AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Dim 4 Juin - 20:55

Vous savez, cela fait déjà quelques temps que je suis actif dans mon travail de garde haut gradé de Warfang. Puisque je n'avais pas bougé de la cité, je devais m'occuper d'une façon ou d'une autre. Ainsi, on faisait appel à moi pour certaines affaires sur lesquelles il fallait trouver tel ou tel tueur. Parfois, c'était des affaires qui venaient e se produire, tel l'affaire que j'ai dû résoudre avec Volteer pour m'épauler... Ou alors, c'était une réouverture pour régler une injustice, une affaire "classée" depuis dix ans, tel l'affaire ManaShapper, où j'ai aidé Austénif, l'ancien coupable, à trouver la vérité grâce à des facteurs logiques. Je devais avouer, j'avais envie de nouveau, d'un combat... d'un grand combat, tel que j'aurais pu l'avoir avec mon père, le Maître des Cristaux. J'avais envie d'aventure, telle celles que je faisais il y a dix ou vingt ans, seul ou avec une armée à mes côtés pour mener une bataille glorieuse mais remplie de tristesse, de rage, de sang, de morts... Pas de bataille ! Non ! J'en avais déjà suffisemment vécu dans ma vie pour ne plus en vouloir et la plus récente avait refroidit grandement le contact que j'avais avec Aedoth Thunderwall, même si, quand je suis sur le champs où combattent tous ces guerriers supposés être de simples dragons, j'ai cette rage euphorique qui me prend et qui ne me fait aucunement arrêter de me battre. Mais bon, quand on est embarqué dans quelque chose malgré soit, c'était difficile de s'en sortir en deux seconde. Alors, vous savez, cela fait déjà quelque temps que je suis actif dans mon travail de garde haut gradé de Warfang... Et il allait falloir que je le sois encore une fois de plus avec les événements qui vous seront ici narré...


Le jour était déjà assez avancé depuis que le Soleil avait pris la place des deux Lunes dans le ciel. Je faisais mon boulot, comme d'habitude, mon masque de fer et mes griffes d'acier surmontées d'arbalète sur moi. Toutefois, vous voulez connaitre la meilleure ? Il pleuvait énormemment ce jour-là. Il commençait à y avoir de l'orage. J'espérais que mon bras en cristal n'attirait pas la foudre... Vous imaginez l'ironie ? Igniis, grand guerrier, celui qui a rendu Gaul borgne, qui a survécu à tant de bataille... mort atteint par la foudre. Bon, après, j'avais quand même survécu à la foudre d'Aedoth quand j'étais encore entier, lorsque j'avais combattu "K" avec lui, et lorsque je m'étais battu contre Volteer et que son électricité était avait étée en partie absorbée par mon bras et qui n'attendais juste une seule chose : un contact pour se libérer dans le corps qui était touché.

Enfin bref ! Il faudrait que j'arrête de divaguer et de vous raconter des choses que vous avez, normalement, déjà lu ! Alors revenons à l'action principale. J'étais ainsi à l'entrée de la ville, au moment où un étranger à la cité entra. Je descendis de la place où j'étais au moment où la porte s'ouvrit pour faire place à un jeune dragon (je dis jeune, vu la taille qu'il avait) vêtu d'un habit qui semblait trop grand pour lui et qui cachait son identitée. Hmmmm... Il allait falloir le surveiller, à moins qu'il n'enlève sa capuche pour montrer qu'il n'est pas un dragon noir (raison de sécurité publique, pour pas que les troupes s'agittent à cause de leur racisme merdique envers les dragons noirs). Heureusement, il était tout seul, ce qui me surprit un peu aux premiers abords. Ainsi, lorsque la porte s'ouvrit sous cette pluie battante, je fus devant lui pour l'accueillir en lui disant ces mots :

- Bonjour, étranger, bienvenu à Warfang. Que nous vaut l'honneur de votre venue dans cette cité ? Au fait, comme vous l'avez vu, le temps est capricieux, je vous conseillerais donc de trouver un abris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 20

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Jeu 8 Juin - 13:15

Lucas sortit relativement satisfait de sa rencontre avec Aedoth, et d'une certaine façon rassuré. Il avais appris à chérir les animaux du Bosquet comme une seconde famille, mais avait appris qu'ils n'avaient pas réellement besoin de lui. La forêt n'avait pas besoin de lui pour se protéger... Il passa plusieurs jours chez-lui, à se demander. A se poser des questions existentielles. Quel était le but de son existence? Qu'est-ce que son père aurait voulu qu'il fasse, qu'il devienne... Sa vie n'avait malheureusement plus aucun sens. Il lui fallait un but, une cause, un objectif... N'importe quoi. Quelque chose qui allait lui permettre de savoir dans quelle direction avancer [...]

Il lui fallut plusieurs jours pour comprendre. Ce jour là, la réponse sonna comme une évidence. Il n'avais plus rien à faire ici... Il fallait partir, trouver un endroit où vivre avec ses semblables. Un endroit où il sera accepté, et où il aura un rôle. Il tourna instinctivement le regard vers la grande ville Blanche... Warfang. L'alliance du Sacré... Mais il ignorait encore tant de ce monde, pas plus que la mentalité générale de ses habitants.
Il avait peur de faire ce choix et de le regretter... Il avait peur d'être au final, rejetté. Mis de côté. Ou pire encore, convoité pour ses pouvoirs...

L'Orangé ne savait rien de la vie des habitants de Warfang, mais il savait une chose, à la tête du pouvoirs, se postaient des dragons dont il avait pas mal de raisons de faire confiance. Aedoth... Le Dragon Violet, Spyro, même s'il ne l'avait encore jamais rencontré et ses fameux Gardiens [...]
Il y réfléchit à deux fois, pesant le pour et le contre. Il s'imposa rapidement de partir, c'était évident. il avais le choix de partir à la recherche de cette nouvelle vie malgré les risques ou bien rester ici... mener l'existence qu'il ne voulais plus vivre.

Lucas partit le lendemain, déterminé, se fichant du mauvais temps qui s'nnonçait. Il fallait tout prévoir. Cette fois il ne partais plus pour un voyage... Il déménageais. Il n'eut rien d'encombrant à prendre, mais en plus de la sacoche qu'il tenait habituellement à l'épaule il transpoera un bagage un peu plus imposant qu'il avais attaché sous son ventre, fermement pour ne pas gêner ses mouvements, le tout sous l'épaisse cape qu'il avait déjà vêtie pour sa première entrée à Warfang. Il partit vers l'aube, et arriva à destination en fin de matinée sans encombres.

Cette fois ne fut pas comme la première... A différence du premier trajet où il était entré juste avant la fermeture de soirée, soit quand la ville était déjà pratiquement vidée de toute animation, ce fut l'ambiance inverse ce jour là. Lucas prit son courage en main et s'avança donc, franchissant les grandes portes en se mêlant à la foule, le tout sous une pluie martelante. Mais alors qu'il venait de traverser les portes et commençait à se demander où aller ensuite, un Dragon vint l'interpeller. De toute évidence, il avais attiré l'attention d'un membre de la garde de la cité. Il soupira intérieurement, se disant qu'il aurait pu s'y attendre... Mais fit de son mieux pour ne pas se montrer dérangé, sans chercher à se cacher:


"Bonjour, et merci [...] Je... Je ne cherche pas un "abri", en fait je cherche, un endroit où vivre..."

Lucas ne put s'empêcher de se montrer assez gêné, toujours pas habitué à la conversation avec un semblable. De plus, il ne savais pas du tout comment formuler sa demande, qui au premier abord ressemblait plus à une mauvaise blague qu'autre chose. C'est alors qu'une idée lui vint en tête... Il farfouilla dans la sacoche pendant à son épaule et en sortit un rouleau de parchemin, qu'il présenta au "garde". C'était un document officiel, signée du sceau d'Aedoth Thunderwall, en sa qualité de second et responsable pour toute absence de Spyro. Un écrit administratif qui certifiait Lucas, Solitaire et Dragon Orangé, sous la protection de l'Alliance du Sacré. En échange de se couvert, l'Orangé s'était engagé à rendre service à l'Alliance de façon ponctuelle, avec une liberté totale quant à la façon de remplir ce devoir. D'ailleurs, aucune tâche précise ne fut mentionnée ne serait-ce que pour exemple [...]

"Vous voyez, heu... Je voudrais savoir s'il y a un endroit ici, à Warfang, où je pourrais, heu, vivre..."

_________________



Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Ven 9 Juin - 22:11

Sa réponse ? Oh ! Curieux, vous allez l'avoir ! Mais, patience, je voulais juste vous prévenir d'une chose à l'avance, ce dragon avait l'air d'avoir la tête ailleurs pour ne pas avoir remarqué ma patte en cristal rouge de mon propre sang... Ou alors, il a été prévenu, avant, qu'il y avait à Warfang un garde qui se nommait Igniis et qui ne sortait jamais, lors de son boulot, sans son masque (quoi que, ça, c'est partout, maintenant, vu mon visage défiguré) et sans ses armes (qui sont, je le rappelle pour les deux du fond qui n'ont rien suivi, des deux griffes en acier (cinq lames par patte)) et qui était aussi munie d'un attirail physique fort attirant à l'oeil nu : la patte de cristal. Bon, après, même avec ce qui suivit, je penchais plutôt vers la première hypothèse. Bref ! Avant de partir trop loin avec des divagations et avant de dire d'autres éventuelles carabistouilles (ce qui veut dire bêtises, pour ceux qui ne savent pas), revenons à l'action principale, là où elle en était, et voici les paroles que me dit le jeune dragon :

- Bonjour, et merci... Je... Je ne cherche pas un "abri", en fait je cherche, un endroit où vivre...

Ainsi, il voulait habiter dans cette cité ? Meh ! Pour moi, ça ne faisait guère d'importance, un dragon de plus ou de moins ici. Tant qu'il ne causait pas de problèmes... Mais, dans sa voix, j'y trouvis beaucoup d'hésitations. Manque d'assurance, timidité ? Des choses à cacher ? Non, la seule chose qu'il cachait était un papier qu'il me présenta avant de continuer :

- Vous voyez, heu... Je voudrais savoir s'il y a un endroit ici, à Warfang, où je pourrais, heu, vivre...

Ainsi, sans bouger de ma place (enfin, si, je me suis juste rapproché un peu, pour être à portée du papier), parce que j'avais un peu de flemme à ce moment-là, j'usais de la capacité métamorphe de ma patte de cristal pour qu'une sorte de tige pousse et vienne agriper, en créant progressivement une fente, le bout de papier que je pus ensuite lire. C'était quelques mots de la part d'Aedoth, disant que ce jeune dragon pouvait habiter dans la cité et en être sous la protection... à condition d'obéir à ce que lui demandera de faire l'Alliance, bien sûr, car ce ne serai pas un papier signé par les hauts d'une cité ! Bon, dans le même temps, je comprenais à peu près ce que voulait le Second de Warfang et je trouvais même cet accord assez juste (bon, la cité "dispose" toujours de la vie du jeunot, mais bon... ça, c'est un détail pas si important que ça... Si ?). Et puis, y avait même stipulé que le gard avait une liberté totale quant à la façon d'accomplir le devoir demandé... Liberté totale... Ah ah ! Laissez-moi rire ! Si on prend ça dans son sens littéral, le dragon peut même se mettre en dehors de la loi pour le faire (genre, il doit payer une dette, hop ! et un petit vol, un !). Après, si le message était bien compris par l'intéressé, c'est ce qui comptait (non car faut quand même se rappeler des guerres et massacrs qui ont éclatés à cause d'un simple quiproco !). Bref ! Ici, cessons de tergiverser tel un très mauvais dragon politique et concentrons-nous une bonne fois pour toute sur l'action principale (même si, je le sais, vous avez très peu d'espoirs quant à ça... Bah ! J'men fous, j'en suis en deça, c'est moi le narrateur et c'est moi qui ai la liberté de vous dire ce que je veux) !

Enfin bref ! Je lus le papier rapidement grâce à quelques simples coups et mouvement des yeux pour repérer la signature, les noms et les choses principales. Puis, après que ceci fut fait, je tendis, toujours avec cette tige, le message d'Aedoth vers le jeune orange tout en lui disant :

- Bien... Pour ce qui est de...

Pile à ce moment, il y eut un éclair suivi du bruyant tonerre qui me coupa dans mon discours ! Comme si un Dieu sadique s'amusait à interrompre sans cesse quelqu'un dans sa parole (imaginez si cela se produisait... Mais en le multipliant et en changeant à chaque fois les moyens d'interruption, y aurait de quoi se retrouver bête comme un Jacque en face de ces situations !). Heureusement, il ne se reproduit rien tel après cela et je pus facilement dire ce que je devais dire :

- Donc, pour ce qui est d'un endroit où vivre, vous en trouverez, je pense, facilement un à Warfang. Oui, vous pourrez en trouver de plusieures sortes, moyennant vos moyens. Sinon, si vous cherchez un travail en plus, la Garde n'est jamais à cours de place pour de nouveaux membres. De plus, elle propose de loger ces derniers.

Oui, bon, j'ai peut-être un peu fait l'éloge de la Garde, mais bon... Je ne dis jamais non, en tant que Bras Droit du Capitaine de toute la Garde (c'est à dire mon ami Jorth), à de nouveaux membres ! Après, c'est son choix à lui, je ne pourrais pas le dissuader de faire autre chose. Juste dire que la Garde recrute suffit, pour moi, lorsque c'est un étranger qui arrive pour être sous la protection de Warfang sous contrainte de devoir accomplir un devoir demandé par l'Alliance à tout moment.

- Mais, au fait, étranger, simple curiosité : quel est votre nom et qu'avez-vous fait de spécial pour obtenir un papier du Second de Warfang disant que vous êtes sous la protection de l'Alliance Sacrée ?

Oui, bon, ça a l'air d'être du "je me mêle des affaires des autres" alors que ce n'étais juste que mon métier de m'informer sur la population qui habitait Warfang et de savoir qui était sous une quelconque protection (et peut-être même de savoir pourquoi ils le sont). Ah ! Et, un détail que j'alalis oublier : après que ce jeune dragon aura reprit son bout de papier, je rentrerais la "tige" dans ma patte de cristal pour que celle-ci ait de nouveau sa forme "normale".

Alors, en revenant au moment après lui avoir posé ma question, j'attendis une éventuelle réponse de la part du jeune dragon. Heureusement que, grâce au portail de la ville, là où nous étions, nous étions un minimum protégés de la pluie qui tombait toujours par averse (c'est aussi pour ça que le papier qu'il m'avait passé n'avait prit aucun dégât lié à une chute de gouttes d'eau dessus)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 20

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Dim 11 Juin - 4:51


Lucas était tellement concentré sur l'instant dans cette sorte de panique éphémère, au fait qu'il se fasse subitement aborder sans s'y attendre qu'il ne remarqua même pas les attraits physiques de son interlocuteur... Pourtant bien voyants. Il eut un large effet de recul quand il s'en rendit compte, quand une sorte de tige se mi à sortir de la patte de cristal du Rouge pour saisir le parchemin. C'est alors qu'il remarqua et en fut naturellement effrayé, ce qui n'aida pas. Ce n'était pas très beau à voir... Le Dragon Rouge était amputé d'une patte avant donc, et à la place avait un équvalent en cristal... Ce n'était pas tout, puisque sa magie de métamorphose le permettait d'en faire un membre "tout à fait" opérationel, on voyais même le sang couler à l'intérieur.

L'Orangé grimaça à cette idée, mais essaya de cacher son impression par respect... Le Rouge portait également un masque en métal qui couvrait la totalité de son visage, comme pour le cacher. Il devais avoir une bonne raison pour ça, tout simplement... Mais le plus impressionnant étaient ses lames qu'il portait comme extension de griffes sur les pattes avant. Difficile d'imaginer de tels ustensiles faire autre que pénétrer sans difficultés à travers ses écailles... Il eut un autre mouvement de recul.

Lucas se tint depuis à une distance raisonnable du Dragon, se sentant un peu mieu à l'aise ainsi. Le Rouge examina le parchemin alors qu'un éclair fit violemment sursauter Lucas. Pas qu'il ait peur de la foudre, mais cette ambiance aussi gênante que stressante pour lui lui mettait déjà suffisamment la pression... Il baissa les yeux un peu comme honteux, réagir ainsi était comme honteux [...] Il lui fallut plusieurs longues minutes pour arriver à se calmer et à se détendre, tandis que le Rouge lui proposait de rejoindre la garde comme travail, et de profiter en conséquences d'un logement atitré.

Il y réfléchit un moment... L'idée d'avoir facilement, un lieu de vie à disposition, au lieu de se débrouiller pour en "acheter" un (difficile quand on ne possède aucune richesse) était intéressante, mais d'un autre côté il avais peur de subir une quelconque forme de contrainte. Naïvement, il demanda:


"Heu... C'est quoi, la "garde"?"

Il rougit un peu se sentant stupide sur l'instant, imaginant très bien que n'importe qui savais... N'importe qui sauf lui. Le Rouge comprit visiblement qu'il n'avait absolument aucune notion de cette vie de "civilisé", et se mit à lui poser des questions un peu plus personnelles. Lucas se sentit un peu gêné sur le moment, mais au fond cela ne le dérangeait pas vraiment. Il commençait à s'habituer au contact d'un congénère... Lentement. Il lui répondit sans chercher à se cacher ou mentir:

"Je m'appelle, Lucas... Je viens de l'Ouest, au Bosquet Ancestral... Un Dragon a [...]"

Il marqua une pause subitement, souffrant encore de ce souvenir. A dire vrai, s'il n'arrivais pas à faire son deuil, il en souffrirai toute sa vie. Mais ça, il n'y pouvais rien... Le sous-entendu fut assez clair pour faire comprendre la notion de mort et de massacre:

"[...] Toute ma famille... Et je sais qu'un jour, il reviendra pour moi... C'est pour ça que j'ai demandé, "protection"..."

La situation s'expliqua clairement d'elle-même, la notion de protection était bien à prendre au pieds de la lettre. Lucas se sentait réellement menacé par l'"ennemi de sa famille", et voilà pourquoi il était venu vivre à Warfang, en acceptant d'user de ses pouvoirs dans l'intérêt de l'Alliance, pouvoirs qui devaient probablement avoir leur lot d'exotisme vu l'intérêt qu'y portait Aedoth par sa lettre. Plus intéressant il prétendait venir du Bosquet Ancestral... Cette forêt connue pour être vierge de toute civilisation, et pour ses dangers. Cela expliquait pourquoi Lucas portait sur l'Alliance du Sacré un oeil de Dragonnet ignorant. Mais s'il avait réellement pu vivre là-bas, il devait avoir son lot de ressources qui seraient d'une très grande utilité à la garde... Peut-être même qu'il savait se battre, sous ses airs de timide?

Lucas récupéra le parchemin et passa encore quelques minutes à réfléchir à la proposition du Rouge... Pour la première fois il sourit un peu, gagnant en confiance:


"Je veux bien, heu... "Essayer" mais, qu'attendez-vous, de moi...?"

Lucas tenait à sa liberté, cela ne faisait aucun doute. Même si les propos du document officiel étaient simplistes à pouvoir être abusés, lui n'y comptait clairement pas. De toute façon ignorant tout de la société, on pouvais bien l'imaginer tout aussi ignorant de la valeur d'un tel engagement... Pour lui c'était un accord, protection et logement en échange de "service", sachant qu'il comptait bien mettre en avant le fait qu'il pouvais faire un peu ce qu'il voulait. Et si cela ne lui plaisait pas, il partirai... Ce n'est pas un bout de papier qui allait l'en empêcher... Ni qui que ce soit d'ailleurs. Les Dragons ayant passé toute leur vie en solitaire étaient bien connus pous leur instinct de survie et leur volonté d'indépendance et de rester libres, tout simplement.

_________________



Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Lun 12 Juin - 17:28

Bon... Le gars n'avait vraiment jamais entendu parler de ce qui se passe dans une ville puisqu'il n'a jamais entendu parler de la Garde, cette chose qui se trouve prtaiquement dans toutes les cités. Après qu'il m'ait posé la question de ce qu'était la Garde, je sentis une certaine gêne vers lui. Il resta alors un petit moment (petit ? Une minute c'est super long !) avant de répondre à mes questions. En fait, il s'appelait Lucas, il venait de l'ouest et du Bosquet ancestrale (oui, de la vie, là-bas, y en a, comme partout sur la planète... Même dragonne !) et il avait demandé une protection parce qu'un gars avait tué sa famille et qu'il le cherchait probablement. En gros, il croyait que cet engagement allait protéger sa vie contre un meurtrier dont on ne connaissait peut-être même pas l'identitée ? Et si ce gars-là était à Warfang et était aussi invisible dans une foule que tous les monstres que sont les meurtriers (ce qui veut dire qu'il peut passer dans la rue tranquillement qu'on ne le reconnaîtrait même pas !), qu'est-ce qui allait le protéger s'il le repérait ? Même si la Garde arrive à trouver certains dragons muertrier "facilement", quand celui-ci est complétement invisible, pas moyen de le trouver ! Enfin bref, je commence encore une fois à divaguer !

Lucas sembla avoir une augmentation au niveau de la confiance en soi dans l'intonation de sa voix t me dit, quant au sujet de la Garde :

- Je veux bien, heu... "Essayer" mais, qu'attendez-vous, de moi...?

- Premièrement, dis-je, entrez donc dans la cité. Ensuite, si vous voulez entrer à la Garde, vous suivrez une certaine formation pour apprendre les lois qu'il faut respecter à Warfang et appliquer... Et vous aurez, dans le même temps, des entraînements réguliers dans l'art du combat. Après, il se peut que vous n'aimez pas ce que vous faisez et vous pourrez partir à n'importe quel momnt, il faudra alors venir me voir si vous voudrez le faire, moi ou mon supérieur le Capitaine de toute la Garde...

Cela pouvait se présenter avantageux, sur certains points... Après, le contrat qu'il a du passer avec Aed le retient ici et, s'il essaye de le briser, il n'aura plus de protection ou des dizaines et des dizaines de dragons au cul ! Je dis ça car, souvent, quand quelqu'un veut briser un contrat, il le fait à la dure.

- Alors, si vous voulez toujours tester un travail à la Garde, veuillez bien me suivre jusqu'à la caserne. Au fait, vous avez quelles affaires avec vous, en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 20

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Mar 13 Juin - 9:23


Lucas remarqua qu'Igniis avait du mal à voir le lien entre son contrat et la réelle protection qu'il attendait; il s'exprima très simplement:

"Le Dragon qui me cherche, est un Dragon Noir... C'est tout ce que je sais..."

Une description assez inutile de l'assassin... On ne retrouve pas un Dragon en connaissant simplement sa couleur. MAIS... Ici on est à Warfang. Et ici, très simplement, les Noirs ne sont pas tolérés. Voilà donc un argument qui prit tout son sens... D'un propos assez maladroit, lui ne connaissant certainement pas la politique de la cité, s'enchaîna une vérité toute claire: un Noir ne pourrait pas l'atteindre ici. Encore moins s'il bénéficiait officiellement d'une protection, et donc d'une surveillance. Encore moins s'il acceptait de rejoindre la garde [...] Peut-être qu'au final, il serait en sécurité ici. Enfin; peut-être...

Igniis lui parla alors de la garde, comment ça se passait si l'on voulait en faire partie. La routine: Apprendre les lois de la cité (puisque le rôle d'un garde est premièrement de les faire respecter) et apprendre à se battre, forcément puisqu'un garde est avant tout un combattant. Mais Lucas tilta sur ce point... C'était tellemen évident qu'il n'y avais pas pensé:


"Le... L'art du combat? Désolé mais je... Je préfère ne pas avoir à me battre..."

Si être un garde consistait à faire respecter les règles en employant la force si nécessaire, ça se passera sans lui, clairement. Même si au fond de lui, il en avait les réelles capacités, sans pour autant le savoir... Mais une chose était bien claire, il n'aimait pas se battre. Il ne se battais qu'en cas de réelle nécessité [...] Il accepta de suivre Igniis au travers la ville, faisant bien attention à ne pas trop se montrer; peut-être qu'ils allaient trouver un autre rôle à lui assigner... Un rôle où la violence serait laissée aux autres. Il laissa Igniis le soin d'y réfléchir pour lui, ne connaissant, encore une fois, rien à cette vie de civilisé.

Le dragon lui demanda alors ce qu'il avait prit avec lui... Lucas s'en vit un peu gêné, mais bon, c'était compréhensible. Concrètement, il n'avais rien à cacher:


"J'ai prit de l'eau, et de la nourriture... Et quelques pierres brillantes si je dois payer quelque chose..."

Q'entendait-il par pierres brillantes? Et bien... Il n'y a que deux types d'objets auxquels on pourrait donner ce nom simpliste et en même temps utiliser pour des échanges: les pierres précieuses, et les pierres semi-précieuses. Dans les deux cas, il n'était pas possible que l'Orangé possède sur lui des objets d'une très grande valeur, bien plus grande qu'il le croie... Ses pierres pouvaient venir de sa grotte, le Bosquet Ancestral étant un lieu aussi reculé que vierge, ce n'est pas là qu'on allait y trouver des spécialistes des minéraux dans leur recherche. Ou alors cela représentait un quelconque héritage... Dans les deux cas, se promener avec de tels objets sur soi pouvait s'avérer... Dangereux.

_________________



Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Mer 14 Juin - 13:33

Lucas me dit que l'assassin était un dragon noir et qu'il ne savait rien de plus sur celui qui le cherchait. Dans ses mots et dans son ton, il y avait une telle conviction pour ce qui était des "Dragons Noirs" (et je met bien la majuscule car on sentait un certain détachement de l'espèce des dragons, pour ceux-là, de sa part) qu'on pouvait voir un certain racisme sur eux, comme si c'était évident que c'était un "Dragon Noir" le "méchant". Vous voulez savoir mon avis ? Oui ? Eh bien attendez un peu, d'abord. Vous l'aurez mais en temps voulu. Ensuite, lorsque je lui dis que, dans la Garde, on doit s'netraîner au combat, il me dit bien gentiment qu'il ne voulait pas combattre et qu'il n'aimait pas ça... Je retins un soupir : ce jeunot était vraiment naïf... Surtout quand il a signé un contrat pour sa protection en échange d'un accomplissement des futurs devoirs demandé par la cité... Bon, je vais mettre ça au compte de sa jeunesse. Puis, il me dit qu'il avait juste prit de la nourriture et un peu d'argent. Ainsi, tout en marchant, je répondis :

- Ouais, bouffe et argent : le minimum syndical, en gros. Quant au combat, je suis désolé, mais si vous entrez, même si c'est momentanememment, dans la Garde, vous devrez apprendre à vous défendre et à neutraliser les dragons adverses. Si vous croyez vous en sortir comme il faut dans le monde sans un minimum d'entraînement dans l'art martial, en plus si êtes chassé par un meurtrier, ah ! laissez-moi être honnête avec vous, vous allez déguster si jamais il vous tombe dessus ! Vous pourriez même crever tel un chien car, je vais être sincère, c'est habituellement comme ça que le monde tourne, que cela plaise ou non ! Et c'est pas parce que vous êtes protégés par Warfang qu'un meurtrier ne peut pas à tout moment vous tomber dessus ! Et ce, à cause des dragons, tous autant qu'ils sont, car, je pense que vous avez pu le voir avec ce que vous m'avez raconté de votre passé, ceux-là sont ignobles intérieurement : il sont viscieux, visqueux, sanguinaires, sanglants, sadiques et souffrants.

Puis, je m'arrêtai soudainement pour me tourner vers lui et finir :

- Ah ! Et, au fait, une dernière chose, vu votre ton, vous semblez ne pas apprécier les dragons noirs. Vous êtes sûr que ce n'était pas un dragon bleu foncé ou d'une autre couleur assez foncé au lieu de juste noir ? On ne sait jamais si vous l'avez vu de jour ou de nuit. Et puis, enfin, en face de moi... ne mettez JAMAIS automatiquement et systématiquement tous les crimes et autres horreurs sur le dos des dragons noirs ! Non, car je suis devenu allergique à cette connerie monumentale qu'est ce racisme pathétique... Tous les dragons sont pareils ! Bon, allons-y, nous sommes presque arrivés à la caserne. Et, Lucas, puisque je connais votre nom et que vous êtes intéressé dans la Garde, vous pouvez connaître le mien : Igniis.

Et je me remit à marcher en direction dudit endroit qu'était notre destination. Je sentais que, pour ce dragon, il allait y avoir du travail pour certaines choses... Tout ce que j'espérais, c'est que, en face des leçons enseignées à la Garde, il ne vomira pas, ahah ! Car, quand on regarde certaines affaires auxquelles la Garde a déjà eu affaire et a déjà dû enquêter, il y a vraiment de quoi déranger et à faire réfléchir sur la véritable nature des dragons (et que le philosophe qui a dit un jour que "Le Dragon est naturellement bon" vienne ici et regarde toutes ces horreurs par lui-même ! Non, car il peut être gentil mais, dans sa nature, il est quand même extrêmement violent ! C'est juste la culture et la réflexion qui le fait devenir bon, mais PAS la Nature... Bref, je divague encore, fermons cette parenthèse !)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 20

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Jeu 15 Juin - 19:00

H-RP:
 

Lucas eut du ml apprécier le langage très cru d'Igniis, mais était obligé d'avouer que le Dragon n'avait pas tord. Qu'il aime se battre ou non, savoir se défendre était primordial pour survivre, et ce n'est pas pour rien que son père était de ce même avis et l'avais élevé dans ce sens... Il ne savais pas trop lui-même pourquoi il ressentait un tel dégoût pour la violence. Probablement à cause de la souffrance que ça engendrait, et dans le genre traumatisme, on peut dire qu'il avais été servi, le jour où le Noir l'attaqua et tua sa petite sœur dans la volée.

Il grimaçait par moments au fur et à mesure que son interlocuteur poursuivait dans ses propos, n'appréciant pas vraiment le ton ni même les mots employés. Mais il soupira intérieurement, encore une fois, Igniis avais probablement raison... Lucas s'expliqua pourquoi il avais confiance en la protection dont il bénéficiait:


"Je sais juste que les Dragons Noirs ne sont pas acceptés ici, dans la ville... Alors je me disais que, puisqu'il en est un, ce sera plus difficile pour lui de m'atteindre...?"

Lucas était assez candide tant dans ses paroles que dans le ton employé, dénué de sens second et encore moins de sentiment caché. Il n'éprouvait aucune haine envers les Noirs. Il avait simplement toutes les raisons du monde d'en craindre un en particulier... Ce que visiblement Igniis n'avais pas compris; le dragon se mit alors à le lui reprocher, lui faisant comprendre à quel point il était sale de faire des amalgames. Et que ce racisme ambiant dans l'Alliance du Sacré le répugnait [...]

L'Orangé y réfléchit à deux fois quand à ce dernier propos... Aedoth lui avais expliqué au cours d'une discussion que les Noirs n'étaient pas admis en ville, sans plus. Et lui, sans réaliser ce que cela impliquais derrière ne s'était pas vraiment posé plus de questions; mais cette fois Igniis le lui mit en face... Simplement: Pourquoi? Lucas était parfaitement de cet avis, il n'y avais pas de raisons de discriminer tous les congénères d'une espèce sous prétexte qu'un ou plusieurs étaient profondément mauvais. Il lui fit bien comprendre ça:


"Vous avez mal compris... Je n'ai jamais dit que j'accusais l'ensemble des Dragons Noirs de tout ça... J'ai seulement dit que mon "ennemi" en est un, et que j'ai appris que ceux de cette couleur n'étaient pas, admis ici..."

Il s'arrêta, l'air sur son visage avait bien changé, passant du neutre légèrement agréable au... Dépressif? "CE" souvenir venait de lui revenir en tête, quand Igniis lui demanda s'il était bien sûr de la couleur de son agresseur. Bien sûr qu'il en était persuadé... Il ferma les yeux un moment, prenant une grande inspiration. Des larmes coulaient sur ses joues en silence tandis qu'il préparait quelque chose... Il allait faire usage d'un de ses pouvoirs? Ici? Au beau milieu de la foule?? Visiblement...

Lucas utilisa son pouvoir directement sur Igniis, il s'agissait d'un pouvoir de télépathie. L'Orangé parvint à s'infiltrer dans le conscient de son interlocuteur pour lui diffuser des images qu'il voyait en temps réel, comme la reconstitution d'un film. En l’occurrence, il s'agissait d'un souvenir de son propre passé. Le jour où le Noir attaqua:


Le Souvenir:
 

Lucas rouvrit les yeux après ça, il lui fallut une bonne minute pour s'en remettre. Mais il ne pleura pas... Pas cette fois. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'il faisait usage, ayant déjà fait la même démonstration à Aedoth lors de leur rencontre. La scène s'était passée en plein jour, et le Noir y était clairement visible. Sans le moindre doute, sa couleur était donc parfaitement affirmée:

"Voilà, maintenant tu saura... Je... Comme tu peux le voir, je suis bien certain de sa couleur [...] Je n'oublierai jamais ce jour là..."

L'Orangé eut besoin de d'avantage de temps pour se rétablir mentalement, se revoir un traumatisme n'aidait pas (puisqu'il devait visionner les images de sa mémoire pour les transmettre à son interlocuteur); mais pendant ce temps ils continuèrent la marche. Il réfléchissait toujours à cette histoire d'amalgames... Et trouva un autre argument en sa faveur pour dire qu'il n'était pas comme ça. Cette fois-ci, il raconta; il n'y avait rien d'intéressant à montrer en images dans sa mémoire à ce sujet de toute façon:

"Dans ma forêt vit Skohl, c'est un... Varinx. Vous connaissez? Un des derniers de son espèce, ou peut-être même le dernier [...] Je l'ai recueilli quand je l'ai trouvé, marqué de blessures causées par des Dragons. Il m'a dit que le même sort était réservé à tous ceux de son espèce: la mort. Tout ça à cause d'une histoire racontant qu'un Dragon et un Varinx ont réussi à avoir une couvée... Les autres Dragons ont vu ça comme une tare à éradiquer du monde. Alors, je pense être assez bien placé pour dire, qu'il ne faut "pas mettre tout le monde dans le même sac"
[...]
"

Pour changer de sujet, et puisqu'ils approchaient de leur destination, Lucas repensa à cette idée de formation au combat. Il pouvais affirmer sans nul doute que l'idée de se battre le répugnait, mais ne pouvais pas prétendre qu'il n'avais pas besoin d'un tel savoir; rien que pour se défendre... Igniis lui fit bien comprendre qu'il n'y aurait pas toujours quelqu'un pour le protéger, qu'il devait apprendre à se débrouiller de lui-même en toute circonstance. Finalement, il se résigna à accepter:

"Je veux bien que vous m’apprenez à me défendre, vous avez raison j'en aurai besoin... Mais, je ne veux pas avoir à faire du mal à quelqu'un qui ne m'en veut pas. Alors je me demande, qu'est-ce que vous attendrez de moi ensuite...?"

_________________



Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Ven 16 Juin - 16:52

Bon, au moins, je pus voir qu'il n'était pas réellement raciste vu ce qui allait suivre. En effet, il me répondit tout d'abord :

- Je sais juste que les Dragons Noirs ne sont pas acceptés ici, dans la ville... Alors je me disais que, puisqu'il en est un, ce sera plus difficile pour lui de m'atteindre...? Vous avez mal compris... Je n'ai jamais dit que j'accusais l'ensemble des Dragons Noirs de tout ça... J'ai seulement dit que mon "ennemi" en est un, et que j'ai appris que ceux de cette couleur n'étaient pas, admis ici...

Puis, avant d'avoir eu le temps de rtorquer quelque chose, quelque chose d'étrange arriva... Ma vision... Changea et je pus voir autre chose : j'étais dans un autre corps, celui d'un enfant, dans un autre endroit, en plein jour non pluvieux... Premièrement, tout était beau, il y avait une jeune dragonne bleue qui courait devant... Bref ! Tout allait bien dans le meilleur des mondes... avant, bien sûr, qu'un dragon noir sorte de nul part et "me" poursuive jusqu'à donner un coup qui floutta la vision. Puis, quand ça redevint net, il y avait la dragonne bleue, devant, qui était passé de vie à trépas dans une position fortement inconfortable. En effet, elle était toute ensanglanté et... Entière ? Eh non ! Elle était mutilée de je ne sais plus quel membre, c'était trop rapide pour que je m'en souvienne, lacérée et carbonisée de toute part ! Celui qui avait dû faire ça avait dû bien s'amuser pour vouloir autant jouer avec un cadavre ! Ou alors il avait justé été élevé dans la nature accompagné d'autres animaux sauvage... Meme si je n'en suis pas si sûr vu la précision avec laquelle tout cela avait été faite. Durant ma vie, j'en avais connu, des créatures dangereuses et intelligentes, comme Dahaka par exemple (bon, lui, il m'avait l'air sympathique... Il a juste envie de dormir, maintenant, pour toujours, sans jamais qu'on le réveille !), et je sais à quoi ressemble le fruit de leur besogne une fois que celle-ci a été terminée, et ce qu'il y avait là était celle d'un dragon ! Mon grade et mon honneur si j'avais tord ! Toutefois, il y avait un autre détail... Du sang sur la vision ? Est-ce que ça veut dire que j'étais dans la vision du meurtrier ? Il y avait quelques chances, en effet, même s'il ne fallait pas prendre pour vrai trop hâtivement certaines hypothèses. Bref ! Ensuite, il y eut deux ombres derrière et le regard commençait à se tourner... Suivit d'une jeune voix qui disait "Père" et qui avait certains timbres familiers avec un jeune dragon qui était à côté de moi lorsque tout ceci se passa sous mes yeux avant que la vision ne se termine et que je revienne à la "réalité".

Je compris que c'était un souvenir de Lucas après avoir un peu tourné la tête rapîdement de droite à gauche et pointé mon regard vers le jeune dragon. Ainsi, cette petite dragonne était peut-être de sa famille, peut-être était-elle sa soeur. Et, vous voulez connaître mon avis sur cette histoire ? Alors... Disons que j'ai déjà vu ce scénario plusieurs fois au cours de ma vie (j'ai même vu pire) même si des choses comme cela restent assez traumatisantes à un certain âge. Classique mais efficace, comme on dit. On pouvait dire que j'avais eus de la chance que, moi, ma mère est morte à ma naissance et mon père et mon frère jumeau sont morts quand j'étais adulte... Bon, je dois avouer, j'ai quand même participé au fait qu'ils ont étés tués, l'un ayant été un criminel très recherché et l'autre un dragon dont les légendes diminuaient sa cruauté et sa puissance (et on continuait à douter qu'un dragon comme ça existe même avec les descriptions des légendes... Bon, en même temps, je dois avouer, ça fait quand très personnage de fiction quand tu te surnommes le "Maître des Cristaux" !)... Bref ! Après que ce souvenir qui n'était pas le mien soit passé, Lucas rétorca, avant de tomber dans une certaine... dépression ? Oui. Bref ! Il rétorca :

- Voilà, maintenant tu saura... Je... Comme tu peux le voir, je suis bien certain de sa couleur... Je n'oublierai jamais ce jour là...

- Je vois... Et je comprends que vous n'êtes pas réellement raciste. Toutefois, la prochaine fois, essayer de contrôler le ton de votre voix, cela peut créer d'énorme quiprocos... Et, avec des quiprocos, l'on déclenche parfois des guerres sanglantes.

Je devais avouer, son pouvoir m'impressionait : la télépathie... et avaec des images, en plus. Je commençais à comprendre ce qu'Aedoth voulait de lui... Alors, il y eut un petit moment de silence avant que le jeunot le brise en racontant une histoire :

- Dans ma forêt vit Skohl, c'est un... Varinx. Vous connaissez? Un des derniers de son espèce, ou peut-être même le dernier... Je l'ai recueilli quand je l'ai trouvé, marqué de blessures causées par des Dragons. Il m'a dit que le même sort était réservé à tous ceux de son espèce: la mort. Tout ça à cause d'une histoire racontant qu'un Dragon et un Varinx ont réussi à avoir une couvée... Les autres Dragons ont vu ça comme une tare à éradiquer du monde. Alors, je pense être assez bien placé pour dire, qu'il ne faut "pas mettre tout le monde dans le même sac"...

- Oui, je connais les varinx, j'en ai quelques fois entendu parler. Mais, quant à cette morale... Ben... C'est juste la bêtise des dragons en général qui a conduit à tout ceci. Personnellement, je mets tous les dragons dans le même sac : un dragon est un dragon comme un chat est un chat... Et si les varinx et le dragons peuvent s'accoupler ET avoir des gosses ensemble, grand bien leur fasse ! Bon, après, je ne sais pas si ceux-là seront stérils ou pas. Perso, je m'en fiche, tant qu'ils s'aiment et c'est pas du forcé. On a dit la même chose des homosexuels, tient, que c'était contre nature, ah !

Bien sûr, le "ah !" était extrêmement cynique... Je me moquais de la folie et de la connerie du monde qui m'entourait. Finalement, quand nous arrivâmes devant la caserne, Lucas fit :

- Je veux bien que vous m’apprenez à me défendre, vous avez raison j'en aurai besoin... Mais, je ne veux pas avoir à faire du mal à quelqu'un qui ne m'en veut pas. Alors je me demande, qu'est-ce que vous attendrez de moi ensuite...?

- Premièrement, ce que j'attend de vous, c'est d'entrer dans la caserne, nous ferons premièrement une certaine visite médicale pour voir votre état de santé. Ensuite, avant de remplir les papiers, j'aimerais tester vos capacités actuelles en combat de deux façons... Mais vous verrez cela quand le temps sera venu.

Alors, à ce moment... J'ouvris la porte de la caserne pour enfin entrer à l'intérieur, à l'abris... Et nous déplacer à travers certains couloir pour aller à l'infirmerie... tout en étant attentif aux éventuelles paroles du jeune dragon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 20

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Sam 17 Juin - 17:51


Lucas remarqua Igniis un peu troublé par la vision qu'il venait de lui faire subir. Dans un sens, s'il prévenais au moins avant d'exercer ce genre de pouvoirs... M'enfin tant pis, peut-être y penseras-t-il la prochaine fois, se dit-il:

"C'est moi qui vous ait fait ça, ses images représentent un souvenir de mon passé... C'est mère qui m'a appris à utiliser ce pouvoir... Je crois que ce n'est lié à aucun élément..."

Bien... C'est fait, inutile de s'attarder là-dessus d'avantage, alors autant passer outre. Au moins il a réussi à faire comprendre à son interlocuteur qu'il n'était pas du genre à dénigrer, mais il reçut pour ça la leçon de surveiller ses paroles. Leçon qu'il n'est pas près d'oublier, vu comment le Dragon avait failli s'emporter quelques minutes auparavant à cause de ça... A dire vrai, il n'y avais jamais réellement pensé. Pourquoi juger les autres sur leurs caractère physique? Cela n'avait aucun sens pour lui. En tout cas, ce sont des choses qui se font en société, pour le mieux comme pour le pire... Est-ce qu'il risquais d'être jugé aussi pour sa couleur? On ne peut pas vraiment dire qu'il pourrait se faire passer pour un "monsieur" tout le monde à cause de ça...:

"Si les Dragons Noirs sont détestés à cause de leur couleur... Est-ce que moi aussi, je pourrai subir ce genre de jugement? On ne peut pas dire que je sois d'une couleur... Commune..."

Cette idée noire sa matérialisa rapidement en peur dans son esprit, qu'est-ce qui empêchait le public lambda de le rejeter pour ses différentes comme ils le font à l'égard des Noirs... Et encore, ça ce n'est qu'au premier regard... S'ils savaient se dont il était capable, ce serait probablement pire...  M'enfin, lui non plus ne le savais pas réellement. Il se savait détenteur de son pouvoir de lumière qui était unique à sa race, mais aussi qu'il y avait quelque chose d'enfermé au fond de lui... Quelque chose de vraiment puissant.

Il parla à Igniis de Skohl, et fut ravi de voir que le sujet ne le laissait pas indifférent. Le Dragon était du même avis que lui: ils ne méritaient pas plus ce jugement que le sort qu'on leur a destiné. Malheureusement il était un peu tard pour lutter contre ce génocide... Si ça se trouve, Skohl était bien le dernier individu de son espèce. Et sans éventuelle compagne, son espèce allait son s'éteindre avec lui, tôt ou tard... M'enfin, il n'y pouvais pas grand chose. Protéger le spécimen qu'il connaissais et espérer, tout simplement.

"Enfin", ils arrivèrent à la caserne. Igniis lui dit qu'avant de voir pour un éventuel poste de garde, il allait devoir subir plusieurs tests. Premièrement, un passage à l'infirmerie, et secondement un affrontement en tête à tête en guise d'entraînement et d'évaluation des compétences. Lucas ne chercha pas à réfuter ce programme, qui ne le dérangea pas vraiment. Bien que l'idée d'affronter le Dragon l'effrayait un peu [...] Il passa donc en premier à l'infirmerie, qu'il connaissais comme l'endroit où l'on soignait les malades, les blessés, et où on vérifiait l'état de santé physique et mentale. Le concernant, c'est un examen de routine mais complet qu'on lui demanda de subir, étant donné qu'il n'avais théoriquement pas de problèmes de santé mais que c'était son premier passage.

Les examens furent tout à fait ordinaire; on vérifiais sa santé, la performance de ses sens, l'absence de maladie et la situation alimentaire... Une vue et une ouïe impeccables, mais surtout pas la moindre trace de combat passé. Le corps de Lucas était intact, comme s'il n'avais jamais eu à affronter qui que ce soit de sa vie. En dehors de plusieurs écailles qu'il fallut arracher pour malformation (quelque chose d'assez commun venant de quelque qui a passé toute son enfance et sa vie même en ermite), mais encore une fois...

Lucas ne possédait pas la moindre marque, pas la moindre cicatrice. Il refusa qu'on lui examine le ventre, mais il n'y avais pas de raison pour que cela change la donne. C'était étonnant en soi car vu l'histoire qu'il prétendait avoir, c'était tout bonnement impossible. Le simple affrontement avec le Dragon Noir, il y a une décennie de cela, aurait dû laisser de profondes marques... Il n'en était rien... M'enfin, pas de quoi choquer le personnel qui ignorait tout de son histoire, même si c'était un peu étonnant de la part de quelqu'un ayant vécu aussi longtemps en tant que Solitaire.

Du reste, Lucas était atteint de légères carences alimentaires, mais rien de réellement inquiétant. Cela ne dura pas plus d'une demi-heure,
l'Orangéen fut vite sorti; il n'oublia pas de remettre sa cape bien entendu. On expliqua rapidement à Igniis les résultats, considéré par défaut comme tuteur, même si ce n'était absolument pas le cas. Donc, de légères carences alimentaires, aucune marque physique de combat et la nécessité d'avoir arraché quelques écailles.

Après cela Lucas donc l'accompagna vers la salle d'entraînement de la caserne. Bien entendu à cette heure matinale, pratiquement vide:


"Alors c'est ici, la salle d'entraînement? [...] Donc nous allons, nous affronter?"

Lucas se montra rapidement effrayé par cette idée, il n'en avais clairement pas envie. Il avais peur de souffrir, tout simplement. Plutôt ironique vu le passé qu'il a eu à vivre, mais c'était pourtant bien vrai. Il espérait encore à trouver un moyen de montrer ses pouvoirs sans aller jusqu'au combat, continuant d'y réfléchir...

_________________



Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Igniis

avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 17
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   Mar 20 Juin - 15:51

Bon, les résultats étaient correct : c'était un dragon en assez bonne santé pour son âge avec une légère carance alimentaire. Bah ! Comme tu sera nourri et logé, ici, ça ira mieux quant à ça. Les médecins semblèrent surpris qu'il vienne du Bosquet mais, quelques minutes plus tard, se dirent que c'était normal et puis que, de toute façon, ils avaient déjà vu tant de personne qu'ils ne sont plus surpris de grand chose. Enfin bref ! Nous étions ensuite dans la salle d'entraînement. Elle était vide, pour le moment : tout le monde faisait son service. Alors, Lucas, que les médecins ont mit sous ma "tutelle" car c'est moi qui l'ai amené ici (j'essayerais de trouver une meilleure personne pour lui, au cas où, sinon, tant pis), fit alors :

- Alors c'est ici, la salle d'entraînement ? Donc nous allons, nous affronter ?

- Oui, mais, premièrement, j'aimerais que vous affrontez quelqu'un d'autre, que j'ai appelé pendant que vous vous faisiez examiner par les médecins. Ah ! Et, si tu entres dans la Garde, ne t'attend pas à ce que je vous vouvois plus longtemps dans un moment pour remplacer ceci par le tutoiement. Ah ! Tient, je crois l'entendre arriver.

Je me tournais vers l'entrée... Il y eu quelques secondes de silences... Pas totalement de silence, en fait, car des petits pas se faisaient entendre et se rapprochaient de plus en plus de nous.

Et, soudain, à la porte, apparut une taupe. Il était couvert de certaines de ses technologies, dont surtout ses bracelets et ses lunettes qui permettaient de zoomer tel un "microscope" (pour mieux observer dans les détails de près certains objets, donc). Son nom ? Arzimot.

- Tu m'avais demandé, Igniis ? demanda-t-il avec sa voix mig-rave mi-aigüe et un peu nasale.

- Ouais. Le jeune dragon ici présent veut entrer dans la garde et j'aimerais tester ses... fis-je alors juste avant qu'il me coupe.

- N'en dis pas plus, répondit-il, ayant compris.

Ainsi, il se dirigea vers un levier près d'un mur, le tira et un étandart d'arme s'ouvrit dans le mur.

- Je prend quelle arme ?

Avec ma patte droite, je visai avec l'arbalète sanglée sur mes griffes et tirai un carreau juste au dessus d'une certaine arme : une épée à une main. Arzimot se tourna vers moi et soupira :

- La prochaine fois, pointe le moi avec des paroles...

Il se dirigea vers la lame, prit le carreau et fit :

- Beau carreau que tu as là ! Bien équilibré et qui te transpercerait un dragon ! C'est toi qui les a forgé ?

- Tu sais que c'est toi qui me les a créé...

- Ah ah ! Je sais !

Il prit alors le carreau comme une flèche et tira sur l'une des cibles pas loin. Ainsi, le projectile s'envola à une assez grande vitesse dans les air et atterrit...

- Dans le mille ! Bon, alors c'est la une main, que tu veux que je prenne ?

- Ouais. Au fait, Lucas, je te présente Arzimot. Il est notre maître d'arme, à la Garde, ainsi que l'ingénieur et le concepteur de celles-ci. Lucas, Arzimot. Arzimot, Lucas.

- Enchanté ! fit-il en prenant son arme et en se rapprochant du terrain de combat.

- C'est contre lui que tu vas premièrement combattre. Ainsi, je t'observerais durant le combat pour voir certaines de tes capacités contre un individu comme lui, lui dis-je, ayant ainsi complétement abandonné le vouvoiement.

- T'en fais pas, p'tit gars, elles sont pas tranchantes, les armes ! fit-il avec un rire.

- Donc, maintenant que les présentations sont faites, je te laisse avancer dans la lice pour l'affronter... sans arme.

Arzimot mit alors les mains dans le dos, l'épée avec, par la même occasion, et attendait le jeune dragon. Il allait être dans cette position pendant tout le combat... et esquiver tous les coups comme s'il faisait de la danse classique. C'est très drôle à voir quand ceux qui se croyent les meilleurs se retrouvent en entraînement face à lui et sa rapidité ainsi que son agilité. Ainsi, je sentais qu'il allait "jouer" avec Lucas avant de s'y mettre un poil plus sérieusement et lui mettre l'épée sous la gorge (comme il le fait généralement) pour ainsi conclure le combat.

J'allai donc m'asseoir près de l'arène, attendant que Lucas rentre dedans, tandis qu'Arzimot sifflotait un air mélodieux. Quelque chose me disait que, cet air, j'allais encore l'entendre pendant le combat, ah ah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jus d'orange est cruel ♥
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: La Terre Sacrée :: Warfang-
Sauter vers: