ils doivent être considérés ? » Trahissant un certain agacement : « Ne me fais pas répéter. Pour qui travaillait l'inquisition ? Qui ou quoi désignait les traîtres et déserteurs ? Un texte ou bien des personnes, par exemple ? Hm, tu es donc un traqueur et un intercepteur. Voilà qui est intéressant. Quels sont tes compétences, et ton habilité, à ce sujet ? Je présume que tu utilisait, uniquement, cette méthode de torture ? Est-elle fatigante ou contraignante ? Plus généralement, que pense tu de la torture, et de la sanction de mort ? Quelle est la puissance de ta télépathie, et la portée de ta vague ? Donc, si je comprends bien, tu t'es confirmé ne pas avoir de remords, pour la torture ou les exécutions, si cela était justifié par des ordres, par exemple ? Prendrais tu encore du plaisir, si cela était gratuit, de ton initiative, ou bien si je te proposais de torturer, sans raisons, quelqu'un ? Que pense tu des tueurs sur gage et autres assassins ? Comment vis tu le fait d'avoir tué, et torturer je suppose, un innocent ? Tu semble avoir un grand sens de l'honneur. Qu'est ce que l'honneur pour toi ? Et en quoi cette situation est déshonorante ? Et, pourquoi ne pas prendre ta revanche tout de suite ? Comment t'y prend tu pour aider les traumatisés de guerre ? Enfin, comment as-tu eu ces cicatrices sur ton corps ? »

Détendant ses traits, l'intendant sirota sa tasse de thé. Il n'en proposait aux invités qu'à de rares occasions, c'était un bien de luxe, encore plus dans l'Empire que Warfang.
Il se nota mentalement d'interroger le nouveau venu sur son sens de la justice, et sa loyauté, si les réponses à venir n'en disaient pas assez longs. L'Archiviste, lui, continuait de prendre des notes pour constituer un premier dossier.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Ven 4 Sep - 2:53

Dreagir regarda l'exécuteur avec le même regard, puis enleva le regard a l'écoute de nouvelles question plus précise. Un ton agacé surgie de l'exécuteur, ce qui rendit dreagir plus vigilant au question.

- Je serai énervé dans le principe que je manquerai le reste d'une vie au complète. Les dragons qui viennent de l'état sauvage peut importe qu'ils ont été éduqué ou non doivent faire face a la justice sur un pied d'égalité aux autres dragons. pardonner-moi... l'inquisition travaillait pour les dirigeants de Warfang et pour notre dieux, la Faucheuse. Ce qui désignait les déserteur et les traîtres étaient généralement par les généraux de la garde et de l'armée de Warfang. Mes compétences dans la traque sont mon flaire, mes contactes, mes tactiques, ma facilité a mettre un dragon au sol sans rien faire physiquement et le recueillir ni vu ni connu. Oui la seule méthode de torture que j'ai utiliser jusqu’à aujourd'hui est celle de la migraine insupportable. Elle n'est pas vraiment fatigante tant que je dose bien la force. La torture est nécessaire pour délié la langue des espions ou des traîtres et je suis pour la torture. La sanction de mort permet de démontré que la personne condamné ne dois pas être un exemple a suivre. alors la sanction de mort est pour moi obligatoire. Ma télépathie est utilisable sur n'importe qu'elle distance, tant que j'ai vu le dragon ou les dragons il y a moins de 5 heures. La vague a une porté de 10 mètres. Simplement de me dire qu'il a été accusé et condamné a mort et je le tuerai. Sincèrement, je n'ai jamais essayer de torturé quelqu'un sans raison... je crois que j'aurai un certain plaisir, mais je ne sais pas a quel point. Les tueur a gages et les assassin font leur boulot de leur coté, tant qu'il ne marche pas sur mes pied, ou ceux de ma nation je l'ai respect. Je le vis bien, même si il ne le méritait pas selon les autorités. L'honneur est le respect que je porte a moi même et le respect que je porte aux autres. Me faire exilé pour un mort innocent, quand qu'une erreur comme celle si vaux la mort, c'est déshonorant... Je ne peux quand même pas revenir a Warfang, comme si de rien était et foncer dans le tas contre une institution telle que l'inquisition. Il faut que je pense a une façon de me venger qui pourra faire mourir cette inquisition dans de grande souffrance. Aillant déjà combattu dans des guerres contre Malefor, je peux aider les traumatisé a oublier leur souci de guerre grâce a ma connaissance et a des exercice mental. C'est cicatrice, je l'ai es eu dans un combat a mort contre un déserteur de Warfang qui avait découvert que je le suivais pendant ma première traque. Je l'ai tuer de mes mains.

Il reposa un peu ses yeux dans ceux de l'exécuteur pour entendre si il y avait d'autre question. Cette entrevu devenait longue, mais Dreagir ne pensa à la façon de parler du dragon bipied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Ven 4 Sep - 15:31


Voyons ça. Une justice qui se voulait universelle quand il s'agissait des dragons. Mais à géométrie variable dès que cela sortait de la communauté dont l'inquisiteur faisait partit, acceptant « avec respect » les tueurs à gage et assassins. Un sens de la justice peu affûté, se cantonnant à son groupe… Tant qu'il en faisait partit. Mais au moins, cela permettait de s'assurer d'un excès de zèle autant que d'insubordination, tant que tout allait bien. Aucun détails, aucune remarque, aucune réflexion, sur l’anecdote qu'avais fait Kronos sur les enfants sauvages. Un manque de réflexion. Mauvais gestionnaire, bon exécutant. Il faudra veiller au grain. Une volonté de vengeance est toujours mauvaise conseillère. Impossible donc de l'envoyer accomplir cette mission. Mais peut-être cela finirait-il par servir, toutefois.

Ainsi donc Warfang disposait d'une petite force d'interception… Et venait de perdre a priori un bon élément. Peut-être faudrait-il mieux l'avoir du coté de la Garde. Kronos réfléchissait, en continuant de faire tourner son poignet et sa sphère lumineuse.

Une approche de la torture assez pauvre, qui n'incluais pas la torture physiologique, et qui ne prévenait pas du mensonge. Kronos se gardait bien d'utiliser la torture que dans des conditions précises, car comme il le disait parfois « Je crains que vous ne parliez car sous la contrainte, un dragon dit n'importe quoi. » La torture ne fais pas parler, elle fait taire. Elle brouille l'esprit. En plus, rien n’empêcherait de donner des informations fausses, ou obsolètes. Le vrai but de la torture, est une sanction, un message, pour inspirer la terreur auprès des populations. Toutes informations obtenue sous la torture, sauf à être facilement vérifiable, sont bien peu fiables. En plus d'impacter durablement l'individu. Kronos se demandais comment Warfang pouvait tolérer de telles méthodes… Ils étaient encore plus pourris que ce qu'avait pensé Nasröth, ce qui lui arracha un grognement au sein de ses pensées. Quant à Dreagir, il était certain de ne jamais l'engager pour cela. C'est avec les sadiques qu'on obtenais des complications et des excès de zèle, dans le domaine.

Un psychopathe sans empathie qui aide les traumatisés de guerre ? Mais bien sur. Une connaissance plus approfondie que ça des mécanismes draconiques était nécessaire… Si Kronos ne disposait d'aucune empathie, il avait l'atout indéniable d'avoir une certaine curiosité, et une longue observation de ses semblables. Il apprenait vite, excellent manager. Mais il ferait sans doute un mauvais psychologue.

Il acquiesça, semblant satisfait, et répondit :
« Quel est le but de ce dieu ? Que doivent-faire ces disciples ? Est-tu croyant ? Je vois, je vois. Tu préférerais donc avoir été exécuté comme il se doit, que d'avoir été exilé comme un malpropre c'est cela ? Pourquoi ne pas t'être donné la mort ? Ou pourquoi ne te la donnerais-je pas, par prévention du fait que tu ne le fasse à un moment qui serait inopportun ? Le fait de savoir cette vengeance accomplie te satisferait-elle, ou ne tolérerais tu pas qu'elle soit accomplis autrement que par tes pattes ? Quel était ton rôle dans cette guerre ? Voilà qui est très intéressant. Qu'as tu ressentis lorsque, et après, l'avoir tué ? »

Touillant mécaniquement son fond de thé de la patte gauche, Kronos sentais que l'entretient touchait à la fin de sa première partie, où il aurait pressé l'étranger de dire tout ce qu'il pouvait dire. Il faudrait désormais à l'intendant, poser les questions judicieuses.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 0:27

Le sourire satisfait de l’exécuteur fit douter Dreagir sur la façon dont il abordait celui-ci... mais il continua dans le même ton pour mettre l’exécuteur à l'aise.

-La faucheuse a comme but d'amener les âmes des défunts a leurs nouveaux corps. Les disciples font des taches d’érudits, des tâches ménagères et à chaque mort ou nouveau né, récite une prière pour remercier la faucheuse. Serte, je suis croyant. Tous t'a fait. je préférais mourir, que vivre cette affront. Je ne me suis pas donné la mort, car le suicide était contraire a mes principe, mais j'y avais penser. Je ne me suiciderai pas, car j'ai une vengeance qui m'attend contre cette inquisition. Tous dépend en faite... si je suis une partie responsable de cette vengeance qui ferai tomber l'inquisition, je serai satisfait, mais si je ne suis pas inclus d'une façon ou du n'autre je ne l'a tolérai pas. J'étais un messager et un traqueur pendant la guerre. Mon rôle de traqueur, étais de traquer les autres traqueurs et éclaireurs pour évité la perte d'information. J'ai sentis, que j'avais failli a mon devoir, mais j'ai ressentis autre chose que de la culpabilité... j'ai ressentis un besoin d’acquérir de la connaissance par rapport à la vie et à la mort.

Dreagir sentais qu'il restais seulement quelque question plus subtile et précise que l'exécuteur devait lui posé, mais il devait attendre que sa voie sois porter a son n'oreille pour pouvoir répondre au dernière et profonde question... du moins, l'entretien avait l'air de bien se déroulé en son ensemble. De plus son plan d'être considéré seulement comme un exécutant a cause des rôles qu'il a joué pendant la guerre et son passage dans l'inquisition, marchait parfaitement. Tous était lié a ce qu'il sois seulement un pion, mais il étais beaucoup plus que ça... rien ne paru sur son visage, même pas sur ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 2:22


De la culpabilité ? Il était pourtant resté bien impassible tout le long de son discours. Sentiment peu probable, d'autant plus de ces précédentes réponses. Pourquoi quelqu'un qui apprécie de torturer et tuer sous couvert de justifications sociales ressentirais de la culpabilité ? A moins que ça ne soit, non pas la culpabilité du meurtre, mais celle de l’échec, comme le laissait entendre la réponse. Mais le dragon avait un comportement trop similaire au sien pour que cela ne lui mette pas la puce à l'oreille. Dreagir était limite sadique, en tout cas psychopathe. Personne, personne avec une empathie normale ne pouvait torturer les gens sans en souffrir, et lui se portait à merveille. Il avait du être énervé, en colère, davoir été repéré. Probablement même, considérait-il que la faute n'était pas sienne. Ça ne collait pas. Nasröth ignorait pourquoi, mais il essayait de l'amadouer. Il ne devra ne pas relâcher son attention, et toujours se méfier.

Soudainement, Nasröth lâcha sa petite cuillère dans sa tasse, arrêta sa boule alors qu'elle était du coté de son torse, et joint ses pattes dans une petite explosion lumineuse en fermant les yeux. Une légère aura lumineuse se mit à scintiller sur ses écailles, tandis qu'il réfléchissait.

L'ex Warfanguien refusait de ne pas participer à la chute de l'inquisition. Était-il exigeant, ou souhaitait-il mettre une pression à Kronos ? Non, Kronos n'avait rien demandé à propos d'une opération. Il n'avait aucune raison de mener une telle opération. La chute de l'inquisition pourrait représenter une perte pour Warfang, mais son personnel n'était pas formé, simplement recruté. Détruire cette institution serait inutile. La dissoudre, par contre, pouvais-être plus prometteur. Mais le principal témoin était décrédibilisé par son exil. Mais le poste était libre depuis peu. Tout coup porté à Warfang sans que rien n'en coûte était bon à prendre. Mais en période de guerre, pouvait-on se le permettre, alors que venait de naître un probable ennemie commun ? Si Dreagir était bien le seul chasseur, alors l'Empire devrait agir tant que cela n'avait aucune chance d'atteindre les relations diplomatiques. Si non, toute stratégie de dissolution devra être abandonnée.

L'Inquisition sous-traitait certaines demandes de la Garde et de l'Armée… Elle ne dépend donc pas directement d'eux, et bénéficie donc d'une marge de manœuvre. L’Armée peut-être, mais la Garde n'aurait probablement pas laissé passé des actes de tortures. Et sûrement pas ce cher Aedoth Thunderwall, que Kronos connaissait particulièrement bien. S'il venait à l'apprendre, il dissoudrait immédiatement l'inquisition. Dreagir ne devait pas ignorer qu'il avait lui-même ses informations pour abattre l'Inquisition. Il avait dit qu'il ne pouvait pas « arriver à Warfang et foncer dans le tas » contre une institution telle. Serait-il venu ici dans le but, outre la protection de la vie en communauté, d'avoir le soutiens de l'Empire pour une telle opération ? Peut-être. Cette hypothèse le rendait encore moins loyal. Mais était douteuse. Mais pas impossible. Kronos n'appréciait pas du tout cette hypothèse, alors que d'habitude lui-même contrôlait et manipulait tout. Cela dit, les intérêts sur ce point étaient communs. Mais si cela se réalisait, quelles raisons resterait-il à Dreagir de rester dans l'Empire ? La sécurité. Peut-être. Quelle était la plus grande nuisance entre un résident ambitieux, et des traqueurs warfanguiens ? Le résident. L'inquisition n'étais pas dans une optique de missions de contre-espionnage, et ne le serait jamais. Elle n'était principalement qu'un outil à posteriori. Alors qu'un résident pouvait agir à sa guise, selon ses propres passions. Une éventuelle dissolution devait donc être reportée le plus de temps possible. Dans le doute, au moindre faux-pas sur sa loyauté, rapporté à Nasröth, Dreagir devrai être tué sur le champ.

La seule chose dont était sur Kronos, c'est que l'inquisiteur venait de lui mentir. Ce qui, à ces yeux, justifiait toute la paranoïa du monde. Convoitait-il la place de Nasröth ? Son influence ? Rien ne devrait être laissé au hasard. Mais le dragon de pseudo-lumière ne devait pas paniquer non plus. Pour le moment, au pire, le dragon rouge pouvait espérer un soutient de l'Empire dans sa quête. Que Nasröth s'assure de son intraçabilité lors de ses missions suffirait. Mais il ne pouvait avoir aucune confiance en ce nouveau.

Kronos calma ses pensées, posa délicatement ses pattes sur ses genoux, et sourit doucement.
« Je crois… Que nous approchons de la fin de cet entretient. La majeure partie, il me semble, a été abordée. Mes questions ont déjà commencées à se tarir. »

Penchant légèrement la tête sur le coté, Nasröth répondit :
« Une fois vengé, tu te suiciderais donc ? Mais, si l'Inquisition venait à disparaître de manière lamentable, du fait du sort, comme par exemple l’interdiction de la torture, comment le prendrais tu, que ferais tu ? Quels sont tes méthodes de traques, en milieu urbain, et en milieu naturel ? »

Il attendrait, avant de poser les probables questions décisives.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 3:29

L'exécuteur de ce qu'avait compris Dreagir était un personnage qui n'avait confiance en personne. Pour quel raison? Ça il l'ignorait, mais pour l'instant le dragon anthropomorphique resta pensif. À quoi pouvait-il penser? Si seulement Dreagir aurait pu lire dans la penser des autres... malgré que c'est mieux comme ça, ça rajoute du défi en sois... Mais la n'était pas le moment de divagué. Le mort-vivant posa ses dernières questions. La question du suicide revenu encore, mais a condition que Dreagir se sois venger... Dreagir se moqua de cette question dans ça tête. Pourquoi il irait ce suicider après sa vengeance, si il cherche le savoir. On n'aurait dit qu'il devenait parano.

- Après ma veageance, je ne me suiciderai pas pour le moins du monde. Il me reste encore beaucoup de chose a voir, a apprendre et a expérimenter, alors le suicide n'est pas une option. Si l'inquisition tomberai d'elle même je serai mord de rire, mais si la torture deviendrait illégale, je serai attristé, mais il y aura autre chose pour satisfaire mon bonheur. En milieu urbain, je reste seulement a une distance de vu minime, puis je parle a la cible amicalement et d'un coup il se sent mal et je le transporte au "guérisseur". Si il se promène sur terre je reste a 1km de lui pour le suivre a l'odeur et aux traces, si il vole, Je le suis de vu au ras du sol entre les arbres, J'attend qu'il se repose et je l'attaque en fourbe.

Ses informations auraient du rester secret, mais c'était la une chance d'avoir un travail agréable et bien connu de Dreagir. Il se rappela de la seul phrase constructive de sa mère. "garde tes ami proche et tes ennemis encore plus proche." Il l'avait toujours fait, mais maintenant cela pouvait être beaucoup plus dangereux qu'à l'habitude. Il faisait face à un dragon avec aucune confiance en personne qui semblais bien parano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 11:32


La première question de Kronos n'était à vrai dire pas significative, tenant à simplement vérifier une réponse négative pour éliminer une ambiguïté du précédant discours de son interlocuteur. Une pure formalité en somme. Il se détendit, comprenant qu'il pourrait dissoudre l'Inquisition sans peine sans que celui-ci ne le suspecte, tandis que ses méthodes de traques n'avaient rien d'extraordinaires. Propres, efficaces. Pour des déplacements et voyages conventionnels et imprudents toutefois. Masquer son odeur s'apprenait, et Kronos pouvait se rendre particulièrement difficilement repérable en vol, surtout lorsque le ciel était uniforme. Renforcer sa prudence suffirait amplement. Ceci dit, il fallait être d'une certaine naïveté pour ne pas se méfier d'un tel mal de crane après avoir parlé à un inconnu, et accepté de se faire transporter seul à l’hôpital. Probablement, Nasröth recruterait un soldat d'élite pour aller remplacer Dreagir, effectuer le même travail en s'assurant du témoins que serait la victime sur l'approbation de ses méthodes par sa hiérarchie, puis d'ici quelques mois, dénoncerait l'inquisition à un capitaine de la garde que Kronos lui désignerait avant qu'il parte. Il ne lui manquais plus qu'à poser les questions. Maintenant que son sens de la justice avait été évalué comme en mousse, restait sa loyauté, bien que Kronos en ai déjà eu un bon aperçu par une réponse archétypale au début de l'entretient.

Il eu un petit rire, semblable à un léger ricanement, comme si ce qu'il s’apprêtait à demander était un peu ridicule.
« Parfait. Venons-en à quelques formalités, si tu le permet. Tu souhaite te venger de l'inquisition, très bien. Mais qu'elles raisons as-tu de ne pas être encore loyal envers Warfang ou l'Alliance, toi qui as un grand sens de l'honneur ? Après tout, la garde et l'armée ne commandent pas directement l'Inquisition. Pourquoi souhaite-tu rejoindre l'Empire, et non la Horde de Malefor par exemple ? Il ne s'agit pas tant de tester ta loyauté, envers laquelle je suis confiant au vu de ta détermination, mais plutôt de la façon dont tu justifiera cela. » Ce qui n'étais qu'à moitié vrai. « Enfin, qu'attends-tu de ta vie dans l'Empire, notamment par rapport à celle à Warfang ? Il nous tient à cœur le bien être de nos Sujets, aussi est-il pertinent que nous connaissions au mieux les attentes de ceux-ci afin d'y répondre le mieux possible. »

Il reposa son dos contre le mur, en regardant Dreagir avec un air duquel transpirait une pointe d'affabilité.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 19:09

Dreagir trouvait que tous semblait ce passer comme il voulait, mais il ne devait pas baisser sa garde pour autant. un dragon qui ne faisait confiance a personne et qui avait l'aire parano pouvait être impossible à prédire. Ce dragon semblait arriver a la fin de ses interrogation... la dernière question devait être sur loyauté. Dreagir mit dans le mille. Le dragon Blanc a été tous au long de l'interrogation, subtile et impassible.

- Warfang, l'Alliance et l’inquisition on pris une entente d'arrêter mes agissent a l'interne, comme si tous était de ma faute. Jamais mais au grand jamais que je retournerai a Warfang pour les aider. Je n'ai pas vraiment Malefor dans mon cœur. Les dragons de la horde ne sont pas honorable. J'attend une sécurité d'une ville ou d'un village normal avec un travail et du commerce.

Dreagir venait de dire ses atteints réelles, mais le dragon le regarda d'un air que Dreagir n'avait vu que très rarement. Cela pouvait être dangereux, mais il ne devait pas laisser rien paraître ni rien laisser traîner au hasard. Pendant les première années qu'il vivrait au seins de l'empire, il devait ne rien faire de louche et attendre passementent le moment de commencer ce qu'il voulait faire. La monté et le temps d'attente risquait d'être longue, mais allait lui être profitable. Il ne cherchait pas le poste de l'exécuteur, il cherchais un poste plus haut en faite... bien sur il devait passer sur le squelette pour passer plus haut, mais il aurait à attendre que celui-ci passe son attention sur un autre inconnu pour mieux jouer dans son dos.

Dreagir observa les signe de l'exécuteur sans broncher attendant sa réponse, mais il avait oublier l'archiviste qui faisait son travail puérile de copieur et d'annotateur. Comment pouvait-on aimer écrire des discours a longueur de journée et d’accueillir les nouveau arrivant avec un souris forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 20:37


Tout en écoutant Dreagir, Nasröth sembla soudainement se souvenir de quelque chose. Il nota quelques mots sur un post-it, qu'il tendit à l'Archiviste.

« Ord. Status :
Visiteur - Sujet - Métèque - Diplomate
Vs : nouv. < 24H = Sj
Sj : RAS
Mt : abs Dir. Imp. 01
Dp : temp, abs Px Imp, Immunité »


Celui-ci vint la prendre, et se rassied en la lisant, puis commençant à écrire sur une autre feuille. D'ici quelques minutes, l'Ordonnance des Statuts verrait le jour. Il semblait important pour Nasröth de clarifier la position de l'Empire vis-à-vis des diplomates, tandis que des exceptions à la récente directive de Cynder conférant une protection aux sujets en limitant les peines judiciaires pourrait s’avérer utiles, notamment pour Dreagir. Une fois la notification écrite, Kronos se recentra sur les paroles de son interlocuteur.

Il était en effet plus que probable que l'Inquisition ai rejetée la seule faute sur l'Inquisiteur déchu. Pour le reste, difficile à dire, mais il a visiblement mal apprécié qu'on ne le croit pas, ou du moins l'inculpe d'une sanction si peu conventionnelle. Mais il fallait dire que sa réputation était dès lors entachée. Le reste, un peu court tout de même. Mais au moins, la horde ne pouvait fournir cette sécurité et ce commerce. Somme toute, une loyauté plus que médiocre, composée surtout par intérêts. L'intendant également, mais à l'époque il n'y avait personne pour lui demander, et ses intérêts se trouvaient réellement dans l'Empire, dans une grande répulsion des autres camps, et des affinités profondes avec l'Empire, de l'époque. Il avait donc tout intérêt à voir prospérer l'Empire. Aujourd'hui, la situation était plus ancrée encore, alors que Kronos était intégré au tissu politique et économique de l'Empire, occupant une haute fonction qu'il avait en partie crée lui même. Paradoxalement, à ce jour, s'il devait être simple travailleur sous sa propre politique, il le supporterait de devoir obéir à une hiérarchie si intrusive. Mais il ferait un bon garde outre cela.

D'une moue mitigée, il se pencha légèrement en avant en posant ses pattes supérieures sur son bureau, et répondit :
« Certes. Et en quoi la horde n'est pas honorable, pour toi ? Mais pourquoi venir ici, et non un village neutre, normal ? Que t'apporte l'Empire de plus ? »

Kronos attendit la réponse, le regard braqué dans celui de Dreagir.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 22:14

Dreagir regarda le papier que passa l'inquisiteur a l'archiviste. L'archiviste prit le papier, mais a la distance ou était Dreagir, il pu lire le mot métèque. Dreagir ne perdit aucunement son visage impassible, mais avait une envie meurtrière sur l'exécuteur. Il n,avait pas prévu une retombé aussi désastreuse... qu'est-ce qui a pu faire ça. Sa mâchoire bougea comme si il la serra, puis relâcha pour reprendre un air impassible. puis il refixa le morbide enfoiré qui lui faisait face. Puis il parla de la horde encore une fois... Les yeux de Dreagir soutenaient une haine et un envie de tuer a entendre ses mots.

- La horde n'as aucun but réel et normal. De plus j'ai vécu a Warfang pendant 22 ans... Pour qu'elle raison j'irai cher Malefor, c'est juste un dragon violet incapable de tuer deux enfants. Les village neutre sont sans but et ne cherche a avoir que leur personne. Ils peuvent être avec l'Empire, Warfang ou la Horde, selon leurs mode de penser. L'Empire m'apporte une civilisation intéligente, qui a un but et qui a les même principe de sévérité que moi.

Son regard changea pour celui du début avait qu'il ne fait référence au clan. Dreagir bouillait tout de même intérieurement aveugler par la rage d'avoir perdu ce combat encore... Il devra encore attendre encore plus longtemps pour gravir les échelons. Son objectif devenu encore plus loin, il devait être encore plus prudent pour ne pas tombé en dessous de ou il était déjà. Son regard fixai celui de son interlocuteur. Il porta sa patte entre les plaque d'os de son cou et gratta. depuis le début que cette endroit le démangeait. il reposa sa patte sur le coussin et pris une respiration buccale car il avait un peu de misère a respiré du né a cause de ça cicatrice. un moment de tension comme celui-ci faisait remonter quelque tique de Dreagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Sam 5 Sep - 23:52


Alors que l'intendant tendais le post-it, l'Archiviste le prit, et, par réflexe, il tourna sa tête vers celui-ci quelques secondes. A ce moment, il ne put alors voir Dreagir serrer les mâchoires quelques instants. Puis se calmer. Il re-tourna sa tête dans sa direction, l'expression attentive.

Au début de la réponse de Dreagir, Nasröth eu un éclat de rire :
« J'aime beaucoup ta façon de voir Malefort ! Vraiment. »

Sans buts hm ? Une phrase qui laissait présagé une certaine ambition, qu'elle soit personnelle ou non. Mais Kronos aurait du mal à croire qu'elle ne soit pas personnelle au vu des précédentes réponses, et était au final conforté dans son opinion méfiante. Principes de sévérités ? Il est vrai que Draegir avait un sens de la justice, contrairement à Kronos, même s'il était limité. Kronos lui, était totalement désabusé, ne croyait en rien, et se laissait guider par ses intérêts. Bon ce n'était pas le discours le plus convainquant qu'avait jamais entendu Kronos sur l'empire lui-même, mais sa hargne contre le reste suffirait.

Curieusement, le dragon rouge inspira par la gueule plutôt que les naseaux. Peut -être due à sa blessure au dessus du museau, devenue désormais cicatrice. Sans importance, probablement. En tout cas, si ce dragon avait des ambitions, d'autant plus il devrait commencer bas, d'autant plus il devrait apprendre à obéir aux autorités, et aux règles. Ses premiers temps ici devraient être soutenus, pour habituer son endurance et sa docilité. Il s'y ferait… Pour sa bonne intégration.

L'Archiviste venait de terminer d'écrire et avait posé sa plume. Kronos le regarda du coin de l’œil et lui fit un signe de la tête. Le gratte-papier répondit en hochant la tête, glissa une feuille dans un dossier, et mis une autre en dessous, et lui apporta. L'intendant ouvrit la synthèse et lu la synthèse, rédigé à la manière d'un rapport psychologique. Travaillant depuis de nombreuses années avec l'intendant, il avait ainsi pu retranscrire un certain nombre d'éléments d'analyse qu'aurait pensé celui-ci. Il ne lui restait plus qu'à compléter les formalités dépendantes de son jugement : le statut, et l'emplacement du terrain assigné, le métier, tout cela à l'attention des Gardes, et enfin rajouter ses annotations les plus personnelles. Nasröth prévoyais de demander aux responsables de la future construction de faire une cahute de base. Une cabane pas très grande, par laquelle l'eau fuitait du toit les jours de pluie, et où la terre saturée en eau venait parfois salir le plancher, ces mêmes jours. En revanche, l'isolation thermique était plutôt bonne. Il ne tenait pas non plus à torturer les résidents les moins bien lotis. Mais avec des efforts personnels et du commerce, le dragon pourrait améliorer son lieu de vie.

« Excellent. » Dit-il en hochant la tête.

Il lu également l'Ordonnance, et ouvrit un tiroir d'où il sortit un sceau en bois, finement ouvragé. Un sceau personnel, complexe, faisant office de signature. Il le trempa légèrement dans l'encre, et l’apposa sur l'Ordonnance. Pendant une fraction de seconde il se demanda s'il devait prévenir Dreagir de son statut. Mais celui-ci était fait pour les Gardes, pas les Résidents. La directive impériale protégeant les sujets n'était pas une stupide histoire de droits civiques, mais un moyen de protéger les forces vives de l'Empire dans un moment critique. Rien d'autre. Du moins Kronos l’espérait. Il releva la tête vers son interlocuteur, en redonnant cette feuille à l'Archiviste.

« Bon. J'ai pris ma décision. Je t'annonce donc que ta candidature pour résider au sein de l'Empire… Est acceptée. » Dit-il en souriant. « Bienvenue dans l'Empire. Tu devra donc respecter les devoirs universels que sont le respect et l'obéissance envers les autorités et la justice impériales, et la paix sociale. En cas d'infractions, délinquances, crimes ou litiges, et qu'aucun accord à l'amiable n'est possible il est donc obligatoire de faire appel à la Garde afin qu'elle rende son jugement au nom de l'Empire. Comme tout résident non militaire, tu est soumis au Service Civil, c'est-à-dire que l'Office Exécutif peut réquisitionner les forces de travail physiques ou intellectuelles pour certains travaux d’intérêt public. Tu sera officiellement traqueur, c'est-à-dire Agent Auxiliaire non dépositaire du mandat impérial et de ses prérogatives, et en tant qu'Agent Auxiliaire, tu sera donc sous ma subordination directe. Ce qui n’empêche toutefois pas que je fasse passer certains ordres par la Garde en cas de besoin, puisque tout les résidents y sont hiérarchiquement inférieurs. Tu commencera par suivre une formation avancée d'une ou quelques semaines sur la survie et la traque en milieu naturel, par nos instructeurs militaires. Cela sera sûrement en grande partie de la révision pour toi, mais ça ne fais pas de mal. D'ici là, j'aurais préparé un ou quelques tests pour toi. Tu dormira dans une salle de garde-à-vue en attendant que ta résidence soit construite, sauf si tu préfère dormir dehors ou que quelqu'un t'accepte en son toit. La construction devrait prendre… Une semaine au plus, je ne sais pas vraiment. Hmmm... » Il posa sa patte sur son museau en réfléchissant, se rappela de quelque chose, et se concentra à nouveau, le regard sévère. « Ah, oui ! Je serais indulgent pour cette fois, mais j'apprécierais à l'avenir, que tu ne ne te gausse pas de représentants de l'Empire, encore plus mes subordonnés directs. A moins que tu n'ai manqué de jugeote en répondant que tu était venu en volant. Cette option serait préférable pour toi, et je suis de bonne humeur, aussi vais-je supposer cela. Puisque tu viens de Warfang, il ne doit pas être trop dur de s'informer de l'itinéraire jusque ici, aussi ne t'ai-je pas re-posé la question. » Après cette longue tirade ennuyeuse, il demanda pour la première fois : « As-tu des questions, ou des demandes particulières ? Quelque chose à déclamer ? » Termina-t-il avec un air légèrement las.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Dim 6 Sep - 4:22

L'archiviste trop enjouer écrivit quelque chose et le donna à l'exécuteur hanche de sablier. Le dragon blanc lie les écrit du bonhomme soleil et sortie une espèce d'étampe qui trempa dans l'encre et l’appliqua sur la feuille.tranquillement le dragon commença par lui dire qu'il était accepter au seins de l'empire. Cette nouvelle calma la rage de Dreagir en vers son nouveau supérieur. Il avait penser au pire trop vite. ceci devait être quelque chose de différent qui ne le concernait pas. Il commença à parler des règles d'infraction qui était presque pareil pour les deux cité, mais il écouta avec grande attention. Puis il parla du service civil qui était la première étape dans sa nouvelle vie, mais aussi de son travail de traqueur. En tant qu'agent auxiliaire. Il pouvait se faire donner des ordre de traque par l'exécuteur lui même et par un membre de la garde comme tous les autre civil. Quand que l'exécuteur parlait de maison, il s'attendait clairement a une maison tous pourri qu'il devra travailler pour la rendre belle et vraiment viable. Puis l'exécuteur prit un ton ferme pour lui dire ce qui le tracassait... bien sur Dreagir avait complètement penser a mode de transporte et non à l’itinéraire et comment il a pu les trouver. Dreagir inclina la tête vers le bas et parla quand il eu fini.

- Je suis désolé Exécuteur. quand la question m'a été poser je pensait au mode de transport... Non je n'ai aucune question Exécuteur tout est très claire. Je dormirai dans la salle de garde-à-vue.

Il se redressa et attendit qu'on lui dise de foutre le camp. En fait pour Dreagir tous ne s'était pas si mal fini, mais avais failli de tombé dans un trou encore plus profond. Maintenant, la phase entrer dans l'Empire en tant que traqueur avait été complété avec plus de peur que de mal, la phase de la monter vers une haute position pouvait commencer, mais il devait rester tranquille pendant plusieur semaine avant de vraiment avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Dim 6 Sep - 13:51


Kronos soupira en levant les yeux au ciel, exaspéré par une telle bêtise.
« Cela n'aurait eu aucun intérêt. J’ose espérer pour toi que tu sera plus vif d'esprit pour tes missions de test. Tu peux disposer. »

Nasröth termina son fond de thé d'une traite et se plongea dans le dossier et commença à écrire les détails de son assignation professionnelle sur le dossier. Décidément, ses réponses étaient plus que minimes. Même pas un mot sur l'Empire. Aucun réel attachement loyal, donc, aucune fierté particulière qu'il n'aurait souhaiter exulter. Décidément, Nasröth espérait presque que Dreagir meurt par accident lors de son test. Il chassa cette pensée de son esprit, comme on chasserait une mouche incommodante. C'était une pure facilitée. Il pourrait sans doute en tirer du mieux sur le long terme, mais il fallait s'assurer d'une forme ou d'une autre de loyauté. Manier habilement la carotte et le bâton, lui faire possédé ce qu'il n'aura acquis ici que par lui-même afin qu'il s'y attache, le faire dépendre encore plus de l'Empire que naturellement. Améliorer le niveau de vie de la colonie, et toujours rappeler que l'Empire veille à l'Ordre. Enfin, un ordre un peu relatif, qui oscillait entre laxisme et cruauté, mais au final cela suffisait.

Alors que Dreagir atteignait la porte, Kronos se rendant compte qu'il avait oublié de poser des questions. Qu'il détestait le travail mal fait. Le dragon décharné de lumière se leva brusquement, et de rage, balança sa tasse à l'autre bout de la pièce. L'Archiviste continua son travail, indifférent, et Nasröth regarda sa tasse brisée avec une moue, se disant qu'il devrait en racheter une de réserve. Les pattes antérieures sur son bureau, le griffant de crispation, s'adressa au dragon rouge en sifflant entre ses crocs, le regard irrité :
« Dreagir ! Je m'aperçois que j'ai oublié de te poser quelques questions. Où es tu né, et qui t'a élevé. Quelle genre de famille, où quelle fut ton éducation. Auprès de qui de quoi as-tu appris les rudiments de la vie avant de devenir inquisiteur ? Toute cette partie de ton passé avant que tu ne devienne inquisiteur, en somme. »

Il resta debout, comme figé. Dreagir avait vraiment intérêt à ne pas partir avant une réponse satisfaisante.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 


Dernière édition par Nasröth Thanos le Dim 6 Sep - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Dim 6 Sep - 16:52

Dreagir répondit au dragon blanc en faisant un signe de tête démarquer. Puis se retourna et alla vers la sortie. Avant de passer le seuil de la porte, l'exécuteur le surprit d'une question. Il ne s'attendais pas a une question comme ça.

- Je suis né entre une roche et un arbre a 2 kilomètres de Warfang. Ma mère ma élever seul. Elle n'était pas vraiment un exemple pour un enfant, alors j'ai décidé de prendre exemple que sur moi même et j'ai appris la vie avec mes propre expérience. À mes 15 ans, j'ai tué ma mère qui était dans la liste noire de l'inquisition. Cette facette de moi sans remord je la tien de ma mère qui ne faisait rien pour m'aider, alors moi je l'ai aider a disparaître.

Il attendit qu'on lui donne la permission de sortir une fois de plus pour partir. Quand il fut sorti, Dreagir expira tranquillement. Son pouls diminua après le passage de sa rage. il avait failli tous faire tomber a l'eau a cause d'une erreur de perception. Il marcha a l'extérieur de la bâtisse, puis se dirigea vers un commerçant de nourriture. Dreagir bien qu'immoral, devait subvenir a ses besoin naturelle. Mangé, dormir et etc. Il prit minutieusement le meilleur poisson que le marchant et commença a faire connaissance avec le vendeur.

Son plan pouvait commencer sa phase deux, mais avant, il devait attendre que l'on construise sa maison pour la rénové comme qu'il le sois. Dreagir ne voulait pas vivre dans un taudis mal construit qui laissait fuité l'eau pendant le jour de pluie. Il commença a savouré son repas dans la salle de garde-à-vue et pensa qu'elle évaluation que pourrai faire passer ce dragon bizarre.


Dernière édition par Dreagir le Dim 6 Sep - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasröth Thanos

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/07/2015

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   Dim 6 Sep - 17:56

Kronos écouta la réponse de Dreagir avec attention. Son expression devint particulièrement perplexe dès les premiers mots. Entre... Quoi ? Passons, c'est sans importance. Il était donc bien un psychopathe, qui avait apprit seul. Kronos savait que ce genre de personne, élevé seul, devenait même souvent pire que lui, en terme d'ambitions. Lui, n'en avait plus depuis longtemps. Il se contentait de vivre, de survivre. Mais avoir causé un meurtre si jeune... Son absence de sensibilité ancienne pouvait le rendre redoutable, d'une détermination sans faille. Nasröth devrait le surveiller de près. En quelques instants, Kronos reprit son calme olympien et répondit :

« Très bien. Tu peux te retirer cette fois. Si j'ai oublié autre chose je te le ferais savoir. » Dit-il d'un mouvement de la patte pour le congédier.

Il se rassied et après avoir complété le dossier, Nasröth y ajouta la date, le moment de la journée, l'emplacement de la future construction et son type, puis termina par le statut : Mt, avant d'y apposer son sceau personnel. Il transmis la fiche à l'Archiviste afin que celui-ci en fasse une copie épurée et tronquée, pour la Garde, avant de sortir de ses tiroirs une carte de la région, élaborant des stratégies qui pourraient asseoir localement la position de la Colonie, notamment envers quelques corporations minières et villages.


-
-
« Le sadisme ? De la masturbation intellectuelle puérile. La cruauté ? Une énergie vouée à la barbarie. Instiller le chaos dans un être, mentalement ou également physiquement, est un art, qui ne se manie qu'avec un patte de maître, dans l'unique but de faire une toile tout aussi nuancée qu'élégante. Chaque action doit être pensée et avoir un sens. La souffrance et la peur ne sont que des composantes parmi d'autres, et ne doivent pas faire oublier la palette de possibilité offertes. Un peintre utilise bien plus que deux couleurs, n'est ce pas ? » - Kronos, Grand Exécuteur et Directeur de la Sécurité Impériale

Tenue d’Exécuteur, tristement connue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle entrée dans le registre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle entrée dans le registre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle arrivante
» Tryades : une nouvelle web-serie (dans laquelle je joue !)
» Entrée dans la cours des grands (pv Gwendy) -16
» Aile Céleste... Une nouvelle étoile dans l'Eau...
» Entrée dans le ban

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: