AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   Sam 24 Mar - 23:22







Un choc de feu et de foudre



Le soleil se reflétait sur ses écailles bien brossées et lustrées. Aedoth devenait le miroir de cet astre lumineux. Il émit un bref ronronnement de bien-être. Le soleil le réconfortait, chauffait son corps et lui permettait d’avoir un sentiment de confiance pour ce qu’il s’apprêtait à faire. Malheureusement, le temps n’était aucunement aux réjouissances devant un bain de soleil. Il porta une patte à son anneau accroché à une de ses cornes et soupira. Il avança dans le petit terrain aménagé devant la grange où les paladins avaient élus domicile.

 
Aujurd’hui, le Second avait décidé de se parer d’une cape sans capuchons, en soie rouge, avec, en son centre, l’emblème de sa famille brodé dans un fin fil d’or. Un peu de vent renversa la cape qui partit sur son flanc droit. Ce dernier n’y prit guère attention et observait la grange dans un silence qui le caractérisait si bien. Le temps s’arrêtait pour lui tandis qu’il réfléchissait. Une sacoche pendait aussi à son flanc.
 
Dans quelques instants, Aedoth confronterait Drago. Ce dernier ne s’attendait sans doute pas à cela. Sûrement s’affairait-il à quelques tâches qui étaient pour le bien de Warfang, pour permettre de gagner la guerre… Du moins, ce pourrait être ce qu’il prétendait être en train de faire. A cette pensée, le visage impassible du Second se marqua d’une moue désapprobatrice. Plus jamais il ne ferait cette erreur qu’il pensait avoir évité depuis si longtemps. Depuis la mort de sa mère, depuis qu’on avait essayé de lui mentir, de le manipuler, de se jouer de lui. Il avait juré de ne plus être dupe. La seule semence, petite semence de confiance qu’il osât confié fut fauchée avec une facilité déconcertante. Drago, s’il n’avait pas menti, avait caché des choses. Depuis le départ il se doutait que ce paladin avait des choses à cacher, quelque chose de lourd que son âme insufflait. Pourtant, il avait senti dans ce dragon de la bonté, une véritable volonté à faire le bien. Mais cela ne semblait être qu’une illusion. Une de plus, dans cette vie qui ne semblait qu’être ombre, brouillard dont on ne peut sortir. Des mirages, encore et encore, incessants, hantant vos rêves, hantant votre vie. Plus rien n’est tangible. Tout n’est que sable mouvant fluctuant sous vos pas. Voilà ce qu’avait ressenti le Second lorsqu’il avait trouvé cet ordre dans la grotte d’Avalar. Voilà ce sentiment qu’il avait oublié : ce sentiment acide : la trahison.
 
Il fit claquer sa cape derrière lui et entra dans la grange, portant sur son masque d’écailles la détermination.
 
Il avait longtemps réfléchi à la question, et avait décidé d’y aller seul. A vrai dire, il n’avait prévenu personne sur ses trouvailles : pas même Spyro, qu’il respectait pourtant beaucoup. Mais il voyait ces preuves comme quelque chose de personnel. Il voulait d’abord comprendre Drago avait de décider de révéler ou non ce qu’il avait trouvé. Et puis, au fond de lui, il croyait en une possible seconde chance. Du moins voulait-il y croire, mais son habituelle paranoïa dictait sa conduite : il serait difficile de la faire s’évanouir, cette fois.
 
Il toqua doucement à la porte de la grange, entrant et examinant cette dernière. Des affaires étaient rangées vers la gauche, bien rangées dans un coin, et bien que le sol fût assez poussiéreux, l’endroit semblait plutôt bien entretenu. Le Second fut surpris de cela. Il regarda aux alentours et ne vit personne au premier abord. Il s’avança un peu plus dans la grange, voyant un peu mieux l’escalier.
 
— Paladin ? Y a-t-il quelqu’un ici ?
 

Son ton n’était pas agressif, mais plutôt interrogateur. Pour l’instant, il se maîtrisait, mais il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir ce masque de neutralité.
Code by  ©Aedoth Thunderwall


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago

avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 21
Localisation : Warfang

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   Ven 30 Mar - 13:27

C'était une journée assez calme dans l'ensemble, il faisait beau mais pas chaud, juste ce qu'il fallait pour tout le monde sauf le paladin de feu évidement rien n'était assez chaud pour lui.
Les deux paladins Drago et Ruby doivent normalement partir pour leur grande ville sainte pour mettre a exécution l'ordre Valkyrie afin de pouvoir enfin rétablir la paix sur le Royaume du dragon et Aurore.
Cela avait beau être une belle journée dans l'ensemble malheureusement ce n'était pas le cas pour les deux frères qui étaient actuellement entrain de ce disputer depuis plus d'un quart d'heure dans la grange que leur avait offerte l'alliance.
Les deux dragons ce chamaillés a propos de quelque chose mais on ne savait pas exactement de quoi il parlait.
Aucun des deux dragons n'avaient entendu les cognement du second a la porte, ils étaient bien trop prit dans leur dispute, d'autant plus qu'il n'avait pas que le second en visite, parfois il y avait des gens curieux de voir la ferme de leur voisin a moitié transformé portant sur son toit le drapeau dragien qui flottait en direction du nord.
Le second pouvait alors entendre ce qu'il se disait a partir de son entrée:

Drago: "Bon sang mais merde a la fin, tu va me laisser oui ?! Je t'ai exposé le plan et on s'y tient, j'en est strictement rien a foutre de ce que peuvent penser les autres, on a une mission on s'y tient, si il faut que je me charge d'eux tout seul je le ferait mais personne et je dit bien personne ne pourra m'arrêter!"

Ruby: "Tes vraiment con quand tu t'y met franchement, tu réfléchit a rien en faisant un truc pareil, ta réfléchit à l'image que sa va te donné? On va te prendre pour un traite, tout ce que tu a dit il y a des années après la chute du régime Dharkarien de ton frère on dirait que aujourd'hui ce n'était que de simple paroles! Là je ne parle pas que pour nous Drago, là je parle pour tous, on ne peut pas faire comme ça, cela nous conduirait a..."

Le dragon fut alors coupé par son frère assez brutalement:

Drago: "Un point final! C'est comme ça et pas autrement, arrête de me faire ta morale cela ne fonctionnera pas avec moi, si il faut que je face le travail seul je le ferait, mais je ne laisserait pas tomber, ce qu'il s'est passé sur Aurore était la première et la dernière fois, plus jamais... Plus jamais..."

C'était douloureux ce qu'il se passé dans la tête du dragon, personne n'était au courant mais les secrets qu'il gardait était parfois douloureux, voir trop, il était vraiment déterminé pour accomplir sa mission.
Ruby sortit alors de la petite pièce et pu voir le second mais il s'en moqué car il était énervé, il lui adresse un signe de tête rapide avant de partir vers la sortie sur sa droite, mais avant de sortir il s'arrêta et adresse a son frère:

Ruby: "Depuis qu'on ta ramené Drago tu n'est plus le même qu'avant cette guerre, Aurore ta changé... Et je ne sait pas pourquoi... Je vais aider les fermiers pour me détendre, fait moi signe quand tu sera détendu."

Et le dragon sortit de la grange pour aider les fermiers dans la ferme.
Le dragon rouge sortit et frappa brutalement un des contour de la porte sur le mur, il était assez remonté et sortit de sa cachette, il avait remarqué que son frère avait fait un signe a quelqu'un et pu constater qu'en sortant de son coin qu'il s’agissait du second qui était déjà là, dans la grange.
Pour une seconde fois, Aedoth pouvait voir le dragon rouge sans son armure sur quatre pattes mais cette fois aucune blessure le maintenait au sol.
Il ne fit qu'un simple hochement de tête aussi, ignorant alors le dragon et allât sur l'atelier pour démonter et remonter un petit assemblage mécanique qu'il pouvait transformer a sa guise sous plusieurs formes différentes.

Il savait que c'était impoli de ce comporter comme ça face a quelqu'un d'important mais il préféra faire ça que de ce défouler sur lui, la mécanique le détendait tout était bien plus facile, une pièce s'assemble facilement avec une autre, pas les idées, pas les convictions, pas les objectifs.
Il ne fit aucun mot et laissa le second ouvrir le bal.


Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   Jeu 5 Avr - 15:23







Un choc de feu et de foudre



Après un léger temps d’adaptation, il put attendre des voix s’élever parmi les fondations boisées de la grange. Aedoth ne le voyait pas, mais il pouvait déjà reconnaître la voix du paladin Drago. L’autre personne avec laquelle il conversait ne lui était pas aussi familière, mais il se doutait qu’il s’agissait d’un de ses frères. Malheureusement, les éclats de voix ne pouvaient pas tromper le Second de l’Alliance : ils se disputaient, et leur proximité lui permettait de comprendre chacun de leur mot. Ils abordaient un sujet qui le laissât gêné.

 
Le paladin semblait à nouveau remettre sur le tapis cette fameuse opération qu’il avait nommé « Valkyrie ». Aedoth se doutait que cela ne laisserait pas que des heureux, et la personne avec qui le dragon de feu semblait s’entretenir était contre la violence. Chacun jurait de son côté avec une violence qui surprit le Second, lui qui n’était pas le plus habitué à une telle utilisation du langage, même lors d’une dispute. En entendant les propos de l’opposant à Drago, il eut quelques remords à silencieusement approuver cette directive du paladin. Comment est-ce que tout ceci allait aboutir ? Les doutes qu’il avait ne faisaient que s’accentuer. Et s’il ne souhaitait aucunement le bien du continent ? Etait-ce seulement un prétexte pour pouvoir renverser le pouvoir là-bas, dans ce lieu inconnu de tous ? Qu’ourdissait le paladin… ?
 
Une phrase souleva l’intérêt du Second : « Aurore t’a changé ». Cela l’intriguait grandement. Aurore était l’ancien continent qui avait été entièrement conquis pas le Damné. Que s’était-il passé exactement, là-bas ? Cette terre laissait de sombres mémoires floutées du brouillard de la guerre. Un passé évanescent recouvrait Aurore, et le Second, après ses dernières trouvailles, étaient à présent déterminé à rassembler ce puzzle, y voir clair pour enfin comprendre l’ampleur de tout ceci. Sa volonté grandit. Il se rasséréna et montra un regard intransigeant lorsque le premier paladin (qui se trouvait en effet être un des frères de Drago) sortit d’une des étables. Le dragon passa le Second, montrant qu’il l’avait vu qu’un d’un bref mouvement de tête qu’Aedoth rendit. Il semblait énervé, comme son ton l’annonçait si bien. Il sortit de la grange. Drago quitta la pièce dans laquelle il se trouvait, après un grand bruit de bois enfoncé.
 
Il semblait s’être remis de ses blessures. Il ne portait pas son armure et lui aussi affichait un air renfrogné. Le Second soupira intérieurement. De toute évidence, il n’arrivait pas au moment le plus propice : son état actuel influerait grandement sur la conversation qui allait se tenir, mais Aedoth ne pouvait pas attendre. Pas un jour de plus. Un hochement de la tête, le paladin repartait vers un atelier sur lequel il semblait manipuler quelque chose. Un silence gênant se mit à conquérir la pièce. Le Thunderwall fit mine de s’intéresser à l’endroit et fit un tour sur lui-même pour observer la grange, se permettant même quelques pas  pour pouvoir apprécier davantage certains angles. La grange n’avait pas grand-chose de particulier, mais cela lui permit de trouver une première phrase pour entamer la conversation.
 
— Vous semblez vous être approprié ce terrain. C’est une bonne chose. Est-ce que cela est à la hauteur de vos espérances ?
 
Il se rapprocha doucement de Drago jusqu’à se trouver à côté de lui, permettant au Second de jeter un œil sur ce qu’il bricolait. Cela le rendait véritablement intrigué. Avant d’être le Second de Warfang, et même Garde, il se considérait surtout comme un inventeur (et un bon inventeur). Il avait toujours adoré manipuler, voir de quoi ses pattes étaient capables. Ce qu’il trouvait le plus fascinant, c’était qu’assembler plusieurs petits éléments permettaient de donner une véritable œuvre qui ne sert pas que d’ornement, mais qui promet bien plus, qui peut révolutionner la science et la manière de songer à un aspect. Cela était une œuvre d’art, au même titre qu’un grand roman, au même titre qu’un tableau. En fait, c’était très simple : le simple fait d’inventer devait être considéré comme de l’art, et ici, le bricolage devenait comme de la sculpture, en plus poussé, avec des éléments épars.
 
Malheureusement, le Second n’arrivait pas à comprendre sur quoi Drago travaillait. Il ne voyait encore que des formes indéfinissables.
 

— Sur quoi travaillez-vous donc ? Demanda-t-il, souhaitant ouvrir avec des propos peut-être plus doux, pour ne pas détruire directement la patience du paladin déjà bien entamée. Bizarrement, il se sentait plus à l’aise qu’il ne l’aurait pensé. Il ne semblait plus être aussi en colère qu’en entrant, mais il ne perdait pas de vue la véritable raison de sa visite.
Code by  ©Aedoth Thunderwall


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago

avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 21
Localisation : Warfang

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   Dim 8 Avr - 16:32

Il s'évadé et ne faisait plus attention à rien, il en oublia même sa temporalité, le futur, le présent et le passé, il entra dans une sorte de transe mentale ou tout n'était que tranquillité, où l'équilibre même entre la colère et la joie était dominante, le présent qu'il vivait devenait passé, c'était le moment de tout oublié, de ce laisser allée au petit gré de la sérénité, afin d'être en paix.
Mais il s'y refusé, il le savait que cette paix n'était que souhait et ne deviendrait jamais réalité, il le savait.


— Vous semblez vous être approprié ce terrain. C’est une bonne chose. Est-ce que cela est à la hauteur de vos espérances ?

Il revenu alors a la réalité très rapidement a peine calmé, le second de l'alliance était là, il était dans sa grange avec l'élément mécanique entre ses pattes qui pendant son temps le temps de sa rêvasserie fut totalement transformé, l'élément mécanique n'était plus, désormais c'était une tête d'un dragon, une tête qu'il avait façonné avec ses pattes dans son inconscient, il ce mit a regarder attentivement ce qu'il a fait, la forme du visage lui paraissait si claire et si ancien qu'il l'avait même presque oublié mais sa vision lui jouait un tour et lorsque cette dernière s'arrêta, la forme de l'objet changea rapidement pour devenir réalité, il avait fait un bouclier arborant une lettre en son centre, un S.
Le passé revenu alors dans sa tête comme une très violente gifle, il entendait des cris, des voix, des claquements métalliques, des échos, des flammes, un tremblement de terre, des éclairs, la voix de ses frères, celle du Damné.
Au fur a mesure tout semblait de plus en plus clair mais celle qu'il entendit le plus le laissa sans voix, il comprit aisément les paroles et de qui elles provenaient, son visage prit alors une autre allure, il serra l'objet et se retourna pour la balancer le plus fort possible pour qu'il s'éclate a la porte de la grange au fond.
Le bouclier allât s'éclater contre la porte, il se désassembla lors du choc et laissa entendre un petit vacarme métallique lors du contact avec le sol.
Il se maintenait de dos a l'établis avec ses pattes avant, et regarda l'objet au sol au loin, il voyait clairement encore la forme du S qui était pourtant désassemblé et il reprit en partie esprit quand il se rappela qu'il devait répondre au Second qui lui avait posé une question.

"Rien... Je me détendais sur ce jouet mécanique... Tout semble si simple avec la mécanique, vous pouvez tout réparer, tout changer aussi facilement... Parfois j'aimerais juste être comme le dragon qu'on aperçoit dans les livres, le chroniqueur je croit, cette légende, j'aimerais être lui pour changer les rouages grippés de tout ce qui m'entour."

Il lâcha a moitié prise de l'établi, amenant alors une patte a son front, masquant en partie sa vision haute, mais qu'est qu'il racontait encore se disait-il.

"Veuillez m'excusez Second, certaines émotions arrivent encore a me mettre a terre, un peu trop même... Enfin bref, je suis heureux de pouvoir vous revoir juste avant mon départ, je part normalement d'ici une heure ou deux."

C'était claire dans la tête du paladin rouge, bien qu'il ne voulait pas le montrer il était encore énervé contre beaucoup de chose.
Il se mit a penser a ce qu'il devait prendre pour le chemin de retour à l'Ordre, son armure, quelques vivres mise appart de l'eau bien évidemment pour nôtre dragon de feu.
Il devenait a nouveau totalement lucide, il partit ramasser le bazar qu'il avait fait pour le ramener sur l'établi.




Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall

avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Sur le Clan
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   Hier à 18:45







Un choc de feu et de foudre



Un silence fit frémit intérieurement le Second tandis que Drago semblait contempler l’objet qu’il manipulait jusqu’à maintenant. En y jetant un coup d’œil plus appliqué, le Second comprit qu’il s’agissait d’un assemblage qui formait un bouclier. Une lettre était sertie au centre de l’écu : un « S ». Qu’est-ce que cela pouvait signifier ? Peut-être était-ce le logo qu’arborait le fameux Conseil que le paladin cherchait à renverser.

 
Aedoth s’écarta lorsqu’il vit subitement le paladin se retourner avec une agressivité que le Second avait déjà prévu. En se retournant, il lança l’objet qu’il tenait en main, et le bouclier vint heurter dans un grand fracas métallique la porte de la grange, laissant même une marque dans le bois de l’entrée. De la poussière fut soulevée par l’impact ; Le Second garda son regard sur le bouclier quelques secondes puis se concentra à nouveau sur Drago.
 
Le Second déglutit silencieusement. Non. Ce n’était vraiment pas le moment pour venir lui parler de choses qui pouvaient très vite devenir désagréable à écouter. Pourtant, il n’avait pas trop le choix : avec la conversation qu’il avait « surpris » entre les deux paladins, Aedoth avait compris que cette opération Valkyrie était pour bientôt. Il devait absolument tenir cette conversation avant que des engrenages dont il n’aurait bientôt plus le contrôle ne s’enclenchent. Il soupira intérieurement. Il était un dragon qui adorait maîtriser l’information, car l’information permettait le contrôle de beaucoup de choses. Mais le problème, c’est que plus l’on sait de choses, plus les problèmes s’accumulent, les taches sont grandes et requièrent des responsabilités que peu de gens peuvent tenir. Aedoth en était capable, car depuis longtemps il s’y était préparé, mais la pratique était une tache tout de même bien plus ardue.
 
Le paladin parlait du Chroniqueur. Il était vrai que son don pour pouvoir connaître le passé et l’avenir était une source de convoitise notable. Même Aedoth avait parfois rêvé jouir d’une telle puissance, mais il savait que ce ne pouvait être qu’un fardeau de plus. Ou plutôt une épée à deux lames. Il resta à une distance raisonnable du paladin : il voulait lui montrer que l’agressivité dont il faisait preuve ne se prêtait pas à une bonne conversation.
 
— Pouvoir manipuler le temps à sa guise me semble être bien plus complexe qu’il n’y paraît. Il est dit dans les légendes, et selon Spyro, que le Chroniqueur n’agit pas sur le temps. Changer le destin de soi ou d’autrui peut conduire à de bien pires événements pour une plus grande majorité, paladin. De surcroît, le passé n’est pas toujours un fardeau. Il est source de précieux enseignements, si terribles ces événements puissent être.
 
— Veuillez m'excusez Second, certaines émotions arrivent encore à me mettre à terre, un peu trop même... Enfin bref, je suis heureux de pouvoir vous revoir juste avant mon départ, je pars normalement d'ici une heure ou deux.
 
Aedoth savait où il allait. Il ne pensait pas, toutefois, que le départ se ferait si rapidement. Il se reconcentra. Il devait en venir aux faits et ne pas trop tergiverser.
 
— Paladin… J’aimerais reconsidérer cette opération. Je vous avoue avoir entendu votre dispute avec votre frère. Il m’a l’air virulemment hostile à votre dessein. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y a de bonnes raisons à cela. Comprenez mes craintes : je ne veux pas mettre à mal un royaume dont j’ignore beaucoup, surtout que je ne connais aucune des véritables conséquences que cela pourrait avoir.
 
Il s’interrompit. Son ton, il l’avait senti, s’était durci au cours de sa prise de parole.  et reprit après que Drago ai répondu ou non à son premier discours.
 
— Ce n’est pas tout.
 
Il sortit de sa sacoche d’un geste lent le tissu qu’il avait trouvé dans la grotte que le Damné avait fouillé au préalable, portant le seau des paladins, et tendit le papier à Drago sans rien dire. Il garda même ce silence pour s’écarter, laisser le paladin comprendre de quoi il s’agissait. Pendant ce temps, il prit un peu ses distances, se tint bien droit et lança un nouveau regard au paladin : plus dur, plus impartial, plus tranchant. D’un geste de la patte, il montra le papier.
 
— J’attends une explication, paladin Drago.
 

Il sentait des picotements à l’intérieur de son être. Une énergie en lui remuait et semblait renforcer une colère qui n’était qu’ascendante. Il ne lâchait plus Drago du regard.
Code by  ©Aedoth Thunderwall


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un choc de feu et de foudre [PV Drago / Aedoth Thunderwall]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plante et foudre...bonne entente? [PV Rigu]
» Peste et Tempête, tandem de choc...
» Foudre D'Hiver; Rivière; UC || 20 Sept.
» Coup de foudre !!!
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: La Terre Sacrée :: Warfang-
Sauter vers: