AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mer 23 Mar - 20:17

Aedoth s’était longtemps préparé au voyage qu’il accomplissait aujourd’hui. Néanmoins, une certaine appréhension s’emparait de lui. C’était bien la première fois qu’il s’aventurait ainsi dans des contrés explorées il y a bien trop longtemps, maintenant laissé à l’abandon de la communauté draconique, ou toute autre civilisation connue. Aujourd’hui, la nature avait repris son droit sur ces terres, et des créatures dangereuses arpentaient les environs.
 
Mais où s’aventurait-il par ces temps quelques peu troublés ? En voici un court résumé.
 
Deux mois passèrent suite à son enquête avec le second du capitaine de la Garde de Warfang parmi les décombres du barrage du dragon ; cette sanglante enquête… Elle avait donné son lot de révélation à Igniis, ainsi qu’à lui-même. Lorsqu’il fut rentré chez lui, le collier de sa mère entre les pattes, il ne cessa de le contempler, de l’identifier, en analysant chaque aspect, jusqu’à finir par en trouver chaque défaut. Plus il regardait ce bijou, et plus il en avait mal au cœur. Pourquoi fallait-il déterrer un souvenir qui était toujours douloureux pour le jeune dragon jaune ? Hélas, Aedoth avait lu dans un livre de philosophie que le passé nous rattraper toujours, et c’était ce dont il fit les frais, pour son plus grand malheur.
 
Quelques jours avant qu’Aedoth n’entame son périple, on annonça la disparition d’un garde de l’Alliance : il s’agissait du neveu d’Igniis qui avait réussi à s’échapper avec lui et le Second. Le désarroi du dragon de feu le poussa à rechercher qui avait fait cela. Il en conclut rapidement qu’il s’agissait du Maître des Cristaux, qui, de toute évidence, n’en avait aucunement terminé avec eux. Se sentant lui-même  assimilé à toutes ses histoires, avec les curieux liens qui étaient tracés avec sa famille, il n’eut d’autres choix que de participer aux recherches. Il interrogea bon nombres de citoyens et villageois dans les environs de la grande cité, pour connaître le plus d’information sur ce conte vivant du Maître des Cristaux. Hélas, les légendes étaient floues, bien trop floues. Evidemment, il se pencha rapidement du côté de la littérature, d’abord vers les critiques de mythes, puis, ses recherches ne trouvant aucune réponse, il lut des livres de contes, où il parvint finalement à se rapprocher de faits probants. Il examina longuement le mythe originel, et quelques réécritures, parfois des scènes reprises directement de cette tradition oral, et ce qui revenait le plus souvent était ce lieu : Le Temple du Nécromancien. Chaque fois qu’Aedoth lisait ce nom, il était parcouru de frisson. Cet endroit n’avait pas un glorieux passé, et sa réputation ne s’était pas du tout améliorée au fil du temps.
 
Pour ce qu’en savait Aedoth, il s’agissait d’un édifice bâti à l’intérieur d’un volcan depuis très longtemps éteint, se changeant en un grand cône de froid, ce qui donnait une très bonne température pour les expériences nécrotiques. Il aurait été créé par celui qui inventa cette sombre magie qui consistait en la manipulation d’un domaine interdit : la mort. Personne ne savait quoi que ce soit de l’inventeur, si ce n’était qu’il avait le visage à moitié brûlé, et les légendes les plus fantaisistes lui inventaient une faux à la place de la queue, et des écailles noires pour les ténèbres, avec la queue rouge qu’on prêterait au sang de ses victimes avant qu’il ne s’en serve comme des pantins. L’esprit rationnel d’Aedoth lui permettait de passer outre toutes ces inventions de l’imaginaire, mais l’endroit, dénué de tout mythe, n’était pas particulièrement accueillant, il fallait le reconnaître.
 
Le dragon de foudre prit donc la route avec Igniis, ainsi que son père, qui s’était proposé de venir, s’ennuyant, et se faisant su du souci pour son fils qui lui avait révélé les éléments de son enquête, ainsi que le collier de sa mère qu’il avait trouvé. Il avait pâli et tout de suite souhaitait venir. Son fils ne put rien dire pour l’en empêcher.
 
Il fallait une semaine de marche pour atteindre ledit Temple qui se situait dans le territoire de l’Empire, et le vol ne raccourcissait le périple que de trois ou quatre jours en fonction de la vitesse et de l’endurance des dragons. Le trio passa deux jours dans la nature, et aujourd’hui, ils étaient arrêtés à l’orée d’un bois, non loin d’une grande plaine qui continuait droit devant. Bien au loin, mêlé au brouillard du lointain, apparaissait de manière illusoire les contours de hautes montagnes, et certainement l’ancien volcan se trouvait parmi elles.
 
Ils avaient donc établi un camp très provisoire : il consistait en un feu de camp qui brillait, et quelques rondins raccommodés pour en faire une sorte de petite cabane, dans le but de se couvrir de l’éventuelle pluie. Aedoth portait à son flanc une petite besace qui n’était pas trop encombrante, faite d’un cuire brun, plutôt discret et résistant. A l’intérieur, il y avait une bombe fumigène, quelques cristaux enchantés par les soins d’Aedoth, et le pendentif de sa mère. Aerth avait un sac plus grand, qui conservait les vivres pour chacun.
 

Etendu sur l’herbe, Aedoth regardait le feu, rêvassant sur des sujets qui toujours avaient un rapport avec cette montagne. Maintenant qu’il en était au plus près, il avait peur. Pas seulement des obstacles qui seraient susceptible de lui barrer la route, mais aussi la peur d’un passé qu’il ignorait complètement, et qui cachait quelque chose qui avait le pouvoir de le blesser plus qu’une attaque physique. Il ne savait pas ce qu’il trouverait là-bas, mais il sentait qu’il approchait de quelque chose d’important, et tandis que toutes ces idées traversaient son esprit, il restait taciturne, près du feu.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 


Dernière édition par Aedoth Thunderwall le Sam 3 Sep - 21:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Jeu 24 Mar - 19:24

Le Maître des  Cristaux... Certains disent que c'est un conte, une histoire pour faire peur aux enfants. Certains pensent que c'est un mythe, une légende, une fiction. Ils ont raison... Mais, ô comme ils ont tord dans le même temps. On dit parfois que la réalité dépasse la fiction. Comme cette phrase est vrai... Et j'en ai eu de mainte fois la preuve dans toute ma vie. Je me souviens encore des horreurs qu'il avait fait. De toute la fureur qu'il peut avoir. De l'immense sadisme imaginative. Je me souviens comment je suis un des seuls à avoir lui échapper.

Je m'en souviens... La sang coulait sur mes écaille. Mais ce n'était pas le mien, non. C'était celui de mes ennemis. Mon instinct passionné de survie m'envahissait alors. Je n'étais pas terrifié, non, mais je faisais tout pour survivre, comme lors d'un comme combat presque perdu d'avance. Le cadavre devant moi, si je pouvais appeler cela un cadavre, était encore debout. Le corps était ouvert de toute part et des organes ressortaient. Dans notre culture populaire, nous appelons ça des Zombies, de Morts-Vivants. Moi, j'appelle cela des pantins de Nécromant. Le Maître des Cristaux avait, à son service, beaucoup de nécromanciens. Et il était, lui-même, excellent dans ce domaine avec ces cristaux magiques. Et ça, ces objets, il s'en servait pour tout. Il connaissait tout sur les cristaux et leurs utilités. Cela en était vraiment effrayant. Je me souvient que j'avais arraché brusquement le cristal derrière la tête du « cadavre » et celui-ci s'effondra. J'avais été capturé en pleine bataille, avec mes compagnons d'armes, par ce sadique. Je me souviens ce soudain noir qui s'empara de nous tous avant de nous réveiller enchaîné. Je me souviens avoir été torturé. Mais j'avais tenu. Malheureusement, certains de mes compagnons n'étaient pas aussi solides et beaucoup moururent. Les autres, qui voulurent, avec moi, s'échapper, furent rattrapés et furent immédiatement tués. Je me souvient avoir blessé le Maître et m'enfuir à toute vitesse. Je me souviens courir sans me retourner. Je me souviens de tout ! Sauf de l'endroit où j'étais.

J'avais beau creuser profondément dans ma tête, je ne trouvais plus l'endroit. Je décidai alors de ne pas parler de cette histoire et faire croire à une embuscade massive. Cela faisait plus réaliste qu'être tombé sur Le Maître des Cristaux. On m'aurait pris pour un fou, sinon. Et, depuis ce jour, je pense que ce Maître, sur sa liste noire, devait avoir marqué mon nom en gras pour avoir massacré à moi tout seul beaucoup de ses forces et l'avoir échappé ainsi.

J'étais aux alentours du Temple des Nécromanciens et j'étais accompagné d'Aedoth, le Second de Warfang, et de son père. Comment nous sommes-nous retrouvé dans cet endroit si loin de la cité ?

Tout  commença avec la disparition de Feard.  Celui dont j'avais découvert le lien de parenté avec moi (il était mon neveu) lors de l'affaire contre « K », qui étaient mon frère, nommé Karl, et sa compagne, du nom de Kappa. Ces deux-là était morts d'une mort brutale et douloureuse... Et en me regardant droit dans les yeux. Feard, après cette affaire, était allé habiter en dehors de Warfang car il avait recueilli sous son aile un petit dragon de couleur sombre nommé Vamp. Et, en connaissant le grand racisme des dragons de Warfang... Mais il revenait toujours travailler à la garde.

Lorsque l'on annonça la disparition de mon neveu, je fis tout de suite ouvrir une enquête pour pouvoir le retrouver. J'avais déjà perdu presque toute ma famille, et récemment mon frère, je n'allais pas perdre un autre membre. La maison de Feard fut en bazar, signe qu'un combat s'était produit, lorsque nous étions allé là-bas. Et le petit Vaip était caché aux alentours, dans un arbre. Et il resta là jusqu'à ce que nous,c'est à dire Abyssa (ma compagne), Notad (mon fils adoptif, qui avait créé quelques liens avec le petit) et moi. Il était effrayé et nous raconta l'enlèvement. C'était trois dragons de grandes tailles qui vinrent emmener mon neveu.  Il nous raconta le chaos que ce fut. Abyssa, avant que je puisse intervenir, lui promis alors de veiller sur lui jusqu'à ce que Feard soit retrouvé.

Puis, lorsque je rentrai chez moi, pour prendre mon masque et mes griffes ainsi que me arbalètes, je trouva, en ouvrant la porte de mon logis, un mot, accompagné d'un cristal rouge comme le sang, qui disait :

Si tu veux retrouver ton neveu, mon chers Igniis, viens le chercher chez moi. Mais, fait vite avant qu'il ne subissent pire que tu as subi chez moi.
Signé : Ton très chers ami, celui que l'on appelle Le Maître des Cristaux.  


C'était donc lui ! Mais, comment savait-il que Feard était mon neveu ? Et où était-ce , chez lui ? Et comment vais-je faire pour le savoir ? Tant de questions qui restaient pour le moment sans répondre.

Puis, Aedoth se mêla de l'affaire. En même temps, en entendant le nom du Maître des Cristaux et en se rappelant l'affaire « K »... Et, heureusement pour nous, il « trouva » la positionnement de ce sadique. Et cela en quelques jours à peine. Il était à l'endroit que l'on appelle : le Temple des Nécromanciens.

Alors, juste avant le voyage, je préparai quelques provisions. Je pris mon masque, mes griffes et mes arbalètes ainsi que quelques carreaux. Enfin, je dis « au revoir » à ma petite famille. Le voyage allait être long...

En effet, celui-ci dura, pour aller à ce Temple, deux jours. Le père d'Aedoth vint nous accompagner.

Nous nous étions alors arrêtés à l'orée d'un forêt, d'où nous pouvions voir le Temple, et nous avions fait un campement de fortune provisoire. Aedoth, ce soir-là, regardait fixement le feu. Il avait l'air... Pensif. Il semblait en transe, dans sa tête. Je m'approchai de lui et dit alors :

- Tu pense aux événements futurs et passés, c'est ça ? Tu pense à comment est le Maître des Cristaux ?

En même temps, je pris du bois et le mis dans le feu pour que celui-ci continu de vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Sam 26 Mar - 18:01

Alors qu’Aedoth rêvassait auprès du feu, une présence vint l’en sortir. Il cligna plusieurs fois des yeux et continua à fixerl’ardent élément, tandis que la voix de son compagnon de voyage et soldat, Igniis, lui adressait la parole. Le dragon de foudre remarqua qu’il tutoyait toujours. Quelle manie, alors qu’il était censé faire preuve de respect à son égard. Il était le Second, et lui ? Il était plus bas. Néanmoins, Aedoth s’en accommoda. Les origines roturières d’Igniis le justifiaient sans paroles, et la politesse du dragon de foudre lui interdisait d’entacher des relations au milieu de pareil endroit, dans l’inconnu, ou les alliés se comptent sur le bout des griffes. Il voulut parler, mais revint sur ses pensées, jugeant adéquat – et bon pour son apaisement personnel – de faire un mélange des deux. Une remarque sur de la courtoisie. Oui, cela sonnait bien mieux ainsi.
 
— Rien de cela, Second de la Garde. Je dois avouer que jamais je ne me suis autant écarté de Warfang, et maintenant que je suis ici, le mystère m’émoustille d’une anxiété que je crois justifiée. Nous ignorons ce qui se cache derrière ces parois, ce que nous devrons combattre. C’est cela qui me fait peur. Plus j’y songe, et plus je me demande si venir ici, dans cette configuration, était une bonne idée. Je crains aussi pour mon père, vous savez…
 
Aedoth arqua son cou et lança un regard en direction de son paternel. Celui-ci s’était placé non loin de la tente, se servant de son sac comme d’un oreiller.  Ses traits étaient détendus, montrant une grande sérénité dans son sommeil. Il ne bougeait pas d’une seule patte, et sa respiration caractéristique débuta.
 
Le dragon de foudre mira à nouveau le feu qui crépitait. Igniis attendait la suite, ce qu’Aedoth s’empressa de faire.
 
—Il n’est pas comme moi. Lui n’a pas fait partie de la Garde, n’a que peu de maîtrise du combat. Ce n’est pas contre lui que je parle ainsi, mais c’est un couard, il faut l’avouer. Je suis même surpris qu’il se soit joint à nous. Au moins fait-il preuve de bravoure en me montrant que l’amour qu’il a pour son fils est plus fort que sa peur. Il n’empêche que jamais mon père n’a été connu pour ses faits martiaux. En fait, c’est tout le contraire. Mon père s’est toujours reposé sur la fortune familiale acquise par mon grand-père. Il est de ceux qui profitent des privilèges sans chercher à anoblir davantage son blason. Une partie de mon cœur lui en veut, mais il reste mon père, et malgré sa facilité, il exprime en lui un bon cœur, et beaucoup de raison.
 
Il soupira pour se décharger de ses paroles. Pourquoi parlait-il ainsi, à Igniis ? Les circonstances le voulaient. Aedoth avait peur pour son père, et il lui fallait extérioriser cette peur, du moins, l’un de ses aspects.
 

—Oh, une dernière chose, rajouta le Second. Pouvez-vous essayer de me vouvoyer ?  Je dois vous avouer que je n’ai pas l’habitude du tutoiement ; du moins, pas par un soldat censé être sous mes ordres, et puis je ne vous connais que trop peu encore pour vous considérer comme un ami, malgré votre ardeur, et votre gentillesse. 

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Lun 28 Mar - 11:42

Aedoth me répondit, après que je lui ai posé ma question :

- Rien de cela, Second de la Garde. Je dois avouer que jamais je ne me suis autant écarté de Warfang, et maintenant que je suis ici, le mystère m’émoustille d’une anxiété que je crois justifiée. Nous ignorons ce qui se cache derrière ces parois, ce que nous devrons combattre. C’est cela qui me fait peur. Plus j’y songe, et plus je me demande si venir ici, dans cette configuration, était une bonne idée. Je crains aussi pour mon père, vous savez…

Il se retourna pour voir son père, qui dormait tranquillement, avant de continuer :

- Il n’est pas comme moi. Lui n’a pas fait partie de la Garde, n’a que peu de maîtrise du combat. Ce n’est pas contre lui que je parle ainsi, mais c’est un couard, il faut l’avouer. Je suis même surpris qu’il se soit joint à nous. Au moins fait-il preuve de bravoure en me montrant que l’amour qu’il a pour son fils est plus fort que sa peur. Il n’empêche que jamais mon père n’a été connu pour ses faits martiaux. En fait, c’est tout le contraire. Mon père s’est toujours reposé sur la fortune familiale acquise par mon grand-père. Il est de ceux qui profitent des privilèges sans chercher à anoblir davantage son blason. Une partie de mon cœur lui en veut, mais il reste mon père, et malgré sa facilité, il exprime en lui un bon cœur, et beaucoup de raison.

Il soupira. J'allais dire quelque chose mais il fit rapidement :

- Oh, une dernière chose. Pouvez-vous essayer de me vouvoyer ?  Je dois vous avouer que je n’ai pas l’habitude du tutoiement ; du moins, pas par un soldat censé être sous mes ordres, et puis je ne vous connais que trop peu encore pour vous considérer comme un ami, malgré votre ardeur, et votre gentillesse.

Ah ! Ce problème de langage horrible avec moi. Le tutoiment ! Et je ne suis pas cynique, là ! Non, c'est sérieux. Ce truc-là, s'il y a des discussions, peut causer des fois ma perte... Je répondis :

- Ah... Merci pour m'avoir rappelé mon tutoyement... Ceci est un tic horrible chez moi que j'essaye de régler depuis des années et qui se déclenche lorsque je perd un peu contrôle de mes émotions et... Qui se déclenche à certains moments, quand il veut. Désolé. Quand j'y réfléchit, je vous ai beaucoup tutoyé lorsque j'étais sous le sentiment de la vengeance contre mon frère...

Je soupirai avant de m'assoir et je fis :

- Mais... Revenons à autre chose que ce tutoyement... Ne vous inquiétez pas, pour l'instant, pour votre père. Ou même pour vous. Le Maître des Cristaux est plutôt du genre à tuer en premier ceux qui sont en haut de sa liste. Et vu l'humiliation que je lui ai fait en lui échappant... Je pense qu'il va vouloir s'en prendre à moi en premier temps, plutôt qu'à vous ou à votre père...

Je regardai le feu, comme hypnotisé. Et un souvenir revint soudainement...

- Mais, je comprend tout de même votre inquiétude concernant votre père... Et votre sentiment envers lui... Mais vous avez de la chance. Vous avez beaucoup de chance. Le votre est encore vivant et, quand il mourra un jour, vous l'aurez au moins bien connu dans votre vie. Le mien est mort lorsque j'étais juste un dragonnet, sur le champs de bataille et on a jamais retrouvé son corps. Et je ne l'avais vu que deux ou trois fois, souvent saoûl pour oublier les carnage de la bataille.

Je me retournai vers Aedoth et dit :

- Je... Je suis désolé si je vous sappe le moral... Ce n'étais pas vraiment mon intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Jeu 31 Mar - 20:03

La remarque qu’avait faite Aedoth sur le tutoiement incessant d’Igniis n’avait pas courroucé ce dernier, à la surprise du dragon de foudre. Il aurait pensé que lui faire une remarque sur son naturel le gênerait. Comme quoi, on peut toujours être surpris. Somme toute, une bonne surprise. En tout cas, ce n’était pas cela qui intéressa le plus Aedoth, mais bien ses prochaines paroles.
 
—Mais revenons à autre chose que ce tutoiement… Ne vous inquiétez pas, pour l’instant, pour votre père. Ou même pour vous. Le Maître des Cristaux est plutôt du genre à tuer en premier ceux qui sont en haut de sa liste, et vu l’humiliation que je lui ai fait en lui échappant… Je pense qu’il va vouloir s’en prendre à moi en premier temps, plutôt qu’à vous ou à votre père.
—C’est ce qu’il vous semble, capitaine ? Plus j’y songe, et plus je suis frustré. Le nom de ma famille, que je pensais si bien connaître, que je défends, que je vis, je que je ferai vivre… M’est maintenant inconnu. Un pan de l’histoire de mon lignage est dans l’ombre, trop loin pour que ma vision puisse en déceler quoi que ce soit. Plus j’y songe, et plus j’ai l’impression que ma famille a eu des liens avec le Maître des Cristaux. Evidemment, je doute que ce soit une coïncidence si mon père m’a rejoint. Ce n’est pas que pour moi, il y a autre chose.
 
Ils parlèrent ensuite tous deux du père d’Aedoth. Igniis compatissait avec l’inquiétude du Second, mais il essaya de le rassurer en lui indiquant que c’était une chance que de toujours l’avoir en vie. Il rebondit ensuite sur un sujet plus délicat. Apparemment, le père d’Igniis était mort il y a bien longtemps, sur un champ de bataille, et aurait fait partie des disparus. Une sombre histoire qui désola légèrement Aedoth. Sa mine maussade se creusa un peu plus.
 
—Je… Je suis désolé si je vous sape le moral… Ce n’était pas vraiment mon intention.
—Je ne pense pas que je sois le plus atteint. Je suis atterré que vous ayez à ressasser cela. Il y a des périodes du passé que l’on essaye d’oublier, mais, étrangement, ce passé nous traque, et il finit par nous rattraper. C’est aujourd’hui ce que je ressens…
 
Il fit une pause, un léger soupir qui perturba le feu qui se trouvait juste devant lui. Il leva son regard, mirant à travers les étincelles la sombre silhouette de ces pics montagneux.
 

—En parlant de passé… Vous parliez de captivité chez le Maître des Cristaux. Vous le connaissez ? Comment avez-vous été capturé, et… Pourquoi vous en voudrait-il autant ? Je dois le savoir. Je suis votre compagnon dans cette mission, et votre Second. Sachez que vous avez toute ma confiance.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Dim 3 Avr - 12:59

Il me répondit :

- Je ne pense pas que je sois le plus atteint. Je suis atterré que vous ayez à ressasser cela. Il y a des périodes du passé que l’on essaye d’oublier, mais, étrangement, ce passé nous traque, et il finit par nous rattraper. C’est aujourd’hui ce que je ressens…

- Je pense que vous n'avez jamais eu autant raison que maintenant...

Il y eu un moment de silence, durant lequel nous soupirâmes et ne nous parlâmes pas. Puis, Aedoth brisa le silence en disant :

- En parlant de passé… Vous parliez de captivité chez le Maître des Cristaux. Vous le connaissez ? Comment avez-vous été capturé, et… Pourquoi vous en voudrait-il autant ? Je dois le savoir. Je suis votre compagnon dans cette mission, et votre Second. Sachez que vous avez toute ma confiance.

Je soupirai, toujours en regardant le feu, et je dis :

- Très bien... Mais, je dois vous prévenir, c'est une longue et assez douloureuse histoire...

Je commençai, alors, mon récit...


Nous étions un groupe de dix guerriers dont moi. Il faisait nuit nuit noire et notre vision n'existait dans celle-là que grâce à l'aide des étoiles et des deux Lunes. Un camp de fortune avait été établi. Nous avions été envoyé en mission sur ce lieu pour inspecter celui-ci. On nous avait dit qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Nous nous étions dit que c'était encore un coup de notre ennemis connu juste pour faire perdre du temps. Comme nous avions tord...

Le silence était absolu et la température était fraîche durant cette nuit d'été. C'était mon tour de garde, je m'en souviens. Je vis au loin une lumière bizarre, qui n'avait rien de naturel. Ce n'était pas celle d'un feu ni d'une autre source de lumière à ma connaissance. Celle-là luisait d'une lumière bleue sombre terrifiante.

Dans le groupe, il y avait Grad, un dragon de couleur grise âgé d'environs 41 ans ; Tosemel, un dragon bleu foncé de 31 ans ; Methere, une dragonne verte de 28 ans ; Vors, un dragon jaune de 55 ans ; Freya, une dragonne rose de 47 ans ; Edtrar, un dragon rouge de 37 ans ; Jane, une dragonne cyan de 60 ans (qui était donc la doyenne du groupe) ; Hyur, une taupe d'une vingtaine d'année qui était le mécanicien du groupe ; Jotur, un dragon blanc de 49 ans ; et, enfin, il y avait moi, qui avait 33 ans, à l'époque.

Ce fut Jotur qui vint me rejoindre cette nuit car ça allait être son tour de garde. Il regarda avec moi ce spectacle :

- Cette lumière est étrange... Qu'est-ce qui peut bien en créer une pareille, à ton avis ?

- Je ne sais pas. Mais je crains que ce soit un ennemis inconnu à nous qui l'ai fait.

- C'est peut-être un allié aussi.

- Je l'espère vrai...

Mais je n'eus le temps de finir ma phrase que la lumière s'intensifia grandement.

- Qu'est-ce que... dit-il.

La lumière sembla soudainement se rapprocher à grande vitesse. Je réagi au quart de tour et dis en poussant au sol mon camarade :

- À terre !

Un faisceau énorme de lumière sifflant plus fort que le vent passa juste au dessus de nous ! Je sentis mon dos me brûler. La lumière m'avait touché. Jotur, après que ce soit passé, se releva et hurla :

- Tout le monde debout ! Il y a eu attaque ennemie ! Préparez-vous au combat !!!

Tout le monde se leva et s'arma à la vitesse de la lumière. Je me relevai à mon tour. Jotur me fit remarquer que mon dos était sanguinolent.

- Je vais faire payer ce fils de chien ! dis-je avec ma rage habituelle.

Nous étions alors préparé pour la bataille. Nous vîmes soudainement, au loin, un groupe de dragons (vu de loin, j'aurais dis une trentaine) s'approcha de nous. Apparemment, Jotur compta à peu près le même nombre d'ennemis. Il me dit, en effet :

- Enfin un peu d'action ! Si on regarde pour tout notre groupe, ça nous fait environs trois ennemis chacun. C'est faisable.

- Cela dépends des adversaires auquel nous aurons affaire, lui répondis-je.

Je me mis en tête du groupe et nous commencions à avancer. Hyur vînt me voir et, avec son armement à distance, un mini-canon attaché à son bras, il me dit :

- On va faire face à quel genre d'ennemi ?

- Puissants, à ce que j'ai vu.

Il lâcha un rire et se prépara à tirer, tout en continuant à avancer vers l'adversaire avec les autres. En parlant des ennemis, ils avançaient doucement vers nous, comme s'ils savaient qu'ils allaient gagner et haut la main.

Lorsque nous étions assez proche, nous nous arrêtâmes. Le silence avant la tempête commença. Puis, à une distance assez longue de la horde d'ennemis devant nous, il y avait un dragon rouge, assez sombre. Il tenait quelque chose de brillant dans sa patte qu'il pointa vers nous. C'était de l'armement taupe. Comment je le sais ? Le coup de feu qu'il tira résonna dans nos oreille en un sifflement atroce. Je vis quelque chose heurter de plein fouet le corps d'Hyur, à côté de moi, en un grand giclement sanglant. Un cristal. Un cristal rouge-orange comme le feu. Mon compagnon regarda cette pierre. Il essaya de parler mais sa voix resta coincé dans sa gorge. Alors survint, de ce qui était planté dans son corps, un explosion qui nous projeta tous quelques mètres au loin. Le sang jailli de toute part et, après que la fumée soit partie, il ne restait plus que la tête de mon camarade, qui roulait au sol...

Ce ce qui signa le début de la bataille. La horde adverse commença à nous foncer dessus pendant que leur chef, à ce que j'avais compris, réarmait son arme. Nous nous défendions alors tous. Mais tout ce qui arriva juste après se passa si vite !

Je tua d'un coup de griffe nue dans la gorge ! Son sang gicla sur mon visage ! Puis, un second coup de feu retentit ! Alors, au milieu de nous, fut planté un cristal d'une noirceur incroyable. Et cette pierre libéra un énorme nuage de fumée. Nous ne voyons plus rien ! Même pas les lumière naturelle ! Je sentis quelque chose dans ma gorge et dans mes poumons avant de tousser d'une toux grasse. Les autres aussi firent cela. Je les entendis quelques secondes avant que le noir se fasse compléter par un silence absolu. Je tombai au sol et je ne sentis, ensuite...

Plus rien.

Je me réveillai avec un affreux mal au crâne. Je me releva et j'entendis un cliquetis de métal. Je me tourna vers ce bruit et je vis... Une chaîne qui m'était attachée au cou et qui était relié au mur. Je regarda aux alentours. J'étais dans une cellule sombre et humide. Je me sentais comme un vulgaire prisonnier, un vulgaire condamné à mort avec cette ambiance. Je me senti comme nu sans cela, soudainement... Je pris la chaîne entre mes deux pattes avants et j'essayai de l'arracher du mur. Mais rien ne se produit, à part l'horrible bruit de cet acier qui me fit extrêmement mal au crâne. Puis, soudainement, j'entendis cette voix familière à côté de moi :

- Cela ne sert à rien, Igniis.

Je me tournai vers cette voix et je vis Methere de dos. Elle parla avec une sorte de tristesse, de douleur dans le ton. Elle continua :

- Il nous tuera tous...

- Qui va tous nous tuer ?

- Il a déjà pris Jane. Il lui avait posé des questions sur Warfang et sur ses guerriers ainsi que ses dirigeants... Elle avait pas voulue parler sous la torture et Il a jugé qu'elle était inutile. Il l'a fait devant mes yeux. Il... Il l'a fait horriblement souffrir avant de l'éventrer entièrement...

Elle se mis à pleurer. Je me rapprocha d'elle pour essayer de la consoler... Mais elle dit :

- Il... Il... Il m'a fait tout voir... Tout !

- Où sont les autres, lui demandais-je.

- Je... Je ne sais pas... Ils sont sûrement dans leurs cellules qui sont côtes à côtes.

- Pourquoi sommes-nous alors séparés des autres... Et dans la même cellule ?

- Il attendais que tu te réveille pour pouvoir t'interroger. Tu es le dernier à t'être réveillé, justement... Et moi... Il ne vas pas me tuer... Enfin, pour le moment... Il... Il veut me garder en vie et faire de moi son... Esclave. Il me fait assister à toutes les séances de torture. J'ai déjà assisté à Freya et à Vors... Et à la mienne !

Elle recommença à pleurer. Je me mit juste derrière elle et je lui posa ma patte avant droite sur son épaule. Elle se retourna. Il lui manquait un œil et elle avait de multiples cicatrice sur son ventre. Elle se jeta sur moi pour pleurer et continua :

- Il m'a dit qu'il aimait mes hurlements ! Et il a dit qu'il me laisserait vivre pour le moment pour cela ! Il dit qu'il veut aller plus loin que la simple torture avec moi ! Il... Je... Je n'en peux plus !

Soudainement, j'entendis des applaudissement. Je me tourna vers ce bruit qui était juste devant ma cellule. Là, il y avait le dragon rouge que nous avions vu à la bataille qui applaudissait sarcastiquement. Il arrêta à quelques « clap ! » et dit sur un ton cynique :

- Bravo ! Bravo ! J'en ai presque versé une larme pour ce magnifique spectacle ! Malheureusement, comme me l'on dit certains, j'ai un cœur de pierre. Comme ils ont raison ! Vous savez sûrement pourquoi je suis ici, n'est-ce pas ?

- Si vous retouchez à une seule de ses écailles...

- Quoi ? Vous allez m'étriper, me faire regretter le jour de ma naissance ? Original ! Mais ils disent pratiquement tous cela et ça en devient lassant. Aller ! Au dodo ! Et quand on se réveillera, on sera autre part...

Là, il jeta un cristal, le même que lors de la bataille. Et la même chose se produisit...

Je rouvris les yeux, j'étais attaché de tous côtés et j'avais une muselière en acier (le genre qui ne fondait qu'à la lave). J'essayais de bouger, mais rien à faire... J'étais paralysé. Devant moi était attaché ma compagne de cellule. Puis, soudainement, apparu devant moi apparut cet enfant de catin !

- Bien dormi ? me demanda-t-il. Nous sommes désolé, mais nous n'avons plus de petit déjeuné. Alors, pour remplacer cela, on va jouer un petit jeu. Je vais te poser des questions et tu va gentiment me répondre. Sinon, une douleur atroce te transpercera. Qu'en dis-tu ?

- Vas te faire foutre !

- Mauvaise réponse... Je te pensais plus intelligent. Mais, avec toi, on va commencer très doucement...

Aussitôt, il sortit une griffe et l'approcha de mon torse. Mais il l'arrêta et dit à Methere :

- Regarde, petite poupée, cela va être un magnifique concerto !

Alors, là, il planta sa griffe en haut de mon torse.

- Prêt ? Trois... Deux...

Il descendit d'un coup me trancha net une belle coupure qui saignait tout le long de mon torse. La douleur était atroce... Je ne pouvais à peine bouger et je devais donc juste subir. Je serrai les crocs et fermai les yeux tout en essayant de ne pas lâcher un hurlement qui m'étais resté dans la gorge.

- Oups... dit-il. Ma griffe a glissé. Je vais y aller plus doucement cette fois.

Il replanta sa griffe ensanglantée et, tout en tranchant délicatement la chaire, il descendit doucement jusqu'en bas. La douleur était... Innommable ! Imaginez une brûlure atroce qui ne s'arrête pas, et cela tout en ne pouvant bouger et en sachant pourquoi cela vous brûle ! Mais je ne hurlai pas... Et, une fois qu'il eu terminé, je le regardai droit dans les yeux. Il se mit à sourire. Il dit :

- Aujourd'hui je suis d'humeur joyeuse. Je vais donc oublier tout le tracas quotidien et mes questions seront assez faciles.

Il se rapprocha de moi et dit avec un grand sourire sadique et malsain :

- Où est Charlie ?

Quoi ? Mais il était fou ! Pourquoi me posait-il des questions comme cela ? Puis, je compris. Là, il ne voulait pas des réponses, il voulait juste me faire souffrir. Je me taisais et je me contentai de le regarder dans les yeux.

- Tu ne sais pas ? Dommage.

Il planta la griffe au niveau du cou et l'enfonça profondément. La douleur... Impossible de l'ignorer... Puis, tout en la gardant enfoncé, il continua :

- Plus facile. Combien font un plus un ?

- Je... T'emmerde !

Il claqua de la langue. Methere regardait cela en larme. Elle non plus ne pouvais rien faire... Elle voyait ses compagnons et ne pouvais rien faire pour les sauver...

- Onze ? Ce n'est pas la bonne réponse, désolé.

Là, il retira d'un coup sec la griffe. Cette brûlure... Elle était insupportable...

- Tiens, la séance est écoulé ! Le temps est passé si vite, n'est-ce pas mon chers ? Mais bon... C'est l'heure de retourner dans ta cellule.

Il me mit un violent coup de patte fermé dans le front plus rien...

Je me réveilla dans la prison. Toujours à la même place... Devant, Methere était couché. Elle ne bougeait pas... Je fut effrayé par le fait qu'elle soit morte. Je m'approchai d'elle... Et elle se retourna. Elle avait l'ai faible. Elle me dit tristement :

- Trois autres sont morts devant mes yeux... Grad, Freya et Tosemel...

Je n'osai lui demander les détails...

- Et... Et... Il... Il a fait des choses avec mon corps... Ce pervers a fait des choses avec mon corps !

Je me rapprochai d'elle et me couchai à côté d'elle, comme si c'était pour la protéger. Elle se blottit contre moi. Je me sentais faible... Terriblement faible... Puis le temps passait... On nous jetait de la nourriture pour que l'on reste en vie. Et le temps passait... On nous passait un peu d'eau pour l'on ne meurt pas déshydraté. Et le temps passait... Je ne savais même plus combien de temps avait passé... Avec Methere, nous avions créé un lien particulier... Nous nous étions vraiment attaché l'un l'autre. Si bien qu'une attirance s'était créée pour l'autre pour toutes ces horreur auxquelles nous étions confrontées ensemble. Elle était, pour moi, à ce moment, la seule compagnie que j'avais. Le seul moyen pour ne pas devenir fous à cause de cette solitude. Et j'avais appris à mieux la connaître, comme elle à mieux me connaître. Elle qui était si guerrière et rebelle... Elle était là, enchaînée et obligée de subir ce que faisait cet enfant de salaud !

Mais on revint nous chercher et nous emmener au même endroit, dans la même position. Là, Il revînt avec lui des coupes d'or, d'argent et d'autres pierreries, remplies d'un liquide rouge, un fouet tranchant (il y avait des morceaux de lame dessus) et des tas de petits couteaux. Il vint juste devant moi avec une coupe dorée. Il but une petite gorgée et dit :

- Délicieux, ce breuvage. Aujourd'hui, un de tes amis a essayé de se révolter contre moi. Je ne suis donc pas d'aussi bonne humeur que la dernière fois. Aujourd'hui, ce sera donc du sérieux.

Qui a essayé de se révolter ?

- Donc, soit tu réponds comme il faut, soit...

Il me versa de son breuvage dans les trous de ma muselière. Celui-ci était chaud, salé.... Il avait un goût bizarre... Un goût de sang. Je réussis à bouger la tête et recracha tout cela au sol. J'avais ce goût horrible dans la gorge.

- Voyons... Tu rejette ainsi ton ami comme cela. Pire, même, tu le recrache !

- À qui appartient ce sang ? dis-je, toujours en ayant cet affreux goût !

- Il appartient à ton ami le rouge. Pas moi, bien sûr... L'autre ! Il s'est révolté, je l'ai égorgé. C'était simple.

Edtrar... Il avait eu Edtrar... Il ne restait maintenant plus que Vors, Jotur, Methere et moi dans ce groupe...

- Donc, continua-t-il, première question. Comment t'appelles-tu ?

- Je m'appelle le briseur de salopards comme toi.

- Très très mauvaise réponse.

Là, il me fit avaler de force le reste de la coupe. Je produisait un horrible bruit de gorge après.

- Igniis, mon très cher Igniis. Ce n'est pas comme cela que nous avancerons.

Il connaissait mon nom... Comment...

- Comment connaissez-vous mon nom ?! Chien !

- Un magicien ne révèle JAMAIS ses secrets. Mais, j'ai un marché à te proposer, comme tu ne veux visiblement pas répondre à mes questions. Je te propose de te donner une information si tu répond juste. Alors ? Marché conclut ?

Je me contenta de répondre un toux sanglante.

- Très bien. Sais-tu pourquoi es-tu ici ?

- Oui... Pour subir ce que les salopards dans votre genre font... Qui êtes-vous ?

- Très juste ! Je vais répondre à ta question, alors. Je suis celui que l'on appelle le Maître des Cristaux. Impossible, penses-tu ? Et bien sache que j'existe vraiment et que je ne suis pas du tout un conte pour enfant. Et, bonus, tu es dans mon humble demeure. Question suivante, comment va Warfang ? J'ai entendu dire qu'elle allait mal, est-ce vrai ?

- Oui... Cela est vrai... Pourquoi nous avoir mis dans la même cellule, celle qui est avec nous ici et moi...

- Vois-tu, mon cher, ceci est une technique très basique. Si mes prisonniers restent toujours seuls, ils n'auront pas l'espoir ! Il deviendront fous ! Et, s'ils deviennent fous, ils ne pourrons répondre à mes...

Soudainement, la porte de la salle s'ouvrit en fracas. Là, se tenaient Vors et Jotur, les deux ensanglantés.

- Cette fois, fils de chienne, tu vas payer ! dit Jotur !

Il lui fonça dessus et l'envoya valser jusqu'à l'autre bout de la pièce. Mais il fit aussi envoler les coupes de sang qui m'aspergèrent de ce liquide rouge. Vors vient vers moi et me détacha. Que c'était bon d'être libre ! Puis, il allât détacher Methere. La Maître Des Cristaux était sonné par ce puissant coup. Lorsque nous sortîmes de la pièce, je vis la cellule dans laquelle j'étais. Je dis à mes compagnons de fuir. J'avais encore quelque chose à faire. Je pris la corps inerte de ce salaud et je le transporta jusqu'à ma cellule pour l'attacher. Là, il se réveilla. Avec un sourire sadique, je ferma la « cage ». Derrière moi, il y avait un cristal assez orange. Lorsque je le vis, je le pris et le jeta dans la cellule. C'était l'un de ces cristaux incendiaires qui m'auront servi à battre, avec Aedoth, plus tard, mon frère. Toute la cellule était en feu... Et le Maître ne pouvait rien faire que subir tout en hurlant de douleur. Il cria :

- NÉCROMANTS !!! À L'ATTAQUE !!!

Je me mis alors à courir dans toute la demeure qui s'avérait être un palais, ou plutôt une sorte de Temple gigantesque. Là, dans une grande salle, une sorte de dragon, écorché de partout, me sauta dessus. Un énorme combat se déclencha alors. Je lui déchira la chaire de toute part, je lui portais des coups mortels... Mais il ne sentait rien, et combattait comme si de rien n'était. C'était un peu comme ce que nous appelions un Zombie... Mais, lorsque je vis le cristal planté derrière son crâne, je le lui arrachai d'un coup d'un seul ! Et il tomba au sol, mort. J'avais gagné...

Soudainement, j'entendis une multitude de cris de douleurs. Je me précipitai vers ceux-là. C'était ceux de mes compagnons. Tout ce qui se passa juste ensuite se déroula si vite !

J'arrivai à l'endroit des cris. Au sol, il y avait les corps déchiquetés de mes compagnons. Une expression de terreur se faisait lire dans leurs yeux ! Puis, juste devant ces cadavre, il y avait le Maître des Cristaux...

- PERSONNE ne m'échappe. Et toi, Igniis !

Il se retourna et je pus voir son visage brûlé ainsi que tout le reste de son corps. Son ton relevait de la rage... Plus grande que la mienne à son apogée.

- Toi, tu vas souffrir !

Il me sauta dessus avec la violence d'un prédateur, mais je l'esquivai et contre-attaquai avec la même violence. Je réussis à le mettre au sol momentanément... J'en profitai alors pour courir et cherche une sortie.

J'en trouvai une... Au bout d'une heure de recherche. Et le Maître, ainsi que ses nécromants, me poursuivait. Je n'avais plus qu'une idée en tête : FUIR ! Ce mot résonnait encore et encore, autant de fois qu'il fallait pour mon cœur pour battre la chamane à ce moment-là. Le Maître était juste derrière moi et activa un levier tout en courant vers ma direction. Devant moi, la sortie, qui était une porte en métal, commença à se fermer. Je redoublai ma vitesse...

Et je passai juste à temps. La porte se referma juste derrière moi et j'entendis les cris de rage du Maître des Cristaux. Mais je continuais de fuir... Fuir dans la nuit noire. Fuir je ne sais où. Fuir je ne sais plus quel endroit... Mais fuir le Maître. J'arrivai dans une grande ville, où l'on m'indiqua la direction de Warfang. Je les remercia grandement et je rentrai chez moi...


- C'est comme cela que je rencontrai la Maître des Cristaux et que j'en sorti vivant... Je ne voulu pas raconter cette histoire et je préférai dire que nous étions tombé sur une embuscade de l'ennemi plutôt que sur cela... Je ne savais même plus où se trouvait sa demeure... On m'aurait pris pour un fou...

Alors, tout en continuant de regarder le feu, je lachai un énorme soupir triste et je dis sur le même ton :

- Ils ne méritaient pas cela... Ils ne méritaient pas de mourir comme ça... J'avais plus de sang sur les pattes qu'eux et c'est moi qui en est sorti vivant... Je suis désolé, ce souvenir me fait toujours remonter ces émotions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Dim 3 Avr - 23:05

Aedoth savait très bien à quoi il s’engageait en posant ces questions précises à Igniis. Il en connaissait les risques : rouvrir une ancienne blessure probablement refermée, dont les larmes qui en couleraient affecteraient à nouveau le Second du capitaine, mais aussi inspirer de profonds ressentis pour le dragon de foudre. Pourtant, aussi préparé qu’il pouvait l’être, ce n’était pas suffisant. Igniis raconta posément, choisissant les mots qu’ils trouvaient le plus juste, le ton qui paraissait le plus approprié, et mimait certains gestes, à la manière d’un conteur. De la vie s’animait autour de son histoire. Comment résumer cette dernière ? Aedoth jugea cela inutile, inutile de condenser des péripéties horrifiques, des descriptions sanglantes, trop appuyés, qui donnèrent à Aedoth plusieurs fois l’envie de vomir. Il ne se sentait pas bien tandis qu’il écoutait avec la plus grande attention Igniis. Ce qu’il s’est passé là-bas, il y a plusieurs décennies, est indescriptible. Le dragon de foudre avait déjà lu dans de nombreux récits des monstruosités commises par de grand criminels où créatures de l’ombre ; mais ces histoires se contenaient, se censuraient, cachaient par d’autres mots, des métaphores et des euphémismes. Le récit d’Igniis était tellement authentique, si subjectif, qu’il inspira une grande terreur dans l’esprit d’Aedoth. Cela le sensibilisa. Une fois que le dragon de feu eut fini, l’autre restait coi.
 
—C’est comme cela que je rencontrai le Maître des Cristaux et que j’en sortis vivant… Je ne voulus pas raconter cette histoire et je préférai dire que nous étions tombés sur une embuscade de l’ennemi plutôt que cela… Je ne savais même plus où se trouvait sa demeure… On m’aurait pris pour un fou…
 
Ses phrases étaient entrecoupées. On sentait bien la difficulté qu’il avait à revenir sur tout cela. Aedoth en était aussi atterré. Il n‘avait cessé de considérer Igniis durant son récit, et à présent, il regardait la lune qui passerait bientôt ces sombres monts.
 
—Ils ne méritaient pas cela… Ils ne méritaient pas de mourir comme ça… J’avais plus de sang sur les pattes qu’eux, et c’est moi qui en est sorti vivant… Je suis désolé, ce souvenir me fait toujours remonter ces émotions.
—Et vous savez très bien les partager, conclut Aoflir avec aigreur, un sourire ironique sur son visage, une larme pendante à l’un de ses yeux. Il l’essuya et se leva, dépassant le feu, cette lumière si réconfortante, pour observer une nouvelle fois la silhouette de ces montagnes.
 
Il ne disait rien, ne savait pas quoi ajouter de plus. Que pouvait-il bien dire ? Des émotions si intenses, si puissantes, passaient dans tout son être, et il n’arrivait pas à les exprimer ; il en était incapable, jamais l’artificiel création du langage n’arrivera à décrypter de telles choses ; jamais.
 
Il resta dans cette position, muet et immobile, pendant ce qui sembla être une éternité pour lui, alors qu’il s’agissait de 10 minutes. Tout d’un coup, un poème lui revint en tête. Un poème que sa mère avait composé, dont elle était si fière qu’elle le lui chantait si souvent… Il s’éclaircit la gorge, et entonna le poème sur une voix douce, les syllabes lentes...
 
—Et il était une fois,
Dépourvu d’une eau à boire,
Dépourvu d’êtres à voix,
Une terre triste et noire.
Rien ne naissait, tout pourrissait
En cet antre aux mille ténèbres.
Seules des ronces violacées
Poussaient en cette maison d’ombres.
Le roi de ce royaume
Ne vivait que Haine et Colère.
Malfaisant était son seul psaume,
Du haut de son château de cendres.
Mais fut un jour, jour bien heureux !
Où un pur, lumineux dragon
Mit fin à l’aberration.
D’un coup de griffe valeureux
Il vainquit le puissant tyran
Puis rapporta la lumière
Dans ce monde exempt de prière.
Les fleurs reprirent leurs chants
De l’eau bleue murmurait enfin,
Et nul ne pleurait en son sein.
Tout redevenait si plaisant !
 
N’oubliez jamais la leçon :
Même dans les temps plus obscurs,
La lumière creuse les murs
De ces maux qui disparaîtront.
 
Le dragon ferma la gueule, clôturant par la même occasion le poème, la chanson de sa mère. Il eut un sourire. Ce message d’espoir, cet adresse à se relever alors que l’on est tombé, Aedoth l’avait toujours apprécié, et encore aujourd’hui, il lui permettait de tenir, d’affronter l’insondable, l’incertain. Chanter lui fit beaucoup de bien, l’avait rasséréner, et même enhardi. Il revint près d’Igniis.
 
—Parlons tactique, car je refuse de laisser votre passé resurgir une nouvelle fois Toutes mes condoléances pour vos partenaires, et cette épreuve aurait été horrible pour n'importe qui, je le conçois. Ne vous apitoyez pas. Vous êtes en vie, ne réfléchissait pas au pourquoi; songez seulement à l'avenir, et profitez de votre fortune. Ceci étant annoncé... Si le destinateur de la lettre est vraiment le Maître des Cristaux, alors il nous attend dans son antre, ayant tendu des pièges au préalable. C’est sur ce point que nous devons le surprendre. Il faut nous montrer plus planificateur qu’il ne l’est, et vous avez la chance de m’avoir pour cela. Ce ne sera pas, au départ, une guerre physique, mais bien mentale.
 
Le dragon alla chercher sa besace, de laquelle il sortit un dessin à moitié effacé d’une sorte de Temple, aux traits parfois irréguliers. Il s’agissait du plan du Temple des Nécromancien, dessiné maladroitement par un aventurier qui voulait ouvrir des fouilles sur le site. Le projet ne fut jamais abouti, à cause de sa réputation de lieu où sévissait le vice et les quelques rumeurs de voyageurs disparus dans les environs. Aedoth n’était pas certain que ce plané tait parfaitement fiable, mais c’était la seule chose à laquelle il pouvait s’accrocher s’il voulait espérer s’accrocher.
 
Il étala le plan devant Igniis et pointa plusieurs crois rouges, sous l’édifice.
 
 
—Ces marqueurs représentent des parties du sol qui s’étaient effondrées. Les plus anciens écrits à propos du Temple parlent d’un édifice construit sur les vestiges d’un autre. Un village de taupes existait sous le volcan même, et se servaient du magma pour faire de l’alliage, mais aussi en tant qu’énergie. L’arrivée de la première vague de Nécromanciens fut la perte des habitants de cette carrière, et plutôt que de restaurer l’endroit que ces sombres dragons avaient détruit, ils ont préféré construire dans la montagne même. Entre temps, le volcan s’est éteint, et j’ai des raisons de penser que les trous dans le sol ont été causés par des conduits qui probablement servaient aux taupes pour conduire le magma. De ce fait, il existerait plusieurs passages sous la montagne qui mèneraient directement à l’intérieur du Temple. Notre meilleure chance de surprendre l’ennemi est de nous faufiler. Si ces passages existent toujours, ils sont nombreux, et donc dur de prévoir que nous passerons par-là, et encore moins par quel conduit. J’ai aussi ouïe que les taupes avaient des entrées dans leur village par des mines creusées en profondeur. Ainsi, le plan est très simple. Il nous suffit de trouver une de ces cavités, nous y introduire, entrer dans les vestiges du village, pour remonter dans le Temple par un des conduits. A partir de là, il nous incombera d’être le plus discret possible afin de sauver votre neveu. Il y a des risques que certaines données du plan soient erronées, ou que les cavités aient été condamnées, naturellement ou non. En étant conscient de tous ces risques… Approuvez-vous mon plan ? Il me semble qu’il reste le plus sécurisé, et aller vérifier ne nous coûtera presque rien.
 

Il se tut enfin et examina Igniis, attendant par la même occasion sa réaction vis-à-vis de ce plan. A vrai dire, il n’avait pas fini de l’exposer, mais avant de poursuivre, il se devait d’avoir l’accord de son partenaire pour cette mission.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mer 6 Avr - 22:32

Aedoth essaya de me remonter le moral... Mais ce fut un peu inutile... Cela allait encore durer deux trois minutes avant que je reprenne mes esprits. Toujours en regardant le feu, je mis ma patte dedans. Pour moi, la chaleur était douce... Presque réconfortante. Si j'avais un lit de flamme, je me sentais prêt à dormir dedans. En même temps, je cotoyais les flammes de très près, je ne les craignais donc aucunement.

Il y eu un long moment de silence, durant lequel je repensai à tout... Mais j'étais face à une sorte de peur... La peur de perdre mon neveu... Mais je ressentais une sorte d'excitation : celle de revoir le Maître des Cristaux. Pourquoi donc ? C'est très simple, une fois là-bas, je pourrais venger mes compagnons une bonne fois pour toute !

Dans la vie, j'ai eu plusieurs objectifs. Et cela m'avait permis de rester fort face à l'inconnu. Cela m'avait donné une raison de vivre... Et, aujourd'hui, j'en ai plusieurs, des objectifs. Premièrement, me battre. J'aime la bataille, le combat, et presque tout ce qui attrait à cela... Sauf la guerre... Mon deuxième objectif est de tout faire pour l'éviter et ainsi éviter les morts inutiles. Ensuite, comme troisième objectif, protéger... Protéger mon camp, mes amis... Ma famille. Et, pour cela, je ne craignais nullement la mort. Je serais même prêt à lui faire face... Je serais même prêt à la combattre pendant des heures dans un dantesque combat qui durerait des heures, des jours, des mois, des années... Juste pour protéger ceux que je viens de citer.

Mais je fus soudainement sorti de ma transe quand Aedoth vint me voir pour me dire, et donc passer aux choses sérieuses :

- Parlons tactique, car je refuse de laisser votre passé resurgir une nouvelle fois Toutes mes condoléances pour vos partenaires, et cette épreuve aurait été horrible pour n'importe qui, je le conçois. Ne vous apitoyez pas. Vous êtes en vie, ne réfléchissait pas au pourquoi; songez seulement à l'avenir, et profitez de votre fortune. Ceci étant annoncé... Si le destinateur de la lettre est vraiment le Maître des Cristaux, alors il nous attend dans son antre, ayant tendu des pièges au préalable. C’est sur ce point que nous devons le surprendre. Il faut nous montrer plus planificateur qu’il ne l’est, et vous avez la chance de m’avoir pour cela. Ce ne sera pas, au départ, une guerre physique, mais bien mentale.

Je savais tout cela... J'avais bien eu le temps d'y penser depuis le début du voyage. Et, cette guerre mentale... Je l'avais expérimenté dans ma vie plusieur fois. Combien ? Ô je ne sais pas... Beaucoup. Puis, après avoir sortit une carte des lieux aux alentours, il me dit en m'indiquant les croix rouges dessus :

- Ces marqueurs représentent des parties du sol qui s’étaient effondrées. Les plus anciens écrits à propos du Temple parlent d’un édifice construit sur les vestiges d’un autre. Un village de taupes existait sous le volcan même, et se servaient du magma pour faire de l’alliage, mais aussi en tant qu’énergie. L’arrivée de la première vague de Nécromanciens fut la perte des habitants de cette carrière, et plutôt que de restaurer l’endroit que ces sombres dragons avaient détruit, ils ont préféré construire dans la montagne même. Entre temps, le volcan s’est éteint, et j’ai des raisons de penser que les trous dans le sol ont été causés par des conduits qui probablement servaient aux taupes pour conduire le magma. De ce fait, il existerait plusieurs passages sous la montagne qui mèneraient directement à l’intérieur du Temple. Notre meilleure chance de surprendre l’ennemi est de nous faufiler. Si ces passages existent toujours, ils sont nombreux, et donc dur de prévoir que nous passerons par-là, et encore moins par quel conduit. J’ai aussi ouïe que les taupes avaient des entrées dans leur village par des mines creusées en profondeur. Ainsi, le plan est très simple. Il nous suffit de trouver une de ces cavités, nous y introduire, entrer dans les vestiges du village, pour remonter dans le Temple par un des conduits. A partir de là, il nous incombera d’être le plus discret possible afin de sauver votre neveu. Il y a des risques que certaines données du plan soient erronées, ou que les cavités aient été condamnées, naturellement ou non. En étant conscient de tous ces risques… Approuvez-vous mon plan ? Il me semble qu’il reste le plus sécurisé, et aller vérifier ne nous coûtera presque rien.

Je regardai le plan en détail. Certains endroits me revenais en souvenir... Mais ils étaient aussi lointains que certains rêves... Ou cauchemars.  Je soupirai. Ensuite, je lui répondis, en parlant sur un ton... C'est quoi les termes ? Ha oui ! Cicéronien, harangueur :

- Je suis d'accord avec vos dires. Mais, il reste néanmoins certaines choses... Le Maître des Cristaux à su qui était mon neveu... Et, pour cela, il aurait fallu qu'il ai des espions dans la Garde. Mais, il se trouve que chaque garde est "surveillé" et nous avons le maximum d'informations sur eux. Puis, je pense que vous avez appris beaucoup de chose à propos du personnage. Et vous savez que son surnom, "Le Maître des Cristaux", il ne se l'est pas donné lui-même. Il faut donc que celui-ci ai une connaissance extrême sur les cristaux et sache parfaitement les maîtriser. En plus, il a avec lui la technologie des taupes... Et ce n'est pas rien. Vous vous demandez sûrement où je veux en venir avec tout cela, je me trompe ? Et bien, tout d'abbord, il faut qu'il ai du matériel d'espionnage pour savoir que Feard était mon neveu... Et, pour cela, quoi de mieux qu'un cristal et sa magie. En plus, je ne sais pas vous, mais lorsque nous étions seul, après la mort de mon frère, je me sentais observé... Alors que nous étions vraiment seul. Puis, comme il a la technologie des taupes, il a sûrement dû fermer les cavités avec ce matériel et a placé des dispositifs pour tenir ses cristaux d'espionnage. En plus, il habite ici depuis des années (je crois reconnaitre certains paysages), donc il doit connaitre le terrain sur le bout de ses écailles. Et, finalement, il nous attend, donc raison de plus qu'il observe tout cela... Et, s'il nous voit, il saura que nous sommes là et, là, il pourra passer à l'attaque. Mais bon... Comme vous le dites, votre plan semble être le plus sécurisé. Mais aller vérifier peut coûter le fait que nous soyons découvert. Mais bon, comme dit le proverbe : "Qui ne tente rien n'a rien" et voir ce qu'il en coûte peut nous être bénéfique. Mais je ne vous conseille que trop de qu'il faut que nous restions extrêmement vigilant maintenant que nous sommes sur Son territoire...

Là, je me tus et regardai Aedoth pour lui laisser la parole pendant que les Lunes commençaient à se coucher pour laisser place au Soleil et ainsi à l'aube d'un nouveau jour qui pourrait, vu la situation et la personne que nous recherchions, sûrement être le dernier... Après tout, ce n'est pas tous les jours que nous faisons face à un véritable mythe vivant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Ven 8 Avr - 13:30

Le dragon orange avoua que cela pouvait se révéler être une bonne idée. Néanmoins, il restait sur ses gardes. Le Maître des Cristaux était certainement capable de nous espionner avec l’aide de ses connaissances dans les gemmes. De plus, il avait l’avantage du terrain, et certainement aurait-il tout rebouché, ou alors nous attendrait spécialement par-là. Tout cela était vrai, très inquiétant, mais malgré cela, le dragon de foudre sourit.
 
–Vous exposez des faits qui s’avèrent justes. Néanmoins, il ne s’attend qu’à vous trouver vous, Igniis, car la lettre vous était destinée. Partant de ce principe, il ne connait pas le nombre ni les individus exacts qui vous accompagnent. Et là est l’avantage majeur : c’est moi qui vous accompagne. Je ne souhaite aucunement m’enorgueillir, mais je suis aussi un savant des cristaux et des technologies taupes. Depuis ma jeunesse j’éprouve cette attirance pour les technologies taupes, que je juge avancées, et vraiment complémentaire au travail des dragons. Sans eux, Warfang ne serait pas une cité aussi glorieuse. C’est aussi moi qui ai fabriqué certaines protections pour Warfang, à base de cristaux. Il st vrai que je ne dois pas posséder toutes les connaissances du Maître (Que j’aimerais), mais je suis convaincu que je peux le battre à son propre jeu, en jouant sur la surprise.
 
L’aube faisait son apparition. Il faudrait bientôt partir, car le groupe été facilement détectable de jour. Il devait se hâter de finir ses explications. Posant sa patte sur le plan, il continua :
 

—Voici ce que je propose. On va lui faire croire que nous sommes-là, alors que nous n’y serons pas. Il suffira pour moi de poser un cristal qui activera ceux proches de ceux du Maître, faisant ainsi croire que nous sommes-passés par-là, alors qu’en réalité, nous emprunterons un autre chemin. Cela nous laissera assez de temps pour sauver Feard, et peut-être même repartir sans se faire voir. Si jamais nous venions à être découverts, j’aurais quelques autres solutions, ne vous en inquiétez pas. Alors, marcherez-vous avec moi ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mar 12 Avr - 11:58

- Vous exposez des faits qui s’avèrent justes. Néanmoins, il ne s’attend qu’à vous trouver vous, Igniis, car la lettre vous était destinée. Partant de ce principe, il ne connait pas le nombre ni les individus exacts qui vous accompagnent. Et là est l’avantage majeur : c’est moi qui vous accompagne. Je ne souhaite aucunement m’enorgueillir, mais je suis aussi un savant des cristaux et des technologies taupes. Depuis ma jeunesse j’éprouve cette attirance pour les technologies taupes, que je juge avancées, et vraiment complémentaire au travail des dragons. Sans eux, Warfang ne serait pas une cité aussi glorieuse. C’est aussi moi qui ai fabriqué certaines protections pour Warfang, à base de cristaux. Il st vrai que je ne dois pas posséder toutes les connaissances du Maître (Que j’aimerais), mais je suis convaincu que je peux le battre à son propre jeu, en jouant sur la surprise. Voici ce que je propose. On va lui faire croire que nous sommes-là, alors que nous n’y serons pas. Il suffira pour moi de poser un cristal qui activera ceux proches de ceux du Maître, faisant ainsi croire que nous sommes-passés par-là, alors qu’en réalité, nous emprunterons un autre chemin. Cela nous laissera assez de temps pour sauver Feard, et peut-être même repartir sans se faire voir. Si jamais nous venions à être découverts, j’aurais quelques autres solutions, ne vous en inquiétez pas. Alors, marcherez-vous avec moi ?

Je lachai un soupir avant de dire :

- Très bien... Je suis avec vous. Par contre, à l'intérieur, après avoir sauvé mon neveu, sachez que mon objectif sera autre. Alors, libre à vous de partir d'ici ou pas, j'irais voir le Maître des Cristaux, seul ou pas, et je mettrais enfin un terme à son règne de terreur. Cette occasion fait partie de ceux qu'il ne faut pas rater ! En plus...

Je lâchai un rire avant de continuer :

- Imaginez la réputation et l'honneur que l'on gagne lorsque l'on affronte un mythe vivant et cruel. Mais bon... Il va falloir se dépêcher... Le jour se lève... Et nous n'avons plus beaucoup de temps pour que la luminosité soit avec nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mar 12 Avr - 13:56

Le dragon orange lâcha un léger soupire. Cela ne semblait pas autant le convaincre qu’Aedoth le souhaitait. Pourtant, il dit ces paroles :
 
—Très bien… Je suis avec vous. Par contre, à l’intérieur, après avoir sauvé mon neveu, sachez que mon objectif sera autre. Alors, libre à vous de partir d’ici ou pas, j’irai voir le Maître des Cristaux, seul ou pas, et je mettrai un terme à son règne de terreur. Cette occasion fait partie de celles qu’il ne faut pas rater. En plus… (Il rit) Imaginez la réputation et l’honneur que l’on gagne lorsque l’on affronte un mythe vivant et cruel. Mais bon… Il va falloir se dépêcher… Le jour se lève, et nous n’avons plus beaucoup de temps pour que la luminosité soit avec nous.
 
Bien que le temps presse, le Second réfléchit à tout cela. Les plans d’Igniis déviaient les siens, et il y avait beaucoup plus de risque s’ils restaient sur place. Le Maître était mieux préparés, avait un terrain qu’il connaissait, des armes à disposition, des serviteurs (durs à abattre, d’après le récit du capitaine). Cela ne lui plaisait guère, pourtant, il ne pouvait abandonner Igniis, et il fallait en effet finir tout ceci, car s’ils se contentaient de partir, le Maître des Cristaux continuerait à sévir, et plus personne ne serait capable de le pourfendre.
 
—C’est d’accord, je vous suivrai, une fois certain que Feard et mon père seront en sécurité. Vous avez raison sur un point : il faut en finir, et peut-être n’aurons-nous pas d’autres chances. Cependant, faite attention ; votre envie de gloire pourrait vous mener à votre perte. J’ai moi aussi une réputation à tenir, un blason à redorer, mais jamais je ne le ferais au prix d’autres vies. Ceci dit, je vais réveiller mon père, et nous partons.
 
Sur ces mots, le dragon de foudre s’approcha du petit abri de fortune et tira son père d’un sommeil paisible. Aerth ouvrit les yeux et se leva, en baillant, en s’étirant, provoquant quelques bruits de bouche désagréables pour Aedoth.
 
—Bonjour, père. Il est temps de partir.
—Je sais, mon fils. Je suis prêt, avec toi.
—Père…
 
Aerth pencha la tête, intrigué par son fils, qui hésitait, ce qui était rare chez lui ; du moins, dans ses paroles.
 
—Que se passe-t-il ?
—Tu as toujours une chance de partir. Je ne veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit, je tiens à toi, tu es tout ce qu’il me reste, et je ne crois pas que je suis prêt à te perdre.
 
Il lui sourit, et posa une patte sur l’épaule d’Aedoth.
 
—Ne t’en fait pas pour moi. Ce corps a déjà subi plus de pression que cela. J’ai trop été éloigné de toi, et maintenant, c’est ma chance de traverser tes épreuves. Je suis convaincu que je peux t’aider, alors je le fais.
—Très bien, conclut le dragon de foudre avec un faible sourire.
 
Ensuite, le Second expliqua plus en détail le plan à son père, qui en connaissait déjà les bases (il l’en avait informé au préalable). Il acquiesça, sans objecter quoi que ce soit, trouvant ce plan le plus judicieux. Juste avant de partir, Aedoth chercha dans sa sacoche une cape de facture plutôt simple, d’une couleur bleue abyssale, lui permettant de masquer un peu la rutilance de ses écailles jaunes. Il ne fallait pas qu’il attire trop l’attention, et ses écailles pouvaient se voir de loin.
 
Et ils prirent la route. Il fallut un certain temps avant qu’ils ne soient capables de trouver un des passages. Il s’agissait d’un large trou creusé dans la terre, au beau milieu d’une forêt, caché par un léger amas de pierre, et quelques planches de bois et de fers qui interdisaient l’accès.
 
—On ne peut pas passer, remarqua Aerth.

—Il faut qu’on détruise ces obstacles. Après quoi, nous pourrons entrer dans l’ancienne ville taupe et commencer notre plan. Igniis, est-ce que votre feu est assez ardent pour faire fondre ce métal ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mar 12 Avr - 16:29

- Il faut qu’on détruise ces obstacles. Après quoi, nous pourrons entrer dans l’ancienne ville taupe et commencer notre plan. Igniis, est-ce que votre feu est assez ardent pour faire fondre ce métal ?

Nous étions arrivés devant une grande entrée un peu bouchée dans la forêt. Nous avions un peu avancé et appliqué le plan d'Aedoth. La température ambiante était douce et je ne me serait pas vraiment cru aux pied d'une forteresse de nécromants si je n'avais pas eu cette information. Je m'avançais vers l'entrée après avoir retiré mon masque et l'avoir mis de côté. Je dis, en me craquant un peu la nuque :

- Bien sûr que je peux. Poussez-vous si vous ne voulez pas avoir très chaud !

Je pris une grande inspiration en levant la tête... Puis je crachai mes flammes aux températures infernales sur le métal et le bois qui nous barrais le chemin. Le bois se réduisit en cendre et le métal commença à changer de couleur avant de fondre. Quand cela fut terminé, je repris mon masque et dit :

- La voix est libre, on peut y aller ! Par contre, faites attention où vous mettez les pieds... Le métal liquide c'est jamais bon pour la santé et ça fait bien mal quand vous marcher dessus tellement c'est brûlant. Y en a qui sont mort parce qu'on leur a versé de l'or liquide sur leur tête... C'était pas joli à voir.

Nous commençâmes avancer dans le chemin. Je me mis à côté d'Aedoth un moment pour lui dire à voix basse :

- Au faite, pour finir notre discussion de tout à l'heure. Je ne cours pas après la gloire ! Je pourrais la délaisser ne serait-ce que pour sauver une seule vie. Mais je cours après deux choses bien différentes... La première est la vengeance, pour mes amis et tous ceux qu'il a fait souffrir. La seconde est la satisfaction que ce cauchemar soit enfin terminé, la satisfaction d'avoir sauvé des vies de ce sadique en l'effaçant de la surface de la planète ! Voilà après quoi je cours. Et je sais que cela peut me conduire à ma perte, nosu vous en faites pas. Mais, quite à en mourir, je veux au moins voir le Maître mourir. Et, pour cela, sachez que je serais du genre à laisser l'honneur à côté pour que tout les coups soient permis et ainsi pour combattre le Mal par le Mal...

Sur ce, je m'avançai. Puis, quelques instants plus tard, nous atterrîmes sur les vestiges d'une ville taupe. L'architecture, magnifique, me rappelait grandement celle de la ville de Warfang. Les maisons étaient en ruine la température était froide et morbide. Il y avait encore quelques squelettes de taupes par-ci par-là qui évoquaient le passé ainsi que des technologies taupes. Vu leur état, on ne pouvais dire si elles fonctionnaient encore ou pas.

- Quand faut y aller... dis-je avant d'avancer vers ces ruines. Suivez-moi, je prend la tête car je pourrais reconnaître certains lieux...

Nous avançâmes alors dans la ville. Puis, en plein milieu de ces ruines, j'entendis un bruit de pas et un grognement qui n'avait rien de vivant... Celui-ci résonna dans tous ces vestiges souterrains. Je reconnu tout de suite de quoi cela était...

- Vite, à couvert !!! Et ne faites surtout aucun bruit ou mouvement une fois cachés !!! dis-je précipitamment à voix basse.

Je réussis, personnellement, à me cacher dans une maison en ruine. Les bruits de pas lents se rapprochaient, je sentais mon cœur battre la chamade, les grognement se firent plus fort, la tension montait... Je levai ma tête, de sorte à rester cacher mais quand même à entre-voir là où nous étions (un espace un peu vide, sûrement un carrefour). Là, il y avait quelque chose dont je craignais la présence... Un des ces pantins de Nécromants... Un mort-vivant. Quelque chose brillait derrière son crâne... Un cristal... Celui-ci commença à s'éloigner.

Mais ces pas lents étaient précédés de quelque chose d'encore plus ignoble... Le sol commença à tremble légèrement. Alors, là, au carrefour, apparu une énorme créature. Elle avait aux poigs des chaînes qui faisaient un bruit horrible de ferraille. Elle avait une tête... Je ne saurais comment la décrire...

Mais, soudainement, elle tourna la tête de gauche à droite pour voir s'il y avait quelque chose. Je baissai vite fait la tête pour ne pas me faire repérer... Et, soudainement, les bruits de pas lourds s'éloignèrent à leur tour... Puis, nous n'entendîmes plus rien... Le silence absolu. Je sorti de ma cachette et dis :

- C'est bon ! La voix est libre ! Mais ne faisons pas beaucoup de bruit... Je ne veux pas retomber sur cette créature...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Jeu 14 Avr - 15:32

Comme prévu, le dragon orange parvint à frayer un chemin au groupe de dragon. La puissance de ses flammes permit de faire rapidement fondre le métal, et de carboniser le bois vieilli. Une fois le métal assez refroidi, tous s’engouffrèrent dans le passage qui rapidement s’inclinait, devenait pentu, creusant ainsi davantage dans la terre. Pendant ce court trajet, le capitaine vint tenir un léger discours à Aedoth, sur ce qu’il lui avait dis tout à l’heure
 
Il ne revendiquait pas la gloire, mais plutôt la sécurité de tous. C’est du moins ce qu’il prônait. Il avoua qu’il était prêt à tout pour en finir avec le Maître Cristaux, laissant même son honneur derrière lui, ce qui était incroyable pour Igniis, ce dragon guerrier qui avait tant de foi en ses codes. A tout ceci, le dragon de foudre opina du chef, acquiesçant à toutes ses paroles.
 
—Nous vengerons vos amis déchus, et le Maître périra. C’est une promesse que je vous tiens.
 
Ils entrèrent finalement dans la ville souterraine, et que dire ? Aedoth restait de marbre, subjugué par l’architecture ressemblant beaucoup à celle de la grande cité : Warfang. Néanmoins, on remarquait aisément que les bâtiments étaient moins récents, et même dévastés. Beaucoup étaient partiellement tombés, alors que sur certaines places, on notait l’ancien emplacement de grands vestiges qui jadis devaient se tenir droit, montrant la fierté et la dureté de l’art taupe. Il y avait aussi beaucoup d’épaves de machines de minages, et autres technologies qui emplirent le Second d’un intérêt renouvelé.
 
—Les taupes étaient déjà bien avancées. Oh, mais que vois-je ?
 
Le dragon de foudre s’approcha d’un étrange appareil, en forme de cône avec une pointe en son bout. Il y avait une poignée, permettant de bien saisir l’objet. Il était fait de métal blanchi, et comportait un compartiment vissé, Après maints efforts, Aedoth parvint à l’ouvrir à l’aide de ses griffes. Un cristal fracturé se trouvait à l’intérieur, de couleur rouge.
 
—Très intéressant…
 
Aerth s’approcha de son fils une fois qu’il eut fait un léger tour du quartier.
 
—Qu’as-tu trouvé ?
—Il me semble que c’était un dispositif de défense. On dirait une arme qui concentrait l’énergie du cristal sur le bout. Oui, il y a un canalisateur d’énergie éolien, et un autre petit cristal plus loin, qui génère de l’eau, pour éviter une surchauffe de l’arme. C’est vraiment très intéressant.
—Notre technologie actuelle n’est-elle pas supérieure ?
—Si, bien sûr, mais je trouve intéressant de voir comment cette civilisation se débrouillait il y a encore quelques décennies. Ces lieux sont d’un intérêt archéologique inimaginable. On pourrait tant apprendre. Je suis certain qu’ils possédaient une bibliothèque.
—Vite, à couvert ! Et ne faite surtout aucun bruit ou mouvement une fois cachés !
 
Un grognement survint en même temps qu’Igniis avertissait le groupe. Aedoth regarda promptement son père, et celui-ci alla se cacher avec Igniis qui ne se trouvait pas trop loin. Quant au Second, il trouva une place entre deux conteneurs, dans une ruelle. Il mit sa cape devant lui, pour être encore moins visible, bien qu’il se privait de la vue. Il tendait son ouïe, et écoutait.
 
Tout d’abord, le dragon de foudre n’entendit que les grondements et pas cliquetants d’une créature. Mais ils furent vite suivis par quelque chose de bien plus angoissant, surtout alors que le dragon de foudre se cachait, presque coincé dans cet étroit espace. Sa respiration, qu’il essayait de calmer, s’intensifiait, et son cœur battait la chamade.
 
Un grand bruit de chaîne arriva progressivement, soulevé par le tambour de lourds pas qui faisaient trembler le sol alentour. Un long grognement se fit entendre, puis un moment de silence, un nouveau cliquetis de chaine, puis les pas revinrent et s’écartèrent progressivement. Le silence revint rapidement, et Aedoth soupira.
 
—C’est bon ! La voix est libre ! Mais ne faisons pas beaucoup de bruit… J ne veux pas retomber sur cette créature…
 
Le dragon de foudre sortit de sa cachette et frappa plusieurs fois sa cape pour enlever la poussière qui s’était incrustée dessus. Il revint ensuite vers ses compagnons.
 
—Je n’ai rien pu voir… J’espère qu’il ne s’agissait pas d’un golem. Hélas, il ya trop de chances que ce soit le cas. Continuons. Les conduits doivent se trouver aux abords de la ville, creusés dans la roche.
 
Et ils en trouvèrent un à cette position en effet. Un large trou pouvant accueillir trois dragons en largeur, et deux en hauteur, avec une roche très bien taillée sur l’arche, où l’on y trouvait quelques inscriptions runiques.
 
—« Le pouvoir de la roche et du feu ». C’est ce qu’il y a marqué. N’y entrez pas. C’est ici que je vais poser mes leurres.
 
Et, aussitôt, le dragon de foudre s’exécuta. Il fit quelques pas pour entrer dans ce grand conduit, avec, juste devant une grande grille permettant de faire passer la lave. Il sortit de sa sacoche une poignée de petits cristaux verts, qu’il lança à l’intérieur.
 
—Je les enclencherai plus tard. Continuons.
 
Ils allèrent trouver un autre conduit. Aedoth proposa d’en choisir un bien plus éloigné, pour que la diversion soit assez efficace. Finalement, ils se trouvèrent devant un autre conduit, à un kilomètre de là, similaire au premier. Ils s’engouffrèrent à l’intérieur, jusqu’à trouver au fond tunnel un large trou rond qui allait en hauteur. Une échelle permettait d’accéder en haut. Ce n’était pas assez large pour permettre de monter en volant, il fallait donc utiliser cet outil peu pratique pour les dragons.
 

—Il semblerait que nous n’ayons pas le choix…

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mar 19 Avr - 23:03

Aedoth n'avait pas vu la créature. Tout ce que j'espérais, c'est qu'il ne connaisse pas sa description par lui-même. Nous continuâmes notre chemin et nous nous arrêtâmes devant un passage sur lequel était inscrit en lettre runique au dessus "Le pouvoir de la roche et du feu". Le second de Warfang posa ses leurres et, avant de continuer notre route, dit qu'il les enclencherait plus tard.

Puis, nous arrivâmes à une échelle en métal. Et l'endroit où elle accédait n'était pas assez large pour que nous déployions nos ailes.

- Il semblerait que nous n’ayons pas le choix… dit Aedot.

Oui, en effet... Nous n'avions pas vraiment le choix. D'autant plus que c'était la dernière issue possible pour trouver le Maître. Je dis alors à leur intention :

- Allez-y en premier. Je vais fermer la marche, cette fois-ci.

Je montai en dernier. En haut, il y avait un trou sombre, mais nous pouvions y voir des murs et leur emplacement. C'était très probablement un couloir. Je montais, l'échelle qui semblait assez vieille et certaines barre étaient parfois à moitié arrachées, et montais, la rouille s'était même installé dessus... Mais, quand je fus assez haut, et que les autres eu rejoint le couloir (car c'en était bel et bien un)...

Il y eu un bruit de chaîne... D'abord assez faible, avant de devenir de plus en plus fort. Mais il n'y avait aucun bruit de pas... Puis, je sentais à quelque chose à mes pattes arrières... Je regardai vers le bas... Mes pattes étaient enchaînées par une chaîne de couleur sombre. Je levais la tête... Et merde !

- CONTINUEZ SANS MOI DANS CE COULOIR ! hurlais-je en direction de mes deux compagnons de route ! JE VAIS ESSAYER DE REVENIR VITE !

Soudainement, il y eu un grognement sonore et effrayant, suivi de quelques pas lourds. Je regardai en arrière... Et je me fis soudainement projeter vers cette direction, à cause de cette chaîne à mes pattes, avec une force presque surnaturelle ! L'air sifflait autour de moi pendant que j'étais propulsé ! Mais, soudainement, je descendit et m'écrasa avec un fracas résonnant dans tout le village dans une des maisons en ruines, la détruisant presque complètement dans un énorme nuage opaque de poussière ! Je fus sonné pendant quelques secondes, mes poumons n'en pouvaient plus en respirant toute cette poussière d'un coup car une toux incontrôlable se manifesta jusqu'à ce que le nuage disparaisse !

Là, je vis la bête ignoble, c'était celle dont nous nous étions cachés tout à l'heure, courir vers l'échelle. Elle était immense, sombre, portait une armure sur sa grande et monstrueuse musculature, un casque percé par les cornes arrondies de sa tête... Elle avait tout de même le visage découvert. Celui-ci était complété avec des yeux rouges comme le sang d'un ennemi qui nous gicle dessus, sa bouche montrait de longues dents pointues, son nez était presque inexistant, comme ses oreilles. Son souffle était bruyant, bestiale... Et, de tout son corps émanait une fumée noire comme sa peau (même si nous ne voyions que de la fumée et aucune peau). Mais, malgré ce côté bestiale apparent, quelque chose semblait dans ce monstre comme... Intelligent. L'on pouvais voir que ce n'était pas une vulgaire bête mais un monstre doté d'une très grande intelligence... Et cela était effrayant...

Il leva la bras droit, un fois près de l'échelle, et le remua pour essayer d'attraper quelque chose, mais en vain... Je regardai aussi mes pattes arrières et je vis qu'elles étaient libres. Je me relevai avec difficulté. En même temps, quand on atterrit comme ça dans une maison, il y a de quoi être déstabilisé pendant un court instant. Heureusement que j'avais déjà vécu pire car je remis mes esprits à leur place en très peu de temps.

Mais, la bête, en voyant qu'elle s'activait pour rien, se retourna vers ma direction assez lentement. Je profitai de sa lenteur pour aller me cacher à grande vitesse dans une des ruines à côtés. Même si nous pouvions dire que cette ruine était une maison presque entière. Soudainement, j'entendis une voix grave caverneuse, profonde, guerrière et intelligente en même temps :

- Où te caches-tu ? Je sais que tu es là. Mon maître m'a informé de ta venue ici, dans MON territoire. Et tous ceux qui s'aventure ici doivent donc m'affronter ! Hurd ! Aide-moi à le trouver...

J'entendis le grognement draconnique de l'esclave qui était aussi sur le carrefour, devant la bête. Puis, après, les pas légers de celui-ci... Suivit de ceux, lourds, de la créature... Je ne bougeais pas, ne faisais aucun bruit, retenais presque entièrement ma respiration...

Les pas légers se rapprochaient… Encore... Et encore... Mon cœur battait la chamade... Avant de s'éloigner en passant juste à côté du mur de la ruine... Les battements de mon cœur commencèrent à revenir à la normale. Je regardai par un trou dans la maison, la bête me montrait son dos, et je me dis que c'était alors la parfaite occasion pour changer de cachette. Il fallait y aller petit à petit... Je me tourna vers ma droite, il y avait la porte (enfin, c'était un trou,  mais bon, on pouvais y passer au travers quand même) et je me dirigea vers une autre ruine, droit devant, avec une rapidité et une discrétion d'un jeune félin. Dés que j'eus rejoins la ruine, qui se trouvait à quelques mètres, j'entendis le grognement venant de la gorge de la créature. Elle était en train se se retourner... Je passai la porte de cette maison en ruine.

Mais, j'entendis soudainement les pas lourd se rapprocher. Le mur où était ce trou était encore intact. Je me positionnai contre celui-ci, les ailes toujours repliées. Le bruit était tout proche... Lorsqu'il s'arrêta. Je vis alors un œil rouge vers la porte... Mais celui-ci ne semblait pas me voir. Je reconnu la bête...

- Je sais que tu es par là. Cela ne sert à rien de te cacher. Je connais ces ruines comme le nombre de victimes que j'ai fait ici...

Son œil resta là encore quelques seconde avant de disparaître avec un bruit sourd, celui des pas... J'en profitai pour foncer vers une autre ruine, la dernière avant l'échelle... En plus, la bête m'avait tourné le dos... Je fonçais mais, une fois à l'intérieur de celle-ci...

J'entendis le grognement du dragon esclave du cristal juste derrière moi. Celui-ci était sonore... Et la créature se retourna et fonça sur moi en me lançant sa chaîne ! J'esquivai en roulant sur le coté. Dans la ruine, je voyais plusieurs morceaux de ferraille... Et cela me donna une idée !

Je pris de la patte avant droite une assez grande barre en métal, le genre que l'on met pour bloquer une porte, et je décidai ensuite de m'envoler près de la créature. Elle lança ses chaînes encore une fois sur moi mais, comme je m'étais envolé, je fis un tonneau et esquiva la chaîne de très peu.

- Tu as beau esquiver, cela ne fera que retarder ta mort, petite chose ! dit la bête avec un certain orgueil.

- J'ai un message pour toi, et celui va te marquer et te taper dans l’œil ! commençais-je en armant mon bras pour que celui-ci soit prêt à lancer la barre de métal !Règle n°3 : On fait pas chier le Igniis ! Et tu vas voir de quel bois je me chauffe !

Je lançai alors la barre, quand je fus près du visage de la créature, et je fis mouche ! Mon ennemis fus maintenant borgne de l’œil droit. Celui-ci commença à hurler de douleur. J'inspirai un grand coup, tout en esquivant les coups furieux de mon adversaire, et je vomis mon feu sur le métal. Celui-ci commença à devenir brûlant, changeant de couleur, puis fondit comme la ferraille à l'entrée de la caverne. La bête hurla de plus belle, leva la tête et regarda le plafond, mettant les deux mains sur son œil blessé ! Quel imbécile ! Le liquide ne rentrera que plus facilement dans la chaire ! Et lorsque celui-ci refroidira et se solidifiera, cela lui créera peut-être un œil de métal... Et ce serait très classe, je dois l'avouer ! Mais, je m'éloigne du sujet et de l'action...

Je me dirigeai alors vers l'échelle en volant le temps que la créature ne faisait plus attention à moi mais plutôt à sa douleur. Elle avait l'air enragée. Et elle m'en voulait sacrément ! Vers ses pieds était le dragon possédé par le cristal. Et, comme ses pas faisaient presque le même bruit que les miens, mon immense adversaire cru que ce fut moi et, après avoir levé le pied, l'écrasa d'un coup brutal ! J'étais vers l'échelle et je commençai à monter lorsque j'entendis le bruit de chaire et d'os écrasé. Je tournai ma tête un peu vers l'arrière... Mais je la redirigeai vers le haut et continuai à monter du plus vite que je peux.

Lorsque j'atterris dans le couloir, après avoir complètement monté l'échelle, j'entendis le hurlement de rage de la créature. Je me mis à courir à travers le couloir pour essayer de rejoindre Aedoth ! Derrière, dans le trou, la main de la bête passa et essaya de m'attraper... Mais en vain ! Je continuai à courir en espérant rejoindre le plus vite possible Aedoth...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Ven 22 Avr - 17:50

Aedoth et Aerth venaient tout juste de finir leur ascension. Les deux dragons de foudre massaient leurs pattes. Ces échelles n’étaient pas pratiques pour les quadrupèdes, cela se voyait. Il fallait avoir une ferme poignée sur les barreaux, ce qui était plus compliqué à produire chez les dragons. Malgré quelques légères douleurs, ils s’en sortirent plutôt bien. Il ne restait plus qu’à attendre qu’Igniis arrive pour pouvoir continuer plus loin.
 
Hélas, il en fut tout autrement, un étrange bruit survint, retentissant, rythmé, de plus en plus fort. Finalement, Aedoth perçut un son de chaînes, qui ne le rassurait aucunement. A vrai dire, il lui était maintenant familier. Le Second se pencha sur le conduit, voyant Igniis, un air effroyable sur son visage, regardant vers le haut.
 
—Continuez sans moi dans ce couloir ! Hurla-t-il. Je vais essayer de revenir vite !
 
Puis il se fit tirer vers le fond par ces chaînes qu’Aedoth pouvait enfin apercevoir. Mais le capitaine disparut dans un trou si profond que le fond ne se voyait pas.
 
—Igniis !
 
Le dragon de foudre, prit d’une soudaine rage de voir son allié disparaitre, s’apprêtait à plonger pour aller lui porter secours. Une patte sur son épaule vint le retenir. D’un faiblard signe de la tête, Aerth réprimait cette action.
 
—Si nous nous attardons trop, nous allons être repérés. Cela ne sert à rien d’aider Igniis si, par la suite, nous sommes coincés.
—Il est vrai, mais nous ne pouvons pas le perdre ! Objecta Aedoth.
—Il saura se débrouiller, ne l’as-tu pas entendu ? C’est pour le bien de la mission. Si nous allons l’aider, nous perdrons plus de vie que nous n’en sauverons.
 
Le Second lança un dernier regard vers ce trou qu’il venait à peine d’escalader et poussa un long soupir. Il refusait d’abandonner Igniis, mais il était vrai qu’il était assez grand pour se débrouiller, et que retarder davantage les choses compromettraient l’approche silencieuse. Peut-être le Maître savait déjà tout, si cette créature étrange était affiliée à lui. Aedoth reprit la route avec son père. Tous deux trottinaient, alerte, ne souhaitant pas attirer davantage l’attention dans ce tunnel étrange.
 
Ce dernier se finissait par une gigantesque porte circulaire en pierre… Scellée. Es gonds de la porte avaient été fondus, et les battants étaient maintenant retenus au sol par de l’acier.
 
—C’était prévisible, annonça le père d’Aedoth, qui, lui, se contentait de lisser glisser sa patte contre la froide pierre de l’entrée. Lui aussi s’attendait à cela, il n’était pas dupe, le Maître des Cristaux non plus.
 
Le Second chercha alors une alternative. Une si grande structure pouvait abriter de grandes faiblesses. Et il parvint à trouver, avec quelques minutes, une lézarde plutôt profonde, qui lui permettait de passer, bien que cela semble très étroit. Il tâtonna rapidement les abords de la fissure et conclut que c’était leur seule chance. Ou plutôt, sa seule chance… Aerth et Igniis ne passeraient jamais par-là. Il en était parfaitement conscient, et ce qui lui faisait le plus peur… C’était de se retrouver seul dans ce lieu, en proie à l’inconnu, avec sur lui seulement une carte pour se repérer. Il émit une longue expiration. Aerth semblait comprendre quel était son tourment.
 
—Cela m’effraie aussi, mon fils.
—Je sais que je peux le faire… Que je dois le faire, père.
 
Aerth posa une tendre patte sur l’épaule du jeune jaune, avec une faible sourire, qui montrait facilement son inquiétude. Aedoth, quant à lui, prit son expression la plus rassurante possible, bien que lui-même ne se sentait aucunement en sécurité, ni même sûr de ce qu’il faisait.
 
—Je vais rapatrier Igniis, et nous te rejoindrons dès que possible. Il doit bien y avoir une issue que le Maître n’a pas scellée.
—Prenez soin de vous.
—Prends-en davantage, je t’en supplie.
 
Puis le père se retourna et s’enfonça à nouveau dans le tunnel, reprenant chacun de ses pas pour se diriger vers l’endroit où ils avaient abandonnés Igniis. Quant à Aedoth, il emprunta la lézarde grâce à sa fine taille, s’y faufilant avec quelques difficultés, ses écailles raclant contre la roche hérissée qui formait les maigres parois entre lesquelles le dragon circulait.
 
Après quelques minutes à passer dans la roche qui semblait épaisse, il déboucha sur une ouverture dans un mur, à deux mètres du sol. Il se laissa tomber et atterrit parfaitement sur ses pattes. A présent, les lieux étaient beaucoup plus aboutis. On voyait que les murs étaient lisses, parfois interrompu par des demi piliers qui venaient rendre le tout un peu plus travaillé. Les couloirs à la roche sombre faisaient environ quatre mètres de largeur pour peut-être dix mètres de hauteur, ce qui était colossal. Il n’y avait que très peu d’opportunités de se cacher dans ces couloirs vides ; il n’avait pas intérêt à rencontrer de gardes ou quoi que ce soit d’autre.



  •  Aerth Thunderwall :

 
Le dragon de foudre alla retrouver Igniis. A mi-chemin, il le croisa, entendant au loin de puissants grognements, suivis de cris qui semblaient être causé par une douleur, ou une haine incroyable. Le cœur d’Aerth se mit alors à battre la chamade devant son compagnon de voyage.
 

—Qu’est-ce qu’il s’est passé ? En tout cas, on doit trouver un autre chemin. L’entrée de ce conduit est scellée. Aedoth a réussi à se faufiler à travers une fissure, mais nous ne pourrons le rejoindre ainsi. Il nous faut trouver une autre sortie… 

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Sam 30 Avr - 18:50

- Qu’est-ce qu’il s’est passé ? En tout cas, on doit trouver un autre chemin. L’entrée de ce conduit est scellée. Aedoth a réussi à se faufiler à travers une fissure, mais nous ne pourrons le rejoindre ainsi. Il nous faut trouver une autre sortie…

Le père d'Aedoth m'avait rejoins en chemin . Je m’arrêtais et regardait un peu derrière moi. Il y avait toujours ces cris de douleur et de rage venant de cette créature. Mais, par le trou, que je pouvais voir au loin, je ne vis plus ce bras. Ce bruit horrible commença à s'éloigner avec les pas lourds de la bête et le cliquetis des chaînes. Puis, je retournai la tête et la dirigea vers le bas pour pousser un soupir de soulagement !

- C'était pas passé loin ! dis-je avant de relever mon chef vers le père d'Aedoth. Ce qui s'est passé ? C'est trop long à tout expliquer pour le moment. Mais, ce que je peux vous dire, c'est que cette chose est maintenant bien énervé à cause de moi car mes frais coûtent un œil !

Je ris de ma plaisanterie une ou deux seconde avant de m'arrêter et reprendre un ton sérieux :

- Bref ! Si le passage ici est scellé et que nous ne pouvons pas avancer par là... Il va falloir redescendre dans cette cité, j'en ai bien peur. En plus, le monstre est en train de s'éloigner. Je crois même qu'il est en train de partir de ces ruines. Je propose alors une chose, cela va peut-être vous parraître fou ou insouciant, mais je pense qu'il faudrait se séparer. Je passerais personnellement dans le passage où est écrit "le pouvoir de la roche et du feu". Et vous... N'importe quel passage. Mais, le but de cela est de faire en sorte que l'attention de Maître soit entièrement sur moi, puisqu'il veut se venger de moi. Pendant ce temps, vous pourrez passez dans un passage à grande vitesse car l'attention ne sera pas porté sur vous. Cela laissera aussi une chance à votre fils puisque ce sadique pensera, au pire des cas, que nous sommes que deux. Et puis, Aedoth a peut-être déjà activé les leurs posés. En tout cas, je vais dans le passage que j'ai indiqué et je vous laisse ! Mais, si vous voulez, vous pouvez ignorer mon plan et me suivre. C'est à vous de décider.

Sur ce, je me retourna vers les ruines et me dirigea vers ce passage, ne sachant pas si le père du second de Warfang allait me suivre ou suivre mon plan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Dim 1 Mai - 14:25


  • Aerth Thunderwall :


Le dragon de foudre soupira en voyant son allié, et l’écouta avec la plus grand attention, plus calme et serein lorsque le monstre qu’il avait entendu fit demi-tour vers les souterrains. Il semblait insatisfait de la réponse procurée par Igniis, mais haussa les épaules. Sûrement n’y avait-il pas à s’expliquer. De toute manière, ce fut la suite qui intéressa le plus Aerth. Il hocha lentement la tête lorsque le capitaine eut fini d’exposer son plan. Il semblait frustré, ou peut-être apeuré. En tout cas, ses griffes se crispèrent à l’énonciation du mot « séparer ».

—Non, je ne veux pas être seul dans cet endroit… Surtout que nos chances de nous retrouver après sont… Minces. Tant que nous n’y sommes pas obligés, je resterai avec vous. Par contre, ne passons pas par le tunnel que vous avez énoncé. Aedoth y déposé ses leurres, nous nous ferions avoir. Prenons un autre itinéraire.

Pendant qu’il parlait, les deux dragons repartirent dans les souterrains. Il fut plus facile de descendre que de monter. D’ailleurs, Aerth put voir l’endroit où le dragon s’était écrasé lorsqu’il avait été tiré en arrière. Il mit une patte devant sa gueule.

—Vous avez survécu à cette chute ? Demanda-t-il, l’air dépité.


  • Aedoth Thunderwall :


Maintenant qu’il se trouvait à l’intérieur du Temple du Maître des Cristaux, Aedoth sentait beaucoup de choses. Une magie étrange planait ici, d’une ampleur à donner le vertige, mais on sentait aussi les ténèbres qui ont jadis parcouru ces murs. De terribles choses ont été faites dans ce temple, incluant l’utilisation de magie noir et de rituels innommables. Ce lieu était maudit.

Alors qu’il progressait dans ces couloirs, il entendit des cliquetis sur le sol, et ces derniers se rapprochèrent. Aedoth comprit parfaitement que des individus arrivaient dans le coin. Il commença même, à l’angle d’un couloir, à voir apparaitre leur ombre à l’éclairage d’une torche posée sur le mur. Quelque peu paniqué, le second guetta une échappatoire, qu’il trouva. Une grande porte se trouvait à sa gauche, et il la poussa rapidement. Elle se referma toute seule, mais Aedoth la retint un peu pour ne pas la faire claquer. Il avait eu de la chance de ne trouver personne à l’entrée de cette nouvelle salle. Il resta contre la porte, attendant que les bruits de pas cessent.

Néanmoins, sa curiosité lui fit faire volte-face. Ce qu’il vit ne lui plut aucunement.

Il s’agissait d’une pièce assez grande, haute de plafond, et carré dans sa forme. Mais ce qui en occupait l’espace était bien plus important. Différents appareils de torture étaient clairsemés, que ce soit au mur, et même au plafond. Des cages de fers, des tables munies de poignée, des scies… Et le pire, c’était la présence de sang sur beaucoup des ustensiles. Aedoth dut prendre une bonne inspiration ; heureusement, l’odeur viciée du sang n’y était pas. Cela faisait maintenant un moment qu’il avait appris à combattre sa peur du sang, et il n’en avait plus cette pénétrante phobie. Il exprimait juste du malaise face à ce liquide, ce qui était une grosse amélioration. Néanmoins, le spectacle qu’il avait en face était horrible. Il entendit même un léger sifflement : un serpent assez énorme était enfermé dans un bocal de verre. Pourquoi autant d’instruments de torture ? Cela ne pouvait être qu’une preuve de cruauté et de sadisme.

Plus frappant encore, ce fut une stèle qui se trouvait au fond de la salle. Le dragon dut se frayer un chemin entre les différents instruments pour pouvoir l’observer d’un œil plus précis. Sur chaque face de la stèle était gravé un grand éclair, qui ressemblait beaucoup trop aux armoiries de la famille Thunderwall pour que ce soit une coïncidence. Ce détail le troubla profondément. Il recula, des frissons le parcourant. Il mit une patte à son cœur. Qu’est-ce que cela pouvait signifier ? Le lien entre tout cela et sa famille… Sa curiosité s’intensifia, se mêlant à une certaine crainte de la vérité. Le trouble était en son esprit à présent, alors qu’il repartait vers la porte pour continuer.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Ven 6 Mai - 11:18

Le père d'Aedoth me fit comprendre qu'il n'aimait pas trop l'idée d'être séparé et il me conseilla grandement de changer de tunnel.

- Très bien, dis-je. Mais il faudra prendre le risque de se faire repérer.

En voyant l'endroit où j'avais attérit dans les souttérain, après avoir décendu l'échelle, il eu l'air dépité et il dit :

- Vous avez survécu à cette chute ?

Je le regardai et lui dit, après un bref rire et une reprise de soi-même :

- Je suis... Pas vraiment facile à tuer ! Et puis, j'ai vraiment connu pire.

Nous continuâmes à rechercher une issue à travers les ruines. J'étais toujours alerte ! Le monstre pouvait revenir d'une seconde à l'autre ! Le silence était absolu et inquiétant ainsi que glaucque dans ces sous-terrains. L'on pouvais sentir la mort et la tristesse de cette désolation. Puis, il y eu un passage qui me parru utilisable par nous deux.

- Par là, dis-je.

Mais, une fois tout proche de l'entrée de celui-ci... Un bruit rapide de pas lourds se fit entendre derrière nous... Et celui-ci devint de plus en plus fort ! Je retournai un peu la tête et je vis la créature nous foncer dessus ! Elle avait à sa main droite une gigantesque épée.

- DANS LE PASSAGE, hurlai-je, VITE !!!

Je le laissai passer devant et je fonçai juste après lui ! J'entendis les pas tout proches et j'entendis aussi l'épée me rater de peu dans un énorme bruit ! L'entrée du passage commença à s'éfondrer ! Je redoublai presque ma vitesse et j'entrai juste à temps ! Fiou ! J'entendis le cri de rage de la créature qui nous avait manqué de peu. Mais, maintenant, nous étions inaccessible à elle. Je regardais le père du second et je dis, d'un air rassuré :

- C'est pas passé loin ! Bon ! Continuons... Je passe devant, si vous le voulez bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Ven 6 Mai - 22:52


  • Aerth Thunderwall



Alors que les deux dragons traversaient les ruines, Aerth semblait inquiet. Il regardait les alentours, préoccupé. Après tout, c’était normal. Cette créature dangereuse rodait toujours. Certainement avait-il envie de sortir au plus vite de ces ruines et retrouver un niveau plus proche de la terre.
 
Ils arrivèrent à un autre passage, comme l’avait préconisé le père d’Aedoth. Quelques bruits l’affolèrent. Il se retourna et put voir qu’au fond de ce qui était auparavant une rue, ladite créature. Elle était massive, partiellement noire, avec des chaines enroulées autour de ses bras. Ses yeux rutilaient d’une lueur étrange. Il portait une grande épée. En tout cas, cela n’annonçait rien de bon. Dès qu’elle vit le duo, elle fonça sur eux.
 
—Dans le passage, hurla Igniis, vite !
—Oui !
 
Aerth n’eut pas besoin d’entendre l’information deux fois. A dire vrai, il s’en serait même passé. Il courut, passant devant Igniis qui semblait prêt à le couvrir et utilisa son électricité pour augmenter sa vitesse, comme il l’avait appris à son fils. Ainsi fut-il rapidement mis hors de portée. Igniis, lui, s’en tira de peu, mais il était encore en vie. A force de coups et de rugissements de haine, la créature fit s’effondrer l’entrée du passage, bloquant ainsi Aerth et Igniis. Aucun retour en arrière n’était possible. Du moins, pas par là.
 
—C’est pas passé loin ! Bon, continuons… Je passe devant, si vous le voulez bien…
—Oui, nos arrières semblent couverts… Bon sang, c’est un vrai cauchemar, cet endroit…
 
Ici, il n’y avait pas d’échelles. Le conduit montait grâce à une pente, assez abrupte, qui requérait quelques efforts pour la gravir. Aerth était épuisé de gravir cette pente. Il soufflait.
 
—J’espère que c’est bientôt fini, je commence à être las de monter.
 
Il soupira, regardant brièvement Igniis qui, de toute évidence, possédait une meilleure endurance que lui.
 
Enfin la montée prit fin. Ils arrivèrent à la jonction entre le conduit et l’entrée du Temple. Hélas, ici aussi, la porte était scellée.
 
—Génial ! S’offusqua Aerth. Nous sommes coincés à présent…
 
Il frappa un petit caillou qui se trouvait non loin. Ce dernier fit plusieurs rebonds le long de la pente, puis se stoppa.
 
—Bon…
 
Il regarda l’entrée, sembla se concentrer, vint toucher les plaques de fer qui barraient la porte. Il se recula ensuite, continuant d’observer l’endroit. Puis il vit une fissure dans la roche, sur le côté de la grande porte, plutôt haute. Il pouvait y faire passer sa patte, mais rien de plus.
 
—Je sens un peu d’air. Ça doit sûrement mener dans le Temple, ou à l’intérieur. Vous pensez pouvoir agrandir cette ouverture ?


  • Aedoth Thunderwall


Aedoth, quant à lui, avait réussi à progresser davantage dans le dédale que représentait ce Temple. Il put voir de nombreuses pièces, dont beaucoup étaient vides, non utilisées. Il évitait les gardes, rebroussant chemin. Il n’avait encore alerté personne, et il espérait que cela resterait ainsi le plus longtemps possible.
 
Hélas, il commençait à légèrement paniquer. Evidemment, il était anxieux. Chaque seconde en plus de cet endroit sinistre était une épreuve. De plus, ce qu’il avait vu dans cette autre salle… Les marques de la famille Thunderwall, le rendait curieux et inquiet. De surcroît, il ne trouvait pas Feard, ni même le Maître lui-même. Que des gardes, des gardes, des gardes…
 
A un moment donné, il monta des escaliers. Il se dit que s’il devait y avoir des installations importantes, ce devait être dans les étages supérieurs. Il ne fut pas déçu, lorsqu’il pénétra une salle qui contenait de nombreux cristaux, de couleurs différentes, de tailles variables, aux utilités innombrables. Néanmoins, avant d’avancer, il examina la pièce à la recherche de pièges, ce qu’il parvint à voir. Une cage pendait en haut, camouflée pour ressembler à une sorte de lustre. Le fil que la retenait était incroyablement fin, en métal. Aedoth le trancha et descendit en douceur la cage. Ceci fait, il se servit et prit quelques cristaux dont il pourrait avoir besoin.
 
—Toi, tu t’es égaré.
 
Aedoth se retourna et vit devant lui un de ces dragons à l’allure étrange, la peau sur les os, un cristal violet planté dans son corps, scintillant d’une vive lueur. Il s'apprêtait à pousser un rugissement pour alerter ses comparses, mais il n'en eut le temps.



Un cristal que le Thunderwall avait disposé au préalable à l'entrée s'enclencha lorsque l'adversaire marcha dessus. La pierre libéra un gaz d'une couleur brune dans lequel la créature fut englobé. Lorsque la fumée se dissipa, il semblait dormir. Aedoth comptait l'achever en tranchant sa tête. S'il s'agissait d'une créature ressuscité par nécromancie, il n'y aurait pas d'autre moyen de l'empêcher de se relever.


Il écrasa plusieurs fois sa patte contre le crâne à terre du garde. Le bruit des craquements des os était insupportable pour Aedoth, et le sang, ce rouge qui se répandait lentement au sol.... Tout simplement dégoûtant, même immonde. Une fois certain qu'il ne se relèverait plus, il cacha le corps parmi un tas de cristaux, s'essuyant une de ses pattes couverte de sang en se faisant violence pur ne pas vomir (Hélas, il le fit. Sa phobie le rendait toujours malade), puis repartit, après s'être allongé quelques minutes pour se remettre de ça.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Lun 9 Mai - 21:56

Nous continuions dans le passage pendant que le père d'Aedoth dit que tout ceci était un cauchemar.

- He he ! Cela se voit que vous n'avez pas passé un petit séjour en compagnie du Maître Des Cristaux ! dis-je avec un rire pendant que nous commencions à monter une pente hardue.

Mon compagnon de route se plaignit de tute cette situation. Et... Il le fit encore plus lorsqu'il vit que la passage se finit en "cul-de-sac". Moi, je soupirai un peu. C'est vrai que cela commençait à devenir usant ! Je regardais la porte scellé qui nous barrait la route. Rien à faire ! La porte était barré par une sorte de pierre spéciale qui résistait à mon feu. Je le savait car j'en avait déjà croisé lors de mon chemin qu'est ma vie.

Puis, le père du second me dit, près d'une fissure où il mettait son poing entier :

- Je sens un peu d’air. Ça doit sûrement mener dans le Temple, ou à l’intérieur. Vous pensez pouvoir agrandir cette ouverture ?

Je me rapprochai, enlevai ma griffe d'acier de la patte avant droite et, après avoir demandé au père d'Aedoth de se pousser un petit peu, passai la patte dans la fissure. Je sentais, effectivement de l'air. Puis, après avoir rettiré mon poing, je jettai un oeil par ce trou et je vis une pièce sombre... Je reconnu celle-ci... Une prison ! C'était sûrement celle où mes compagnons avaient étés enfermés il y a des années de cela car je ne reconnaissait aucunement de cellule où je fus. Cette pièce où j'étais, je m'en souviendrait toute ma vie ! Ho ça oui ! Puis, je vis que le mur n'était pas le plus épais au monde et, après quelques coups d'épaule puissants pourrait agrandir de plus en plus la fissure pour finalement déplacer les pierres du mur de cette prison et nous créer un passage.

Après avoir remis ma griffe, reculé de quelques mètres et un peu craqué les os de mon cou, je dis à mon compagnon de route :

- Poussez-vous un peu plus, s'il vous plaît. Je vais essayer de nous créer une entrée !

Alors, à ce moement-là, je fonçai droit devant moi et donnai un coup d'épaule au mur ! Un bruit sourd se fit entendre ! Je refis la même, et j'entendis les pierres derrière commencer à bouger ! Encore une fois ! Les pierres se déplacèrent encore ! Et encore une fois ! Les pierres derrière tombèrent enfin ! Il ne restait plus que la pierre et un ou deux coups suffiraient !

- C'est presque terminé ! dis-je.

Mon épaule commença à chauffer et à me donner une douleur assez... avancée. Et je recommençai ! La pierre commença à se fissurer ! Et encore une fois ! La fissure fut plus grande... Mais pas assez. Et, enfin, une dernière charge et le mur se brisa ! Cela laissa donc une ouverture assez grande pour que le père d'Aedoth et moi-même, tour à tour, puissions passer. Mon épaule commençait à saigner et elle me brulait. Mais cela n'allait pas durer trop longtemps. Et puis, j'ai appris à ignorer ce genre de douleur, donc...

Bref, je me tourna vers mon compagnion de voage et lui dit :

- C'est bon ! On a une entrée directe pour le Temple des Nécromanciens et la demeure du Maître des Cristaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mar 10 Mai - 17:41


  • Aedoth Thunderwall



Igniis examina le mur, et Aerth attendait. Il sourit lorsque le dragon lui demanda de s’écarter, et il s’exécuta aussitôt.
 
Puis le capitaine commença à donner de puissants coups d’épaules contre le mur, ne cessant de se lancer contre la paroi, décalant petit à petit des pierres qui bloquaient. Néanmoins, le dragon de foudre se rendit compte d’un léger problème.
 
—Euh… Ne pensez-vous pas que l’on fait trop de bruit en brisant ainsi le mur, peut-être devrions-nous réfléchir à une meilleure solution…
 
Mais le dragon orange ne sembla pas entendre, trop occupé dans sa tâche. Après plusieurs autres essais, Igniis parvint à briser le mur, créant une brèche suffisamment grande pour faire passer successivement les deux voyageurs. Aerth haussa les épaules.
 
—C’est bon ! On a une entrée directe pour le Temple des Nécromanciens et la demeure du Maître des Cristaux.
—Alors ne perdons pas de temps… Je commence à m’inquiéter pour mon fils.
 
Le dragon de foudre entra en premier. Il entra dans une grande cellule aux murs tous faits de pierre, avec en guise d’entrée une longue grille. La porte en était ouverte. Néanmoins, Aerth se rendit compte que la cellule n’était pas inhabitée. Il y avait des traces de griffures assez récentes, accompagné de gouttes de sang sur un autre mur et au sol. Il resta quelques secondes devant ce liquide rouge, légèrement troublé.
 
—Il continue de capturer des gens pour ses expériences…
 
Aerth serra les crocs et sortit de la cellule.
 
—Retrouvons Aedoth, avant que ce soit ce fou qui le fasse.
—A moins que ce soit nous qui vous amenons au Maître.
 
Sortirent alors des couloirs plusieurs dragons, somme toute étranges. Certains étaient partiellement bandés par des pansements d’une couleur vieillissante, on voyait les os sur certains autres. Il s’agissait de ces étranges dragons revenus d’entre les morts grâce à la Nécromancie. Aerth en comptait 5 au total. Celui qui était au centre parla d’une voix altérée, comme si l’on se trouvait dans un rêve.
 
—Ainsi, Aedoth est le nom de ce dragon qu’a amené le Maître ? Et tu viens le chercher, mon cher Aerth. Pourquoi ? Je dois avouer que je ne pensais pas te revoir trainer dans les parages.
—Ne gaspille pas ta salive, démon.
 
Aerth se tourna vers Igniis. Ses traits montraient à quel point il était solennel.
 
—Ne l’écoutez pas, et préparez-vous à vous battre !
—Avec plaisir, répondit l’autre.
 
Un halo électrique encercla alors les pattes avant et arrière du père d’Aedoth. Il grogna et se mit en position de combat warfangienne.
 
—Finissons-en.
 
Puis les cinq adversaires bondirent tous en même temps dans la direction des intrus. Le combat commença.


  • Aedoth Thunderwall


—Ne vous en faite point, Feard. A présent, je suis à vos côtés.
 
Enfin ! Aedoth, après un long périple à travers la forteresse du Maître des Cristaux, était parvenu à ce qui ressemblait à des geôles. Il était redescendu grâce à un escalier qu’il avait réparé en bout d’aile, ce qui l’avait mené jusqu’aux souterrains. Dans ces derniers se trouvaient d’anciennes geôles qui ne semblaient plus utilisés, ou en tout cas, qui n’avaient plus de prisonniers pour les remplir. Non, ce ne fut pas exactement là qu’il trouva le garde.
 
Il se trouvait derrière une grille plutôt épaisse avec une porte elle aussi faite à partir de barreaux. Derrière, Aedoth pouvait voir une table avec des sangles de cuirs dessus. Feard y était attaché, seul.
 
Le Second posa une gemme sur la serrure. Une légère déflagration qui faisait peu de bruit s’en suivit, et la porte était maintenant ouverte, la poignée ainsi que tout son mécanisme d’ouverture totalement détruits.
 
Il ne prit même pas le temps d’observer la salle. Il était temps de partir, Feard était la priorité. Il fallait le sortir de cet endroit, car certainement était-il faible et blessé. Il ne pouvait pas se permettre de combattre le Maître des Cristaux avec un blessé à ses côtés. Il le détacha et s’enquit de son état.
 

—Est-ce que vous pouvez marcher ? Qu’a-t-on fait sur votre corps ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Mer 11 Mai - 20:47

Le père d'Aedoth entra en premier, et je le suivis. Je regardai la cellule dans laquelle nous avions attérit. Elle était vides... Mais juste de dragon. Sinon, elle était emplie d'une ambiance glauque, d'une odeur de mort, de tristesse, de solitude et de souffrance.

- Il continue de capturer des gens pour ses expériences… dit mon compagnon de route en ayant le regard comme hypnotisé par du sang dans la pièce. Retrouvons Aedoth, avant que ce soit ce fou qui le fasse.

Nous sortîmes alors de la cellule. Puis, tout d'un coup, une voix grave retentit :

- A moins que ce soit nous qui vous amenons au Maître.

Plusieurs dragons apparurent dans le couloir de la prison. Il y en avait qui avaient des pansements, d'autres avaient les os à l'air. Des pantins de Nécromants ! Mais, malgré ces morts-vivants, il y en avaient qui n'avaient pas encore rejoint ce voyage éternel, froid et sans retour.

- Ainsi, Aedoth est le nom de ce dragon qu’a amené le Maître ? Et tu viens le chercher, mon cher Aerth. Pourquoi ? Je dois avouer que je ne pensais pas te revoir trainer dans les parages.

- Ne gaspille pas ta salive, démon.

- Merde ! dis-je sous le poid de la surprise. Vous les connaissez !?!

- Ne l’écoutez pas, et préparez-vous à vous battre ! dit-il d'un ton solennel en se tournant vers moi.

- Avec plaisir, répondit celui qui nous interposa.

- Vous me raconterez un peu votre séjour ici, après !

Nous nous mîmes en position de combat.

- Finissons-en, fit Aerth.

Les dragons ennemis bondirent. Je crachai mon feu sur le premier, mais celui-ci passa au travers, comme si cet élément ne l'avait aucunement perturbé. C'était, en plus, un de ces maudits pantins ! Puis, ce qui se passa ensuite se déroula en quelques secondes ! Le dragon en face de moi continua son bond et, en passant à travers mon feu, j'eu une fatale seconde de surprise ! Et, il en profita pour me donner un coup de poing ! Plus grande fut ma surprise lorsque je fus projeté quelques mètre en arrière à cause du coup et la force énorme de celui-ci !

- Des cristaux de force ! Est-ce que cela vous plaît ?

Je voyais les autres dragons. Certains foncèrent sur Aerth et, ma vision et mon ouïe furent floues à ce moment-là, je ne sait plus si celui-ci attaquait ou non. En tout cas, ses ennemis continuaient d'avancer vers lui comme si de rien n'était ! Puis, quatre dragons sautèrent sur moi au sol ! Pour essayer de me débarraser d'eux, j'enflammai toutes mes écailles et était donc une torche vivante ! Mais mes ennemis sur moi, pantins ou vivant, ne ressentirent rien ! L'un d'eux, un vert, me dit :

- Vous ne croyez tout de même pas que nous n'avions pas pris nos précautions ?

Puis, les trois autres me frappèrent ! Leur puissance était énorme ! Je ne pus ressentir qu'une énorme douleur l'espace d'une mili-seconde, qui me parut dix secondes, puis...

Plus rien ! Le noir complet me faisait face...


Pendant ce temps,
Feard, seul dans sa cellule, patientait... Encore... Et encore... Il n'en pouvait plus d'être prisonnier ! S'il retrouvait sur son ravisseur, il lui ferait bouffer toutes ses parties génitales et lui fairait boire son propre sang par les trous des naseaux ! Il en avait marre d'être comme un pantin ! Et, encore pire, comme d'un appât ! Mais, le problèmes, c'est que son ravisseur l'avait extrêmement affaiblit. Et il ne pouvait presque plus bouger car une énorme fatigue physique le surmontait. Et puis, la douleur le rendait encore plus faible. Il avait plusieurs plaies ouverte. "C'est pour le bien de quelque chose qui te dépasse !" lui a-t-on dit pendant qu'un dragon rouge sadique les lui faisait contre son gré en prenant, bien sûr, son pied ! Puis, soudainement, il entendis une voix... Et celle-ci était famillière :

- Ne vous en faite point, Feard. A présent, je suis à vos côtés.

C'était celle du second chef de Warfang, il n'y en avait aucun doute ! Il l'avait vu durant une affaire antérieur, là où il découvrit qu'Igniis était son oncle et "K" était ses parents.  Il entendis une légère explosion à sa porte et celle-ci s'ouvrit. Sa vue était un peu floue. Puis, il sentit que les sangles qui le retenaient prisonnier cédèrent. Et, soudainement, il tomba lourdement au sol. Il essaya de se relever, mais en vain... Sa respiration était bruyante. Il semblait essouflé ! Mais une certaine vigueur était en lui... Et celle-ci lui fut procuré par le sentiment de liberté. Puis, il entendis Aedoth parler :

- Est-ce que vous pouvez marcher ? Qu’a-t-on fait sur votre corps ?

Il essaya de se relver encore une fois... Mais n'y arriva pas. Il ne pût que lever la tête. Il faisait sûrement pitié, vu son état lamentable. Puis, soudainement, il vit derrière plusieurs dragon morts-vivant ! C'était les créations des Nécromanciens !

- C'est... commença-t-il faiblement. C'est un piège... fini-t-il du plus fort qu'il pouvait en ce moment.

Ils jetèrent plusieurs cristaux, tous de la même couleur nacre ! Il les reconnu, c'était des cristaux soporifiques ! Il avit eu affaire à eux durant son séjour ici. Tous les cristaux explosèrent et laissèrent, à la place, une sorte de fumée un peu transparente qui endormirait n'importe qui. Puis, il vit un détail sur les dragons : des veine d'un bleu mélangé à du rouge et du noir ressortaient de leur corps. C'était le signe qu'ils portaient tous des cristaux de force ! Le... Maître des Cristaux, il se rappela enfin du nom de son ravisseur (il cru que ce n'était qu'une légende au début, au passage), celui-ci lui avait fait une démonstration de ceux-ci. Et, quand il reçut les coups, la douleur fut abominable et il tombait presque aussitôt dans les pommes à cause de la puissance que cela procurait au porteur. Tous les dragons, après que les cristaux aient explosés, rentrèrent dans la salle par la seule issue possible de la pièce. Ceux-ci n'étaient pas sensible à cette fumée ! En même temps, les morts et les morts-vivants n'ont aucunement besoin de sommeil et leur système imunitaire n'est pas du tout le même.

Mais, la suite, après qu'ils soient rentrés et se soient diriés en courant vers Aedoth, il ne la connaissait pas. Sa vision devint encore plus floue, son ouïe moins bonne... Et l'obscurité commença à envahir ses yeux jusqu'à tomber dans un profond sommeil sans rêve où les ténèbres régnaient tel les tyrans les plus puissants au monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Dim 15 Mai - 21:44


  • Aerth Thunderwall



Les dragons bondirent sur le duo. Igniis se défendit comme il put par une déferlante de son élément ardent, mais l’un d’eux parvint à passer outre et asséna un violent coup au dragon de feu qui heurta le mur.
 
Quant à Aerth, il recula pour se laisser un peu d’espace de défense lorsque ses assaillants arrivèrent sur lui. Il mit toute sa foudre dans sa patte et griffa directement au niveau des clavicules. La tête de celui qui se trouvait devant tomba, et les autres, plus intimidés, grognèrent. Le dragon de foudre se retourna vers Igniis.
 
—Donnez toute votre force dans leur tête ! Igniis ?
 
Il vit alors qu’il était dans le coma. Ce moment d’hésitation permit à l’un des assaillant de venir sur lui. Il esquiva un coup de très peu, sentant toute la puissance du vent qui vint se frotter à ses écailles. Il répondit lui-même par un coup de poing, mais l’autre ne réagit même pas. Le dragon vert rit et agrippa la patte d’Aerth.
 
—A quoi pensais-tu donc ? Pauvre fou.
 
Suite à cela, l’adversaire leva son coude et l’asséna contre le crâne d’Aerth qui tomba au sol. Il sentit ensuite la queue de son assaillant asséner de violents coups répétitifs à son dos. Il souffrait terriblement et cracha du sang, avant de tomber dans l’inconscience, le coup à a tête l’ayant beaucoup trop sonné.


  • Aedoth Thunderwall


Aedoth n’eut pour seule réponse que des essais de se lever de la part de Feard. Le dragon de foudre put, en l’examinant mieux, apercevoir de nombreuses plaies encore ouvertes sur son corps. Il avait été le sujet d’horribles tourments, et le Second serra les crocs en voyant un spectacle aussi odieux. Le Maître des Cristaux était vraiment un cas déjanté, un psychopathe de premier ordre.
 
—C’est…
 
Enfin une réponse ! Aedoth s’approcha de lui pour savoir ce qu’il souhaitait lui dire. Hélas, la suite, il ne l’apprécia point.
 
—… C’est un piège.
 
Dans une exclamation de surprise, Aedoth se retourna et sursauta en voyant derrière la grille un groupe de dragons qui le regardait. Ils lancèrent des cristaux qui se détruisirent au contact du sol, émettant une épaisse fumée transparente. Le Second réagit rapidement. De sa sacoche, il sortit lui-même un cristal vert qu’il lança au sol. En se détruisant, le cristal libéra de puissantes rafales de vents qui évacuèrent par tous les orifices possibles la fumée soporifique. Il se couvrit de sa cape pour éviter de se prendre un objet soulevé par la soudaine bourrasque, et lorsque tout fut fini, il regarda devant lui.
 
Les assaillants semblaient avoir résisté au vent et étaient dangereusement proches d’Aedoth. Ce dernier lança un orbe d’éclair qui, au contact du premier venu, explosa et se rependit sur le groupe. Ils furent paralysés, comme le dragon de foudre s’y attendait, mais cela ne fut que bien passager. Une seconde après, ils revenaient à la charge, et ne semblaient pas avoir mal.
 

Aedoth mit un coup de paume au niveau du poitrail d’un des dragons, mais encore une fois, cela ne fit rien. La contre-attaque fut rapide et violente. Un coup de poing l’envoya heurter le mur, et sa tête retomba lourdement sur le sol. Il gémit, mit une patte devant lui, et ferma lentement les yeux, se laissant happer dans l’abîme des songes dans un dernier geignement de douleur.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Lun 16 Mai - 10:17

Je me sentais... Transporté. Je ne voyais rien, je n'entendais rien, je ne sentais rien... Sauf cela. Puis, je me sentis jeté dans un sol dur, avec une terre fine comme du sable. Puis, j'entendis une respiration... La mienne. J'étais vivant ! Je n'entendais que mes battements de coeur et ma respiration. Puis, soudainement, après une grande inspiration, je me réveillai. J'étais couché sur le côté. Je n'avais plus mes griffes... Mais j'avais encore mon masque. Ma tête sonnait légèrement. Je me levai et regardai autour de moi. L'obscurité était omniprésente. Mais je pouvais voir à quelques mètres seulement. Puis, à côté de moi, je vis Aedoth, dans les pommes lui aussi. Je m'empressai alors de le secouer pour le réveiller.

- Aedoth, debout ! Levez-vous ! dis-je en le secouant.

Et je fis cela jusqu'à ce qu'il se réveille. Soudainement, j'entendis une voix. Et celle-ci me fut atrocement famillière.

- On dirait que nos invités sont réveillés.

- Le Maître des Cristaux... dis-je gravement.

Tout d'un coup, plusieurs torches s'allumèrent d'un feu intense et baignèrent toute le salle d'une lumière oppressante. Je pus voir plus distinguent où nous étions... Nous étions dans une arène, Aedoth et moi. Et nous étions seul. La pièce était fermée par des grilles et le dessus était composé d'un camps de force transparent, mais opaque dans le même temps, d'où nous pouvions voir, sur une plate-forme, le Maître des Cristaux nous regarder. Je le revois encore avec son sourire sadique, ses yeux pétillants d'intelligence, son corps doté d'une grande musculature.  Je revois encore son visage et tout son corps marqué par les brûlures que je lui avait infligés les années précédentes. Cela avait un coté repoussant, mais dégageait dans le même temps une certaine beauté guerrière.

- Exactement, mon chers ami. Je vois que tu es en bonne compagnie, en ce moment. Aedoth Thunderwall, second du chef de Warfang ! Ce n'est pas rien ! Mais, maintenant, tu es aussi en ma compagnie, moi, ton ancien ami, n'est-ce pas.

- Tu peux toujours cracher ton venin, salaud !

- Voyons ! Tu ne vas pas me dire qu'on n'étaient pas comme les meilleurs amis, ici ? Je te posait une question, tu souffrais et tu me répondais, c'était le bon vieux temps ! Enfin bref, nous ne sommes pas ici pour recenser les merveilleux souvenirs, à part un seul... Tu m'as humilié ! Et, à chaque fois que je revois les cicatrices que tu m'as fait, cela me met en rage !!!

- Heureux d'apprendre que tu te souviens très bien de moi.

- Tu sais, Igniis, j'ai appris beaucoup de choses, sur toi ces temps-ci. Je pense donc que tu me comprendras en te disant que j'ai une grande envie de vengeance. Ne le nie pas, je l'ai très bien compris quand tu as froidement tué des membres de ta familles en compagnie de ce très chers Aedoth ! Je t'observe depuis longtemps, tu sais ?

Mes serrais les crocs ! Ce salaud-là ne fait cela qu pour m'énerver. Il continua après un rire :

- Au faite, je ne peux pas m'empêcher de regarder tes griffes en acier, ce sont de très belles armes ! Et, je te préfère mieux avec ton masque sur toi. Enfin, c'était magnifique la façon dont tu as échappé à Zahhak Aži Dahāka ! S'il te revois une vois, j’avoue que je serrais impatient de voir le charpie qu'il fera de toi.

- Pourquoi nous as-tu enfermé ici ? lui demandai-je.

- Cela viendra à son heure ! Et, Aedoth, toi aussi, je te connais ! Je t'ai observé, toi, ainsi que toute ta maudite famille ! Tu es un chef, cela ne se doute pas. Mais, tu as quand même des défauts... Tu n'es pas habitué à la tuerie... Et chaque meurtre, violent le plus souvent, te fait gerber. Et cela fait un spectacle extrêmement marrant. Très ingénieux le fait que tu ai mis des leurres dans le sous-terrain, au faite. Enfin bref, Igniis, Aedoth, vous êtes ici pour une raison précise !

Il claqua des doigts ! On lui apporta deux cages. Dans l'une, il y avait Feard, et dans l'autre, il y avait Aerth, réveillés. Les deux semblaient faibles, extrêmement faible. Ils semblaient comme misérables et pathétiques. Il était paralysés par des chaînes. Et leur gueule était scellé par une corde. Le Maître continua :

- C'est bien pour ton neveu que tu es venu, n'est-ce pas, mon très chers Igniis ? Et bien, je vais te laisser une chance de le récupérer sain et sauf... Ou presque. Et toi, Aedoth, tu es venue avec Aert, ton père. Comme c'est mignon, un père qui aide son fils alors qu'il n'est capable de presque rien faire, n'est-ce pas mon chers Aerth ?

Il se tourna vers le père d'Aedoth.

- Tu te souviens de moi ? Mais oui, tu t'en souviens ! Tu te souviens très bien du jour ou tu m'as maudit, où tu étais accompagné que tous les satanés membres de ta famille, à rester prisonnier dans ce Temple !!!

Alors, comme cela, Aerth avait un certain lien avec le Maître des Cristaux...

- Je pourrais te tuer tout de suite... Mais, je vais te laisser une chance, à toi aussi, dit-il avant de se retourner vers nous. Je pense que, chacun, vous voulez que votre famille soit sauvé... Et bien, Igniis, tu aura une chance de revoir ton neveu... Et, Aedoth, tu auras une chance de revoir ton père... Pour cela, c'est très simple ! Vou allez vous battre ! Tous les coups seront permis ! Mais il n'y a qu'une seule règle... Le premier qui tombe inconscient ou mort... Sa famille mourra. Igniis, si tu bas Thunderwall, Feard sera sauvé, au prix de la vie d'Aerth. Mais, si tu perds, ce sera ton neveu qui mourra à la place... Comme c'est excitant ! Le vengeur masqué contre un fils qui, je pense, sera désespéré...

Il se mit à rire sadiquement avant de dire théâtralement :

- Que le combat... Commence !

Je me tournai vers Aedoth. Je ne voulais pas me battre...  Mais je ne pouvais pas laisser mon neveu mourir comme cela... J'étais offert à un énorme dilemme... Et je ne savais aucunement quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   Lun 16 Mai - 16:50

 Lorsqu’Aedoth put enfin se réveiller, il sentait un lourd poids dans son esprit. Il avait l’impression qu’un marteau frappait sa tête, de manière assez régulière, et quand il la releva pour essayer de comprendre ce qu’il lui arrivait, la douleur s’intensifiait, le forçant à regarder le sol durant un bon moment.
 
Il sentit ensuite quelque chose le secouer légèrement, alors qu’il était déjà éveillé. Il reconnut Igniis, ou, du moins, sa voix.
 
—Aedoth, debout ! Levez-vous !
 
Le dragon de foudre parvint finalement à lever la tête et se redresser, se tenant enfin sur ses quatre pattes. Il tata d’une de ses pattes ses hanches, et fut désolé de ne pas y trouver sa sacoche. Elle lui avait été retirée, mais pas sa cape bleue, étrangement…
 
—Que s’est-il passé ?
—On dirait que nos invités sont réveillés.
 
Le Second put entendre Igniis maugréer. Puis, de multiples lueurs vinrent aveugler Aedoth qui était maintenant habitué à la pénombre des lieux. Beaucoup de torches prirent feu soudainement, forçant le dragon de foudre à se couvrir avec sa cape pour que la lumière pénètre moins intensément sa vision. Une fois accoutumé à la luminosité de l’endroit, le Thunderwall put pleinement se consacrer à l’étude du lieu où lui et le capitaine se trouvaient.
 
Il s’agissait d’une sorte de cellule, plutôt grande. Des barreaux empêchaient d’en sortir, et on pouvait reconnaître une sorte de bouclier d’énergie au-dessus d’eux, avec une couleur transparente, bien qu’assez blanchie. A peine plus haut se trouvait une large plateforme sur laquelle se tenait ledit Maître des Cristaux. Enfin Aedoth avait le « privilège » de pouvoir le rencontrer.
 
Il était plutôt grand et imposant. Ce détail marqua le Second ; il était loin d’être fragile, comme certains contes auraient pu le décrire. On pouvait aussi voir de nombreuses traces de brûlures sur son visage, qui le rendait plutôt hideux. Une apparence de monstre pour un monstre, c’était un tableau presque parfait…
 
Un dialogue s’engagea entre le Maître des Cristaux et Igniis, qui, tous deux, ressassaient le souvenir que lui avait raconté Igniis. Cela n’intéressait pas Aedoth, il n’en avait cure. Tout ce qu’il souhaitait, c’était pouvoir délier la langue de ce dragon et en apprendre plus sur tous les mystères qui l’accompagnaient, à propos de sa famille. Il resta calme malgré les circonstances, malgré sa captivité. A vrai dire, que pouvait-il faire pour l’instant ? Les deux parlaient. Lui, attendait.
 
Puis il en vint à parler directement au Second, qui leva un regard à la fois interrogateur et courroucé au Maître.
 
—Et, Aedoth, toi aussi, je te connais !
—A vrai dire, ne pas me connaître serait plus incroyable que le contraire, ironisa Aedoth.
—… Je t’ai observé, toi, ainsi que toute ta maudite famille ! Tu es un chef, cela ne se doute pas. Mais, tu as quand même des défauts… Tu n’es pas habitué à la tuerie… Et chaque meurtre, violent le plus souvent, te fait gerber. Et cela fait un spectacle extrêmement marrant. Très ingénieux le fait que tu aies mis des leurres dans le sous-terrain, au fait.
—Je n’ai cure de vos compliments, et de vos analyses. Je connais mes compétences et les utilise au mieux. Là n’est pas le sujet…
—Enfin bref, Igniis, Aedoth, vous êtes ici pour une raison précise.
 
Puis il claqua des doigts, et le spectacle qui s’offrit à lui ne put lui plaire. Il gronda en voyant son père en cage, incapable de bouger, tout comme Feard, aussi présent, dans une prison du même acabit. Il regrettait que son père l’ait accompagné à présent, il savait qu’il serait un fardeau pour lui, et la preuve était maintenant cruelle. Il resta là à regarder son père, faible, sans mot-dire. Les paroles du Maître le mirent davantage en colère. Des éclairs parcoururent son échine tandis qu’il décrivait son père comme faible.
 
—Tu te souviens de moi ? Demanda-t-il à l’attention d’Aerth. Mais oui, tu t’en souviens ! Tu te souviens très bien du jour où tu m’as maudis, où tu étais accompagné de tous les satanés membres de ta famille, à rester prisonnier dans ce Temple !
 
Ces informations, plus que d’horrifier Aedoth, le rendirent perplexe. Son père aurait maudit le Maître, avec l’aide de la famille Thunderwall ? Cela expliquait certaines choses, mais pas toutes…
 
Puis il proposa un « marché », qui était plus un divertissement pour ce sadique. Il fallait qu’Aedoth et Igniis s’affronte, et que le premier à mourir ou à sombrer dans l’inconscience  verrait son proche mourir. Cela n’était guère une bonne chose, et le Thunderwall n’envisageait pas de faire du mal à un de ses gardes, ni de perdre Feard, mais au sacrifice de son père ? Son dernier lien avec son lignage ? Hors de question qu’il le perde aussi, pas comme ça, pas après sa mère !
 
—Que le combat… Commence !
 
Aedoth grogna devant Igniis. Il tourna autour du capitaine.
 
—Gardez votre sang-froid, capitaine, murmura-t-il à Igniis. Projetez-moi contre le bouclier, vers le Maître, je sais quoi faire.
 

Puis il fit mine d’attaquer, chargeant une faible dose d’électricité dans sa patte, frappant l’articulation de la patte avant d’Igniis. Il fallait que cela fonctionne à tout prix…

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Le Temple des Révélations [PV Igniis - Aedoth Thunderwall] [Gore]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: