AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Sam 29 Juil - 13:33

Suite à ma question, le dragon se tourne vers moi et dit alors :

« Non, il ne doit pas savoir. Pas encore... Blackwings ignore encore beaucoup de lui-même, et il vaut mieux qu'il en soit ainsi encore un moment. Quand il sera en âge de comprendre ce qui s'est passé, ce que je suis et l'étendue de ses pouvoirs, alors il saura. En attendant, n'oublie pas que ta parole te tiens pour assurance vie. »

Je ravale ma salive et hoche rapidement la tête. Il semble s’énerver sérieusement, alors que ses écailles deviennent rouges, lentement… Je fais à peine un pas en arrière. Ensuite je me fige. Le dragon semble dégager de plus en plus de chaleur. J’observe ce phénomène, effaré. Mais…

Il pose une patte sur mon crâne :

« J'ai quelque chose, à te montrer [...] »


Je mets un instant à comprendre. D’une part, l’événement précédent m’avait littéralement pétrifié mentalement, et de l’autre… c’est pas tout les jours que tu visites un souvenir qui n’est pas le tiens. J’ignore comment il a fait ça… Le décor est facilement reconnaissable : c’est le Bosquet Ancestral. La vue est à la première personne, ce qui est légèrement perturbant. Aux côtés du dragon, celui dont je pouvais observer le souvenir, une dragonnette bleue. Il semble qu’il s’agisse d’un souvenir d’enfance… les dragons semblent discuter, du moins parler, mais on n’entend pas grand-chose. Les deux arrivent alors à un point d’eau… Celui là n’est pas empoisonné, serais-ce le lac qu’on à vu tout à l’heure ? Mais il y avait un dragon noir, massif. Il s’approchait, et rattrapa les deux jeunes dragons avant de les frapper, coupant la vision. Quand celle-ci se rétablit, il semblait qu’il y est du sang sur le visage du dragon par lequel on voyait le souvenir. L’image, qui était déjà un peu flou, était carrément devenue trouble… ce qui laissait tout de même discerner la masse bleu du corps de la dragonnette, privée de tout mouvement et… mutilée. Et pas qu’un peu. Deux ombres de dragons adultes semblent approcher, quand une voix, un mot parvient enfin, audible :

« Père... »

Tout s’arrête alors, lentement….

De retour au temps présent et à la réalité, il me semble que la voix était semblable à celle de Lucas… Le dragon sourit avec un air effrayant, bizarre, avant de dire :

« Voilà ce qu'il reste dans la mémoire de Blackwings, le jour où le Noir est venu. Maintenant je vais te montrer ce qu'il s'est réellement passé...: »


C’était donc bien un souvenir de Lucas… Et ce n’était pas finit, donc. La vision revient. Lucas était blessé, c’est indéniable. Le dragon noir était toujours là. Cette fois, l’orangé n’opta pas pour la fuite, mais pour le combat. Les écailles de l’orangé devenaient rouges... Le dragon noir l’avait vu, mais ça ne l’impressionnait guère. Sauf que quand un dragon commence à changer de couleur, c’est pas souvent bon signe, quand même… Il charge, bien décidé à tuer Lucas… Pourquoi, d’ailleurs ?

Mais le l’orangé devenu rouge arrête le poing. Sans effort. S’en est effrayant, lorsqu’on voit comment le dragon noir l’avait battu précédemment… Des flammes s’élèvent, le dos de Lucas commence à prendre feu à force de dégager de la chaleur. Le dragon adversaire comprend aisément qu’il ne pourrait plus toucher le jeune Lucas sans se brûler sévèrement. Il décide alors d’user de sa magie, des ténèbres visiblement, qui ne purent toute fois atteindre le dragon, car il avait élevé un bouclier magique suffisamment puissant pour détourner l’attaque.

A ce moment là, je pense que même le dragon noir avait compris qu’il était comme… déjà mort. Lucas le chargea alors, le pris par la gorge et force son ennemis à la regarder par les yeux. En tant que dragon de feu, je sais déjà comment ça va se finir. Les écailles vont fondre lentement. Le dragon noir va mourir. Il va mourir par la chaleur et les flammes, lentement. Il va être carboniser entièrement, dans une longue agonie. Il fut brûler si fort que les seules choses qui restèrent du dragon noirs furent ses cendres et plus que quelques restes d’ossements. Le dragon fait demi-tour, mais ne tarde pas à s’effondrer et la vision se coupe.

De retour à la réalité. Je sens tout juste une sorte de dépression dans mon crâne et dans ma poitrine, qui se répand dans mon corps assez lentement. Je plisse sensiblement les yeux, quand soudain j’entends la voix du dragon.

« Voilà un petit aperçu de ce que je suis capable de faire... Alors n'oublie pas ce que je t'ai demandé... »

Il semble plus calme qu’auparavant. Il avait aussi reculer entre temps, ce que je n’avais pas remarquer sur le moment. Puis il reprend la parole. Il n’était pas dans le corps de Lucas par hasard, et il aurait été victime d’une malédiction éternelle. Il fallut que quelqu’un vienne l’en libérer, mais si il voulait survivre, il lui fallait un corps. Il parle d’un certain… Drake ? Qui aurait choisis quel corps. Ce sous certaines conditions. Ainsi ce serait comme ça qu’il aurait jurer de protéger Lucas… Mais si ce dernier découvrait son existence, et qu’il ne voulait pas l’accepter, il pourrait le détruire.

Le dragon prend de nouveau de la distance, avant de parler de nouveau :

« Alors comprends-le. Je veux la même chose que toi, la même chose que chaque Dragon en ce monde. Je veux vivre... Et pour cela je suis prêt à payer n'importe quel prix. Pour moi, mais également pour mon serment [...] De mon temps ses choses là avaient autant de valeur, si ce n'est plus que la vie elle-même... Ceux qui ne tiennent pas leur parole, celui qui faillissent à leur serment... C'était le plus grand déshonneur. J'en ai vu plus d'un se donner la mort pendant la grande guerre, pour avoir échoué. J'imagine que dans ce monde vos coutumes sont différentes, mais je compte bien continuer à vivre ainsi [...] »


Je hoche lentement la tête. Évidemment, je n’ai pas tout compris… Je reste un instant silencieux, en repensant à ce que je venais de voir. Ce genre de technique, hein…

« Je ne dirai rien... »


Mes yeux sont plissés dans une sorte de concentration muette. La dépression vient de se répandre entièrement dans mon corps. Au battement de cœur qui suivit cette événement, une sorte d’onde de choc me parcourt, provoquant au passage une douleur rapide dans ma poitrine qui laisse s’échapper une lueur bleue presque imperceptible et mes pattes me lâchent. Je tombe brutalement par terre sans aucune raison apparente. Ce qui est extrêmement ridicule.

« La prochaine fois que vous voulez me montrer ce genre de souvenir… prévenez-moi. »

Même si mes propres souvenirs n’ont aucun lien avec ceux de Lucas, ça à réussit à me rappeler quelque chose de vraiment désagréable… que j’avais presque réussit à oublier. Super.

« C’est donc vous qui avez vaincu ce dragon… ? »


Effectivement, suite à la vision du deuxième souvenir, il avait dit qu’il s’agissait aussi d’un petit aperçus de ce qu’il savait faire...


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mer 6 Sep - 22:06

L'Orangé aurait bien eu le réflexe de le rattraper pendant sa chute, mais s'était un peu trop éloigné pour ça. Dommage. Il se retourna vers lui en souriant doucement:

"Oui, il faudrait mieux que tu te repose maintenant... Tu a eu assez à éprouver pour aujourd'hui..."

Il leva subitement le regard vers les escaliers donnant vers une autre partie de la structure, comme s'il avais vu ou senti quelque chose. Il plissa les yeux, comme cherchant à discerner quelque chose d'à peine visible en haut des marches. Il reprit alors d'une voix plus basse:

"Nous ne sommes pas seuls [...]"

L'Orangé resta planté là quelques instants avant de laisser tomber, retournant marcher un peu vers l'entrée, retournant voir les deux Dragons squelettiques qui la gardaient. Il semblait communiquer avec eux sans avoir besoin de paroles ou de gestes, comme se comprendraient de vieux amis. Il avais dû les connaître autrefois. Il se retourna alors, fixant à nouveau les escaliers comme prit d'un éclair de lucidité. Murmurant à lui-même:

"Je vois..."

Il revint auprès de Tristan, allant s'allonger à ses côtés sans pour autant venir au contact. Lui aussi devait faire reposer son corps:

"Prenez le temps d'explorer les lieux, vu la peine que vous vous êtes données pour arriver jusqu'ici ça me paraît évident. Moi et bien, je regarderai au travers des yeux de Blackwings, comme toujours. Je suis curieux de voir ce qu'il reste des autres salles [...] Je te propose d'aller visiter les sous-sols en premier. Vous y trouverez... Et bien, vous verrez par vous-même. Est-ce que tu a déjà entendu parler de la légende des-dits Sangs Rares? [...] La légende dit qu'il existe cinq grandes familles de Dragons aux grands pouvoirs, caractérisés par leur couleur, et que leur force combinée n'aurait pas d'égale. Ceci dit je doute que les cinq lignées auront survécu jusqu'à aujourd'hui."

L'Orangé compta mentalement, cherchant dans sa mémoire ses cinq fameux Dragons. Puis il posa la tête au sol en laissant un soupir d'aise avant de courber un peu le cou pour regarder de nouveau Tristan:

"Dis-moi, jeune Dragon... Tu n'a pas l'air d'être très bien dans ta peau. Tu vis avec ce fameux Clan du Chaos mais tu n'a pas l'air de bien t'y plaire, si tu viens ici pour t'éloigner d'eux, mais, tu ne te sens pas un peu seul malgré tout?"

L'Orangé faisait bien sûr référence à ce que Tristan avais dit à Lucas lorsqu'ils s'était présenté. Cela prouvais bien que tout ce que Lucas voyait, entendait, ou... Lui aussi. Il partageaient réellement chaque instant de leur vie, même si Lucas l'ignorait et n'en avais même pas conscience. Drôle de vie [...] Cet étrange Dragon venu d'un ancien temps avais un caractère tout aussi étrange, et dans l'immédiat se montrait presque paternel envers Tristan. Assez ironique quand on repense à son comportement des dernières dizaines de minutes [...]

Il était convaincu que Tristan souffrait d'une façon où d'une autre de sa situation, sans même avoir besoin de connaître sa réelle histoire. Probablement dû à son expérience, lui qui avais déjà un... Certain nombre d'années... D'existence... Il finit par lever l'aile un moment, comme invitant le Rouge à venir s'installer contre lui. Comme un parent ferait envers son enfant. A la différence encore une fois très ironique que physiquement, c'était Tristan l'aîné [...]





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Dim 7 Jan - 19:05

Je me relève lentement dans un grommellement contrarié. Après tout, personne n’aime tomber par terre… Le dragon se retourne vers moi et sourit avant de dire :

"Oui, il faudrait mieux que tu te repose maintenant... Tu a eu assez à éprouver pour aujourd'hui…"

Je hoche légèrement la tête. Oui, je suis fatigué. Un peu trop même, on dirait… Alors que sur ces mots je repense à tout ce qu’il a bien put se passer -déjà la forêt, le varinx, Lucas, le Bosquet Épais et puis CA- je remarque le mouvement soudain du dragon, qui lève la tête vers des escaliers. Il semble observer quelque chose… J’essaye de regarder, mais avec un œil flou, c’est sur que je ne vois rien. C’est surtout qu’on dirait vraiment qu’il n’y a rien, en fait… Je frissonne. Ça y est, il y a des fantômes ? Et encore… je suis pas sûr que ce soit le plus inquiétant, au milieu de cette forêt et de ces ruines…

Je vois l’autre marmonner, et ravale ma salive. Mais qu’est-ce qu’il peut bien se passer ? Je secoue légèrement la tête. Pendant ce temps, l’orangé était partit vers l’entrée et semblait discuter avec les deux squelettes… Je déglutis de nouveau en regardant les deux dragons squelettiques. Mais soudain, l’orangé se retourne. J’en sursaute presque… Il observe de nouveau l’escalier, marmonnant encore. Je jette un rapide regard à l’escalier. Je reviens vers le dragon aux écailles oranges. Je regarde de nouveau les escaliers… mais qu’est-ce qu’il y a avec ces escaliers ?! Le dragon revient vers moi, avant de s’allonger pas trop loin. Probablement qu’il devait être fatigué, lui aussi…

"Prenez le temps d'explorer les lieux, vu la peine que vous vous êtes données pour arriver jusqu'ici ça me paraît évident. Moi et bien, je regarderai au travers des yeux de Blackwings, comme toujours. Je suis curieux de voir ce qu'il reste des autres salles [...] Je te propose d'aller visiter les sous-sols en premier. Vous y trouverez... Et bien, vous verrez par vous-même. Est-ce que tu a déjà entendu parler de la légende des-dits Sangs Rares? [...] La légende dit qu'il existe cinq grandes familles de Dragons aux grands pouvoirs, caractérisés par leur couleur, et que leur force combinée n'aurait pas d'égale. Ceci dit je doute que les cinq lignées auront survécu jusqu'à aujourd'hui."

Je laisse dériver ma tête sur le côté, penchée, sous l’incompréhension. Bon, évidemment, j’avais compris le début. En revanche, je n’ai strictement jamais entendu parler de ces Sangs Rares ! Enfin, ça m’évoque rapidement les dragons violets, avec leur couleur si rare et caractéristique, ainsi que leurs incroyables pouvoirs -enfin, de ce que j’ai entendu dire-, mais cette histoire de cinq familles m’échappe complètement. Pourquoi pas… je ne suis pas une encyclopédie vivante, et ce n’est pas étonnant que je ne sache pas ce genre de chose. Enfin… si leurs pouvoirs étaient si puissants que ça,  je suis surpris qu’on n’en aurait pas plus entendu parler. « Leur force combinée n’aurait pas d’égale »… Pourquoi n’auraient-ils pas survécu si ils étaient en mesure de déployer une telle puissance ? Il a parler du sous-sol, aussi… peut-être qu’il y aura des informations là-bas ? Faudra voir… je peux bien être curieux d’en savoir plus, autant la peur commence à me rattraper, elle aussi… Dans quoi est-ce que j’ai bien put m’embarquer ? Je secoue la tête. Bon… on est parvenu à venir vivant jusqu’ici. Et même les entités les plus flippantes que j’ai croisé ne m’ont rien fait -enfin, presque rien…- de mal…

Aller, qu’est-ce qu’il pourrait arriver de pire !

"Dis-moi, jeune Dragon... Tu n'a pas l'air d'être très bien dans ta peau. Tu vis avec ce fameux Clan du Chaos mais tu n'a pas l'air de bien t'y plaire, si tu viens ici pour t'éloigner d'eux, mais, tu ne te sens pas un peu seul malgré tout?"

Si j’ai un peu perdu mon regard dans le flou dans mes dernières pensées, ces paroles me ramènent bien rapidement à la réalité. Je sens mes pupilles s’étrécirent d’avantage alors que je regarde l’orangé. Ma queue frappe nerveusement le sol.

« Non. »

Une réponse peut-être un peu trop rapide et indélicate. Je décide de regarder le sol. Bah… il est pas si moche que ça, ce sol, hein ?

Moi, pas très bien dans ma peau ? Évidemment. Je pense pas que je pourrais aller bien, de toute façon. Encore heureux qu’il y a la peau d’ailleurs. Pour plein de raisons. Enfin… je secoue sensiblement la tête. Il faisait référence à la Horde des Enfers… Oui, j’en fais partit. Mais dans quoi je me suis embarquer quand même… ? Tout ça parce que j’avais peur…

De toute façon, je ne suis pas venu ici pour m’éloigner, je suis juste venu voir… à quoi ressemblaient les environs… euh… de toute façon, je ne parviens pas à avoir mon propre avis sur cette histoire de Maître Noir. Évidemment… sinon, ce serait déjà plus simple. Puis… puis ma mère disait quand même que… enfin…

Enfin, ce serait pas bien qu’il détruise le monde. Mais bon… si c’est pour un monde mieux, ou je sais pas… Je secoue sensiblement la tête, troublé.

L’orangé lève une aile. Je le fixe un moment, sans comprendre. Au final, ça fait tilt.

« Euh... »

Je réfléchis un instant. J’esquisse un pas en avant et m’approche un peu, sans pour autant me mettre trop à côté. C’est que hum… Il me fait un peu peur, d’un certain côté. Il est pas méchant, enfin j’espère, mais… il a fait fondre et brûler un dragon jusqu’à ce que mort s’en suive. Je suis peut-être un dragon de feu et je suis peut-être résistant au feu -de l’extérieur…-, ça m’intimide quand même. Un peu.

… Un peu beaucoup en fait. Pourquoi est-ce que j’ai toujours peur ?

« Hum… bonne nuit… ? »

Et je ferme lentement les yeux.



Spoiler:
 


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Lun 15 Jan - 9:48

L'Orangé le laissa donc approcher; il s’amusait beaucoup à faire ça, tout à fait conscient qu'au vu de son âge physique, ce n'était pas du tout... Normal comme comportement. Mais au final Tristan sembla s'y résigner, un peu trop gêné pour ça. A vue d’œil, le Blanc avais toujours peur de lui... Bah, c'était compréhensible. Il n'insista pas, repliant l'aile avant de se rouler en boule pour profiter au mieux de sa propre chaleur. Avec ce tapis complètement délabré comme seule couche de confort, forcément la roche dure d'au dessous était assez froide [...]

Il se laissa donc au repos, sans la moindre crainte. Il se savait en sécurité ici, d'une certaine manière il s'y sentait un peu chez-lui. Et puis, il y avait ses deux vieux amis pour les protéger... Dragons squelettiques qui reprirent leur position par défaut, à savoir assis dans une position de fierté, le dos droit, les yeux rivés sur l'extérieur, et la lance portée à la verticale.

Il était temps de laisser à Lucas reprendre le contrôle de son corps, désormais. S'il l'en privais trop longtemps celui-ci risquait de s'en souvenir comme un trou dans sa mémoire, et s'en inquièterait évidemment. Hum, que c'est dur de vivre dans le même corps qu'un autre tout en l'empêchant de connaître la vérité [...] Heureusement, la patience il l'avais apprise, et pas de gré. Quand on est piégé pendant des âges entiers dans un corps inanimé, il faut bien trouver comment ne pas succomber à l'ennui, sinon c'est la folie qui suivra!

Lucas passa donc une nuit tout à fait normale, et reposante. Bien entendu il ne souviendra pas de ce qui s'est passé durant ses dernières heures, ni n'apprendra que les deux Dragons squelettiques sont vivants. Il n'y verra que des statues aussi réalistes qu'impressionnantes, quant à Tristan, et bien... Il avais juré sur sa vie de ne pas en parler, donc...!

Au petit matin, l'ambiance des alentours était déjà plus rassurante. La brume de dehors absorbait toujours la lumière du soleil mais plus le temps avançait, et donc plus celui-ci montait haut dans le ciel, plus cette même lumière se diffusait et réfléchissait à travers le nuage opaque. Éclairant un peu partout... Ainsi donc, que l'intérieur de la forteresse. Lui avais pour habitude se de réveille avec le soleil, la lumière le sortit donc naturellement de sa torpeur. Même si, dans cette situation particulière, l'aube était déjà passée depuis quelques heures...

Lucas se retourna vers Tristan, à quelques mètres de là. Il vint le réveille en douceur, tâtant on flanc d'une patte:


"Hé... Tristan? Aller, debout...! Il faut y aller maintenant!"

L'Orangé prit ses distances, le temps que le Blanc émerge à son rythme. autant profiter de la lumière pour continuer leur exploration; sachant que la brume ambiante dans la forêt réduisait considérablement el nombre d'heures dans la journée où le soleil pouvais les éclairer, en plus de détruire toute notion du temps... Mieux valait ne pas traîner, avant de risquer de se faire surprendre comme la nuit dernière! Et puis, il commençait à avoir faim, son dernier repas remontant à... Longtemps. Et il n'imaginait pas une seule seconde trouver de quoi se subvenir ici:

"Continuons tant qu'il fait jour, je sais pas combien de temps ça va encore durer. Et puis, si on pouvais éviter de rester trop longtemps, ce serait pas plus mal... Je commence à avoir faim moi [...] Tu viens?"

Lucas ne voyait pas d'autre option que de monter les escaliers donnant sur la salle voisine, puis-qu’ici il n'y avais que l'entrée donnant sur l'extérieur. Il ouvrit donc le pas, montant ses quelques marches pour voir la suite [...] Il entra à peine dans cette nouvelle pièce que l'évidence tomba: Voilà ce qui devais faire office de grand hall, de là ils devraient avoir accès à laplupart des autres parties de la forteresse. On étais donc ici au rez-de-chaussée.

Il y avais donc... Au même niveau, quatre passages sur les côtés donnant à des zones voisines, deux portes en bois au fond donnant probablement à des souterrains, et un grand escalier au centre, entre celles-ci, menant à l'étage. Des vestiges du décors passé étaient toujours là, que ce soit le tapis rouge au sol, les peintures au murs et autres parures. Cet endroit devait être sublime... Avant le grand désastre. Lui ignorait toujours ce qui avais pu se passer ici, seul Tristan avais été mis dans la confidence:


"Je ne suis pas expert en la matière, mais...Ce qui s'est passé ici, plus j'y pense plus j'imagine une sorte... D'explosion. Qu'est-ce que tu en penses? C'est quand même dommage de raser un endroit pareil... Je me demande qui aurait pu avoir intérêt à-[...]"

L'Orangé se tut d'un coup, reculant de plusieurs pas. Il y avais quelque chose, là, en haut du grand escalier... On voyais comme un énorme tas condensé de poussière et de fumer, se mouver lentement. Une chose était sûre, cela n'avais rien de naturel [...] D'ailleurs, la magie qui s'en dégageait pouvais se faire ressentir d'ici, alors qu'ils en étaient éloignés d'une quinzaine de mètres! Il se recula encore vers l'entrée de la pièce, prêt à décamper au moindre danger; levant une patte pour montrer la masse d'une griffe, balbutiant:

"T-Tristan... Regarde... Regarde ça [...]"





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Lun 15 Jan - 18:20

Je dormais encore profondément quand je sentis quelque chose me secouer légèrement. J’entendais une voix aussi...

« Hrmph... »

Je me retourne pour tenter de m’éloigner, mais je dois me rendre à l’évidence : je suis bien réveillé maintenant... J’aurai bien aimer dormir un peu plus, je suis fatigué… Je me relève alors lentement, en m’étirant un peu les pattes et les ailes, avant d’ouvrir les yeux. Je dut d’ailleurs cligner plusieurs fois des paupières, il commençait déjà à faire clair… Je ne peux me retenir très longtemps avant de bailler fortement, je suis crevé… Je trésaille en remarquant la présence du dragon aux écailles orangés et en me souvenant de ce qu’il c’était passer. Celui-ci se mit d’ailleurs à parler. C’était bien Lucas.

« Continuons tant qu'il fait jour, je sais pas combien de temps ça va encore durer. Et puis, si on pouvais éviter de rester trop longtemps, ce serait pas plus mal... Je commence à avoir faim moi [...] Tu viens? »

Je hoche la tête avant de répondre :

« J’arrive. »

Il a raison, on ne peut pas rester là éternellement… Si il commence à avoir faim, je ressens d’avantage la soif. Et pas question de boire dans les marais, surtout qu’on a déjà des chances de se perdre juste pour arriver vers là-bas… Sacrée « forêt » que le Bosquet Épais -très angoissante, surtout...- ! Je suivis Lucas et ne put m’empêcher d’être anxieux en voyant qu’il empruntait les escaliers. L’autre dragon les avait regarder a un moment, deux fois avant de marmonner, à croire qu’il y a quelque chose là-haut. En parlant de là-haut, où est le sous-sol ? Dans la salle où l’ont était, il n’y avait pas d’escalier partant vers le bas… Il faut donc monter, pour l'instant. Je ravale ma salive et monte les marches à la suite de Lucas.

La salle dans laquelle les escaliers arrivent semble être une espèce de grand hall : il restait quelques décorations qui avaient survécus. Le hall donnait sur quatre passages, plus deux portes au fond -tiens, peut-être menaient-elles aux sous-sol ?- qui encadrait un nouvel escalier qui semblait mener à l’étage supérieur. Le dragon orangé commença à parler :

« Je ne suis pas expert en la matière, mais...Ce qui s'est passé ici, plus j'y pense plus j'imagine une sorte... D'explosion. Qu'est-ce que tu en penses? C'est quand même dommage de raser un endroit pareil... Je me demande qui aurait pu avoir intérêt à-[…] »


Hm ? Pourquoi c’est-il interrompu ? L’orangé c’était tut d’un coup, commençant à reculer. Je l’ai regardé effaré, j’avais bien compris qu’il y avait quelque chose d’anormal… Il leva une patte pour montrer les escaliers.

« T-Tristan... Regarde... Regarde ça [...] »

Mes yeux ont monté les marches de l’escalier lentement.

Qu’est-ce que c’est que cette ch- Mais c’est quoi ce truc ?! Une espèce de masse flottait, ou je ne sais pas quoi exactement, on dirait de la poussière et de la fumée… ça bougeait. Et surtout, ça dégageait beaucoup d’énergie magique… Est-ce que c’était cette chose que le dragon avait vu hier soir, en haut des escaliers ? Je l’ignore mais… on dirait un fantôme, ce truc… Je fais moi aussi quelques pas en arrière, et je n’ose même plus dire un mot pendant plusieurs secondes qui me parurent plusieurs minutes. Mais si cette chose était dangereuse, le dragon m’aurait peut-être prévenu, non… ?

Et si cette chose avait un lien avec la source de magie… ? Ça dégage de la magie… c’est probable. Dans tous les cas, on ferait mieux de ne… pas toucher, pour sûr…

« … Ça ne nous a peut-être pas vu, ça va peut-être repartir... »

Mon regard glisse rapidement entre « la chose » et les portes qui semblent mener aux étages inférieurs. J’aurai bien envie d’y aller mais avec ce machin au milieu… J’ai pas envie de m’approcher de ce truc… et je ne pense pas que Lucas est envie de s’en approcher non plus, d’ailleurs, vu sa réaction. En plus, c’est même pas sûr que ces portes mènent aux souterrains...

Arf, je tremble comme une feuille. Honnêtement, c’est sûr que cette chose est dangereuse, en fait, vu l’énergie qu’elle dégage... Hostile, j’en sais rien, mais je ne veux pas le savoir…

« Euh... L-Lucas, tu veux passer quelque part dans c-cette salle ? Je… j’aurai penser qu’on aurait peut-être put euhm… cherchez des sou-souterrains, mais… »

Je ne finis pas ma phrase et me contente de déglutir. Ce truc, là-haut, ressemble tellement a un fantôme, et… j’ai… horreur… des fantômes…


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mar 16 Jan - 13:44

Lucas observait la forme avec la plus grande attention... Il se tut net en voyant que ça réagissait à leurs paroles, essayant alors de le faire comprendre à Tristan en des signes amples et quelconques, mais visiblement c'était trop tard. Cette chose avais maintenant conscience d'eux dans son environnement, ce qui laissa croire à soit un être vivant... D'une façon où d'une autre... Ou soit un dispositif conçu pour punir les visiteurs de leur audace à s'aventurer par ici [...]

Cette seconde idée lui fit grincer les dents, si c'était vrai, alors ça risquait de mal finir pour eux! Tristan savais d'avance que c'était impossible, sinon ses précédentes rencontres l'auraient prévenu. Sans oublier que celui vivant en Lucas l'avais probablement déjà remarqué dès la veille... C'était surement ça qu'il avais vu [...] Alors quoi, une forme de magie? Un fantôme? Un peu des deux...? La chose resta en place en haut des escaliers, comme une sorte de gardien, qui allais juger ceux qui viendraient jusqu'ici... Mais cela ne dura pas.

La forme poussiéreuse se mit à s'animer d'une manière différente. Les sortes de particules qui la composaient, s'étendant dans l'air sur quelques mètres telles de grosses boules de poussières se rapprochèrent alors les unes des autres, lentement... Formant quelque chose de plus en plus compact. Au bout de quelques minutes c'était fait, la silhouette fantomatique s'était changée en une sorte de boule. Compacte ou pas, on pouvais toujours voir au travers, et l'énergie magique dégagée n'en fut que plus abondante.

D'une certaine façon, l'exposition à cette magie à laquelle ils ne pouvaient pas échapper sembla leur insuffler quelque sentiment... C'était froids, comme l'on pourrais l'imaginer d'un mort, et pourtant réconfortant. Il y avais quelque chose d'agréable dans cette présence, ce qui parvint à calmer l'Orangé... Un minimum. Il se contenta de se taire, fixer l'orbe lévitant des yeux et garder ses distances. Pour sûr, ce... Truc leur voulais quelque chose. Ou alors voulais leur dire quelque chose. Bah, un dragon peut être particulièrement intelligent, mais de là à communiquer avec un objet volant translucide... On demande à voir!

La présence fit donc le nécessaire pour se faire comprendre d'une manière où d'une autre... Et commença à s'approcher, descendant lentement les escaliers. L'idée de Lucas que cette chose n'avais pas de consistance physique fut assez perturbée en voyant que cette descente fut on ne peut plus réaliste... La chose se tenait à une hauteur bien définie au dessus de chaque marche, et quand arrivais le vide menant à la prochaine, celle-ci descendait d'un coup. Un peu comme si soumise à la gravité... Un peu comme un Dragon ordinaire qui descendait, quoi. Lui continua à se reculer, cherchant à toujours garder une bonne distance entre lui et... "ça"...

L'orbe lévitant ne chercha pas à s'approcher d'avantage une fois en bas des escaliers, changeant directement de route, comme si désintéressé d'eux ou au contraire... Voulais être suivi. La chose se dirigea alors vers la porte du côté droit, toujours de cette allure assez lente. Lucas se demanda alors, juste comme ça, comment "ça" allais l'ouvrir. Et bien... pas besoin visiblement! L'orbe traversa la porte en bois, disparaissant ainsi de leur vue, de même que leur ressenti de cette magie diminua fortement d'un seul coup. Alors, consistance physique ou pas? Va savoir [...] Il déglutit:


"He-hem... Tu ne disais pas vouloir aller dans les souterrains, hein? Et bien te, voilà servi... Je suppose que cette porte y mène [...] Tu crois que cette chose a compris quand on parlais? Ou alors, il y a vraiment quelque chose à voir là-dessous..."

L'influence magique était toujours là... C'était agréable, un peu attirant même. Mais ça voulais dire que la chose n'était pas loin, les attendant probablement là-bas, ce qui ne donnais clairement pas envie de s'y rendre. Mais il allais bien falloir:

"Je... Crois que, "ça" veut qu'on le suive... Je sais pas pour toi, mais entre lui obéir et prendre le risque de l'offenser à ne pas le faire... Je crois que la décision est toute prise..."

L'offenser", oui. cela ne faisait aucun doute, cette chose devais avoir au moins un semblant de vivant. Ou alors était la création d'une très grande puissance magique, comme ils n'en avaient jamais vus... Quoiqu'il en soit, celle-ci était capable d'avoir conscience de leur présence, de leurs actions et même peut-être de leurs émotions! Alors oui, s'ils se mettaient à faire n'importe quoi... ça risquait fort de mal tourner pour eux. Lucas se demandait clairement ce que cette chose leur voulait, autant que le fait qu'ils soient au final bienvenus ici ou pas, mais une seule chose était sure, mieux valait ne pas la décevoir...

"Bon et bien, je vois à quel point on a l'embarras du choix! Je... Vais passer devant. Allons-y..."

L'Orangé s'avança lentement à travers la pièce, jusqu'à la-dite porte en bois. La serrure semblait banale à première vue, mais il remarqua très rapidement que celle-ci était lourdement renforcée, de même que le bois qui se voyais clouté et appliqué d'une cire pour qu'on puisse très difficilement l'enflammer. Une sorte de blindage donc...? Pourquoi faire? Bah, ils allaient vite le savoir. Heureusement, le verrou n'était pas fermé, lui permettant de l'ouvrir sans efforts.

Le chemin se poursuivit plus bas, menant directement à un escalier permettant de descendre d'un bon niveau... les menant donc comme prévu, aux souterrains. On le voyais très facilement, les murs étaient bien moins soignés, de même que le sol d'ailleurs. Un lieu qui n'était clairement pas aménagé pour être régulièrement visité. En bas donc, une grande salle... Sombre. Première note à prendre, la chose fantomatique qui les avaient amenés ici, et bien elle n'était plus là. Même si, sa présence magique demeurait. Ensuite, on pouvais voir, quoi qu’avec difficultés, la grande pièce séparée en deux grandes parties bien distinctes...

De leur côté, il n'y avais pas grand chose. La pièce séparée en deux dans sa largeur, cela formait une sorte de couloir en fait... A droite, le mur, et à gauche, une épaisse grille de métal empêchant l'accès à l'autre côté, où il faisait trop sombre pour voir ce qu'il s'y cachait. C'est au fond qu'il y avais quelque chose d'intéressant... Ainsi qu'une source de lumière, petit trou dans le plafond permettant d'éclairer légèrement la zone. Une table inclinée, aux dorures et parures luxueuses... Pour sûr, quelque chose d'important!

La poussière l'avait complètement recouverte avec les ages, mais... On y voyais clairement des petites encoches, cinq pour être précises. Trois encore remplies, et les deux dernières de vides [...]


H.RP:
 





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mer 17 Jan - 19:11

Je remarquai alors seulement que Lucas m’adressait des signes amples, voulant visiblement de faire comprendre quelque chose. Je me suis raidis immédiatement en m’en rendant compte, avant de jeter un nouveau coup d’œil à la chose, qui se tenait encore en haut des escaliers. Est-ce que ça avait… réagit ? J’esquisse un pas en arrière, apeuré. Alors que la chose ne c’était pas encore déplacée, elle avait commencer à bouger anormalement. Anormalement, encore eut-il fallut que je sache comment cette chose bouge en temps normal… enfin, jusque là, elle n’avait encore bouger de la sorte : la fumée et la poussière commençait à se rassembler, à se condenser en une espèce de… de boule… ? C’était rond, oui. Une boule. Ça avait pris un peu de temps et ça c’était changer en… boule. C’est une forme simple…

La magie qui se dégageait de ce… truc, ce machin, je sais pas ce que c’est, sembla décuplée. Un frisson me parcourt. Comment est-ce que cette chose peut dégager autant de pouvoir ? C’était froid. En fait, plus que de paraître froid -je suis un dragon de feu allons, il en faut plus pour… Quoi, moi, j’ai frissonner ? … Euh…-, ça paraissait mort. Mort. Mais qu’est-ce que la mort, en fait… ?

Outre la présence froide, il y avait quelque chose d’autre. Étrange.

… R-Rassurant, peut-être ? Une minute… déjà cette forêt, le dragon d’hier soir, les souvenirs de Lucas, les squelettes qui bougent, ce truc. Ce truc composé de poussière et de fumée qui prend une forme de boule -j’admets qu’en terme de forme, la boule est une forme pratique, elle est simple, pas de coins pour raccrocher quelque part, mais c’est… bah… une boule quoi…- et dégage une aura… rassurante. Et ça ressemble à un fantôme accessoirement.

Je… Je serais pas entrain d’halluciner en fait ?

Alors que je suis perdu dans mes pensées, je remarque que Lucas est entrain de reculer. Pourquoi il… ? J’effectue littéralement un bond en arrière, si bien que j’aurais put retomber dans les escaliers  et tout redescendre en roulé-boulé si j’avais été un peu plus loin… La chose avait commencer à descendre les marches et à avancer. Et malgré son apparence fantomatique, et un peu transparente, ça semblait être soumis aux lois de la physique, d’une certaine manière. Si on oubli son apparence ronde, on dirait que la chose descendait les marches tel un vrai être vivant… comme un dragon… Ça s’arrête au pied de l’escalier, avant de changer de route. Je suis soulagé de voir que cette chose part dans une autre direction que vers nous. Soulagement qui se transforme un peu en déception en voyant que ça allait vers les fameuses portes, celles qui semblaient mener au sous-sol. Et ça s’approchait de la porte, comme ça, jusqu’à passer au travers.

Ma mâchoire sembla se décrocher pour me donner une expression à la fois béate et effrayée, la bouche grande ouverte. Comme si je voulais dire quelque chose et que je n’y parvenais pas, et en effet : j’aurais voulu crier mais je n’ai pas réussit. Cette chose vient de passer à travers de la matière. Un truc dur. Solide. Normalement, on ne passe pas au travers des choses solides. Les fantômes passent au travers des choses solides… ? Si je tremblais déjà comme une feuille, j’eus l’impression que mes pattes allaient désormais me lâcher.

« He-hem... Tu ne disais pas vouloir aller dans les souterrains, hein? Et bien te, voilà servi... Je suppose que cette porte y mène [...] Tu crois que cette chose a compris quand on parlais? Ou alors, il y a vraiment quelque chose à voir là-dessous... »


Je tourne lentement la tête vers Lucas. J’avais les yeux ronds et les dents qui claquent. On aurait peint un portrait de mon visage… eh bien, ça n’aurait pas été exposé dans un musée, mais dans une exposition des choses les plus ridicules de l’histoire.

« Je... Crois que, "ça" veut qu'on le suive... Je sais pas pour toi, mais entre lui obéir et prendre le risque de l'offenser à ne pas le faire... Je crois que la décision est toute prise… »

L’idée que cette chose veuille nous guider était concevable mais… mais… Mais ! Ça vient de passer au travers d’un mur, c’est un fantôme ! L’offenser… L’offen- Non ! Bien sûr que non qu’on ne va pas offenser ce… Attends, ça veut dire qu’on doit le suivre ?!

« Bon et bien, je vois à quel point on a l'embarras du choix! Je... Vais passer devant. Allons-y… »

L’embarras du choix… ? Hein ? Mais c’est pas le moment de plaisanter ! Et… Suivre ce… machin… cette chose ?!

« M-Mais… euh... »


Lucas commence à s’avancer vers la porte par laquelle était passer le fantôme -si c’est pas ça, je ne sais pas ce que c’est… Brr…-… Il semble inspecter la porte quelques instants, et il l’ouvre avant de s’engager dans ce qui semble un escalier… un escalier qui descend…

… Euhm…

« A-Attends !! »

Je vais pas rester ici tout seul non plus non… ? Et puis je voudrais pas offenser ce… machin… fantôme… Je m’élance à sa suite et regarde « vite fait » la porte... Je hausse un sourcil. Je hausse le deuxième. Ah oui, sacrée porte quand même. La serrure pouvait paraître simple. Je ne suis pas serrurier mais à mon avis, pour la briser, ça aurait été compliquer… bonne chose que ce soit ouvert ? Il n’y avait pas que la serrure, la porte aussi… Elle était cloutée et renforcée. C’est fait pour ne pas pouvoir être enfoncé, à mon avis, ni brûlé.

Une minute… y’aurait pas des pièges en bas ? Vu la tête de la porte… il devait y avoir quelque chose d’important là-dessous… et cette chose est peut-être encore là. Je décide de rattraper Lucas dans les escaliers en faisant attention à la où je mettais les pattes. Je me rends facilement compte que les escaliers étaient assez longs et qu’on devait descendre d’un bon cran en les empruntant…

« F-Faut… faire attention… si il y a des pièges... »

L’endroit était moins somptueux que le précédent, ça se voyait d’ores et déjà : c’était bien moins soigné et décoré. Les escaliers débouchaient sur une grande salle. Une salle séparée en deux, par un grillage. Tout ce qui se trouvait au-delà du grillage était dans la pénombre, impossible de voir ce qu’il s’y trouve, surtout qu’il fait déjà bien sombre maintenant… On voit déjà mal… Il n’empêche qu’il y avait une source de lumière dans le fond de la salle, une espèce de trou dans le plafond je crois… Il doit probablement y avoir quelque chose par là-bas, mais… mais…

Il est partit le truc qui ressemble a un ectoplasme ? Je ne le vois plus… on sent toujours sa présence, mais il a dut s’éloigner… brr, il m’a fichu la frousse, j’espère que si il doit revenir, eh bien… j’espère qu’il prendra son temps !

Au fond de la salle, il y avait une table fortement poussiéreuse, qui restait néanmoins joliment décorée, avec des dorures et autres parures somptueuses, ainsi que cinq encoches. Deux semblaient… euhm, vide. Parce que les trois autres semblaient… bah elles semblaient remplis, quoi…

Une petite minute…

« … Cinq ? »

Cinq. J’ai entendu ce chiffre y’a pas longtemps, c’était pour quoi déjà… ? C’était pas les familles dont le dragon m’avait parler ? Je sais plus trop… Il a parler de… Sangs Rares… et oui, je crois bien qu’il a dit cinq…


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mer 17 Jan - 21:12

Lucas n'en voulait pas à Tristan d'avoir des réactions un peu... Voilà, quoi. C'était compréhensible... Lui aussi était terrifié à sa façon, mais en avais un peu honte alors se débrouillais pour... ne pas le montrer, avoir l'air le plus normal possible. Il se vidait la tête d'une certaine façon, se contentant de faire ce qu'il fallait faire, tout simplement. Comme là, et bien... Avancer.

Par contre il ne croyais pas une seconde à cette théorie des pièges. Lui qui visiblement parvint à garder le mieux son sang-froids d'eux deux, assuma le rôle de rassurer le second:


"Reste avec moi, ça va-, aller... Il n'y aura pas de pièges [...] Si quelqu'un ou quelque chose protégeant cet endroit voulait nous faire partir, il nous l'aurait clairement fait comprendre. Alors maintenant si cette chose a voulu nous amener ici, il dois y avoir une bonne raison... Te... T'approche pas trop de la grille quand même, on sais jamais."

L'Orangé tourna le regard vers l'autre côté de la pièce, trop sombre pour qu'on sache ce qui s'y trame. Pourquoi cette grille en fait. Dans la longueur? Aucune situation ne justifiait ça. Et ce métal n'était pas ordinaire... C'était du solide. Très certainement conçu pour résister à toute formes de pouvoirs, incluant le feu. Il y avais d'ailleurs des bosses et des traces calcinées par moments... Des Dragons avaient bien tenté de passer au travers autrefois, et donc pour une bonne raison [...]

C'est vers le bout de la salle qu'il trouva une porte permettant de passer de l'autre côté. Une porte en métal et en... Pierre? Ah ouais! Ils voulaient faire un truc tellement robuste qu'ils l'ont en partie fait de pierres, quand même! Enfin bref, tout ça pour que la-dite porte soit défoncée, mais pas pour frayer un passage, au contraire. En fait elle était à moitié ensevelie sous un éboulement... Il était impossible de rejoindre l'autre côté de la grille désormais, en tout cas d'ici. Bref. Il se concentra sur la table... Enlevant la poussière recouvrant les encoches avec précautions...

Lucas se demandait bien ce qui pouvais être encastré là-dedans. An en voir les deux de vides, l'espace était un peu profond mais surtout très petit! Quelques centimètres à peine, d'une forme un peu ovale... La taille d'une écaille dorsale, en fait (les plus grosses chez un Dragon, bien sûr les plaques ventrales que certains comme Lucas ont ne comptent pas).


"Hé mais att-... Tristan, viens voir ça de plus près. A quoi ça te fais penser ses formes? Pour moi c'est clairement une écaille... J'ai presque fini de nettoyer les trois autres..."

Il avais vu juste cette-fois, c'était bien des écailles! Il y en avais donc trois... Probablement aussi vieilles, au moins, que la catastrophe ayant détruit cet endroit. A quoi bon des écailles de Dragons, alors? La seule différence notable était la couleur... Bon bah c'était forcément ça. Il devais y avoir quelque chose avec leurs couleurs... C'est alors qu'il remarqua l'une d'elle Orange. Le même Orangé que lui! Il fit les gros yeux, surpris mais se détendit rapidement:

"Non, c'est pas possible. Attends un peu... Je sais comment je peux m'en assurer... Recule-toi s'il te plait."

Lucas prit un peu ses distances avec la table pour ne pas risquer de l'endommager, après avoir retiré l'écaille Orange de son encoche. Il la tint délicatement dans la paume d'une patte qu'il leva vers le haut, avant de commencer à puiser dans ses pouvoirs. Une chaleur étrange émanait de lui... De plus en plus forte, de plus en plus violente. Bientôt tellement forte que difficilement supportable même pour un Dragon du Feu ordinaire... Et c'est là que la couleur de ses écailles commença à changer, virant peu à peu vers le rouge. Il surveillais attentivement l'écaille qu'il tenait, car si sa théorie s'avérait fausse, il risquait fort de la détruire.

Le miracle opéra alors... La couleur de l'écaille Orange commença à changer, tirant à son tour sur le rouge. Lucas arrêta bientôt, ayant déjà réchauffé toute la pièce de plusieurs degrés avec ses pouvoirs. Et au passage, il s'était complètement épuisé. Il la reposa dans son encoche avant de s'asseoir, soufflant fort:


"Tristan. Cette... Cette écaille... Elle appartenait à mon ancêtre. Cela ne fait aucun doute. Cela veut dire aussi qu'un de mes ancêtres a probablement vécu... Et a peut-être connu ce qui s'était passé ici [...] Tu crois que j'ai un lien avec tout ça? Que... Quelque chose, ici, essaye d'avoir contact avec moi? Je sais pas quoi penser..."

L'Orangé dût rester là quelques minutes pour se reposer, avant de pouvoir se relever; il souffla à nouveau. Les deux autres maintenant... Respectivement, Vert, et Violet. Tiens, Violet? Cette couleur lui dit quelque chose... Oui, c'est ça, c'était tout sauf banale. Le Dragon Violet... Celui qui ne naît qu'une fois toutes les dix générations. Tout le monde la connaissait cette sorte de prophétie:

"Celle-là est Violette...Tu crois que ça appartenait à un ancêtre de, Spyro? Ou dans ton clan... Comment que tu a dis qu'il s’appelait déjà... Malefor? Donc [...] Cinq écailles, dont Orange, Violet, Vert. Je vois difficilement c'est quoi le rapport dans tout ça... Tu connaîtrais un Dragon Vert, toi? Je suis "unique", et d'une certaine façon, Spyro et Malefor aussi... ça a peut-être un lien? Je sais pas..."


H.RP:
 





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.


Dernière édition par Lucas BlackWings le Mar 30 Jan - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mer 24 Jan - 15:27

A bien observer les encoches, elles avaient la taille et la forme d’une écaille dorsale de dragon. C’est peut-être bien ce qu’il se trouvait dans ces encoches, mais c’était dur à déterminer à cause de l’imposante couche de poussière qui les recouvrait. Lucas pensait la même chose, et il avait commencer à ôter la poussière des encoches. Il s’agissait en effet d’écailles, et si on observait bien leurs couleurs, elles semblaient… inhabituelles. En effet il y avait une écaille violette. Et les dragons violets étaient connus pour être des plus rares, et des plus puissants… Il y en avait une verte, aussi, mais celle qui interpella le plus Lucas fut l’orange. En effet, la couleur de Lucas était peu commune et j’avais bien du mal à me souvenir d’autre dragon orange : peut-être qu’en effet je n’en avait pas vu jusque là, ou alors que je n’en avais pas vu du même orange. Lorsque l’orangé avait remarquer l’écaille, il avait eu l’air surpris, mais c’était vite calmé et dit alors :

« Non, c'est pas possible. Attends un peu... Je sais comment je peux m'en assurer... Recule-toi s'il te plait. »


J’ai un peu froncé les sourcils en me demandant ce qu’il allait faire, mais si il fallait que je me recule, c’est qu’il y avait certainement une raison. Et je n’avais vraiment aucune envie de contrarié Lucas, à vrai dire… J’ai hocher la tête et j’ai reculer de quelques pas, tout en évitant soigneusement la grille de métal, comme l’orangé me l’avait conseiller plus tôt -mais à considérer qu’il ne me l’aurait pas dit, je l’aurai fait quand même-. J’ai alors remarquer, puisse que jusque là je m’étais concentré sur la table, qu’il y avait une porte permettant de passer de l’autre côté. Porte en métal. Et en pierre aussi. Et comme si être faite avec de la pierre ne suffisait pas, elle était aussi coincée sous un éboulement rocheux. Un éboulement. Voilà qui me rappelle mon escapade au château de la plaine automnal, tiens… Il n’empêche que cette porte était encore plus renforcée que celle qui gardait l’entrée des souterrains...

Lucas saisit l’écaille orangé et recula de quelques pas afin de s’éloigner de la table. Il leva la patte dans laquelle il tenait l’écaille au creux de sa paume et… Quoi, cette technique encore ? De la chaleur commençait à émaner de Lucas, qui semblait très concentré, et ses écailles viraient au rouge. Oui, cette technique était probablement la même que celle de l’autre dragon. Sauf que la sienne était plus… violente, je crois. Des flammes étaient littéralement apparut, dans le souvenir. Enfin… Je crois bien que c’était ça ? Mais de là à pouvoir différencier le pouvoir de deux magies similaires… Je ne suis pas un expert en la matière, tout dragon de feu que je suis. Le combat n’est pas pour moi… Mais…

Il n’empêche que la chaleur dégagée était dérangeante. Oui, dérangeante. Je suis un dragon de feu, déjà habitué à la chaleur -je suis forgeron, et croyez moi qu’il faut y aller, pour forger sans feu…-, et la chaleur qu’il émanait était dérangeante. Je ravale ma salive.

Puis l’écaille que Lucas tenait vira elle aussi au rouge. Après cet événement, il arrêta d’utiliser son pouvoir. La pièce avait déjà réchauffer… et pour ma part, j’avais la nausée et ne me sentais pas très bien…

L’orangé part remettre l’écaille à sa place, et s’assied. Je me lève et m’approche lentement.

« Tristan. Cette... Cette écaille... Elle appartenait à mon ancêtre. Cela ne fait aucun doute. Cela veut dire aussi qu'un de mes ancêtres a probablement vécu... Et a peut-être connu ce qui s'était passé ici [...] Tu crois que j'ai un lien avec tout ça? Que... Quelque chose, ici, essaye d'avoir contact avec moi? Je sais pas quoi penser... »

Il était exténué. En effet, faire ressortir autant de chaleur, ça devait être… fatiguant. Je m’assied moi aussi, avant de dire :

« Un de tes ancêtres ? Si son écaille est ici, il a probablement dut passer par là... »

En parlant de passer par ici et par là, toujours pas réapparut la masse de poussière ambulante ? On dirait pas…

« Je ne sais pas si ça à un lien avec toi, mais… on dirait bien quand même. »

Aussi, en parlant de son ancêtre, cette capacité qu’il a, c’est la même que celle du dragon d’hier soir, c’est peut-être bien lui, son ancêtre. Et pour sûr, lui il savait ce qu’il c’était passé ici… Après quelque minutes, Lucas se releva.

« Celle-là est Violette...Tu crois que ça appartenait à un ancêtre de, Spyro? Ou dans ton clan... Comment que tu a dis qu'il s’appelait déjà... Malefor? Donc [...] Cinq écailles, dont Orange, Violet, Vert. Je vois difficilement c'est quoi le rapport dans tout ça... Tu connaîtrais un Dragon Vert, toi? Je suis "unique", et d'une certaine façon, Spyro et Malefor aussi... ça a peut-être un lien? Je sais pas… »

Un dragon vert… ? Euhm… Un dragon vert… Terrador… ? Il y avait quatre heum… gardiens… à Warfang, non ? L’un d’eux s’appelait Terrador il me semble. Je ne l’ai jamais vu, mais je crois qu’il était vert. Après, je ne sais pas si c’était le même vert que cette écaille ou autre, mais il me semble bien… qu'il est vert. Je me mis à parler, en me grattant l’arrière du crâne.

« Vert, peut-être Terrador, mais je ne l’ai jamais vu... »


Je ne sais même pas si il est vivant. Il y a des jours où il faudrait que j’écoute quand on me parle...


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Mar 30 Jan - 20:28

Lucas entendit le nom de "Terrador" comme proposition. Il n'avais jamais entendu parler d'un tel Dragon... Un Vert donc, sinon Tristan ne l'aurais pas nommé. Mais à priori lui non plus n'en savais pas grand chose, avouant ne l'avoir jamais rencontré. Néanmoins cela consistait malgré tout une piste qui pourrait les aider:

"Terrador, tu dis? Hum... Qu'est-ce que tu sais sur lui? Tu saurais une certaine raison de le qualifier lui aussi d'"unique", par exemple pour ses pouvoirs? [...] Je peux difficilement aider là-dessus, je n'ai jamais entendu un tel nom..."

Enfin bref, même si c'était ça, cela renfoncerais donc l'hypothèse que les cinq écailles représentent cinq familles de Dragons uniques à leur façon, représentés par leur couleur. Intéressant, mais cela ne les avançait pas vraiment... Pourquoi cinq? Pourquoi ses cinq là? On peut facilement imaginer des dizaines de lignées différentes emportant chacune par héritage biologique une spécificité inexistence ailleurs. Et ça sans compter les autres dizaines voir centaines qui avaient pu vivre dans le passé avant de malheureusement disparaître... Pourquoi eux, pourquoi ici? La question restait intacte.

L'Orangé écoutait attentivement le discours du Blanc mais regardait derrière en réalité, les yeux rivés sur l'entrée par laquelle ils étaient arrivés ici. Il sentait comme... Quelque chose, quelque chose qui avais de quoi attirer son attention. Il finit par identifier qu'il s'agissait bien de l'énergie de cette... Présence qui les avais amenés ici plus tôt. Énergie qui s'était dissipée avec le temps, voulant sûrement dire que la chose avait prit ses distances, mais se manifestais à nouveau de toute évidence. D'instinct il sentais qu'un évènement allais survenir pour les aider à répondre à leur questions, ou au contraire leur en faire découvrir d'autres:


"Cette ch-, chose... Elle reviens. Sois sur tes gardes, je sais pas ce qui va se passer mais pour sûr, il va se passer quelque chose..."

Lucas sursauta d'un coup en faisant volte-face vers la grille en métal, il n'aurait jamais pu anticiper ça! Les torches murales dispersées partout de l'autre côté s’allumèrent d'un coup en un bruit bref et sourd. Ce n'était pas naturel, quelqu'un, ou quelque chose, ou encore un mécanisme caché quelconque avais déclenché ça. Au moins ils pouvaient voir ce qu'il y avais de l'autre côté! Bonne nouvelle, non? Malheureusement, il se dit rapidement qu'il aurait peut-être préféré ne pas voir ça [...]

En longeant les murs de la salle pour en faire le tour, on pouvais très vite comprendre la cause de ce qu'il y avais en face. Aucune autre issue! Rien d'autre que cette porte... Triplement blindée... Enterrée sous les débris. Et vu la résistance des barreaux qui n'avaient que quelques égratignures, on pouvais aisément affirmer que l'autre partie de la pièce était scellée à jamais, et ce depuis le jour de l'éboulement. La scène d'en face lui donnais raison: Lucas grimaça de dégoût. Le sol était jonché de cadavres réduits à l'état de squelettes, il y en avais au moins une douzaine dans l’immense pièce. Il était fort à parier que la plupart avaient subi ce triste sort...

Le sort d'avoir péri dans cette pièce, faute d'avoir pu en sortir. Les ossements étaient bien conservés malgré leur âge, probablement "grâce" à cet environnement unique ici. A les observer on remarquais rapidement qu'ils portaient tous une armure lourde en métal, d'ailleurs. Environ la moitié d'autre en portaient une d'un type à la couleur Rouge et le reste d'un genre un peu différent, d'une couleur Bleue. Probablement des guerriers s'étant affrontés ici lors de... La supposée guerre qui avais anéanti cet endroit. Cette idée tenait la route. Mais il y avais autre chose encore:


"Tris-, Tristan... Regarde celui-là. Il est... Différent..."

Lucas montra du doigt un autre corps, cette fois étendu dans le centre de la pièce. On voyais à peine les ossements de celui-ci, car il portais une longue robe couvrant la quasi-totalité du corps. Voilà qui changeait des armures lourdes [...] Le cadavre était étendu près d'un grand piédestal central qui représenta le seul objet présent dans la pièce. Il n'y avais rien dessus, que de la poussière... Mais d'ici on pouvais voir que l'objet avais été conçu pour qu'on y entrepose quelque chose de gros. De très gros. Et à la forme d'une boule [...]

Il sursauta à nouveau quand il vit cet espèce d'esprit sortir du sol là où reposait le corps, juste devant ce-dit piédestal. Ce n'était pas si effrayant, surtout que du coup c'était à une bonne distance d'eux, mais il s'était encore une fois laissé surprendre. L'énergie de cette présence ne tarda pas à envahir la pièce comme il en avais été dans le hall principal. Si cela avais un effet sur les deux Dragons, ceux-ci ne se rendirent compte de rien. Une voix commença alors à se faire entendre, une voix féminine et fantomatique...:


"Vous ne trouverez que mort et néant ici... Si vous voulez savoir, il faut regarder avant [...]"

Là, c'était effrayant! Les écailles dorsales de l'Orangé se dressèrent pendant qu'il frémissait à entendre cette voix venue comme d'outre tombe. Et le pire d'en tout ça c'est que ça venait de devant. De cette... Chose...! Il pâlit, rendu muet face à une telle manifestation [...] Il lui fallut du temps pour reprendre un minimum ses esprits et chercher à comprendre ce qu'il venais d'entendre. Savoir? Savoir quoi? Ce qui s'était passé ici? C'était quoi cette salle et ce piédestal? Pourquoi ce Dragon portait une robe de mage? Pourquoi cette table aux cinq écailles? Pourquoi ses couleurs??? Il y avais tant de questions [...]

Peut-être qu'il fallait se préoccuper d'autre chose que ses infinies interrogations. Peut-être qu'il fallait plutôt réfléchir à ce que cette présence voulais dire par avant [...]





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.


Dernière édition par Lucas BlackWings le Sam 3 Fév - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Firepearl

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 03/06/2017
Localisation : Probablement dans une forge

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Sam 3 Fév - 13:37

Suite à ma réponse, Lucas me demanda plus d’informations. Je me gratte l’arrière de la tête, pas très sûr de mes propos. Je ne sais pas grand-chose sur ce Terrador...

« Hm… Eh bien, il me semble que c’est un des quatre gardiens de Warfang, ou quelque chose comme ça. Je crois que son élément était la terre, et je crois que ces gardiens maîtrisaient bien leur élément, mais je ne suis pas sûr… mais ça ne permet pas vraiment de savoir si il a un lien avec tout ça. »

Je remarque au bout d’un moment que Lucas regardait derrière moi. Pourquoi ?

« Cette ch-, chose... Elle reviens. Sois sur tes gardes, je sais pas ce qui va se passer mais pour sûr, il va se passer quelque chose... »

Je trésaille. Maintenant qu’il le dit, je me rends compte que la présence de la « chose » se faisait sentir de nouveau. Soudain, les torches murales s’allument en un bruit rapide. Ces torches se trouvaient de l’autre côté de la grille. Et si j’avais manquer de faire une crise cardiaque lorsqu’elle c’était allumée… Je dus me retenir de rendre mon déjeuner -mon déjeuner inexistant, en réalité…- en voyant ce qu’il se trouvait de l’autre côté de la grille. Une zone scellée, sans autre issue que cette énorme porter de pierre. Il n’y avait aucune échappatoire à cette pièce, les barreaux étaient bien trop résistant pour avoir été tordus ou brisé : la preuve, ils étaient encore là.

De l’autre côté, le sol était jonché de cadavres. Enfin, de squelettes. Il y avait plus de dix squelettes en face, assez bien conservés, mais des squelettes quand même. Chacun semblait porter une armure : certains en avaient une rouge, d’autre une bleue. Aussi, ces armures avaient l’air solide, et elles n’étaient pas là pour décorer. C’était là le résultat de la bataille dont le dragon m’avait parler. Ou tu du moins, ça semble l’être, et je ne vois pas d’autres possibilités. Les armures de couleur différentes montraient une différence de faction, ce qui signifiait qu’il y avait deux camps. J’ose espérer que ces squelettes là ne bougent plus du tout… Quoi que même si ils bougeaient, je ne vois pas comment ils auraient put passer cette énorme grille.

Lucas me montra un autre cadavre. Il était différent, comme il le disait. Celui là arborait une grande robe. Aussi, il n’était pas placé n’importe où. Je ne l’avais pas remarquer jusque là, mais il y avait un grand piédestal auprès du dragon. Un piédestal ? Hm, cet endroit est une espèce de temple, de ce que j’ai crut comprendre… Le dragon à dut vouloir s’en approcher pour faire quelque chose, mais quoi ? Peut-être que… Peut-être que c’était en lien avec cette source de magie.

Ce piédestal était la seule structure, le seul objet que l’on trouvait en face, et il n’y avait rien dessus. Pourtant, il semblait qu’il eut été créer pour y entreposer quelque chose. Quelque chose…

Quelque chose de rond.

Et c’est alors que la chose réparait, sortant du sol, de l’endroit où se trouvait le squelette du dragon à la robe, juste devant le piédestal. Si j’avais put pâlir -il y a longtemps, quelqu’un a eut la bonne idée de me faire remarquer que j’étais pâle. Je suis un dragon blanc. Je suis déjà pâle !-, je l’aurai fait. Je me suis figé. Déjà, la présence de la chose envahissait de nouveau la pièce. C’est alors qu’une voix s’éleva. Une voix s’éleva, et ça venait… de ça ! De cette chose !

« Vous ne trouverez que mort et néant ici... Si vous voulez savoir, il faut regarder avant [...] »

La voix était féminine et fantomatique. Je crus un instant que j’allais chanceler -si je ne l’ai pas déjà fait…-. En plus d’avoir déjà la nausée, j’étais désormais mort de peur. J’étais terrifié, point. Je ne bougeais même plus d’un cil.

Il me fallut un instant avant d’être capable d’assimiler les paroles du « fantôme ».

Il faut regarder avant si l’on veut savoir. Avant. Dans le passé ? Si l’on veut savoir ce qu’il c’est passer ici ?

Cette chose n’a pas l’air hostile… ça n’empêche pas que je reste aussi figé qu’une statue de marbre.

Mais quelque chose de rond, sur un piédestal… que ce dragon en robe aurait voulu récupérer… Cette chose doit avoir un lien avec ce qu’il y avait sur ce piédestal, si ce n’est pas littéralement ce qu’il y avait dessus...


"Tristan Firepearl, forgeron ennuyé et ennuyeux, uniquement à votre service si c'est pour forger. Ou explorer. Vous allez où déjà ?"



by me :3

Ancienne signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas BlackWings

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21

Sur le Clan
Faction :

MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   Jeu 8 Fév - 8:19

Lucas mit du temps pour se calmer, mais cette... Présence resta là en face immobile alors que le temps passait. Leur laissant le temps de se rétablir de ce qu'ils venaient d'entendre, et de s'accorder sur le fait que c'était vivant. La première forme de vie qu'ils purent rencontrer dans cette forêt maudite! Enfin, c'est ce qu'il se laissa convaincre. Après tout, il pouvait tout aussi bien s'agir d'une forme de magie, soit dirigée par un autre, ici ou ailleurs, soit d'une complexité qui dépassait leur compréhension. Quoiqu'il en soit... Il n'y avais qu'un seul moyen de le savoir. Il se risqua à demander d'un air maladroit:

"Heu... Tu-, Vous... Vous êtes quoi...?"

La réponse ne se fit pas attendre, ce qui prouva deux choses: C'était conscient de leur présence, et pas un simple mécanisme sombre qu'ils avaient déclenché par hasard, mais aussi que cela pouvait les entendre. Et encore malgré le fait que ce ne soit à première vue qu'une... Boule de... Voilà quoi -cette masse d'énergie indescriptible, bref-, il sentait clairement un regard pesant sur lui. Est-ce que ça pouvait aussi les voir? Probablement. Quoiqu'il en soit, même ses théories les plus folles s'avérèrent loin, très loin de la réalité:

"...Pardonnez-moi, je ne me suis pas encore présentée [...]"

L'Orangé se recula jusqu'au mur derrière, la boule se mit à grossir, grossir, grossir...! Les... -particules?- de magie qui la composait s'éloignèrent de plus en plus les unes des autres, c'était effrayant. Est-ce que cette chose allait envahir toute la pièce et les engloutir pour l'occasion?! Heureusement non, sa "croissance" cessa après avoir quadruplé de volume -ce qui était suffisant pour faire la moitié de la pièce en hauteur-, puis une nouvelle transformation se démarra. Dans le sens inverse mais cette fois pour changer de forme [...]

Ce qui ressemblait autrefois à une boule compacte montra de plus en plus les traits complexes du physique d'un animal. Un peu plus grand qu'eux. Au fur et à mesure que la transformation avançait, on pouvais voir de plus en plus de détails réalistes, physiquement. Des ailes... Des cornes... Une queue... Et pour terminer, des écailles. Une seconde [...] C'était... Un Dragon?!


"Je m'appelle Nébula, gardienne de ses lieux..."

Le degré de réalisme était choquant. Il s'agissait d'un Dragon fantôme, littéralement... Comme avant, on pouvais voir au travers de son corps. Cette voix féminine laissa planer l'hypothèse qu'il s'agissait plus précisément d'une Dragonne. La seule chose qui lui manquait était une couleur, ce qui la composait ne laissait voir qu'un Blanc éclatant... On pouvais imaginer un teint d'avantage Bleu Clair, mais sa réelle couleur, s'il y en avais une et si du coup elle était différente de ça, ne pouvais être observée.

La Dragonne avais le physique d'un adulte tout à fait ordinaire... Tellement réaliste qu'on pouvais même lui estimer un âge, disons la somme de celui des deux Drakes. Ses yeux les fixaient d'un air profond... Et Lucas, lui, ne savais toujours pas quoi dire. Largement intimidé par une telle présence. D'ailleurs il remarqua une dernière chose qui ne le conforta pas vraiment... La Dragonne avait les pattes au sol mais... Pas exactement. Pour rappel il y avais le squelette de ce Dragon vêtu d'une robe juste au dessous.

On pouvais clairement voir que les pattes de Nébula passaient au travers du squelette... Il s'agissait VRAIMENT d'un fantôme! Le genre qui n'a pas de consistance physique... Comme dans les fables racontées pour effrayer les jeunes... L'Orangé essaya de le montrer discrètement à Tristan pour que lui aussi s'en rende compte:


"Et, que... Qu'est-ce que vous nous, voulez...?"

La Dragonne sourit; elle ne se montrait pas agressive, menaçante ni même oppressante. Son regard se voulait neutre du même que le ton de sa voix. Si neutre qu'on pouvais la croire passive, dénuée de sentiments:

"Ce que je vous veux? Vous êtes sur mon territoire, ici. C'est à moi de vous poser cette question..."

Lucas grimaça, totalement prit au dépourvu. Il avais peur de s'exprimer, peur de dire quelque chose qui n'allait pas lui plaire et que cela leur retombe dessus. Il se sentait particulièrement faible face à cette Nébula ce qui n'arrangea pas les choses:

"On est venus ici pour juste, heu... Apprendre. Ce qui s'est passé..."

Nébula lui répondit assez rapidement, répétant la même phrase qu'au début. Exactement la même:

"Vous ne trouverez que mort et néant ici... Si vous voulez savoir, il faut regarder... Avant [...]"





Lucas, L'Orangé a écrit:
Un jour je découvrirais la vérité sur ma famille...Et ma race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage vers un monde oublié [Lucas Blackwings Vs. Tristan Firepearl]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Contes et légendes d'un monde oublié [Ezio]
» Le voyage vers une nouvelle vie.
» Le voyage vers l'ailleurs (quête dragon)
» Voyage vers Dol Amroth, l'héritage d'une lignée
» Laisse les songes s'élever dans l'air et te faire voler vers ce monde que tu chéris tant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: Territoires neutres :: Bosquet Ancestral-
Sauter vers: