AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Ven 5 Fév - 19:36

Je sentais la terre séchée sous mes pattes. L'air était chaud. Le silence était absolu. Il y avait à côté de moi une immense armée venant de Warfang. J'étais dans un camp et j'allais en sortir. La porte du camp s'ouvrit en faisant grincer le bois. Ce bruit résonna dans toute la vallée plane et brûlée devant moi. Devant, à environs 500 mètres, ou 1 kilomètre, je ne sais plus, il y avait un autre campement. Celui-ci était contrôlée par une jeune dragonne rouge nommée Cosaliana, une "traîtresse", de 26 ans et était remplis de singes armées jusqu'aux dents. Cette armée adverse sortit aussi. Mon ami, Skar, un dragon rouge, était à côté de moi. Ce n'était pas sa toute première bataille. Malgré ses 28 ans, il avait des séquelles physique apparentes de la guerre. Il semblait assez... Triste, ce jour-là. Je lui tapota l'épaule et lui promis que nous en sortirions vivant.

- Ce n'est pas cela... me répondit-il. Je... Je te l'expliquerais plus tard... Après la bataille.

- Très bien... Je pense que ça te fera du bien de parler. Je te trouve triste, ces temps-ci.

- Ouai... Je sais... Enfin bref, allons-y...

Nous avancions un peu. L'armée en face aussi. Le bruit coordonné des pas créait une mélodie funeste. Pareil de l'autre côté. Puis, à une dizaine de mètres l'un de l'autre camp. J'étais le chef de cette attaque, mais pas du campement. Le silence fut absolu... Le silence fut avant la tempête...

Skar regardait la dragonne rouge devant, qui menait ses troupes macaques, avec un de ces regards rempli de mélancolie... Je vis qu'une larme coulait sur sa joue gauche. Je regarda la chef, dans les yeux, et dit :

- Finissons-en...

- Oui... répondit-elle.

Je me retourna vers mes troupes et je hurla :

- Aujourd'hui, nous somme ici pour cette bataille... Aujourd'hui, nous nous battrons ! Aujourd'hui, nous mourrons ! Aujourd'hui, nous vivrons ! Aujourd'hui... Nous vaincrons ! Aujourd'hui...

Je me tourna vers l'armée adverse et cria pour lancer le début de la bataille :

- NOUS TUERONS !!!

Puis, tout le monde se mit à courir dans la mêlée. Dans l'armée, ce cri résonna : POUR WARFANG !!! Mais, l'ennemi, en courant, ne fit que hurler : A MORT !!! Le combat commença quand tout le monde rentra dans le tas, causant ainsi les premiers morts...

Cette bataille dura deux heures. Les sang coula à flot. Je vis mon ami presque aux main de deux singes derrière lui. Au sol, devant moi, il y avait une épée venant de ces créatures plantée dans un de mes compagnons. Je la retira sèchement, la bruit de chaire retentit et le sang gicla sur ma figure, et je la lança sur l'un des deux ennemis derrière Skar. La lame atterrit dans le cou de l'ennemi de droite, faisant un horrible bruit lorsque celle-ci le transperça. Mon ami se retourna et trancha la gorge du second. Il me regarda et m'adressa un regard de remerciement en penchant légèrement la tête. Je le lui rend, et je retourna au combat. Je sauta sur l'une de ces créatures, elle était de grosse taille, mais celle-ci m'entailla méchamment le flanc. Je roula sur le sol quand j’atterris et je me retournai vers ce macaque. Son épée était taché maintenant de mon sang. Il lécha le liquide écarlate et me demanda d'approcher. Je me releva et nous nous fonçâmes mutuellement dessus. Il essaya, lorsque nous fûmes assez près, de me porter un coup à la tête mais j'esquivai sur le côté. Il essaya de se remettre en garde mais je lui pris son arme des mains et la lui porta jusqu'à la gorge rapidement. Il fit un bruit étouffé lorsque la lame lui coupa le souffle et, dans le même temps, la vie...

Ceci ne fut que deux des nombreux actes que j'ai fait lors de cette bataille... J'avais tué 25 macaques, 10 de mes compagnons sont morts, et tous, de l'autre camps, ont été exterminés, sauf la dragonne, qui avait été faite prisonnière. Nous retournions au campement. J'allai faire mon rapport à mon supérieur, un dragon blanc, assez âgé, du nom de Hor.

- Quel est le rapport ? me demanda-t-il.

- Aucun survivants...

- Bien...

- Et une prisonnière.

- Mais vous aviez dit aucun survivant !

- C'est bien ce que j'ai dit... Aucun survivant. Cela n'exclu donc pas la possibilité de "survivante"...

- Et bien, Igniis, mon garçon, apportes-la moi...

Je sorti et je pria le chef de me suivre. Ce qu'il fit. La dragonne était enchaînée et était surveillée par Skar, qui avait une mine dépitée. Le blanc s'approcha d'elle et lui dit :

- Alors... Quel est ton nom, prisonnière ? Réponds !

- Ce n'est pas en lui demandant comme cela que vous allez obtenir des réponses... dit tout bas mon ami.

Le chef se retourna vers lui et lui dit :

- Vous, chers dragon, je vous pris de cesser cette arrogance !

Puis, il regarda la rouge dans les yeux et lui dit sévèrement :

- Ton nom !

Celle-ci lui cracha à la figure et lui dit :

- Vous voulez savoir mon nom ? Je vais vous le dire ! Cosaliana !

Hor s'essuya la face et dit en même temps :

- Et bien... Cosaliana la traîtresse ! Comme nous nous retrouvons ! Je vois que vous n'avez pas perdu votre sens de la bonne parole !

Il se retourna et dis tout haut :

- Je ne veux pas de survivant... Ni de prisonnier ou de prisonnière ! Skar, pour ton arrogance, ce sera à toi de la tuer...

Il se retourna et continua :

- Et je me ferai un plaisir de regarder l'exécution !

- Quoi ?!? Vous... Vous voulez que je...

Hor lui fit un de ses sourire dont personne ne voudrais avoir affaire. Il avait quelque chose derrière la tête. Il lui dit

- Oui. Tu vas la tuer ! Et tout de suite. Qu'on lui apporte une lame !

- Non... Je ne veux pas... dit-il avec cet accent de bouleversement.

- La tuer ? Peut-être que tu ne le veux pas, mais tu le dois !

Un de mes compagnons d'arme lança aux pieds de Skar la lame énorme et brillante ainsi qu'extrêmement tranchante. Il paraissait... Bouleversé. Il regarda l'arme, et la prisonnière, qui était tellement enchaînée qu'elle n'arrivait presque pas à bouger.  Elle aussi semblait bouleversée par cette nouvelle.

Mon ami pris l'épée, essaya de la soulever et, une fois cela fait, il plaça l'épée au dessus du cou de Cosaliana. Il tremblait. Il n'arrivait même pas à préparer le coup. La dragonne versa une larme et dit d'une voix tremblante, limite aux frontière des pleurs :

- Fais ce que tu as à faire... Finissons-en vite...

Skar leva la lame, ferma les yeux et, avant de porter le fatal coup... La laissa tomber à ses pattes et dit :

-  Désolé... Je ne peux pas...

- Et pourquoi donc ? Réponds ! lui ordonna-t-il.

Cosaliana tourna sa tête vers lui. Elle était en larme, mais ne gémissait pas. Soudainement...

Skar porta ses lèvres jusqu'aux siennes et il embrassa amoureusement la prisonnière avant de se tourner vers le chef et dire d'une voix colérique :

- Car nous nous aimons !

Tout le monde paru surpris... Voilà donc ce qu'il voulait me dire après la bataille... Je le regardais, la bouche béante. Je comprenais tout... Hor, lui, avais un sourire encore plus grand, voir carnassier.

-  Enfin ! Je me demandais quand le masque allait tomber. Je connais tes petites excursions pour aller au camps adverse. Et, grâce à un singe espion que j'avais « promis » d'épargner s'il faisait son travail comme il faut, je sais tout ce que vous avez fait, vous deux.

- Chef ! Vous êtes vraiment le dernier des... commençai-je.

Il se retourna vers moi et dit :

- Cela ne te concerne pas, petit con !

- Surveillez votre langage ! Je vous rappelle que je suis chef de guerre et... lui répondis-je furieusement avant d'être coupé.

- Chef de guerre, peut-être... Mais, ici, je suis le roi ! Et vous devez obéir à mes ordres sous peine de crever lamentablement et sans aucun honneur !

Skar repris l'épée. Le chef se dirigea soudainement vers lui et dit, avec une fureur impensable d'exister :

- Maintenant, petit salopard, tu vas me butter cette pute ! Tu l'as entendu crier de jouissance à tes côtés. Maintenant, toujours à tes côtés, tu vas maintenant la faire crier de douleur ! Tu comprends, espèce de sale...

Il avait fait deux erreurs ! Celle d'approcher trop près de lui... Et, enfin, la plus grave, celle d'avoir insulté la bien aimée de mon ami. Dans les yeux se Skar, ayant une flamme de rage intense dans les yeux, fit une énorme estoque et toucha Hor en plein torse. L'épée s'enfonça avec un bruit de chaire se déchirant... Et elle resta coincée là, car mon ami l'avait lâchée. Le blanc recula un peu et vociféra :

- TUEZ-LES !!!

Il se rapprocha de moi pendant que tous les autres se mirent en rond autour de Skar et Cosaliana... Sauf moi. Hor, près de moi, dis d'une voix étranglée :

- Aides-moi... Aides-moi !

Je me rapprocha lentement de ce salopard et je lui afficha l'un de mes plus beaux sourire... Celui que je réserve à mes victimes. Mais lui ne le savait pas car il ne venait jamais combattre dans le champs de bataille. Je pris le pommeau de l'épée.

- Merci... Merci... Tu es un bon g... commença-t-il avant d'être littéralement coupé.

Je lui enfonça soudainement encore plus profondément la lame, lui touchant peut-être un organe vital. Puis, je rapprocha ma gueule de l'une de ses oreilles et je lui dit à voix basse :

- Vous aider ? Ho non ! Les salopards comme vous ne méritent pas cela...

- Igniis... Je te croyais avec plus d'honneur que cela... Me dit-il, le souffle coupé.

- Ho mais j'en ai de l'Honneur... Je lui rend même service en ce moment... Car vous n'en avez aucun, et vous le tâcher lamentablement... lui répondis-je avec une voix monstrueuse.

Il tomba à mes pattes pendant que tout le monde autour des deux rouges dit répétitivement en les fixant : Traître ! Traître ! Traître ! Cela créait une sorte de mélodie funeste. Plus ils se rapprochaient, plus le volume augmentait. Skar et Cosaliana étaient serrés l'un contre l'autre. Mon ami disait :

- Arrêtez... Arrêtez...

Puis, quand ils furent tout proche d'eux, Skar hurla :

- ARRÊTEZ CELA !!!

Il déclencha une sorte de furie élémentaire de feu qui repoussa tous ses ennemis aux alentour, les envoyant valser dans les airs et les faire ensuite tomber lourdement au sol. Je m'était pris le feu de plein fouet... Et dieu qu'il était puissant. Moi qui était normalement de nature résistante, je me retrouvais soudainement sans presque aucune énergie. Assez pour les fixer après la tempête. Le feu avait été d'une telle force qu'il brisa les chaînes de la prisonnière. J'étais le seul debout, avec Skar et Cosaliana. Le sang de Hor coulait si bien que mes pattes avant en était énormément tachées. Je regardait les deux dragons et je leur dit :

- Fuyez... Vite...

Il me regarda et je le voyais presque ému... Mais je le voyais surtout très fatigué. Puis, il me dit :

- Merci... Je t'en dois une grande...

Et, sur ce, lui et sa bien aimée commencèrent à s'en aller... Je commençait à voir flou. Mon cœur battait de plus en plus vite. J'avais mal au crâne. Je n'arrivais plus à tenir l'équilibre... Et je tomba dans un noir total... Je me senti tomber infiniment. Je n'arrivait plus à bouger. Plus, je senti comme si je passait de l'autre côté du miroir et j'ouvris soudainement les yeux...

J'étais couché sur un sol aride. Il faisait chaud, je transpirais et je respirais bruyamment. Je regardais autour de moi et je me rappela soudainement où j'étais et pourquoi j'y était. Je me releva. Cela faisait du bien de retrouver ses 40 ans.

- Encore ce cauchemar... Encore ce souvenir... dis-je.

Oui... Encore cette expérience... J'avais 29 ans à l'époque...


Dernière édition par Igniis le Mar 23 Aoû - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Lun 8 Fév - 21:28

Les Terres Brûlées étaient des territoires complexes, pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, il apparaissait comme une vulgaire tâche d’ancre sur les cartes, une imperfection d’un monde que les plus fanatiques qualifiaient d’abondant en toutes ressources. Certains expliquaient ces terres comme la punition d’un quelconque être supérieur de l’élan d’orgeuil que possédaient les créatures les plus douées d’intelligence, et cela englobait taupes et dragons, hommes-félins et macaques, et d’autres races encore. Evidemment, la réalité en était tout autre. Pour finir de lister les raisons qui font de ce lieu une étrangeté, il faut dire que les Terres Brûlées sont considérées depuis la « mort » de Malefor comme un territoire neutre à éviter, beaucoup trop dangereux à traverser. Ça, c’était ce qui avait été décidé par le plus grand ensemble, mais la réalité était bien différente dans d’autres consciences plus refermées…
 
Eostra para la lame d’un homme-félin avec ses propres griffes. Elle sentit le métal crisser et n’attendit pas trop longtemps pour répliquer par une bonne morsure dans le cou. L’individu eut le temps de frapper avec la garde de son épée, sonnant légèrement la Générale qui avait pris le coup entre les yeux, mais les jeux étaient faits. Trop de sang sortait du cou qu’il essayait de couvrir. Il s’affaissa, et lentement, il agonisa, suffoquant dans son propre sang à la teinte  orangée sur le sol stérile des Terres Brûlées.
 
Cette partie de chasse, cela faisait bien longtemps qu’Eostra n’en avait pas perpétré ainsi. Elle organisait souvent cela lorsqu’elle s’était exilé, au tout départ, puis avait vite perdu l’envie, la volonté et le temps de pouvoir en faire davantage. Maintenant qu’elle était enfin chez elle, Eostra retrouvait une certaine volonté de s’amuser avant de passer au travail plus sérieux. Elle avait déjà un peu plus avancé que les autres Généraux et attendait de pouvoir les réunir, alors elle pouvait se permettre un petit divertissement ; qui plus est, il s’agissait aussi d’un entrainement pour les rares troupes qu’elle avait pu rassembler à sa cause (des macaques et quelques rares dragons). Il lui fallait s’assurer que l’équipement n’était pas trop bancal, et que ses guerriers n’étaient as de faibles combattants. Elle fut surprise de constater que leur vigueur était intact, et que quasiment tous se battaient avec une fureur dont elle se délectait.
 
Pour les entraîner, Eostra avait eu l’idée de les emmener dans le nord des Terres Brûlées. Elle avait dressé une théorie. En effet, il existe des réseaux marchands qui devaient faire le chemin entre l’ancien château de Cynder et Warfang. Même si, récemment, la menace de l’Est s’était emparée du fief, des fuyards continuaient à venir de ces contrées pour rejoindre la ville sainte où quelques villages plus importants dans l’ouest du continent. A partir de cela, plusieurs chemins s’offraient aux voyageurs. Ils pouvaient traverser marées, forêts et rivières pour arriver péniblement à Warfang. Cet itinéraire restait le plus dangereux à cause de plusieurs aléas naturels, surtout pour ceux qui étaient incapables de voler. Cela restait néanmoins le chemin le plus court. Ils pouvaient aussi longer les montagnes et passer par le Nord, mais ce périple était long, et le froid de la saison n’était pas à écarter. Restait alors un autre chemin : les Terres Brûlées. Il concernait surtout ceux souhaitant aller dans la Forêt d’Eté. Ce chemin était plus court que le passage du nord, et, même s’il présentait quelques dangers dus à la stérilité de l’endroit, il restait sûrement plus sécuritaire que les marées. Tout cela restait à discuter, et le plus important pour Eostra, c’est que certains passaient par chemin jonction entre Warfang et la Plaine des Morts, où la dragonne pouvait s’exercer à ce qu’elle voulait sans trop risquer d’être dérangée.
 
Elle avait donc préparé une escouade de six singes et de deux dragons, incluant elle, pour aller chasser possiblement des voyageurs. Elle fut gâtée, et tomba sur une caravane d’homme-félins, gardés par un dragon qui fut rapidement tué par la Générale elle-même. Le reste fut facilement décimé par les troupes de la Horde.
 
Elle avait légèrement changée. Elle avait eu le temps de se faire forger un masque de métal qui recouvrait une partie de sa tête, ne montrant que ses yeux rouge-sang et la partie inférieur de son visage, avec quelques pics sur les bords pour en donner un caractère encore plus menaçant.
 
Ne restait devant elle qu’un seul survivant, gravement touché à la jambe, rampant pour sa vie, laissant sur le sol volcanique une trainée de sang. Eostra posa sa patte sur la fourrure de l’homme-félin qui cria de terreur. Elle regarda le dragon qui l’accompagnait et lui fit signe de s’approcher.
 
Il s’agissait d’un dragon totalement rouge, qui portait de nombreuses cicatrices sur son corps, preuve que son passé de combattant n’avait pas était de tout repos. Eostra connaissait son histoire. Il avait été exilé de Warfang, et il avait récemment trouvé refuge chez Malefor. C’était Eostra qui l’avait trouvé, et, sachant que la Horde avait besoin d’un peu d’aide, elle jugea bon de l’accepter après lui avoir fait passer quelques entretiens plus ou moins « musclés ».
 
—Achève-le, dit-elle froidement en lui montrant l’homme-félin qui toujours hurlait pour qu’on l’épargne.
 
Le dragon rouge sembla troublé de cette demande. Il déglutit, et considéra un long moment l’individu pathétique.
 
—Non, je ne peux pas…
—Si, tu le peux. Considère ceci comme ton ultime épreuve.
 
Il grinça légèrement des crocs et leva lentement sa patte, se préparant à fendre l’air avec ses griffes, visant bien la nuque du pauvre homme-félin. Une fois à son point culminant, il laisse la patte meurtrière tremblante, n’osant la redescendre. De l’hésitation se faisait voir, et Eostra en était quelque peu fâchée.
 
—Tu ne vaut pas mieux que ces warfangiens, c’est ce que tu veux me dire ? Toi aussi, tu es faible ?!
 
Il hurla et abattit sa patte sur le corps de l’individu. Il mourut sur le coup. Eostra sourit.
 

—Bien, c’est ce que j’attendais de voir.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Jeu 11 Fév - 22:01

J'étais en sueur, non pas par la chaleur qui pesait aux alentours tel un éléphant qui vous tomberais dessus pour un dragon de glace, mais par cet horrible souvenir... Je revoyais encore le sang de mon supérieur sur les pattes, je revoyais la rage de mon ami... Je me revoyais encore lui dire de partir avant de tomber dans les pommes. Sa puissance était grande... Je me demandais comment serait-elle aujourd'hui... Ce gars-là me manquait, je l'avouait...

Bref, en regardant autour de moi, je revoyais ce paysage désolé. La terre était aussi aride que l'endroit où mon rêve prit place. Des cratères dont de la lave en fusion était éjecté comme avec un geyser. J'avais avec moi mes griffes en acier ainsi que mes arbalètes attachées à celles-ci. Et j'avais enfin avec moi le masque de mon premier amour Lyra.

Pourquoi est-ce que j'étais là, déjà ? Ah oui ! On m'avait engagé pour retrouver un "Traître" qui avait été aperçut dans ces Terres Brûlées. En plus, on m'avait dit qu'une petite troupe commerciale avait disparue sans laisser de trace. Surtout que celle-ci était accompagnée d'un garde du corps qui avait mainte fois protégé des gens de la cité. J'étais arrivé la veille au soir, c'était donc pour cela que j'avais été obligé de piquer un petit somme... Pour que je sois en forme. J'étais crevé, j'avais fait quelques nuits blanches d'affilé parce que... Depuis l'histoire avec mon frère, le fait que mon neveu soit parti... Je n'arrivait pas à dormir... Surtout que j'avais maintenant dans ma ligne de mire le Maître des Cristaux.

Après m'être un peu étiré et baillé, je commença à me mettre en route pour commencer mes recherches de la journée à travers les lacs de lave, les squelettes d'ennemis faits durant la guerre contre Malefor, les cristaux rouges et verts qui poussaient par-ci, par-là... Bien sûr, je ne parlais pas, j'essayais de ne pas trop me faire repérer. Je n'avais avec moi que quelques provisons, mon équipement et l'espoir de trouver quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Sam 13 Fév - 19:06

Eostra était satisfaite de ce spectacle devant elle. Tous étaient morts, il n’y avait plus aucun survivant. Le sol d’habitude si noir était maintenant partiellement gorgé du sang de ces individus. Elle se disait que ce n’était pas de sa faute s’ils étaient morts. Après tout, que faisaient-ils ici, à brave tous les dangers, à travers lave et cendre ? Seuls des inconscients passaient par-là, et il était important de montrer que ce chemin n’en était pas un. Plus maintenant.
 
Elle regarda les alentours. Le terrain n’était pas aussi plat qu’il y paraissait. Il y avait beaucoup de soulèvements qui créaient de plus moins grandes collines grises, ainsi que des montagnes étranges, très raides, impossible à escalader sans bonne griffes. Non loin, de la lave coulait encore dans un lit creusé sur quelques centimètres de profondeurs. Un lac de lave devait se trouver pas loin. Cela pourrait servir à faire disparaître les corps.
 
Mais ce n’était nullement l’objectif d’Eostra. Oh que non, elle voulait qu’on les laisse ainsi, qu’ils pourrissent dans ce que l’on peut qualifier d’un enfer. Pourquoi ? Parce qu’ainsi, d’autres passeraient et verraient les atrocités commises ici. Alors, la rumeur se rependrait sur cet endroit, et il serait craint, grâce à elle, la Générale de la Nécrose.
 
—Nous avons été trop longtemps piégés dans l’ombre, se dit-elle à elle-même. Il sera bientôt temps qu’ils comprennent qu’une menace s’apprête à plonger sur eux. Moi et mes frères et sœurs accueilleront notre maître dans une Warfang en flamme, avec des cris de terreur, et de nouveaux disciples prêts à suivre sa conception du monde.
 

Elle baissa son regard et sortit promptement d’entre ses écailles le pendentif qu’elle gardait. Elle le considéra longuement et le rangea à nouveau. Puis elle poussa un rugissement, un puissant rugissement à rompre le battement de plus d’un cœur, un rugissement inspirant la terreur. Ce lieu venait de trouver un nouveau maître.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mer 17 Fév - 15:04

Je marchais à travers les paysages désolés, magmatiques, chauds, en aucun cas chaleureux, meurtriers, morts... Heureusement que la température ne faisait pas fondre le métal, car mon masque se serait collé à mon visage et j'aurais l'air d'un de ces personnages emblématiques masqués pour ne pas qu'on les reconnaissent... Ou pour tout simplement pour ne pas que l'on voit son affreux visage. Quoique, d'un côté, ça m'aurait bien allé et ça aurait augmenté ma réputation et mon image à Warfang... "Igniis, e Capitaine masqué de Warfang !" Rien que d'y penser, cela me faisait rire et rêver. Mais je préférais largement la vie que je menait là, je ne voulais pas avoir, en plus des problèmes actuels, des marques de brûlure, ce qui est paradoxal pour un dragon de feu, ainsi qu'un masque qui me resterait à jamais collé sur moi... Mais je devais penser à autre chose et me concentrer !

Mon souffle était silencieux, autant que mes pas. Mon regard était partout et nulle part à la fois. Mon attention était tout autour de moi. Et mes réflexes étaient déjà affutés et préparés à tout. En même temps, ne le sont-ils pas tout le temps avec moi ?

Puis, soudainement, mon regard fut attiré par un tas d'os. Il y avait beaucoup de restes de cadavres dans ces terres, mais ces os qui étaient ici étaient plus particulier que les os là-bas et même encore plus récents que les os là-bas. Pourquoi ces eaux... Ces os, pardons, attiraient mon attention ? t bien car il y avait encore un peu de chaire autour de ceux-ci, ce qui montrait que de l'eau était encore présent, même si c'était minime, dans ces os. Et puis, ce tas d'os était habillé. Il y avait plusieurs squellettes de taupes... Et un squellette de dragon. C'était une cargaison marchande. Celle qui avait disparu il y a quelques jours. Il y avait encore quelques marchandises dans leur caravane, dont des caissons de nourritures, mais celles-ci était sûrement périmées, vu l'odeur, et des armes. Toute leur eau avait disparu dans leurs gourdes à cause de la chaleur et les cadavres, enfin, ce qu'il en restait, dégageaient une putride odeur.

Mais, une autre odeur envahit mes narinnes... Une odeur plus putride et fétide qu'était celle des cadavres datants de quelques jours : celle de cadavres encore plus récents... J'eu une facilité vers l'endroit de cette odeur car celle-ci était proche... Enfin, pas trop loin. Alors, à l'emplacement de cet endroit, vint un spectacle assez horrible. La terre était gorgée de sang, des cadavres de Cheetas étaient là, encore en "entier", il y avait aussi le cadavre d'un dragon assez bleu. Les armes blanches étaient tachées en rouge. Les plaien mortelles puaient atrocement. Heureusement que j'étais habitué à cela... Dans les yeux des morts étaient une grande terreur, un énorme rage, et une tristesse absolue, montrant l'horruer du massacre et montrant aussi qu'il y avait eu une bataille. Et cette bataille, vu comment étaient les cadavres, dataient de la veille. Puis, quand j'y pensais, j'avais entendu un énorme rugissement avant de rentrer dans les Terres Brûlées...

Mais qui était l'auteur de tout cela... Et puis, quand je regardai un peu plus en détail les morts, je les reconnu... Nos espions ! Une équipe d'espions de Warfang était là. C'était ceux qui devaient nous donner des informations sur la Plaine des Morts... Les connaissant, ils devaient sûrement avoir une grosse information, voir même cruciale, et ils devaient nous la dire au plus vite pour qu'ils passent par cet endroit au lieu de faire le tour.

Soudainement, je sentis une présence derrière moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Lun 22 Fév - 15:31

Eostra monta une mince colline pour avoir un léger point de vue sur les terres. Même si ces dernières étaient désertes, elle souhaitait s’assurer que des éclaireurs ne lui avait pas filé entre les pattes. Elle ne fut pas déçue. A vrai dire, elle fut plus heureuse que de trouver de simples éclaireurs.
 
Au loin, une silhouette se présentait à elle. Cette dernière semblait s’avancer, et non reculer, preuve que ce n’était pas un membre du cortège qu’elle venait d’anéantir. Ses yeux s’éclairèrent d’une lueur de malice derrière son masque de fer. Elle descendit la colline, l’empêchant ainsi d’être vue et donna plusieurs ordres à ses serviteurs.
 
—Regroupez-vous soldat. Préparez-vous à une autre embuscade. Un dragon semble s’approcher. Trouvez une cachette derrière ces monticules, ces petites crêtes rocheuses. Faite bien attention à ne pas vous brûler en vous approchant trop de la lave, car on ne vous récupérera pas. Ne vous montrez pas tant que je vous le demande… Celui-ci est à moi.
 
Tous répondirent par l’affirmative aux ordres d’Eostra, et ils partirent se cacher. Lorsqu’elle fut satisfaite de l’emplacement de ses troupes, elle se retourna vers la colline d’où arriverait sûrement cet inconnu. L’odeur viciée du sang était présente en abondance. Certainement cette saturation d’odeur le perturbait, et cela le conduirait à sa perte. Bientôt il girait parmi ces cadavres.
 
Elle contourna, faisant un long détour, se cachant derrière quelques excroissances qui sortaient du sol, fournissant une parfaite couverture. Couplant les cachettes avec de rapides avancées, elle parvint à passer derrière sa cible qui s’approchait de plus en plus de la colline. Bientôt il ferait face à ce joli spectacle. Elle souriait depuis sa position. D’ici, elle pouvait identifier avec plus de précision son opposant. Il s’agissait d’un dragon orange, plutôt imposant, marqué par le temps, autant que par les batailles. Il s’agissait donc d’un vétéran de guerre, ou d’un curieux aventurier. Dans un cas où l’autre, cela se révélait beaucoup plus intéressant qu’Eostra le prévoyait. Les derniers soldats auxquels elle s’était confronté étaient bien médiocre, et un entrainement supplémentaire ne lui ferait aucun mal, s’il résistait, bien sûr. Intérieurement, elle l’espérait, pour ne pas être trop déçue lorsqu’il tomberait face à elle.
 
La dragonne de la Horde se rapprocha davantage, se cachant derrière un rocher juste derrière lui. Il vit le massacre. Il semblait interloqué, c’était le parfait moment. Elle sortit de sa cachette et le chargea.
 
Profitant de sa surprise, elle agrippa sa queue, plantant légèrement ses griffes à l’intérieur de la chair, puis elle passa devant lui, lançant par la même occasion un sourire, et, comme elle avait gardé la queue en patte, tira de toute ses forces pour le propulser à l’avant, dans le tas de cadavre. Eostra était une dragonne connue pour sa grande force, bien plus que son élément. Elle était capable de soulever trois fois son poids, alors ce dragon ne lui posait as de problèmes. Elle le regarda tomber en contrebas, tandis qu’elle se tenait en haut de cette colline, preuve de son ascendance sur lui. Son masque cacha partiellement le sourire qu’elle affichait.
 

—Oh, je sens que je vais m’amuser encore un peu, se contenta-t-elle d’annoncer en le regardant de ses yeux rouges.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Jeu 25 Fév - 11:55

Ce que je ressenti derrière moi n'était pas qu'une impression. Je ressenti soudainement quelque chose dans la queue, comme une des griffes. Puis, je vis une dragonne passa devant moi. Elle était grande, d'une couleur assez sombre, avait des yeux rouges, était masquée et, ceci s'expliquera avec ce qui va se passer, très forte. Elle avait un sourire et, dans sa patte, ma queue. Elle tira tout d'un coup et me propulsa sur le tas de cadavre. Je roula jusqu'en bas de la colline.

- Oh, je sens que je vais m’amuser encore un peu, dit la dragonne en me regardant.

Mais je me releva assez lentement, preuve d'un flegme effrayant. Sur l'un de mes griffes en acier était un morceau de cadavre. Je secoua légèrement la patte avant droite, c'était celle où était le morceau, et le bout glissa de la lame en un bruit dee chaire. Je releva la tête vers la dragonne et je la regarda, à travers mon masque, d'un regard exaspéré. Je soupira.

- Pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur moi, dis-je avec un ton exaspéré en tappotant le sol avec mes griffes d'acier, ce qui fit un petit bruit de cliquetis. Bon... Qu'est-ce que je vous ai fait pour que vous voulez me tuer ? J'ai tué votre frère, votre soeur, un parent ou un ami ? Ha, et vous avez enfreint la troisième règle à ne pas dépasser avec moi...

Puis, tout d'un coup, un dragon rouge, qui avait un air famillier, s'interposa entre nous. Puis, il dit assez bas :

- Troisième règle : On fait pas chier le Igniis.

Sa voix... Mais où l'avais déjà entendu ? J'essayai de me rappeler... Mais on dirait que je l'avais oublié comme un rêve... Un rêve... Mais oui, c'est ça ! Je me souvins tout d'un coup à qui appartenait cette voix.

- Skar...

- Général, dit-il en s'adressant à la dragonne plus haut, celui-ci, on ne le tue pas. Il n'est pas comme les autres Warfangiens. Et puis, sans lui, je n'aurais pas été là... Ma famille non plus d'ailleur.

J'armai, pendant ce temps, mes arbalètes, on ne savait jamais. Puis, je reposa mes pattes et regardai la dragonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mer 2 Mar - 17:40

—Pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur moi ? Dit l’orange, accompagnant ses mots par de légers cliquetis métallique. C’est alors que la dragonne remarqua son appareillage. Des sortes de grandes tiges pointues prolongeaient ses propres griffes. Une arme intéressante, selon Eostra, mais il fallait qu’elle s’en méfie. Ce devait être dangereux, surtout en combat au corps à corps, qui était la discipline de prédilection de la générale.
 
—Bon… Qu’est-ce que je vous ai fait pour que vous vouliez me tuer ? J’ai tué votre frère, votre sœur, un parent ou un ami ? Ah, et vous avez enfreint la troisième règle à ne pas dépasser avec moi…
 
La dragonne souhaitait attendre la fin de sa tirade pour répondre. Mais il fut lui-même interrompu par un autre, qu’Eostra avait rapidement identifié. Il s’agissait de ce fameux Skar. Frustrée, la générale gronda en le voyant sortir de sa cachette, et pire que tout, pour s’interposer entre elle et lui. Qu’est-ce qui lui prenait tout d’un coup ? Eostra frustrée par le spectacle déplorable qu’elle avait devant ses yeux. Skar essayait-il d’enfreindre les ordres ?
 
—Troisième règle : On fait pas chier le Igniis.
—Skar…
 
Pour mettre de plus en plus en colère Eostra, ces deux-là semblaient se connaître. Elle qui pensait s’amuser un peu… Tout ce plaisir du jeu sombrait dans elle ne savait quelles retrouvailles douteuses. Sûrement le connaissait-il de Warfang, et, aux vues des nombreuses cicatrices sur ce corps orange, ils ont été soldats ensemble, dans une guerre ou l’autre. Eostra n’en avait cure. Ce détail était gênant, mais elle se devait de s’adapter.
 
—Générale, celui-ci, on ne le tue pas. Il n’est pas comme les autres Warfangiens. Et puis, sans lui, je n’aurais pas été là… Ma famille non plus d’ailleurs.
 
Je vis le dragon orange charger des carreaux sur des arbalètes accrochées à ses pattes. Ainsi, il possédait un équipement qui lui permettait de se défendre au corps à corps, mais aussi à distance. Il fallait analyser tout cela pour prendre la meilleure stratégie ; ce serait un adversaire dur à abattre, car les points faibles semblaient comblés. Au moins était-il trop prétentieux.
 
La dragonne explosa d’un puissant et sinistre rire, qu’elle prolongea plusieurs secondes avant de l’arrêter, un sourire satisfait dessiné sur son visage masqué de fer.
 
—Vous êtes des enfants, autant l’un que l’autre. « On fait pas chier le Igniis » ? Déjà, il faudra que tu apprennes à parler, pauvre dragonnet. Tu es certainement plus âgé que moi, masque de fer, mais tu manques de maturité. Enfin, pourquoi aurais-je un motif pour tuer ? Cela est à la portée de tous ; je ne fais qu’utiliser ce que la nature enseigne. A partir de là, qui a besoin de se justifier ? Enfin, Skar, tu es aussi enfantin que ton camarade. « Il n’est pas comme les autres warfangiens », en effet, il est plus stupide. « Sans lui, je n’aurais pas été là » mais que j’en ai cure, ne me fais pas vomir avec tes états d’âmes. Ce temps-là est révolu, ton ami est ton ennemi, et tu es en train d’enfreindre mes ordres, pour des idées infantiles. Ecarte-toi, ou aide moi, sinon, je te jure que tu risques d’avoir quelques soucis, toi et ta famille.
 

Eostra les regardait tous deux, d’un regard sombre et dur. Ses muscles se contractèrent un peu, tandis qu’elle patientait pour la réponse de ces imbéciles.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 8 Mar - 20:14

La dragonne, après la parole que lui avait adressé Skar, ria d'un long rire mauvais, sinistre... Maléfique. Après cela, elle dit, avec un sourire sadique qui se dessina sur son masque :

- Vous êtes des enfants, autant l’un que l’autre. « On fait pas chier le Igniis » ? Déjà, il faudra que tu apprennes à parler, pauvre dragonnet. Tu es certainement plus âgé que moi, masque de fer, mais tu manques de maturité. Enfin, pourquoi aurais-je un motif pour tuer ? Cela est à la portée de tous ; je ne fais qu’utiliser ce que la nature enseigne. A partir de là, qui a besoin de se justifier ? Enfin, Skar, tu es aussi enfantin que ton camarade. « Il n’est pas comme les autres warfangiens », en effet, il est plus stupide. « Sans lui, je n’aurais pas été là » mais que j’en ai cure, ne me fais pas vomir avec tes états d’âmes. Ce temps-là est révolu, ton ami est ton ennemi, et tu es en train d’enfreindre mes ordres, pour des idées infantiles. Ecarte-toi, ou aide moi, sinon, je te jure que tu risques d’avoir quelques soucis, toi et ta famille.

Son regard était sombre et dur et ses muscles semblèrent se crisper, comme si elle allait nous sauter à tout moment dessus. Mais elle ne le fit pas. Elle était comme patiente...

Skar, lui, semblait tiraillé entre deux choix. Soit il m'attaquait et protégeait sa famille... Soit il restait et mettait en danger sa famille pour aider celui qui lui a permi de fonder sa famille. Il sembait immobilisé et son regard passait de la dragonne masqué à moi et de moi à la dragonne masqué. Ce genre de dilème est horrible moralement.

Je soupirai et avança un peu. Je le poussai un peu sur le côté avant de lui dire :

- Ne fais pas en sorte que ce que j'ai fais il y a des années soit gâché bêtement comme cela.

- Mais, Igniis, je t'en dois une !

- Et bien ce que tu me dois, c'est de rester en vie...

Je me tournai juste ensuite vers la dragonne masquée et lui dit :

- Bien, mademoiselle la sadique, vou me traitez d'enfant, mais je vois que l'on ne vous a pas donné une leçon lorsque vous étiez petite : celle de méfier des apparences. Vous faites ce que la nature vous enseigne ? Ou ce que ceux qui vous manipulent tel un pantin vous enseigne ? Vous me traitez de stupide ? C'est vraiment drôle d'entendre cela venant de votre pare, là.

Je lui fit un sourire sadique. Je faisais exprès de la titiller un peu pour l'énerver. Mais, en même temps, je restais sur mes garde, prêt à esquiver ou/et contre-attaquer à tout moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 15 Mar - 15:38

Eostra remarqua que les deux dragons semblaient être en pleines réflexions. Skar avait intérêt à se tenir, s’il ne voulait pas être davantage puni… Mais cela sembla s’arranger, puisque l’inconnu s’avança en poussant son camarade.
 
—Bien, mademoiselle la sadique, vous me traitez d’enfant, mais je vois que l’on ne vous a pas donné une leçon lorsque vous étiez petite : celle de se méfier des apparences. Vous faite ce que la nature vous enseigne ? Ou ce que ceux qui vous manipulent tel un pantin vous enseignent ? Vous me traitez de stupide ? C’est vraiment drôle venant de votre part, là.
 
Il adressa un sourire carnassier à la dragonne qui répondit immédiatement par un retroussement des babines, dévoilant ses puissants crocs, prêt à déchiqueter la chair. Il fallait remettre cet impudent à sa place, et Eostra se donnerait plaisir à le faire… Elle réfléchit en y songeant. Non, elle avait une meilleure idée.
 
—Il va falloir que tu te méfies aussi des apparences ! Ce corps que tu vois devant toi est autant voire davantage marqué par les combats que toi ! Les cicatrices ne se comptent plus, et mes preuves ne sont plus à faire. Tu parles à Eostra, Générale de la Nécrose, et mon maître est Malefor.
 
En finissant de bien ponctuer cette phrase, un petit volcan entra en éruption, placé exactement derrière Eostra, à une dizaine de mètres, faisant entrer la dragonne dans un spectacle terrifiant et magnifique à la fois. Alors qu’elle se tenait sur le haut de sa colline, on pouvait voir derrière elle un torrent de lave s’élever vers le ciel, inspirant à la posture de la Générale que davantage d’ampleur et de danger. Lorsque le volcan se calma enfin, Eostra sourit à son tour et fit un signe de ses pattes. Alors sortirent tous les sbires de la dragonne, armés de différents équipements, certains en armure, d’autres dépourvues de celles-ci.
 
—Je te prierai donc de me respecter moi, ainsi que ceux qui m’ont permis d’arriver ici. Montre-moi ta force, guerrier.
 

Sur ces derniers mots, les quelques singes commencèrent à avancer, ayant réussi à encercler le dragon orange, sautillant de joie face à la victime qu’ils pourraient faire en plus. Eostra s’allongea sur sa colline et considéra le spectacle avec le plus grand intérêt, sa queue se courbant pour arriver devant ses pattes avant et se déposer délicatement sur ces dernières. Elle gardait un grand calme qui lui était étrange, tant on la connaissait pour sa grande fureur et son sang chaud.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mer 16 Mar - 20:56

Elle commença à s'énerver et retroussa ses babines pour laisser apparaître ses crocs. Tant mieux, c'était le but. Après tout, il n'y a que la vérité qui blesse, non ?

- Il va falloir que tu te méfies aussi des apparences ! Ce corps que tu vois devant toi est autant voire davantage marqué par les combats que toi ! Les cicatrices ne se comptent plus, et mes preuves ne sont plus à faire. Tu parles à Eostra, Générale de la Nécrose, et mon maître est Malefor.

Soudainement, tel une "orginale" personne maléfique, un petit volcan entra en fusion juste derrière elle.

- Original... dis-je ironiquement avec un sourire amusé.

Après que le volcan se soit calmé, elle eu un sourire carnassier et fit un signe de patte. Alors, des dizaines de sbires, que des singes, sortirent. Il y en avait 14 en tout.

- Je te prierai donc de me respecter moi, ainsi que ceux qui m’ont permis d’arriver ici. Montre-moi ta force, guerrier.

Tous les singes commencèrent à m'encercler et à sautiller de joie. Ils pensaient que je ne serait qu'un amuse-bouche pour la bataille. Comme ils avaient tords...

- Essayer de me tuer en envoyant vos sbires ? Comme c'est original et mignon...

Eostra se coucha et regarda attentivement vers ma direction comme si elle s'apprêtait à un spectacle sanglant. Elle allait en avoir un... Mais elle aura des surprises ! En regardant un peu autour de moi, je dis :

- Haaaaaaaaa ! Mes amis les singes ! Comme ça fait plaisir de vous retrouver ! Avez-vous trouvé un peu plus de force ? Si oui, vous allez enfin pouvoir me montrer quelque chose d'intéressant !

Soudainement, l'un d'eux, qui n'était pas en armure, me sauta dessus et je fis un pas de côté pour ensuite donner un coup de mes griffes de métal qui le trancha littéralement en deux. Soudainement, les 13 autres se mirent tous à me sauter dessus en même temps. Tellement prévisible, venant de leur part. Avec ma queue, j'en projetai 3, dont le premier était en armure et, en percutant les autre, un bruit de craquement d'os se fit entendre.  Il y en avait deux sur chacun de mes côtés alors, en ouvrant soudainement mes ailes puissamment,  je les projetai en arrière. Il y en restait deux derrière moi, un de chaque côté, et quatre devant moi. Je tuai l'un de ceux devant moi, un singe, sans armure et qui avait une épée, avec un coup mortelle de griffes dans le ventre et je récupérai son arme au vol pour décapiter celui, d'entre les trois autres, qui était en armure. Sa tête vola, accompagné d'une gerbe de sang qui atterri sur mon masque d'acier.

Les quatre autres, eux, avaient atterri sur moi.  Je crachai alors, pour éliminer ceux devant moi, une gerbe de feu et les brûlai au je ne sais combien de degré. En même temps, se prendre les flammes d'un dragon à bout portant... C'est un peu douloureux ! Leur cris même peuvent prouver ce que j'affirmais. Et les deux autres, derrière, s'étaient accrochés à mes pattes arrières. Les deux essayèrent de planter leur épée dans ma chaire mais je m’asseyai brusquement, ce qui les surpris et donc les déstabilisa, et, avec mes deux pattes avant, je donnai un coup, le plus loin derrière moi, et s'en suit alors un bruit de chaire... Pas de la mienne, non... Mais de la leur. Je les avais frappé mortellement.

Là, trois autres arrivèrent, ceux qui avaient survécus au fait que je les avais envoyé valser. Il y en avait deux en armures. Ils étaient derrière moi. Je me retournai alors et en fis valser un, en armure, le plus proche, lorsqu'il fut assez près de moi, sur le côté d'un revers de la patte droite et tuai le second, sans armure, d'un coup de crocs à la tête, que je lui arrachai juste après en ayant un goût de sang sur la langue. Enfin, le troisième, en armure, sauta sur moi. Je le choppai au vol et l'envoyai voler plus loin. J'avais visé la source magmatique la plus proche et celui-ci atterri dedans, en poussant d'horribles cris pendant qu'il fondait et se transformait en un amas de chaire brûlé et sanguinolente.

Il en restait alors plus qu'un... Celui que je venais d'envoyer au sol. J'allai vers lui et il se "réveilla" à ce moment là. Sous une certaine peur, il commença à reculer mais je le pris par le cou avec ma patte avant droite, en faisant attention qu'il ne se fasse pas planter pas les griffes. Où comptais-tu aller comme ça, toi ?! Puis, je me tournai vers la générale et leva le singe, encore vivant, en l'air... Et je commençai à étrangler ma victime en serrant de ma patte. Je regardai Eostra dans les yeux pendant que je sentais la vie de ma victime s'effacer petit à petit. Puis, je regardai une fois le singe en lui souriant sadiquement et et je repassai mon regard à la générale. Alors, à ce moment-là, le macaque s'était éteint...

- Merci pour ce petit échauffement, lui dis-je.

Je lui balançai le cadavre du dernier à ses pattes et continuai :

- Donc, vous êtes Eostra, Générale de la Nécrose et sous-fifre de Malefor... Fort bien ! Et vous dites que votre force est immense ? Encore mieux ! J'espère au moins que ceci ne sera pas un mensonge et que vous ne serez pas aussi faible que ce Nécromancien de Malefor. Et puis, j'ai essayé de vous respecte. C'est vous qui, au contraire, ne me respectez aucunement. Donc je vous rend l'appareil. Au faite, maintenant que les présentations sont faites pour vous, à mon tour. Je suis Igniis, Second Capitaine de la Garde de Warfang, et, puisqu'on y est avec les titres, Régicide, Fratricide, Tueur de Nécromancien, ancien Chef de Guerre et Protecteur de Warfang.

J'enlevai mon masque en signe de "respect" et fit un souple mouvement de la patte droite, celle qui tenait le masque, et montrai ainsi ma tête avant de remettre le masque. Même si cette bataille avec les singes était terminé, je restais toujours avec un grand sang froid (paradoxal pour un dragon de feu) et m'apprêtais à tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Sam 19 Mar - 16:56

Le spectacle plut beaucoup à la dragonne, toujours allongée, la queue remuant légèrement entre ses pattes. Elle ne put se retenir de faire apparaitre un rictus sadique le long de son museau alors que, un à un, ses soldats mourraient. Cela montrait deux choses très importantes : s’ils sont morts, c’est que ces singes n’auraient servis à rien, et cela permettait de montrer que ce dragon était… « A peine » plus fort qu’une troupe de singe, ce qui, en soit, n’était pas vraiment un exploit, mais il lui fallait savoir, et maintenant, ce soldat aurait à faire un défi beaucoup plus corsé.
 
Afin de montrer qu’il était plus fort qu’il en avait l’air (futile geste, à son goût), le dragon orange la remercia pour l’échauffement, ce à quoi elle répondit par un pouffement, pus il lança le dernier singe qu’il avait étranglé à la force de ses pattes. Il tomba lourdement sur le flanc de la colline puis dégringola à nouveau pour finalement s’immobiliser une fois au pied de l’excroissance de cendres. Lentement, elle se releva et s’étira, craquant les articulations de ses pattes et de sa nuque.
 
Elle se rendit alors compte d’un léger détail. La Horde avait besoin de troupes, et elle ne pouvait se permettre de les perdre aussi facilement. Après coup, la tentation du jeu avait surpassé l’esprit tactique de la dragonne, et elle maugréa dans son for intérieur cette négligence de sa part. Elle devait dépasser tout cela, car elle était la Générale de la Nécrose. Elle se rassura en se disant que de toute manière, ces larbins étaient bien trop faibles, et elle conserva son sourire tandis que son masque de fer couvrait encore son visage.
 
—Donc, vous êtes Eostra, Générale de la Nécrose et sous-fifre de Malefor... Fort bien ! Et vous dites que votre force est immense ? Encore mieux ! J'espère au moins que ceci ne sera pas un mensonge et que vous ne serez pas aussi faible que ce Nécromancien de Malefor. Et puis, j'ai essayé de vous respecter. C'est vous qui, au contraire, ne me respectez aucunement. Donc je vous rends l'appareil. Au faite, maintenant que les présentations sont faites pour vous, à mon tour. Je suis Igniis, Second Capitaine de la Garde de Warfang, et, puisqu'on y est avec les titres, Régicide, Fratricide, Tueur de Nécromancien, ancien Chef de Guerre et Protecteur de Warfang.
 
Au moins en avait-elle un peu plus appris sur ce dragon, et lus indirectement, sur Warfang. Il y avait donc une organisation militaire. Un Second ? Elle se demandait à quoi cela servait. Sûrement assurer les tâches dont ne veux pas le chef de la Garde ; le rôle du bouffon. Elle sourit. Sûrement avait-il de l’importance dans son organisation, mais elle devait être relative.
 
—Des ennemis mortels ne se respectent pas. Ils se contentent de survivre en tuant l’autre parce qu’il l’empêche d’accomplir ce à quoi il est destiné, et je n’ai que faire de tes titres, dont la moitié doivent être des fadaises. Ils ne disent rien. Néanmoins, je vais suivre ta coutume, que tu vois face à qui tu combats.
 
Igniis retira son masque ensanglanté, et Eostra fit quasi-immédiatement de même, révélant son museau effilé et long, typique des femelles. La Générale posa à nouveau le masque sur son visage et commença à descendre la pente, glissant légèrement. Enfin arrivée en bas, elle enjamba le corps tout en faisant bien attention à enrouler discrètement sa queue autour de la cheville du cadavre.
 
—On va voir ce qu’un Second de la Garde sait faire, n’est-ce pas ? Allons, plus besoin d’autres cérémonies. Que le jeu commence !
 

Sans crier gare, elle fit une légère rotation de son corps et utilisa toute sa force pour soulever avec sa queue le cadavre qu’elle tenait par la cheville et le propulsa sur Igniis. Le dernier singe portait une armure, alourdissant ainsi le poids du projectile. Elle termina sa rotation à 360° et crache depuis sa gueule trois salves d’acide qui fondirent sur leur cible.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Lun 21 Mar - 19:28

- Des ennemis mortels ne se respectent pas. Ils se contentent de survivre en tuant l’autre parce qu’il l’empêche d’accomplir ce à quoi il est destiné, et je n’ai que faire de tes titres, dont la moitié doivent être des fadaises. Ils ne disent rien. Néanmoins, je vais suivre ta coutume, que tu vois face à qui tu combats.

Elle retira, elle aussi, son masque et me montra ainsi son visage. Puis, elle le remit sur elle et commença à descendre de sa pente. Elle enjamba le cadavre qui avait roulé jusqu'en bas de cette "colline". Puis, elle me dit, pendant que j'étais sur mes positions, prêt à toute attaque :

- On va voir ce qu’un Second de la Garde sait faire, n’est-ce pas ? Allons, plus besoin d’autres cérémonies. Que le jeu commence !

Soudainement, en faisant une rotation, elle me lança avec sa queue le cadavre en armure du singe sur moi. Sa force était donc bien grande... Et ça me plaisais ! Mais, au lieu d'esquiver un bête cadavre, je leva juste ma patte avant gauche et la mit bien droite, de sorte que rien ne puisse la pousser en avant. Le corps vola jusqu'à moi et s'embrocha dans les griffes, qui étaient faitent pour trancher armure ET chaire, en un bruit de chaire et d'os.

Puis, soudainement, un bruit de cracha puissant. Et ceux-là attérirent sur mon "bouclier" singe. Je regardai alors le devant du "bouclier", le côté qui avait pris ces crachats, et je vis que l'armure avait été rongé à trois endroits. Je reconnu de suite qu'est-ce que faisait ça...

- De l'acide ? dis-je en regardant Eostra dans les yeux et en lui donnant un sourire amusé. Comme c'est mignon de votre part...

Je laissai glisser le cadavre jusqu'au sol. Heureusement, mes griffes n'avaient rien. Puis, en restant toujours sur mes gardes (le combat avait quand même commencé !), je continuai en regardant la générale :

- Vous savez, vous dites vrai. Mais disons que j'ai quelque chose qui me perdra sûrement : de l'honneur. Et je déteste faire des combats en étant un véritable salaupard. Je préfère respecter cet art. Mais, comme nous avons commencé la partie, faisons en sorte que ce jeu soit amusant... Je vous montrerai ce qu'un Second de la Garde est capable de faire. Mais, question, je pari que vous n'avez encore rien montré de votre potentiel, je me trompe ?

Je commençai alors à faire deux trois pas de côté pour tourner autour de mon adversaire, aux aguets de chaque attaque que celui-ci pourrait tenter de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Sam 2 Avr - 12:21

La première offensive avait été faite. Cela permettait d’inaugurer le combat. Bien évidemment, le mouvement performé par la dragonne n’eut pas le but escompté. Cela aurait été trop facile.
 
Le dragon nommé Igniis embrocha simplement le cadavre avec ses longues extensions de griffes. Cela montrait une chose à Eostra qui lui déplaisait : ces instruments ne sont pas fragiles, bien au contraire. Il avait aisément réussi à passer l’armure du singe et transpercer tout son corps. La Générale s’étonnait de cet outil. Qui pouvait bien l’avoir forgé ? En tout cas, c’étaient des griffes d’une qualité à nul autre pareil. Il remarqua aussi que l’acide avait frappé l’armure du singe, maintenant partiellement érodée. Il sourit à cela, comme s’il ne s’agissait de rien.
 
—De l’acide ? Comme c’est mignon de votre part.
 
Cela la frustra légèrement. Il émit un léger grondement face aux paroles d’Igniis, mais resta concentrée. Il lui fallait réfléchir à quelque chose : un combat rapproché dans ses conditions ne lui combattaient pas, et la dragonne était connue pour ses prouesses en combat musclé, pas à distance.
 
—Vous savez, vous dite vrai. Mais disons que j’ai quelque chose qui me perdra sûrement : de l’honneur. Et je déteste faire des combats en étant un véritable salopard. Je préfère respecter cet art. Mais, comme nous avons commencé la partie, faisons en sorte que ce jeu soit amusant… Je vous montrerai ce qu’un Second de la Garde est capable de faire. Mais, question. Je pari que vous n’avez encore rien montré de votre potentiel, je me trompe.
—Hélas pour toi, tu te trompes lourdement. Tes griffes sont intéressantes. Je crois que je les prendrai.
 
Les deux dragons commencèrent alors à tourner pour qu’aucun ne puisse aoir vu sur le flanc de l’autre. Cependant, Eostra était plus maligne. Elle arriva non loin d’un des corps qu’Igniis avait laissé. De sa queue, elle prit discrètement une hache.
 

Tout d’un coup, elle se retourna à nouveau et lança la hâche à toute vitesse. En se replaçant face à son adversaire, elle attrapa d’une patte un sabre qu’elle lança aussi peu de temps après la première arme. Enfin, de sa queue, elle lança un nouveau coutelas qu’elle avait attrapé en lançant l’épée. Puis elle cracha deux boules d’acides sur les côtés d’Igniis, qui éclabousserait un peu partout autour. Elle sourit lorsqu’elle eut fini son enchaînement.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 5 Avr - 19:51

- Hélas pour toi, tu te trompes lourdement. Tes griffes sont intéressantes. Je crois que je les prendrai.

Nous commençâmes à nous tourner autour... Je restais vigilant... Elle pouvait refaire n'importe quelle attaque... Et, plus elle s'approchait des cadavres... Plus je m'appretait à esquiver ou même à utiliser les même armes.

Puis, tout d'un coup, elle se retourna pour me lancer... Une hache ? Très bien... Si elle voulait me jeter des petit ustencils de cuisine, soit ! Je ne l'esquiva pas mais je l'attrapa au vol par le manche. J'avais l'habitude qu'on me balance des armes. Donc, une hache... Croyez-vous vraiment que cela me ferait quelque chose ? Puis, juste après qu'elle ai lancé l'arme, elle lança un épée et un coutelas. L'épée, avec le côté arrondi de la hache, fut dévié d'un coup sec et attéri, ou plutôt se planta, sur le côté. Quand à l'autre arme de jet... Je me la pris dans l'épaule et de face. Je n'eu le temps de la retirer qu'elle cracha deux boules d'acide, une de chacun de mes côtés, et, en voyant cela, je fis un grand saut en arrière. Lorsque l'acide atterri au sol, il éclaboussa de tous côtés... Mais pas sur moi, qui m'étais étloigné suffisament en un saut pour ne pas recevoir ce liquide. Elle avait néanmoins son sourire sadique après tout cela...

Après cela, je retirai le coutelas rapidement en une petite éclaboussure de sang. Et nous continuâmes à nous tourner autour. Alors, avec un sourire sadique et carnacier, je lui dit :

- Je me trompe ? Donc, cela veut dire que vous ne savez que lancer des objets et des boules d'acides... Dommage ! Je pensais avoir avoir à un adversaire plus coriace. Et puis, désolé, mais essayer de m'envoyer des objets VRAIMENT dangereux... Car, sérieusement... Un lancer de hache ? Vous pensiez réellement que c'était dangereux pour qu'elqu'un qui avait fait la guerre ? Pareil pour un petit coutelas de rien du tout ?

Je projetai alors soudainement cette dernière arme de jet sur elle et je lui adressais toujours ce sourire qui donnait l'impression d'un sadisme effrayant et d'un flegme pareille. Pour l'instant, je faisait ultra soft, pour mes attaques, histoire de toujours m'amuser à l'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mer 6 Avr - 11:54

Toutes les offensives d’Eostra se révélèrent être un échec, du moins quasiment toute. La dragonne sourit en voyant le coutelas se planter dans l’épaules d’Igniis, bien que cela ne sembla pas énormément le déranger. Il la retira comme s’il s’était planté une simple épine dans l’épaule. La Générale resta concentrée. Il avait de bons réflexes, et se vantait un peu trop de cela, Eostra avait bien envie de déchirer sa gueule pour qu’il puisse la fermer définitivement. Elle s’amusait en même temps qu’elle était irritée, un sentiment étrange.
 
Dans un sourire carnassier, Igniis dit :
 
—Je me trompe ? Donc, cela veut dire que vous ne savez que lancer des objets et des boules d’acide… Dommage ! Je pensais avoir à faire à un adversaire plus coriace. Et puis, désolé mais essayez de m’envoyer des objets vraiment dangereux… Car sérieusement… Un lance de hâche ? Vous pensiez réellement que c’était dangereux pour quelqu’un qui avait fait la guerre ? Pareil pour un petit coutelas de rien du tout ?
—Je sens de la mauvaise foi. Je t’ai touché, est-ce que cela poserait problème à ton égo ?
 
Elle lui envoya un sourire, qui fut rapidement interrompu par le jet du coutelas de la part de son opposant. Eostra avança sa tête, et l'arme blanche rebondit ainsi sur le masque de fer, son angle pas assez efficace pour ne pouvoir ne serait-ce qu'entaille le métal.
 
—De plus, tu me sembles beaucoup trop faible pour avoir vraiment été quelqu’un qui a fait la guerre. Tu es beaucoup trop défensive, j’attends un retour. Ce n’est pas un combat, ici, et crois-moi, si tu te donnes assez… J’oserais te dévoiler un peu plus de ma force, mais il faut le mériter.
 

Tandis qu’elle parlait, elle s’était emparée d’un sabre avec sa queue qu’elle remuait de gauche à droite. Elle venait de trouver une possible solution pour s’approcher sans trop risquer de choses, mais elle restait là, attendant que son adversaire exécutent les premiers mouvements.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 12 Avr - 14:56

- Je sens de la mauvaise foi. Je t’ai touché, est-ce que cela poserait problème à ton égo ? De plus, tu me sembles beaucoup trop faible pour avoir vraiment été quelqu’un qui a fait la guerre. Tu es beaucoup trop défensive, j’attends un retour. Ce n’est pas un combat, ici, et crois-moi, si tu te donnes assez… J’oserais te dévoiler un peu plus de ma force, mais il faut le mériter.

Elle remuait, pendant ce temps, un sabre avec sa queue de gauche à droite. J'avais toujours la hache dans la patte avant droite. Mon sourire restait le même. Je lui dit en remuant un peu mon arme :

- Vous voulez croiser le fer ? Très bien ! J'adore les bruits de bataille avec ce genre d'arme ! Mais faites attention, la hache est l'une de mes armes de prédilection dans la bataille.

Je commençai à m'avancer vers elle, toujours en faisant attention à ne pas montrer mes flancs et toujours être en face de mon adversaire. Mais je "m'arrêtais" (toujours en ne montrant toujours pas mes flancs) à une certaine distance. De là, elle pouvais avancer de un ou deux pas et me toucher. Je lui dit, avant de pointer ma hache vers elle :

- Au faite, avant de commencer ce combat... Mon masque et mes griffes ne sont pas à vendre. Mais, si vous voulez, je pourrais vous les faire voire de TRES près. Ah ! Et vous m'avez invité à croiser le fer. Alors, je vous laisse l'honneur d'attaquer en premier.

J'étais prêt dans ce combat. J'attendais alors ses premiers mouvements pour que commence la véritable bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Sam 16 Avr - 18:28

—Vous voulez croiser le fer ? Très bien ! J’adore les bruits de bataille avec ce genre d’arme ! Mais faite attention, la hache est l’une de mes armes de prédilection dans la bataille.
—Et tu es capable de détruire notre monde d’un coup de griffe, se moqua Eostra. Les armes blanches sont pour les couards, mais il est vrai que c’est le meilleur outil pour déjouer ces derniers, et c’est pourquoi il m’a fallu apprendre à m’en servir.
 
Suite à cela, le dragon orange fit une légère remarque sur son masque et ses griffes, qui, disait-il, ne pourraient lui être enlevés. Quel élan d’orgueil. Beaucoup trop prétentieux, il fallait qu’elle en finisse vite. Même si c’était une dragonne qui pouvait se permettre le combat d’endurance, elle commençait à être lasse de ce dragon stupide. Elle tendit l’arme non loin de sa tête grâce à la grande flexibilité de sa queue, ainsi que de longueur. Non seulement il y avait la lame de l’arme, mais les piquants sur sa longue queue permettraient de servir de garde et d’attaquer aussi.
 
—En garde ! Dit-elle, de la fumée verte commençant à légèrement dépasser de sa gueule. Il lui fallait maintenant se concentrer.
 

La Générale fit les premières offensives. Elle démarra par d’amples mouvements en diagonales pour trancher et faire quelques estafilades à son adversaire, puis un coup d’estoc pour possiblement planter la lame dans le poitrail de son opposant.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 26 Avr - 20:02

- Et tu es capable de détruire notre monde d’un coup de griffe, se moqua-t-elle. Et tu es capable de détruire notre monde d’un coup de griffe, se moqua Eostra. Les armes blanches sont pour les couards, mais il est vrai que c’est le meilleur outil pour déjouer ces derniers, et c’est pourquoi il m’a fallu apprendre à m’en servir.

Ensuite, de la fumée verte commença à sortir de ses naseaux après qu'elle ai porté son épée proche de sa tête grâce à sa queue remplie de piquants. Il fallait que je fasse attention à cela. Puis, elle dit :

- En garde !

Elle fit alors les premières offensives. Parfait ! Elle fit d'amples mouvements en diagonale, quelque chose de facile à parer, ainsi que quelques estafilades, qui furent raté car la lame glissait sur ma hache. La hache de guerre que j'avais, j'avais omis ce détail, était ce que l'on appelle ne Francisque, qu'un singe pouvait aisément manier à deux mains et que je pouvais donc très aisément manier à une seul patte. Puis, enfin, elle tenta une estoque en direction de mon torse. Alors, pour faire cela, très rapidement, je fis cette suite de mouvement : J'esquivai sa lame, je coinçai sa queue au sol avec ma patte avant gauche avant de le faire avec la patte arrière gauche (en faisant attention de ne pas la mettre sur les piquants) et, en me mettant derrière mon adversaire d'un rapide et court mouvement, je lui pris la corne avec la patte avant gauche pour lui lever la tête et dégager son cou puis, dans le même temps, je mis ma francisque à cet endroit. Sa queue était maintenant bloqué, il serait difficile de l'enlever de là vu la force que je mettait dans ma patte pour "écraser" la queue, et elle ne pouvait pas me cracher son acide sur moi puisque j'étais derrière elle. Puis, si elle se retournait pour essayer de m'attaquer avec ses patte ou son acide, elle s'égorgerait toute seule avec le tranchant de la hache que je tenais extrêmement près de son cou. En plus, il serait difficile de se retourner vu que je lui bloque la tête en lui tenant fermement l'une de ses cornes   à l'arrière de son crâne. Alors, d'une voix haute, claire et résonnante ainsi que menaçante, je lui dit :

- Tu es maintenant entre mes griffes ! Si tu fais un seul et malheureux mouvement, tu meurs, la gorge ouverte en train de saigner tel une vulgaire truie que l'on égorge !

Je ne voulais pas que le combat se termine maintenant... Non ! Je voulais qu'il dure un peu plus... Alors, j'attendis de voir ce qu'elle s'apprêtait à faire pour continuer cette bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Jeu 28 Avr - 14:08

Les mouvements de la Générale n’eurent pas les effets escomptés. Il fallait avouer que ce dragon était un bon combattant avec les armes blanches. Un bon couard, comme le disait si bien Eostra, qui fut surprise alors qu’elle voulait planter l’épée dans le torse du dragon. Ce dernier parvint à esquiver et à se mettre derrière la dragonne, qui, emportée par l’élan de son coup, avait trop avancée. Même si elle savait manier une arme avec sa queue, ce genre de combat n’était pas la discipline qu’elle maitrisait à la perfection. Un Général a beau être trié sur le volet, il n’en reste pas moins avec des faiblesses. Ainsi, elle se retrouva dans une mauvaise position, sa queue écrasée par la patte d’Igniis, avec une tranchante lame froide sur le cou. Il lui tenait aussi la corne avec sa patte. Cette dernière, néanmoins, ne dit rien, ne parut pas en colère et se laissa tenir dans cette position.
 
—Tu es maintenant entre mes griffes ! Si tu fais un seul et malheureux mouvement, tu meurs, la gorge ouverte en train de saigner telle une vulgaire truie que l’on égorge.
—Tu fais erreur. Je suis sous ta lame, pas entre tes griffes, espèce de poltron. Et si tu crois que je suis morte, tu fais une trop grave erreur…
 
D’une de ses pattes avant, elle parvint à agripper le manche de la hache et à reculer un peu la lame de son cou avec sa force qui égalait, voire surpassait celle d’Igniis. Elle forçait pour que la hache ne finisse pas dans son cou. Dans le même temps, elle activa son élément de nécrose et le développa tout autour de son corps. Cela ne se voyait pas, mais plus une personne restait contre le corps d’Eostra, plus il risquait d’en repartir avec de graves séquelles. S’il restait peu longtemps, Igniis ne souffrirait que de maux de ventre, mais sinon… Il risquait des maladies incurables ; et elle sourit en pensant cela.
 
Elle continua. Une fois certaine d’avoir de la marge vis-à-vis de cette hache, elle se jeta en avant, décalant avec la force de ce mouvement la hache vers sa droite. Elle s’appuya sur son autre patte avant et frappe plusieurs fois le ventre et le poitrail d’Igniis, puis les tendit et fit une roulade, l’écrasant étant donné qu’avec ses pattes elle l’avait emporté avec lui. Une fois ceci fait, se sentant triomphante, elle se releva et vint immédiatement le plaquer au sol, écrasant la patte qui tenait la hache, l’empêchant de s’en servir, une patte arrière, les griffes sorties, égratignant jusqu’au sang le ventre d’Igniis, et la queue pleine de pique prête à frapper le crâne de son adversaire. Bien entendu, son poison autour de son corps était toujours actif.
 

—Alors, autre chose à proposer peut-être ?

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Lun 2 Mai - 19:39

- Tu fais erreur. Je suis sous ta lame, pas entre tes griffes, espèce de poltron. Et si tu crois que je suis morte, tu fais une trop grave erreur…

Je n'en attendais pas moins, me dis-je en souriant. Avec une force certaine, elle réussit à enlever la hache de son cou pour sauter en avant en me frappant plusieurs fois avec une de ses pattes arrière dans le ventre. Elle fit une roulade pendant que la douleur soudaine au ventre et se retourna vers moi rapidement pour me plaquer au sol, écrasant ma patte où était la hache et, avec une des ses pattes arrière, me griffa le ventre jusqu'au sang. J'avais déjà connu pire. Enfin, sa queue était au dessus de moi, prête à frapper mon chef. Puis, elle me dit :

- Alors, autre chose à proposer peut-être ?

Mon sourire commença à s'agrandir et, soudainement, je me mit à rire d'un rire grave, profond, effrayant et presque sadique. Elle n'avait pas idée combien ce que j'ai fait pour le moment n'était qu'un rien de ce que je savais faire. Je n'avais pas encore utilisé tous mes avantages. Je relevais la tête et répondais par une autre question :

- Pourquoi sommes-nous autant des têtes brûlées comme cela ?

Alors, soudainement, je vomis mon feu à sa figure ! Nous étions proches, elle aurait donc des chances moindres de l'esquiver ! Et, comme c'est à bout portant, mes flammes sont d'une chaleur incroyable. Si son visage ne brûle pas à quelque degré, son masque, au moins, sera brûlant ! Et cela pouvait donc, qu'elle esquive ou pas, la déstabiliser (si elle n'esquivait pas, la douleur la rendrait un peu plus forte... Mais cela rend aussi rend aussi le fait de pouvoir s'enlever de dessous une personne blessé plus facilement. Je sais, c'est du vécu !) et cela me laissait alors une opportunité !

Je lâchai la francisque, roulais sur le côté et, en me retournant vers elle, je levai ma patte avant gauche et tirai un carreau d'arbalète en direction de la cuisse de mon adversaire ! Après cela, je réarmai l'arme vide à une grande vitesse !

C'était une grande combattante. Je ne voulait pas la tuer, pour le moment. Je le ferais si j'en voyais la nécessité, s'il n'y a plus que ça à faire. Je l'aurais déjà tuer avant, sinon... J'aurais déjà trancher son cou, quand j'étais au sol, j'aurais pu tirer un carreau d'arbalète dans des endroits fatales comme le cœur ou la jugulaire juste en pliant la patte. En roulant sur le côté, j'aurais pu, au lieu de tirer dans la cuisse, tirer n'importe où. J'aurais même pu sauter sur elle pour l'achever par un coup de mes griffes d'acier. La douleur pénétrante de celles-ci donnent me donnent toujours une occasion de frapper encore une fois... Et même à des endroits où la douleur est encore plus présente. Je suis parfois sadique et psychopathe... Je sais !

Quoi qu'il en soit, je restais alors sur mes position, essayant de voir si elle esquiverait ou pas... Et voir ce qu'elle fera juste après...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mar 17 Mai - 22:50

Un sourire sinistre s’étira sur la bouche du guerrier. Eostra le vit et comprit qu’il fallait en finir. Hélas, au moment de porter le coup fatal, une déferlante de flamme jailli de la gueule de l’adversaire. Elle bondit en arrière et sentit une forte chaleur sur son masque qui commença à la démanger, puis lui brûler légèrement les écailles. Elle grimaça derrière son rideau de fer et retira ce dernier, rapidement. Le métal rougissait d’une douce lueur vermillon, mais revint rapidement à sa teinte d’origine. Elle le posa contre le début d’une colline, tout en gardant tout son intérêt face à Igniis.
 
Le feu… Cela devenait légèrement ennuyeux. Eostra en était fâchée. Il éviterait certainement qu’elle avance trop. Il fallait donc le prendre de vitesse.
 
Il avait entre temps levé une de ses pattes et pointait vers la Générale un des carreaux. Ce dernier fondit sur sa cible sans défaillir. Eostra n’eut qu’à faire un saut et tourbillonna un coup avant de revenir par terre, bien sur ses quatre pattes. La grâce l’accompagnait alors, et elle fit un sourire narquois à Igniis.
 

—Il va toujours falloir faire mieux que ça. Tu m’ennuies… Je pourrais en finir si vite, mais je veux voir ta force. Hélas, tu me déçois. C'est donc ça, la Garde de Warfang. Par qui êtes-vous entraînés ? Des moines obèses ?

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Mer 18 Mai - 19:06

Elle avait reculé quand mon feu l'atteignit. Elle enleva son masque, montrant ainsi son visage qui avait quelque chose d'attirant dans cette beauté guerrière. Et elle le posa rapidement sur le début d'une colline pour ensuite esquiver le carreau de mon arbalète avec une certaine grâce. Elle me fit un sourire narquois et me dit :

- Il va toujours falloir faire mieux que ça. Tu m’ennuies… Je pourrais en finir si vite, mais je veux voir ta force. Hélas, tu me déçois. C'est donc ça, la Garde de Warfang. Par qui êtes-vous entraînés ? Des moines obèses ?

Face à cela, je rigolai de mon grave rire et recommençai à tourner autour d'elle en lui disant :

- La Garde de Warfang n'est pas comme cela, je te le promet. Eux sont plus... Direct. Mais, comme l'a dit mon ami tout à l'heure, je suis différent des autres warfanguiens. La Garde aurais profité de chaque bon moment pour en finir, ils auraient exploiter chaque faiblesse de l'adversaire pour le tuer... Mais, moi, je préfère m'amuser dans le combat. En plus, quand tu étais sur moi, un bon carreau dans la tête, lorsque le feu te faisais reculer, aurais fait l'affaire. Mais, quelque chose en toi, je sais pas, ta force, ton côté guerrier, me donne envie de ne pas te tuer... Je pense que tu dois sûrement penser que je suis un faible pour ne pas vouloir te tuer... Ne t'en fais pas, je n'avais pas hésité pour massacrer sauvagement mon frère et ma belle-sœur. Et, je t'ennuis, pour le moment ? Tant mieux ! Le combat ne sera alors que mieux ! Au faite, tu as enlevée ton masque, à moi de le faire...

Prêt du début de colline où était posé le masque d'Eostra, j'enlevai le mien, toujours en regardant mon adversaire, et le posai juste à côté du sien. Puis, juste après, je lui dis :

- Tu veux que je me montre un peu plus fort ? Très bien, passons à une vitesse supérieure et essayons d'arrêter de jouer ! Es-tu prête ? 3... 2... 1...

Alors, à ce moment-là, toutes mes écailles s'enflammèrent et je fus comme une torche vivante, je fus comme un phénix s'embrasant. La chaleur autour de moi augmenta et mes yeux verts ressortaient encore plus de mon corps, tel des émeraudes brillantes. Je souriais et, après un bref rire, je dit à Eostra :

- Alors ? Le spectacle te plaît ? Ou voudrais-tu être remboursée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eostra

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 15/05/2015
Localisation : Derrière toi

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Jeu 26 Mai - 16:42

La dragonne rit aux dires d’Igniis. Il semblait dire que n’importe qui aurait pu la tuer. Lorsqu’elle tut ses jubilations, un regard et sourire carnassiers vinrent s’y substituer ; elle avait un subtil plaisir à imagine à quel point cet opposant avait tort de l’enterrer ainsi. Elle n’était plus en colère du tout, et peut-être un peu trop sûre d’elle. Néanmoins, elle n’en avait cure. Il alla placer son masque près du sien. Que de rituels inutiles. Ça la dégoûtait même qu’il songe à disposer son masque à côté de celui-ci.
 
—La Garde serait morte face à moi. Tu ne connais donc pas mon histoire, n’est-ce pas ? (Elle émit un bref rire de mépris) Ta naïveté te permet encore de tenir sur tes pauvres pattes.
—Tu veux que je me montre un peu plus fort ? Très bien, passons à une vitesse supérieure, et essayons d’arrêter de jouer ! Es-tu prête ? 3, 2, 1…
 
Quelle contradiction. Le dragon souhaitait stopper ces jeux, et il comptait comme un dragonnet jouant à cache-cache. Décidément, son comportement était bien étrange. Eostra se demanda même quel âge il avait, car, il ne semblait pas du tout jeune. Sa sagesse devait être mal fondée… Ou alors il restait un enfant dans son esprit et ses paroles. Elle s’étonna de trouver cela chez un guerrier. Elle en fit abstraction, ce n’était point important.
 
La dragonne recula d’un pas prudent lorsqu’elle vit tant de feu se rassembler autour d’Igniis pour finalement former autour de lui de secondes écailles, toutes faites de cet ardent élément. Ainsi était-il capable de se couvrir de flammes ? Astucieux, et dangereux. L’option du combat au corps à corps mourrait à nouveau dans l’esprit de la Générale. Elle devait le blesser d’une autre manière.
 
Et elle savait déjà comment faire.
 
—Alors… Le spectacle te plait ? Ou voudrais-tu être remboursée ?
 
La Générale se mit alors à tourner lentement, inspectant tous les angles d’Igniis, cherchant peut-être un point faible, un endroit non-enflammé où il serait plus affaibli. Rien de cela. Il était parfaitement sur ses gardes, prêt à réagit à n’importe quoi. Elle tourna jusqu’à s’arrêter pour le voir devant un grand rocher, à quelques mètres derrière lui.
 
—Comme tu l’as dit… On ne joue plus. Il n’est pas question de spectacles.
 
Sur ces ultimes paroles, elle cracha de l’acide vers Igniis, n’hésitant pas non plus à créer un orbe du même élément pour le projeter non pas directement sur sa cible, mais un peu devant lui, pour l’empêcher de bouger en avant. L’orbe explosa, et des dispersions acides se créèrent lorsque la sphère heurta le sol, se rependant ainsi un peu autour de l’impact.

_________________
Ta putréfaction est mon seul bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   Ven 3 Juin - 20:09

Nous tournâmes... Je l'observai... En même temps que le terrain. Puis, soudainement,elle s'arrêta. Derrière moi était un rocher à quelques mètres. Bon ! Pour sauter en arrière, je pense que c'était mort... Puis, Eostra dit :

- Comme tu l’as dit… On ne joue plus. Il n’est pas question de spectacles.

Elle cracha son acide, après qu'elle eu finit de parler. Je vis que le cracha n'allait pas m'atteindre... Mais le sol devant moi. Mon instinct me dicta ce que j'allai faire juste en suite :  je sautai et mes ailes me propulsèrent plus haut ! L'acide atterrit au sol et éclaboussa... Un ou deux gouttes d'acide m’atteignirent au niveau de ma patte arrière gauche. Cela me provoqua une certaine douleur mais il fallait que je l'ignore sinon le combat était perdu ! Alors, en l'air, je battis encore une fois des ailes et fonçai sur mon adversaire ! Je ressemblais à une flamme vivante et rapide ! Et, lorsque je fus près de mon ennemie, je passai juste à côté d'elle et, avec les griffes de ma patte avant droite, je fis un geste vif pour lui faire une grande coupure sur tout le côté, tout le flanc d'Eostra ! Mais, que je l’eus touché ou non, je continuai tout droit ! J'atterris sur mes pattes et me retourna très vite vers mon ennemie en disant :

- Plus question de spectacle ? Désolé... Mais j'ai vraiment trop le sens du spectacle pour ne jamais en faire trop lors d'un combat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Terminé} Amis... Ou Ennemis ? (Igniis - Eostra) [Gore, -12 ans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Visite du musée entre amis ( Ulysse et Emilie )
» Présentation de Dog Green
» Deviendrons-nous amis ou ennemis? [Kalane]
» Amis ou ennemis? (PV: Griffe de Terre).
» Amis ou ennemis ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: