AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Mer 13 Juil - 4:51

Son corps se crispait, ses sens se renforcèrent et puis d’un seul coup, Dreagir se releva haletant comme s’il venait de rencontrer la mort en personne, la sueur froide passait tout son corps, après quelques minutes interminables, il reprit son calme et s’assit sur le lit de base qu’offrait l’empire… une de ses pattes vint se poser sur le côté droit de son visage. Des souvenir, des actes, son passer, son âme et sa morale n’étaient pas censé être mortes ? Des remords, de la souffrance et de la dépression… Il ne savait pas pourquoi après tant d’années, c’est maintenant qu’il ressentait tout ceci. Il regardait les minuscules runes qui était graver dans les plus grosse. Il avait l’air d’être effacer, les inquisiteurs lui avait fait quelque chose après son serment.  Il ne savait pas quoi. « Mais maintenant… maintenant c’est le temps de rendre visite a Aedoth… »

Passer les portes de Warfang avait été plus facile que prévu, une connaissance marchande l’avait fait monté dans son chariot et il s’était cacher entre deux toi au plafond. Dreagir avait attendu en fin d’après-midi afin de passer sur les toit et couloir sombre de la ville vêtu d’un voile complément noir. Un dragon avait dit l’emplacement du manoir Thunderwall après une altercation costaud avec le dragon rouge. Il avait laissé le pauvre dragon inconscient derrière des poubelles dans une ruelle sombre. Il ne lui fut pas longtemps avant de trouver la demeure et d’entré dans le jardin. Il avait dû passer rapidement en vol pour passer la barrière. L’espace du jardin était aménagé d’une façon très professionnelle et cela lui rappelai son ancienne demeure, non loin de celle-ci. Dreagir savait bien que si quelqu’un le surprenait dans le jardin, il n’aurait pas la chance de lui parler, alors il se cacha dans l’obscurité attendant le jeune second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Jeu 14 Juil - 15:14

— Comment se portent donc tes affaires, mon fils ?
 
Aedoth lapa une nouvelle fois dans son bol. Ce dernier contenait un thé doucement aromatisé, à la menthe verte. Ce breuvage lui donnait un sentiment de bien-être à chaque fois qu’il en prenait. Les vertus apaisantes du thé n’étaient plus à prouver depuis longtemps. Lorsqu’il eut fini, il leva la tête, sa posture droite, regardant directement son père.
 
Tous deux se faisaient face à face dans la grande salle à manger, assis, en train de déguster de bonnes boissons avant d’attaquer le repas déjà servi non loin d’eux sur des plateaux en argent. A eux deux, l’immense table semblait bien vide, même décorée de ses candélabres  dont les bougies étaient allumées pour permettre d’y voir plus clair dans la nuit naissante.
 
— Tout se passe pour le mieux, dit Aedoth.
 
Ce dernier avait toujours une légère bande blanche qui passait sur une partie de son flanc. Il s’agissait des souvenirs de son altercation avec l’Inquisition, quelques jours auparavant. La blessure avait bien cicatrisée et ne s’était pas révélée aussi profonde que cela. Les écailles cachaient parfaitement ces séquelles à présent. Pourtant, son médecin avait insisté pour qu’il garde ce pansement jusqu’à demain.
 
Bien entendu, son oncle s’était montré très inquiet lorsqu’il avait appris cet attentat, et eut la réaction qu’Aedoth craignait : la réaction d’un père trop protecteur après avoir perdu sa compagne. Il fit une crise de paranoïa contre Aedoth, lui montrant les dangers de son nouveau rang ainsi que sa curiosité qui le conduirait à la mort. Le Second était parvenu à le rassurer, mettant en avant ses capacités, et le fait qu’il n’était jamais seul.
 
« Et puis, si personne ne le fait… » Avait-il ajouté pour clore cette discussion. Depuis, Aerth n’en avait pas reparlé à son fils, mais restait-il inquiet pour autant ? Très certainement, mais Aedoth ne pouvait le deviner.
 
— Les réformes que je vais bientôt proposer à Maître Spyro sur le commerce sont aboutie. Je me confesse, père, j’en suis inquiet, bien que légèrement.
— Pourquoi cela ?
— Je l’ignore. Probablement est-ce le poste qui me procure des responsabilités auxquelles je n’étais pas accoutumé.  
— Tu l’aurais été à un moment ou un autre.
— Combien je le sais. Les actions de notre famille sur Warfang seront à moi.
— Ainsi que ses richesses. Tu feras un digne héritier, mon fils.
— J’ai envie de le penser. Peut-être pourrions-nous rebâtir les fondations de notre lignée ?
— Qu’entends-tu par cela ?
 
Il déglutit silencieusement. Il était temps de lui faire part de ses inquiétudes quant au devenir de sa famille. Aerth vivait de l’argent accumulé par leurs ancêtres communs, mais jamais il n’avait vraiment participé à enrichir davantage la famille, se contentant du labeur que fournissaient les anciens Thunderwall aux taupes, ainsi qu’aux faits guerriers du grand-père d’Aedoth qui avait valu une bonne fois pour toute ses titres de noblesses à la lignée. Selon le Second, il fallait faire de grande chose pour qu’une famille puisse prouver son titre et ne pas être moqué. Il avait peur des ragots d’autres familles, et se sentait déjà plus confortable en ayant acquis le titre de Second, qui lui valait plus de légitimité quant à la richesse de sa famille.
 
Il comptait maintenant prendre tout en main. Aedoth avait pour but de financer la construction de bâtiments énergétique, capable de convertir l’électricité en une énergie capable de maintenir des systèmes de sécurité en place, et peut-être même un éclairage différent de ce à quoi Warfang était habitué. Ces projets le réjouissaient grandement.
 
Pourtant, il se tut, fermant soudainement les yeux. La magie insérée dans les pierres de la porte d’entrée avait enregistrée une drôle de fluctuation. Un champ électromagnétique venait de passer non loin, et se trouvait dans le jardin. Bien souvent, il pouvait s’agir d’insectes, mais ici, il était plus puissant que d’habitude. Aerth semblait lui aussi l’avoir senti, puisqu’il se leva en silence, faisant le tour de la table.
 
Aedoth se leva à son tour de son coussin et ouvrit les portes qui donnaient sur le hall. Il le traversa et utilisa son électricité pour ouvrir la porte. Cette dernière pivota dans un bruit de bois assez lourd.
 
Le Second et son père se trouvaient sur le palier de la porte : place d’un demi-mètre dallé de marbre, avec un escalier de trois marches qui donnait sur un sentier, et les jardins avants de la propriété. Les lustres de l’entrée étaient allumés.
 
Les perturbations étaient toujours présente, mais Aedoth ne pouvait clairement identifier leur nature, ni l’emplacement exacte. Il balaya le jardin du regard, et ne voyant rien à cause de l’obscurité, il parla.
 
— Bonsoir ? Qui êtes-vous ? Votre présence ici ne peut être tolérée. Vous vous trouvez présentement sur une propriété privée, alors je vous prierai de vous annoncer si vous devez faire une requête quelconque…
—Fais attention, Aedoth, murmura son père.
 
Il eut un frisson, mais la présence de son père le rassurait un peu.


— Je sais…


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Jeu 14 Juil - 22:32

Il scrutait le magnifique jardin, les fleurs avaient une odeur aphrodisiaque lui faisant oublier les soucis de la vie, du moins les moins pénibles. Il continua à regarder au tour afin de percevoir le moindre mouvement avec ses yeux perçants, puis il bougea la tête rapidement et vu une luciole se promener. Elle avait l’air si paisible dans ce jardin, elle ne se préoccupait de rien. Elle n’avait aucun souci… pas comme Dreagir qui avait quelque chose pesant sur son âme et son cœur. Il détourna le regard pour visualiser ses pattes… celles qui avait tué un bon nombre de dragons et voulait les laver, même s’il savait que ça ne pouvait se faire de cette façon.

Des bruits venant de la maisonnée firent réagir Dreagir de façon instinctive. Une grande porte de bois s’ouvrit dans un frottement long et plaintif. Deux dragons jaunes de teinte différente sortirent. Un qui était Aedoth et surement un proche… Néanmoins, ce visage disait quelque chose à Dreagir. Aedoth finit par s’exprimer à l’attention du dragon rouge :

- Bonsoir ? Qui êtes-vous ? Votre présence ici ne peut être tolérée. Vous vous trouvez présentement sur une propriété privée, alors je vous prierai de vous annoncer si vous devez faire une requête quelconque…

Dreagir savait pertinemment que rester caché serait perdre l’essentiel de ce qu’il voulait dire alors il sortit de l’ombre toujours capuchonnée. Il laissa une respiration nerveuse sortir…

- Aedoth… avant que tu fasses quoi que ce soit, écoute-moi…

Le dragon rouge retira sa capuche, il regardait de ses étranges yeux le dragon jaune. Aedoth, il espérait qu’il l’écoute même s’il n’était pas censé être ici.

- la nuit passée, j’ai vu des horreurs… ceux que j’ai fait. Mais avant pourtant je ne les voyais pas comme tels, je ne rêvais pas en fait. Maintenant je les vois et je ne comprenais pas pourquoi, mais il y a peu j’ai appris que tu avais eu altercation avec l’inquisition. Tu es allé tête baisser même si je t’ai dit que c’était trop dangereux, mais bon… Tu as tué Blister et cela a fait disparaitre une partie du sort jeter sur moi… ma conscience, mon âme et ma morale est revenue…

Dreagir prit une pause le temps de reprendre son souffle.

- je ne vois que des horreurs que je veux racheter… J’ai aussi repris la capacité de parler sur l’inquisition, cela veut dire que plus rien ne les protège contre la justice draconique. En parlant de justice, je veux purger ma peine… Je n’ai plus le cœur à vivre comme cela. Je veux “commencer” de nouveau même si cela doit me prendre une éternité… Je me rends.

Dit-il en laissant sa cape tombée et montre qu’il n’est pas armé. Il regarde le second et son père et baisse la tête en signe de soumission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Ven 15 Juil - 15:07

Un ombre se dégagea des autres et s’identifia rapidement, se révélant à la lumière du lustre. L’individu était encapuchonné, et on ne pouvait encore distinguer son visage, ni même ses écailles à cause de la faible luminosité due à la nuit qui venait de s’instaurer dans la voute céleste. Le Second compris directement qu’apparemment ils se connaissaient, puisque l’individu prononça son nom sans autre marque de respect.
 
— Aedoth… Avant que tu fasses quoi que ce soit, écoute-moi…
 
Ce timbre de voix plutôt grave… Le Thunderwall se souvenait maintenant, et il comprit l’identité de la personne avant même qu’elle ne retire son capuchon. Des yeux étranges, brillants légèrement dans la nuit, le dévisageaient. Aedoth se figea devant ce visage qu’il ne pensait pas revoir en de telles circonstances.
 
Dreagir… Il s’agissait d’un des bourreaux qu’utilisait l’Inquisition. Le responsable de nombreuses séances de tortures, souvent clôturées par de sordides morts. Ce criminel qu’il avait brièvement rencontré lors de sa petite mésaventure dans les Cieux Concordants se tenait devant lui, dans sa propriété.
 
Aedoth passa d’un état de surprise mêlé de crainte et de la colère, et de l’indignation. Pourtant il n’agit pas. Il lorgna son père, qui était légèrement en retrait. Il pouvait sentir en lui l’énergie électrique qui se densifiait. Lui aussi était aux aguets, prêt à défendre son territoire si le dragon bordeaux venait à commettre l’irréparable.
 
Il n’en fut rien de tout cela. Au contraire, Aedoth comprenait que Dreagir n’était plus là pour s’innocenter, mais plutôt se repentir. Il raconta des faits étranges, qui firent frissonner le Second. La disparition partielle de l’Inquisition avait eu un effet étrange sur ce dragon qui voyait maintenant ses victimes qui le hantaient dans sa tête. Il aurait retrouvé une forme de conscience plus autonome, mais plus importante : il éprouvait de grands remords. Etait-ce ainsi qu’il espérait que ses démons le quittent ? Probablement. Aedoth fut réceptif à cela, et il plaignit Dreagir.
 
— Je veux « commencer » de nouveau, même si cela doit me prendre une éternité… Je me rends.
 
Il retira alors sa cape et baissa la tête. Les deux Thunderwall se regardèrent dans un silence qui montrait à quel point ils étaient abasourdis par ce qu’il se passait sous leurs yeux. C’était tout simplement incroyable.
 
Pourtant Aedoth devait passer sa stupéfaction et réagir. Il reprit une meilleure figure et s’avança progressivement vers Dreagir, prudemment, car il craignait toujours que ce fut un coup monté.
 
— Dreagir. Vous êtes considéré comme un criminel très dangereux dans l’enceinte de Warfang. Vos mauvaises actions sont connues de tous, et de ce fait, je procède maintenant à votre arrestation.
 
Le père d’Aedoth avait entre-temps tiré un éclair le ciel qui avait pour but de prévenir les autorités. Le bruit produit par l’élément retentit au-dessus d’eux.
 
— En ma qualité de Second, sachez que je me montrerai impartial à votre égard. Votre plaidoyer et repentir sera retenu lors de la méditation d’une peine vous concernant, mais comprenez que vos méfaits sont trop lourds pour être dépassés par les remords. La Justice exige des réparations.
 
Il mit sa tête au niveau de celle de Dreagir.
 
— Vous avez fait le bon choix. Votre peine sera bien plus paisible que votre liberté, je puis en assurer la véracité. L’Inquisition est tombée, et grâce à vous, nous ferons en sorte de ne plus jamais la revoir. Vous pourrez être fier derrière vos barreaux.
 

A nouveau le Thunderwall se dressa de tout son long et attendit près de Dreagir que des gardes viennent s’emparer de lui, tous ses sens à l’affut de la moindre tentative du traqueur de s’en prendre au Second.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreagir

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 20

Sur le Clan
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Lun 18 Juil - 5:55

Le jeune Thunderwall faisait ce qu’il fallait afin de remplir son rôle. Il avançait progressivement vers le l’ancien inquisiteur bordeaux il récita ce que Dreagir savait complément ce qu’il pensait. Il avait déjà entendu mainte et mainte fois, sauf que celle-ci sera la dernière. Il ne tuera plus, il va montrer leur cachette, IL sera jugé et ira en prison, mais cela… Cela sera une réparation dans son âme.

- En ma qualité de Second, sachez que je me montrerai impartial à votre égard. Votre plaidoyer et repentir sera retenu lors de la méditation d’une peine vous concernant, mais comprenez que vos méfaits sont trop lourds pour être dépassés par les remords. La Justice exige des réparations.

Dreagir en était sûr, et ce depuis bien longtemps. La justice ne lui laisserait pas poser un seul pied en dehors de sa cellule, par contre il restait toujours un fait qu’il n’avait pas tout commis ses crimes. Ses tortures, ses meurtres, ses assassinats… Il hocha de la tête et s’exprima.

- Oui Aedoth. Je ferai mon plaidoyer seul sans avocat et je dirai toutes mes actions de bourreau. Je ne suis pas l’auteur de tous les crimes qui me sont accablés, mais je l’ai est vu… désolé, le plaidoyer sera au tribunal…

Aedoth Thunderwall mit sa tête à la même hauteur que celle du dragon bordeaux qui ne bougea plus. Il restait immobile telle une statue. L’inquisition avait été abattue, mais il restait encore la vermine que Dreagir allait leur donner sur un plateau d’argent. La dernière remarque fut un peu salée à l’oreille de l’ex-inquisiteur, mais bon après tout c’est ce qui allait arriver. Une douzaine de gardes armées vinrent dans le jardin encercler le dragon rouge. Chacun d’eux chuchota des mots, des petites phrases surtout interrogatives. "Est-ce vraiment le bourreau rouge?" "Tu as vu, c’est l’inquisiteur renégat…" Dreagir leva les yeux vers Aedoth.

- Ils ne peuvent pas se la fermer et m’emporter? Ou je dois leur montrer le chemin vers la prison… à moins que tu veuilles déjà m’interroger?

Les gardes continuaient à piailler et maintenant il vantait la force du second à avoir arrêté un individu aussi dangereux sans aucune égratignure en plus qu’il était blessé à la base. De vraie connerie… Ce sont pire que des magazines de vedette draconique ou toutes les rumeurs étaient pris au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   Mer 20 Juil - 14:11

Les gardes ne tardèrent pas à faire leur apparition. Aedoth en compta bien treize. Pourquoi étaient-ils autant ? Aerth aurait-il, par son éclair, alerté autant de patrouilles ? Il fallait dire que le coup de foudre s’était promené haut dans le ciel et avait puissamment grondé sa puissance ; cela ne devait aucunement étonner le dragon de foudre qui, en présence si soudaine de ce groupe, dut reculer pour ne pas s’y trouver piégé. Son agoraphobie pourrait très facilement lui jouer un mauvais tour s’il restait au milieu, ainsi encerclé. Il vit entre-temps Dreagir lever la tête alors que le Second retournait sur l’estrade de sa demeure. Ainsi en hauteur, l’opression d’un groupe devenait moins pesante. Heureusement par ailleurs qu’ils n’étaient pas davantage. Aedoth pouvait encore gérer un tel nombre sans trop de problèmes. Son rythme cardiaque s’était juste accéléré quelque peu.
 
— Non, nous ferons les interrogations plus tard. (Il haussa le ton) Ecoutez-moi ! Arrêtez vos louanges aveugles, je vous prie. L’inquisiteur est venu se livrer à moi de son propre-chef. Aucun combat n’a eu lieu ici. Cet acte est une preuve de bravoure, et d’une volonté de racheter ses fautes que je congratule. A présent, emmenez-le aux geôles, et si j’apprends qu’un quelconque mal lui a été fais – Autant physique que mental -, je punirai le responsable. Warfang est clémente, et davantage avec des personnes comme l’inquisiteur, qui se livre de son plein gré.
 
Ces mots dits, les différents gardes exécutèrent les ordres d’Aedoth  et portèrent Dreagir au loin. Deux ou trois dragons restèrent avec le Second pour assurer sa protection si jamais d’autres forces venaient après Dreagir. Ces ragots des soldats ne valaient pas la peine, cela ne ferait que grossir des faits qu’Aedoth n’aurait pas commis, pour ensuite paraître encore plus pathétique s’il venait à échouer. Inutile d’alimenter de telles rumeurs si le Second ne pouvait les rendre cohérentes. De plus, avec ce discours, le Thunderwall s’assurait deux qualités qui seraient rapportées sans aucun doute : sa clémence à l’égard des prisonniers, et son humilité à ne pas s’enorgueillir de faits presque avérés dans le vide par les autres gardes.
 
Il soupira. Tout était quasiment terminé. L’Inquisition allait tomber pour de bon, Dreagir resterait en prison le temps qu’il puisse être rééduqué et commencer une nouvelle vie. Oui, edoth ne comptait pas l’y faire séjourner éternellement. Son repentir semblait si sincère qu’il était prêt à lui donner cette seconde chance. Somme toute, l’avenir de Warfang semblait partir dans de meilleures auspices.
 

Aedoth leva la tête vers le ciel.


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps d'en finir! (PV: Dreagir et Aedoth Thunderwall) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: État des histoires :: RPG Terminé-
Sauter vers: