AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Ven 13 Nov - 22:52

Aedoth prit une bonne bouffée d’air frais. L’après-midi lui faisait énormément de bien aujourd’hui.  Le ciel était éclairé d’un magnifique soleil dont les rayons rutilaient avec une vigueur qui réchauffait les écailles jaunes du Second. Ce dernier se promenait aujourd’hui sans sa cape de l’Alliance, car il n’était pas en service ; il avait décidé de s’offrir quelques petites journées de répit, et il en avait grandement besoin lorsqu’il repensait aux récents événements, surtout sa mésaventure qui l’avait conduit jusque dans les Ténèbres insondables des Cieux Concordants, ancienne antre de Cynder alors qu’elle était encore corrompue par le Maître Noir.
 
Le visage de celui qu’il avait rencontré là-bas lui revint parfaitement en tête. Les écailles rouge bordeaux, les cicatrices, et surtout ces yeux aux motifs perçants qui glaçaient le sang. Son visage était inanimé, stoïque. Dreagir… Il avait quelque peu agi et réfléchi après sa rencontre avec ce dragon, mais il n’était pas certain d’où cela mènerait. Le dragon avait dit qu’ils se reverraient dans un futur proche, mais très franchement, Aedoth ne tenait pas à une seconde rencontre avec ce meurtrier dont il était évident qu’il ne trouvait pas seulement intérêt dans la repentance. Quelque chose clochait, et il devrait hélas enquêter là-dessus. Il ne voulait pas risquer la vie de membres de l’Alliance, car Dreagir n’était pas à prendre à la légère.
 
 Ce conflit qu’il avait avec ses pensées le portèrent jusqu’à chez lui. Il ne s’était pas rendu compte qu’il avait traversé tout ce chemin entre le marché et sa demeure. Cette dernière était davantage mise en valeur avec le soleil qui commençait à tomber dans le dessein de se cacher derrière la grande demeure du Thunderwall. Il franchit le portail et suivit un chemin qui déviait de celui qui menait devant l’entrée de la demeure. Ce chemin composé de pavés de pierre bien taillés, de proportions égales, traversait tout le jardin de la résidence, passant sur les côtés de la demeure ainsi qu’à l’arrière. Le dragon se rendit dans le jardin arrière.
 
De derrière, le manoir présentait un balcon à l’étage, soutenu par des poutres qui faisaient la base d’une avancée, formant ainsi une petite véranda à l’air libre où une table en bois était posée. Pour le jardin en lui-même, il y avait quelques petites sculptures, des petites arches en marbre qui traçait un petit chemin vers le portail qui menait vers les rues de Warfang, et quelques buissons taillés dans une symétrie parfaite. On croirait vraiment un jardin d’un grand roi, ce qui n’était pas si loin d’être le cas.
 

Aedoth s’assied sur un des coussins au pied de la table et rêvassa, regardant sans but ce jardin. Son attention fut attirée par un groupe d’oiseaux qui vinrent se poser sur un buisson, piaillant une mélodie que le dragon jaune appréciait.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 


Dernière édition par Aedoth Thunderwall le Mer 6 Jan - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Ven 13 Nov - 23:31

Après avoir rencontrer Dreagir Neliyan se devait d'en parler a son cousin car le dragon bordeaux l'avait mentionné dans ses paroles et comme Neliyan est très familiale avec Aedoth peut être réussirait t'il a le convaincre de les aider contre l'inquisition. Après son envolée vers Warfang Neliyan se posa devant l'entrée nord avec sa cape et sa capuche de la cité qui était aussi à l'effigie de son armure de garde du moins d'apprenti garde de Warfang. Neliyan passa les portes avec aisance cette fois-ci car comme on le reconnait a l'armure et à la cape il fut très vite reconnu, même si certain garde ne l'aimait pas car il avait était le privilégié d'un Gardien et fut mit sous la responsabilité d'Aedoth pour son entrainement et ses savoir de gardes de Warfang. La formation se passait bien et là comme Neliyan était de retour a Warfang il passa par le marcher pour aller s'acheter quelques choses à manger parmi les nombreux marchands exposant sur le marché. Neliyan prit un bon morceau de viande chauffé sur le stand du boucher et quelque pommes rouges chez le grossiste spécialisé dans la cueillette des fruits.

Neliyan après cela se dirigea vers la demeure des Thunderwall et espéra trouver son cousin là bas pour parler de toute cette histoire, arrivant devant la porte Neliyan utilisé sa foudre pour déverrouiller le mécanisme de sécurité et entra dans la grande bâtisse. Toujours aussi émerveillé de voir là ou c'est parents et lui avait foulé les pattes pour la première fois lors d'une réunion de famille, il pensa aussi a toutes les petites bêtises complice qu'il faisait avec Aedoth quand il était beaucoup plus jeune et surtout avant toute ses tragédie. Il alla dans la chambre d'Aedoth mais ne le trouva pas sur place, il décida donc de se rendre dans sa chambre pour y déposer son armure et sa cape et au moment de l'enlevé il dit :

- Pfiou ça fait du bien de ne plus porter toute cette ferraille, si seulement Aedoth était dans les parages on pourrait parler un peu de Dreagir.

C'est alors que Neliyan regarda dehors le ciel était aussi bleu que le reflet de l'eau dans un miroir et les quelques nuages bleu formé comme un petit troupeau de mouton, le soleil éclairé fort et chauffa légèrement les écaille de Neliyan après être passer au travers des vitres de la chambres. Neliyan décida donc de sortir et de décompresser de toute cette aventure avec Dreagir la veille, il descendit les escaliers et se dirigea vers la porte vitré qui donnait sur le grand jardin de la famille. Un jardin digne d'une descendance royale, un peu plus loin pendant qu'il marchait il vit la tables et les coussins. Il passa les sculpture et une petite fontaine représentant le symbole de la famille, c'est alors qu'un peu plus loin il vit une silhouette familière. C'était Aedoth il était posé sur un des coussins au pied de la table et semblait être ailleurs, ce qui n'était pas trop son genre car Monsieur le second était toujours très concentré.

Neliyan s'approcha calmement est dit d'une voix poser en souriant a son cousin :

- On est bien là ? Hein cousin ?

Puis il s'approcha encore et comme a son habitude il voulait sauté sur lui mais là il n'avait pas envie, il se contenta juste de poser une patte sur l'épaule d'Aedoth sa patte qui était blesser d'ailleurs et ou la cicatrice ne se voyait que quand le soleil l'éclairé fortement. Il s'assis alors sur un des coussins et dit à Aedoth :

- Alors Aed comment va tu depuis tout ce temps ? Comment se porte notre belle citée ?

Il regarda son cousin en attendant ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Sam 14 Nov - 18:17

-On est bien là, hein, cousin ?
 
Aedoth fut surpris et découvrit d’un seul coup la présence de Neliyan qui se tenait à quelques mètres de lui, assis sur un coussin de cette même table    . Il n’était pas normal que le Second se fasse aussi facilement surprendre, car il avait été formé à ne jamais baisser sa garde. Mais aujourd’hui, son état rêveur, et le fait qu’il se trouvait dans l’endroit où il se considérait le plus en sécurité : sa maison, son chez-soi. Il se reprit de cette incompétence et sourit légèrement à Neliyan, puis dévia à nouveau son visage vers le jardin à la pelouse parfaitement taillée. Certains des oiseaux qui s’étaient précédemment posés repartaient, toujours en groupe et dans une harmonie que le dragon jaune aurait aimé assimiler au peuple qu’il dirigeait, sous la direction de son maître, Spyro.
 
-C’est important parfois, de prendre le temps de respirer un peu. La journée est belle, alors oui, il vaut mieux en profiter tant que c’est possible. Les instants aussi harmonieux et paisible commencent à se faire rares.
-Alors Aed, comment vas-tu depuis tout ce temps ? Comment se porte notre belle cité ?
-Je me porte bien, et il en va de même pour Warfang. Bien sûr, il y a toujours ces problèmes de racisme, mais je fais de mon mieux pour contrer cela, je réfléchis encore à des solutions efficaces, car même si les dragons noirs portent le mal, ils n’ont pas à être ainsi discriminé, ce n’est pas leur faute, et puis, ce n’est pas systématique.
 
Le dragon tourna à nouveau son visage vers celui de son cousin rouge. Il était vrai que malgré qu’il résidait à présent ici, dans la même demeure que le Second et son père, Aedoth ne l’avait pas vraiment revu. Sûrement parce qu’ils faisaient leurs affaires chacun dans leur coin.
 

-J’ai vu ta lettre à propos de ton repos dans les plaines d’Avalar. Cela s’est-il bien passé ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Dim 15 Nov - 9:29

Alors que je regardais Aedoth celui-ci semblais surpris en remarquant ma présence, je m'assis en écoutant ce qu'il me disait et visiblement il respirais tranquillement ce qui lui faisait du bien. Après tout c'est normal il est le second de Spyro et en cas d'absence c'est lui qui s'occupe de la cité, et d'après ce qu'il dit les gens la cité semblait toujours hostile a la présence de dragon de l'empire non loin de chez eux. Les problèmes de racisme entre dragon c'est bête mais ça l'est aussi pour leurs comportements comme la plupart des dragons noires sont négatifs voir maléfique. Bref les informations classiques quoi, je regarda mon cousin et souriant. C'est à ce moment qu'il me parla de ma lettre et il me demanda si mon repos dans les plaines d'Avalar c'était bien passer, bon comment lui dire que ça c'est bien passer mais bon il y a eu des trucs aussi négatifs qui ont eu lieux. Connaissant déjà la réaction d'Aedoth a ce que je vais dire, je préparé le terrain en parlant d'abord de mon repos :

- A vrai dire mon repos c'est bien passer, mais il y a eu quelques évènements qui ce sont passer là-bas qui risque de te tendre un peu. J'ai rencontré un dragon de couleur bordeaux là-bas. Il avait également des inscription bleu sur le torse et une cicatrice au niveau du plat du museau, cela te dit quelque chose ?

N'attendant pas sa réponse je rajouta et lui dit franchement le nom de la personne, regardant à droite et a gauche l'air inquiet car après tout j'ai protégé ce dragon d'assassin de l'inquisition de Warfang. Mais sachant que nous sommes dans Warfang même je regarda mon cousin et lui demanda de me suivre pour écouter la suite, pur éviter les fuites suite a sa réaction.

- Attends ne dit rien, juste avant de continuer je voudrais que l'on rentre dans notre maison pour évité qu'on nous entendent car ce que je vais te dire ensuite ne va pas vraiment te plaire et ça peut compromettre certaines personnes. De plus je suis directement impliqué dans cette histoire.

Je me releva et me dirigea vers la maison avec un pas décidé et rapide, je rentra et attendait Aedoth au niveau de l'entrée un peu plus loin de la porte menant dans le jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Dim 15 Nov - 21:06

-A vrai dire, mon repos s’est bien passé, mais il y a eu quelques événements qui se sont passés là-bas qui risquent  de te tendre un peu. J’ai rencontré un dragon de couleur bordeaux là-bas. Il avait également des inscriptions bleues sur le torse et une cicatrice au niveau du plat du museau, cela te dit quelque chose.
 
Aedoth se remit soudainement debout. Il n’arrive pas à y croire. Nul doute n’était possible. Il parlait bien de Dreagir, ce dragon qu’il avait rencontré aux Cieux Concordants. A vrai dire, cela ne devait pas étonner le Second, car c’était par ces terres que l’Empire des Ténèbres s’était installé.
 
Néanmoins, Aedoth regardait son cousin avec des yeux empreints d’une surprise manifeste. Le dragon garda un instant le silence, permettant à Neliyan de continuer sur sa lancée.
 
-Attend, ne dit rien. Juste avant de continuer, je voudrais que l’on rentre dans notre maison pour éviter qu’on nous entende car ce que je vais te dire ensuite ne va pas vraiment te plaire et ça peut compromettre certaines personnes. De plus, je suis directement impliqué dans cette histoire.
 
Aedoth quitta donc la terrasse avec son cousin, mais le Second était secoué par les dires de Neliyan. Non seulement il avait parlé à Dreagir, mais ce dernier semblait l’avoir convaincu de l’aider d’une manière ou d’une autre.  Maudit soit ce dragon… Maintenant, Aedoth devait comprendre de quoi il retournait exactement, mais avant, une peur trottait dans son esprit. Le Thunderwall demanda à aller dans la chambre, et une fois à l’intérieur, le Second demanda :
 

-Avant toutes choses, as-tu parlé de moi à cet individu ? Et explique-moi quelle est votre affaire. Inutile de continuer le mystère, je sais qu’il s’agit de Dreagir, je l’ai rencontré dans les Cieux Concordants, alors que je traquais un autre criminel.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Dim 29 Nov - 2:35

Une fois a l'intérieur de la demeure des Thunderwall Neliyan patientais en tournant en rond tout en pensant comment il aller l'annoncer à son cousin. Une fois que celui-ci fut entrer dans la même pièce que Neliyan, celui-ci s'assura que personne n'avait suivi son cousin. Bien qu'il soit dans leurs demeure quasi impénétrable sauf si l'on est un Thunderwall, il écouta Aedoth qui lui répondait mais tout en lui posant une question a son tour :

-Avant toutes choses, as-tu parlé de moi à cet individu ? Et explique-moi quelle est votre affaire. Inutile de continuer le mystère, je sais qu’il s’agit de Dreagir, je l’ai rencontré dans les Cieux Concordants, alors que je traquais un autre criminel

Neliyan regarda son cousin avec un léger sourire en coin et il s'avait qu'après ce qu'il allait dire son cousin pétera directement un câble bien que pour un dragon de foudre ceci ne sera pas vraiment étonné tellement leur caractère électrisant. Neliyan s'apprêterait un prend un gros coup de jus avec son cousin mais il répondit alors a son cousin tout en utilisant une gestuelle dont il n'avait pas l'habitude mais qu'en tant que dragon garde de Warfang pour argumenter ses dires :

- eh bien ma foi cher cousin, non je n'ai pas eu à le faire car c'est lui qui a lancer ton nom en premier. Et dont la façon dont il parler de toi je m'inquiétais pour toi car tu semblais plutôt épuisé lors de votre rencontre, je n'eu point plus de détail mais bon cela m'avait suffit à en conclure que vous vous étire déjà rencontrer. Et puis après en ce qui concerne l'affaire comme tu dit, je m'y suis mélée sans vraiment le vouloir au départ mais après ce qu'il m'a dit j'avais décidé de l'aider car dans un sens indirecte il me ressemble un peu.

Neliyan s’assit sur un des fauteuils de l'entrée et relança le sujet en regardant son cousin dans les yeux, bien qu'il appréhendait sa réaction sur le sujet. Il n'avait pas vraiment le choix mais comment allez t'il réellement prendre les paroles de Neliyan ? :

- Eh bien ma foi, ce qu'il me raconta a propos de l'inquisition dont il fit parti quand il était de Warfang. Il m'expliqua qu'il suivait simplement des ordres et qu'il n'avait pas vraiment le choix d'un côté, bien qu'au départ je fut suspicieux de ce qu'il me disait. Je me suis légèrement reconnu dans son histoire, et ne t'énerve pas je n'ai pas envie de me prendre la tête avec toi aujourd'hui. C'est pour ça que malgré ses actions j'ai décidé de l'aider mais pour cela il faudrait que je m'absente de mon travail de garde apprenti, pourrais tu m'aider a ce sujet ? Et ensuite je voudrais également savoir ce qu'il t'a dit si il ta également parler de l'inquisition lors de votre rencontre ?

Neliyan écouta calmement les dires d'Aedoth et attendit qu'il ait fini de parler pour continuer son argumentation au sujet de Dreagir.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Dim 29 Nov - 23:02

Neliyan expliqua à son cousin des choses bien floues. Au moins pouvait-il à présent être certain d’une chose : Dreagir était maintenant au courant de son identité, et cela ne lui faisait pas vraiment plaisir. Néanmoins, il savait qu’il faudrait en venir là à un moment, et s’il avait choisi de garder son identité, c’était surtout pour éviter les désagréments que l’instant aurait exigé. Ainsi, cela ne l’affectait plus vraiment. Outre ce fait, le Second apprit que Neliyan s’était mêlé de cette affaire, et pire encore : Il aidait Dreagir.
 
Un arc électrique parcourut l’échine du dragon de foudre. Cela ne lui plaisait guère, si Dreagir avait vraiment réussi à influencer son cousin. Il devait être parcouru de mauvaises idées. Neliyan s’assit sur un des fauteuils destiné à Urthus et expliqua qu’il souhaitait aider Dreagir, et demanda deux choses : Tout d’abord de lui permettre de quitter un peu son apprentissage pour devenir Garde un instant, chose qui révoltait également Aedoth. Neliyan partait si bien, et il voulait arrêter tout pour un tueur manipulateur. Ensuite, il voulut connaître exactement ce que Dreagir avait dit au Thunderwall pendant sa rencontre. Il hocha légèrement la tête en soupirant.
 
—Très bien…
 
Néanmoins, quelque chose le retint de continuer sa phrase. Quelqu’un frappait à la porte avec des coups rapides et répétés. Le dragon de foudre, sceptique, alla ouvrir.
 
Devant lui se trouvait un dragon possédant une carrure assez forte. Il était plus grand qu’Aoflir d’au moins deux têtes, des muscles très développés saillant sous l’armure d’argent qu’il portait. Son heaume était dessiné à sa forme, encadrant tout juste les arcades au-dessus des yeux, qui étaient verts, exactement comme les écailles de dragon.  Un vert d’émeraude. Outre cela, l’individu arborait sur son plastron cinq traits de couleur rouge cramoisie. Il S’agissait là d’une manière d’afficher le grade des soldats de l’armée de Warfang. Mais sans ces marques, Aedoth l’aurait reconnu entre mille.
 
—Salutations, Général Adrosth. C’est une grande surprise de vous voir ici. Que me vaux l’honneur… ?
—Bien le bonjour, Second Thunderwall, je suis désolé, mais je n’ai pas le temps pour la courtoisie. Une affaire urgente m’amène à vous, et j’ai besoin que vous m’éclairiez sur certains sujets.
 
Le dragon de foudre pencha légèrement la tête. Il était curieux, car il était bien rare qu’Adrosth le demande ainsi en personne. Il avait déjà travaillé avec lui, avant même d’être Second, et il n’était pas du genre à demander de l’aide à l’Alliance. Il aimait régler ses problèmes seuls. Là, ce devait être quelque chose, assurément.
 
—A quel sujet est-ce ? Demanda le Second, solennel.
—L’Inquisition.
 
Il ouvrit un peu plus grand les yeux, surpris de cette réponse. Décidément, tout aujourd’hui voulait que l’on se penche sur le cas de l’Inquisition, alors qu’Aedoth avait déjà pris quelques prérogatives.
 
—J’ai déjà pris quelques mesures à ce sujet. Je sais que l’Inquisition est financée par l’armée de Warfang, et j’allais vous prévenir.
—Peu importe de ces choses-là, nous avons découvert quelque chose qu’il me faut partager avec vous.
—Entrez donc.
—Non, pas ici. Je vous propose de venir me joindre à la Caserne. Qu’en dites-vous ?
—Puis-je amener mon cousin ?
 
Cette requête ne sembla pas plaire au militaire. Il grinçait des dents, un tic qu’Aedoth avait décelé chez lui, lorsqu’il était embrassé de quelque chose.
 
—C’est que j’aimerais que cela reste privé.
—Ne vous en faites pas, Neliyan est de mon sang, et est en passe de devenir un garde au sein de l’Alliance. Vous pouvez avoir autant confiance en lui qu’en moi.
 
Il sourit pour le rassurer, puis se retourna pour aller voir Neliyan. Dans son dos il entendit un « très bien » qu’il perçut comme une légère déception. Il ne pouvait pas laisser son cousin dans l’ombre, surtout s’il connaissait des choses à propos de Dreagir que lui ne savait pas. Après tout, s’il avait vraiment sympathisé avec, il pourrait l’aider à peut-être résoudre quelques problèmes. De plus, en tant que cousin, Aedoth n’allait pas le laisser seul, il sentait le besoin de partager tout cela avec un proche.
 

—Tu veux venir ? C’est le Général de l’armée de Warfang en personne qui veut nous parler à la Caserne, à propos de l'Inquisition.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Lun 30 Nov - 11:45

Bien que notre dragon de la foudre rouge eu maintenant fini de dire ce qu'il pensait et ce qu'il ferait, il n'attendait que la réponse de son cousin à sa requête, mais alors que la journée passer sur cette discussion Neliyan s'apprêtait a avoir la réponse à la question qu'il avait poser a son cousin :

—Très bien…

Mais c'est alors a ce moment à que Neliyan entendit quelqu'un frapper fortement sur la porte de la demeure de la famille Thunderwall et tourna son regard vers celle-ci, surpris mais malgré tout méfiant Neliyan se leva de son fauteuil et il regarda son cousin qui lui semblait sceptique à l'idée de l'identité de la personne qui frappé à la porte. Après tout c'est normal d'être sceptique car les Thunderwall ont rarement de la visite au sein de leur demeure, cela ce passait souvent là ou ils travaillèrent. Bref Neliyan regarda sont cousin allez ouvrir et au moment ou la porte du manoir s'ouvrait il put voir qu'un dragon se tenait de l'autre côté et celui-ci semblait assez prompt, la carrure robuste du dragon interpella Neliyan mais ce n'est pas le seul détail qui faisait que Neliyan devint méfiant sur le dragon. Il le regarda du haut en bas comme pour l'analyser, ce dragon est assez grand par rapport au deux Thunderwall, il a une carrure musculaire importante et un regard vaillant voir bienveillant. Il avait un casque visiblement fait sur mesure car on ne voyait a peine que ses yeux, ses arcades étant facilement caché par ce couvre chef. La couleur de ce dragon était peu commune pour Neliyan, il avait rarement croisé des dragons vert émeraude certainement un dragon qui utilisait l'élément de la terre. Neliyan se mit alors a réfléchir de son côté en voyant cette individu "Eh bien eh bien quel dragon impressionnant, j'espère que celui-ci ne fait pas parti de l'inquisition et qu'il n'en veut pas a nos vies sinon on serait un peu en difficultés surtout si il utilise l'élément de la terre nos attaques de foudre ne serviraient a rien. Mais....."

Neliyan fut interrompus lorsqu'il entendit la voix de son cousin saluer l'individu qu'il semblait connaître, son ton de voix amical fit penser à Neliyan qu son cousin semblait connaître l'individu ce qui le rassura mais il grinça des dents lorsqu'il entendit la suite :

—Salutations, Général Adrosth. C’est une grande surprise de vous voir ici. Que me vaux l’honneur… ?

"- Hein !!! Un général !! que vient faire un général ici ??"

Le dragon émeraude répondit du même ton mais il semblait pressé voir acculé, il semblait soit être pressé ou alors menacé d'après ce que Neliyan pus entendre à sa façon de répondre :

—Bien le bonjour, Second Thunderwall, je suis désolé, mais je n’ai pas le temps pour la courtoisie. Une affaire urgente m’amène à vous, et j’ai besoin que vous m’éclairiez sur certains sujets.

"- Qu'est ce qu'il ce passe pourquoi ce dragon semble si pressé pour nous parler, y aurait t'il un problème ?"Pensa Neliyan c'est alors qu'il continua d'écouter la suite de la discussion sans rien dire, bien qu'il soit un peu sceptique sur l'arrivé de ce dragon si important dans la demeure des Thunderwall. Neliyan remarqua le comportement de son cousin qui li aussi semblait intrigué, il le vit penché légèrement la tête sur le côté et le côté curieux de son cousin ne ce fit pas attendre longtemps pour qu'il lui pose la fameuse question :

—A quel sujet est-ce ?

Neliyan resta aux aguets et recula légèrement les pattes, lorsqu'il entendit sortir la réponse de la gueule du dragon général :

—L’Inquisition.

Neliyan ravala sa salive avant de répété d'un ton assez craintif tout en bafouillant un peu sa phrase :

- L'inqui l'inquisition ????

Neliyan resta sur ces gardes et écouta le reste de la conversation entre le dragon émeraude et Aedoth :

—J’ai déjà pris quelques mesures à ce sujet. Je sais que l’Inquisition est financée par l’armée de Warfang, et j’allais vous prévenir.
—Peu importe de ces choses-là, nous avons découvert quelque chose qu’il me faut partager avec vous.
—Entrez donc.
—Non, pas ici. Je vous propose de venir me joindre à la Caserne. Qu’en dites-vous ?
—Puis-je amener mon cousin ?

Neliyan regarda alors la réaction du dragon général et au vu de celui-ci Neliyan semblait n'être pas la bienvenue dans cette fameuse discussion au sujet de cette fameuse inquisition" mais pourquoi un dragon général vient soudainement alors que nous parlons également du même sujet. C'est trop de coïncidence en quelque instant surtout qu'il parle qu'il avait découvert quelque chose a leur sujet. était-ce quelque chose qui concerné réellement l'inquisition ou alors quelque chose que gêne l'inquisition" Pensa Neliyan

Il écouta alors son cousin rétorquer a son sujet d'un air insistant après avoir entendu la réponse de ce général :
—C’est que j’aimerais que cela reste privé.
—Ne vous en faites pas, Neliyan est de mon sang, et est en passe de devenir un garde au sein de l’Alliance. Vous pouvez avoir autant confiance en lui qu’en moi.

Bien qu'Aedoth semblait convainquant dans ses paroles, le fameux général Adrosth semblait s'être résignait mais d'un façon un peu gêné comme si la présence de Neliyan le dérangeait. "Qu'avait t'il l'intention de faire pour qu'il soit déranger ainsi ?...." Pensais Neliyan

—Tu veux venir ? C’est le Général de l’armée de Warfang en personne qui veut nous parler à la Caserne, à propos de l'Inquisition.
- Hum euh..."avale sa salive" très bien, allons y.

Neliyan regarda son cousin qui lui semblait sourire, il répondit a son sourire par un hochement de tête hésitant avec un regard méfiant au sujet de ce dragon. Espérant que son cousin et comprit sa position. Neliyan resta tout de même méfiant et les suivait. Une fois dehors il regarda autour de lui et s'avança un peu d'un pas presque hésitant et n'hésita pas a regarder autour de lui plusieurs fois tout en avançant. Il dit alors a son cousin ;

-Ne m'attendez pas avancez je vous rejoins une fois que j'ai refermé derrière nous.

Neliyan laissa les deux dragons s'avancer et ferma la porte de la demeure avec sa foudre, une fois celle-ci verrouiller et après avoir entendu plusieurs claquement prouvant que c'était bon il avança rapidement tout en regardant toujours autour de lui. Il observait les alentours avec attention.  
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Lun 30 Nov - 18:39

Lorsqu’Aedoth proposa à son cousin de l’accompagner, ce dernier eut une réaction que le dragon trouva étrange. Non, pas si étrange, après réflexion. Il comprenait l’angoisse de son cousin à moitié. Il n’était pas habitué à la présence du Général, et le fait qu’il vienne comme par hasard parler de l’Inquisition semblait le déranger. Sûrement n’était-il pas rassuré, surtout en sachant que c’était l’armée qui finançait l’Inquisition, mais il ne savait pas tout, et Aedoth espérait pouvoir le rassurer. Somme toute, Neliyan accepta avec quelques réticences. Lorsque le Général le vit, il sourit, comme si la gêne occasionnée précédemment n’avait pas eu lieu.
 
—Ah ! Je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de vous voir, mais vous êtes bien mieux constitué que votre cousin.  Je suis Adrosth, Général de notre glorieuse armée lumineuse, et j’ai aussi était l’un des professeurs d’Aedoth.
—C’est vrai, dit le Second, faisant abstraction du petit quolibet qu’avait habilement placé son ancien mentor. Mais ne disiez-vous pas que nous n’avions pas le temps pour ces mondanités ?
—Oui, continuons.
 
Et alors que les deux dragons commençaient à prendre le chemin vers la sortie des jardins de la demeure, Neliyan proposa de fermer derrière et de ne pas l’attendre. Aedoth le regarda mais ne dit rien, se contentant d’hocher la tête.
 
Ainsi, les dragons se dirigèrent vers l’Est de la ville, Neliyan non loin derrière, suivant, mais quelque peu en retrait par rapport au Second et au Général qui discutaient ensemble.
 
—Savez-vous que j’étais là lors de la fête organisée par Spyro pour ta promotion ?
—Non, avoua Aedoth, surpris, je l’ignorais. Pourquoi n’êtes-vous pas venu me voir ?
—C’est que… Je suis rapidement parti pour d’autres affaires, je suis désolé.
—Ce n’est rien, je vous connais. Le travail et la défense de Warfang est une chose très importante pour vous.
—Oui, mais ça ne m’aide pas beaucoup à me sociabiliser.
—C’est drôle que vous confiez cela à moi.
 
Et ils se mirent à rire tous les deux de bon cœur. Aedoth appréciait bien son ancien professeur, car il était un dragon qui comprenait très bien le Thunderwall et l’avait suivi pendant une bonne partie de sa scolarité, même quand il avait cessé d’être son éducateur. Néanmoins, ils se sont un peu perdu de vues dès qu’Aedoth sortit de l’école, et aujourd’hui, les rencontre entre eux deux étaient rares.
 
Ils arrivèrent après un peu de marche devant la Caserne qui se situait dans la partie Est de la ville. Ils passèrent un grand portail aux barreaux surmonté de piques, suivis par d’épais et grands murs eux-mêmes surmontés de points en métal gris.  Derrière se trouvait une grande cours où se trouvait plusieurs édifices. Le Général les conduisit dans un des plus petits bâtiments, mais Aedoth se rendit compte qu’il partait sous terre, puisqu’ils durent descendre de grands escaliers, assez larges, en pierre. Ils arrivèrent dans la seule salle possible dans cet édifice sous-terrain.
 
Il s’agissait d’une sorte de salle d’opération. Elle était vaste. Une table était aménagée, faite de bois, de forme rectangulaire.  Une carte des environs, imprimés dans un tissu plutôt épais, était posée sur la table. Des drapeaux sortaient de tous les murs, désignant Warfang, l’Alliance du Sacré, et quelques emblèmes qui désignaient plusieurs unités de l’armée warfangienne. Il n’y avait aucune autre issue à par celle d’où venaient les trois dragons.
 
—Ici, nous serons bien mieux pour parler.
—Très bien.
 
Le Général invita les Thunderwall à s’asseoir devant la table, ce qu’Aedoth fit sans réellement réfléchir. Alors, Adrosth parla.
 
—Bien… J’ai pour vous les informations que vous m’avez demandé, Aedoth.
 
Aedoth sourit en entendant cela.
 
—C’est parfait, je savais que je pouvais vous faire confiance, mon ami.
 
Cela dit, le dragon de foudre se tourna vers Neliyan.
 
Je peux partager ton inquiétude, mon très cher cousin, mais tu ne dois pas t’en faire. Si la coordination entre notre conversation et l’arrivée d’Asdroth était si parfaite, c’est parce que c’est moi qui lui ai demandé hier de réunir quelques informations, discrètement, dans son coin, et qu’il ne révèle rien de ma requête à aucun de ses subordonnés. J’agis dans l’ombre avec Adrosth pour connaître un peu mieux les activités de l’Inquisition, c'est pourquoi le Général avait peur de tout te dire, mais j'ai confiance.
—Et vous avez bien fait, avoua Adrosth.
—Qu’avez-vous trouvé ?
—Eh bien, je me suis renseigné sur les dernières activités de l’Inquisition ainsi que les jugés. Alors que le mois dernier, l’Inquisition avait mis des contrats sur 42 dragons, 18 étaient noirs. Plus parlant encore, seulement 12 « criminels » ont été arrêtés ce même mois, et tous étaient des dragons noirs.
—Cela avance donc l’hypothèse concernant le manque de tolérance de l’Inquisition, dit Aedoth en réfléchissant.
—Plus troublant encore, c’est que le journal affiche bien le nom de ces dragons qui devaient être jugés, or il n’y a aucun document parlant du jugement de ces criminels. Je me suis rendu compte que cela durait depuis plusieurs mois. L’Inquisition continuait d’amener des prisonniers dans les geôles de Warfang, mais je me suis rendu compte qu’une certaine partie disparaissait. L’Inquisition ne livre pas tous ses captifs aux geôles pour qu’ils soient jugés.
—Oh, bon sang… Et je suppose que certains de ces « criminels » n’en sont même pas.
—Affirmatif.
 
Le dragon de foudre baissa la tête, et garda cette position un instant. Il grogna et frappa la table de son poing.
 
—Bon sang, et tout ça dans votre dos, Général !
—J’avoue que j’aurais dû faire plus attention, mais je faisais confiance à l’Inquisition. Elle avait montré qu’elle pouvait parfaitement se gérer.
—C’est le problème de laisser trop de liberté à ce genre d’organisation. C’est en train de se transformer en secte, mais ne vous blâmez pas, c’est aussi de ma faute.
—Pas autant que moi.
 
Le Second ne répondit pas, préférant réfléchir tant que le silence était là. Neliyan devait être aussi intéressé que lui. Il regarda un bref instant la carte du monde, de son continent. Dire qu’au-delà de ces terres, les ténèbres régnaient. Pire encore… Les ténèbres étaient dans la cité, mais pas sous la forme à laquelle Aedoth s’attendait.
 
—Très bien, j’aimerais posséder un plan du complexe de l’Inquisition. Tous les plans, de sa première construction jusqu’au dernier aménagement apporté. Il doit y avoir des cachettes qui ont permis à l’Inquisition de cacher tout cela. Des criminels, ça ne peut pas disparaitre ainsi.
—Certainement.
 

Aedoth soupira. Cette situation ne lui plaisait guère. Il devrait dissoudre complétement cette Inquisition, et faire cela très rapidement. Avant que tout ne dégénère et que l’on se retrouve avec une guerre civile sur les pattes. Par ces temps troublés, cela n’était pas permis.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mar 1 Déc - 15:33

Pendant que Neliyan faisait le maximum pour les rattrapés, il regarda autour de lui mais avec un air plus serein rien ne c'était passer et rien ne ce passera en pleine ruelle "Quel imbécile suis-je personne ne fera une attaque contre trois dragon dont un général et le second de l'alliance. Même si parfois certaine personnes attaque en plein jours, je pense bien que rien nous arrivera aujourd'hui maintenant je dois me hâter de les rattraper." Puis Neliyan se mit a courir un peu plus et parvint donc a les rattraper, au moment ou il arriva il voyer que tout ce passer bien et il écouta avec intérêt et avec le sourire ce que disent ses deux compagnons de route :

—Savez-vous que j’étais là lors de la fête organisée par Spyro pour ta promotion ?

—Non,répondit Aedoth avec une certaine surprise, je l’ignorais. Pourquoi n’êtes-vous pas venu me voir ?
—C’est que… Je suis rapidement parti pour d’autres affaires, je suis désolé.
—Ce n’est rien, je vous connais. Le travail et la défense de Warfang est une chose très importante pour vous.
—Oui, mais ça ne m’aide pas beaucoup à me sociabiliser.
—C’est drôle que vous confiez cela à moi.

"Un peu trop peut être." Pensa Neliyan mais il ne tarda pas a rectifier sa pensée "Bah après tout si c'était son professeur et mentor c'est normal qui se confie a lui et puis Aedoth peut être très convainquant quand il veut avoir certaine information même si des fois c'est involontaire de sa part. Tsss c'est bien le cousin que je connais.

Mais alors que Neliyan avait rattraper les dragons dans la courses, il ne dit pas un mot préférant écouter les dires d'Aedoth et du général. Peu de temps après il arrivèrent enfin devant la fameuse caserne qui se situer d'après la direction du soleil à la partie Est de la ville. Ils passèrent devant un assez grand portail aux barreaux piquant, qui se suivis de murs grands et épais d’où sur ceux-ci était poser des pointes en métal gris. Au fond de tout cela ce trouvait une grande cours ou il y avait plusieurs bâtiments, le Général qui semblait détendu par rapport a tout à l'heure il fit entrer ou plutôt descendre sous terre les deux Thunderwall. Regardant autour de lui de façon assez impressionné Neliyan pensa alors "Fin diou c'est assez grand ici, c'est impressionnant.

Puis peu de temps après il arrivèrent d'une pièce qui était visiblement la seul et unique de l'endroit, on aurait dit une salle d’où est mené les opérations vous savez les salles de contrôle ou d'opération.Celle salle en question était assez grande pour accueillir plusieurs dragon, dans celle-ci se trouvait une table en bois rectangulaire ou était posée une carte en tissu plutôt épais. On pouvait voir les drapeaux accroché et sortant du mur montrant le valeureux emblème de Warfang et l'alliance du sacré. Mais il y avait aussi pas mal d'emblème représentant les différentes armées de Warfang, mais euh le seul hic de cette pièce c'était qu'il n'y avait qu'une seul sorti qui était l'entrée d’où sont descendu nos compagnons.

Neliyan pensa alors "A ce tarif là on aurait du parler de ça dans le manoir histoire d'avoir encore un peu plus de place mais bon soit." Le dragon général commença alors a parler avant de demander a ses hôtes de s'asseoir :

—Ici, nous serons bien mieux pour parler.
—Très bien.Répondit Aedoth puis alors le général continua dans sa lancer et dit en regardant Aedoth :

—Bien… J’ai pour vous les informations que vous m’avez demandé, Aedoth.

"Des informations qu'Aedoth avait demander ? Sérieusement il c'est penché en solo sur le sujet de l'inquisition sans m'en parler au moment ou je suis rentré, euh en même temps ce la dit il n'a pas vraiment eu le temps. Mais bon qu'est ce que ce fameux général avait donc a nous dire au sujet de l'inquisition ?" Pensa Neliyan en laissant apparaître un léger sourire en coin avant de souffler légèrement d'un air un peu étonné, surpris mais aussi blasé.

Puis Aed ce mit alors a sourire en entendant cela et dit :

—C’est parfait, je savais que je pouvais vous faire confiance, mon ami.

"Euh okay je veut bien qu'Aedoth soit respectueux de son ancien supérieur mais bon là il en fait un peu de trop je trouve. Appelé un général mon ami, c'est assez osé de sa part surtout le connaissant. Pour sa dureté envers le respect pour l’échelons et les grades." Pensa Neliyan en secouant sa tête sur le côté en posant sa patte droite face a son visage. Puis Neliyan releva rapidement le museau quand il entendit son cousin lui adressait la parole :

—Je peux partager ton inquiétude, mon très cher cousin, mais tu ne dois pas t’en faire. Si la coordination entre notre conversation et l’arrivée d’Adrosth était si parfaite, c’est parce que c’est moi qui lui ai demandé hier de réunir quelques informations, discrètement, dans son coin, et qu’il ne révèle rien de ma requête à aucun de ses subordonnés. J’agis dans l’ombre avec Adrosth pour connaître un peu mieux les activités de l’Inquisition, c'est pourquoi le Général avait peur de tout te dire, mais j'ai confiance.
Neliyan regarda sont cousin et lui dit d'un ton calme pour le rassurer en souriant :
- Nan nan ne te fais pas de bile cousin, tout va bien désormais j'ai remarqué sur la route que nous ne risquons rien.
Neliyan avant que Adrosth reprend la parole lui dit l'air confus le museau vers le bas en signe de respect :
- Veuillez m'excusez mon général pour le manque de confiance et la méfiance dont j'ai fait en votre personne, cela ne se reproduira plus.
Puis Adrosth répondit à Aedoth sur un ton calme et posé :
—Et vous avez bien fait,

Puis après cela la discussion était lancer au sujet de l'inquisition et Neliyan ne broncha pas un mots étant le subalterne de son cousin ou plutôt son apprenti, il avait encore de la chance que le général ne lui est pas demander d'attendre dehors le temps qu'il discute de l'inquisition :
—Qu’avez-vous trouvé ?
—Eh bien, je me suis renseigné sur les dernières activités de l’Inquisition ainsi que les jugés. Alors que le mois dernier, l’Inquisition avait mis des contrats sur 42 dragons, 18 étaient noirs. Plus parlant encore, seulement 12 « criminels » ont été arrêtés ce même mois, et tous étaient des dragons noirs.
—Cela avance donc l’hypothèse concernant le manque de tolérance de l’Inquisition, dit Aedoth en réfléchissant.
—Plus troublant encore, c’est que le journal affiche bien le nom de ces dragons qui devaient être jugés, or il n’y a aucun document parlant du jugement de ces criminels. Je me suis rendu compte que cela durait depuis plusieurs mois. L’Inquisition continuait d’amener des prisonniers dans les geôles de Warfang, mais je me suis rendu compte qu’une certaine partie disparaissait. L’Inquisition ne livre pas tous ses captifs aux geôles pour qu’ils soient jugés.
—Oh, bon sang… Et je suppose que certains de ces « criminels » n’en sont même pas.
—Affirmatif.

En entendant cela Aedoth baissa la tête et tapa sur la table d'un air plutôt énervé tout en grognant sur le général qui lui s'excusa peu de temps après :
—Bon sang, et tout ça dans votre dos, Général !
—J’avoue que j’aurais dû faire plus attention, mais je faisais confiance à l’Inquisition. Elle avait montré qu’elle pouvait parfaitement se gérer.
—C’est le problème de laisser trop de liberté à ce genre d’organisation. C’est en train de se transformer en secte, mais ne vous blâmez pas, c’est aussi de ma faute.
—Pas autant que moi.

Neliyan regarda les deux autres dragons et ajouta d'un ton sérieux et rassurant on aurait même cru entendre Spyro dans ces mots :
- Vous n'avez pas a vous blâmez l'un est l'autre, je sais très bien de quoi je parle et tu devrais également le savoir Aedoth. Les faits que d'autres énergumènes, si vous m’autorisé cette expression. Utilise leurs positions pour abuser des autres et faire un peu de leste, nous avons déjà connu ça Aedoth et peut importe ce que tu dit sur le sujet les seuls fautifs sont ceux qui font ce leste.

Neliyan après cette parole laissa son cousin reprendre la parole après qu'il ai lui même jettr un oeil sur la carte du monde enfin du continent.
:

—Très bien, j’aimerais posséder un plan du complexe de l’Inquisition. Tous les plans, de sa première construction jusqu’au dernier aménagement apporté. Il doit y avoir des cachettes qui ont permis à l’Inquisition de cacher tout cela. Des criminels, ça ne peut pas disparaitre ainsi.
—Certainement.Répondit le général.

Neliyan un peu curieux de l'identité de Dreagir regarda le général et lui demande d'un sérieux et quasi militaire :

-Mon Général me permettez vous de vous posez une question ? Dîtes moi est ce que le nom de Dreagir vous interpellent, si vous connaissez si bien l'organisation de l'inquisition vous devez certainement en connaître les membres et les subalterne si il y en a ?

Il attendit la réponse du Général et reprit après que celui-ci est terminer :
- J'ai cru entendre dire de par monts et vents que ce sus dragon était en quelque sorte un bourreau qui exécuté les ordres de l'inquisition ? Si cela est vrai, excusez moi de ce que je vais dire ce qui risquerez de ne pas vous plaire ni à l'un ni à l'autre mais je me dois de le dire pour me défausser de ce sentiment.

Puis avant de continuer Neliyan se le va et se placa un peu en retrait par rapport a son cousin :
- Pensez vous que ce dragon puisse être en quelque sorte manipuler par l'inquisition et pour peur qu'il ne l’exécute eux mêmes ? Devrait être protégé et relaxer de ce qu'il aurait pus commettre afin de sauver ses propres écailles, même si je pense que maître Spyro avec son incroyable gentillesse et bonté ne l'accuserais points de ce qu'il aurait commis. Seriez vous du même avis que lui et moi ? Ou pensez vous qu'il n'a pas la chance a la rédemption et au pardon de ses pêchés, de plus il serait également un très bon informateur sur les exactions de l'inquisition au sein de notre belle patrie. Pour ma part et si vous me permettez de poursuivre, je pense qu'il devrait être protégé et qu'il devrait de part ses connaissances des lieux et du bâtiment de l'inquisition être comme notre guide ainsi qu'un allié précieux pour en finir avec les exactions de l'inquisition.

Puis après ça Neliyan retourna s'asseoir a sa place et écouta l'avis des deux dragons, espérant que ceux-ci comprennent les arguments du jeune rouges. Mais même si il connaissait plus de détails sur les propres actions de Dreagir, il se devait de récolter un maximum d'informations sur lui et pour lui afin de pouvoir lui parler lors de sa rencontrer qui se déroulera d'ici plusieurs jours. neliyan écouta attentivement les paroles du général et d'Aedoth et enregistra tout dans son esprit ou du moins les bribes les plus importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mer 2 Déc - 0:29

Il était certain qu’Aedoth et son mentor parlaient beaucoup ensemble. Peut-être trop. Le dragon de foudre avait remarqué que Neliyan se taisait durant le dialogue. Certainement préférait-il ne pas s’immiscer dans la conversation, ou alors attendait-il de recueillir assez d’informations pour pouvoir émettre sa propre opinion. Le dragon de foudre pencha davantage vers cette seconde hypothèse lorsqu’enfin Neliyan intervint. Il sourit par ailleurs en écoutant Neliyan les rassurer, prétendant que ce n’était pas leur faute, mais bien celle qui avaient les mauvaises idées en tête, ceux qui causaient tout ce mal autour d’eux.
 
—Mon Général, me permettez-vous de vous poser une question ? Dites-moi, est-ce que le nom de Dreagir vous interpelle ? Si vous connaissez si bien l’organisation de l’Inquisition, vous devez certainement en connaître les membres et les subalternes s’il y en a ?
 
Aedoth avait déjà mentionné tout cela au Général. Il connaissait l’identité de Dreagir et avait pu renseigner un peu plus le dragon de foudre à son sujet. Adrosth sourit légèrement, mais effaça rapidement ce rictus pour répondre avec patience et solennité.
 
—Il est vrai que ce nom ne m’est pas inconnu. Il a depuis longtemps été au service de l’Inquisition. Une vingtaine d’années environ. Pourquoi ces interrogations ?
 
Alors s’en suivit une longue prise de parole du cousin d’Aedoth. Ce dernier, par ailleurs, ne le pensait pas capable de débiter autant de mots aussi vite. Il parlait, parlait, parlait… Un peu comme Volteer, à la différence près que, là, le sujet était un peu plus… Délicat.
 
Pour résumer les dires de Neliyan, celui-ci prenait la défense de Dreagir en prétendant qu’il n’avait qu’été manipulé, complètement manipulé par l’Inquisition, et qu’à présent il souhaitait se repentir, qu’on lui donne une seconde chance. Bien évidemment, Aedoth, et même le Général, étaient réceptifs à ces paroles, mais pas dans le bon sens. Aedoth avait déjà devancé son cousin. Il avait exprimé ses propres inquiétudes à propos de Dreagir, et Adrosth le suivait dans sa ligne de pensée.
 
Le Général considéra Neliyan un instant. On voyait bien qu’il était embarrassé de la réponse qu’il allait fournir au cousin du Second.
 
—Je suis désolé de te contredire, Neliyan, mais je ne suis pas d’accord avec ta proposition. Nous ne pouvons pas nous permettre de protéger et aider un ancien bourreau. Il serait capable de mentir, de te manipuler.
—Il a raison, continua Aedoth. De plus, Dreagir cherche simplement à avoir une vengeance personnelle, et cela n’est pas vraiment guidé par la bonté, même si son geste peut sembler louable au premier abord. De plus, une seconde chance lui a été accordée puisqu’il n’est qu’exilé, pas condamné à…
 
Le dragon de foudre s’interrompit tout d’un coup, sans raisons manifestes. Il sentait quelque chose. De l’air se déplaçait faiblement, et il avait un sentiment qui le rendait mal à l’aise ; comme s’il se sentait observé. Depuis maintenant quelques minutes. Il leva la tête, et eut juste le temps de voir une masse fondre sur eux, des reflets illuminant l’œil d’Aedoth qui n’eut que le temps de pousser le Général puis de bondir lui-même en arrière pour éviter la masse qui s’écrasa au sol et produit un peu de fumée autour de la zone d’impact, au niveau des pattes.
 
Aedoth se releva et considéra l’intrus qui avait bien failli fendre le général en deux avec ses épaisses griffes blanches. Le dragon était orangé, tirant vers une couleur cuivrée qui brillait face aux lueurs des bougies allumées un peu partout dans la pièce pour y donner un éclairage convenable. Sur ses temps étaient dessinés des petits traits verts ; pareil sur le ventre et une des pattes. Il était un peu moins musclé que le Général, mais mieux constitué qu’Aedoth, se rapprochant de la carrure de Neliyan, en un peu plus grand. Il affichait un léger sourire, et tourna ses yeux rouges vers Aedoth qui se mit automatiquement en position de défense.
 
—C’est un traqueur ! Alerta Asdroth.
 
Aedoth grogna et attendit son adversaire qui approchait.
 
Le dragon de foudre vite qu’un étrange liquide vert sortait de la gueule de son assaillant. Il esquiva le premier coup de machoire en reculant son cou et se retourna vivement pour donner un coup de queue à l’adversaire. Ce dernier le prit et recula en crachant de la salive d’une étrange couleur verte. Il revint à la charge, obligeant Aedoth à reculer, mais il se fit faucher par la queue de son opposant. Alors que ce dernier s’apprêtait à lui sauter dessus, le Second lança depuis sa patte un éclair qui propulsa e dragon contre le mur, près de l’entrée. Il fut pris de spasmes mais parvint tout de même à se relever avec forts grognements.
 
Aedoth se releva à son tour, et considéra le dragon, mais sa surprise fut grande lorsqu’il vit entrer, en plus de ce dragon qui grognait à l’encontre du Second, une douzaine d’autres dragons. Certains portaient les marques de l’armée, tandis que d’autres paraissaient plus neutres. Certains ne montraient aucune émotion, tandis que d’autres souriaient de la situation, ce retournement en leur faveur. Le dragon cuivré s’exprima.
 
—Bon, fin de la route pour vous tous…
—Que signifie tout ceci, Zaerlan ?! Hurla Adrosth qui s’était reculé jusqu’à la patte, ses pattes s’éclairant d’une douce lueur verte.
—Désolé Général, mais vous fourrez votre museau un peu trop loin dans une affaire qui vous dépasse, que vous ne… comprenez pas. Il en va de même pour vous, noble Second. Quel dommage, si jeune, si frais dans votre nouveau rôle, si intelligent, si prometteur… Et il faut que vous mourriez. Ce n’est rien de personnel, mais il n’est pas dans l’Intérêt de l’Inquisition que vous complotiez contre elle. Ceux qui vous remplaceront sauront rester à leur place, eux.
 

Les dragons commencèrent à se disperser pour encercler les trois dragons. Aedoth grogna à nouveau et se tint prêt, de l’électricité passant dans son échine et ses pattes. Il regarda Neliyan, et s’en voulait maintenant de l’avoir amené ici. Il se devait de le protéger.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Jeu 3 Déc - 10:58

Après que le Général et répondu a la première question de Neliyan pour savoir si il connaissait Dreagir de nom ou à cause de ses actions :

—Il est vrai que ce nom ne m’est pas inconnu. Il a depuis longtemps été au service de l’Inquisition. Une vingtaine d’années environ. Pourquoi ces interrogations ?

Neliyan répondait simplement au général sur le même ton qu'il utilise depuis tout à l'heure :

- Eh bien ma foi pour simplement savoir votre version par rapport au dire de Dreagir. Mais ne vous en faîtes pas je suis simplement en train de réfléchir à un plan d'action que j'exposerais plus tard dans notre discussion.

Alors que Neliyan avait exposé son point de vue vis à vis de Dreagir il sentait que quelque chose clochait comme si lui, Aedoth et le général Adrosth. Mais bon peut être étais-ce là simplement son stress de tout à l'heure qui recommencer, après ça Neliyan écouta les réactions du Général Adrosth et d'Aedoth qui semblait pas vraiment d'accord avec les dires de Neliyan :

—Je suis désolé de te contredire, Neliyan, mais je ne suis pas d’accord avec ta proposition. Nous ne pouvons pas nous permettre de protéger et aider un ancien bourreau. Il serait capable de mentir, de te manipuler.
—Il a raison, ajouta le cousin de Neliyan. De plus, Dreagir cherche simplement à avoir une vengeance personnelle, et cela n’est pas vraiment guidé par la bonté, même si son geste peut sembler louable au premier abord. De plus, une seconde chance lui a été accordée puisqu’il n’est qu’exilé, pas condamné à…

Après mainte et mainte réflexion Neliyan regarda le général et son cousin et attesta d'un hochement de tête, de toute façon il ne pouvais se déroger au jugement de ceux-ci :

Bien soit.

Bien qu'il était déçu que les deux autres dragons ne voyait pas la même vision que lui, il continua a penser a sa version mais le soucis c'est que si il continuais ainsi il riquerais de perdre tout ce qu'il avait entrevue jusqu'à présent. Neliyan observa que son cousin c'était soudainement arrêter et le regarda, il leva la tête au même moment que lui et il vit quelque chose leur foncer dessus. Neliyan sauta sur le côté pour évité cette chose, il remarqua qu'Aedoth était côté du Général Adrosht et qu'ils allaient tous les deux bien. Puis il entendit le général dire :

—C’est un traqueur !

"- Un traqueur ? Encore ?" Pensa Neliyan, notre dragon rouge ne mit pas longtemps avant de se mettre en posture de défense, ses deux pattes avant parallèle a son corps le museau et la tête haute, la queue bougeant sur les côtés comme guide pour préparer un saut.Alors qu'il regarder son cousin essayer de faire reculer l'autre dragon celui-ci n'hésita pas a revenir face à Aedoth qui recula le pas, mais il se fit faucher par la queue du dragon et chuta mais alors que l'adversaire voulu sauter sur Aedoth, celui-ci lança un éclair ce qui eu pour effet d'envoyer l'autre dans un mur. Neliyan inquiet voulait bouger mais il ne pouvais pas plusieurs dragons les encerclés.

C'est alors qu'Aedoth se releva a son tour mais Neliyan regardait déjà en direction des autres dragons qui arrivèrent dans la salle,l'air hautin de Neliyan repris un peu le dessus lorsqu'il entendit la voix du Traqueur s'exclamer :

—Bon, fin de la route pour vous tous…
-Ne t'imagine pas que tout est jouer car vous êtes plusieurs par rapport a nous, nous sommes de Warfang et comptons bien rester en vie pour ne pas voir des individus comme vous détruire tout ce que notre chef a construit.

Alors que Neliyan observé le dragon qui venait de foncer sur eux il vit que celui-ci était de couleur cuivre, il commença a hurler de mécontentement après que le général surpris dit tout en observant que celui-ci était éclairer d'une lueur verte apaisante :
—Que signifie tout ceci, Zaerlan ?!

Un dragon fit taire l'hurlement de Neliyan en lui mettant un coup de queue sur le visage, Neliyan ce prit le coup et commença a s'énerver mais il entendit quelque chose qui le mit hors de lui :

—Désolé Général, mais vous fourrez votre museau un peu trop loin dans une affaire qui vous dépasse, que vous ne… comprenez pas. Il en va de même pour vous, noble Second. Quel dommage, si jeune, si frais dans votre nouveau rôle, si intelligent, si prometteur… Et il faut que vous mourriez. Ce n’est rien de personnel, mais il n’est pas dans l’Intérêt de l’Inquisition que vous complotiez contre elle. Ceux qui vous remplaceront sauront rester à leur place, eux.

Neliyan sentit l'adrénaline montait en lui et laissa son électricité rouge entouré seulement ses pattes, il hurla de nouveau et dit dans son hurlement :
- Tu ne toucheras ni à l'un ni à l’autre a moins de passer sur le corps et de m'envoyer dans l'autre monde.
Neliyan réussit a s'extraire de ses opposant avec rapidité et s'inteposa entre le général et son cousin d'un air menaçant il dit :

- Jamais !!! Jamais je vous laisserez faire du mal à un membre de ma famille !!!!!!!! Bande lâches !!!!!!

Neliyan n'attendit pas que le dragon ne réplique et commença par lui sauter dessus, tout en étant toujours entouré de son électricité au niveau des pattes. Il leva une pattes et commença à vouloir griffé le dragon de Cuivre mais un autre dragon s'interposa et repoussa Neliyan celui-ci était bleu cyan et regarda Neliyan avec dureté il le regarda aussi du même ton et le dragon cyan lui dit :

- Ne t'avise pas a toucher a notre nouveau général, toi le clodo. Tu n'as eu ta place dans l'armée de Warfang seul a l'appuie de ton cousin et non par fierté comme nous autres, tu ne seras jamais plus qu'un renégat a nos yeux.

Entendant cela Neliyan fut certainement toucher car il faisait son maximum pour être respecter mais quand il entendit les autres dragons hurler à la fin de la phrase du dragon cyan, il était déçu et dit avec sérieux en colère :

- Vous vous dîtes de l'armée de Warfang hein et que moi je suis un renégat mais  je n'ai ni trahi mon cousin ni le général alors que vous, vous les sois disant soldat de l'armée vous êtes entrain de le faire. Qui sont les vrais renégat, les vrai traîtres et qui fait vraiment parti de l'armée maintenant hein ??? Dit le moi traître !!!![ Je suis peut être différent de vous vis à vis de ce que j'ai vécu mais moi j'ai encore la noblesse de famille qui empêche de vous faire quoi que ce soit a qui que ce soit. Alors prépare toi le cyan traitre de Warfang tu va finir tes jours dans les geôles comme tes autres compagnons.

Neliyan hurla et le dragon Cyan lui trouva ça marrant visiblement vu qu'il rigoler au parole de Neliyan, et ça ca avait pour but d'agacer Neliyan qu'il lui sauta soudainement dessus mais il se fit repousser par un autre dragon qui lui était marron et disais :

- Nous nous sommes tous solidaire à Zaerlan.

Neliyan était décontenançait et observa les autres dragons l'encerclant comme pour le prendre a part.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Ven 4 Déc - 23:21

Après quelques paroles cinglantes de la part de Neliyan, ce dernier n’attendit pas une offensive des adversaires et vint directement s’en prendre à celui qui semblait diriger toute cette opération. Il se fit rapidement repousser par un autre dragon. Aedoth voulut venir à son aide, mais les autres dragons autour d’eux s’interposèrent, griffes sorties, crocs prêts à déchiqueter.
 
Le dragon de foudre dut reculer pour esquiver un coup de griffe. Il para avec sa queue un coup qui arriva vers sa droite, puis fit un saut au-dessus de l’assaillant qui l’attaquait de front pour le mordre. Une fois au-dessus de son dos il lança un éclair qui le toucha immédiatement et le cloua au sol. Le Second lui retomba dessus et roula sur le côté pour esquiver une boule de feu qui vint embraser la table. Une autre boule de feu lui arrivait dessus, mais une épaisse couche de pierre sortit du sol et vint faire un rempart, éclatant la boule de feu contre le roc. Aedoth eut un regard pour Adrosth qui l’avait protégé. Il lui fit un hochement de tête puis se reconcentra sur un adversaire qui venait sur lui.
 
Quant à Aedoth, Il dut bondir en arrière pour esquiver ce dragon de feu rouge et gris qui avait failli le brûler. Il avait embrasé ses griffes et comptait bien frapper le Second avec. Ce dernier esquiva habilement le premier coup de griffe et roula sur le côté pour éviter un coup vertical qui embrasa un peu le sol au contact des griffes de l’assaillant.
 
Aedoth vint à présent à sa rencontre. Il para le coup de griffe de l’adversaire et fit lui-même un coup de paume électrifiée au niveau du poitrail. Cela eut pour effet de faire suffoquer le dragon de feu qui se retourna pour donner un coup de queue. Le Second se baissa pour ne sentir que la queue frôler sa fourrure au niveau de son dos. Il chargea ses pattes en électricité et améliora ainsi sa vitesse. Il commença à donner des coups de poings assez rapides dans le dos de son adversaire qui ne pouvait que subir. Aedoth conclut par un puissant coup de queue électrique au milieu du dos qui paralysa pour de bon l’adversaire qui s’évanouit dans un gémissement.
 
Aedoth sentit une vive douleur soudainement prendre son flanc droit. Il n’eut que le temps de tourner la tête pour voir un autre dragon brun qui venait de griffer, sa patte remplie du sang d’Aedoth. Ce dernier gémit de douleur et parvint de peu à éviter un troisième dragon, bleu, qui voulait le plaquer au sol. Il attrapa sa gueule et envoya une puissante décharge électrique avant de le propulser avec une charge. Celui-ci était assommé…
 
Du sang continuait de se répandre en fines goutes sur le sol, et Aedoth s’en rendait compte. Il mit une patte à son flanc, et lorsqu’il regarda son membre, il ne vit que du rouge. Sa respiration commença alors à s’emballer, sa vision se troublait, et il ne pouvait s’empêcher de regarder cette patte rouge de sang qui tremblait. Aedoth vit alors des flashs, des souvenirs de sa mère proche de la mort : lui qui la tenait, lui qui essayait de la sauver, mais ce sang, ce liquide rouge, ce sang sortait sans cesse, peu importait ce que faisait Aedoth. Il sortait, du rouge, le rouge sortait abondamment, et il ne pouvait rien y faire. Tout ce rouge…
 
Aedot hurla, un hurlement de terreur qui fut vite coupé par un coup de griffe porté au visage qui le sonna. Il sentit qu’on l’avait fait trébucher, puis du poids s’ajouta sur lui. Un dragon le plaquait au sol, mais Aedoth n’en avait cure, il ne voyait rien à part le sang, ce liquide rouge. Sa respiration commença davantage à se saccader, sa tête lui tournait, et la patte griffue qui se levait sur lui pour l’achever lui était presque comme un mirage, une vision dont il faisait totalement abstraction dans la terreur de l’instant.
 
Un rocher frappa de plein fouet le dragon sur Aedoth, et Arosth vint rapidement l’aider, repoussant un autre dragon en le portant, pour finalement le jeter plus loin grâce à sa force colossale. Il parvint à briser la nuque à l’un d’eux avec un coup patte très puissant. Sur la douzaine de dragons, quatre étaient hors d’état de nuire à présent. Le Général se mit en position défensive et grogna à l’intention des autres dragons.
 
—Neliyan ! Hurla-t-il. J’ai besoin de toi ! Ton cousin fait une crise !
 
Il repoussa un dragon qui essaya de charger avec un orbe de terre. Un autre dragon griffa son postérieur, mais il agrippa la gueule de cet assaillant et l’envoya voler contre un mur. Il grogna de douleur. Adrosth regarda Aedoth qui était paniqué. Les pattes sur sa tête, il répétait sans cesse un « non » prononcé d’une telle manière que l’on percevait toute l’horreur du dragon.
 
—Aedoth, s’il te plait ! Tu dois te ressaisir, tu peux le faire, tu es assez fort pour cela ! Neliyan, pitié, aide moi à le raisonner où il va mourir !
 

Les saccades se faisaient plus fréquentes. Même Aedoth sentait qu’il commençait à manquer d’air. Il peinait à en trouver. Son cœur ne s’emballait pas, au contraire, le rythme ralentissait progressivement…

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Sam 5 Déc - 1:35

Pendant que le combat faisait rage dans la salle ou nos trois dragons c'étaient réunis, Neliyan esquivais plusieurs attaques des dragons adverses mais lorsqu'il regarda en direction de son cousin et qui voyait qu'à ce moment tout allait bien il se concentra sur ses adversaires. Le premier dragon a qui il s'attaqua était le dragon Cyan qui s'était moqué de lui tout à l'heure. Il utilisa sa foudre pour envoyer un éclair a son adversaire, celui-ci l'évita mais Neliyan se déporta sur le côté ou son adversaire était censé arriver et au moment ou celui-ci était présent à l'endroit prévu il le fit trébucher avec sa queue. Une fois au sol il utilisa sa foudre pour le mettre hors d'état de nuire en paralysant ses membres, les autres dragon foncèrent sur Neliyan qui était toujours concentré sur ses adversaires comme lui avait enseigné Aedoth. Il esquiva plusieurs coup de griffes, alors qu'il était concentré il entendit des claquements d'os certainement ceux des dragons qui se claquer contre les murs. Puis il entendit a un moment un bruit sourd et senti quelque tremblement au niveau du sol, lorsqu'il se retourna a un moment ou aucun des ses assaillants ne foncer sur lui il vit comme une sorte de gros bouclier de roche protégeant son cousin. Rassuré il se retourna et vit un dragon brun lui sauté dessus, il l'attrapa avec une de ses pattes et le lança contre une tapisserie sur le mur de la pièce tout en prenant soin d'utiliser sa foudre rouge pour le blesser. Le dragon brun retomba et émis quelques gémissement de douleurs. Il ne rester qu'un seul adversaire à Neliyan mais celui-ci fut vite oublier par notre ami rouge lorsqu'il entendit un hurlement de terreur et de peur venir de son côté gauche il se retourna et vit Aedoth au sol blessé son sang coulé sur le sol et la patte de son cousin était presque ensanglantée.

Il entendit le général lui hurler a propos du membre de sa famille :

—Neliyan !J’ai besoin de toi ! Ton cousin fait une crise !

- Quoi ????

Neliyan était dérouté mais il essaya de s'approcher de son cousin quand un autre dragon lui fonça dessus et lui plaqua au sol le torse posé contre le sol et le regard tourné vers son cousin, Neliyan s'énerva et se releva en mettant un coup de griffe violent sur le dragon qui le bloqué il disait en même temps d'un air énervé et agacé :

- Lâche moi toi !!!!

Neliyan attrapa la queue de ce dragon dans sa gueule et l'envoya valser au niveau de l'entrer ou plusieurs dragons était désormais au sol, il courait vers le général et il entendit celui-ci dire a son cousin puis à Neliyan :

—Aedoth, s’il te plait ! Tu dois te ressaisir, tu peux le faire, tu es assez fort pour cela ! Neliyan, pitié, aide moi à le raisonner où il va mourir !

-J'arrive Général, couvrais nous le temps que je le remette sur patte.

Neliyan couru et arriva au cheveux de son cousin qui paniqué et semblait ne dire qu'une chose un "" non "" répétitif il devait surement revoir l'instant ou il essaya de sauver sa mère, Neliyan pris la patte de son cousin tout en entendant le général se battre avec honneur contre les derniers assaillants de la salle. Il entendit des claquements de coup et os os craqué mais il était préoccupé par l'état d'Aedoth qui semblait avoir du mal à respirer et quand Neliyan posa sa tête sur le côté de son coeur il sentit que celui-ci ralentissait, il devait désormais faire vite car Aedoth s'en allait petit a petit. Neliyan lui mis deux trois claques avant de commencer a lui parler avec un ton inquiet :

- Aedoth ressaisis toi, c'est moi Neliyan ton cousin. Ce que tu vit n'est pas réelle cousin c'est un cauchemars. Reprend toi je tiens pas perdre un autre membre de ma famille tu est leur dernier avec mon oncle."Des larmes couler sur le museau de Neliyan et glissait lentement sur le visage apeuré d'Aedoth" Tout cela n'est pas réelle, arrête de te tourmenter avec ça tu m'as dit toi même.Tu dois passer cette hantise, personne ne va mourir aujourd'hui cousin. Ta mère n'est plus là reprend toi cela n'est la réalité, bat toi pour elle surmonte cette épreuve pour revenir vers nous. Écoute ma voix Aedoth et souviens des bêtises que nous faisions quand nous étions petit....

Neliyan fut interrompu par un coup de griffe sur le visage, il était hors de lui et maintenant son corps se recouvre d'électricité. Une lueur jaune entouré les deux Thunderwall , une sorte d'aura de protection. Il lança un éclair sur celui qu'il l'avait griffé et celui-ci vola de l'autre côté de la pièce, puis son attention revint sur son cousin. il serra l'une de ses pattes et laissa aller un petit faisceau électrique parcourir sa patte et celle de son cousin en disant :

-AEDOTH !!! ressent tu cette énergie te souvient tu a qui elle appartient c'est la mienne cousin, souviens toi que l'on serrer toujours nos poings "Il prit la patte de son cousin pour en faire un poing et colla son poing contre le sien en disant" Allez c'est notre tchèque cousin imagine toi on le faisait toujours avant que l'on s'en aille ou a chaque fois que l'on faisait quelque chose ensemble. Aedoth s'il te plaît reprends toi, pense a ton père Aerth que deviendrais t'il sans toi, il ne veut pas te perdre, il tiens a toi. Allez cousin bats toi reviens vers nous, reviens moi cousin allez bats toi pour vivre non de dieux !!!

Neliyan continuait de surveiller son cousin pour voir ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Sam 5 Déc - 14:27

Dans le brouillage de sa conscience, Aedoth entendit vaguement une voix. Il connaissait cette voix qui criait au-dessus de lui, mais les propos étaient flous, il ne comprenait pas. Le rouge était bien plus fort. Il voyait toujours avec horreur tout ce sang sur son corps, le même sang qui avait conduit sa mère à la mort, et encore une fois, il était incapable de faire quoi que ce soit. Le sang tait trop fort.
 
—AEDOTH !
 
Son nom, c’était bien son nom. Le Second releva la tête et vit son cousin. Il sentit aussi son électricité. Il respirait toujours par saccade et il tremblait. Il entendit les paroles de son cousin mais n’y trouva aucun sens. Néanmoins, il était plus lucide. Il se releva pour bondir en arrière et hurla en voyant tout le sang sur lui. Il essayait de l’enlever avec de vigoureux coups de pattes, mais rien n’y faisait ; c’est comme si le sang était collé à son corps et cherchait à le hanter.
 
—Aedoth ! Exclama Adrosth qui était en même temps aux prises avec un dragon. Tu dois faire abstraction de tout ce sang. Ce qui est arrivé à ta mère n’est pas de ta faute ! Ce sont des événements du passé, ne fuis pas dans ce qui était, et combat pour ce qui est ! Tu es assez fort et intelligent pour comprendre cela. Combats ta peur !
—Combattre ma peur, combattre ma peur, bredouillait le dragon de foudre.
—Si tu veux pouvoir faire quelque chose, alors bats-toi ! Sinon tu resteras incapable le reste de ta vie. Tu comprends ?! Jamais tu ne pourras sauver les gens et rétablir l'ordre comme tu l'as toujours voulu !
 
Le souffle court, bougeant dans tous les sens, Aedoth essayait de se calmer. Il sentait que son cœur reprenait une vitesse plus régulière, pour finalement s’accélérer, battre la chamade. Sa léthargie était bien terminée. Un dragon profita de ce moment de panique d’Aedoth pour venir lui infliger quelques coups de griffes dans une charge.
 
Aedoth attrapa l’avant patte du dragon qui s’apprêtait à le griffer. L’assaillant parut surpris, mais Aedoth le considérait avec une ardeur renouvelée. On pouvait voir la haine qu’il portait à ce dragon, et malgré le sang qui coulait toujours le long du flanc d’Aedoth, ce dernier plaça une série de coup de patte avant de dégager l’adversaire avec un coup de paume électrique qui le mit hors d’état de nuire. Il ne restait plus que quatre dragons debout. Adrosth était toujours aux prises avec un, et deux autres s’en prenaient à Neliyan. Le dernier était Zaerlan, qui se mit devant Aedoth, l’air blasé, même contrarié.
 
—Alors comme ça, tu as vraiment peur du sang ?
 
Aedoth recula, considérant à nouveau son corps. Il était dégoûté de voir tout ce rouge sur son corps. Cela l’effrayait toujours, mais il parvenait à garder un certain contrôle. Ses membres tremblaient toujours, bien que plus légèrement, et sa lucidité était complète. Pour l’instant, il voulait rapidement en finir pour faire tomber ceux qui avaient osé faire couler autant de sang, son propre sang. Il se mit maladroitement en position de défense.
 
—Vous ne vous… en tirerez pas ainsi.
—Oh non, c’est moi qui devrais dire ça ! Je ne pensais pas que tu t’en sortirais si bien, surtout avec ta petite peur.
—Je ne suis pas Second de Warfang pour rien… Et la peur viendra après ! Pour l’instant, je… je combats !
—Soit, viens crever !
 
Ce fut l’une des rares fois où Aedoth prit l’offensive, utilisant sa foudre pour augmenter sa vitesse de déplacement. Il se décala sur le flanc gauche de son adversaire et voulut donner un coup, mais Zaerlan parvint à esquiver de peu. Chargeant ses poings d’électricité, le Second réessaya plusieurs fois de frapper, mais le dragon orange esquivait chaque assaut avec beaucoup de fluidité, jusqu’à ce qu’Aedoth se retourne pour le frapper au visage avec sa queue. La foudre présente au moment de l’attaque eut pour effet de paralyser la mâchoire du dragon, mais le Thunderwall ne voulait pas s’arrêter là. Il continua ses assauts, plus rapidement, avec plus de force. Il avait la haine contre son adversaire et voulait le mettre à terre, lui faire mal, et le juger pour tous ces crimes.
 
—Votre but était de protéger les habitants de Warfang !
 
Zaerlan attrapa la patte d’Aedoth, au risque de s’électrocuter un peu. Le Thunderwall le chargea au flanc et parvint à le faire tomber, mais Zaerlan était plein de réflexes. Il roula sur le côté et se releva, enduisant en même temps ses griffes d’un liquide vert.
 
—Bon, fini de jouer, tu m’énerves à t’accrocher à ta misérable vie !
 
Aedoth recula, se sentant menacé par ces griffes empoisonnées. S’il se faisait toucher, cela risquait d’être un grave problème. Il n’était pas sûr que ce poison puisse être curé. Il devait se tenir à distance du dragon et privilégier les attaques magiques. Il recula jusqu’au contact du mur, et sa queue toucha un objet froid. Il se retourna brièvement et vit une dague. Il la décrocha du mur avec sa queue et la pointa vers son adversaire. Ce dernier ricana avant d’attaquer.
 
Zaerlan essaya de planter ses griffes dans le corps d’Aedoth, mais ce dernier, utilisant l’électricité de sa queue pour en accélérer le mouvement, parvenait à parer avec la lame de la dague qu’il maniait avec une bonne application. Finalement, ses cours sur les armes lui avaient un peu servi, bien qu’il sentait parfois que sa parade était juste. Frustré, les coups de l’adversaire se firent plus violents, poussant Aedoth à reculer et fléchir sous les assauts répétés. Il para une nouvelle fois un coup de griffe ascendant et tira un orbe depuis sa gueule qui ne toucha pas. Au contraire, ce fut Aedoth qui se prit un coup de queue, le forçant à lâcher la dague.
 
Zaerlan lui sauta dessus et le plaqua au sol, sur le dos. Il voulut donner un coup de griffe, mais Aedoth l’intercepta avant qu’elle ne touche son visage. Chacun des protagonistes forçaient dans un sens ou dans l’autre. Mais le traqueur était plus fort physiquement, et petit à petit, la patte griffue entourée d’une aura verte se rapprochait du visage d’Aedoth, grimaçant tant il forçait pour inverser la tendance. Le traqueur jubilait.
 
—Tu es bien trop faible ! Renonce donc, tu seras mieux dans la mort. Personne pour t’embêter, te contredire. Adieux les mauvais aspects de cette vie !
—Puisque vous en faite mention, pourquoi ne servez-vous pas d'éclaireur à ce monde, que je vous rejoigne plus tard !
 
Aedoth parvint à dégager sa patte postérieure et l’appliqua contre le ventre de son assaillant, avant de pousser, permettant ainsi de se dégager. Le Second n’attendit pas plu longtemps et tira de sa gueule un rayon électrique qui vint directement toucher le dragon à la tête, le propulsant sur la table qui se brisa en deux face au choc.
 

Le dragon de foudre lâcha un long soupir. Il se sentait toujours à bout de souffle et était encore apeuré de la vue du sang. Il essayait toujours de retirer tout ce liquide sur son corps, jurant, pestant à toute va. Puis il entendit un bruit de bois et releva la tête. Zaerlan, parcourut d’arc électriques, arrivait à se relever, bien qu’avec difficulté. Ses membres étaient parcourus de spasmes, et il avait du mal à tenir debout. Aedoth grogna et se tint à nouveau prêt à en découdre.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Sam 5 Déc - 15:43

Neliyan continua de regarder Aedoth en pensant qu'il se rétablirais, mais visiblement les mots que sont cousin lui disait n'était pas ceux que le second attendait. C'est alors tour du général de prendre la parole malgré qu'il était au prise avec un autre dragon, il lui disait que ce n'était pas de sa faute si sa mère était morte et qu'il devait sortir de ce tourment pour pouvoir faire ce qui est juste en tant que second. Il lui disait aussi que si il ne dépassais pas sa peur il ne s'en sortirais jamais, il fallait qu'il revienne a lui car l'avenir de Warfang en dépend. Neliyan s'offusqua de ne pas avoir trouver les bon mots pour faire revenir son cousin à lui, mais lorsqu'il vit son cousin se relevais il sourit malgré tout. Alors que maintenant il ne restait qu'a peu près 4 dragon qui tenait tête, Neliyan regarda Adrosth. Puis il retourna son regard sur Aedoth qui semblait se débattre de son propre sang sur son corps, inquiet Neliyan se positionna devant Aedoth comme pour le protéger des autres. Bien qu'il réussi a le protégé Neliyan se fit projeter par un adversaire de l'autre côté de la pièce et se retrouva avec deux dragon devant lui. Rageant de ce qu'il ce passe Neliyan se releva et regarda les deux dragon qui voulait en découdre avec lui, Le premier lui chargea dessus avec des griffes entourer de flammes Neliyan esquiva ce premier coup mais le dragon ne voulait pas en restait la il pivota sur sa patte et mit un coup de queue en plein visage. Sur le coup Neliyan recula de quelques pas secouant sa tête sur le côté pour revenir a lui, il voyait que l'autre dragon passa sur le côté pour essayer de le prendre à revers.

Neliyan avait pris compte de ce détail et attendit que l'autre dragon rechargea de nouveau avec ses griffes pour le contrer, Neliyan n’eut pas patienter longtemps avant que cela ne se produisent et bien que ces griffes était enflammé il mis un coup de queue dans la mâchoire du dragon qui valsa sur le côté sur son allié. Les deux se retrouvèrent dos au mur et le museau vers le sol Neliyan pour en finir avec ses deux là envoya des rafales d'éclairs en disant :

- Bande de lâche deux contre un que c'est pitoyable.

Maintenant que les deux dragon était hors d'état, il se retourna vers son cousin qui lui était désormais en train de combattre le dragon traître, il pouvait entendre certaine parole mais lorsqu'il vit son cousin en difficulté. Il se mit a courir pour l'aider, il arriva quelques instant plus tard Aedoth n'avait plus son adversaire sur lui et l'autre dragon semblait en mauvaise posture, après tout ces chocs qu'il a reçu avec les attaques d'Aedoth il se releva malgré tout de la table qu'il venait de briser en deux sous le choc.

Neliyan regarda le dragon et vit que son cousin était toujours sous le choc du sang qu'il coulé de son flanc, les membres de Zaerlan semblait ne plus vraiment tenir car il sembler a peine tenir avec difficulté sur ses pattes. Neliyan ne voulant pas que son cousin soit blessé d'avantage sauta en direction de Zaerlan et tout en pivotant son corps il lui mit un coup de queue au visage ce qui le propulsa sur le côté. Il continua de bouger en direction de ce dragon et quand celui-ci essaya de lever son visage Neliyan le tenait au coup après avoir enfoncé sa patte entouré d'un halo électrique rouge dans son flanc a son tour, il en profita pour dire au dragon :

- Tu n'est qu'un traître et un lâche, tu avait besoin de tout un escadron pour t'en prendre a trois dragons, de plus tu as même amener d'autres dragon dans l'enceinte de Warfang afin de nous éliminer. Cette acte de trahison est passible de la peine de mort tu sais, mais ce ne sera pas moi qui jugera tes méfaits. Bien que l'envie de te tuer sur le champs me fait vibrer pour le mal que tu as fait a mon cousin, je ne ferais rien. Contrairement a toi je juge pour le bien de Warfang et je combat au péril de ma vie pour protéger cette citée. Toi tu n'est rien d'autre qu'un traître et un criminel.

Neliyan lui décrocha alors une droite puissant dans le visage, ce qui sonna Zearlan, le visage de celui-ci tomba au sol inconscient du moins c'est ce que penser Neliyan. Alors qu'il relâcha son emprise sur ce dragon et qu'il c'était assuré de croire que celui-ci était KO, il recula et vit que celui-ci visait le général. Neliyan utilisa de nouveau sa foudre pour achever Zaerlan afin qu'il ne touche le général Adrosth, Neliyan se retourna vers son cousin maintenant que l'instigateur était hors d’état de nuire. il posa une patte sur son cousin lui disant calmement pour le rassurer :

- Calme toi Aedoth, ne te focalise pas sur ton sang. Ferme tes yeux et souffle un coup ça ira un peu mieux arrête de stresser a la vue de ce sang pense a autre chose focalise ton cerveau sur quelque chose de moins stressant tout ira bien. Je....

Alors que le général semblait en finir avec le dernier dragon celui-ci lança une boule de flamme dans le dos de Neliyan alors qu'il était en train de parler à son cousin. Neliyan baissa l'une de ses pattes sur le coup et en se retournant il vit que le dragon visait Aedoth avec de nouvelles boules de feu, Neliyan écarta ses ailes devant son cousin pour faire comme une sorte de bouclier.  


- AEDOTH ATTENTION !!!!

Après s'être pris plusieurs boulez de feu dans les ailes, Neliyan s'écroula devant son cousin alors que le Général venait de m'être hors d'état le dernier dragon. Neliyan regarda son cousin et lui dit d'une voix basse et faible :

- Désolé de n'avoir pas trouvé les mots, je ne mérite pas d'être ton cousin si je ne suis pas capable de t'aider alors que tu as besoin de moi. Pardonne moi Aedoth.

Neliyan ferma lentement ses yeux et sa respiration diminuer car en protégeant Aedoth des boules de feu l'une d'elle toucha son poitrail et lui fit une blessure assez importante pour le faire chuter, maintenant c'était autour d'Aedoth de garder son cousin en vie a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Ven 11 Déc - 16:15

Alors qu’Aedoth pensait en avoir terminé avec ce membre de l’Inquisition, ce dernier s’était relevé. Ce combat fatiguait sérieusement le dragon de foudre, autant physiquement que mentalement. Sa  blessure au flanc commençait à lui peser. Elle le tenaillait sans cesse d’une douleur brûlante. Du sang coulait toujours de la plaie, Aedoth le savait, mais il ne pouvait y faire grand-chose. De plus, il devait faire abstraction le mieux possible de tout ce sang. Dans le cas contraire, il savait que sa peur, déjà trop grande, prendrait le dessus à nouveau. Son rythme cardiaque était beaucoup trop haut, et sa respiration trop saccadée. Des flashs de sa mère mourante lui revenaient sans cesse, arrachant alors qu’il combattait des larmes. Le traumatisme était encore trop grand. Même les spasmes de ses pattes le montraient.
 
Heureusement, son cousin vint à la rescousse et parvint à sonner Zaerlan qui tomba lourdement au sol, sur le flanc. Le Thunderwall soupira et laissa sa tête tomber. Il se sentait lourd, et davantage fatigué lorsqu’il voyait autour de lui des dragons inconscients, parfois modérément blessés.
 
—Aedoth, attention !
 
Le dragon de foudre remua la tête, le sortant ainsi de ses pensées, mais il était trop tard. Il se rendait compte que plusieurs boules de feu fonçaient sur lui et étaient prêtes à le frapper. Il mit son aile devant et lui et ferma les yeux en serrant les crocs, attendant l’impact et la douleur qui devrait suivre. Le bruit du feu éclatant en déflagration survint alors.
 
Néanmoins, Aedoth ne sentit rien. Etait-il mort ?
 
Le dragon de foudre rouvrit les yeux pour trouver devant lui un spectacle horrifiant pour lui. Neliyan l’avait protégé, et ses ailes brûlaient encore à cause des attaques du dragon qui semblait avoir été mis à terre par Adrosth. Ce dernier rejoignit les Thunderwall, bouche bée, presque choqué par ce spectacle. Le Second ne pouvait voir que le dos de Neliyan qui lui parlait à voix basse, presque inaudible.
 
—Désolé de n’avoir pas trouvé les mots, je ne mérite pas d’être ton cousin si je ne suis pas capable de t’aider alors que tu as besoin de moi. Pardonne-moi Aedoth.
 
Puis il chut, s’affaissa lourdement au sol. Il avait les yeux fermés, et sa respiration était étrange, quelque peu entrecoupée. Il avait des difficultés à trouver de l’air. Adrsoth vient auprès de lui, et Aedoth se contentait de regarder le corps de son cousin, plongé dans une paralysie léthargique. Ses tremblements se firent plus frénétiques, et des gémissements sortaient de sa gueule. Après quelque secondes, il poussa un puissant rugissement. Ses yeux s’étrécirent, et un regard courroucé partit en direction du dragon qui avait osé toucher Neliyan. L’individu s’était relevé, le général n’ayant sûrement pas frappé assez fort. Les membres tremblants d’Aedoth chargèrent un arc électrique plus épais que la normale, s’enroulant à la manière d’un serpent autour de toute sa patte. Il le lança, et le sort vint frapper le poitrail de l’adversaire qui s’écroula à nouveau.
 
Entre temps, Aedoth s’était rapproché et lui avait bondit dessus. Il le tint en place, sa cible paralysée. Puis il commença à frapper avec ses griffes, chose totalement inhabituelle de la part d’Aedoth qui frappait toujours sans ses griffes. Du sang gicla au sol, mais cela ne suffisait pas à Aedoth qui remit plusieurs coups au visage du dragon. Ce dernier rugissait de douleur, mais le Thunderwall n’en avait crue.
 
—Aedoth ! Prévint Adrosth. Arrête ! Tu vas le tuer !
 
Il continuait pour finalement finit en plantant ses griffes dans le crane de l’opposant, faisant gicler du sang sur le visage figé de colère d’Aedoth. Il grondait, tous ses crocs sortis. Il griffa encore une fois au niveau du torse, laissant une nouvelle marque ensanglantée, puis se releva. Il recula et secoua sa tête, regardant le corps inanimé. Ses tremblements diminuèrent, mais Aedoth avait un regard effaré devant ce spectacle. Tout ce sang sur ce dragon, sur ses propres pattes. Il regarda ses membres rouges, et se remit à trembler de plus belle. Il essaya d’enlever ce sang inconnu, ce sang qui n’était pas le sien. Une boule commença à monter à sa gorge, lui donnant de la difficulté à respirer. Son ventre s’animait aussi, et il dut reculer contre un mur où il vomit plusieurs secondes. Il se roula par terre et regardait le sol en pleurant. C’était la première fois qu’il tuait quelqu’un, et l trouvait cela horrible. Il avait toujours rêvé de la paix, mais jamais comme ça ! Il partit en sanglot, et lorsqu’il vit à nouveau tout ce sang, son cœur ralentit, et il tomba dans l’inconscience avec forts tremblements, sa crise reprenant le dessus.
 
***
*****
***
 
Lorsque les yeux du dragon de foudre se rouvrirent, il se trouvait allongé sur le flanc sur une surface moelleuse, douce. I remarqua qu’un drap blanc le supportait, et qu’en dessous se trouvait un matelas immaculé. Il faisait sombre, mais Aedoth reconnut finalement l’une des pièces de l’hôpital. En pivotant un peu, le Thunderwall remarqua que sur un lit similaire se tenait Neliyan, bandait au niveau de ses brûlures aux ailes. Sa respiration semblait être revenue à la normale. Aedoth soupira, rassuré de retrouver son cousin.
 

Mais à ce sentiment succéda autre chose. De l’anxiété. Il regarda ses pattes. Elles avaient été nettoyées, mais il sentait encore le sang coulant de son ennemi le long de ses griffes. Il avait enlevé une vie, un être vivant était mort par sa faute. Il se sentait comme un monstre, et se mit à pleurer seul, dans ce lit d’hôpital.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mar 15 Déc - 0:57

Maintenant que Neliyan était inconscient il savait qu'il n'aurait plus aucune chance de s'en sortir car tomber lors d'un combat et ne pas pouvoir réagir c'est la mort assuré, mais aujourd'hui ce n'était pas le cas pour notre jeune Neliyan. Plusieurs heures après Neliyan se retrouva dans l'hôpital de Warfang un lieu d'où il semblait prendre habitude car la dernière fois qu'il était venu ici c'était par la faute d'un garde de Warfang. Neliyan inquiet pour son cousin depuis la dernière fois qu'il l'avait vu c'était pendant ce combat ou il c'était interposé pour lui sauvé la vie peu avant qu'il ne tombe, il regarda donc autour de lui avec agitation et vit que son cousin Aedoth était là à côté de lui dans un lit dans ce même hôpital. Il le regarda et essaya de lui parler mais sa voix était encore faible et haletante :

- Aed..Aedoth est ce que ca va ? J'espère que tu va bien ? Je ne serais pas ce que j'auirais fait si je t'aurais perdu, je suis oulagé que tu n'est rien.

Neliyan essaya de bouger mais ses ailes lui faisait horriblement mal, elle brûlait c'est alors qu'il grimaça tout en retournant le regard vers celle-ci. Elles étaient entouré de bandage avec une sorte de liquide gluant apaisant certainement de la crème pour la brûlure et vue l'étandu de celle-ci Neliyan pensa alors "Ca y est je ne pourrais plus voler maintenant qu'est ce que je vais bien pouvoir faire maintenant.

Neliyan tourna sa tête alors vers Aedoth il lui tira la langue pour lui dire qu'il allait bien malgrès la douleur de ses brûlures au ailes, quelques instant après une petite larme coula sur la joue de Neliyan et dit alors a son cousin :

- Et toi comment va tu ? Est ce que ça va tu n'est pas trop blesser a part le coup de que tu as au niveau de ton flanc ?

A ce moment une infirmière arriva et regarde les deux dragons sans dires un mot puis elle s'approcha de Neliyan et toucha les bandages, ce qui eu pour effet des faire grimaçais le Thunderwall. Il regarda dehors afin de ne pas voir l'infirmière tirer les bandages, le temps était clair, le ciel bleu était derrière quelques nuages. Le soleil réchauffait la pièce en tapant dans la vitre de la chambre, apparemment les Thunderwall avait dormis toute la nuit et une partie de la matinée. L'infirmière reparti et maintenant regarda le flanc d'Aedoth et appuya doucement pour voir si le Thunderwall jaune sentait une douleur, si c'était le cas c'est que la guérison qui commençais en revanche si il ne sentait rien là il aurait de quoi s'inquiétait. Mais en tout cas quand Neliyan entendit un petit souffle, il était rassuré et continua de regarder l'extérieur. Sans dire un mot de plus même si Neliyan était heureux d'avoir aider son cousin, il était légèrement en colère car son cousin semblait perdu pendant le combat. Mais aussi que si jamais il aurait perdu l'utilité de ses ailes c'était un peu en partie a cause d'Aedoth mais bon il ne le en tiendra pas rigueur car il était de le voir en vie.

Seul Neliyan serait complètement déboussolé et complètement perdue, et puis comment réagirais sont, oncle si il aurait a lui annoncer une nouvelle pareil ?  
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Jeu 17 Déc - 13:36

—Aed… Aedoth, est-ce que ça va ? J’espère que tu vas bien. Je ne serais pas ce que j’aurais fait si je t’aurais perdu, je suis soulagé que tu n’aies rien.
 
Aedoth continuait s’épancher, de sangloter en silence tandis qu’il entendait Neliyan. Lui aussi semblait déboussolé, vu sa diction, mais le dragon de foudre pensait à des choses plus importantes. Ses pattes avaient fait couler le sang. Il avait tué, et même pas pour œuvrer à la paix. Non, il avait tué par pur égoïsme, afin de se venger d’une action commise. Cela le tiraillait. La vengeance n’était pas un bon sentiment, c’était  la seule source d’énergie qui conduisait les mauvais dragons. La vengeance était un sentiment négatif qui nous poussait vers un côté plus sombre. Bien que les noirs soient plus simple à corrompre dans ce sens, il n’est pas exclu que ces mauvais sentiments atteignent tous les autres dragons, et en cet instant, Aedoth se sentait sali. Ses idéaux étaient bafoués par cet acte. Agissait-il vraiment pour le bien finalement ? Ses actes, tout ce qu’il avait ait jusqu’à présent…
 
Le dragon de foudre sécha ses larmes. Non, il ne pouvait pas laisse ces sombres idées l’envahir comme un fort aux murailles fendues. Il devait combattre et être victorieux de ses instincts primaire. Il se mit à se convaincre qu’il valait mieux que ce dragon soit mort, qu’il aurait sûrement continué à faire du mal sinon, et puis que ce n’était qu’un écart, qu’il ne recommencerait plus.
 
—Et toi, comment vas-tu ? Est-ce que ça va ? Tu n’es pas trop blessé à part le coup que tu as reçu au niveau de ton flanc ?
 
Aedoth se tourna vers son cousin, les yeux brillants à cause des larmes qui séchaient.
 
—Je vais bien, Neliyan. Ma blessure ne me peine plus.
 
Une infirmière arriva alors et commença à inspecter les deux dragons. Elle refit les bandages des ailes de Neliyan, et pour ce que put voir Aedoth, il ne s’en tirerait pas trop mal. Il pourrait toujours voler, mais ça mettrait juste un peu de temps avant que les brûlures soient totalement invisibles sur le voile orangé. Puis vint le tour d’Aedoth. L’infirmière toucha légèrement sa blessure, ce qui le fit un peu grimacer, mais sans plus.
 
—Allez vous occuper de patients qui ont vraiment besoin de vos soins, dit-il sur une voix patiente.  Je ne suis pas en danger de mot.
—Mais, seigneur Thunder…
—Ecoutez-moi, s’il vous plait.
—Très bien…
 
Elle repartit sans un mot, sans un bruit, laissant les deux cousins seuls.
 
—Neliyan, je ne peux pas rester ici… Nous sommes en danger, car l’Inquisition va rapidement savoir que nous sommes-là, si ce n’est pas déjà le cas. Ils ont de puissants réseaux, et cela ne m’étonnerait pas si un dragon travaillant pour eux vient s’infiltrer dans notre chambre pour nous assassiner. Je dois aller parler au général Adrosth…
—Tu n’auras pas besoin de te déplacer, mon cher ami.
 
La silhouette massive du général parut à l’encadrement de la porte. C’était bien Adrosth, avec quelques cicatrices légères en plus le long de son flanc gauche et sur la base de sa queue. Même lui n’était pas sorti sans égratignure de ce piège tendu par l’ordre qu’il était censé contrôler, quel belle preuve d’ingérence de la part d’Aedoth. Lui qui devait s’assurer que tout aille bien et que ce genre d’évènements ne se matérialisent jamais, il avait failli, grossièrement failli.
 
—Salutations, général, dit péniblement le dragon de foudre en se tournant pour l’avoir bien en face.
—J’ai à vous dire quelques informations. Vous avez dormi plus d’une journée, et beaucoup de choses se sont passées entre temps.
—Nous vous écoutons.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Jeu 24 Déc - 1:18

Alors que Neliyan écouter il vit que son cousin était réveillé mes ses yeux brillait, certainement avait t'il pleurer à cause de la bêtise de son cousin. Quand on y pense Neliyan à risqué sa vie pour que son cousin n'ai aucun douleur ou même pire, il entendit son cousin parler a propos de sa blessure :

—Je vais bien, Neliyan. Ma blessure ne me peine plus.

- Tant mieux je ne saurais pas ce que j'aurais fait si tu aurait été blesser plus gravement. Et qu'est ce que j'aurais dit a tonton Aerth ?

L'infirmière s'avança donc auprès d'Aedoth qui lui parla peu de seconde après qu'elle ai touchait son flanc, Neliyan le vit grimaçais avant de dire :

—Allez vous occuper de patients qui ont vraiment besoin de vos soins, dit-il sur une voix patiente. Je ne suis pas en danger de mot.
—Mais, seigneur Thunder…
—Ecoutez-moi, s’il vous plait.
—Très bien…

Aedoth s'adressa a son cousin après que l'infirmière fut parti, mais une voix familière retentit quelques instants après :

—Neliyan, je ne peux pas rester ici… Nous sommes en danger, car l’Inquisition va rapidement savoir que nous sommes-là, si ce n’est pas déjà le cas. Ils ont de puissants réseaux, et cela ne m’étonnerait pas si un dragon travaillant pour eux vient s’infiltrer dans notre chambre pour nous assassiner. Je dois aller parler au général Adrosth…
—Tu n’auras pas besoin de te déplacer, mon cher ami.

Neliyan regarda le général avec un sourire expriment son soulagement et s'adressa à lui de façon officiel :

- Mes respect mon général, je suis soulagé de voir que vous n'avez point était touché voir légèrement. Warfang, Spyro ainsi qu'Aedoth serait très touché si il vous aurez était gravement blesser voir pire. Ravi de vous revoir en forme et je suis encore désolé pour le doute que j'avais a votre propos.

Aedoth vit que la général s'était avancé, il se retourna avec douleur pour le voir bien de face tandis que Neliyan était un peu honteux il se retourna un peu car il voulait pas que le général ne le voyait ainsi ou comme si il avait honte de ce qu'il avait fait. Puis il entendit parler son cousin et le dragon charismatique :

—Salutations, général, dit péniblement le dragon de foudre en se tournant pour l’avoir bien en face.
—J’ai à vous dire quelques informations. Vous avez dormi plus d’une journée, et beaucoup de choses se sont passées entre temps.
—Nous vous écoutons.

Neliyan écouta mais il ne réagissez pas il ne sentait pas vraiment à l'aise et il commença a douter de son envie de rester dans l'armée de Warfang, après tout est ce que c'est normal qu'un jeune soldat doute ou se méfie de son général ? Voilà pourquoi il ne se sentait pas bien et même si il ne serait plus dans l'armée le jeune Neliyan continuerais même en tant que neutre a protéger son cousin. Il regarda Aedoth et lui dit d'un air douteux :

- Euh cousin....( Il s'interrompit en voyant la joie qu'Aedoth avait a parler a son ami général )- Nan rien laisse tomber.

Neliyan se tût alors et essaya de bouger ses ailes, mais il sentait encore le tiraillement de la brûlure au niveau de ses ailes. Il pensa alors a ses parents et regarda dehors en direction du ciel et de ses nuages blancs et dit d'un air bas :

- Je pense que je vais m'en allez un certain temps histoire que cette affaire soit close, prend soin de toi Aed.

Puis il se leva et fit attention de ne pas faire tomber le matériel médicale il plia ses ailes avec une douleur qu'il fit voir en grimaçant légèrement, puis il baissa la tête devant le général et dit a son cousin :

- Continuez je pense que cette affaire ne me concerne plus je me sent honteux de mon comportement envers vous général Adrosth et puis je sais que tu est en sécurité avec tes gardes et ton ami générale. Moi j'ai une chose a faire et ne veut pas vous gêner ou même que vous risquiez votre vies pour moi. A bientôt cousin.

Puis il passa la porte avec une expression de tristesse et de honte mélangée sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Ven 25 Déc - 17:29

—Euh… Cousin ?
—Oui ? Qu’y a-t-il, Neliyan ?
—Non, rien, laisse tomber.
 
Le dragon de foudre fut surpris de ces réactions de Neliyan. Il était certain qu’il voulait dire quelque chose. Le tout était de découvrir si ce qu’il voulait annoncer était important ou non. Hélas, le Second ne put s’y pencher davantage, car à peine avait-il parlé que Neliyan se leva maladroitement, avec une grimace qui caressait son visage. Il gardait la tête basse, comme s’il se sentait faible et vaincu. Aedoth, lui, leva la tête dans sa direction.
 
—Continuez. Je pense que cette affaire ne me concerne plus. Je me sens honteux de mon comportement envers vous, Général Adrosth, et puis je sais que tu es en sécurité avec tes gardes et ton ami, Général. Moi, j’ai une chose à faire et ne veut pas vous gêner ou même que vous risquiez votre vie pour moi. A bientôt, cousin.
 
Mais alors qu’il s’apprêtait à dépasser le cadre de la porte pour quitter la petit chambre, le Général l’arrêta d’un vif geste en le retenant par la patte.
 
—Sache, jeune garde, que tu ne dois pas te sentir honteux pour ce que tu as fait. Par des temps si troubles, il est normal de douter, et je suis même heureux que tu te sois méfié. Tu t’es très bien défendu, alors ne soit pas triste mais plutôt fier, car ta survie est une grande force. Tu effraies l’Inquisition. Attend au moins que je vous transmette les dernières nouvelles. Après cela, à ton gré de partir ou non. Je sais qu’un bon bol d’air rais te ferais du bien, mais je pense que tu apprécieras ce que j’ai à vous dire, à vous, nobles dragons de la lignée des Thunderwall.
—Merci, Général, dit Aedoth en hochant la tête.
 
Le dragon vert se permit donc d’avancer un peu plus dans la pièce, toujours avec ces gestes droits, propre aux soldats bien gradés de Warfang. Il sourit, avant de parler.
 
—Suite à l’attaque de laquelle nous avons dû nous défendre, vous étiez inconscients, autant l’un que l’autre. J’ai donc pris les devants et j’ai lancé « l’Ordre A ».
 
Aedoth écarquilla les yeux. Il connaissait cet Ordre là, propre au vocabulaire de l’armée de Warfang.
 
—« L’Ordre A » consiste à arrêter les membres de l’armée en contact plus ou moins proche avec l’Inquisition, sauf le Général.
—Tout à fait, mon Second. Plusieurs soldats ont été arrêtés, et aujourd’hui encore, nous en interrogeons pour essayer de trouver des taupes dans notre système. Déjà plus d’une dizaine ont fini par avouer avoir été achetés par l’Inquisition.
 
Aedoth fut abasourdi par cette nouvelle. Il ne se rendait pas compte de l’ampleur de cet incident. Il frappa son lit avec son poing en jurant.
 
—Suite à cela, d’autres mesures ont été prises par l’armée. L’Inquisition a été démise de ses fonctions, et tous ses partisans ont été arrêtés. Tous seront jugés plus ou moins gravement à l’issue des interrogatoires. Le bâtiment de l’Inquisition a été fermé, et est en ce moment examiné de fond en comble par des membres de la Garde et de l’armée. Hélas, ses principaux acteurs n’ont pas été attrapés. Ils sont toujours en liberté… Et les dragons disparus n’ont pas été retrouvés non plus.
—Comment ?  Il est inconcevable de pouvoir faire disparaître autant de dragons sans que nous ne puissions le voir… Nous aurions dû au moins retrouver des cadavres ! Ils sont incapables de les métamorphoser en poussière !
—Je sais bien, c’est pourquoi nous cherchons. Peut-être ont-ils un repère basé ailleurs ?
—En tout cas, merci de ces informations. Vous avez fait preuve de sang-froid face à la situation et avez su gérer sans mon aide.
 
Aedoth se leva à son tour de son lit d’hôpital. Il parvenait très bien à rester debout. Sa blessure ne lui faisait pas mal ainsi, ce qui le rassurait.
 
—Je vais à présent prendre la relève, avec votre aide, bien sûr.
—Affirmatif, Second Thunderwall.
—Neliyan…
 
Il se rapprocha de son cousin et le prit à part, en disant à Adrosth qu’il pouvait partir, et qu’il le recontacterait au plus vite. Le Général les salua promptement et quitta la pièce.
 

—Je sais à quoi tu songes en disant que tu veux nous laisser. Qu’avez-vous prévu, avec Dreagir ? J’ai besoin de le savoir, c’est important pour les décisions que je vais prendre.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mar 29 Déc - 2:06

Alors que Neliyan s'apprêtait a partir en dehors de la chambre il vit la patte du Général Adrosht se posait devant lui et il écoutait ce que le général lui disait tout en le regardant dans les yeux, avec quelque fine très fine larme qui faisait luire ses yeux. C'était plus un message de paix et pour réconforter Neliyan que le général fit a notre cher dragon rouge :

—Sache, jeune garde, que tu ne dois pas te sentir honteux pour ce que tu as fait. Par des temps si troubles, il est normal de douter, et je suis même heureux que tu te sois méfié. Tu t’es très bien défendu, alors ne soit pas triste mais plutôt fier, car ta survie est une grande force. Tu effraies l’Inquisition. Attend au moins que je vous transmette les dernières nouvelles. Après cela, à ton gré de partir ou non. Je sais qu’un bon bol d’air rais te ferais du bien, mais je pense que tu apprécieras ce que j’ai à vous dire, à vous, nobles dragons de la lignée des Thunderwall.

Puis Neliyan entendit des bruits de pattes c'était Aedoth qui acquiesçait derrière lui les dires du général en s'exclamant et en hochant la tête :

—Merci, Général.  

Neliyan se tenait légèrement apaiser et répondit au général en essuyant ses quelques fines larmes, puis il regarda son cousin avec un léger sourire :

- C'est vrai, je dois bien l'avouer vous avez totalement raison général. Mon cousin serait tout aussi peiné que je quitte l'armée définitivement mais je me doit de dévêtir ce heaume et cette armure pour une action plus judicieuses concernant vous savez quoi...

Puis la discussion repartit de plus belle au sujet de l'inquisition, Neliyan écouta attentivement tout les dires du Général et toute es paroles de son cousin. Il les regarda et vit comme une sorte de petite affinité entre les deux amis ce qui fit plaisir à Neliyan et qui souriait en les écoutants parler sans intervenir de suite :

—Suite à l’attaque de laquelle nous avons dû nous défendre, vous étiez inconscients, autant l’un que l’autre. J’ai donc pris les devants et j’ai lancé « l’Ordre A ».
—« L’Ordre A » consiste à arrêter les membres de l’armée en contact plus ou moins proche avec l’Inquisition, sauf le Général.
—Tout à fait, mon Second. Plusieurs soldats ont été arrêtés, et aujourd’hui encore, nous en interrogeons pour essayer de trouver des taupes dans notre système. Déjà plus d’une dizaine ont fini par avouer avoir été achetés par l’Inquisition.
—Suite à cela, d’autres mesures ont été prises par l’armée. L’Inquisition a été démise de ses fonctions, et tous ses partisans ont été arrêtés. Tous seront jugés plus ou moins gravement à l’issue des interrogatoires. Le bâtiment de l’Inquisition a été fermé, et est en ce moment examiné de fond en comble par des membres de la Garde et de l’armée. Hélas, ses principaux acteurs n’ont pas été attrapés. Ils sont toujours en liberté… Et les dragons disparus n’ont pas été retrouvés non plus.
—Comment ?  Il est inconcevable de pouvoir faire disparaître autant de dragons sans que nous ne puissions le voir… Nous aurions dû au moins retrouver des cadavres ! Ils sont incapables de les métamorphoser en poussière !
—Je sais bien, c’est pourquoi nous cherchons. Peut-être ont-ils un repère basé ailleurs ?
—En tout cas, merci de ces informations. Vous avez fait preuve de sang-froid face à la situation et avez su gérer sans mon aide.
—Je vais à présent prendre la relève, avec votre aide, bien sûr.
—Affirmatif, Second Thunderwall.
—Neliyan…

Neliyan regarda alors son cousin qui semblait vouloir lui poser une question, ce qu'il fit quelque instant après que le général se retira de la pièce.

—Je sais à quoi tu songes en disant que tu veux nous laisser. Qu’avez-vous prévu, avec Dreagir ? J’ai besoin de le savoir, c’est important pour les décisions que je vais prendre.

Neliyan se releva et regarda son cousin tout en posant l'une de ses pattes sur l'épaule jaune de son cousin en lui répondant d'un air sérieux et haut comme le ferais un soldat voir un soldat haut gradé :

- Mon très cher cousin ce que j'ai prévu avec Dreagir est complètement faussé a cause de nos actions, du coup comme j'ai rendez vous avec lui dans les jours qui viennent je me devais de t'avertir que je part en chasse avec lui. Le plan est que Dreagir me fasse confiance pour m'aider a retrouver ses bourreaux, une fois cela étant fait je penser lui faire gagner la raison de se rendre pour juger ses actes par notre tribunal  d'anciens. Et si jamais il se devait qu'il résiste j'aurais certainement besoin de force, c'est pour cela que je me dois de déposer mes effets de l'armée et ne garde que mon badge histoire de pouvoir procéder au arrestation en tant que Garde de Warfang. Mais quand les inquisiteurs seront au arrêt je t'enverrais une sorte de message par le biais des airs. Te souviens tu des effets visuel que nous faisions dans le ciel quand nous étions enfants ? Eh bien j'utiliserais cette technique pour t'avertir de la capture ou de la mort d'un inquisiteur si jamais je n'arrivais pas a retenir Dreagir ou si il y avait un combat qui ce suit de cette peine. Maintenant je dois me préparer pour cette quête, toi reste en Warfang il se peut que certains inquisiteurs en fuite revienne entrer dans le bâtiment confisqué, après tout il le connaisse dix fois mieux que nous peut être y a t'il des passages dont eux seul ont connaissance. Après tout tout cela me paraît possible car ceux qui ont réussi a s'échapper on du les emprunter. Guette le ciel et guette la foudre rouge suivi d'une sphère là tu sauras que ce sera bon. Mon cher cousin prend soin de toi et fait attention a toi, si j'apprends que tu t'est blesser prépare toi à courir ok cousin Thunderwall.

Neliyan retira sa patte de l'épaule de son cousin et prépara le salue qu'il utilisé quand il était enfant comme un salue qui indique qu'il ne se reverront pas de suite. Le poing fermer entourer d'électricité rouge dirigé en direction de son cousin, Neliyan lui souria comme il l'avait l'habitude de faire quand il était enfant quand il était heureux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mar 29 Déc - 12:32

Aedoth écouta attentivement les plants de Neliyan, et parvint à les résumer. Son cousin parlait énormément ; le sujet semblait l’avoir touché. Sûrement se sentait-il un peu lié à cet exilé. Cela ne plaisait guère au Second, mais il écouta et ne montra pas son désaccord. A vrai dire, ses pensées avaient quelque peu changées.
 
Pour résumer les dires du dragon rouge, ce dernier parlait d’agir en duo avec Dreagir, pour effectuer une opération qu’il adjectivait de « faussée ». Qu’entendait-il par-là ? Que ce n’était pas légal ? Certainement. Aedoth laissa passer cela. Il se pencherait sur les détails après. Neliyan parla ensuite de faire retrouver la raison à Dreagir pour qu’il se laisse emprisonner et juger. Ça, Aedoth était certain que son cousin n’arriverait à rien. Le traqueur n’était pas fou. Il se doutait bien que s’il retournait à Warfang, il restait beaucoup. Et puis, pourquoi décider de se faire juger s’il pouvait rester dans l’Empire, là où la juridiction était différente et où il était donc à l’abri de toute sanction ? Aedoth ne comprenait pas toute la logique de Neliyan : quitter sa panoplie de garde, mais garder son badge… ? Pour le Second, cela ne rimait pas à grand-chose. Il parla ensuite de signaux, et il demanda finalement à Aedoth de rester dans Warfang. Il fit ensuite un geste dont Aedoth se souvenait, mais il n’y répondit pas, trop préoccupé par le reste. Il se tourna légèrement et soupira.
 
—Tu n’auras pas besoin de quitter tes fonctions de garde. Je viens de prendre une décision.  Je ne crois pas que je puisse continuer longtemps comme je le fais, alors, si tu dis que tu dois revoir Dreagir, sache que je suis prêt à coopérer. Je me chargerai moi-même de l’escorter jusqu’à l’Inquisition pour que l’on en finisse avec toute cette histoire. Lui seul est capable de nous aider. Néanmoins, cela nécessite quelques précautions, et c’est pourquoi je ferais en sorte qu’il ne tue personne. Dit lui bien ces mots : si jamais il ose porter la patte sur qui que ce soit – Le dragon de foudre prit une intonation plus solennel, où l’on sentait même son zèle -, garde, civil, et même inquisiteur, je me chargerai moi-même de l’envoyer dans les geôles.
 
Il émit un long soupir, évacuant par la même occasion son ardeur, son irritation face à l’idée de laisser entrer un criminel exilé dans Warfang. Mais il était sûr qu’il s’agissait de la meilleure solution. L’Inquisition ne pouvait continuer ainsi. Même si leur bâtiment avait été condamné, ils pouvaient toujours resurgir sous une forme différente si ses dirigeants n’étaient pas arrêtés.
 

—Je vous laisse deux semaines. Dit à Dreagir que je l’attendrai à l’aube du quatorzième jour à compter de celui-ci, aux alentours des Plaines de Lumière, seul. Je m’engage moi-même à ne pas venir accompagné, avec la ferme intention de conclure à propos de cette organisation biaisée.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mar 5 Jan - 8:42

Après avoir parler a son cousin honnêtement et sincèrement au sujet de Dreagir, Neliyan pensait qu'Aedoth réagirais plutôt mal a cette nouvelle mais son comportement complètement positif non énervée voir même complètement en osmose avec ses paroles le surpris. Malgrè son mouvement de patte que notre dragon rouge avait fait a son cousin celui-ci n'y répondit pas et le regarda avant de lui parler, il semblait même vouloir participer a cette expédition. Neliyan surpris réfléchie un instant avant de lui répondre :

—Tu n’auras pas besoin de quitter tes fonctions de garde. Je viens de prendre une décision. Je ne crois pas que je puisse continuer longtemps comme je le fais, alors, si tu dis que tu dois revoir Dreagir, sache que je suis prêt à coopérer. Je me chargerai moi-même de l’escorter jusqu’à l’Inquisition pour que l’on en finisse avec toute cette histoire. Lui seul est capable de nous aider. Néanmoins, cela nécessite quelques précautions, et c’est pourquoi je ferais en sorte qu’il ne tue personne. Dit lui bien ces mots : si jamais il ose porter la patte sur qui que ce soit – Le dragon de foudre prit une intonation plus solennel, où l’on sentait même son zèle -, garde, civil, et même inquisiteur, je me chargerai moi-même de l’envoyer dans les geôles.

- Aedoth....

Neliyan réfléchi a deux fois avant de répondre au seul membre de la famille de son âge qui lui restait, celui-ci reprit parole avant que Neliyan ne put dire quoi que ce soit :

—Je vous laisse deux semaines. Dit à Dreagir que je l’attendrai à l’aube du quatorzième jour à compter de celui-ci, aux alentours des Plaines de Lumière, seul. Je m’engage moi-même à ne pas venir accompagné, avec la ferme intention de conclure à propos de cette organisation biaisée.

Neliyan le regarda et lui répondit avant de partir en direction de l'extérieur de l'hopital :

- Ok cousin j'y veillerais, ne t'enfais pas moi vivant il ne touchera personne. Qui a l'en empêcher moi même il ne fera de mal a pesonne. Je transmettrais tes informations. A bientôt cousin et mets toi en forme ça promet de bouger dans les jours qui viennent.

Neliyan passa le bas de porte et sorti de l'hôpital, ou il marcha en direction de leur maison familial. Il se devait de se reposer avant de rejoindrre Dreagir comme prévu et à l'endroit prévu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   Mer 6 Jan - 10:37

—Ok cousin, répondit Neliyan, j’y veillerai. Ne t’en fait pas. Moi, vivan, il ne touchera personne. Quitte à l’empêcher moi-même, il ne fera de mal à personne. Je transmettrai tes informations. A bientôt cousin, et mets-toi en forme. Ça promet de bouger dans les jours qui viennent.
—Je le sais bien, Neliyan. Toi aussi, reste en bonne santé, et fait attention. Je me plairais grandement à t’accompagner. Hélas, j’ai des devoirs à accomplir à Warfang. La guerre approche (Il soupira). Tout vient au même moment, et cela me fâche, je dois m’en confesser.
 
Puis Neliyan s’en alla en disant un dernier au revoir à son cousin, souhaitant apparemment regagner la demeure des Thunderwall. Aedoth prit un chemin différent. Il parvint à sortir de l’hôpital, sa blessure allant mieux, lui laissant la liberté de marcher dans les rues joyeuses de la cité, toujours pleines de rumeurs et de monde. Le dragon de foudre continuait d’éviter les zones de masses et longea plusieurs rues, parfois ruelles jusqu’à arriver devant une maison, dans l’un des nombreux quartiers résidentiels de la cité.
 
La maison était comme toutes les autres : majoritairement en pierre, avec un peu de bois pour les contours des portes et des fenêtres. Ces dernières étaient opaques à cause de rideaux de velours placés devant. Aedoth vint frapper à la seule porte de cette bâtisse ; elle était en bois assez simple. Il attendit un instant. Quelqu’un finit par lui répondre alors qu’il s’apprêtait à quitter les lieux. Un dragon ouvrit, d’apparence bien plus âgée que le Second, plus grand aussi. Il possédait des écailles brunes, une crête de plaques assez dures, marron, le long du cou jusqu’au crâne. Sa queue était hérissée de piquants d’un blanc éclatant ; ils étaient bien polis. Il portait un monocle à son œil gauche qui était blanc. Quant à l’autre œil, il était bleu, similaire à la couleur de ceux d’Aedoth.
 
Le dragon brun fut surpris de trouver le Second à sa porte. Il s’inclina immédiatement.
 
—Seigneur Thunderwall !
—Salutations, docteur Liam.
—Que me vaux l’honneur de votre présence ?
—J’aimerais me débarrasser d’une maladie qui me hante depuis maintenant bien trop longtemps.
—Je vois ! Entrez donc, vous pourrez m’en parler beaucoup plus à mon bureau.
 
 
Avant d’entrer, le Second leva légèrement sa patte avant-droite et la considéra. Il la retourna pour avoir sa paume en face de lui. Elle était propre, mais il savait bien qu’elle avait été souillée du sang… Il avait tué quelqu’un, il le savait. C’était la première fois qu’il ôtait ainsi la vie. Il continua de regarder sa patte avec un regard indécis.
 
Puis il resserra sa patte, et son regard changea du tout à tout. Il reflétait maintenant de l’ambition, une détermination qui semblait à toute épreuve.
 
« Je dois être plus fort. »
 

Puis il entra avec quiétude dans la maison du docteur Liam.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère de l'Inquisition [PV Neliyan Thunderwall] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vie est un mystère qu'il faut vivre"-Eileen Terminée
» ✥ Dragon Age Inquisition
» [Inquisition/coupable] Anjia (25/04/1459)
» Le mystère de l'Atlantide
» Stardust, le mystère de l'étoile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: