AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Jeu 1 Fév - 20:21

Lucas n'aima guère les moqueries du Dragon, il s'était montré calme et coopératif jusque là mais cela n'allait plus durer. Le Marron lui fit clairement comprendre qu'il ne sortirait pas avant qu'il n'en décide, et fit bien insinuer qu'il allais prendre un plaisir glauque à faire durer la situation. Qu'il en soit ainsi... Alors, il allais devoir s'échapper par ses propres moyens. L'Orangé connaissait un puissant pouvoir, assez puissant pour faire fondre ses entraves sous la chaleur. Mais entre connaître et maîtriser, il y avais du chemin à faire! Quoiqu'il en soit, pourquoi pas essayer. Ce n'était pas comme s'il n'en avais pas le temps...

L'autre souffla la bougie avant de partir, bien. Cela ne lui dérangeait pas de se retrouver dans le noir, au contraire. Il sentais une sorte de réconfort dans l'obscurité. Car même si lui avais comme tout Dragon une mauvaise vision nocturne, elle était déjà bien meilleure que celle de la plupart de ses semblables. En cause son environnement: Il avais toujours vécu au Bosquet Ancestral, forêt si épaisse que sombre, même en pleine journée. Il retourna au fond de la pièce pour s'y allonger et commencer alors à s'attaquer aux chaînes accrochées à ses pattes. Comment pouvais-t-on être aussi odieux pour faire une chose pareille...!

Plus il y pensait, plus la haine montait en lui. Quelqu'un observant de l'extérieur ne verrai aucun signe, pourtant il y avais bien quelque chose. Bientôt le faible et naïf déchaînera sa colère, ce n'était plus qu'une question d'heures [...] Il avais beau faire de son mieux pour se concentrer, il était incapable de faire fondre le métal. Il faisait chauffer son corps avec ses pouvoirs autant que possible mais... Ce n'était pas suffisant. Il ne l'avais encore jamais fait avant, mais savais qu'il en était capable. Pour preuve c'était déjà arrivé plusieurs fois quand il se retrouvait soumis à un danger de mort... Il ne se souvenait jamais des évènements après ça, mais se retrouvait aux écailles rouges, dégageant même parfois tellement de chaleur que du feu se matérialisait sur son dos!

Lucas souffla, épuisé. Rien, il était trop faible... Il n'avais réussi qu'à chauffer la pièce de quelques degrés. La couleur de ses écailles n'avait pas bougé d'une once et la chaleur qu'il pouvais émettre n'était simplement pas suffisante, pas même pour ramollir le métal, juste un peu. Désespéré il tenta quelque chose de plus brutal: Il se leva, et tira de toutes ses forces sur ses liens, un à un. Aucun résultat pour les quatre, il n'avais tout simplement pas la force. La pierre des murs soutenant ses étreintes quoique ancienne et peu entretenue n'avais également pas bougé d'une écaille. Il souffla bassement:


"Hum, qu'est-ce que je vais faire maintenant. Pas moyen de me débarrasser de ça [...] Ils me le paieront..."

Oui, "ils". L'Orangé avais bien senti qu'ils étaient plusieurs. Il y en avais d'autres, là-haut, qui attendaient probablement leur heure. Combien étaient-ils et qu'est-ce qu'ils lui voulaient vraiment? Il ne le savais pas exactement. Une chose est sûre, quand ils viendront, ils n'hésiteront probablement à [...] Lui pestiférait seul dans son coin, comme une façon de se donner du courage. Il ne pouvais plus se permettre d'avoir peur. Il avais bien compris que la coopération ne lui mènerait rien avec ceux-là [...] Alors c'est dans ce genre d'ambiance que vivent les Dragons de Warfang? Habités par ce genre de mentalités?

Le Marron n'avais pas cherché à tirer quelque chose de lui, c'était stupide et naïf de l'avoir cru. Tout ce qu'il voulais c'était le voir dans une mauvaise posture et en profiter. Et bientôt, pour sûr, il allais profiter de la souffrance... Non, cela ne ce terminera pas comme ça. Il ne se laissera jamais faire faire du mal ou humilier ainsi. Jamais:


"JAMAIS!!!"

L'Orangé s'arrêta, prenant rapidement conscience de sa voix. Encore... Encore cette fois. Quelque chose se passait au fond de lui, il le sentais. Quelque chose dans sa tête... L’encourageais. Le poussais dans la colère. Il se releva alors et commença à pousser sur ses chaînes pour essayer de s'en débarrasser, de plus en plus fort... Cela ne changeait rien alors que lui s’épuisait rapidement mais il s'en fichait, puisant dans toutes ses forces. Guidé par autre chose qu'une simple détermination. Il voyais rouge maintenant, comme un animal ayant compris que la rage serait sa dernière chance de survie [...] Guidé par son instinct!

D'un coup un lien céda en un bruit étrange qui ne correspondais pas à celui du métal brisé. Lui ne regarda pas il s'en fichais, il continua à tirer pour en briser un second, un troisième et enfin... Libre!! Ce qu'il ignorais, c'est que c'était la chaleur de son corps qui avais ramolli suffisamment le métal pour le rompre. Il avais réussi! [...] Lucas chargea droit devant vers la sortie, animé d'une fureur sans nom. A la sortie il buta sur le barrage de terre mais ne se découragea pas, au contraire! Il utilisa ses flammes avant de charger de ses cornes, gagna un peu de distance puis recommença encore et encore...!

L'Orangé était aveuglé par sa colère, et ne remarqua pas un seul instant l'énorme rocher logé derrière le premier barrage de terre. Il chargea dessus la tête la première sans hésiter la moindre seconde. Le choc fut tellement violent que la roche se fissura un peu à l'endroit de l'impact, mais n'allais clairement pas se détruire aussi facilement. Lui encaissa durement le coup et se recula alors de quelques mètres, sonné. Il finit par s'effondrer mollement au sol, perdant conscience. Du sang coulait un peu de son crâne depuis le point d'impact où quelques écailles avaient été littéralement pulvérisées, preuve de la violence du choc [...]





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 18
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Mar 13 Fév - 23:09

Ah ! Le sang... le sang... Drôle de substance, n'est-ce pas ? Le sang représente la vie mais aussi représente la mort, deux concepts opposés mais, pourtant, paradoxalement attirés et liés, faisant partie d'un tout que l'on appelle, tout simplement, la Vie. La Vie et non la Mort. Bizarre. Imaginez un peu que nous inversions les noms. Imaginons, oui, que la vie est la Mort et que la mort est la Vie. Cela pourrait changer nos perspectives, vous ne croyez pas ? Mais revenons à ce sang. Oui... Une vraiment étrange substance : ça coule, ça coagule, ça sèche, ça pue, ça brille, ça se fait délecter... Et ça a aussi un goût bizarre. Et je parle par expérience ! Comme vous le savez, j'ai dû boire le sang de l'un de mes camarades, lorsque j'étais chez le Maître des Cristaux il y a cela des années. C'est chaud... Tellement chaud que ça vous en glace le sang. Et quand ça caille... Croyez-moi, le fromage n'a plus le même goût avec ce genre de lait ! Mais, aussi, tout ce sang... qu'est-ce donc si ce n'est que l'intériorité d'une personne ? Qu'est-ce donc qu'un miroir brillant de la réalité quand ça coule à l'extérieur, brillant au soleil ou aux Lunes, ça montre la véritable personnalité de son porteur, la véritable forme et monstruosité de celui-ci... Et, là, je vous parle d'expérience aussi. Combien de fois j'ai vu ça... Ô combien mes ennemis étaient terrifiés et désespérés lorsque je leur ai ouvert le bide avec mes griffes, ô combien certains étaient aussi apaisés quand cela s'arrêtait, ceux qui avaient tout perdu... et ceux qui avaient encore tant à perdre avant leur vie. Et, moi-même... Oui, mon visage est caché par un masque, mon visage brûlé dont on peut encore voir certaines traces rouges, certaines traces de ma monstruosité. Même mon bras en a encore les traces ! Même mon bras en cristal qui s'est teinté de rouge lorsque j'ai planté violemment le cristal métamorphe dans mon moignon sanglant !

Le sang, oui, le sang est beaucoup de choses diverses et variées, tellement différentes mais paradoxalement similaires... "Rien n'est plus parlant qu'une tâche de sang", comme on dit.

Et, malheureusement, il n'y avait aucune tâche de sang sur le lit de Lucas. Aucune. Et cela n'aidait pas. C'était le début de l'après-midi et j'avais déjà le museau dans les papiers, cherchant désespéramment un indice quelconque.

C'est alors que je trouvais un nom qui collait parfaitement...

Alagor Kalkagar, garde haut-gradé au tempérament violent et agressif. Amour excessif envers ceux de Warfang, ayant une haine terrible contre les dragons noirs... et les dragons qui ne viennent pas d'ici. Pour lui, "il faut qu'ils restent chez eux", qu'importe la situation, car, à ce qu'il paraît, "Warfang ne peut pas accueillir toute la misère du monde." Comme si celle-ci n'était pas déjà dans Warfang ! Ah ! Quel con ! Mais il y a aussi son nombre d'années au service dans la Garde : 14. Il a eu le temps de bien monter, avec ça. A déjà assisté à plusieurs batailles, dont celle de Warfang, où il a lui-même tenté de combattre le Golem. Tenté. Il s'est fait rétamer violemment, d'après les dire. Très violemment. Célibataire et sans enfant de par son choix (car stérile). Bon, par contre, ça ne l'empêche pas d'aller au putes quand il le peut !

Oh ! Et que voyais-je là... A déjà été rétrogradé pour cause de grande violence sur des étrangers en ville. Mais c'était le candidat parfait ! Bon, certes, tout le monde peut changer, c'est sûr, mais bon, si jamais, il allait falloir la jouer fine avec lui. C'était pas le dernier des abrutis, après tout...

Et, quand on parle du diable, le voilà qui arrivait !

- Salut, Capt'n ! me dit-il.

- Salut, lui répondis-je. Au fait, avant que tu commences ta journée de boulot, je peux te demander un truc ?

Ouais... Il allait falloir la jouer fine avec lui, si jamais il savait où était Lucas à ce moment-là...


_____________________________________________________________________________

Merci et gros poutou à Tampli de m'avoir fait cet avatar magnifique *.* https://wanderertamplior.deviantart.com/

Eeeeeet Tristan pour ce dessin qu'il m'a fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Mer 27 Juin - 22:37

Lucas se réveilla lentement, prenant conscience de son environnement... Il se leva pour regarder autour de lui. A côté, la cellule où on l'avais enfermé depuis la veille, ici le mince couloir, et devant les escaliers. Avec cet énorme rocher sur le passage, un peu fissuré au milieu... Il se souvint alors. La blessure n'était pas si grave, le saignement était léger, par contre la marque de l'impact restera au moins plusieurs jours. Le temps que les quelques écailles qu'il a perdues repoussent... Bah, il avais déjà vu pire.

Il retourna dans la pièce pour profiter de l'espace, marchand un peu autour de la table, vérifier si tout allait bien... Non, ça n'allait pas. On ne se débarrasse pas d'un traumatisme crânien comme ça, aussi bénin puisse-t-il être. Finalement il alla s'asseoir dans un coin, peinant à garder l'équilibre; il soupira:


"Ah ben bravo, c'est bien comme ça que je vais pouvoir me défendre quand il reviendra. Ah ben bravo!""

L'Orangé laisse s'échapper la colère en lui, cela ne lui apporterais rien après tout. Il pestais contre lui-même mais ne pensais pas vraiment ses mots... Il s'interrogea alors, ne sentant plus rien d'inhabituel cette fois... Il était seul, avec lui-même. Si cette... "Chose" en lui, qu'importe ce que ça pouvait être, assez puissante pour lui avoir déjà sauvé la vie plusieurs fois, était incapable de franchir le rocher qui lui barrais la route... Ce n'était pas la peine de se faire du mal à essayer à nouveau. Donc, restait un seul moyen pour sortir de là....

Lucas prit son temps pour réfléchir à une stratégie, ce n'est pas le temps qui risquait de lui manquer de toute façon. Il retourna là où on l'avais attaqué au début, comme ça grâce à l'obscurité son adversaire ne se rendra compte que trop tard qu'il a sût défaire ses liens. Ensuite... Il se mit à méditer, ou quelque chose comme ça. Soufflant doucement, et fermant les yeux [...] Il allais avoir besoin de l'aide de ce qu'il avais en lui. Partant du principe que c'était un pouvoir caché qu'il ne libérais qu'en situation extrême, il se donna à des exercices mentaux pour essayer de changer la donne [...]

Le temps passa, mais comment le compter dans un endroit pareil, sans aucun repère? Peut-être des minutes, peut-être des heures... Lucas avait l'esprit ailleurs. Il était convaincu que si la rage lui avait fourni l'accès à ce mystérieux pouvoir une première fois, il devait être capable d'en faire un usage réfléchi. Foncer dans le tas en hurlant au premier Dragon entrant dans la salle serait clairement la pire des choses à faire. Il devra se battre, en d'un côté oublier ses peurs, et d'un autre tempérer sa colère. Il le fallait... Il ne pouvait pas se permettre d'échouer, il n'aura qu'une seule chance.

Plus tard, l'Orangé rouvrit les yeux, subitement. Comme s'il avais entendu un bruit, senti une présence... Il n'en était rien. Ce qu'il sentait, ça venait du plus profond de lui-même... C'était comme une présence. Comme s'il y avais quelqu'un. Comme si ce "pouvoir"... Était vivant:


"Il-... Il y a quelqu'un...? Hého...!"

Le sentiment d'essayer d'entrer en contact avec cette présence intérieure via la pensée était étrange. Cela l'effrayait en même temps que le fascinait... Une réaction ne tarda pas à se faire sentir mais pas vraiment ce qu'il aurait pu espérer. La présence s'évapora lentement... Impossible si c'était son imagination où si "cette chose" était vraiment en train de le fuir. Comment faire la différence entre créer inconsciemment une illusion pour le conforter dans sa croyance qu'il y ait bien quelque chose, et le fait que cette chose puisse être réelle? Il n'avais aucun moyen de s'assurer de quoique ce soit. Si ça se trouve il délirais juste, devenant fou à cause de sa situation, ou s’accrochait à l'illusion de son subconscient pour se rassurer...

L'esprit est bien complexe, on peut y entrer et trouver ce qu'on cherche, ou bien s'y perdre à jamais. Et quand on ne sais même pas quoi chercher, on peut simplement trouver tout et son inverse à la fois [...] Un casse-tête que nul ne pouvais résoudre. Mais l'on pouvait éclairer le chemin par des idées fixées... Par exemple lui il avais la foi. Il refusais de croire que tout ça pouvait ne pas être réel; il s'entêta à chercher encore et encore dans son esprit, mais curieusement à chaque fois qu'il semblait avoir trouvé que chose... Le signe s'évadait, laissant place au néant.

Peut-être que la méthode employée n'était pas la bonne? S'il ne pouvais pas trouver en cherchant... Peut-être pourras-t-il chercher ce qu'il a déjà trouvé? Non ça n'a aucun sens. Mais se dire ça lui fit avoir une sorte de déclic... Lucas tenta autre chose. Il ferma à nouveau les yeux et se vida l'esprit. Il s'abandonna complètement lui-même... Et au lieu de chercher cette présence en lui, il lui laissa plutôt l'occasion de venir à lui:


"Seul, je n'y arriverais pas. Alors s'il te plait... Aide-moi..."

Le temps passa à nouveau, et bien des heures cette fois. Lui n'avais pas bougé... Un bruit se fi entendre, ça venait de l'extérieur. De là-haut... Quelqu'un approcha. L'Orangé rouvrit les yeux pour poser son regard sur l'entrée, d'une tranquillité qui ne pouvait pas être la sienne. Il n'étais plus le même... On le voyait à la couleur de ses yeux, d'un rouge sang, scintillant dans l'obscurité. Cette fois... Il était prêt.





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 18
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Lun 2 Juil - 1:37

Je n'avais rien pu obtenir de lui... C'est qu'il savait choisir les bon mots ! Toutefois, le ton et l'intonation dans sa voix le rendit encore plus suspect. Et j'avais pu discerner cette différence dans cette dernière surtout grâce à mon expérience avec lui. En tant que Second de la Garde, j'avais aussi pour devoir d'étudier certains profils psychologiquement, je me devais de prévoir certains problèmes que pouvait apporter telle ou telle personne. Et, ce dont j'avais peur, c'est qu'Alagor avait agis plus vite que moi quant à tout cela. Tout ce que j'espérais, c'est qu'il n'était pas déjà trop tard pour Lucas.

Ainsi, n'ayant pas assez de preuve contre Kalkagar, je dû le laisser partir. Mais, tout de suite après, je me suis dirigé vers le bureau de Jorth pour lui parler de mes hypothèses sur toute cette affaire.

Aujourd'hui, mon neveu, Feard, était de retour et était en train d'aider Jorth avec certaines paperasses et allait, juste après, être assigné à mes côté pour le déroulé de l'enquête (pour revenir en "douceur" vu qu'il doit prendre soin de la dragonne violée enceinte et totalement reniée par ses parents à cause de cela ainsi que du petit dragon noir qu'il avait décidé de prendre sous son toit, comme je le fit avec, notamment, Notad, étant donné que le petit n'avait plus ses parents). Mais ce qui allait se passer allait faire en sorte que l'assignation à la mission allait se faire plus tôt que prévu...

Ainsi, avec Jorth, il entendit mes suppositions ainsi que l'idée que j'avais proposé : aller explorer un peu la maison d'Alagor pour voir s'il ne cachait rien de suspect, pour voir si Lucas n'était pas là-bas.

Jorth approuva l'idée...

Et Feard apporta une information que nous n'avions pas :

- Ouais, ce serait peut-être une bonne idée mais il y a un hic à tout ça.

- Ah ? fit Jorth.

- Ben, disons qu'il n'a pas dormit chez lui cette dernière nuit. Il a dormit dans une auberge.

- Je vois, répondis-je à mon tour. Et je vois qu'il m'a menti... Y m'avait dit qu'il avait dormit chez lui, cette nuit.

- Et, chose encore plus intéressante, ben, je viens de voir ça avec les papiers, mais l'auberge de Fertonneau, puisque c'est là où il est allé, n'avait plus de place libre avec toutes les réservations, que ça soit pour la nuit dernière ou bien toutes celles de la semaine-là... et, pourtant, il a bien réussi à dormir là-bas alors qu'il n'avait pas réservé.

- Peut-être qu'il était un ami de la maison, remarqua mon supérieur.

- Peut-être, en effet. Mais ça ne nous dit pas pourquoi il est allé dormir dans une auberge.

- Plusieurs raisons... Prostituée, trop d'alcool, envie de fêter quelque chose... Je sais pas, ça peut être bien diverse.

- Mouais. Mais comme c'est le principal suspect, pour le moment, ben je pense qu'aller voir à l'auberge avant d'aller voir dans sa maison.

- En effet, ce serait plus judicieux. Bien ! Igniis, Feard, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Nous répondîmes positivement et sortîmes du bâtiment, prêt à continuer l'enquête...

Avec une petite surprise qui m'attendait.

C'est ainsi qu'au sortir je vis une dragonne rose patienter qui, quand elle me vit, vint vers moi. Et Feard se mit à rire en voyant ma face surprise.

- Abyssa ? Mais qu'est-c'tu faits là ?

- Cela ne se voit pas ? Je m'emmerde ces derniers temps. Et comme t'as l'air d'avoir un peu d'action, ben, je m'incruste.

- Mais...

- Parce que tu crois que tu as le choix avec moi ?

- Et No...

- Je l'ai fait faire garder. Bon, on y va ? J'espère au moins qu'on va pouvoir botter quelques culs, ça faisait longtemps personnellement !

- Ok...

- Tu devrais te voir, Igniis, t'es ma-gni-fique ! fit alors mon neveu en se marrant.

Et un soupir m'échappa. J'étais ridicule, en effet, mais bon, Abyssa n'avait pas vraiment tord non plus. Et puis, on ne va pas se mentir, botter des culs était bien plus amusant en le faisant en famille !

Nous allâmes ainsi en direction de notre destination...


Nous arrivâmes un petit temps après en face dudit bâtiment. Et il paraissait vide. Nous en fîmes alors le tour, Feard et moi, tandis qu'Abyssa regardait à travers les vitres. Mais rien ! Comme si l'auberge était fermée...

Je frappai à la porte :

- Il y a quelqu'un ?

Aucune réponse...

Alors, même si je n'avais pas les autorisations pour ça, je forçai la porte pour rentrer dans l'auberge ! Et la poussière dans les rayons de soleil passant à travers les vitres nous accueillit lorsque nous passâmes le seuil.

Ainsi, nous commençâmes à explorer l'endroit.

L'odeur était poussiéreuse... et pourtant nous pouvions sentir la sueur encore fraîche, ce qui rendait un sentiment d'enfermement à ce bâtiment, ce qui donnait véritablement ce sentiment d'oppression. Et, aussi vide qu'il était, nous nous sentîmes observé. Nous sentîmes qu'il y avait des choses dans les ombres...

Abyssa était proche de moi lorsque Feard nous dit :

- Venez voir ! Là, ça descend, y a un sous-sol.

Et, en effet, nous pûmes voir un escalier s'enfonçant dans les profondeurs... avant d'être stoppé net par une sorte d'épaisse barrière faite de pierre et de terre. Une sorte de barrière qui résisterait à un dragon fonçant dedans pour tenter de passer au travers.

Mais pourquoi quelqu'un mettrait-il ça... dans une auberge qui avait l'air fermée et vide, qui plus est ! Mais trêve de bavardage, il ne fallait pas perdre de temps !

Heureusement que je transportais avec moi quelque chose qui allait bien nous aider : des souvenirs de mon papounet chéri qui me trancha le bras et qui fit qu'aujourd'hui mon visage avait l'air d'avoir cartographié la moitié des Terres Brûlées à lui tout seul, je parle bien sûr de quelques cristaux explosifs !

J'en sortit trois de ma sacoche. Puis je déposa le premier...

Et nous entendîmes des pas rapides au dessus de nous ! Quelqu'un venait de courir ! Nous nous retournâmes vers les escaliers et vîmes plusieurs formes...

- Attaquez ! ordonna aux autre une forme que je reconnu être celle d'un cheeta !

Bon, cela ne fit que confirmer que nous étions en terrain ennemi.

- Ret'nez-les pendant que je place les deux autres et que je les allume !

- Pas d'soucis ! répondit Feard.

Et Abyssa ne répondit rien car elle se contenta de foncer dans le tas pour commencer à... s'amuser. Bien sûr, elle s'amusait. Pas ceux qui se faisaient ridiculiser à ce moment précis !

Ainsi, je pus rapidement placer un autre cristal et, transformant mon bras non-organique pour me protéger (j'avais eu un mauvais souvenir des cristaux explosifs depuis que j'en avait pris un en pleine gueule), je dis :

- Attention, ça va péter !

Et je balançai le dernier !

Celui-ci, se brisant en heurtant le sol, explosa et activa les deux autres, détruisant le mur !

Il y avait ainsi un écran de fumée devant moi, en bas de l'escalier, et un début de bataille derrière moi, en haut. Je décidai alors de sauter en avant, passant à travers la fumée et atterrissant dans une pièce sombre.

Dans une pièce sombre où je me retrouvai en face de Lucas, ses yeux scintillant d'un rouge aussi écarlate que le sang...


_____________________________________________________________________________

Merci et gros poutou à Tampli de m'avoir fait cet avatar magnifique *.* https://wanderertamplior.deviantart.com/

Eeeeeet Tristan pour ce dessin qu'il m'a fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Jeu 5 Juil - 2:58

La barrière de roche se fit entendre exploser... Parfait. L'Orangé sourit doucement, Il allais pouvoir sortir maintenant. Mais surtout, il allais pouvoir se venger. L'explosion généra un énorme nuage de poussière, c'était le moment d'agir. Alors qu'il entendait l'ennemi descendre il se leva et approcha de la sortie. Il fit face, attendant patiemment que le Dragon apparaisse au travers des débris... Puis passa à l'attaque. Il ne comptais pas lancer un combat en frappant son adversaire, il avais prévu quelque chose de beaucoup plus... Efficace.

L'Orangé eut l'initiative de la surprise pour prendre son adversaire à la base du cou et serra fort. A quoi bon essayer d'étrangler quelqu'un alors qu'il ne lui faudrait que quelques secondes pour se libérer? Parce qu'il était capable de chauffer très fort la paume de sa patte, au point de pouvoir faire fondre les écailles de la cible et le brûler de l'intérieur. Jusqu'à abîmer assez la trachée pour couper la circulation d'air, et ainsi tuer par asphyxie... Une mort lente et douloureuse, le destin qu'il réservais à celui qui lui a fais ça. Mais heureusement il n'eut pas le temps de commencer qu'il reconnut le visage d'Igniis. L'explosion... C'est ça, il l'étais venu le sauver!


"Toi? [...] Merci... Maintenant écartes-toi..."

L'Orangé retira aussitôt son étreinte, on voyais un léger regret dans son regard. Il quitta alors la salle sans demander ses restes, déterminé à tuer, et personne ne l'en empêchera. En remontant les escaliers il put mieux entendre ce qui venait de la surface, des Dragons se battaient là-haut. Igniis n'était pas venu seul, et ses ravisseurs étaient là... Parfait. Il arriva au rez-de-chaussée puis passa quelques secondes à dévisager chacun d'eux... Non, celui qu'il cherchait n'était pas là. Il différencia les alliés des ennemis à leur réaction en le voyant, et décida d'aller agresser un des ennemis qui n'étais pas encore aux prises avec un des alliés. Celui du fond qui se battais lâchement avec sa magie...

Ses écailles avaient virées au rouge désormais, symbole de fureur; son corps générait tellement de chaleur que tous ne tardèrent pas à commencer à en ressentir les effets. A ce rythme il allais transformer toute la pièce en une véritable fournaise en moins d'une demi-heure... Il créa un bouclier chargé de l'élément du feu autour de lui pour se défendre de la magie de son nouvel adversaire qui tentais vainement de ralentir sa marche. Arrivé à portée l'Orangé se servit de ce même amas de flammes pour révulser le Dragon jusqu'au mur, avant de le prendre au cou de la même façon qu'il avais fait à Igniis.

Mais cette fois il y alla encore plus fort... Clouant son adversaire contre le mur il put littéralement se servir de lui comme appui et se dressa alors sur deux pattes pour serrer encore plus son étreinte. Ajoutant à sa force une bonne partie de son poids de cette façon, empêchant toute tentative venant de sa victime de se libérer. Il le tenais... Après un moment à se délecter de le voir souffrir en se débattant et tentant vainement d'appeler à l'aide car réduit pratiquement au silence, l'Orangé ouvrit la parole:


"Tu va me dire où il est... Celui qui m'a amené ici..."

Il n'eut pas besoin d'attendre une réponse, le Marron entra dans l'auberge, prêt à se battre. Lui lâcha donc prise et laissa l'autre s'effondrer au sol, il ne sera pas en état de combattre à nouveau avant qu'eux aient finis et de toute façon, peu probable qu'il ose encore se dresser devant Lucas. Il généra une nouvelle aura de feu et s'avança vers sa réelle cible, carbonisant tout ce qui se trouvait sur son passage. Objets, Alliés, Ennemis... Il marchait en ignorant totalement ce qui se passait autour de lui, quitte même à se prendre des coups, qui pour peu qu'ils réussissent à traverser sa protection, le frappait ne semblait causer aucun dégâts.

Mais un coup suffisamment puissant sera capable de marquer ses écailles, voir les percer. Preuve qu'il est loin d'être invincible! Seulement... Insensible. Ce qui avais l'avantage de le rendre plus intimidant encore. Une fois à portée il passa directement à l'attaque, lui crachant violemment ses flammes tout en, en même temps, lui envoyant de foulée celles qui l'entouraient en guise de bouclier, pour créer un effet de double attaque. Il n'allais lui laisser aucun répit [...] Peu importe ce que la justice Warfangienne prévoyait pour lui, l'Orangé ne le laissera pas repartir vivant.





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 09/12/2015
Age : 18
Localisation : Je sais pas, je me suis encore paumé !

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   Hier à 19:23

Il me remercia et me dit de m'écarter. Je ne dis rien mais lui donnai un regard qui voulait dire "vas-y, amuse-toi". Enfin, si, je lui dis quelque chose avant qu'il ne disparaisse dans la rixe :

- Ah ! Et, juste, ne tue pas !

Et je remarquai, lorsqu'il monta à la bataille, que ses écailles n'étaient plus oranges mais qu'elles avaient changé pour être maintenant de la même couleur que ses yeux. Et je craignais qu'il ne soit contrôlé que par sa rage. Et, croyez-moi, être contrôlé comme ça, je connais, c'est pour ça que j'avais peur qu'il ne m'écoute pas. Surtout que j'ai vu une étendu de son pouvoir lorsque je l'avais testé la veille.

Croyez-moi, avec un tel pouvoir, on peut tuer facilement. Et, pire, on peut tuer n'importe qui sans faire attention, surtout ses alliés. Je n'avais pas peur pour Abyssa et pour Feard, mais je ne voulais pas qu'il y ai un effet papillon dévastateur. Nous étions dans un putain de bâtiment, après tout ! On était enfermé et, si l'auberge prenait feu, ça peut tourner au vinaigre de mauvaise qualité très vite. Il allait donc falloir le surveiller, aussi dur que cela puisse se faire vu qu'il allait aussi falloir se concentrer pour ne pas tuer mais aussi se concentrer pour ne pas se faire tuer.

Alors je remontai les escaliers, détachant mes griffes d'acier de ma patte en cristal, gardant l'autre pour, au cas où, croiser le fer si jamais l'autre avait une arme blanche. Et, dés que j'eus finis de remonter, deux personnes se jetèrent sur moi ! Une cheeta armé d'une dague et un dragon de glace. Le cheeta commença à abattre son arme sur moi ! Mais, voyant le mouvement au dernier moment, j'eus le réflexe salvateur d'attraper le poignet pour jeter mon adversaire au loin ! Puis, je me pris un coup de poing en pleine gueule de la part du dragon de glace ! Je tournai un peu la tête et mon adversaire en profita alors pour me foncer dessus et me pousser dans la cage d'escalier ! Je pu me retenir à l'encadrement de l'ouverture grâce à ma patte en cristal et je profitais de la surprise de mon adversaire (puisque son coup n'avait pas marché) pour lui foncer dessus et le mettre KO d'un bon coup de poing dans le torse et dans les gencives ! Puis, il y eut un sifflement qui passa à côté de moi : une balle me frôla. Je me retournai vers le tireur : une taupe avec un pistolet. Il vit mon regard et tenta en vitesse de recharger, cherchant sa balle et sa poudre tandis que je fonçai vers lui. Je pouvais utiliser mon arbalète pour avoir son arme mais il y avait de trop grandes chances pour que le carreau ne l'atteigne lui, éteignant toute vie l'habitant.

Une fois proche de lui, je tentai de le frapper mais il esquiva d'un bond et d'une roulade sur le côté, finissant ensuite de recharger ! Il me visa vite alors et tira. Je n'avais pas le temps de me protéger avec mon bras en cristal alors je tentai simplement d'esquiver, entendant de nouveau le sifflement me frôler encore une fois. Toutefois, le frôlement fut tel que la balle toucha la lanière de ma sacoche où étaient mes cristaux, la tranchant et faisant tomber ladite sacoche au sol. Après cela, je bondis à nouveau sur la taupe et, cette fois, aucun moyen pour elle de m'échapper. Je tombai sur elle et l'assommai.

C'est à cet instant qu'Alagor apparut dans le bâtiment : ils étaient allé le prévenir. Il était assez proche de moi. Il me vit et il me lança un regard terriblement noir, tout comme je le lui rendis. Et, d'un coup, Lucas commença à s'occuper de son cas. Je n'eus pas le temps de voir un morceau de ce qu'il fit car Abyssa et Feard firent quelque chose en duo, Abyssa, en plus, ayant attiré mon attention car elle me dit :

- Chéri ! Attrape !

En effet, Feard usa de ses poings sur un dragon vert robuste, le faisant reculer de quelques pas, avant qu'Abyssa n'enroule sa queue autour de ses pattes et ne me le balance dessus en m'appelant. Ainsi, je me retournai vers Abyssa et le dragon propulsé pour donner un bon coup de poing en cristal sur le gars en plein air, le mettant au sol direct ! Et un autre cheeta profita que j'avais le regard détourné pour sauter sur moi et me planter une dague. Heureusement, je pu voir du coin de l’œil le mouvement et je me retourna ver lui ! Mais pas assez rapidement car la dague se planta dans mon épaule et, par réflexe à cause de la douleur, j'envoyai le cheeta au loin, droit dans la cage d'escalier.

Puis il y eut de la lumière proche d'Alagor... Lucas était en train d'utiliser son pouvoir de feu sur son ravisseur. Et le dragon marron, effrayé par ce pouvoir, recula... jusqu'à atteindre ma sacoche. Et Lucas utilisa son élément avec brutalité. Plusieurs flammes l'atteignirent et Alagor marcha et tomba violemment dessus.

Oh non... pensais-je.

- TOUT L'MONDE À COUVERT ! je hurlai juste avant de métamorphoser mon bras en cristal en bouclier pour me protéger de ce qui allait venir.

Et, en dessous de Kalkagar surgit une énorme explosion générée par des cristaux explosifs et des cristaux de feu activés par la brutalité de l'impact du dragon sur la sacoche et par les flammes dessus, ce qui, je pense, pulvérisa en partie Alagor et qui envoya valser dans les airs d'autres cristaux explosif, qui heurtèrent le sol, les murs et le plafond de l'auberge, envoyant de multiples gravas et projectiles partout dans la pièce où nous étions et créant ainsi le chaos à cet endroit de par le souffle et les flammes des explosions. Je pu voir, avant cela, Abyssa se mettre à couvert et, ayant compris car elle vit ce que j'avais vu, elle se boucha les oreilles. Et, après, je vis Feard se faire projeter vers une table avant qu'une nouvelle explosion, assez proche de lui, ne propulse la table et lui avec dans les escaliers.

Grâce à mon bouclier, je fus protégé, ne reculant que d'un ou deux mètres en raclant le sol à cause du souffle. Après cela, mes oreilles sifflaient horriblement pendant un certain moment, ma vision s'étant floutée et étant rendu encore plus difficile à cause de la fumée et de la poussière que les explosions avaient généré.

Je fis ainsi quelques pas, ne sachant vraiment comment m'orienter à ce moment-là et titubant grandement... avant de littéralement louper une marche car je m'étais approché sans le savoir des escalier. Et je perdis l'équilibre avant de tomber et de débouler jusqu'en bas, aux côté de Feard.

Et je repris vraiment connaissance au bout de quelques minutes pour constater l'ampleur des dégâts...


_____________________________________________________________________________

Merci et gros poutou à Tampli de m'avoir fait cet avatar magnifique *.* https://wanderertamplior.deviantart.com/

Eeeeeet Tristan pour ce dessin qu'il m'a fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étude en orange (Pv Lucas BlackWings) [ Etat : Actif ] [ Lieu : La Terre Sacré / Warfang ]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Aux confins de la Terre...
» Le jus d'orange est cruel ♥
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: La Terre Sacrée :: Warfang-
Sauter vers: