AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 30 Juin - 16:04

— C’est pour cela, général, que j’exigerai deux groupes bien distincts, espacés d’au moins 500 mètres. Le premier servira à la reconnaissance, et le deuxième sera notre véritable armée.  La même configuration serait judicieuse pour les Cieux Concordants.
— Tout à fait, Second Aedoth. N’hésitez pas à prendre Isthor et sa troupe. Ils connaissent très bien la mer ainsi que ses différents courants. De plus, l’île leur est loin d’être inconnue. Un grand avantage sur le terrain.
— Je saurais m’en souvenir, Général. Merci pour ces conseils.
— Êtes-vous certains de vouloir mener les troupes vers la Forge ?
— Je n’ai jamais exprimé un souhait à ce propos. Je dois encore y réfléchir. Jamais je ne me suis rendu en personne à la Forge, mais j’ai beaucoup de relations qui marchandent avec les taupes.
 
C’était la vérité. Aedoth, grâce à ses quelques contacts parmi les hautes familles marchandes de Warfang, avait pu récolter quelques informations. Encore hier,  les taupes avaient exporté un sacré quantité de métal, vraiment très utile pour la fabrication d’armes et d’armures pour les guerriers qui s’apprêtaient à entrer en guerre. Leur savoir-faire en matière de métaux faisait de ces taupes les meilleurs forgerons du pays, et les ressources en fer que possédait l’île étaient inestimables. Non, l’Alliance ne pouvait se permettre de perdre un tel protectorat.
 
Par précaution, Aedoth avait envoyé un message à la Forge, proscrivant toute transaction à compter de ce jour. Le Second craignait maintenant que des dragons servant à faire la transaction du métal entre l’île et Warfang soient interceptés par des armées quelconques. Il redoutait une attaque du Damné sur ce territoire, car il s’agissait d’une position très stratégique. Peut-être que le Second était beaucoup trop prudent, frôlant même la paranoïa, mais il agissait en connaissance de cause. Si quelqu’un voulait blâmer ses erreurs, alors il serait prêt à les accepter, même s’il savait que sa personne en prendrait un coup. Lui qui s’était tant éduqué, qui se considérait lui-même comme un érudit, ne pourrait que mal supporter un échec stratégique, même s’il s’agissait de guerre. Pour l’instant, alors qu’aucune bataille ne s’était déclarée, la carte de Warfang ressemblait, pour lui, a un grand échiquier ou le placement de chaque pion était important. Il espérait que la fin de la partie ne requerrait pas autant de sacrifices que pour le jeu…
 
Il avait aussi entendu dire que quelques gardes (toujours censé assurer le bon cheminement d’une cargaison) se trouvaient encore sur l’île avec des marchands. La lettre leur avait aussi été adressée pour qu’ils restent sur place et puisse envoyer un messager si jamais l’île était victime entre temps d’une attaque. L’information était importante, encore plus à présent. Aedoth espérait que toutes ces précautions porteraient leur fruit.
 
— En tout cas, j’irai là où vous ne serez pas.
— Vous êtes l’un de mes plus grands amis, Adrosth, ainsi qu’un Maître de guerre qui n’a plus rien à prouver à personne. Vos guerriers vous obéissent parfaitement, et votre connaissance sur le champ de bataille fait de vous un très bon tacticien. De ce fait, vous sélectionner en tant que commandant me parait être un choix tout naturel.
— Vous me flattez, Aedoth.
 
Le dragon de foudre baissa la tête. Du remord le prit de court.
 
— La seule chose que je regrette, général, c’est de peut-être vous envoyer à votre perte.
— N’ayez crainte. J’ai survécu des années aux batailles ! Une guerre de plus n’est rien pour moi.
— Espérons que cela soit vrai, dit-il en soupirant. Il s'en voulait tellement, mais n'avait aucun moyen de se sentir mieux en l'instant.
 
Le Second fini son bol rempli d’un délicieux thé qui lui réchauffait l’estomac et le reposa convenablement sur la table de bois. Des bougies avaient été allumées de-ci de-là pour que l’on puisse y voir quelque chose dans la pénombre de la pièce ; les fenêtres du bâtiment n’éclairaient en rien, car il faisait nuit dehors. Seuls quelques rayons lunaires venaient apporter un minimum de clarté.
 
La maison du Général se situait non loin de la Caserne de Warfang (derrière, pour être précis). Des nombreuses médailles, rubans et décorations étaient accrochés sur les murs, prouvant la valeur d’Asdroth. Le petit salon était confortable, avec une table et des coussins, ainsi qu’un renfoncement dans le sol remplir d’eau pour se baigner un peu et se détendre.  Quelques tableaux gisaient au sol, ne demandant plus qu’à être accrochés ( peut-être le Général les avait enlevé ?). Aedoth se leva, et le Général le guida poliment jusqu’à la porte de sortie.
 
— Les préparations sont faites, et les ordres seront donnés dès l’aube, conclut Asdroth. Vous avez besoin de repos, Aedoth. La guerre n’offre guère de répit, même quand vous pensez en avoir.
— Merci Général. Portez-vous bien.
— De même. Bonne soirée.
 
En effet, la lune n’était apparu que depuis une heure ou deux. La nuit n’était pas encore assez avancée pour que les rues de Warfang soient désertées ; bien au contraire. Les rues principales débordaient de dragons se promenant. Parfois certains rentraient chez eux, d’autres gagnaient des auberges ou des tavernes et d’autres encore, se pensant plus distingués allaient au théâtre pour se divertir devant une pièce ou un spectacle.
 

Aedoth aurait lui aussi bien aimé assister à une séance. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas foulé le sol du théâtre de Warfang. En tant que Thunderwall, il possédait là-bas sa propre place, en hauteur, avec des sofas et des coussins digne d’un prince. Peut-être irait-il voir une représentation. En attendant, il marchait dans les rues les moins peuplées pour ne pas être surpris par son agoraphobie. Il lui fallait attraper ses lunettes qu’il appréciait, et peut-être d’autres fournitures. Il ne comptait pas encore dormir. Une soirée dehors ne lui ferait pas de mal.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Ven 29 Juil - 16:13

Que cela était bon de se savoir enfin libre d'aller et venir à sa guise sans devoir constamment se méfier d'être poursuivie. Pour la première fois depuis longtemps, je me sentais enfin sereine. J'avais pactisé avec la Horde et, grâce à mon innocence proclamée par Spyro, Warfang allait me laisser tranquille. Par ailleurs, j'avais bien envie de retourner à la cité des dragons. Certes, je savais que ses habitants ne me traiteraient pas en amie, toujours convaincue de ma culpabilité mais, au moins, je ne risquais plus de me faire arrêter et de croupir quelques années dans des cachots malodorants.

Ainsi, ma décision prise, j'informai mes subalternes afin que le mot passe à l'ensemble du refuge que je partais en direction de Warfang pour quelques jours. Et, cela fait, je pris mon envol. Le soleil avait commencé son déclin bien qu'il ne fasse pas encore nuit et que quelques heures, peut-être trois ou quatre, séparait encore ce monde de l'obscurité cyclique.

Ce fut aussi le temps que je pris pour arriver. Il était étrange que je remettais les pattes dans une telle atmosphère. De souvenir, ce fut aussi de nuit que le véritable coupable avait tué cet innocent dragon dont on m'avait accusée de l'avoir tué. Lorsque j'aurais le temps, je demanderai où se trouve sa tombe.

Tout à mes réflexions, je regardais la ville qui s'étendait sous moi. Je réfléchissais à un endroit où me poser quand un faisceau de lumière m’inonda de sa clarté : le projecteur d'un poste de garde. Je compris qu'il était plus sage d'aller avertir de ma présence. Descendant lentement, je posais mes quatre pattes au sol et repliai mes ailes. "Bien le bonsoir messieurs. Pardonnez l'heure tardive à laquelle j'arrive. Je voulais vous avertir que je passerai quelques jours parmi les habitants de Warfang."

Mon regard filait de l'un à l'autre des trois sentinelles et s'arrêta sur l'un d'eux. Celui-ci, contrairement à ses collègues, transpirait la peur. Sans doute étais-ce un bleu. Je ne pouvais estimer son âge exact à cause de l'armure qu'il portait et qui cachait en majorité son visage. L'un des deux autres, me semblant expérimenté, s'approchait de moi. "Bonsoir Impératrice. En effet, nous nous attendions pas à votre venue. C'est un honneur pour moi de vous revoir. Dame Cynder." prononçait-il d'une voix rauque mais aucunement austère. Je cherchais un instant où j'avais déjà entendu cette voix.

"Maître Adrosth ! Cela faisait longtemps. Que faites-vous ici ? Un général de votre rang n'a quand même pas été assigné au guet ?" m'étonnais-je. Il me désigna le jeunot qui avait cessé de trembler. "Non, je sortais d'une réunion stratégique et je passais rendre visite à mon neveu, Arthgold" L'intéressé, me fixant toujours avec un peu de peur, hocha humblement la tête. "Et vous, Cynder, quelles raisons vous ramène à la maison ? Oh, que je suis pressé, que diriez-vous d'aller manger et boire un coup pour être plus à l'aise ?" dit-il avant de saluer les deux sentinelles, dont son neveu.

Acceptant avec plaisir l'invitation, je le suivit lorsqu'il prit son envol. il me mena vers le cœur de la ville. Lorsque nous nous posâmes, les regards se braquèrent sur moi mais la simple présence du grand dragon qui m'accompagnait suffit à dissuader quiconque de faire ou dire quoique ce soit. Me guidant sur la traversée, il m'ouvrit la porte de ce qui était semble-t-il un théâtre. A l'intérieur, il prit commande de deux place et nous nous dirigions vers les hauteurs, là où n'étaient autorisée que l'élite. Et alors que j'allais prendre place, Adrosth éclata d'un rire. "Ben tiens ! Aedoth Thunderwall ! Si je m'attendais à vous revoir ici et aussi vite ? Quel bon vent vous amène ? Vous êtes venu assister à la réprésenta...tion." prononça-t-il avant d'être coupé par l'arrivée d'un messager. Attrapant la lettre, le stratège de guerre regarda le dragon à qui s'était adressé et moi. "Veuillez me pardonner, on m'appelle. Dame Cynder, je vous laisse en compagnie de ce dragon. Il est le second de votre ami Spyro et un érudit de renom à Warfang. Vous êtes entre de bonnes griffes." Puis il s'éclipsa.

Je me retrouvait donc en compagnie de cet étranger. Je ne savais quoi dire ou quoi faire. Aussi fis-je la première chose qui me traversait l'esprit : parler. "Ainsi, vous êtes un proche de Spyro ? Second, c'est un poste haut gradé. Vous devez faire la fierté des vôtres ?" dis-je, bien que je savais que j'abordais la discussion avec maladresse. Surtout que, au vu de ma réputation, je ne serais guère étonnée qu'il me fui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Sam 30 Juil - 18:34

Après un léger détour afin d’aller quérir ses lunettes, une cape rouge-sang avec brodé en fil d’or dessus les armoiries de la famille Thunderwall, ainsi que son livret de théâtre et quelques autres objets qu’il mit dans une sacoche, Aedoth prit le chemin pour le théâtre. Il avait pris la résolution d’assister à une pièce avant d’aller rejoindre le monde des songes. Lendemain serait ardu, alors un peu de détente lui semblait permis.
 
Il franchit les quelques marches qui menèrent à l’intérieur du théâtre qui était une grande salle d’accueil, avec des piliers discrets aux stries ancrées dans le marbre. Cette structure était, selon Aedoth, une merveille architecturale de la part des taupes. Elles reflétaient en un bâtiment toute l’étendue de la puissance de Warfang. Le hall accueillait également quelques statues, soit de taupes, soit de dragons assez importants dans la carrière de ce théâtre. Aedoth en connaissait beaucoup, mais pas tous.
 
Il n’eut même pas à présenter de quelconques autorisations pour accéder aux escaliers qui menaient aux étages supérieurs de la salle de spectacle, les places les plus prisées, et seulement détenus par des marchands bourgeois chanceux ou les plus grandes familles de Warfang. Tout le monde connaissait Aedoth Thunderwall : il était un client fréquent de ce théâtre.
 
Il s’installa sur un canapé aux coussins de soie rouge, et en prit toute la longueur. Non loin de lui se situait le siège d’Aström, sur lequel ladite personne était installée. Il pouvait voir la longue extension de la fourrure qui lui faisait une sorte de barbe serrée par un anneau plutôt épais et doré. Son bâton de marche incrusté d’un rubis au niveau du pommeau reposait non loin. Il portait un lourd manteau jaune qui cachait son corps nain, ainsi qu’un monocle qui couvrait l’un de ses yeux verts.
 
— Salutations, messire d’Ashal.
— Ah, je ne vous avais pas vu entrer, Second Thunderwall. Bien le bonjour.
 
Suite à quoi, ils échangèrent quelques banalités et s’enquirent chacun de leur santé respective, puis de celle de leur famille. La conversation était rapidement terminée avec cette vieille taupe qui voyait probablement le déclin de sa vie non loin devant elle. Néanmoins, c’était une brave personnalité de Warfang, dont la famille était reconnue pour son entreprise d’arme. Beaucoup des différentes armes fabriquées provenaient de la famille Ashal, qui avait racheté avec la fortune de ses premières armes beaucoup des forges de Warfang.
 
D’ailleurs, cela faisait un moment qu’Aedoth n’avait pas vu Aström à sa place. Il pouvait en imaginer la cause. La guerre était une réjouissance pour cette famille. C’était durant les périodes de terreur et de conflits qu’ils se faisaient le plus d’argent, et pouvaient ainsi prospérer sereinement. Cela était triste, mais inévitable. Warfang avait besoin d’arme, et devait toujours se tenir prêt, alors cela ne dégoûtait aucunement le Second. Il fallait de tout pour faire un monde.
 
Il sortit de sa sacoche le « livret ». Il s ‘agissait d’un livre qui possédait les paroles écrites par les personnages de la pièce. Il se réjouit d’en voir l’introduction. Il s’agissait d’une tragédie assez connue : Omero et Ujitetlé. Aedoth l’appréciait beaucoup.
 
— Tiens ! Aedoth Thunderwall ! Si je m’attendais à vous revoir ici et aussi vite ? Vous êtes venu assister à la représentation ?
 
Aedoth fut surpris d’entendre la voix du Général Asdroth. Il n’allait jamais au théâtre. Qu’est-ce qui se tramait donc ? Le Second se retourna, et en voyant cette dragonne noire qui se tenait auprès du maître de guerre, le Thunderwall failli tomber de son support. Un écarquillement des yeux fut visible chez lui, et peut-être aussi une inspiration trop bruyante. Il se leva promptement et fit face au Général, ainsi qu’à l’Impératrice…
 
Aedoth avait l’occasion de la voir, pour la première fois dans sa vie. Des écailles noires marquées de quelques glyphes au niveau de la tête et des pattes antérieures, une couronne de cornes blanches surmontaient sa tête et ses yeux d’un vert pâle. Sous ce long museau effilé démarraient des écailles roses, légèrement gorgées de bordeaux, qui s’étendaient du ventre jusqu’à la queue. Ses ailes à pointes étaient rangées, mais toujours menaçante, ses griffes étaient bien polies, mais mortelles, et enfin, son corps montrait sa force, et en même temps de la grâce, et une préciosité digne de l’acabit d’une impératrice grâce à ses formes affinées et son corps mince et long.
 
Aedoth resta immobile et plongea son regard dans celui de Cynder. Il était maintenant anxieux, inquiet. Que faisait-elle ici ? Asdroth l’aurait conduit de son plein gré ? Des idées étranges vinrent à l’esprit du Second, mais il se « rassura » comme il le pouvait. Son  cœur battait la chamade. Il avait oublié que les membres de l’Empire avaient maintenant la pleine autorisation de circuler en Warfang ; Cynder venait très probablement faire une visite de courtoisie.
 
Mais pourquoi lui ? Qu’avait-il fait pour que le hasard vienne la mettre sur son chemin ?
 
Peu importait, il devrait sans doute en apprendre davantage. Il se ressaisit et resta droit, se permettant même une révérence taciturne. Il lui fallait garder son calme. L’incident diplomatique pouvait arriver si facilement, et c’était une chose à éviter, malgré ses opinions contre Cynder, qui était la provocatrice de bien des maux de la cité qu’il tentait de guider à nouveau vers la lumière…
 
Un messager vint trouver le Général et lui montra un parchemin que le Général consulta bien rapidement. Il le plia promptement et s’excusa, faisant une brève introduction auprès de l’Impératrice.
 
— Général, attendez ! Pria le Second. Pourtant, par manque d’attention intentionnelle ou non, il quitta la loge au pas de course. Il soupira pour évacuer un superflu d’anxiété et lorgna légèrement en direction de l’impératrice. Puis il alla devant son canapé et attendit que Cynder s’installe pour faire de même, comme la politesse l’exigeait.
 
Préoccupé, il ne répondit pas immédiatement à la question de l’impératrice. Il lança des regards alertes en direction des autres sièges. Aujourd’hui, il y avait peu de monde à sa loge. Un ou deux dragons semblaient attiré par ce couple atypique. Qu’allait être la réputation d’Aedoth si des mauvaises rumeurs venaient à courir sur lui ? Fréquenter l’impératrice elle-même… Il en était dégoûté, et malgré ça, il ne pouvait la renvoyer, pour des questions de politesse, car elle était une alliée, et aussi de politique. Pourtant, elle l’effrayait…
 
Il reprit ses esprits, et, ayant gardé en mémoire les phrase de la dragonne, répondit avec l’assurance que tout le monde lui connaissait. A ce moment-là, sa parole ne semblait trahir qu’une légère surprise.
 
— Oh, proche n’est pas exact. Nous partageons sensiblement les mêmes tâches, mais il est davantage mon supérieur. Oui, laissez-moi complémenter cette introduction. Je suis Aedoth, de la réputée famille des Thunderwall, ingénieur et Second de Warfang. Quant à la fierté de mon peuple, vous devez savoir mieux que moi que les plus grands attirent louanges et malédictions à la fois. J’essaie d’apporter le meilleur à ma cité, mais l’on ne peut contenter tout le monde.
 
Il marqua une pause. La pièce ne commençait toujours pas, ce qui l’irrita davantage. Au moins pourrait-il se permettre d’avoir une raison de se taire une fois le spectacle entamé.
 

— Néanmoins, je doute que mon cas vous intéresse. Je suis enchanté de faire votre rencontre, impératrice. Il fallait que ce temps vienne. Qu’êtes-vous venu chercher dans notre glorieuse cité ?

Oui, il n'avait pas trop envie de parler de lui, de donner plus d'informations à la dragonne. Il avait peur que chaque information ne lui porte préjudice plus tard. Il préférait largement parler d'elle, en apprendre davantage sur qui elle était, et ses intentions...

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Sam 30 Juil - 20:36

Que voilà un dragon des plus intéressants à étudier ici, à la divine cité ancestrale. Finalement, ce séjour s'annonçait passionnant rien que par cette rencontre fortuite. Le second de Spyro, voilà qui offrait des possibilités sans fin en termes de diplomatie. Mais pour cela, il me fallait gagner la confiance de l'érudit et, au vu ses réactions, cela ne serait pas une mince affaire.

Écoutant sagement ses paroles, je ne pu retenir un petit rire. "Vous dites qu'il était temps que nous nous rencontrions. Pourtant, je décèle en vous une méfiance des plus évidente. Je connais la réputation que j'ai ici, pas besoin de me ménager. Je préfère la dure franchise à de doux mensonges. Quand à votre question, je suis venue chercher à Warfang des souvenirs. Il faisait si longtemps que je n'avais pas pu visiter la cité et admirer ses trésors. J'aimais particulièrement les couchers de soleil vu des remparts, pas vous ?"

J'avais parlé posément, sans pression. Je n'étais pas là pour combattre. Aussi si je pouvais éviter toute tension, cela serait des mieux. Mais la suite devait attendre. La pièce commençant. Celle-ci racontait une histoire bien connue, celle de Romantie et Juviette, deux dragons de deux familles rivales qui avaient l'un pour l'autre un amour prohibé. Que cela devait être affreux que les animosités des siens empêche de trouver l'âme soeur...

Puis la pièce termina. Ni moi, ni mon compagnon théâtral n'avions échangé le moindre mot durant la représentation. Mais celle-ci terminée, nous pouvions de nouveau dénouer nos langues. "Sire Thunderwall. Me ferez-vous l'honneur de rester un peu en ma compagnie cette soirée ? Nous irons là où vous le souhaiterez. Cela me fera redécouvrir la cité. Qu'en dites-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 31 Juil - 16:36

Aedoth profita avec brio de la question posée par Cynder pour éluder la question de son opinion personnelle à propos de l’impératrice. A ce moment, son cœur s’était davantage emballé. Par sa faute, la nature maléfique de tous les dragons noirs s’étaient révélés. Si Warfang était ainsi séparé, c’était bien par ses mauvaises actions et réactions. Aedoth en était certain, mais on lui avait appris la retenue, et à quel point le langage pouvait servir à se sortir d’une situation peu recommandable. « La parole conduit l’action. » Ainsi, il ne pouvait, même si Cynder lui poussait à le faire, se confier et venir dresser un portrait de l’impératrice, afin de ne pas entacher les relations entre Warfang et l’Empire…
 
— Les couchers de soleil depuis les remparts sont magnifiques, en effet. Néanmoins, ceux que l’on peut observer depuis le Temple sont les meilleurs. Il s’agit du point culminant de la cité, et tout y semble parfait.
 
Intérieurement, il grognait. Cette discussion ne le dérangerait pas en temps normal, mais il se trouvait dans une position si délicate, en face de cette dragonne noire. Il était irrité de parler d’autres choses des erreurs de Cynder tandis qu’il l’avait en face, et elle représentait toujours un danger selon lui. Il devait s’en méfier. Sa situation lui était si inconfortable…
 
La pièce commença, et cela permit au Second de se rassurer un peu. Comme il s’y attendait, un mutisme s’empara de l’impératrice, et il espérait sincèrement que cela durerait, ce qui fut le cas, lui permettant d’apprécier la pièce, et donc de se sentir plus serein. Les acteurs avaient bien joués leur rôle, et la mise en scène classique faisait l’effet escompté.
 
Les acteurs se prosternèrent, les spectateurs applaudirent, lacèrent des fleurs ou des objets de valeurs. Aedoth se joignit à cette liesse et frappa le sol de ses pattes avant pour applaudir. Suite à cela, il se tourna vers l’impératrice.
 
— Ce fut un plaisir de partager cette représentation avec vous, impératrice.
— Sire Thunderwall. Me ferez-vous l’honneur de rester un peu en ma compagnie cette soirée ? Nous irons là où vous le souhaiterez. Cela me fera redécouvrir la cité, qu’en dites-vous ?
 
Il fut pris d’un léger rire et se retourna, pour que Cynder ne voie pas sa mine déconfite. Lui qui pensait pouvoir repartir ainsi. C’était un vrai problème. Passer la soirée avec l’impératrice ? Non, ça ne pouvait se faire, il en avait trop peur. Qui sait ce qu’elle pourrait faire, malgré Warfang, malgré les gardes ? Peut-être avait-elle prévue depuis le début de l’isoler pour l’assassiner ?
 
Non, il fallait qu’il se ressaisisse. Sa paranoïa naturelle ne l’aiderait pas. Il pensa néanmoins à un mensonge. Il pourrait simuler un état de fatigue, ou même des affaires importantes. Pourtant, il n’en fit rien, se disant que partir ainsi serait non seulement mal vu, mais suspicieux, et confirmerait les doutes que pourrait avoir Cynder. Restait avec elle lui semblait être la seule solution. Finalement, la cage se refermait sur lui…
 
— Je ne peux refuser cette invitation, répondit Aedoth, s’efforçant de dégager un sourire. Je connais à l’avance l’endroit où nous allons nous rendre. Que diriez-vous d’aller non loin du Temple ? Oh, la question est purement rhétorique. Suivez-moi, je vous prie.
 
Puis il se mit en marche, sortant du théâtre. Le Temple était toujours surveillé, de jour comme de nuit. Il se sentirait plus en sécurité là-bas.
 
Ils évitèrent de passer par les grandes rues et utilisèrent plutôt les ruelles annexes, car elles étaient moins peuplées, ce qui était bon pour la phobie d’Aedoth, mais aussi pour éviter que trop ne le voient avec Cynder. Il utilisait le plus possible, et discrètement,  sa cape pour ne pas se faire reconnaître, mais cela était dur.
 

— Je trouve les petites rues plus tranquilles et paisibles, se justifia-t-il, et c’est l’atmosphère que je recherche la soirée. Cela apaise énormément, mais je présume qu’en tant qu’impératrice des ténèbres, vous avez un lien singulier avec la nuit. N’est-il pas ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 31 Juil - 19:50

Le déroulement des événements était des plus curieux. Moi qui pensait que ce dragon allait tout faire pour me fuir... Il n'en fit rien finalement. Au contraire, il accéda à ma requête et me proposa d'aller non loin du temple. Son obsession pour l'édifice qui, rappelons-le, fus prononcé par lui-même à deux reprises en un court instant, me surpris. Était-il croyant ? Ou souhaitait-il aller dans un lieu sécurisé ? Des deux options, je ne savais laquelle était la bonne, sans doute le temps répondrai à mon interrogation. Ainsi, nous sortions du théâtre et, suivant mon guide, j'entrai et traversai les petites ruelles de Warfang.

Cela aussi me surpris. Pourquoi ne pas emprunter les rues principales ? Cela serait plus rapide. Et, si son intention avait été d'être à l'abri d'une quelconque attaque de ma part, s'isoler ainsi n'était pas une bonne option. J'en déduisais donc que le temple n'avait pas pour but de le protéger de moi finalement. Il se justifia en invoquant la quiétude des chemins de traverse. Pourtant, à cette heure, les avenues n'étaient guère peuplée. Nul besoin donc de se cacher, si ? Par hasard... Serait-il... Une pensée se formait dans mon esprit. "Vous êtes agoraphobe, n'est-ce pas ?" dis-je, calmement. Puisqu'il était devant moi et me tournait le dos, je ne pouvais lire son physique mais cela se sentait que j'avais touché un point sensible.

"Ne vous inquiétez pas, je ne le divulguerai pas. En tant que dragonne à quatre élément, dont la peur, il m'est assez aisé de comprendre les inquiétudes des dragons." Ajoutai-je pour le rassurer que j'avais juste deviné, que ce n'était pas un quelconque espion qui m'avait donné des informations sur lui, que je ne connaissais pas avant aujourd'hui. Puis nous arrivions au temple.

Arrivés sur place, il me posa une question à laquelle je répondis. "Pas spécialement. Je maîtrise les ombres, d'où mon surnom d'impératrice des ténèbres. Mais, en soit, la nuit ne renforce pas particulièrement mes pouvoirs même si elle les facilite. Tout comme vous, un orage doit bien vous être utile pour votre électricité, non ?" Je me rendis compte que je venais à nouveau de dire une information que je n'étais pas censée connaître et, pour élucider tout soupçon, je m'expliqua. "J'ai longtemps côtoyer Spyro. Et vous le côtoyez aussi. Il y a de petites similarités qui trahissent votre élément."

Ayant peur de refaire une faute, je me tus, me contentant de suivre l'érudit jusqu'en haut du temple. Au sommet, deux gardes me lancèrent des regards méfiants mais la présence d'Aedoth les rassurait et ils nous laissèrent entrer. L'intérieur du temples était gigantesque. De forme circulaire, l'antichambre donnait accès à cinq portes orientées chacune vers le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, le Nord, le Nord-Est et le Sud-Est. Chacune abritant la représentation d'un des gardiens de Warfang : Ignitus, Terrador, Volteer et Cyril. Au centre, la plus grande porte, réservée aux seuls dragons violets. Nul ne sait ce qui se cache derrière hormis Spyro. Naturellement, bien que d'écailles noires, j'avais le statut de dragon violet mais je m'y refusais.

Admirant l'intérieur, je me dirigeais naturellement vers la porte du Sud-Ouest, d'un rouge écarlate plus pur qu'un rubis : la porte d'Ignitus, invitant Aedoth à me suivre. Entrée dans la pièce consacrée au dragon de feu, je m'inclinai devant sa statut. "Ignitus... Cela faisait longtemps que je n'étais pas venue... Comme tu peux le voir, je suis de retour à Warfang..." Je me mis à lui raconter ma vie au Refuge, les bêtises des apprentis soldats, les problèmes d'ordre publique causé par certains malins... Cela me soulageait. Avant d'être exilée, j'avais l'habitude de me venir me confier devant sa statut...

Cela terminée, mes confessions prononcées, me redressait et, dans un volte-face, prononçait tout bas des derniers mots "Merci... De nous avoir protégés, Spyro et moi..." puis rejoignit le dragon jaune. "Désolée de t'avoir fait attendre. As-tu, toi aussi, des confessions ou prières à faire dans l'une des salles des gardiens ?" prononçais-je, sereinement, presque heureuse, soulagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mar 2 Aoû - 17:09

— Vous êtes agoraphobe, n’est-ce pas ?
 
Il continua à marcher, mais manqua un battement. Comment pouvait-elle savoir cela ? Etait-ce grâce à ses paroles qu’elle avait pu en venir à une telle conclusion ? Cela semblait peu propice… Et tiré par les cheveux, de venir avec une telle hypothèse.
 
— Ne vous inquiétez pas, je ne le divulguerai pas. En tant que dragonne à quatre éléments, dont la peur, il m’est assez aisé de comprendre les inquiétudes des dragons.
 
Un terrible frisson parcourut toute son échine. Il dut vraiment se concentrer pour ne pas s’arrêter brusquement, troublé comme il l’était par ce qu’il entendait.
 
Aedoth connaissait parfaitement les quatre éléments de l’impératrice : poison, peur, ténèbres et vent. Néanmoins, jamais il n’avait pu constater de l’étendu de la puissance de ces talents, et encore moins entre les pattes de la dragonne qui avait aidé Spyro à battre Malefor. Pouvait-elle réellement sentir les peurs des autres, ou était-ce un stratagème pour l’effrayer et l’intimider ? Peut-être avait-elle appris cela grâce à un espion, mais rien n’était moins certain. Aedoth devait se calmer, se concentrer, car son anxiété ne faisait que s’accroitre. Il ne se sentait absolument pas en sécurité auprès d’elle.
 
— Je vous assure, mentit-il, que je ne suis pas agoraphobe. D’où peut vous venir ces inepties ? Même de nuit, les rues de Warfang sont toujours empruntées, surtout que la lune n’a même pas encore fait la moitié de son parcours.
 
Un autre élément vint le troubler davantage. Sa réponse sur les ombres, en évoquant la foudre qui pourrait l’aider lors d’un orage. Elle avait énoncé naturellement l’élément dont été doté le Second. Cependant, elle s’expliqua bien rapidement. Néanmoins, son élément n’était pas vraiment un mystère. Rien que la marque qu’il possédait à sa patte pouvait attester de sa famille, et quasiment de son élément… Mais alors, pourquoi l’impératrice se justifiait-elle ? Quelque chose ne tournait pas rond, et Aedoth avait la désagréable impression de se faire manipuler : une chose qu’il détestait au plus haut point.
 
Pourtant, il ne dit rien. Il avait peur d’aborder un sujet le concernant, de près ou de loin. A vrai dire, il avait peur que la parole la plus commune permette à Cynder de rebondir sur un autre point de sa personne. Quelle frustration était-ce.
 
Arriva au temple, ils entrèrent tous deux, des gardes à l’entrée adoucit par l’apparition du Second. Ce dernier fit une petite série de geste. Les deux hochèrent la tête et un entra avec l’impératrice et le Second, se postant en surveillance à l’entrée, côté intérieur du temple.
 
A partir de là, Cynder adressa une maigre prière qui se transforma rapidement en résumé de ses aventures auprès de la statue érigée en l’honneur d’Ignitus. Cela dégoûta légèrement Aedoth qui la laissa pourtant faire dans un silence solennel. Le Gardien du feu aurait probablement honte devant un tel discours. Il avait placé tant d’espoir en elle. Au moins autant que Spyro.
 
A voilà où son espoir l’a mené. Piétiné pour une simple querelle, et un caprice égoïste d’une dragonne noire se croyant au-dessus des autres grâce à son statut spécial. Aedoth fit légèrement crisser la pierre sous ses griffes et fit mine de les aiguiser un peu.
 
— Désolé de t’avoir fait attendre. As-tu, toi aussi, des confessions ou prières à faire dans l’une des salles des gardiens.
 
Il fulmina intérieurement en entendant ce « tu » parasite. Ça y est, elle croyait qu’assez de confiance avait été accumulé pour pouvoir tutoyer ? Ou alors était-ce comme Spyro : facilement amicale. Pourtant, Aedoth était bien loin de ce stade, partagé entre écœurement et méfiance.
 
— Je n’en ai nulle besoin. Il m’arrive toujours de pérorer en compagnie de Volteer, qui fut un de mes professeurs, celui qui m’édifia à la magie de foudre. S’il n’y avait qu’une seule prière que je ferais, elle serait au futur de notre monde plongé dans des ténèbres affligeant. Mais ce ne sont pas des prières qui changeront notre avenir. Seuls les actes comptent, impératrice.
 
Il soupira.
 
—Quel besoin de confier cela à votre personne? Dit-il en haussant légèrement le ton. Vous le savez mieux que nul autre.
 
Il se leva, s’était assis en attendant qu’elle finisse ses confessions auprès de la statue du Gardien, et poussa la porte principale, qui menait au bureau de Spyro, ainsi que celui d’Aedoth, plus récemment. Les deux noms figuraient sur une plaque dorée aux lettres gravées sur la porte de bois.
 

— Puis-je vous inviter à rentrer dans mon bureau ? J’ai besoin d’un breuvage doux et délicat.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mar 2 Aoû - 18:03

En venant à Warfang, après une si longue absence, je m'étais attendu à bien des choses. Plus précisément, c'était la rancœur et la haine de ses habitants que je m'apprêtais trouver. Pas à ce qu'un dragon m'invite à boire quelque chose dans ce qui était son 'chez soi' Cette attention, bien que minimaliste, me fit un baume au cœur, me poussant à accepter avec joie. Suivant le dragon de foudre, nous pénétrâmes dans un bureau élégant et somptueux. Lumineux, et bien que peu décoré, il dégageait une sensation de bien-être et de sécurité qui me surpris.

Fixant Aedoth, j'examinai aussi plus en détails les lieux. La pièce, circulaire comme beaucoup de structures proches du temple, était d'un jaune pétillant mais pas aveuglant. Sur une partie de la paroi circulaire, une baie vitrée, donnait sur l'extérieur. Au plafond, discret et pourtant très beau, un lustre diffusait sa lumière dans toute la pièce. C'était, on peut le dire, un véritable havre de paix. Seuls les livres, sur une bibliothèque immense, témoignait de l'un des passe-temps favoris du dragon de foudre : la lecture.

Ayant fini ma contemplation, je pris également place, sur un fauteuil en face du bureau. J'avouai qu'en cet instant, je ne su quoi dire exactement, aussi continuais-je sur les derniers mots prononcés par l'érudit un peu plus tôt. "Ainsi, vous avez été l'élève de Volteer ? Cela n'a guère dû être facile. Je me souviens que c'est un mentor exigeant. Spyro avait eu beaucoup de travail pour perfectionner sa foudre et satisfaire les exigences du doyen. Je présume que vous devez aussi avoir une certaine droiture. Cela se voit dans vos gestes. Vous devez être un excellent stratège et un bon soldat. Warfang à de la chance de vous avoir." Je marquais une petite pose avant de reprendre.

"Moi, c'est avec Ignitus que je passais le plus clair de mon temps, vous l'aviez sans doute deviné... En fait, je lui doit beaucoup... Jadis, je n'aurais jamais crû tenir autant à quelqu'un. Élevée par Malefor, je n'avais aucune attache, aucun sentiment, aucun lien qui m'unissait à quiconque. Mon seul et unique devoir était de servir le Maître Noir et ses sombres desseins. Quel triste destin quand j'y repense... Mais vous savez... Aedoth.... Ce n'est pas parce que j'ai été élevé par un monstre que j'en suis un également... Bien que j'aurai pu... Par un triste destin, Malefor fut comme un père pour moi... La Horde était ma seule famille. Jusqu'au jour où j'ai rencontré Spyro. Il m'a offert une nouvelle vie et ce, malgré mes erreurs ou ma nature. Puis vint Ignitus. C'est grâce à ce noble dragon que j'ai pu changer. Il fut véritablement un père pour moi et Spyro. Il m'a fait comprendre ce qu'une famille veut vraiment dire. Grâce à lui, j'ai compris que je n'avais été qu'une esclave, une marionnette, que je pouvais changer ma destinée."

Je pris une seconde pause. "Oui... je dois beaucoup au doyen des flammes. Il m'a enseigné à contrôler ma colère, à me débarrasser de cette soif de sang qu'on m'avait inculqué dès mon plus jeune âge. Je suis vraiment affligée qu'il ne soit plus parmi nous. J'aurais tant de choses à lui dire. Sans doute doit-il avoir honte de moi... J'ai fait de mon mieux. Peut-être aurais-je dû m'y prendre autrement. Mais lorsque je fus bannie, tout ce que j'avais, éclata en morceau. Pour être honnête avec vous, j'ai hésité à revenir à Warfang, quitte à mourir, pour faire un maximum de ravages. Mais je ne l'ai pas fait. Je ne l'ai pas fait car des dragons avaient besoin de moi. Des marginaux, exilés également, que j'ai rassemblé sous une même bannière. On m'a élué Impératrice, mais en vérité, je n'aime pas ce terme. Je dirige les miens, mais selon leurs volontés. En cela, mon domaine ressemble à Warfang. Après tout, vous avez tous choisi Spyro comme chef..."

Je fixais alors le dragon dans les yeux, cherchant à savoir ce qu'il pensait de moi. Avait-il peur ? Un peu, cela était évident. J'étais, il y a peu encore, l'ennemie publique numéro une de la cité. Mais il n'était pas terrifié. Du dégoût ? Sans doute. N'importe qui aurait la même réaction. Je n'étais pas dupe. Spyro avait promulgué mon innocence mais les mentalités, elle, ne changeraient pas aussi facilement. Le plus simple, finalement...

"Sire Aedoth, Soyez honnête s'il vous plaît... Que pensez-vous de moi ? Que pensez-vous de mon clan ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 7 Aoû - 22:48

Lorsque Cynder fut entrée dans la pièce, Aedoth alla jusqu’au petit salon qui avait été aménagé derrière les bureaux des deux dirigeants. L’impératrice, selon la coutume, vint s’asseoir en première. Le Second attrapa sous la table, avec sa queue,  une bouteille d’argile décorée avec plusieurs motifs représentant l’emblème de Warfang. Il versa un liquide légèrement jaune dans deux bols à portée et dilua cela avec beaucoup d’eau, donnant une teinte plus claire au breuvage. Il invita la dragonne à boire tandis que cette dernière continuait de tenir la conversation. Le Thunderwall vint boire une gorgée, s’assied sur l’un des coussins et écouta attentivement la dragonne, légèrement calmé par la note douce et fraiche du citron mélangé à l’eau.
 
Elle en savait beaucoup, c’était un fait. Volteer était un dragon très drôle, plein d’esprit, mais aussi un dur professeur, strict, toujours droit. Pourtant, lorsqu’elle aborda ses potentiels dons de stratège, il eut lui-même un doute. Son expérience martiale était limitée. Son plus gros défaut était sa jeunesse. Jamais il n’avait encore connu de guerre ouverte, et il était certain qu’il devait apprendre auprès de Spyro et du paladin Drago. Heureusement qu’il pouvait se reposer sur d’autres pour l’instant, mais il devrait rapidement apprendre et mieux réfléchir pour les épreuves du futur… Cette guerre qui s’annonçait était mortelle, mais il s’agissait aussi du seul et unique entrainement dont Aedoth aurait besoin. Il resta muet à cela, elle se répondait à elle-même, et cela contentait largement le Second.
 
« Ce n’est pas parce que j’ai été élevée par un monstre que j’en suis un également ». Ce fut la principale phrase que le dragon de foudre retint. Hélas, il était compliqué de juger de cela. Les ténèbres… Elle en était rempli, et certainement les contrôlait-elle, mais à quel point ? Les contes relatant la manière dont Spyro avait sauvé Cynder des pattes griffues du Maître Noir étaient univoques. Oui, fut une période ou Cynder avait réussi à vaincre les ténèbres qui rongent chaque dragon noir. Néanmoins… Qu’en était-il aujourd’hui ? Pour Aedoth, le monstre renaissait, et cette déchéance avait commencé depuis que le peuple de Warfang ont jugé bon de bannir Cynder. C’est à partir de là que ce racisme à dégénérer…
 
— Sire Aedoth, soyez honnête s’il vous plait. Que pensez-vous de moi ? Que pensez-vous de mon clan ?
 
Le dragon de foudre ferma les yeux, profitant de cet instant pour rassembler ses idées. Devait-il mentir, jouer l’hypocrisie, chose à laquelle son milieu l’avait toujours habitué ? La chose était tentante. Comme il y songeait depuis tout à l’heure, il valait mieux avoir une meilleure approbation de la part de Cynder. Il ne voulait pas renverser l’alliance entre Warfang et l’Empire, elle semblait bien trop précieuse, et non négligeable.
 
Pourtant, il était tentant de délier enfin sa langue, de pouvoir mettre en face toutes les erreurs de l’impératrice, lui qui longtemps avant cela avait juré de tout mettre en œuvre pour changer ce racisme omniprésent, et d’empêcher cette envie morbide des dragons noirs de se tourner vers le Mal.
 
Il soupira, rouvrit les yeux, et, d’une droiture digne de son rang, d’un regarde solennel, il prononça ces mots qui résonnèrent légèrement dans la large salle entourée de murs de pierre.
 
— Pour commencer, je ne vous crois pas responsable des événements qui se sont produits à Warfang et ont valu votre exil. Je suis aussi convaincu que celui qui a agi ainsi vous voulez du mal, et qu’il n’est aujourd’hui plus à Warfang. Voyez-vous, cette affaire m’a beaucoup intrigué, et lorsque j’eus assez de galon, je me permis de m’intéresser de plus près. C’est pour cela que je me permets d’insinuer ces affirmations. Néanmoins…
 
Il prit une nouvelle lapée dans son bol. Il avait beaucoup parlé et avait besoin d’humidifer un peu sa gorge, d’autant plus que ce sirop lui redonnait une certaine fraicheur et permettait à son esprit de ne pas trop s’emporter. Il devait trouver la juste dose dans ses dires.
 
— Vous avez mal réagi. Atteinte dans votre orgueil, vous avez cru avoir tout perdu, alors que vous aviez toujours un allié pour vous couvrir. Spyro lui-même était convaincu de votre innocence. Il a fait ce qui lui semblait être une erreur, qu’il tente encore à ce jour de rattraper auprès de vous. Aveuglé dans votre colère, dans ces ténèbres qui vont ont bercé, vous vous êtes laissé bercer par votre mauvaise nature, et n’avez fait qu’empirer la situation. Vous pensiez que vous aideriez ces exilés. Hélas, vous n’avez fait que nourrir une rancœur enfermée en eux. Votre mauvais exemple, à mon sens, n’a fait qu’attiser leur part de ténèbres, et voilà où nous en sommes. Ce que je pense de votre clan est simple. Vous y voyez un refuge, mais j’y vois simplement une promesse de vengeance. La vengeance que vous souhaitiez. Peut-être est-ce toujours la vengeance que vous souhaité.
 
Il se leva et marcha lentement vers son bureau, déposant ses lunettes. Il continua de parler, tournant légèrement le dos à l’impératrice.
 
— En somme, je ne peux pas vous faire confiance après tout ce que vous avez fait. De mon point de vue, vous avez rendu plus ardu l’entreprise que j’ai endossée en choisissant le rôle de Second. Je veux l’unité, un peuple uni sous une même bannière, sans discorde interne. Vous avez marqué cette rupture. Et aujourd’hui, une alliance a été conclue entre nous.
 
Aedoth se retourna vivement, faisant claquer sa cape rouge sang, regardant l’impératrice dans les yeux.
 
— Mais après cette guerre, où est-ce que cela nous mènera ? Qui peut me promettre que l’Empire ne s’en prendra pas à une Warfang affaiblie par le conflit ? Je le répète, Impératrice, je ne vous fais pas confiance, et la seule chose qui me réjouit dans cette Alliance, c’est peut-être une chance que nos deux peuples cohabitent. J’y ai réfléchi longtemps, et je sens dans mon cœur que nous pouvons en faire quelque chose de bien… Comme quelque chose de mal. Ce sera à vous principalement de décider de l’avenir, mais si vraiment vous croyez en une paix, vous savez quoi faire. Poignardez-moi dans le dos, et je serai sans pitié. Croyez en ma bonté, je vous accorde plus de crédit que beaucoup d’autres. Vous avez de la chance de m’avoir comme Second de l’Alliance du Sacré.
 

Il revint s’asseoir sur son coussin et prit plusieurs lapée, attendant la réponse de Cynder. Il restait méfiant, surtout si l’impératrice était capable de s’emporter après un tel discours. Elle était imprévisible, et donc potentiellement dangereuse.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mar 6 Sep - 20:33

Les paroles du dragon était dure mais pourtant... empreinte d'une honnêteté que j'avais cherchée par ma question. Aussi ne pris-je pas mal les mots qui sortaient de sa gueule. Bien au contraire, je les analysais avec soin, me délectant d'entendre une parole aussi sincère depuis longtemps. Cela dura un moment. Un moment qui me sembla bien long malgré la vitesse et l'éloquence d'Aedoth. Puis, quand vint le silence à la fin de sa dernière phrase, je pris un temps de réflexion. Je voulais le remercier pour ne pas avoir été hypocrite mais ignorais quels mots rendraient avec justesse cette envie. Puis, je répondis, posément et calmement.

"L'honnêteté dont vous venez de faire preuve est tout à vôtre honneur. En tout état de cause, je dois bien avouer que je pensais que vous me mentiriez pour maintenir l'alliance que j'ai tissé avec Spyro. Mais cette crainte était infondée. Je me suis engagée auprès de mon ami et de mon peuple. Revenir sur cette parole aurait été mauvais, aussi bien pour l'alliance que pour mon image. Or, je ne veux guère me retrouver de nouveau en dehors de cette ville que j''ai parcourue et chérie si longtemps."

Je pris une inspiration avant de reprendre. "En ce qui concerne la cause de mon exil, vous savez pertinemment que j'ai toujours affirmée être innocente. Spyro m'a dit être sur le point de capturer le responsable. Si vous ne l'avez déjà fait, vous devriez lui remettre toutes les informations que vous auriez pu glaner à ce sujet."

"Pour ce qui est du ressentiment que j'ai éprouvé, je ne vous mentirai pas. J'avais, en effet, une forte rancune envers Warfang. Mais comment éprouver le contraire ? Lorsque l'on s'est battu, que l'on a risqué sa Vie pour sauvé tout un peuple et que la première rumeur suffit à vous exiler, vous ne pouvez que ressentir une trahison. Mais, néanmoins, je n'aurai jamais fait de mal à la cité. Seule ou aidée de mon peuple, la bataille aurait été perdue d'avance. En tant que stratège, je pense que vous le savez mieux que quiconque. Les effectifs des miens ne seront jamais une menace pour vous."

"Quand à l'esprit de vengeance des miens. Vous êtes à côté de la réalité. Premièrement, seule une petite partie des miens sont rancuniers. Les dragons âgés ont la sagesse nécessaire pour pardonner et les trop jeunes sont dépassés par des concepts tels que la haine ou la rancune. Seule une petite partie de dragons noirs, dans la fleur de l'âge, ont un esprit combatif et revanchard. Et il ne le sont pas contre vous mais contre le racisme. Ils ne souhaitent pas combattre des dragons mais éradiquer les préjuger qui pèsent sur eux. Sans préjugés, plus de racisme. Et sans racisme, les miens seraient intégrés et ne seraient donc plus des fauteurs de troubles."

Après avoir dit cela, une idée émergea dans mon esprit. "Sire Aedoth, vous pensez que nôtre Nature ténébreuse est mauvaise de manière absolue ? Et si j'avais le moyen de vous prouvez le contraire ? Si je vous montrai ce que sont vraiment les ténèbres que j'habite ?" Je me levais. J'ignorai ce qu'en penserait Warfang mais cela rappellerai sûrement à beaucoup de quoi j'étais capable. Restait à savoir si les warfangiens verraient cela en bien ou en mal. "Par contre, je vous laisse le choix. Me faites-vous confiance, suffisamment, pour que vous rassembliez un maximum de dragon à qui je montrerai mes pouvoirs pour leur montrer qu'ils n'ont rien à craindre. Ou, avez-vous encore des doutes quand à ma bonté et préférez-vous avoir une démonstration exclusive ? Que je fasse le spectacle à un ou mille, le résultat est le même. C'est une performance très gourmande en énergie que, une fois faites, je ne pourrai pas réitérer avant quelques lunes. Et nous devons faire vite. Je ne peux la faire qu'à l'aurore et le soleil ne tardera pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mer 7 Sep - 18:38

Il semblait à Aedoth que le bon choix avait été fait. Ses mots bien mesurés étaient dépourvu d’agressivité, mais révélait tout de même la gravité des fautes commises par l’Impératrice. Cette dernière loua l’honnêteté du Second, ce qui lui fit plaisir. Il n’en montra rien, bien naturellement.
 
— Il est vrai que j’aurais pu mentir. Néanmoins, j’ai aussi songé aux points que vous avez abordés. De surcroît, vous avez besoin de nous si vous souhaitez vraiment obtenir une victoire contre le Damné.
 
Elle dit ensuite que, bien qu’elle ait à un moment éprouvé de la rancœur envers la cité de Lumière, elle n’aurait pas accomplir aucune vengeance, à cause des forces bien supérieures de Warfang. Et c’était totalement vrai. Là n’était pas la crainte du Second. Non, il s’agissait plutôt d’une étroite entente avec d’autres possibles dragons. L’idée que Cynder revienne vers des fidèles de Malefor ne s’écartait jamais bien loin de l’esprit du Thunderwall. L’impératrice se faisait l’avocate de ses protégés. Un rôle convenu, qu’Aedoth pouvait louer pour au moins une chose : Elle avait une communauté, et elle la protégeait du mieux qu’elle pouvait. Toutefois, dire qu’il s’agissait d’une minorité qui était atteinte d’une profonde haine envers Warfang était un évident mensonge. Qui croyait-elle tromper ainsi ? Il n’en dit rien. Si elle pensait vraiment ce qu’elle disait, alors qu’elle était au centre de cette ambiance, elle n’avait qu’à rester dans son illusion. Peut-être que cela aiderait son clan, indirectement…
 
Puis elle commença à agir étrangement. Beaucoup trop pour Aedoth qui, en entendant ses paroles, se leva, méfiant. Il ne reculait pas pour ne pas montrer la crainte qu’il éprouve, et la toisait.
 
— Impératrice, veuillez s’il vous plait vous rassoir. Il est inutile de faire une démonstration de quoi que ce soit.
 
Il déglutit silencieusement et continua, soufflant pour évacuer la tension qui se faisait en lui. Il était dur d’empêcher les arcs électriques de surgir de son dos. Si jamais quelque chose devait arriver, les gardes n’étaient pas loin. Tout allait bien.
 
— Je connais vos capacités, impératrice. Vous êtes la preuve que les ténèbres peuvent être surmontées. Néanmoins, ils restent un danger, même pour vous. Beaucoup d’écrivains contemporains vous décrivent comme un exemple de grande force et de volonté, et vous n’avez plus aucune preuve à faire. A personne, sauf à vous-même.
 

Ces paroles prononcées, Aedoth attendit, espérant que l’impératrice ne tenterait rien susceptible de lui déplaire.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mer 7 Sep - 19:28

Je fixais le Second. Lui qui avait réussi à gagner ma confiance, sa suspicion et les arcs de foudre qui parcouraient son dos suffirent à vaciller la récente confiance que j'avais placé dans le dragon jaune. Visiblement, il n'était pas encore persuadé du bien fondé que je pouvais représenter. Mais qu'à cela ne tienne, j'allais continuer sur mon idée. D'un oeil expert, j'analysais le bureau. Ce dernier était assez petit et la porte était fermée. Aussi, sans doute, mon action n'aurait aucune répercussion à l'extérieur. C'était, à mes yeux, dommage. Il m'aurait suffit d'être dehors pour que tout Warfang, ou du moins les habitants proches, soient témoins de la beauté de mon élément. A la place, le spectacle resterait au yeux du dragon de foudre.

"Je n'ai rien à me prouver, Sire Aedoth. Seuls les autres ont encore des doutes quand à mes objectifs. Et la foudre qui vous parcourt trahit votre nervosité, preuve que vous jugez vite. Vous vous préparez à vous battre sans même savoir si ce que je prépare est une attaque ou non. Or, si vous aviez réfléchi, j'ai dit ne pas être suffisamment forte pour combattre Warfang, vous attaquer aurait été vain. Si j'aurai voulu nuire à Warfang, j'aurai attaqué Spyro et son escorte chez moi, là où le terrain et le nombre m'aurait assuré l'avantage..."

Je pris une grande inspiration. Normalement, ce que je m'apprêtais à faire devait me servir en cas d'urgence, à faire diversion. J'avais mise au point cette technique pour préserver les miens du Damné, d'une nouvelle invasion. Ce pouvoir, que je ne pouvais utiliser qu'une fois de temps à autre, affectait durant un laps de temps très court l'esprit des êtres touchés. Suffisamment longtemps pour ordonner une fuite aux miens en cas d'offensive par exemple. Mais avant, j'avais besoin d'obscurité. Lentement, un souffle frais se fit autour de moi, éteignant les bougies qui se trouvait dans le bureau. L'endroit, soudainement, se retrouva plongé dans le noir ou presque, faiblement éclairé par les crépitements électrique qui parcourait mon interlocuteur. Le processus pouvait commencer.

Calmant le vent que j'avais invoqué, je passa au second élément : les ténèbres. Concentrant l'obscurité qui était déjà sur place, j'enlaissa le dragon jaune comme dans une étreinte d'encre noir. Je le savais, mais c'était une étape nécessaire, que cela allait lui déplaire voire provoquer en lui une peur panique. Et c'était justement de ce doute instinctif, de cette peur que j'allais nourrir ma technique. Fermant les yeux, je me concentrais jusqu'à ressentir l'étincelle de terreur germer dans le coeur d'Aedoth. Aussitôt, je provoqua un cri de la sirène nourrit de la peur qui l'habitait.

Aussitôt, autour de nous, le paysage changea. Aedoth et moi étions dehors, sur une falaise escarpée. Au loin, resplendissante et lumineuse, Warfang illuminait la nuit profonde qui nous entourait. Naturellement, tout cela n'était qu'une illusion. Une illusion provoquée par mon cri de l sirène. Et bien qu'ici, le temps semblait s'écouler normalement, dans la réalité, cela n'allait durer qu'une vingtaine de secondes. Mais qu'importe, seul le présent comptait.

"Alors, Sire Aedoth. Que pensez-vous de la vue ? Que pensez-vous du pouvoir de mes ténèbres ? Voyez-vous, vous ne voyez en mes nuits que les cauchemars de la terreur des cieux. Mais je ne suis plus cette dragonne. Depuis, j'ai évoluée, j'ai appris, j'ai mûri. Ces cauchemars que je prodiguais rien que par ma silhouette sont révolus. Mes ombres, pour mes alliés, sont garantes de paisibles nuits, de rêves réalisables..."

Je vacillais, posant un genoux au sol. "Excusez-moi... Cette technique, cette illusion paisible que je vous montre, me coûte énormément. Elle ne durera guère longtemps. Aussitôt que mon sort sera fini, nous serons de nouveau dans votre bureau et seulement quelques secondes auront passées..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 8 Sep - 17:30

La dragonne était sûre d’elle. C’était bien ce qui effrayait le plus le Thunderwall. Ce dernier, fébrile, avait en effet entamé une transition de ses pattes vers la position de défense warfangienne tandis qu’elle déclarait son discours. Il jugeait vite ? Au moins était-il prudent. Elle, non.
 
Le dragon de foudre sentit un courant d’air parcourir soudainement son échine. Peu de temps après cette sensation qui aurait pu venir de l’imaginaire du Second, toutes les bougies qui permettaient d’apporter suffisamment de luminosité pour y voir dans la pièce s’éteignirent. Cela ne fit que davantage paniquer le Second.
 
— Mais qu’est-ce que vous…
 
Il fut soudainement interrompu par une désagréable sensation qui le força à se tourner, se courbant énormément pour finalement se rendre compte qu’une ombre noire s’étalait progressivement sur lui. Alors, ses éclairs s’intensifièrent, provoquant davantage de lumière. Ce ne fut pas suffisant. Il émit plusieurs cris de terreur qui furent étranglés par cette masse sombre qui l’avait englouti.
 
Il entendit un cri strident par-dessus cette cage flexible, puis plus rien. Un terrible silence, froid. Etait-il mort ?
 
Ses yeux se rouvrir pour voir autour de lui le paysage d’une falaise suivant une prairie. Lui et Cynder étaient non loin du précipice. Warfang brillait de mille feux, au loin. Aedoth soufflait rapidement, toujours sous le coup de ce qui venait de lui arriver. Il se frotta méchaniquement le dos et regarda s’il n’y avait plus trace de cette ombre. Il fut rassuré de voir que tout allait bien… Du moins en apparence. Que faisait-elle ?
 
Elle dit d’une voix légèrement résonnante qu’elle n’apportait plus que de doux rêves. Etait-ce une sorte de métaphore pour prétendre qu’elle était en train de le tuer en silence. Le cœur du dragon de foudre de gela sur place. La crainte de la mort était omniprésente en l’instant. Il s’agit, tournant autour de lui, son esprit réfléchissant à 100 à l’heure, à tout et à rien, de manière irrationnelle. Tandis que Cynder continuait son discours. Il se réveillerait. C’était ce qu’elle promettait…
 
— Qu’avez-vous fait ? S’il vous plait, sortez-nous d’ici !
 
Suite à cette injonction, comme si on avait voulu le punir, une douleur étrange s’empara de lui. Il avait l’impression d’abord d’avoir des courbatures à chaque os. Puis un mal de crâne lui fit mettre une patte sur la tête.
 
Il ouvrit les yeux en sursaut,  à nouveau dans son bureau. Pourtant, la douleur à sa tête persista. Il émit des grognements de douleur et s’assied, continuant de se tenir le crâne d’une patte. Des éclairs noirs se mirent à parcourir son dos. La douleur s’instensifiait, semblait jouer avec lui. Il émit alors un puissant rugissement, long de plusieurs secondes, qui se répercuta quelques secondes encore dans la salle creuse. Suite à cela, les éclairs cessèrent, et disparurent comme le vice qui le tenaillait.
 

Se sentant à court de souffle, il haleta en se relevant, se tenant droit du mieux qu’il le pouvait. Il se sentait fatigué, pour aucune raison. Aedoth, en voyant de nouveau l’impératrice, fit un pas en arrière, puis se figea, attendant quelque chose. Mais quoi ? De la part de qui ? Devait-il faire quelque chose… ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 8 Sep - 21:01

Qu'est-ce qui s'était passé...? Alors qu'un coup de faiblesse s'était emparé de moi, Aedoth montra des signes de malaises.Dans la foulée, mon sort pris fin, ramenant nos consciences dans la réalité. Mais cela ne semblait suffire pour calmer le dragon jeune qui, s'étant assis, se tenait le crâne comme en proie à une terrible douleur à la tête. Des éclairs noirs traversèrent son corps, m'arrachant un clameur de surprise et me faisant instinctivement reculer. De la foudre sombre... A ma connaissance, seule Blackswan, général de la Horde pouvait en produire. D'ailleurs, seuls les dragons ayant eu un contact prolongé auprès de Malefor ou ayant suivi ses enseignements pouvaient alterer à ce point leur élément et encore... Un seul élément. C'était mon cas. Je ne pouvais norcir que mes ombres. Mes trois autres éléments restants sous leur apparence naturelle.

Le second poussa ede longues plaintes d'agonie avant de se calmer, les éclairs obscurs faisant de même. Puis il retrouva ses esprits mais semblait encore égard. Me fixant, il recula, méfiant. Pensait-il que j'étais la cause de son mal ? "Sire Aedoth..." commençais-je en voulant m'approcher avant de me retenir. "Vous semblez mal en point. Il serait bon que vous voyez un docteur. Souhaitez-vous que j'appelle un garde pour veiller sur vous le temps que je trouve un médecin ?" ajoutai-je. Je voulais le calmer, le rassurer, lui faire comprendre que j'étais son alliée et que je ne voulais lui causer aucun tord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 15:38

— Sire Aedoth, prononça enfin Cynder sur ton préoccupée, vous semblez mal en point. Il serait bon que vous voyiez un docteur. Souhaitez-vous que j’appelle un garde pour veiller sur vous le temps que je trouve un médecin.

A ces mots, le dragon frissonna. Une crainte étrange s’empara de lui.

— Non ! Exclama-t-il en levant la tête vers elle.

Il laissa planer un léger silence. Personne ne semblait les avoir entendus, ce qui le rassurait. Il souffla, reprenant peu à peu sa raison, ses esprits. Tout allait mieux à présent. Mais était-ce de sa faute ? Oui, ce ne pouvait être que de sa faute, volontaire ou non. Ses ténèbres semblaient avoir fait réagir ces éclairs… Mais quelle malédiction l’avait donc atteinte ?


— Aucun médecin ne pourra m’aider, impératrice, dit-il sur un ton calme, mettant un peu d’électricité par-dessus les bougies pour que la chaleur parvienne à enflammer la mèche. Il fit cela pour toutes les bougies et revint s’asseoir.

— Non, ce vice cessera avec le temps. Mais maintenant je sais que cela réagi aux éléments sombres… En tout cas…

Il émit un nouveau soupire.

— Ce n’est pas l’élément que fait le mal, impératrice. Certains dragons noirs n’ont pas d’élément ténèbres. Non, c’est une nature plus étrange, inconnue, qui n’est pas de la magie. J’appellerai ça un instinct, dicté par la loi naturelle. Néanmoins, la loi positive a un impact sur ce mal qui sévit en ces pauvres êtres… Nous pouvons changer les choses, je le sais. Il existe des dragons dans la garde, de couleur noir, et je les respecte, je leur fais confiance. Oui, je suis optimiste en un avenir pour vous. Mais ces temps sombres ne m’aident pas. La Guerre contre le Damné va commencer, et c’est une cible que nous devons attaquer en priorité.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 15:52

La réaction du dragon jeune me fit trembler. Quel était cette sensation ? Quel était la cause du malaise que je ressentais ? J'avais l'impression d'être... devant moi. Pas la moi d'aujourd'hui mais celle que j'étais jadis, celle qui refusait l'aide de quiconque et vivait avec ma souffrance, seule. Je ne pouvais le laisser ainsi, je savais les dégâts que pouvaient engendrer un élément incontrôlé. Et il était évident que cette foudre obscure n'était pas sous contrôle.

"Sire, cette énergie, depuis quand l'avez-vous ? Elle n'est pas naturelle.... Et je ne la connais que trop bien. Tout ceux qui ont côtoyé Malefor ou suivi l'enseignement de ce dernier ont un élément maudit." prononçais-je en m'approchant pour l'examiner, cherchant la moindre anomalie obscure sur ce dernier mais il semblait stable... pour le moment.

"Vous ne devriez pas forcer, ne pas rester seul... et ne pas user de ce pouvoir sans quelqu'un pour vous surveiller, vous ne feriez que vous mettre en danger. Si vous le souhaitez, je pourrais vous enseigner à le maintenir sous contrôle car, sans entraînement, il finira tôt ou tard par vous dévorer. Cela est déjà arrivé à Spyro... et moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 16:14

Aussi étrange que cela pouvait lui paraitre, Aedoth voyait que Cynder était plus craintive à présent. Avait-elle peur de lui, de cette foudre sombre ? Après réflexion, qui ne serait pas un peu inquiété, voire même en proie à la panique ? C’était la principale raison pour laquelle le dragon de foudre avait tu cela. Elle ne s’était manifesté que deux fois… Devant Blackswan, et maintenant. Il était certain que la fréquence de cette foudre était liée aux ténèbres, au négatif.
 
Bien évidemment, cette foudre inspira de nombreuses questions de la part de l’impératrice. Aedoth n’était pas quelqu’un qui parlait beaucoup en général, et encore moins lorsqu’il s’agissait de ses problèmes. Il préférait taire tout cela, dans un souci d’orgueil. Et ce n’était sûrement pas à Cynder qu’il se voyait confier ce qu’il a vécu. De plus, cela l’effrayait. Elle avait maintenant une information sur lui qui pouvait lui porter préjudice à l’avenir. Tout cela n’était pas bon.
 
Mais maintenant, ainsi mis devant le fait accompli, comment devait-il réagir ? La renvoyer et l’accuser de folle si elle dévoilait tout ça ne fonctionneraient pas. Cynder avait assez de poids dans la société pour que beaucoup la croient.
 
— Je sais pertinemment d’où vient cette foudre, impératrice, et rassurez-vous, je ne l’utilise dans aucun cas. A vrai dire, je l’enfouie du mieux que je peux, et j’attends que cela parte. Je sais que mon corps finira par rejeter ce maléfice… Ce dernier ne semble réagir que devant des éléments sombres, comme le vôtre, et c’est pourquoi il s’est produit ce que vos yeux ont vu… Tout est sous contrôle.
 
Il regarda de manière distraite une des bougies sur la table de la pièce, puis considéra à nouveau l’impératrice.
 

— Est-ce que le nom de  « Horde des Enfers » vous dit quelque chose, impératrice ?

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 17:52

Quel égo ! Pensait-il véritablement ce qu'il disait ? On ne pouvait se débarrasser de cette énergie et voilà qu'il prétendait en être capable ? Quel naïf, si il savait... Cette parcelle de pouvoir ne disparaîtrait jamais de lui pour la simple raison qu'elle était lui. Tous les dragons, sans exceptions, possèdent au fond d'eux un potentiel caché, inexploité. Et ce potentiel, lorsqu'il était enfin effleuré par l'utilisateur, provoque chez ce dernier un échappement d'énergie qui prend la forme de l'élément perverti. Enfin, tel était la manière dont Malefor m'avait enseigné la chose. Et bien que fou et dangereux, je ne remettais jamais les connaissances du Maître en question. Justement car il était fou et dangereux... et instruit.
Aussi les paroles du Second ne me rassurait pas. Il était en plein dénie et avait visiblement besoin d'aide. J'allais lui dire le fond de ma pensée lorsqu'il repris la parole, évoquant la Horde.

A cette appelation, mon sang ne fit qu'un tour. Par chance, je savais garder mon calme aussi y avait-il peu de chances que Aedoth ne remarque mon trouble qui n'avait duré qu'un millième de secondes. Je devais trouver quoi dire. Suffisamment pour ne pas paraître suspecte mais tout en étant aussi suffisamment évasive pour ne pas griller ma position précaire.

"La Horde ? Bien sûr que je connais ce nom. Dois-je vous rappeler qui je suis ? J'ai grandie, bercée dans les promesses et les illusions du Maître Noir. J'ai fait parti de la Horde, de ses fidèles... Mais cela est le passé. A ma connaissance, une partie de son armée, libérée de son joug en même temps que moi, a disparue lorsque j'ai cessé d'être la Terreur des cieux. Quand au gros de ses troupes, nul trace n'en a été retrouvée après que moi et Spyro avons défait Malefor. Mais pourquoi m'en parlez-vous ? Auriez-vous des informations que j'ignore ? Si oui, je vous prie de me les communiquer."

Étais-je trop insistante ? C'était possible. Il fallait que je me justifie, que je donne une raison à un tel intérêt. Une idée germait dans mon esprit lorsque le visage d'Eostra m'apparut en pensée. "Auriez-vous retrouvé des membres ? En avez-vous capturés ? Vous devez comprendre, ce sont d'anciens frères d'armes. Nous étions liés. Je sais que nous étions dans le mauvais camp mais, si j'ai changé, ils le peuvent aussi. J'aimerai leur parler, leur expliquer qu'ils se sont trompé de voie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 22:05

La réaction de Cynder lui paraissait étrange. Ce nom était censé être évident, même pour elle ? Aedoth en conclut que l’appellation n’était pas aussi connue. Il ne lui semblait pas que les livres y faisaient références. Toujours était-il que le sujet lui paraissait important. Le Second comprenait parfaitement cela. Elle avait participé aux opérations de Malefor, et la crainte fut justement que la dragonne les rejoigne après la guerre contre le Damné. Aedoth comptait lui en parler plus avant… Lorsqu’elle ajouta une donnée qui fit douter énormément le Thunderwall.
 
Mais à quoi pensait-elle ? Cynder souhaitait essayer de changer leur opinion, de leur parler pour tenter de les rallier à eux. Une preuve de naïveté que le dragon de foudre se devait de corriger. Son cœur battait la chamade. Il se leva et marcha légèrement de gauche à droite, tandis qu’il parlait à Aedoth.
 

— Je ne vous pensez pas si candide, impératrice. Vous croyez que la vie d’une personne peut se calquer à n’importe quelle autre ? S’il existe vraiment des membres de cette secte initiée par Malefor, ne comptez pas sur leur collaboration. Vous n’êtes pas eux, et ils ne sont pas vous. Considérez-les comme une menace avant de vouloir en faire des alliés. Sachez tout de même que, en effet, j’ai eu une altercation avec un de ces membres. Ce dernier aurait été incarcéré dans les geôles de Warfang, mais a réussi à s’en échapper. C’est suite à son contact que cette foudre noire est apparue. Il maîtrisait cet élément, et pour le pister, j’avais réussi à imiter la fréquence de sa foudre. Voilà le résultat.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Dim 11 Sep - 22:34

Candide ? Moi ? Il ne savait rien. Cela en était la preuve. Il ne savait rien de mes contacts avec Eostra et Blackswan. Warfang n'avait donc pas d'espions ? Ou Étais-ce moi qui avait été suffisamment discrète pour ne pas attirée l'attention ? Toujours est-il que dans cette relion triangulaire, je jouais sur les différents fronts et maintenaient l'avantage. Néanmoins, c'était également une occasion en or de tenter la diplomatie. Je savais que la Horde contenait des cas dangereux. Mais tous n'étaient pas condamner.

"La Horde n'est pas une secte mais une armée. Et je sais mieux que quiconque comment elle fonctionne. J'en ai fait partie, j'en ai grimpé les échelons, ne l'oubliez pas. J'ai connu ses membres. Tous ne sont pas irrécupérables. Beaucoup suivent les instructions que Malefor à prononcé mais parce qu'ils n'ont jamais rien connu d'autres. A leurs yeux, ce qu'ils font est normal. On leur a enseigné cela toute leur vie. Le Maître Noir m'avait donné la même éducation. Et regardé où j'en suis. Vous vous méfiez de moi, certes, mais je ne suis pas non plus une cible à abattre aux yeux des warfangiens. Je vous en prie, Aedoth, montrez-vous intelligent. Pensez-vous réellement que tous ces dragons sont à condamner ? Ne pensez-vous pas qu'il est possible de faire faire rédemption à certains ?" prononçais-je, posément, sachant qu'il y avait de grandes chances que mes paroles fasse mouche. Puis, il prononçait la fin de sa phrase et mon cœur se mit à battre la chamade.

Un général de la Horde... maîtrisant la foudre... Une foudre couleur ébène ? Il n'y avait aucun doute sur l'identité du dragon. "Blackswan..." murmurais-je, tout pas, mais suffisamment fort pour que ce soit audible. Que faire ? Devais-je raconter ma propre altercation ? Non. Si je disais que j'avais eu un dragon de la Horde à ma merci et que je l'avais épargné, on me considérerait de nouveau comme une traîtresse. Et puis, il y avait aussi cette fois dans les souterrains...

Chassant ces pensées de mon esprit, je regardais le dragon jaune. Je devais dire quelque chose, n'importe quoi, si je ne voulais pas que mon mutisme est l'air d'un aveu coupable. "Ainsi donc, j'avais raison. Cette foudre sombre est bien la marque de Malefor... Dans ce cas, je regrette, mais vous ne pourrez jamais vous en débarrasser... A moins de mourir. Cette énergie n'est pas un maléfice, c'est une part enfouie en chacun. Et elle se manifestera autant de fois qu'il le faudra pour que vous l'acceptiez en tant que part de vous-même. De plus, elle ne réagit pas à un élément sombre mais à vos ressentis. Si vous avez peur, êtes en colère, stressé, en danger, etc... Cette énergie se manifestera. La seule chose qui peut la maintenir sous contrôle, c'est apprendre à l'utiliser. Et si c'est face au dragon auquel je pense que vous l'avez acquise, cela ne m'étonnerai même pas."

je pris une pose pour reprendre mon souffle et reprit. "Vous avez affronté Blackswan. C'est le seul dragon de foudre que j'ai connu à avoir le potentiel nécessaire pour maîtriser la foudre sombre. Il n'était qu'un dragonnet quand je l'ai vu la première fois mais il était avide de pouvoir. Il voulait devenir fort et été très indépendant. Je me demande ce qu'il est advenu. Il doit être devenu un adversaire redoutable pour vous avoir tenu tête et avoir fait s'éveiller chez vous un élément noir. Je pensais que seul Malefor pouvait faire une telle chose."

Bon, j'avais menti. Je savais très bien ce qu'étais advenu Blackswan pour l'avoir rencontré deux fois. Néanmoins, ce n'était pas vraiment un mensonge sur toute la ligne, j'avais effectivement connu Blackswan avant que Spyro ne brise mes chaînes avec Malefor. Maintenant, resté à voir la réaction du Second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Mer 14 Sep - 14:49

La dragonne aborda un aspect qui déplut beaucoup à Aedoth. Elle essayait de l’attendrir, et proclamait un plaidoyer en faveur des derniers rejetons de Malefor. Néanmoins, il y avait du vrai dans ses paroles. Certainement, que ces parjures n’avaient eu qu’une seule vision des choses. Mais dans quelle mesure était-il possible de convaincre chaque individu ? Aedoth ignorait leur nombre, alors comment pouvait-il songer si tôt à changer des années d’apprentissages ? Tout devrait se faire au fur et à mesure, et pour l’instant, la priorité était de les empêcher de nuire, surtout en période de guerre.

— J’entends bien vos paroles, mais croyez-vous vraiment que la réalité est aussi simple ? Spyro et ses pouvoirs vous ont permis de sortir du maléfice de Malefor. Mais croyez-vous que je suis capable d’effacer des années d’une éducation fermée ? Certainement que des rares cas pourront être ralliés à notre cause, mais pour l’instant, notre priorité et de nous prémunir du potentiel danger que représente les membres de cette Horde. Vous parlez d’une armée. Jadis peut-être, mais j’ai raison de penser que leur nombre est très réduit à présent. Restez tout de même sur vos gardes, au cas où ils souhaiteraient s’en prendre à votre Empire fragilisé.

En ce moment, il était important de se préoccuper de son allié, même si ce dernier risquait de devenir votre ennemi ultérieurement. L’Empire était important pour ses troupes, ainsi que son placement, et on ne pouvait se permettre de les perdre.

Cynder revint sur le sujet qui la troublait beaucoup trop, et qui la… Fasciner n’était pas le bon mot, mais pour Aedoth, il était clair que cette foudre noire était pour elle quelque chose d’important, de préoccupant. Le dragon de foudre ne savait que dire des réactions de Cynder. Elle s’inquiétait, et cela était probablement normal ; raison pour laquelle le Second avait essayé de cacher cela. Elle parlait de ces éléments comme si elle le connaissait. Cela fit très peur au Second, bien qu’il n’en montre rien. Etait-il atteint de ce mal provoqué par Malefor ? La nature sombre l’avait affecté… Mais il ne se sentait aucunement différent. Quant à l’exaltation de cette foudre par de fortes émotions… Non, il n’y croyait pas trop.

Elle se mit ensuite à parler de ce dragon… Blackswan. Selon l’impératrice, cette dernière l’avait connu alors qu’elle appartenait encore à Malefor. Un guerrier puissant, qui voulait plus de pouvoirs, toujours plus de pouvoirs… Quelque chose clochait dans ce portrait.

— Cette foudre partira ! S’offusqua Aedoth. Vous essayez de me faire peur, mais je resterai droit, je ne ploierai pas sous cette foudre sombre. Elle n’altère en rien ma nature, et je ferais tout pour qu’elle disparaisse, si le temps ne s’en charge pas. Je serai fort. Je lui résisterai.

Son cœur battait la chamade, et ses paroles le convinrent lui-même, lui donnèrent une ardeur renouvelée. Son regard étréci reflété son ambition, et sa future persévérance.

— Mais peu importe. Votre description de ce dragon me parait faussée. Il n’est rien de ce que vous racontez. Sachez que ce Blackswan est un diplomate, plutôt ouvert d’esprit, qui semble parfaitement se dispenser d'un combat. Ne vous méprenez d’ailleurs pas… Nous ne nous sommes pas battus. Nous avons parlementé, et je pense que ce serait le seul avec qui je serais capable d’une telle chose. Malgré ses paroles, nous sommes ennemi ; il en est parfaitement conscient et ne reculera pas pour que la Horde parvienne à ses fins. Quant à sa foudre… Je vous le répète. J’ai réussi grâce à notre échange à imiter la fréquence de sa foudre. De ce fait, nous sommes comme… « Connectés ». Lui possède ma fréquence, et vice-versa. C’est pourquoi je pense que cela devrait passer.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 15 Sep - 10:31

Même si mon interlocuteur ne semblait pas partager mon envie d'épargner au maximum la Horde, mon idée fit quand même assez de chemin en son esprit pour qu'il comprenne mes motivations. Ce n'était pas parfait mais cela était déjà bien.

"Je vous remercie de votre compréhension. Je sais que la Horde est l'ennemi de Warfang. Je ne vous demande nullement de vous allier à eux. Je souhaiterai juste que, dans la mesure du possible, vous n'en tuiez un minimum et tentiez de raisonner ceux qui peuvent l'être."

Vint ensuite sa réponse quand au portrait que j'avais dépeint à propos de Blackswan et il eut visiblement un hic. Ainsi, le général avait choisi la diplomatie que le combat, ce n'était pas de veine, cela contrastait avec mes paroles mais c'était encore rattrapable. Il me fallait juste jouer de finesse. "Je peine à vous croire. Jamais je n'aurai pensé qu'il prendrait un peu de maturité. Il a toujours été, à mes yeux, un jeunot trop fougueux ne désirant que se confronter à plus fort que lui. Mais puisque vous dites qu'il a appris la diplomatie, je me ferai une raison et vous crois."

Et toc ! Ainsi, je rajoutais une couche sur le fait que je l'avais connu et que je ne le connaissais plus, ce qui, de part mon portrait erroné, corroborait cette version des faits. Et maintenant, je pouvais rajouter une couche sur la présomption d'innocence de la Horde. "Mais cela est bien, cela prouve ce que je disais. Tous les membres de la Horde ne sont pas de bêtes assoiffés de sang. Ils peuvent évoluer, changer et apprendre."

Il me restait un dernier point à soulever, quitte à donner l'impression d'une obsession. "J'ai encore des doutes néanmoins sur la nature de vos éclairs noirs. Je pensais pas qu'une connectivité pouvait se produire ni que ce pouvoir pouvait se révéler aussi aisément au contact d'un membre de la Horde. J'aurai donc deux requêtes. La première est que, si cette foudre vous cause un jour un handicap, venez me trouver, je vous enseignerai à la maîtriser. Et la deuxième requête et que vous formiez tous les combattants de Warfang à se méfier de cette symbiose. Si une simple rencontre avec la Horde suffit à éveiller le potentiel sombre de chacun, les problèmes risqueraient de vite arriver..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 15 Sep - 15:08

Le dragon de foudre se contenta d’hocher la tête lorsque l’impératrice demanda d’épargner les dragons de la Horde.  Les pattes du Second n’ont été gorgées de sang qu’une seule fois seulement, et ce fut pour ptoéger un être cher. Tuer ne servait à rien, et cela ne permettait pas de rendre le bon jugement, dans beaucoup trop de cas. Non, Aedoth n’était pas de ses barbares qui exécutaient les problèmes. L’Histoire, de nombreuses fois, a démontré que cela ne faisait qu’agrandit le cercle des soucis, et moralement, cela ne pouvait se faire.
 
Le Blackswan que dépeignait l’impératrice était pour le moins contradictoire avec celui qu’avait vu Aedoth. Néanmoins, cela était bien maigre pour juger. Peut-être ne parlaient-ils pas du même dragon, ou alors l’atteinte de l’âge de raison a dû changer la mentalité de l’individu. Toutes ces pistes-là étaient possibles. Cela rassurait légèrement Cynder, qui alla dans son sens : oui, il était possible de raisonner cette Horde, et si Aedoth partageait son avis, c’était bien en pensant à ce dragon qu’il avait rencontré. Et seulement à lui, à vrai dire. Le Second n’avait rencontré aucun autre membre, et en avait-il envie ? La question méritait réflexion, et tandis que Cynder continuait de lui parler de cet élément noir, le Second s’y soustrayait légèrement pour paraitre moins ennuyé de l’insistance de la dragonne, bien que celle-ci avait des conseils que le Second trouvait pertinent, et allait appliquer avant même qu’elle n’en parle concrètement.
 
— Il est bien vain de vous inquiéter (Il fit apparaitre dans sa patte un petit orbe d’électricité). Mon élément est ma Lumière, ma Justice. Sa pureté est ma force, ainsi, et son éclat est aussi brillant que ma volonté. Jamais ces ténèbres ne m’atteindront, car je suis beaucoup plus fort que ce vice. Comment puis-je régler un conflit externe, si je n’y arrive même pas en interne ? Et sachez que jamais je ne serai sous votre tutelle, sans vouloir vous offenser. Vous ne m’aideriez pas.
 
Son orbe repartit de la même manière qu’il s’était constitué. Il soupira et regarde l’impératrice. Cela lui faisait toujours étrange de s’adresser à Cynder, elle qui était une légende vivante… Un nouveau frisson le parcourut.
 

— Quant à mes troupes, sachez qu’ils seront mis au courant. Je n’ai pas terminé mon rapport à ce sujet. Tant que nous en sommes aux requêtes, j’en ai aussi deux à vous soumettre. Je veux que vous teniez notre entrevue secrète. Il y a des choses qui ont été dites qu’il serait mauvais de sortir de ce bureau, autant pour ma personne que pour la vôtre.  Enfin… j’aborde une demande plus spécifique. Une idée vient de naître dans ma tête. Nous allons prendre contact avec la Horde, par le biais de médiateurs : il nous faudrait un diplomate de Warfang, et je vous demanderai d’y mêler le meilleur que vous puissiez avoir au sein de l’Empire. Ce duo pourrait essayer d’entrer en contact avec une personne de la Horde. Leur chef, dans le meilleur des cas. Qu’en dîtes-vous ? 

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynder

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Dans les profondeurs d'un abime de solitude.

Sur le Clan
Faction : Empire Des Ténèbres Empire Des Ténèbres

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 22 Juin - 13:24

Bien... la discussion commençait à tourner court mais, au moins, celle-ci se terminait sur des points d'accroche et des points d'accord entre le dragon jaune et moi-même. J’interprétai cela comme un signe positif. Peut-être qu'Aedoth commençait enfin à me faire confiance, sentiment qui se confirmait lorsqu'il me demanda de garder cette conversion secrète. En effet, nous avions tous les deux avançaient des points qui, de préférence, devaient rester un maximum confidentiel... J'y voyais là aussi une grande opportunité de renforcer encore d'avantage la confiance que mettait le dragon de foudre en moi. "J'accepte avec plaisir votre première requête. Autant pour vous que pour moi-même, il est évident que tout ce qui a été dit est bien mieux entre ces quatre murs qu'à l'extérieur." affirmais-je.

Je devins un instant pensive. "Quand à votre seconde requête... Celle-ci me met quelque peu dans l'embarras... Mais je jouerai franc jeu avec vous. Comme vous le savez, je tente de faire de mon royaume un espace de sécurité pour les miens. Néanmoins, par les temps qui court, la simple distance ne peut garantir une garantie sécuritaire à mes sujets... La seule chose qui le permet : c’est les alliances et les pactes de non-agression. Ainsi, de la même manière que nous parlons d'une entente commune entre Warfang et mon empire, un contact avec la Horde a été établie. Néanmoins, pour garantir l'intégrité autant d'un côté que de l'autre, je ne peux me résoudre à vous divulguer l'identité des deux représentants. J'espère que vous comprendrez mes raisons. j'aimerai éviter qu'une fuite mène à une crise diplomatique dont nous nous passerons bien, autant Warfang, que la Horde, que moi-même..."

Je fis une pose avant de conclure. "Mais vous pouvez être serein. Ce que vous me demandez est déjà en cours. Certes, cette liaison ne concerne pour l'instant que mon Empire et la Horde. Mais je n'ai nulle crainte que, avec patience et diplomatie, une entente triangulaire peut être trouvée. Vous n'avez qu'à me développer les raisons qui vous pousse à vouloir entrer en contact avec la Horde et la médiation que j'ai été établie se chargera de faire passer le message en évitant toute bavure." prononçais-je, sans préciser que le principal lien entre l'Empire et la Horde n'était autre que moi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   Jeu 22 Juin - 14:38

Aedoth était satisfait que la dragonne accepte sa première requête. Du moins, il fut le plus stisfait qu’il put l’être. La simple parole de Cynder, pour lui, ne valait pas grand-chose, mais il y avait des choses qui avaient été dites ici qui ne plairaient pas à l’impératrice si elles venaient à être entendues. Et puis, les prochaines paroles de la dragonne noire ne faisaient que renforcer cette confidentialité primordiale, permettant d’assurer au Second qu’il y aurait bien un silence diplomatique de cette conversation.
 
Le dragon de foudre eut du mal à tenir en place lorsqu’il apprit que l’impératrice avait pris contact avec la Hordes au préalable, sans jamais en informer l’Alliance, et en le faisant avant même que cette idée ne soit soumise. Pour ne pas qu’elle soit témoin de cette soudaine animosité qui s’emparait de lui, Aedoth se leva et commença à faire les cent pas, le bruit de ses pattes atténuées par le doux tapis qui recouvrait une partie du sol du bureau.
 
Il avait quelques raisons d’être ainsi emporté, plus dans son esprit que dans son corps, puisque l’une des premières règles de la diplomatie (et de toute discussion, en général), c’était de ne pas montrer ses émotions, ou, du moins, ne pas montrer celles qui pourraient donner un avantage ou conforter l’interlocuteur. Tant de stratégies permettaient de se rendre imprévisible et d’emporter des convictions face à son adversaire d’élocution.
 
Il était bien anxieux, en son for intérieur : si elle possédait déjà des contacts avec La Horde, qui lui assurait qu’elle ne complotait pas contre eux, et que chaque information qu’elle prendrait à l’Alliance serait donnée à ces fétichistes ? Même si ce n’était pas le cas et qu’elle cherchait juste à ne pas se faire attaquer de ces dragons, cela signifiait qu’elle avait un lien avec eux, plus privilégié que celui qu’on pourrait avoir avec l’Alliance. Ainsi, l’impératrice possédait l’avantage d’être la première… Cela devenait un terrain très dangereux. Devait-il envoyer tout de même un médiateur au risque qu’il se fasse tromper, ou d’autres sorts plus cruels encore ? Non, il ne risquerait sûrement rien s’il s’agissait d’une tromperie. Une idée lui vint alors en tête. Il s’arrêta et considéra la dragonne,  les arcades sourcilières froncées.
 
— Votre entreprise est bien maladroite, impératrice. Vous auriez dû informer l’Alliance au préalable ! Mais peu importe, ce qui est fait est fait. Si vraiment vous avez déjà noué quelque chose avec ce groupe, pourriez-vous me dire ce que vous avez pu recueillir auprès d’eux ? De surcroît, il est bien dérisoire de souhaiter garder l’identité des deux partis secrets, si vraiment nous avons à former un lien. Je n’ai pas à vous dire pourquoi je souhaite rencontrer ces dragons dont la puissance est cachée, mais qui me parait pourtant plus puissante que nous pouvons le penser. Je souhaite que, la prochaine fois, en plus de votre médiateur, un appartenant à l’Alliance soit envoyé pour qu’il n’y a aucun mensonge sur les informations d’une entrevue entre un clan et l’autre. Et ce médiateur a déjà été choisi : ce sera moi.
 

Il se tut et garda ses yeux sur l’impératrice, analysant ses possibles réactions. Il était plus sûr que ce soit lui qui parte rencontrer la Horde, bien que l’idée ne l’enjouait aucunement. Il avait même peur de ce qu’il venait de dire, mais n’avait pas grand choix. Cela permettrait de mettre une certaine pression sur Cynder, et au moins ce qu’il entendrait une fois en contact avec le groupe de Malefor ne serait pas modifié. Il n’arrivait à ne faire confiance qu’à lui-même.

_________________
Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Eclair nocturne [PV Cynder / Aedoth Thunderwall] [ Statut : Suspendu et Verrouiller ] (Warfang)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Quel est le statut des garde-cotes haitiennes?
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: La Terre Sacrée :: Warfang-
Sauter vers: